Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
8 Nov 2022 | Observatoire
 

Surendettement, mensonges, isolement… Les paris sportifs en ligne inquiètent de plus en plus les autorités sanitaires françaises. Si l’addiction au jeu ne date pas d’aujourd’hui, elle menace de devenir un problème majeur face à l’essor fulgurant de ce marché. Ainsi débute une dépêche AFP, signée Julien Dury, que nous reprenons.

« Je me suis enfermé là-dedans : je suis parti en endettement, j’ai fumé tout ce que j’avais », témoigne Paul-Olivier, un ancien parieur de 29 ans. Le jeune homme, qui ne souhaite pas rendre public son nom de famille, a connu une « descente aux enfers » qui l’a vu parier jusqu’à 10 000 euros sur des matchs de football.

•• « Mon cerveau pensait toujours au fait que je pouvais gagner, pas que je pouvais perdre », raconte-t-il. « Je me réveillais, je pensais à ça, je me couchais, je pensais à ça, je me renfermais sur moi et je ne voyais plus mes amis. »

L’ancien parieur, qui est désormais sevré mais ressent toujours une « épée de Damoclès », a connu deux éléments classiques de l’addiction. Il devait sans cesse augmenter la dose, allant jusqu’à parier sur des championnats lointains comme au Kazakhstan. Et il a longtemps caché sa situation à ses proches, malgré une situation financière intenable à force d’ouvrir des crédits bancaires.

•• Son histoire n’est pas un cas isolé. L’addiction aux paris sportifs est un phénomène désormais assez répandu pour que les autorités sanitaires s’en saisissent.

L’agence Santé publique France a lancé une campagne destinée au grand public, la première sur ce thème en France – les pays anglo-saxons étant exposés de plus longue date à cette problématique.

« Particulièrement addictifs, ces paris peuvent avoir des conséquences importantes sur la santé et la situation sociale des joueurs qui les pratiquent et de leur entourage », prévenait l’agence dans un communiqué. La campagne précède de peu la Coupe du monde de football, occasion attendue de longue date par les géants des paris en ligne, parmi lesquels la Française des jeux, Winamax ou Betclic.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Jeux : le grave problème de l’addiction aux paris sportifs  ,
7 Oct 2022 | Associations
 

« Un changement de culture » et un « bon début » : le Projet de Loi de Financement de la Sécu pour 2023 (voir 27 septembre) met l’accent sur la prévention pour lutter contre les inégalités sociales de santé, mais cela reste insuffisant pour les professionnels.

C’est ainsi que débute une dépêche AFP dont nous reprenons quelques extraits concernant le tabac.

« Finançons la prévention », martèle la Fédération Addiction (voir 25 avril 2022, 21 septembre 2016) pour qui de « bonnes mesures » prises isolément « restent loin de dessiner une réelle politique publique de prévention », alors que les addictions sont « un déterminant majeur » des inégalités sociales de santé. La Fédération Addiction réclame notamment que les consultations de prévention aux âges clés de la vie s’appuient sur les Centres de Soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (Csapa).

Pour elle, la hausse des prix du tabac ne sera pas non plus suffisante si elle n’est pas accompagnée d’un « accent sur l’aide et l’accompagnement des fumeurs ».

Si le nouvel intitulé du poste du ministre de la Santé, désormais aussi chargé de la prévention, marque un virage gouvernemental, ces mesures « restent de l’ordre du saupoudrage et sont loin de dessiner une politique de prévention cohérente », dénonce encore la Fédération Addiction.

Fin 2021, la Cour des Comptes estimait que les résultats des politiques de prévention en santé étaient « globalement médiocres » en France, « malgré un effort financier comparable à celui des pays voisins ».

 Commentaires fermés sur PLFSS 2023 : quelle politique de prévention ?  ,
6 Août 2022 | Vapotage
 

Smoore, premier grand fabricant chinois du secteur du vapotage de taille mondiale (voir 29 juillet), annonce le lancement du premier projet mondial de recherche et de suivi en temps réel portant sur l’addiction à la nicotine. Nous reprenons son communiqué.

