Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
16 Mai 2022 | Profession
 

Le nombre de candidats pour reprendre un débit de tabac n’a jamais été aussi élevé : +28 % en un an (voir 13 mai). Reportage et exemples à Metz et Montigny-lès-Metz (Moselle) au JT de 13 heures de TF1 du 12 mai.

L’accueil se fait toujours avec le sourire, c’est la signature de Stéphanie qui a la barre d’un établissement depuis 8 mois dans le centre de ville de Metz. Pour cette ancienne secrétaire dans le BTP, c’est le choix du changement.

Ainsi démarre le reportage qui précise que la France compte 23 500 débits de tabac et que vendre son établissement prend en général un an. Mais pas actuellement. Lire la suite »

16 Mai 2022 | Profession
 

Une buraliste agressée et volée 

• Puy-de-Dôme. Un individu portant capuche et foulard a fait irruption chez une buraliste du centre de Châtel-Guyon (près de Riom), ce samedi 14 mai, vers 8 heures.

Il l’a menacée avec une bombe lacrymogène, puis il lui assénée un coup sur la tête, ce qui a provoqué une brève perte de connaissance pour la buraliste. L’agresseur en a profité pour dérober le fonds de caisse avant de prendre la fuite.

Légèrement blessée et choquée, la buraliste a été transportée à l’hôpital.

15 Mai 2022 | Profession, Récents
 

Avec leur numéro du Losange de mai (voir 1er mai), les buralistes abonnés au magazine de la Confédération ont reçu une affiche à apposer dans leur point de vente pour faire la promotion des sapeurs-pompiers.

Promotion des sapeurs-pompiers ? Il s’agit de dessiner et de souligner l’image de « profession citoyenne et tiers de confiance / commerce d’utilité locale » que la Confédération souhaite imprimer au réseau des buralistes.

Tout cela dans le cadre d’un partenariat – qui est aussi une première – entre la Fédération nationale ses Sapeurs-Pompiers de France (FNSEP) et le réseau des buralistes. Dont voici les termes :

la Confédération s’engage à sensibiliser les buralistes et leurs clients à faire la promotion du volontariat au sein des sapeurs-pompiers ;

la Confédération s’engage à accompagner la FNSEP dans sa communication de sensibilisation aux risques des feux de forêt ;

la FNSEP s’appuie sur le réseau des buralistes pour ses communications et initiations aux gestes qui sauvent et à l’utilisation des défibrillateurs.

15 Mai 2022 | Profession
 

Arme sur le ventre

• Drôme. Un individu d’une cinquantaine d’années, portant lunettes de soleil et masque chirurgical, est d’abord venu faire un repérage chez une buraliste de Bourg-de-Péage (20 kilomètres de Valence) ce 10 mai en début d’après-midi. 

45 minutes plus tard, il est entré une première fois pour faire de la monnaie … avant de revenir et de se diriger directement vers la réserve où se trouvait la commerçante. Il est arrivé sur elle et a pointé une arme sur le ventre en exigeant l’intégralité du contenu de la caisse.

Puis il est reparti, rejoignant un complice qui l’attendait un peu plus loin. Les policiers ont été alertés immédiatement, mais n’ont pas pu le retrouver. Lire la suite »

14 Mai 2022 | Profession, Récents
 

Après Nickel qui propose l’ouverture de comptes en banque chez les buralistes, le transporteur de fonds Loomis, qui y installe des guichets automatiques de billets (DAB), Brink’s veut à son tour profiter de ce réseau pour soutenir l’utilisation du cash, annonce Les Échos (édition du 11 mai).

•• Brink’s compte permettre aux consommateurs qui le souhaitent de régler en espèces des achats réalisés sur Internet (voir 29 janvier 2021). La méthode est simple : lors de leurs paiements en ligne, ils auront la possibilité de choisir l’option développée par Brink’s, qui opère en son nom ou en marque blanche. Lire la suite »

14 Mai 2022 | Profession
 

Après 18 ans passés dans le secteur automobile, l’envie de s’évader s’est fait sentir.

