Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Sep 2021 | Observatoire
 

44,8% des Français de 15-64 ans ont déjà fumé un joint de cannabis, soit environ 18 millions. Un pourcentage très élevé par rapport à nos voisins européens. À mettre en regard avec les positions actuelles du Gouvernement (voir 25 août et 19 avril).

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT), révélés ce lundi dans les colonnes du Parisien, Les Français sont toujours en tête de la consommation de cannabis ( du moins par rapport à ce critère … d’au moins une expérience ).

•• En comparaison, ce pourcentage est bien moins élevé chez nos voisins : 38,4 % au Danemark, 37,5 % en Espagne, 32,7 % en Italie, 29 % au Royaume-Uni ou encore 28,2 % en Allemagne. Aux Pays-Bas, où la vente de la substance est autorisée, il s’élève d’ailleurs seulement à 27,7 %.

Autre chiffre : 2 % des Français de 15-64 ans fument quotidiennement ou quasi-quotidiennement du cannabis, soit environ … un million de consommateurs. Et ces pourcentages n’ont pas baissé par rapport aux années précédentes : en 2019, environ 45 % des adultes français avaient déjà fumé un joint, selon un rapport de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), qui pointait notamment une forte consommation chez les jeunes.

•• Alors que la lutte du Gouvernement contre le trafic redouble.

En 2020, 88 tonnes de cannabis ont été saisies par les forces de l’ordre, un « niveau très élevé », malgré le contexte de la crise sanitaire. « 12 622 faits de trafic ont été démantelés en 2020 (13 000 en 2019) et 15 829 trafiquants ont été mis en cause et interpellés (17 276 l’année précédente) », selon le ministre de l’Intérieur.

L’année dernière, la Place Beauvau s’était également dotée d’une nouvelle arme pour juguler le trafic : l’amende forfaitaire délictuelle (AFD) pour consommation de stupéfiants, entrée en vigueur en septembre 2020 (voir 1er et 8 septembre 2020). Lire la suite »

22 Sep 2021 | Observatoire
 

Invitée le 20 septembre de BFMTV et RMC, la ministre de la Transition écologique a jugé que la politique de répression pour lutter contre les trafics de drogue « ne marche pas depuis des dizaines d’années » et souhaite mettre le sujet de la légalisation sur la table.

Faut-il donc légaliser le cannabis en France? « Ça fait partie des mesures que l’on souhaite mettre en débat » a déclaré la ministre, sans préciser à qui se réfère le « on » dans sa déclaration.

« On a une politique qui ne marche pas depuis des dizaines d’années, on a une politique très dure contre les drogues et le cannabis, et on est les premiers consommateurs en ce qui concerne la jeunesse en EuropeÇa veut bien dire que ça ne marche pas ».

Se disant elle-même « très pragmatique », la membre du Gouvernement souhaite « qu’on trouve une solution qui fonctionne ». D’où son interrogation : « est-ce que la légalisation peut faire en sorte qu’on puisse réguler la consommation du cannabis, gérer mieux ? Et la question des trafics aussi, en parallèle avec ce qui est fait par mon collègue Darmanin sur la sécurité, car il faut faire les deux … Je crois que ça a le mérite d’être posé. »

Une ouverture qui détonne franchement avec les déclarations sur le sujet, répétées, du ministre de l’Intérieur (voir 25 août). Ainsi qu’avec la dernière déclaration d’  Emmanuel Macron en la matière (voir 19 avril).

18 Sep 2021 | Observatoire
 

Les maires (LR) de Reims, Charleville-Mézières et Châteauroux – favorables à la légalisation du cannabis (voir 19 novembre 2020) – ont rencontré le ministre de la Santé, ce 14 septembre à Paris, afin de lui exposer leurs arguments. En résumé : « nous sommes en faveur d’un débat sur la légalisation du cannabis et la création d’une filière de production, telle celle du tabac. » 

« Olivier Véran voulait nous entendre, étant surpris que ce débat soit relancé par des élus de droite » déclare, dans L’Union, Arnaud Robinet, maire (LR) de Reims.  Il était accompagné par Boris Ravignon (Charleville-Mézières) et Gil Avérous (Châteauroux). Lire la suite »

16 Sep 2021 | Observatoire
 

Support de construction identitaire, les volutes de fumée répondent aujourd’hui encore aux attentes adolescentes.

