Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
21 Avr 2022 | Pression normative
 

Claudia Cohen, journaliste du Figaro, a mené l’enquête sur les réseaux sociaux préférés des jeunes où des influenceurs vantent, entre autres, les mérites du vapotage ou de l’alcool. Une investigation relayée sur BFM Business dans la foulée. Le point sur une situation qui va évoluer. 

•• Coup d’envoi : « Les amis, je suis obligée de vous parler de cela : le vapotage Puff, c’est grave, la tendance en ce moment. Le mien est sans nicotine. Mais pour les gens qui sont beaucoup plus dépendants de la cigarette, il y en a aussi avec de la nicotine. » C’est en ces termes que l’influenceuse Sarah Fraisou présente, à ses 3,6 millions d’abonnés sur Snapchat, une marque de cigarettes électroniques jetables, tout en prenant soin d’ajouter un lien vers le site de vente en ligne … Lire la suite »

17 Avr 2022 | Trafic
 

Les agents des Douanes étaient suffisamment informés pour intercepter, un jour de la semaine dernière à l’heure du laitier, deux contrebandiers qui passaient par le secteur de Montbartier (18 kilomètres de Montauban, Tarn-et Garonne).

Il était, en effet, 4heures 40, lorsqu’un véhicule, avec deux ressortissants Sri Lankais à bord, est contrôlé. Les fonctionnaires n’ont pas été déçus. Le coffre du véhicule était plein à ras bord. Celui-ci contenait 216 cartouches de cigarettes ainsi que 49 bouteilles de vodka. Des produits achetés dans la principauté d’Andorre précise La Dépêche du Midi.

Après avoir dressé leur procès-verbal de constatation et estimé le montant de la retenue douanière, les agents ont confié les deux contrebandiers aux gendarmes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur De retour d’Andorre : à destination de la région parisienne avec 216 cartouches de cigarettes  , , ,
1 Avr 2022 | Observatoire
 

Emmanuel Macron défend-il le vin au détriment de la santé publique ? Le débat est ancien mais ressurgit avant l’élection présidentielle. Pour le monde de la santé, celle-ci marque l’occasion de dresser un bilan sévère du quinquennat sur la lutte contre l’alcool, reprend un communiqué de l’AFP que nous publions pour l’essentiel.

« Il n’y a rien eu de fait sur l’alcool pendant cinq ans », estime donc auprès de l’AFP le médecin Bernard Basset, président de l’association Addictions France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prévention / Alcool : tentative de polémique à l’occasion de l’élection présidentielle  ,
13 Fév 2022 | International
 

Dans ce quartier de bars et de cafés d’ordinaire animés d’Istanbul, les tables restent vides depuis que les taxes sur l’alcool ont augmenté de 50 % en janvier, relate une dépêche AFP, signée Fulya Ozerkan que nous reprenons partiellement.

Debout devant le pub de Besiktas où il travaille, sur la rive européenne, Suleyman Gunes, 32 ans, essaie d’attirer les clients quand tombe le soir. « Avant, à cette heure-ci, on était plein à 80, 90 % contre 30 à 40 % aujourd’hui », confie-t-il à l’AFP, « les clients tournent le dos dès qu’ils voient les prix sur la carte ».

•• Au début de l’année, le gouvernement turc a annoncé une hausse de 47,4 % des taxes sur l’alcool et le tabac (voir 1er janvier 2021) frappant de plein fouet des bars et restaurants déjà affectés par la pandémie de coronavirus. Et poussant des particuliers à produire leur alcool maison.

Des barmen racontent à l’AFP les nouvelles habitudes des clients, qui partagent parfois une bouteille de bière, quand d’autres restent plusieurs heures au bar avec un seul verre de vin.

Le président Recep Tayyip Erdogan, un musulman pieux dont le parti conservateur AKP est au pouvoir depuis 2002, est accusé de vouloir islamiser la société en s’en prenant à l’alcool et au tabac (voir 8 juin 2020).

La bouteille de raki de 70 cl vaut aujourd’hui 249 livres turques (16 euros) contre 175 avant. Sur l’année écoulée c’est l’ensemble des prix à la consommation qui a flambé de près de 50 %, érodant le pouvoir d’achat des Turcs malgré des hausses de salaires de 30 à 50 % pour la plupart des salariés du pays.

•• Avec les dernières augmentations sur l’alcool, de nombreuses boutiques spécialisées, les « tekel », redoutent de devoir fermer.

Ozgur Aybas, patron et fondateur du grossiste Turkey’s Tekel Stores Platform, estime que « l’augmentation des prix a agi comme la gifle d’une petite minorité à une majorité de gens joyeux, celle de la restauration et des laïcs ». « C’est une approche idéologique, une punition par les taxes et une sanction qui veut dire : vivez comme nous », ajoute-t-il. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Turquie : quand les taxes cassent l’ambiance  , ,
7 Fév 2022 | Trafic
 

De plus en plus sur le coup des trafics de tabac … les gendarmes (voir 4 février 2022 et 13 décembre 2021).

Cela faisait déjà un moment que les gendarmes de Nègrepelisse (5 500 habitants à 16 kilomètres de Montauban) soupçonnaient la patronne d’une épicerie d’avoir mis en place une contrebande de cigarettes et d’alcools, en effectuant avec sa voiture des allers-retours réguliers entre Tarn-et-Garonne et Andorre.

