Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
14 Mai 2022 | Observatoire
 

Dans une récente étude publiée dans le Journal of Public Health, des chercheurs font part de leur inquiétude quant à la très forte présence d’images montrant du tabac, de l’alcool et des aliments malsains dans les programmes de télé-réalité des pays anglo-saxons. 

« Malgré les contrôles réglementaires, de telles images restent répandues dans les programmes télévisés aux heures de grande écoute. La télé-réalité, bien qu’elle ne soit pas spécifiquement destinée aux enfants, attire les jeunes en offrant une forme d’évasion et de réalisme ambitieux pour les téléspectateurs », indiquent-ils.

•• Pour en venir à cette conclusion, ils ont examiné un échantillon de 20 programmes de télé-réalité diffusés de 2019 à 2020 dans les pays anglophones pour tenter d’évaluer l’exposition potentielle des enfants au tabac, à l’alcool et aux aliments de type « junk food » dans les émissions de télévision populaires.

Ils ont mesuré le nombre de minutes contenant des images de tabac, d’alcool et de malbouffe, que l’utilisation soit réelle ou implicite, et la marque spécifique au produit.

•• Leurs résultats montrent que la teneur en tabac n’apparaissait dans 2 % des intervalles sur les épisodes visionnés, tandis que l’alcool est apparu dans 39 % des intervalles. Les aliments riches en sucre et en matières grasses sont apparus dans 13 % des intervalles visionnés sur 88 % des épisodes étudiés.

S’il a été difficile de mettre en lumière des marques de cigarettes, ce n’était en revanche pas du tout le cas avec l’alcool puisque les chercheurs ont trouvé 149 marques différentes dans 46 % des épisodes.

« Ces programmes sont largement regardés par les jeunes et la nature de la télé-réalité, avec ses modèles d’inspiration, influence probablement les choix de consommation d’alcool, de tabac et de nourriture chez eux. La réglementation actuelle autour de la représentation de cette imagerie n’est pas suffisante et doit être révisée », conclut l’équipe scientifique.

7 Mai 2022 | Observatoire
 

En une petite année, Gorillas et ses concurrents ont converti les consommateurs urbains à la livraison de courses express … en moins d’un quart d’heure. En Île-de-France, une livraison à domicile sur dix, selon NielsenIQ, est opérée par l’une des start-up (Gorillas, Getir, Flink, Cajoo…) qui ont pris d’assaut la capitale au printemps 2021.

Le marché pèse 200 millions d’euros selon IRI, et n’a pas fini de croître, estime Le Figaro. « Les habitudes changent » se réjouit Pierre Guionin, le directeur général de Gorillas en France, « les clients consomment de plus en plus à la demande et fragmentent leurs achats. Nous en bénéficions. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : la livraison-express fait un carton et change les habitudes de consommation dans les villes   
2 Mai 2022 | Observatoire
 

Collecte, préparation de commandes, stockage de marchandises en proximité des zones de consommation, livraisons sur-mesure… Voici un échantillon des services que La Poste propose désormais aux entreprises et aux collectivités. Ils ont été regroupés sous le nom Log’issimo.

Face au déclin inexorable du courrier, passé sous la barre des 20 % de l’activité totale du groupe depuis 2020, l’entreprise entend poursuivre sa diversification engagée dans son plan La Poste 2030 (voir 1er mars 2021).

 •• « Avec Log’issimo, l’objectif est que tout ce qui se transporte passe par nous, en quelque sorte » explique, dans Les Échos, Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe, en charge de la branche Services-Courrier-Colis (voir 2 mars 2022 et 18 novembre 2021). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste se réinvente : un nouveau service logistique pour les entreprises  
30 Avr 2022 | Observatoire
 

C’est déjà l’une des enseignes préférées des Français. Mais, pour relancer une croissance atone, Picard propose désormais une offre non-alimentaire et une panoplie de nouveaux services. Visite à Chaville (Hauts-de-Seine) avec Le Parisien, dans un des trois magasins pilotes (voir 10 novembre 2018). 

•• Place au « serviciel », tout d’abord.

Près de l’entrée, à côté d’une nouvelle zone dédiée à la restauration sur place, un îlot central baptisé « Bienvenue en cuisine », tout de carrelage et de bois, avec caisse enregistreuse et mini-frigo, accueille notamment les clients venant chercher les articles en « click and collect », commandés en ligne et récupérés en boutique.

Cet îlot central accueille aussi un espace dégustation, où l’on peut goûter des macarons avant de les acheter dans la foulée. Autre nouveau service proposé, grâce à un partenariat avec « Le Petit Ballon » cette fois : scannez un produit, on conseille le bon petit vin, vendu sur place bien sûr, qui se mariera idéalement avec.

L’offre Picard s’étoffe en produits aussi. Chaque magasin rénové proposera désormais de nouveaux articles alimentaires (épices, café, ketchup, mais aussi graines en vrac) comme une offre non alimentaire : à côté des maniques ( gants de protection ) stars du moment, à 3,99 euros, trônent roulettes à pizzas, sacs de courses, thermos et autres tasses à café.

