Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
 

L’Irish Times annonce une augmentation de 50 centimes du paquet de cigarettes pour l’année prochaine. Conformément à la trajectoire fiscale en vigueur (voir 18 octobre 2021, 13 septembre 2022).

C’est ce qui ressort du projet de budget présenté pour 2023. Et ce qui amènera le paquet le plus vendu au-dessus de la barre des 15,50 euros. Curieusement, l’opinion publique irlandaise attendait un rehaussement des taxes sur l’alcool qui n’apparaît pas dans le texte budgétaire.

•• Réaction immédiate de « Retailers against  Smuggling » (commerçants contre la contrebande) à travers une déclaration de son porte-parole Benny Gilsenan : « on va inévitablement amener une fraction supplémentaire des consommateurs vers le marché parallèle, certains vont se dire que cela vaut désormais la peine. Et on va rendre le marché illégal encore plus lucratif pour les réseaux mafieux ». Lire la suite »

 

La possibilité de fumer dans l’espace public devient de plus en plus problématique.

Ainsi, la lutte contre le tabac revient au cœur des débats en Catalogne. Le ministre de la Santé du Gouvernement régional catalan a annoncé, ce 23 septembre, sur la chaîne publique TV3, travailler à la rédaction d’une loi qui interdit plus sévèrement de fumer dans certains espaces publics.

Les lieux visés sont les entrées d’écoles, tous les abribus ou encore toutes les terrasses extérieures, sans exception. Il a précisé que son gouvernement régional pourrait la présenter « dans les prochaines semaines », précise le quotidien français L’Indépendant. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espagne : extension des zones d’interdiction de fumer à l’extérieur en Catalogne  ,
20 Sep 2022 | Pression normative
 

L’obligation – à compter du 1er janvier prochain – pour tout producteur de plus de 5 tonnes de déchets alimentaires ou de cuisine par an de les trier et de les faire valoriser dans une filière adaptée suscite l’embarras au sein du monde de la restauration.

« Nous sommes sur ce dossier depuis des années. Nous faisons tout pour informer, mobiliser les gens mais la profession n’est pas prête » admet, dans Les Échos, le président du groupement patronal de l’hôtellerie-restauration GNI, Didier Chenet.

•• Après les « gros producteurs », l’obligation de tri et valorisation a été déclinée pour les professionnels (la grande distribution est également concernée) produisant plus de 10 tonnes par an. Les plus de 5 tonnes l’étant donc à compter du 1er janvier avec la loi de février 2020 relative à la Lutte contre le Gaspillage et à l’ Économie  circulaire (loi Agec). Celle-ci prévoit même une généralisation sans seuil minimum à compter du 1er janvier 2024.

« La restauration, qui a subi deux années de crise sanitaire, fait face à une multitude d’exigences relevant de la RSE. A un moment donné, les restaurateurs, et en particulier les indépendants, n’arrivent plus à suivre » commente le dirigeant fondateur du cabinet d’études et de conseil spécialisé Food Service Vision, François Blouin (…)

•• À la profusion de textes s’ajoute la perspective d’un coût additionnel. « Il y a aujourd’hui plusieurs formules de collecte et donc de tarification. Cela étant, on estime le coût de la collecte entre 275 et 300 euros la tonne par an » indique Stephan Martinez, ancien patron de bar et créateur d’une société de valorisation des biodéchets (Moulinot). « Le vrai sujet, ce sont les petits indépendants car les chaînes et groupes se sont lancés » souligne-t-il.

« Regardons la structuration de la restauration : pour l’essentiel, il s’agit de petites structures que l’on pourrait assimiler au réseau des particuliers. Les collectivités locales pourraient équilibrer leur collecte avec la valorisation de cet apport de biodéchets » argue le directeur des relations institutionnelles du Groupement national des Indépendants (GNI), Franck TrouetPhoto : Les Échos

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac-Brasserie : nouveau casse-tête en vue … la collecte des déchets alimentaires  ,
19 Sep 2022 | Pression normative
 

Ce 17 septembre était organisé la World Cleanup Day, appelé aussi « Journée mondiale du nettoyage de notre planète »,  ayant pour objectif de sensibiliser sur la pollution à travers des nettoyages citoyens. 2 000 initiatives étaient recensées en France. 

Exemple à Tours – avec France Bleu Touraine – où les chasseurs de mégots étaient de sortie dans le quartier Giraudeau.

L’association attendait du monde mais ils ne sont que quelques-uns. Pourtant sur le trottoir trône une urne remplie de 4 000 mégots ramassés en quelques heures en mai dernier.

« C’est toujours aux mêmes endroits » constate un salarié de l’association World Cleanup Day- France, « devant les arrêts de bus, les bureaux de tabac, les lieux d’attente en général ». À côté des places de stationnement, les pinces s’activent aussi : « comme maintenant les constructeurs automobiles n’équipent plus les voitures en cendriers, le mégot finit par terre » constate une volontaire.`

Selon une étude réalisée par l’éco-organisme Alcome (voir 9 septembre), on trouve en moyenne un mégot sur la voie publique tous les 400 mètres, poursuit le reportage. Plus de 80 % des fumeurs estiment qu’il n’y a pas assez de cendriers-corbeille sur l’espace public. Photo : World Cleanup Day- France

 Commentaires fermés sur Mégots : « plus de cendriers dans les voitures, le mégot finit par terre »   
 

D’une capacité de 80 000 places avec des tribunes climatisées, le stade Lusail (à une quinzaine de kilomètres au sud du centre de Doha, Qatar), où se disputeront dix matchs de la Coupe du monde de football, a été inauguré officiellement le vendredi 9 septembre, à l’occasion d’une rencontre entre les clubs champions d’Arabie saoudite et d’Égypte.