•• Fort d’un renseignement et d’une surveillance de la suspecte, les enquêteurs ont attendu que la quadragénaire revienne de l’un de ses périples au Pas-de-la-Case pour l’interpeller la main dans le sac. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tarn-et-Garonne : les gendarmes surprennent l’épicière qui faisait son beurre avec du tabac d’Andorre   , ,
4 Jan 2022 | Observatoire
 

Un mois sans boire une goutte d’alcool. Pour tous les volontaires, le « Dry January » a commencé ce samedi 1er janvier, une opération qui n’a toujours pas droit au soutien de l’État contrairement à des campagnes de même nature contre le tabagisme : c’est ce qu’annonce une dépêche AFP, signée Julien Dury,  dont nous reprenons des extraits.

« On n’a pas d’aide gouvernementale (et) on est toujours sans moyens », souligne auprès de l’AFP la juriste Claude Rambaud, vice-présidente de la fédération d’associations France Assos Santé, qui chapeaute cette campagne.

•• Lancée pour la troisième année consécutive en France, sur le modèle d’opérations semblables dans le monde anglo-saxon et scandinave, le « Dry January » fonctionne sur un principe simple : ne pas boire d’alcool pendant tout le mois de janvier (voir 30 décembre 2019, 1er janvier et 7 février 2021).trrf

La période est propice à faire une pause, après des fêtes souvent marquées par une importante consommation d’alcool. Mais le but n’est pas seulement de reposer son organisme, c’est de se rendre compte par soi-même de ce qui change dans un quotidien sans alcool.

« L’idée, c’est d’essayer de faire cette pause, mais la campagne ne se veut pas du tout moralisatrice: chacun peut essayer de mesurer son rapport à l’alcool pendant ce mois-là », explique Mme Rambaud, craignant toutefois un contexte difficile avec la pandémie de Covid-19 qui perdure dans une ambiance anxiogène.

Ce type de campagne fait de plus en plus ses preuves en matière de santé publique. Au lieu de mettre l’accent sur les risques représentés par une substance – ici l’alcool – , on insiste sur les avantages à ralentir sa consommation. Les participants sont aussi stimulés par un défi qui rassemblent de nombreuses personnes au même moment.

•• C’est le même principe que le « Mois sans tabac », lancé chaque année à l’automne (voir 3 décembre et 31 octobre 2021, 3 décembre 2020), avec une petite nuance : le Dry January ne vise pas à définitivement inciter à une abstinence totale. Lire la suite »

6 Juil 2021 | Institutions
 

Le premier comité de pilotage de la stratégie décennale 2021-2030 contre le cancer s’est tenu ce 5 juillet rapporte l’AFP dans une dépêche dont nous reproduisons l’essentiel.

Les grandes lignes de cette stratégie décennale 2021-2030 avaient été annoncées en février par le président Emmanuel Macron (voir 4 février 1 et 2).

•• L’un des principaux objectifs de ce plan est de « réduire de 60 000 par an le nombre de cancers évitables à horizon 2040 », indique le Premier ministre Jean Castex dans le dossier de présentation. Lire la suite »

22 Juin 2021 | Observatoire
 

Depuis la réouverture des terrasses de bars, les Français ont retrouvé le plaisir d’une mousse à l’air libre. Conséquence : les consommateurs ont réduit leurs achats de bouteilles d’alcool dans les magasins, analyse une étude de NielsenIQ, révélée par Rayon boissons

Cela va-t-il durer ?

•• Les ventes d’alcool en magasins seraient « en chute libre » depuis la semaine du 19 mai. Dans le détail, les bières accusent un recul de 6 %, les spiritueux de 5 % et les vins de 11 %. Ces chiffres poursuivent leur dégringolade la semaine suivant cette étape du déconfinement, avec respectivement -19 %, -12 % et -20 % dès le 24 mai. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Alcools / CHR : les Français reconsomment fortement à l’extérieur de chez eux   , ,
20 Juin 2021 | Profession
 

Face aux producteurs italiens et espagnols de Prosecco et autres Cava, la marque « Chandon » de Moët Hennessy (LVMH) surfe sur la vague du cocktail spritz et veut devenir un acteur de poids sur le marché du vin pétillant dont la croissance est cinq fois plus forte que celle du vin.

Depuis les années 1950, Moët Hennessy exploite en Argentine, au Brésil, aux États-Unis et en Australie des vignes qui produisent un vin pétillant et vendu pour l’essentiel dans ses zones de production. Selon Les Échos, les dirigeants de la branche vins et spiritueux du groupe LVMH estiment qu’elle peut prendre le risque d’enrichir l’offre et élargir la distribution de « Chandon » à de nouveaux horizons sans risque de cannibaliser ses marques de champagnes, à commencer par Moët & Chandon. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances Boisson : LVMH mise sur le spritz pour lancer le vin pétillant « Chandon » en Europe  ,
15 Juin 2021 | Profession
 

La crise sanitaire n’a pas durablement affecté l’industrie des spiritueux. Les entreprises se sont adaptées à la fermeture des bars et des aéroports en tirant parti des nouveaux modes de consommation et sans bouleversement des usines.

Les tendances qui préexistaient ont pris de l’ampleur, d’autres sont apparues, selon Les Échos.

En avril 2020, l’heure n’était pas à l’optimisme … Un an après, tous les dirigeants des entreprises de spiritueux ont le sourire. « La consommation sera à nouveau en positif dès cette année. Les spiritueux s’en sortent très bien » se réjouit Christian Porta, directeur général adjoint du développement chez Pernod Ricard. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Alcools : sortie de crise inattendue pour les fabricants … grâce aux nouveaux usages    , ,