S’il était à l’origine tenté par le bio, Claudio Falsaperla est tombé par hasard sur l’annonce de reprise du bar-tabac à Lampaul-Guimiliau (2 079 habitants, 25 kilomètres de Morlaix, Finistère), fermé alors depuis plus d’un an. Il est, alors, devenu buraliste, il y a 9 ans. 

Bien installé, en 2018 une nouvelle idée émerge dans son esprit, en même temps que les contestations des Gilets jaunes. Lire la suite »

13 Mai 2022 | Profession, Récents
 

Dans une grande page consacrée aux cessions de commerce post-Covid, Les Échos (édition du 11 mai) fait un zoom sur les bureaux de tabac qui « séduisent les salariés en conversion ». Nous reprenons l’essentiel de l’article. 

Sur un marché des transmissions de fonds de commerce assez calme, leurs ventes ont progressé en un an de + 28 %, avec 2 252 transactions sur l’année 2021, selon les chiffres de la Confédération des buralistes. Et la tendance se poursuit.

•• À fin avril 2022, 892 transactions avaient déjà été enregistrées, soit une hausse de 13 % par rapport à la même période de 2021. Ces chiffres sont à rapporter à un total de 23 500 buralistes actifs en France. Dans ce secteur, où la création de nouveaux débits est réglementée par les douanes, seulement 37 nouvelles ouvertures ont eu lieu en 2021. Lire la suite »

13 Mai 2022 | Profession
 

« Le Khédive », tabac-presse historiquement installé place Clemenceau à Biarritz, a subi un sérieux lifting qui lui a valu une inauguration officielle ce 10 mai.

Le cordon « commerce d’utilité locale » a été coupé par Max Brisson, sénateur des Pyrénées-Atlantiques, Fabrice-Sébastien Bach, adjoint au commerce de la ville de Biarritz, Philippe Coy et Claudine Mora, présidente de la Fédération des buralistes du Pays basque.

Le couple de buralistes n’a pas hésité à se projeter dans l’avenir en organisant une transformation complète de l’établissement acheté en 2020, rapporte Sud-Ouest. Le projet a été accompagné par le Fonds de Transformation. Lire la suite »

13 Mai 2022 | Profession
 

Client excité et dangereux 

• Deux-Sèvres. Dans un bar-tabac-restaurant d’Épannes (un bourg à 15 kilomètres de Niort), un jeune homme de 19 ans, demeurant dans le secteur, a demandé du papier à rouler aux alentours de 8 heures ce 10 mai. Mais le buraliste a refusé le paiement par carte bancaire au motif que la somme était ridicule (1,40 euro).

S’ensuit une altercation verbale … le client repart très mécontent.

Quatre heures plus tard, une voiture vient se garer devant la terrasse de l’établissement. En sort une femme qui va faire des achats dans le bar-tabac tandis que deux hommes attendent dans la voiture. L’un des deux patrons reconnaît le « client » qui l’a insulté. Après un échange de regards et de mimiques menaçantes, le jeune homme brandit une arme à partir du véhicule. Il ne la dirige pas vers le bar-tabac-restaurant mais … prend manifestement du plaisir à effrayer tous les clients qui sont attablés sur la terrasse.

Au bout d’un moment, la voiture démarre avec ses occupants, qui sont interpellés un peu plus tard par la patrouille du PSIG (Peloton de Surveillance et d’ Intervention de la Gendarmerie ) de Niort. Les gendarmes retrouvent l’ arme à bord du véhicule … une réplique d’un pistolet automatique.

Ayant reconnu aussitôt avoir agi par bravade, le « client » devra répondre de violences commises sous la menace d’une arme dans le cadre d’une composition pénale, le 27 septembre prochain au tribunal correctionnel de Niort.