Mené en partenariat avec le Shenzhen Institute of Advanced Technology (SIAT), le nouveau projet de recherche de Smoore vise à évaluer les meilleurs moyens de réduire le taux de nicotine des produits de vapotage et, en fin de compte, d’atteindre un niveau inférieur à celui qui déclenche l’addiction. Lire la suite »

16 Juin 2022 | Observatoire
 

Des chercheurs ont cartographié un « réseau cérébral » lié aux addictions en étudiant des fumeurs de longue date ayant arrêté brusquement le tabac après des lésions cérébrales, selon une étude publiée le 13 juin dans Nature Medicine.

C’est ce qu’indique une dépêche AFP que nous reproduisons.

Ces résultats, espèrent les auteurs de l’étude, pourraient aider à cibler de futurs traitements contre la dépendance à une palette de substances.

•• Pour déterminer où les addictions se situaient dans le cerveau, les chercheurs ont étudié 129 patients (60 % d’hommes, moyenne d’âge de 56 ans) qui fumaient quotidiennement et avaient une lésion cérébrale.

Si plus de la moitié ont continué à fumer normalement après la lésion, un quart ont arrêté immédiatement sans difficulté et ont même signalé une « absence de besoin », selon l’étude.

Les lésions associées à la rémission se situaient dans plusieurs zones du cerveau, mais seraient toutes liées à un réseau spécifique, estiment les chercheurs, qui les ont cartographiées dans un certain nombre de zones cérébrales appelé le « réseau de rémission de l’addiction ».

•• Ils ont découvert qu’une lésion qui amènerait une personne à renoncer à une dépendance affecterait probablement des parties du cerveau comme le cortex cingulaire antérieur dorsal, le cortex préfrontal latéral et le cortex insulaire, mais pas le cortex préfrontal médian.

De précédentes recherches avaient montré que les lésions affectant le cortex insulaire amoindrissaient l’addiction, mais elles n’avaient pas pris en compte d’autres parties du cerveau identifiées dans cette nouvelle étude. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Les recherches sur le rapport entre certaines parties du cerveau et les addictions progressent  ,
26 Mai 2022 | Observatoire
 

Les adolescents français consomment de moins en moins de substances psychoactives. C’est ce que révèle une note de l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT),  publiée ce mardi 24 mai et reprise notamment dans Les Échos

Selon le rapport, la consommation d’alcool, de tabac et de cannabis est en recul chez les élèves de troisième (voir aussi 13 janvier 2022).

•• En 2021, 64,1 % des élèves de troisième ont déclaré avoir bu au moins une fois de l’alcool, contre 75,3 % en 2018 et 83,2 % en 2010. Parmi ceux qui déclarent avoir déjà goûté l’alcool, 31,8 % déclarent avoir consommé au moins une fois au cours des 30 jours précédant l’enquête, contre 41,6 % en 2018. Lire la suite »

14 Mai 2022 | Observatoire
 

Dans une récente étude publiée dans le Journal of Public Health, des chercheurs font part de leur inquiétude quant à la très forte présence d’images montrant du tabac, de l’alcool et des aliments malsains dans les programmes de télé-réalité des pays anglo-saxons. 

« Malgré les contrôles réglementaires, de telles images restent répandues dans les programmes télévisés aux heures de grande écoute. La télé-réalité, bien qu’elle ne soit pas spécifiquement destinée aux enfants, attire les jeunes en offrant une forme d’évasion et de réalisme ambitieux pour les téléspectateurs », indiquent-ils.

•• Pour en venir à cette conclusion, ils ont examiné un échantillon de 20 programmes de télé-réalité diffusés de 2019 à 2020 dans les pays anglophones pour tenter d’évaluer l’exposition potentielle des enfants au tabac, à l’alcool et aux aliments de type « junk food » dans les émissions de télévision populaires.

Ils ont mesuré le nombre de minutes contenant des images de tabac, d’alcool et de malbouffe, que l’utilisation soit réelle ou implicite, et la marque spécifique au produit.

