Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Avr 2020 | Observatoire, Trafic
 

Après deux ans d’enquête, la Gendarmerie de Haute-Savoie vient de mettre fin à un trafic de sachets de CBD entre la Suisse et la France.

En septembre 2018, les brigades de surveillance de la Douane de Saint-Julien-en-Genevois et d’Annecy avaient mis la main sur 161 enveloppes contenant du CBD.

Ce courrier quelque peu spécial avait été découvert dans les centres de tri de La Poste à Saint-Julien-en-Genevois et Cran-Gevrier. La saisie représentant 500 sachets pour un poids total supérieur à 1,3 kilo.

L’enquête confiée aux gendarmes de Saint-Julien-en-Genevois a permis de remonter à l’expéditeur de ces enveloppes : le patron d’une entreprise basée à Vernier en Suisse. Lequel employait, notamment, une femme à plein temps pour une tâche spécifique : conditionner les envois et les envoyer aux clients. Les lettres étaient postées côté français afin de ne pas payer … de surcoûts d’affranchissement.

Ces deux personnes ont été interpellées, puis relâchées en attendant la suite de la procédure.

10 Avr 2020 | Observatoire
 

Confronté en audition, ce mercredi 8 avril, au mécontentement de sénateurs, qui relaient les griefs des maires et de leurs administrés face aux fermetures unilatérales des bureaux de poste et la diminution drastique du service postal (voir 2 avril), le PDG de La Poste, Philippe Wahl, a promis un « notable allègement du service minimum » pour la fin avril, selon Les Échos.

•• Manifestation concrète de la relance du service postal : « élargir le plus possible le nombre de nos points d’accueil ».

Après avoir sérieusement réduit la toile (1 600 bureaux de poste ouverts et tournées ramenées à seulement trois jours par semaine), les ouvertures vont graduellement s’étoffer : tout d’abord en passant à 2 500 bureaux ouverts dès la fin de cette semaine, comme annoncé précédemment, grâce au renfort de 3 000 personnes, dont des intérimaires ou CDD, et surtout, un nouvel objectif de 5 000 bureaux en fonctionnement à la fin avril.

•• En ajoutant les réseaux partenaires – soit les agences postales communales (APC) et les « relais poste » chez les commerçants, dont les buralistes, dans les petites communes – l’objectif est de revenir sous peu à 10 000 « points de contact postaux » dans tout le pays à la fin du mois.

Sur un total théorique de 17 000 points, le niveau incompressible inscrit dans la loi depuis dix ans. Comme prévu également avec les éditeurs de journaux, la distribution des quotidiens passera progressivement de 3 à 5 jours par semaine, à compter du 14 avril.

•• Seulement, pour reprendre ses tournées, l’état-major de La Poste doit faire avec les moyens disponibles.

L’absentéisme chez les postiers est différent selon les métiers et les régions, pouvant aller jusqu’à 35 % ou 40 % en zone urbaine, reconnaît le PDG, qui compense par de la mobilité entre établissements. La première cause étant la garde d’enfants, plus les salariés médicalement fragiles ou âgés, confinés à domicile. Lire la suite »

9 Avr 2020 | Observatoire
 

Interviewé dans la matinale de France Info, ce mercredi 8 avril, au sujet de la durée du confinement en France mais aussi sur le port du masque, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19, s’est ensuite exprimé sur les interrogations qui planent encore autour de ce virus. Et il a délivré un constat surprenant.

« Je suis très humble vis-à-vis de ce virus. On ne le connaissait pas, il y a de ça 3 mois et demi. Ce virus suscite encore beaucoup d’interrogations : pourquoi touche-t-il davantage telle région plutôt que telle autre, en autres …

•• « Par exemple, l’immense majorité des formes graves n’est pas composée de fumeurs. Comme si le tabac protégeait de ce virus, via la nicotine. Qui aurait imaginé avoir ce type d’interrogations il y a quelques semaines ? … On dirait que la nicotine pourrait ainsi constituer une forme de protection. » Une observation déjà faite en Chine (voir 20 février). Lire la suite »

7 Avr 2020 | Observatoire
 

Logique. Pour la grande distribution, le début du confinement a clairement marqué un repli dans les ventes. Les consommateurs ayant jeté leur dévolu (contraint et forcé) sur l’e-commerce, les drive et les magasins de proximité.

