Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Août 2022 | Observatoire
 

Une trentaine de membres du groupe socialiste au Sénat – dont leur président Patrick Kanner – plaident pour la légalisation du cannabis et annoncent une concertation, en vue du dépôt d’une proposition de loi face à une situation qu’ils jugent « intenable », ce 10 août dans une tribune au Monde. C‘est ce qu‘annonce une dépêche AFP que nous reprenons.

Un rapport de l’Assemblée nationale publié en mai 2021 estimait que près de 18 millions de Français en avaient déjà consommé et qu’un 1,5 million en consomme régulièrement (voir 5 mai 2021).

•• « Que nous le voulions ou non, il s’agit d’un sujet de société dont les pouvoirs publics doivent se saisir » jugent les 31 signataires de la tribune initiée par le sénateur Gilbert-Luc Devinaz et signée également par l’ancienne ministre Laurence Rossignol. Lire la suite »

10 Août 2022 | Observatoire
 

Après le succès de sa tournée des plages sur les côtes de France métropolitaine en 2021, puis des sites les plus touristiques de Paris à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement en juin, ce tour de France vertueux se poursuit cet été autour des plus grands lacs français.

« Chaque Canette Compte », le programme n°1 en France sur le « hors-foyer » qui vise à promouvoir la collecte et sensibiliser au recyclage hors domicile des canettes, se lance en effet un défi inédit en collaboration avec son partenaire Citeo : sillonner les plages des plus grands lacs de France du 6 au 15 août.

C’est ce que nous annonce un communiqué du programme « Chaque Cannette Compte » (lancé par les fabricants de boites pour boisson) que nous reprenons. Lire la suite »

9 Août 2022 | Observatoire
 

Cluster 17 est un laboratoire d’étude de l’opinion et un média d’analyse en ligne. Il vient de sortir une enquête sur l’apéro des vacances … événement privilégié pour beaucoup. Quels en sont les principaux enseignements ?

•• 10 % des Français citent « l’apéro » parmi leurs activités de vacances préférées ;

•• 18 % des Français ne consomment pas d’alcool pendant les vacances ;

•• Les apéros préférés pendant les vacances : la bière (47 %), le rosé (45 %), le vin blanc (38 %), le Spritz( 17 %) Lire la suite »

3 Août 2022 | Observatoire
 

Le bénéfice semestriel de La Poste progresse de 68 %, à 883 millions d’euros, annonce le quotidien Les Échos. Les dépréciations entraînées par la sortie du marché russe du colis et la baisse des volumes de courrier en France étant plus que compensées par l’impact fiscal de la prise de contrôle à 100 % de CNP Assurances.

En fait, le chiffre d’affaires du groupe (17,5 milliards d’euros) apparaît relativement stable sur les six premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2021. Celui de la branche services-courrier-colis baisse de 2,2 %, à 5,1 milliards d’euros.

•• La baisse de 7,3 % des volumes du courrier étant compensée par l’augmentation des prix des timbres au début de l’année, ainsi que par le versement par l’État d’une dotation de 152 millions pour soutenir le service postal universel. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : 800 millions pour accélérer la transformation de son réseau (résultats semestriels)   ,
25 Juil 2022 | Observatoire
 

Extrait de l’interview d’Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, à propos de l’effort collectif demandé pour réduire la consommation énergétique (voir 3 juillet) dans le JDD du 24 juillet.

Le Journal du Dimanche : « La grande distribution a pris des engagements cette semaine, qu’en est-il des commerces ? »

Agnès Pannier-Runacher : « Les Français sont à juste titre choqués par certaines pratiques. Dans les prochains jours, je vais prendre deux décrets :

. le premier généralise l’interdiction des publicités lumineuses quelle que soit la taille de la ville entre 1 heure et 6 heures du matin, sauf rares exceptions comme les gares et les aéroports ;
. et le second interdit aux magasins d’avoir leurs portes ouvertes alors que la climatisation ou le chauffage fonctionne. La clim à fond la porte ouverte, ce n’est plus acceptable !
» (sic).

25 Juil 2022 | Observatoire
 

Aéroports de Paris (ADP) a l’intention de proposer à tous les voyageurs qui passeront par son duty free une « expérience hors du temps ». Elle sera élaborée en partenariat avec Lagardère, une société avec qui le groupe a déjà collaboré pour ses duty free, relate Le Figaro.

