Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
 

Il ne s’agit pas moins du 9ème report (voir 26 mai). La mise en œuvre de la mesure ayant déjà été repoussée au 8 juillet de cette année.

Mais c’est une nouvelle date – le 6 octobre – qui vient d’être accordée par un juge texan suite à un nouveau recours de Reynolds (groupe BAT), Philip Morris, Imperial Brands et Liggett.

En même temps, une coalition d’associations anti-tabac poursuit la Food and Drug Administration (autorité de régulation américaine) pour « mise en place de délais déraisonnables ». Lire la suite »

 

Cette île anglo-normande de plus de 100 000 habitants avait échappé au paquet neutre jusqu’à maintenant (alors que le Royaume-Uni et la France y sont désormais habitués, si l’on peut dire).

Il est vrai aussi que les navires qui y donnent accès développent une forte activité duty-free. Et que l’île garde, par ailleurs, une solide réputation de paradis fiscal.

Quoiqu’il en soit, on ne peut plus y vendre des cigarettes qui ne soient pas dans un paquet neutre depuis le 1er août. Idem pour le tabac à rouler. Lire la suite »

5 Août 2022 | Pression normative
 

S’agissant du contentieux entre la Fédération des Fabricants de Cigares (ex-AFCF) et le ministère de la Transition écologique, le Conseil d’État a finalement tranché (voir 27 juin) annonce Actu Environnement dont nous reprenons l’article. 

L’arrêté du 5 février 2021 portant cahier des charges d’agrément de l’éco-organisme Alcome de la filière à Responsabilité élargie du Producteur (REP) des produits du tabac, sera considéré comme définitivement annulé à compter du 1er janvier 2023 par une décision du Conseil d’État rendue le 28 juillet, selon Actu Environnement.

•• Les effets du cahier des charges visé (dont la collecte, le nettoiement et le traitement des mégots) présentant une « incidence directe et significative sur l’environnement », leur adoption aurait dû être précédée d’une consultation préalable du public, conformément au Code de l’Environnement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : le Conseil d’État annule le cahier des charges d’Alcome mais l’activité de l’éco-organisme continue  ,
5 Août 2022 | Pression normative
 

« Sus aux mégots, aux réchauds à gaz ou aux saucisses grillées ».

Sous les pins de la Côte sauvage de Charente-Maritime, classée en risque sévère incendie pour les feux de forêts, deux agents de l’ONF traquent quotidiennement les touristes au comportement dangereux. C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reproduisons.

Dans la forêt domaniale de la Coubre, sur la commune de La Tremblade, le tapis végétal jauni par le soleil craquelle sous les pneus du 4/4 Suzuki de Philippe Lequeux, 64 ans. « Il y a matière à feu », s’inquiète cet agent de l’Office national des forêts qui parcourt chaque jour cette forêt de pins maritimes et de chênes verts, bordant sur 5 000 hectares le littoral atlantique depuis le célèbre zoo de la Palmyre. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Un mégot et ça part à vitesse grand V … » (AFP)  
 

Après deux ans de report (voir 4 janvier 2019 ), le paquet neutre est arrivé chez les débitants de tabac depuis le début de cette année.

Au mois de janvier, les fabricants ont arrêté de livrer les paquets avec les anciens conditionnements. Sachant que les paquets non-neutres ont pu être vendus par les débitants jusqu’à épuisement de leur stock.

Selon l’Alliance hongroise des buralistes (membre de la CEDT / voir 10 février), les ventes de tabac dans les points de vente n’ont pas baissé au cours de ce premier semestre. Il a fallu quand même beaucoup expliquer aux consommateurs que le tabac n’avait pas changé. Certains se plaignant de changements de goûts. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Hongrie : le paquet neutre est en place  
 

Il n’est pas inintéressant de suivre les débats autour de l’implantation d’une « génération sans tabac » en Malaisie, actuellement (voir 19 juillet, 30 mai 2022).

On a évoqué dans un premier temps une mesure consistant en l’interdiction totale de vente de cigarettes et de produits du vapotage à toute personne née après 2005. Façon de relever le seuil de l’interdiction de vente d’un an, chaque année. Un processus comparable à celui présenté, à la fin de l’année dernière, par la Nouvelle-Zélande (voir 9 et 12 décembre 2021).