À partir de mercredi 18 mars, « la limitation des déplacements, additionnée au stockage important des derniers jours, a occasionné des petites journées en termes de chiffre d’affaires » dans la grande distribution, relève en effet le cabinet Nielsen. Lire la suite »

3 Avr 2020 | Observatoire
 

Jamais, depuis le lancement de l’ouverture du marché des paris sportifs en ligne en 2010, l’offre n’avait été aussi réduite. Hormis le football en Biélorussie et en Australie, tous les sports sont à l’arrêt pour raisons sanitaires. Comment les opérateurs et les joueurs s’adaptent-ils ?

Éléments de réponses dans Le Parisien / Aujourd’hui en France.

Pour tenter de compenser le manque à gagner, les acteurs, réunis au sein de l’Association française de Jeux en Ligne  (Afjel) ont sollicité un élargissement des compétitions pouvant servir de supports aux paris auprès de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (Arjel). Bilan : seul le football australien, sport à mi-chemin entre le football et le rugby, a intégré la liste. Lire la suite »

2 Avr 2020 | L'essentiel, Observatoire
 

Le service minimum instauré par La Poste afin de limiter les risques de contamination de ses agents au Covid-19 n’aura tenu que quelques jours (voir 1er avril).

Face à la vague d’indignation que cette décision a soulevée, le président-directeur général du groupe public, Philippe Wahl, a détaillé ce mercredi en fin d’après-midi un nouveau dispositif.

« Nous avons assumé une manière de service minimum en réduisant le nombre de jours de distribution du courrier et des colis, de cinq jours il y a deux semaines, à quatre jours la semaine dernière, et à trois jours cette semaine » a-t-il rappelé, « nous ne l’aurions pas fait, c’est toute notre activité qui aurait été désorganisée ».

Entre arrêts-maladie, parents gardant et confinement, un quart des 220 000 postiers ont manqué à l’appel, a-t-il indiqué, tout en assurant que le nombre de salariés exerçant leur droit de retrait était « marginal ».

•• Cependant, a reconnu Philippe Wahl, ce service minimum de courrier a créé de grandes difficultés pour la presse quotidienne nationale et la presse quotidienne régionale, notamment. Des négociations ont donc très vite été engagées, notamment avec l’Alliance de la presse quotidienne, afin de revenir à une distribution plus large des journaux. Ce sera le cas dès lundi prochain sur quatre jours pour une moitié de la France, et dès mardi pour l’autre moitié.

•• Le groupe postal va ensuite progressivement augmenter son activité pour le courrier et les colis. Le renfort de quelque 3 000 personnes – salariés de la filiale MediaPost, volontaires dans le groupe, intérimaires et CDD – devrait permettre de revenir à une distribution jusqu’à 4 jours « le plus vite possible ». Philippe Wahl a insisté sur la grande complexité d’organisation de La Poste, avec des centres de tri comptant jusqu’à 300 personnes dans des conditions de promiscuité habituelles pour les postiers.

••L’autre priorité du groupe a été d’assurer le paiement des prestations sociales. Grâce à un accord avec la Sécurité sociale et la Caisse des dépôts, actionnaire de La Poste, le million et demi de bénéficiaires pourront retirer leur prestation sociale, dès la fin de cette semaine aux distributeurs automatiques de billets et dans plus de 250 bureaux de poste dès lundi prochain, particulièrement dans les quartiers prioritaires et le monde rural.

1 Avr 2020 | L'essentiel, Observatoire
 

Il n’y a pas de nouvelle étude parue sur le développement de symptômes potentiellement plus graves pour les consommateurs de tabac, victimes du Coronavirus, depuis celle du New England Journal of Medicine (voir 7 mars). 

Mais le communiqué alarmant du Comité national contre le Tabagisme sur l’éventuel risque de la fumée de la cigarette ou la vapeur de l’e-cigarette (voir 29 mars) a réveillé les médias sur le sujet. Avec plus ou moins de subtilité dans le traitement comme cette illustration de France 3 Centre Val de Loire (voir ci-dessus).

Plus sérieusement …

•• Les fumeurs ne font pourtant pas partie de la liste des personnes les plus à risque, dressée par le Haut Conseil de la Santé publique (HSCP).

Mais cette liste, « non exhaustive », « a vocation à être réactualisée à mesure que l’on a davantage de données sur ce virus », explique au Figaro son président, Franck Chauvin. « Le tabac n’est certes pas considéré comme un facteur aussi probant que le diabète ou l’immunodépression.