Une co-entreprise, Extime Duty Free Paris, dans le cadre du déploiement de la franchise Extime, va être créée, d’une durée de vie de 10 ans, précise un communiqué de presse d’ADP du 8 juillet. Elle sera détenue à 51 % par ADP, et à 49 % par Lagardère Travel Retail (voir 5 mai 2020, 7 avril 2017).

•• L’objectif de cette dernière sera de mettre en place un nouveau type d’accueil des passagers, une fois que ces derniers ont terminé les formalités de contrôle de sécurité.

« Les aéroports parisiens sont la première et la dernière image qu’ont beaucoup de voyageurs de Paris, et de la France. (…) L’objectif est de proposer aux voyageurs des expériences de shopping inoubliables et mettre à leur portée ce que Paris et la France ont de meilleur à offrir, en termes de culture et de savoir-faire », explique Arnaud Lagardère, le PDG de Lagardère SA, cité par le communiqué.

Ces passagers « souhaitent profiter du moment et vivre une expérience hors du temps », détaille auprès de nos confrères du Figaro Mathieu Daubert, directeur clients chez ADP. ADP a l’intention de créer des « boutiques-terminaux, dans le style des boutiques-hôtels », explique ce dernier.

140 points de vente et quatre lounges sont d’ores et déjà prévus. Le premier terminal nouvelle version, le T1 international à Roissy, sera inauguré en décembre prochain. S’il s’agit d’un succès, ADP pourrait l’exporter à l’international.

•• Depuis sa création en 1947 et depuis 1999, date de la suppression des zones détaxées au sein de l’Union européenne, l’univers du duty free n’a cessé de se transformer.

Le travel retail est devenu incontournable pour les marques de luxe, après s’être longtemps cantonné aux cigarettes et aux alcools low-cost. En net repli depuis la crise sanitaire, le secteur n’a toujours pas retrouvé son niveau d’avant crise sanitaire.

 Commentaires fermés sur Duty-Free : association entre ADP et Lagardère Travel Service (Relay)  ,
19 Juil 2022 | Observatoire
 

Perifem (la fédération qui regroupe l’ensemble des acteurs de la distribution autour des préoccupations d’environnement, d’énergie, de sécurité et d’innovation) annonce la mobilisation des grands acteurs de la distribution (de Leclerc à Système U en passant par Carrefour et Lidl) autour d’un protocole énergétique de crise qui devrait être mis en œuvre le 15 octobre prochain.

Nous reproduisons des extraits de son communiqué.

•• Devant le risque de possibles pénuries d’approvisionnement électrique annoncées par le Gouvernement pour cet hiver, Perifem coordonne les travaux des grands intervenants pour, comme pendant le Covid, adopter une position responsable dans cette nouvelle gestion de crise et mettre en place des initiatives permettant une sobriété énergétique inédite des magasins Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : la grande distribution prend l’initiative « pour la sobriété énergétique »   ,
17 Juil 2022 | Observatoire
 

Le 7ème Baromètre du centre-ville et des commerces montre que les Français restent attachés à leur centre-ville, malgré une fréquentation qui diminue d’année en année. Les commerces alimentaires eux sont toujours largement plébiscités, selon l’échommerces dont nous reprenons des extraits d’un article.

C’est l’un des point clés de cette étude. Malgré un attachement toujours fort des Français pour leur centre-ville, ils sont de moins en moins nombreux à s’y rendre à minima une fois par semaine (69%, contre 73% en 2021). A noter que ces chiffres diffèrent sensiblement en fonction du lieu d’habitation. Les grandes métropoles sont ainsi largement épargnées par ce phénomène de désaffection des centres-villes, à l’image des Parisiens, qui se rendent pour 95 % d’entre eux au moins une fois par semaine en centre-ville. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : les consommateurs se rendent moins en centres-villes  , ,
17 Juil 2022 | Observatoire
 

« Vivre de ses produits, c’est fantastique ! » s’enthousiasme Jean-Marie Moëllo au milieu de sa parcelle baignée de soleil. Depuis deux ans, l’ancien conducteur de poids lourds breton cultive du cannabidiol, ou CBD, un « cannabis light » et légal dont la consommation explose en France. C’est ainsi que débute une dépêche AFP de Camille Kauffmann que nous reproduisons.

