Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
26 Nov 2022 | Trafic
 

Treize Bulgares, dont deux en fuite, étaient jugés à Bordeaux, depuis le 21 novembre, dans un dossier de contrebande de cigarettes achetées 3 euros le paquet en Bulgarie et revendues 50 à 70 euros la cartouche à Bordeaux et Moissac (Tarn-et-Garonne) où réside une importante communauté rom (voir 4 décembre 2020).

Au fil de dizaines de convois entre janvier 2019 et novembre 2020, les prévenus, issus de la même région de Bulgarie, auraient réalisé un bénéfice de 200 000 à 400 000 euros, ensuite blanchis dans leur pays par le biais d’investissements immobiliers notamment, d’après Sud-Ouest.

•• Selon les éléments fournis à la justice par les gendarmes de la Section de Recherches de Bordeaux, enquêtant initialement dans les Landes sur des recels, l’organisation criminelle clanique – autour d’un homme de 47 ans et de ses deux fils aujourd’hui âgés de 24 et 27 ans – était installée dans un squat bordelais.

C’est là que la marchandise était stockée avant d’être revendue à des particuliers, à la sauvette ou dans l’épicerie clandestine que tenait le patriarche avec son épouse au sein du camp. Parfois, des passagers étaient conduits de Bulgarie en France. Notamment deux femmes, séduites par les deux frères … qui se sont ensuite prostituées, ce qui valait au trio familial d’être également poursuivi pour proxénétisme aggravé.

•• « Tous les Bulgares le font » ont banalisé les prévenus lors de l’audience …

Le patriarche n’en a pas moins été condamné à la plus lourde peine : sept ans de prison, maintien en détention et interdiction définitive du territoire français. Ses deux fils ont également été reconnus coupables de tous les faits reprochés dont le proxénétisme aggravé.

Un mandat d’arrêt a été décerné à l’encontre du premier et le second reste en prison avant d’être, à vie, persona non grata en France. La bande organisée et l’association de malfaiteurs ayant été retenues. Tous devront solidairement régler une amende douanière d’un million d’euros. Photo : Sud-Ouest

25 Nov 2022 | Trafic
 

Sept hommes, âgés 25 à 54 ans, sont jugés, depuis le 22 novembre, devant le tribunal correctionnel de Paris pour traite d’êtres humains, recel en bande organisée et blanchiment.

Ils sont soupçonnés d’avoir – entre octobre 2020 et avril 2021 à Paris et en Île-de-France – dirigé un réseau d’adolescents spécialistes du vol avec violence dans les transports et de la revente de cigarettes à la sauvette.

Ce réseau aurait exploité treize mineurs non accompagnés (MNA), les forçant à voler pour leur compte. Les enquêteurs de la sous-direction de la lutte contre l’immigration irrégulière estiment que leur butin, blanchi en Algérie, pourrait atteindre 500 000 euros, selon Le Parisien. Lire la suite »

25 Nov 2022 | Trafic
 

Des bagages remplis de cigarettes …

Ce 23 novembre, les brigades des Douanes de Nogent-sur-Oise et d’Amiens ont saisi 476 kilos de tabac à l’aéroport de Beauvais (Oise) lors d’une opération de contrôle. La marchandise était répartie dans 43 valises de plusieurs passagers d’un vol en provenance d’Amman en Jordanie, précise Le Parisien.

D’ailleurs, on peut se demander si ce mode opératoire de contrebande du tabac par vols aériens n’est pas en train de repartir à la lumière de récentes affaires (voir 5 octobre et 8 juillet). Lire la suite »

24 Nov 2022 | Récents, Trafic
 

Pour tenter de surprendre les vendeurs de tabac à la sauvette, un dispositif inédit a été expérimenté, ce 22 novembre, dans le secteur de la place du Commerce à Nantes, haut lieu de la vente à la sauvette de cigarettes (voir 6 octobre et 20 août). 

Une quarantaine d’hommes et de femmes de la Police nationale, la Police municipale, la Police métropolitaine des transports en commun, la Police aux Frontières et des Douanes ont œuvré en commun … en civil ou en uniforme. Sachant que ce n’est pas la première fois qu’une action coordonnée des forces de l’ordre est menée sur place (voir 30 juin).

Cela a permis d’interpeller douze personnes. Cinq l’ont été pour des transactions douanières et des détentions de paquets de cigarettes. Lire la suite »

24 Nov 2022 | Trafic
 

Le trafic durait depuis quelque temps selon le buraliste …

Il aurait peut-être perduré si l’emballage du carton qui contenait 100 cartouches de cigarettes n’avait pas été endommagé pendant le transport, permettant d’avoir un aperçu de son contenu.

Les cigarettes de contrebande étaient parties du Luxembourg et avaient transité par la Belgique … selon Le Pays d’Auge. Le destinataire – un habitant de Lisieux de 22 ans – a été interpellé après avoir réceptionné le colis dans un bar-tabac de Lisieux accueillant un service-colis. Il a affirmé que c’était la première fois.