•• « Les magasins Picard étaient jugés efficaces mais un peu froids. Nous allons les rendre plus chaleureux et renforcer notre lien avec les clients », ambitionne Cathy Collart Geiger, la nouvelle PDG de Picard depuis juin 2020.

L’objectif est celui d’une reconquête, avec un cap assumé : passer de 1,5 à 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires d’ici fin 2026. Il faut dire que, ces dernières années, la croissance avoisinait 0,6 % par an, rien de flamboyant donc. Et l’enseigne avait clairement loupé le virage de la digitalisation.

La reconquête sera tout d’abord physique. Certains consommateurs n’allaient pas chez Picard, car leur magasin se trouvait à plus de 20 minutes de chez eux, et ils redoutaient un dégel des produits sur le chemin du retour … 200 nouvelles implantations ont été programmées, notamment dans des villes de 10 000 habitants d’où Picard était absent. L’enseigne, qui compte aujourd’hui 1 062 magasins, en ouvrira une quarantaine supplémentaire par an d’ici à 2026. Lire la suite »

25 Avr 2022 | Observatoire
 

La question de la lutte contre les addictions n’a pas été abordée durant la campagne de l’élection présidentielle, regrettaient juste avant le second tour, dans une nouvelle tribune au Monde (voir 6 avril), Bernard Basset, spécialiste en santé publique (président d’Addictions France), et Amine Benyamina, psychiatre addictologue (président de la Fédération française d’addictologie).

Ils proposent la tenue, durant le prochain quinquennat, d’une convention nationale sur le sujet. Nous la reproduisons (extraits). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Durant le quinquennat, une grande convention nationale sur les addictions » (Tribune dans Le Monde)  ,
24 Avr 2022 | Observatoire
 

Une équipe de chercheurs vient de mettre en évidence plusieurs biomarqueurs, spécifiquement altérés chez les fumeurs, qui pourraient aider à prévenir les risques associés à la consommation de tabac, selon une publication de l’Inserm en date du 19 avril.

Si les conséquences de la consommation de tabac sont bien connues, les mécanismes biologiques à l’œuvre ne sont pas encore bien décrits. Aussi, une équipe lorraine est partie à la recherche de biomarqueurs présents dans le sang qui pourraient faire le lien entre le tabagisme et ses répercussions cliniques. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabagisme : une étude décrypte les « bouleversements biologiques associés »   ,
23 Avr 2022 | International, Observatoire
 

Inquiète de l’augmentation de la criminalité liée au marché de la drogue, la maire d’Amsterdam, Femke Halsema, remonte au créneau sur l’interdiction de vente de cannabis aux touristes (voir 28 février 2020), dans une lettre adressée à son propre conseil municipal le 11 avril.

« Beaucoup de problèmes majeurs de la ville sont alimentés par le marché du cannabis: que ce soient des nuisances causées par le tourisme de la drogue aux crimes graves et à la violence », estime la maire, dans le journal Dutch News. « Interdire la vente aux touristes est une intervention nécessaire … et un premier pas vers la réglementation » a-t-elle ajouté. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Pays-Bas : la maire d’Amsterdam veut interdire aux touristes l’accès au cannabis  ,
21 Avr 2022 | Observatoire
 

La plupart des associations de consommateurs membres du Conseil national de la consommation, notamment l’UFC-Que Choisir ou Familles Rurales, se sont opposées, ce mardi 19 avril, à la suppression par défaut du ticket de caisse prévue à compter de 2023 (voir 27 avril 2021), en réclamant que l’impression d’un ticket soit « systématiquement proposée », rapporte une dépêche AFP.

Douze associations de consommateurs – sur les quinze que compte l’organisme paritaire consultatif qu’est le Conseil national de la Consommation – estiment que supprimer « par défaut » le ticket de caisse « aboutit à priver les consommateurs d’un véritable choix, et par voie de conséquence de leurs droits ». Lire la suite »

20 Avr 2022 | Observatoire
 

Un sondage réalisé sur le regard des Français « sur le commerce et la grande distribution » révèle que ces derniers en ont une image globalement positive.

Ndlr : on regrettera que la distinction ne soit pas établie entre grande distribution proprement dite et le reste du commerce … Mais le sondage est commandité par France Commerce, émanant de la Fédération du Commerce / FDC représentant les intérêts de la grande distribution. Alors … on s’arrêtera aux conclusions générales de cette étude sur le commerce « en général ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Quelle image ont les Français du commerce ? (Étude IFOP / France Commerce)  ,
18 Avr 2022 | Observatoire
 

Le tabac constitue un facteur de risque important de cancer des poumons. Les substances nocives contenues dans les cigarettes favorisent l’apparition des mutations de l’ADN. Pourtant, les gros fumeurs ne portent pas forcément plus de mutations que les autres selon une étude parue dans Nature Genetics. Décryptage dans Futura Santé.

On compte environ 13 millions de fumeurs en France, pour 46 000 cancers pulmonaires (près de 90 % dus au tabac) diagnostiqués chaque année. Des chercheurs de l’Albert Einstein College of Medicine suggèrent, dans une étude parue dans Nature Genetics, que certains fumeurs ont un système de prévention des mutations plus robuste que les autres. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Comment expliquer que les gros fumeurs ne développent pas forcément un cancer du poumon ? (Étude)  , ,