•• Leurs résultats montrent que la teneur en tabac n’apparaissait dans 2 % des intervalles sur les épisodes visionnés, tandis que l’alcool est apparu dans 39 % des intervalles. Les aliments riches en sucre et en matières grasses sont apparus dans 13 % des intervalles visionnés sur 88 % des épisodes étudiés.

S’il a été difficile de mettre en lumière des marques de cigarettes, ce n’était en revanche pas du tout le cas avec l’alcool puisque les chercheurs ont trouvé 149 marques différentes dans 46 % des épisodes.

« Ces programmes sont largement regardés par les jeunes et la nature de la télé-réalité, avec ses modèles d’inspiration, influence probablement les choix de consommation d’alcool, de tabac et de nourriture chez eux. La réglementation actuelle autour de la représentation de cette imagerie n’est pas suffisante et doit être révisée », conclut l’équipe scientifique.

 Commentaires fermés sur Trop d’alcool, de tabac et de malbouffe dans les émissions de télé-réalité prisées des jeunes (étude)  , ,
25 Avr 2022 | Observatoire
 

La question de la lutte contre les addictions n’a pas été abordée durant la campagne de l’élection présidentielle, regrettaient juste avant le second tour, dans une nouvelle tribune au Monde (voir 6 avril), Bernard Basset, spécialiste en santé publique (président d’Addictions France), et Amine Benyamina, psychiatre addictologue (président de la Fédération française d’addictologie).

Ils proposent la tenue, durant le prochain quinquennat, d’une convention nationale sur le sujet. Nous la reproduisons (extraits). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Durant le quinquennat, une grande convention nationale sur les addictions » (Tribune dans Le Monde)  ,
6 Avr 2022 | Pression normative
 

Un collectif de spécialistes de santé publique interpelle, dans une tribune du Monde, les candidats à l’élection présidentielle et prônent des dispositions législatives et réglementaires, notamment en matière de tabac. Extraits. 

Depuis 1988, nous questionnons les candidats à la présidence de la République sur leur engagement à mettre en œuvre des mesures de santé publique simples et efficaces.

Nous avons parfois été entendus, contribuant notamment à la suppression de la promotion du tabac, au droit à respirer sans fumée dans les lieux publics et au travail, au contrôle de la publicité pour l’alcool et à la réduction de la mortalité sur les routes. Nous n’avons pas toujours été écoutés alors que certaines mesures, dont l’efficacité est démontrée, auraient pu améliorer la santé des Français. C’est pourquoi nous interpellons à nouveau les candidats à l’élection présidentielle.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Addictions : « que la génération à naître soit une génération sans tabac … » (un collectif de spécialistes de santé dans « Le Monde »)  , ,
24 Mar 2022 | Observatoire
 

Près de 7 salariés dépendants à un produit sur 10 ont vécu une période de rechute avec la période du confinement, selon une étude réalisée par Odoxa en avril 2020 et approfondie par le cabinet GAE Conseil, spécialisé dans la prévention des addictions en milieu professionnel. 

« Avant 2020, le profil type du salarié suivi en accompagnement était un homme, 50 ans, non-cadre, dans le secteur des transports ou du BTP » indique, dans Le Parisien, Alexis Peschard, addictologue et président de GAE Conseil. « Depuis, on reçoit davantage de femmes (25 % contre 1 % avant 2020), autour de 40-45 ans, plutôt cadre, avec une profession tertiaire et en télétravail. » Lire la suite »

22 Août 2021 | Observatoire
 

Nouveau retour sur la publication du premier baromètre national « Les addictions et leurs conséquences sur les jeunes » par la Macif (voir 7 et 11 juillet). Avec des résultats qui relativisent l’impact de bien des politiques de prévention.

Au préalable, précisons que ce baromètre est basé sur une étude Ipsos réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 3 500 jeunes âgés de 16 à 30 ans (du 17 au 30 mars 2021). Il a été demandé à cet échantillon de classer – sur une échelle de 1 à 10 – le « niveau de risque » (sur la santé en général) représenté par la consommation régulière d’un certain nombre de produits : Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Addictions des jeunes : les « niveaux de risques » en question  ,