La perquisition faite à son domicile a permis de découvrir quelques cartouches de cigarettes ainsi que du cannabis « pour consommation personnelle ». Lire la suite »

24 Nov 2022 | Trafic
 

Dimanche 20 novembre, en début de soirée, les policiers de Bourg-en-Bresse ont été alertés par le manège de deux hommes sur le parking d’un drive de restauration rapide. Ils proposaient aux automobilistes des cigarettes de contrebande.

Un équipage de la Brigade anticriminalité (BAC) a interpellé les deux individus, ressortissants albanais, et a perquisitionné leur véhicule. À l’intérieur, les policiers ont découvert un stock de cartouches de cigarettes et de tabac à rouler d’une valeur de 38 000 euros à la revente, selon Le Progrès.

Le tabac provenait du Luxembourg. Les revendeurs ont été convoqués en justice pour trafic de tabac et infraction douanière d’importation de tabac en contrebande.

24 Nov 2022 | Trafic
 

Incitation à la surconsommation, générateur de pollution mais aussi pourvoyeur de contrefaçons : les critiques pleuvent à l’encontre du Black Friday.

Alors que cette grand-messe de la consommation, héritée de la tradition américaine, a débuté le 18 novembre, les contrefaçons fleurissent, alerte l’Union des fabricants (Unifab / voir 26 novembre 2021)

Alors que 70 % des personnes ayant déjà effectué des achats sur internet ont l’intention de participer au Black Friday, selon un sondage de la Fédération de l’e-commerce et de la vente à distance (Fevad), l’Unifab rappelle que les « offres alléchantes et promotions hors du commun constituent une aubaine pour des vendeurs peu scrupuleux qui n’hésitent pas à abuser des consommateurs en leur vendant des contrefaçons ».

•• Les articles contrefaits sont « synonymes de dangers pour la santé et la sécurité, l’environnement, ainsi que l’économie », poursuit dans un communiqué l’Unifab, qui regroupe plus de 200 entreprises en France ( … )

Le commerce de contrefaçons profite à la « criminalité organisée et aux réseaux mafieux » et entraîne, selon l’Unifab, la perte de 6,7 milliards d’euros par an de ventes directes en France. Cela représente « 1,34 milliard d’euros d’impôts perdus et 38 000 emplois supprimés chaque année ».

•• « À l’heure où 80 % des jeunes Européens se sentent concernés par la préservation de la planète (selon une étude réalisée par l’institut ObSoCo pour Greenpeace France en février 2022, ndlr), acheter des produits contrefaits revient à cautionner ce que l’on condamne et met en péril les efforts communs que nous devons fournir pour protéger l’environnement » souligne Christian Peugeot, le président de l’Unifab, cité dans le communiqué.

23 Nov 2022 | Trafic
 

Un Toulousain revenant en bus de la principauté d’Andorre, a été interpellé pour contrebande de cigarettes, ce samedi 19 novembre. Il ramenait dans ses valises 158 cartouches. Vers 22 heures, les agents des Douanes ont contrôlé à Montauban le bus effectuant le trajet Andorre / Paris, rapporte La Dépêche du Midi.

•• Toujours bien renseignés, les Douaniers ont décidé de vérifier les bagages de l’un des passagers : celui de ce Toulousain de 34 ans. Placé en garde à vue au commissariat de police de Montauban, le mis en cause, sans emploi, n’a pas reconnu la contrebande assurant qu’il s’agissait de sa « consommation personnelle ».

Le parquet a requis la prolongation de sa garde à vue de 24 heures afin de perquisitionner son domicile. Une fouille qui n’a toutefois rien donné ni l’exploitation téléphonique de son smartphone. Lire la suite »

23 Nov 2022 | Trafic
 

Dans la nuit du 2 au 3 septembre 2021, à Montreuil (Seine-Saint-Denis), trois jeunes revendeurs de cigarettes ont subi de multiples sévices, pour un motif dérisoire : une « dette d’argent ou de la marchandise volée », selon une magistrate du parquet de Bobigny. 

Pendant de longues heures, les victimes auraient été séquestrées, rouées de coups et brûlées à la cigarette par trois autres vendeurs à la sauvette. L’une d’elles, mineure, aurait même subi un viol en réunion. « C’est peut-être parce que les agresseurs ont cru que la police arrivait que les victimes ont pu s’échapper et avoir la vie sauve », lâche la magistrate, selon Le Parisien qui nous délivre ainsi un portrait inquiétant de ces vendeurs à la sauvette. Lire la suite »

22 Nov 2022 | International, Trafic
 

C’est toute une organisation se livrant à la vente massive de cigarettes issues de l’enclave britannique de Gibraltar sur le territoire espagnol que la Guardia Civil espagnole vient de démanteler (voir 9 novembre, 12 août et 17 avril).

Bilan de l’opération « Karakola »: 51 détenus, 280 000 paquets de cigarettes, 70 000 euros en argent liquide, 7 barques et 26 véhicules saisis. L’enquête a duré 11 mois et a mobilisé près de 80 agents de différents départements de la Guardia Civil.

Les lots de tabac venant de Gibraltar arrivaient par les côtes espagnoles limitrophes. Ensuite les contrebandiers les acheminaient en différents points de stockage : souvent des domiciles de particuliers dont les voisins assurent ignorer l’activité illégale menée conjointement à des métiers ordinaires. Lire la suite »