Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
21 Jan 2023 | Pression normative
 

Depuis son lancement en France en 2020, le Dry January gagne en popularité.

Les associations qui promeuvent ce mois sans alcool regrettent cependant le manque de soutien de l’État, qui permettrait selon elles de sensibiliser plus efficacement aux dangers de l’alcool.

C’est ainsi que débute une dépêche AFP, signée Clémence Blanche, que nous reprenons (voir 9 et 11 janvier). L’objectif du « Défi de janvier » (équivalent français du Dry January anglo-saxon) est simple : ne pas boire une goutte d’alcool pendant les 31 premiers jours de l’année. Lire la suite »

11 Jan 2023 | Institutions
 

Santé publique France lance, en partenariat avec le Ministère de la Santé et de la Prévention, la campagne « La bonne santé n’a rien à voir avec l’alcool » qui invite à s’interroger sur le lien entre alcool et bonne santé, à changer de regard sur sa consommation d’alcool et, le cas échéant, se faire aider via le dispositif d’aide et d’écoute Alcool Info Service.

Cette campagne débute alors que le « Dry January » ou « Défi de Janvier », porté par un collectif d’associations, vient de commencer (voir 9 janvier). Cette initiative qui consiste à ne pas boire d’alcool pendant tout le mois de janvier a fait l’objet d’une évaluation par l’Agence en 2020 qui avait montré que c’était une opportunité intéressante pour maitriser sa consommation d’alcool, tient à préciser le communiqué de Santé publique France.

•• La France est l’un des pays les plus consommateurs d’alcool parmi les pays d’Europe occidentale. Plusieurs études menées par Santé publique France auprès du grand public montrent que l’alcool est très associé au plaisir, à la convivialité entre famille et amis, à la fête.

Selon les données du Baromètre de Santé publique France, en 2017, 87 % des personnes âgées de 18 à 75 ans déclaraient avoir bu de l’alcool au cours des douze derniers mois et 40% au moins une fois par semaine.

En 2020, parmi les 18-75 ans, 24 % déclaraient une consommation qui dépasse les repères de consommation à moindre risque:  à savoir maximum 2 verres par jour et pas tous les jours.

•• Diffusée du 9 au 23 janvier, la campagne – multi-support – est composée d’un film de 30 secondes, diffusé à la TV et au cinéma, également décliné en versions condensées de 10 et 20 secondes pour les réseaux sociaux. Un spot radio, sur le principe du film vient compléter le dispositif.

Le film montre une diversité de contextes où l’on trinque avec de l’alcool. Il met en scène une série d’instants de convivialité dans des scènes de vie quotidienne (réussite d’un diplôme, pot professionnel, dîner au restaurant…), ou liés aux vœux de la nouvelle année, pendant lesquelles des personnes trinquent en se souhaitant « bonne santé » ou « santé ».

9 Jan 2023 | Pression normative
 

Bernard Farges, président du CNIV (Comité national des Interprofessions de Vins à Apellation d’Origine et à Indication géographique), et Samuel Montgermont, président de Vin & Société, expliquent la position de la filière vitivinicole sur le Dry January / Mois sans Alcool dans une tribune publiée par Le Journal du Dimanche

Rappelons que le Mois sans Alcool a mobilisé 16 000 inscrits l’année dernière (voir 4 janvier 2022, 7 février 2021).
Selon eux, le concept importé de Grande-Bretagne cache la réalité de la déconsommation – progressive mais réelle – de vin en France.

Concept d’importation britannique, le Dry January, autrement dit un « mois de janvier sans alcool », peine à convaincre en France. En dépit de l’activisme de ses promoteurs et de la publicité que lui donnent les médias, il y est peu soutenu et faiblement suivi. Seulement 16 000 inscrits officiels ont ainsi été recensés en janvier 2022.

Faut-il en déduire que notre pays est peu enclin à la modération en matière d’alcool et réfractaire à toute sensibilisation sur le sujet ? Assurément non, bien au contraire, et c’est sans doute là la principale explication du peu d’adhésion qu’y connait le « mois sans alcool ».

•• En France, la consommation d’alcool est en baisse constante depuis 60 ans. Fait notable : la plus forte baisse concerne le vin, dont la consommation a chuté de 70 % sur cette période.

On constate également une nette tendance à la baisse des usages d’alcool chez les jeunes, y compris pour les premières expériences : en 2017, plus de 14 % des adolescents de 17 ans déclaraient n’avoir jamais bu d’alcool, contre seulement 4,4 % en 2002. 

Faut-il également rappeler que depuis la loi Évin, nous vivons dans le pays d’Europe qui connaît la législation la plus dure en matière d’encadrement de la publicité et de l’information sur le sujet ?  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Dry January / Mois sans Alcool : « perpétuer la place du vin dans notre société » (les professionnels / JDD)   , ,
16 Déc 2022 | Observatoire
 

Les consommations d’alcool, de tabac et de cannabis ont nettement baissé en 2021 chez les collégiens français, confirmant une tendance à l’œuvre depuis plus d’une décennie (voir 12 juin 2019, 13 janvier 2022) et probablement accentuée par la pandémie, selon un travail publié, ce 16 décembre, sous l’égide de l’OMS Europe.

Les chercheurs, qui ont sondé un échantillon de quelque 2 000 collégiens en métropole, concluent à « une accélération du déclin de l’usage du tabac, de l’alcool et du cannabis chez les jeunes », dans un compte-rendu publié par la revue de l’Observatoire français des Drogues et des Tendances addictives (OFTD).