« Quand vous n’êtes pas bien dans votre corps, que votre physique se transforme, que vous êtes en hésitation, certains objets vous permettent comme par magie d’être regardé autrement » analyse Jean-Pierre Couteron, spécialiste en addictologie, dans la suite du grand papier du Monde sur les « ruses de l’industrie du tabac pour séduire les jeunes » (voir 15 septembre). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La première cigarette, toujours un rite initiatique » (Le Monde)  ,
15 Sep 2021 | Observatoire
 

« Le gars de 50 ans est déjà essoré, il va bientôt mourir : ce n’est pas là qu’il faut investir, ce sont bien les jeunes qu’il faut draguer:  derrière, ils pourront encore consommer pendant une bonne quarantaine d’années » .

C’est sur cette citation de Loïc Josseran (président de l’Alliance contre le tabac et professeur des universités-praticien hospitalier en santé publique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) que démarre un grand papier à charge occupant la page « Jeunesses » du Monde (édition 15 septembre) sur les « ruses de l’industrie du tabac pour séduire les jeunes » … même si on y reconnaît que la prévalence tabagique chez les jeunes est en baisse. Extraits.

•• Trente ans après l’amorce de la loi, les cigarettiers ont bien des raisons de tenter de se refaire une santé. Leur produit-phare, la cigarette manufacturée, commence à s’émousser. « Les niveaux de consommation sont parmi les plus bas jamais observés depuis les années 2000 », souligne Marc-Antoine Douchet, chercheur à l’Observatoire français des Drogues  et des Toxicomanies (OFDT). Lire la suite »

 

En Allemagne, on trouve du CBD un peu partout. Les offres de produits fleurissent sur Internet, dans les épiceries de nuit et plus récemment même, très officiellement, dans les rayons de la chaîne discount Lidl (voir 29 mars 2021). 

Le discounter avait lancé en août une offre spéciale, avec 21 produits référencés au total, tous fabriqués par l’entreprise tchèque Euphoria Trade et distribués par l’entreprise Green Dealer, précise RFI. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Allemagne : Lidl retire précipitamment le CBD de ses magasins  
6 Sep 2021 | Observatoire
 

L’Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias  (ACPM) a dévoilé, en juillet, les résultats d’une étude réalisée par Ekimetrics sur « l’efficacité business de la presse », une première européenne. Mais aussi une mise au point qui permet de prouver que les supports de presse gardent leur efficacité de supports publicitaires. Le tout digital a des limites.

Principal enseignement selon Le Figaro : la presse est le deuxième contributeur aux ventes additionnelles générées par la publicité (21 %), derrière la télévision (34 %) et devant les moteurs de recherche (13 %), les publicités sur les sites internet et les réseaux sociaux (8 %), ou la radio  (5 %).

L’étude se penche sur plusieurs typologies d’annonceurs.

•• Pour le secteur automobile, « la presse est le deuxième média le plus contributeur aux ventes additionnelles derrière la télévision. Elle est incontournable pour le lancement d’un nouveau modèle ou pour l’annonce des journées portes ouvertes, où le retour sur investissement peut doubler », souligne Thibault Labarre, associé d’Ekimetrics. La presse, écrite ou digitale, n’est donc pas là que pour construire l’image de marque d’un constructeur. Le retour sur investissement des campagnes est de 3,90 euros pour un euro investi.

•• Du côté des cosmétiques, « vous risquez de perdre un quart de ventes additionnelles si vous supprimez vos campagnes presse », poursuit Thibault Labarre. L’étude souligne l’effet redoutable des échantillons, qui doublent les ventes additionnelles et permettent de convaincre de nouveaux consommateurs.