Cet environnement de travail, il ne l’a pas toujours connu : Jean-Marie Moëllo, 36 ans, a conduit des poids lourds pendant sept ans, avant d’entamer une reconversion professionnelle en parallèle de ses chantiers. Le bitume, « ça ne sent pas pareil » sourit le trentenaire.

•• C’est en tombant sur une publication Facebook en 2018 qu’il pense à changer de métier. Après un parcours du combattant, à convaincre une banque ou à comprendre la législation en vigueur, M. Moëllo a rejoint le club restreint mais grandissant des néo-cultivateurs de CBD.

« Ce marché attire tellement de monde qu’il faut être dedans le plus tôt possible » remarque-t-il au milieu de ses plants. « Mon objectif est de récolter 50 kilos de fleurs en octobre, donc d’en tirer 50 000 euros » explique le nouvel agriculteur, qui cessera ses activités de conducteur de poids lourds à la fin du mois.

•• Selon le syndicat du chanvre, le nombre de cultivateurs est passé d’à peine 50 en 2018 à environ 600 aujourd’hui.

Et parmi eux, « 30 à 40 % sont des néo-agriculteurs » explique Aurélien Delecroix, le président du syndicat. « Il y a quand même beaucoup de passionnés de cannabis en France, on ne va pas se le cacher : pouvoir cultiver du cannabis de façon légale a suscité pas mal de vocations » poursuit M. Delecroix.

Car il s’agit de la même plante : le chanvre. La principale différence entre le cannabis récréatif et le CBD, chanvre dit « bien-être » ou « cannabis light », est la contenance en tétrahydrocannabinol (THC), la molécule aux effets psychoactifs. Le seuil à ne pas dépasser en France est de 0,3 % de THC. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD : « c’est difficile de se projeter » (un agriculteur / AFP)  
5 Juil 2022 | Observatoire
 

La Cour de cassation a rejeté, ce 30 juin dans trois arrêts de principe, les pourvois de plusieurs commerçants obligés de fermer pendant le confinement du printemps 2020 et qui réclamaient une ristourne sur leurs loyers. 

La mesure gouvernementale ne pouvait-elle pas être considérée comme un cas de force majeure ? Les commerçants à qui il était interdit d’accueillir du public étaient-ils donc en droit de ne pas payer leurs loyers ? À cette dernière question la réponse de la Cour de cassation est catégorique : c’est « non », rapporte Les Échos.

« La mesure générale et temporaire d’interdiction de recevoir du public n’entraîne pas la perte de la chose louée et n’est pas constitutive d’une inexécution, par le bailleur, de son obligation de délivrance. Un locataire n’est pas fondé à s’en prévaloir au titre de la force majeure pour échapper au paiement de ses loyers. » En clair, les commerçants qui ont argué de la fermeture administrative des locaux non essentiels pour suspendre le paiement de leur loyer devront s’en acquitter.

•• Pendant le confinement du printemps 2020, jusqu’à 45 % des commerces avaient été fermés. Le montant total des loyers et charges locatives immobilisés a été estimé à plus de 3 milliards d’euros.

L’enjeu est donc considérable. Plusieurs commerçants obligés de fermer et qui réclamaient une ristourne sur leurs loyers avaient déposé une trentaine de pourvois devant la plus haute juridiction française. Parmi ceux-ci, les magistrats de la troisième chambre civile en ont choisi trois. C’est ce que l’on appelle des arrêts « de principe », qui permettent à la Cour de se prononcer sur l’ensemble des fondements juridiques.

•• L’interdiction, énonce un des arrêts, « a été décidée selon les catégories d’établissement recevant du public, aux seules fins de garantir la santé publique ». Dès lors, « l’effet de cette mesure générale et temporaire, sans lien direct avec la destination contractuelle du local loué, ne peut être imputable aux bailleurs, de sorte qu’il ne peut leur être reproché un manquement à leur obligation de délivrance ».

En clair, « la mesure de police administrative (imposant la fermeture des commerces non essentiels) n’a pas affecté directement les biens loués. De plus, des magasins ont fait de la vente à emporter ou ont trouvé des solutions pour continuer autrement leurs activités », explique une source judiciaire. Enfin, « ces entreprises ont pu bénéficier de trois dispositifs d’aides (fonds de solidarité, coûts fixes et aide aux loyers ) se succédant dans le temps ainsi que d’autres mesures de soutien ».

 Commentaires fermés sur Observatoire du Commerce : les commerçants fermés pendant le confinement devront payer leurs loyers (Cour de Cassation)  ,