Un premier test grandeur nature à presque de 60 jours du démarrage. Le Figaro y était. Extraits …

Le métro, neuf, a annoncé un record à 97 000 usagers vendredi. Malgré cet afflux massif, la foule a globalement été dirigée dans le calme … Ambiance sympathique et festive, sans heurt ni débordement. Quelques malaises, un peu de tension ici et là, mais rien qu’on ne verrait pas n’importe où …  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mondial de football / Qatar : interdiction d’avoir du tabac sur soi à l’entrée des stades   , ,
17 Sep 2022 | Pression normative
 

La Ville de Menton hausse le ton contre les incivilités. Après une période de tolérance, des sanctions vont désormais être prises par les forces de l’ordre. Ce 14 septembre, le maire Yves Juhel a lancé, lors d’une conférence de presse, une campagne nommée « Mission Zéro Incivilités ».

L’objectif affiché est de mettre fin à la prolifération de certaines situations comme les mégots et canettes abandonnés dans la rue, les déjections canines non ramassées ou encore les trottinettes circulant sur les trottoirs. Le maire souhaite aussi s’en prendre aux dépôts sauvages.

Désormais, chaque incivilité constatée par les forces de l’ordre fera l’objet d’une verbalisation « systématique ». Les auteurs s’exposent à une amende de 135 euros.

Des opérations dites « coups de poing » ont déjà été menées ces dernières semaines dans certains endroits de la ville.

 Commentaires fermés sur Mégots : Menton « va passer à la phase où l’on frappe »  
 

Le sujet revient sur la table alors qu’il avait déjà fait l’objet d’un débat public il y a trois ans. Le ministre de la Santé d’alors, Étienne Schneider, s’était prononcé contre l’interdiction de la cigarette en terrasse (voir 31 janvier 2019).

Une pétition officielle, ouverte à signatures ce 13 septembre, propose en effet de bannir les fumeurs à l’extérieur immédiat des bars et des restaurants.

•• « Les fumeurs oublient que l’odeur de la cigarette se répand même loin et dérange ainsi les enfants et les non-fumeurs », expliquent les promoteurs de la pétition selon actuLuxembourg. Interdire la cigarette en terrasse « permettrait à quiconque de s’asseoir sur une terrasse sans avoir à inhaler la fumée toxique ». Et d’expliquer que selon l’expression consacrée, ce sont malheureusement les plus dérangés qui s’en vont, « obligés de fuir et de s’asseoir à l’intérieur ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Luxembourg : nouvelle offensive contre les fumeurs en terrasse  ,
 

The College of Physicians of Ireland vient de demander que l’âge minimum pour accéder au tabac soit porté de 18 à 21 ans.

D’après ces experts, ce serait le seul moyen d’arriver à l’objectif gouvernemental d’un taux de 5 % de prévalence tabagique en … 2025.  Actuellement, ce taux se situe aux environs de 15 %.

Ceci alors que le prix du paquet est déjà, en Irlande, de 15 euros (voir 18 octobre 2021). Ceci alors que la contrebande de tabac prolifère (voir 31 octobre 2021). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Irlande : appel visant à relever l’âge minimum pour acheter du tabac à 21 ans  ,
 

Nous reprenons, ci-dessous, un communiqué de l’éco-organisme Alcome concernant la récente décision du Conseil d’État amenant à la relance de sa procédure d’agrément (voir 5 août, 5 septembre). 

Alcome, premier éco-organisme en France dédié à la réduction des mégots dans l’espace public, prend acte de la décision du Conseil d’État, lequel a décidé de prononcer l’annulation du cahier des charges d’agrément de l’éco-organisme à compter du 1er janvier 2023.

Cette annulation, de forme, trouve sa source dans l’absence de consultation publique du cahier des charges par les pouvoirs publics. Elle ne remet aucunement en cause la création de la filière ni les démarches et actions entreprises par Alcome depuis le 11 août 2021, au service de l’intérêt général, des adhérents et des collectivités locales.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : réaction d’Alcome suite à la relance de la procédure d’agrément   
 

« L’arrêté du 5 février définissant le cahier des charges de l’éco-organisme a été annulé par le Conseil d’État … mais les professionnels du tabac n’entendent pas désarmer pour autant ». Ainsi démarre une communication de Génération sans Tabac à propos de la récente décision du Conseil d’État – suite à une erreur dans la procédure d’agrément ne remettant pas en cause le fonctionnement d’Alcome (voir 5 août et 5 septembre) – dont nous reproduisons des extraits. 

L’association y reprend des arguments qu’elle a déjà utilisé contre « l’écoblanchiment » des fabricants de tabac (voir 5 juin) mais elle y rajoute une remise en cause de la distribution de cendriers par les buralistes.

L’attribution des missions de collecte de mégots de cigarettes à l’éco-organisme Alcome avait suscité l’incompréhension des acteurs de la lutte antitabac.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : Génération sans Tabac ne veut pas que les buralistes distribuent des cendriers   ,