•• La presse représentant à elle seule 47 % des ventes provoquées par les publicités, pour un euro investi, le monde du luxe récupère 6 euros de ventes additionnelles.  Autre point fort de la presse écrite et digitale : « ce média continue à générer du volume même après de hauts niveaux d’investissement. Le seuil de saturation est bien plus haut que sur les réseaux sociaux ou la vidéo en ligne », note Thibault Labarre. La presse est aussi le média le plus puissant pour construire l’image d’une marque de luxe et pour générer du trafic en magasin.

•• Dernier secteur étudié, les opérateurs télécoms. Ces derniers délaissent la presse, alors que le retour sur investissement est de 14,30 euros pour un euro investi. « Le chantier qui débute maintenant est celui de la pédagogie », note Gauthier Picquet, président de l’ACPM et directeur des opérations de Publicis France. « Il faut convaincre les marques et les agences, qui ont des idées tenaces sur les plans médias, et changer les mentalités. Ce sera un long chemin. »

 Commentaires fermés sur Presse : les journaux restent toujours des supports publicitaires efficaces   ,
6 Sep 2021 | Observatoire
 

Le député Jean-Baptiste Moreau (rapporteur de la Mission parlementaire sur l’usage du cannabis, voir 5 mai) a dénoncé, sur BFMTV, la politique du « tout répressif », menée par Gérald Darmanin contre la légalisation du cannabis (voir 25 août).

« Après 100 auditions de la mission, je ne peux que m’inscrire en faux contre cette position. La légalisation et la régulation du marché du cannabis sont au contraire la manifestation du pragmatisme et du courage politique », a-t-il réagi sur Twitter.

 « La politique du tout répressif, qu’on mène en France depuis 30 ans, elle est en échec total. On a multiplié par 30 la consommation de cannabis depuis 30 ans. Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. Si on continue à faire pareil, il n’y a pas de raison que les choses changent » déclare ainsi le député de la Creuse.

Toujours selon lui  « beaucoup de pays comme les USA réfléchissent à une légalisation encadrée. Car légalisation ne veut pas dire anarchie et laxisme. L’interdiction pour les mineurs doit demeurer mais les moyens mis vont se concentrer sur 40 % du trafic et seront donc beaucoup plus efficaces,  associés à une vraie politique de prévention à destination des plus jeunes ».

 Commentaires fermés sur Cannabis : « légalisation ne veut pas dire anarchie et laxisme »   ,
5 Sep 2021 | Observatoire
 

Autre apport du premier baromètre national « Les addictions et leurs conséquences sur les jeunes » de la Macif (voir 22 août et 7 juillet) : une mesure de l’impact réel des messages de prévention auprès des jeunes générations.

Les trois quarts des jeunes interrogés (76 %) déclarent avoir vu, lu, ou entendu des messages d’information ou de sensibilisation concernant les risques liés à la consommation de stupéfiants, de tabac ou d’alcool au moins une fois au cours des 12 derniers mois. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Addictions des jeunes : « des messages de prévention qui peinent à convaincre » (Macif)
2 Sep 2021 | Observatoire
 

Invité sur RTL, ce 31 août, le chef de file des députés de la majorité s’est farouchement opposé à la légalisation du cannabis. « C’est banaliser l’usage du cannabis », a-t-il tranché, « il y a des combats que vous devez mener à long terme » … et la lutte contre le cannabis en est un.

L’occasion pour l’ancien ministre de l’Intérieur de rappeler la « transformation en profondeur du plan de lutte contre les stupéfiants » lancée en 2019. Depuis Marseille, il avait dévoilé 55 mesures répressives … « Si je l’ai lancé à Marseille, c’est parce que je savais que c’était la mère des batailles que nous devions conduire » a assuré Christophe Castaner.

« Cela prend du temps » a-t-il poursuivi, « Gérald Darmanin porte ce combat aujourd’hui et nous ne devons rien lâcher sur ce sujet. »

 Commentaires fermés sur Cannabis : la légalisation, « c’est banaliser son usage » (Christophe Castaner)