•• Mais le texte du projet de loi, approuvé par le gouvernement le 14 juillet et discuté au parlement,  s’avère plus précis : il s’agirait d’interdire la possession et la consommation de tabac et de produits du vapotage. Ce ne serait pas seulement la vente qui serait interdite mais le simple usage. La charge reposant aussi sur le consommateur. Lire la suite »

 

Le gouvernement régional du Pays de Galles vient de définir son plan « pour un pays sans tabac » dans les huit ans.

En fait, l’objectif est de faire descendre le pourcentage d’adultes-fumeurs sous la barre des 5 % en 2030 (actuellement, il se situe un peu en dessous de 18 %).

Pour ce faire, un plan est établi reposant notamment sur les axes suivants :
mise en place d’un programme spécifique amenant à arrêter de fumer (si c’est le cas) pour toute personne intégrant un hôpital ;
développer l’option du vapotage pour amener à arrêter de fumer du tabac traditionnel ;
accroître les efforts pour lutter contre le marché du tabac illégal Lire la suite »

31 Juil 2022 | Pression normative
 

La commune a signé un contrat avec l’éco-organisme Alcome (voir 30, 19 et 13 juillet). Elle devrait percevoir 35 000 euros par an qui contribueront aux bornes à mégots qu’elle multiplie.

« C’est suffisamment rare de récupérer des allocations, nous n’allons pas nous en priver » affirme, à Sud-Ouest, Valentin Désiré, directeur de la transition écologique et du développement durable de Saint-Médard-en-Jalles (30 500 habitants, 20 kilomètres de Bordeaux). « En général Alcome finance l’équivalent d’un euro par habitant, soit 35 000 euros, sur factures. » De quoi payer une bonne partie du ramassage des bornes à mégots déjà installées et celles à venir.

Après des pochoirs, devenus des plaques pérennes, posés avec Bordeaux Métropole près des regards et avaloirs pour rappeler de ne pas y jeter ses cigarettes, huit bornes à mégots se remplissent déjà depuis septembre, positionnées dans les lieux stratégiques, dont un buraliste. Dix autres viendront compléter le dispositif à l’automne, réparties sur les « hots spots » de chaque quartier définis par les agents de propreté et des habitants. Photo : Sud-Ouest

 Commentaires fermés sur Mégots : Saint-Médard-en-Jalles, première commune de Gironde à signer avec Alcome  
30 Juil 2022 | Pression normative
 

La commune de Megève a décidé de prendre le dossier des mégots à bras-le-corps. Elle vient de signer un partenariat avec l’éco-organisme Alcome et est devenue l’une des six villes pilotes de son programme de lutte contre la pollution des mégots (voir 19 et 13 juillet, 9 juin et 23 mars). 

Megève (3 200 habitants hors-saison) est la seule ville touristique du programme. Elle, qui accueille tous les hivers jusqu’à 50 000 touristes, est un terrain d’expérimentation tout trouvé pour le programme.

La commune s’est fixée comme objectif de réduire de 40 % le nombre de mégots ramassés, d’ici à six ans, souligne Radio MontBlanc. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : les buralistes impliqués à Megève   
 

Se présentant comme pays en flèche dans la lutte anti-tabac (du paquet neutre à un très haut niveau des prix du tabac en passant par l’interdiction de toute tabaculture / voir 5 décembre et 22 mai 2021, 17 octobre 2020), l’Australie se trouve dans une situation apparemment paradoxale …

Une grande enquête publique nationale (National Drug Strategy Household Surrey) – menée auprès de 20 000 personnes âgées de plus de 14 ans – révèle que 85 % des Australiens sont en faveur de mesures encore plus sévères contre le tabac (notamment des sanctions très sévères concernant ceux qui en vendraient aux mineurs), que 70 % veulent l’interdiction de tout vapotage dans l’espace public alors que 40 % sont en faveur d’une libéralisation du cannabis (voir 9 octobre 2019).

Ce soutien au cannabis étant particulièrement marqué dans les grandes villes : 60 % à Sidney, 57 % à Melbourne.