•• Sur les collégiens interrogés, près de deux sur trois (64,1 %) ont déjà consommé de l’alcool, près de trois sur dix (29,1 %) des cigarettes et près d’un sur dix (9,1 %) du cannabis. En 2010, ces chiffres étaient respectivement de 83,2 %, de 51,8 % et de 23,9 %. Lire la suite »

21 Août 2022 | International
 

Avec une dette publique phénoménale pesant 250 % de son PIB (en France, nous en sommes à 114 %), toute nouvelle recette est bonne à prendre. Au Japon, la Direction des impôts s’alarme ainsi de la baisse significative de consommation de bières et spiritueux, qui a un impact bien réel sur ses recettes fiscales, annonce un billet du Figaro.

Sous l’accroche « Sake viva », la Direction des Impôts a donc lancé un grand concours appelant la population à faire preuve d’imagination pour lutter contre l’érosion des ventes de l’industrie des bières et spiritueux. « L’objectif de ce projet est de faire appel à la jeune génération pour développer et promouvoir des boissons alcoolisées japonaises », explique son site web, qui met en lumière une jeune femme hilare, bière à la main.

Au plus haut en 1999 (à 1 million d’hectolitres), le « volume d’alcool imposable »a diminué depuis de 20 %. Pour la bière, depuis 1996, il s’est asséché aux deux tiers, passant de 701 à moins de 235 hectolitres. Le vieillissement de la population est passé par là.

Cette « incitation à boire » par l’administration, a priori la plus sérieuse du pays, s’explique par la contribution fiscale que brasse l’alcool, au même titre que le sel et le tabac. Les taxes sur les boissons alcoolisées abondant le budget à hauteur de 3 % des recettes en 2011, mais plus que de 2 % en 2020.

Le ministère des Finances demeure donc un promoteur actif de l’alcool. Au ministère de la Santé, on la joue sobre, appelant à boire « de manière mesuré » conclut Le Figaro.

19 Août 2022 | Observatoire
 

Depuis mai, les ventes de vins rosés ont progressé plus rapidement que l’an dernier, avec un bond de près 10 %, selon une étude de NielsenIQ. Alors que celles de vin rouge ont reculé de 8,5 % sur la période. Son grand concurrent, la bière, a vu sa hausse limitée à 3 %.

« On peut parler de dynamique, car depuis au moins 5 à 6 ans, la bière progressait plus rapidement que le vin » souligne, dans Les Échos, Nicolas Léger, directeur analytique chez NielsenIQ. Un vin dont la France est le premier consommateur dans le monde, mais qui s’exporte aussi, surtout vers les États-Unis. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances boissons : le rosé cartonne grâce à la chaleur   , ,
15 Août 2022 | Profession
 

Le Conseil d’État vient de confirmer la fermeture, décidée par le tribunal administratif, du River’s Pub à la suite d’un accident de la route, causé en avril par deux clients, qui avait couté la vie à une femme, rapporte Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Le patron a toujours contesté l’accusation selon laquelle ces hommes étaient déjà « manifestement ivres ». « Je n’ai pas servi une personne en état d’ébriété manifeste » maintient le patron de ce bar-brasserie de la rive gauche.

« Les consommations que la personne (le conducteur mis en cause) a bues au River’s Pub ne correspondent pas au taux d’alcool relevé deux heures plus tard ( après  l’accident ) qui est trois fois supérieur à ce qu’il aurait consommé au River’s Pub. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac : attention aux clients éméchés …  , ,
21 Avr 2022 | Pression normative
 

Claudia Cohen, journaliste du Figaro, a mené l’enquête sur les réseaux sociaux préférés des jeunes où des influenceurs vantent, entre autres, les mérites du vapotage ou de l’alcool. Une investigation relayée sur BFM Business dans la foulée. Le point sur une situation qui va évoluer. 

•• Coup d’envoi : « Les amis, je suis obligée de vous parler de cela : le vapotage Puff, c’est grave, la tendance en ce moment. Le mien est sans nicotine. Mais pour les gens qui sont beaucoup plus dépendants de la cigarette, il y en a aussi avec de la nicotine. » C’est en ces termes que l’influenceuse Sarah Fraisou présente, à ses 3,6 millions d’abonnés sur Snapchat, une marque de cigarettes électroniques jetables, tout en prenant soin d’ajouter un lien vers le site de vente en ligne … Lire la suite »

17 Avr 2022 | Trafic
 

Les agents des Douanes étaient suffisamment informés pour intercepter, un jour de la semaine dernière à l’heure du laitier, deux contrebandiers qui passaient par le secteur de Montbartier (18 kilomètres de Montauban, Tarn-et Garonne).

Il était, en effet, 4heures 40, lorsqu’un véhicule, avec deux ressortissants Sri Lankais à bord, est contrôlé. Les fonctionnaires n’ont pas été déçus. Le coffre du véhicule était plein à ras bord. Celui-ci contenait 216 cartouches de cigarettes ainsi que 49 bouteilles de vodka. Des produits achetés dans la principauté d’Andorre précise La Dépêche du Midi.

Après avoir dressé leur procès-verbal de constatation et estimé le montant de la retenue douanière, les agents ont confié les deux contrebandiers aux gendarmes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur De retour d’Andorre : à destination de la région parisienne avec 216 cartouches de cigarettes  , , ,
1 Avr 2022 | Observatoire
 

Emmanuel Macron défend-il le vin au détriment de la santé publique ? Le débat est ancien mais ressurgit avant l’élection présidentielle. Pour le monde de la santé, celle-ci marque l’occasion de dresser un bilan sévère du quinquennat sur la lutte contre l’alcool, reprend un communiqué de l’AFP que nous publions pour l’essentiel.

« Il n’y a rien eu de fait sur l’alcool pendant cinq ans », estime donc auprès de l’AFP le médecin Bernard Basset, président de l’association Addictions France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Prévention / Alcool : tentative de polémique à l’occasion de l’élection présidentielle  ,