« Mais toutes les personnes qui ont des fragilités pulmonaires et qui sont susceptibles d’avoir une BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive, maladie chronique inflammatoire des bronches très souvent liée au tabagisme) doivent faire attention : dès lors qu’il y a défaillance des capacités pulmonaires, le Covid-19 risque de renforcer ces atteintes de façon parfois dramatique ».

•• De son côté, le Centre européen de Prévention et Contrôle  des maladies (ECDC) évoque le rôle que pourrait jouer une enzyme – appelée ACE2 – dans la transmission de la maladie(étude de l’université de Caroline du Sud).

Comme l’explique Jean-Philippe Santoni (Fondation du Souffle), toujours au Figaro, « le virus est comme un vaisseau spatial ennemi qui vient s’accrocher à une cellule et l’un des récepteurs sur lesquels il s’accroche est cette enzyme ACE2, qui est notamment surexprimée chez les fumeurs chroniques ».

•• Le Parisien pointe de son côté le mouvement continuel de la main vers la bouche des fumeurs, comme des vapoteurs. D’où l’importance de respecter les gestes barrières et de se laver les mains aussi souvent que possible.

« Le fait de partager une cigarette, un joint, un dispositif de vapotage ou tout autre produit ou tout autre matériel peut favoriser aussi les contaminations » confirme la Direction Générale de la Santé auprès du Figaro.

•• Autre risque, le tabagisme passif en cette période de confinement. « La fumée du tabac, qui génère des particules, est le premier polluant domestique en France » rappelle le pneumologue Jean-Philippe Santoni. « Pour ce virus on en est encore au stade des hypothèses, mais si on se base sur ce qui a été observé pour d’autres coronavirus, il est possible que les particules puissent être vecteur du virus et favoriser sa pénétration dans les bronches ».

« La contamination par l’air est infime pour le coronavirus. Le vrai risque, c’est surtout d’exhaler et de tousser en même temps car on sait que la contamination au coronavirus se fait par transmission de gouttelettes de salive infectée » nuance, sur France 3, Bertrand Dautzenberg, tabacologue et secrétaire général de l’Alliance contre le tabac.

Face à tous ces risques, les médecins sont unanimes : il faut voir en cette période une véritable opportunité pour amorcer un sevrage. Sous une forme ou une autre.

1 Avr 2020 | Observatoire
 

Après la fermeture de 80 % des bureaux de Poste (voir 25 mars), l’opérateur public ne livre plus, depuis ce lundi,  les courriers, colis et journaux que trois jours consécutifs : les mercredi, jeudi et vendredi. Une baisse de service radicale.

Si La Poste a accédé aux demandes de certains de ses syndicats, elle a provoqué la colère des éditeurs de presse voulant servir leurs abonnés .

« La Poste nous abandonne », elle « bafoue ses engagements contractuels tant vis-à-vis des éditeurs que de l’État et des contribuables qui lui versent 100 millions d’euros par an pour assurer la distribution » ont-ils dénoncé dans un communiqué. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Poste : c’est vraiment le service minimum  ,
31 Mar 2020 | Observatoire
 

Si cette période de confinement est propice aux achats sur Internet, ce n’est pas le cas pour tous les acteurs de la Toile poursuit l’enquête des Échos (voir 28 mars).

Les sites de revente d’occasion, comme le Bon Coin, Vinted ou Vide Dressing, qui mettent en relation surtout des particuliers avec d’autres particuliers, subissent les restrictions de circulation de plein fouet. L’interruption des livraisons par Mondial Relay, l’un des principaux partenaires de ces plates-formes, a donné un sérieux coup de frein aux achats, ses quelque 10 000 points relais étant fermés (voir 23 mars).

•• Vinted (vente de vêtements d’occasion) a suspendu son activité en France et en Espagne. Un coup dur, l’Hexagone étant le premier marché de la start-up lituanienne avec 9 millions d’utilisateurs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / E-commerce : ces sites qui subissent de plein fouet les carences de livraison   ,
28 Mar 2020 | Observatoire
 

Les cybermarchands doivent gérer la hausse des commandes, en particulier dans l’alimentaire. Les délais de livraison se rallongent.

La mécanique de l’e-commerce, qui pour beaucoup de produits reste le seul canal de distribution autorisé, connaît des craquements.

Analyse des Échos.

•• Les sites des enseignes alimentaires sont pris d’assaut. Nielsen notait, dès le début du confinement, une hausse de 30 % des commandes pour les drives et la livraison à domicile. La hausse n’a fait que se poursuivre depuis. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / E-commerce : « le secteur souffre de la fermeture de points de livraison chez les commerçants »  ,