Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
28 Nov 2022 | Profession
 

Quelques jours après la livraison

• Côtes-d’Armor. Des malfaiteurs ont ciblé un bar-tabac-presse de Ploubezre (près de Lannion) et n’ont pas hésité à employer les grands moyens.

Ils sont parvenus à forcer le rideau de fer, et pour atteindre la réserve, protégée par une porte blindée, ils ont aussi démoli un mur.

Ils ont fait main basse sur le stock de cartouches de cigarettes qui venait d’être réapprovisionné. Ils n’ont pas touché aux jeux mais ont emporté le fonds de caisse

27 Nov 2022 | Profession
 

« Ça arrive par rafale qui nous tombe dessus. C’est souvent le même procédé, ils s’attaquent à plusieurs établissements à la suite. »
Philippe Glory (président des buralistes de la Loire-Atlantique et vice-président de la Confédération) à propos d’une vague de cambriolages nocturnes chez ses collègues (voir 23 novembre).

27 Nov 2022 | Profession
 

Bredouilles malgré tout

• Rhône. Un bar-tabac-presse de Grigny (métropole de Lyon) avait ouvert ses portes depuis environ une demi-heure ce samedi 26 novembre, lorsque deux individus encagoulés et munis d’armes blanches ont surgi. 

Sous la menace de leurs couteaux, ils ont exigé le contenu de la caisse avant de quitter rapidement les lieux avec l’argent dérobé. Mais le buraliste a aussitôt pris en chasse à pied les malfaiteurs qui rejoignaient un véhicule garé à proximité. Ceux-ci ont préféré lâcher leur butin … et se sont donc enfuis bredouilles.

La veille, une cliente d’un supermarché avait été braquée par deux malfaiteurs encagoulés alors qu’elle avait regagné son véhicule sur le parking. Sous la menace d’un couteau, elle avait dû laisser sa voiture aux deux malfrats qui avaient aussitôt pris la fuite. Ce vol à main armé pourrait avoir un lien avec le braquage du bar-tabac-presse.

26 Nov 2022 | Profession
 

« Le marché parallèle du tabac est une vraie inquiétude » a dénoncé Odile Le Ny – présidente de la Fédération des buralistes des Côtes-d’Armor et administratrice de la Confédération – qui tenait son assemblée générale à Guingamp, ce lundi 21 novembre.

Le prix du tabac va encore augmenter en 2023. Ce qui va contribuer à accroître le développement du marché parallèle, souligne-t-elle dans Le Télégramme.

•• Mais la fédération, comme les autres en France, a pris le parti du développement. « Notre réseau est en pleine transformation depuis cinq ans. L’État a engagé 20 millions d’euros en 2022, qui ont permis une prise en charge de 30 % des travaux des buralistes », explique-t-elle. Une aide reconduite dans le plan 2022-2027 (voir 21 octobre). Lire la suite »

25 Nov 2022 | Profession
 

Sud Radio avait implanté son studio sur le stand de la Confédération des buralistes au Salon des Maires qui vient de se tenir à Paris. Ce jeudi 24 novembre, Jean-Jacques Bourdin (« Parlons vrai chez Bourdin ») n’a pas manqué d’interviewer Philippe Coy. Extraits. 

•• Prix : Il y a malheureusement la volonté d’augmenter encore le prix du paquet de cigarettes. Ce qui inquiète la profession tant au regard du marché européen que du marché parallèle. 

Ça fait 22 ans que je milite pour le réseau des buralistes, que j’ai bloqué des frontières, j’ai demandé l’harmonisation. Là on voit bien que chaque État est souverain pour la fiscalité du tabac. Le sujet est que le minimum de perception soit relevé petit à petit pour réduire les écarts de prix.  Lire la suite »

25 Nov 2022 | Profession
 

Gros dégâts matériels

• Drôme. L’équipe de malfaiteurs est arrivée à deux véhicules devant un bar-tabac à Crépol (18 kilomètres de Romans-sur-Isère) vers 2 heures du matin ce jeudi 24 novembre.

Ils ont reculé l’un des véhicules contre la devanture et ont tout défoncé. Si le rideau métallique a souffert et a plié, les cambrioleurs ont été fortement dérangés par le déclenchement du système de protection, et notamment du fumigène.

Ils ont été contraints de prendre la fuite sans butin, à bord des deux véhicules.

Les dégâts matériels sont très importants. La structure du commerce a été touchée. Lire la suite »

24 Nov 2022 | Trafic
 

Le trafic durait depuis quelque temps selon le buraliste …

Il aurait peut-être perduré si l’emballage du carton qui contenait 100 cartouches de cigarettes n’avait pas été endommagé pendant le transport, permettant d’avoir un aperçu de son contenu.

Les cigarettes de contrebande étaient parties du Luxembourg et avaient transité par la Belgique … selon Le Pays d’Auge. Le destinataire – un habitant de Lisieux de 22 ans – a été interpellé après avoir réceptionné le colis dans un bar-tabac de Lisieux accueillant un service-colis. Il a affirmé que c’était la première fois.

La perquisition faite à son domicile a permis de découvrir quelques cartouches de cigarettes ainsi que du cannabis « pour consommation personnelle ». Lire la suite »

23 Nov 2022 | Profession
 

En colère et exaspéré face aux vagues à répétition de cambriolages (voir 21 novembre, 27 et 16 juillet), Philippe Glory, président de la Fédération des buralistes de Loire-Atlantique (et administrateur de la Confédération) appelle, dans Le Figaro.fr, ses confrères à la vigilance.

« C’est souvent le même procédé. Ils s’attaquent à plusieurs établissements à la suite » : pour lui, aucun doute : ces méfaits sont liés à des « bandes organisées ».

•• « Ça arrive par rafale qui nous tombe dessus » se désespère-t-il. La dernière vague similaire à celle de cette mi-novembre remonte au mois de juin dernier (voir 9 juillet). Lire la suite »

22 Nov 2022 | Profession, Vapotage
 

La Confédération des buralistes demande « l’exclusivité de la commercialisation des cigarettes électroniques jetables » ou puff, assurant « travailler sans relâche » sur le respect de l’interdiction de vente aux mineurs dans son réseau, qui est selon elle davantage « bafouée » par « les plateformes en ligne ou la grande distribution ».

Ainsi, l’AFP reprend le communiqué de la Confédération concernant le phénomène « puff » (voir 21 novembre).

« Alors que le sujet des cigarettes électroniques jetables ou puff anime les débats autour du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023, la Confédération nationale des buralistes s’alarme des dérives constatées dans la commercialisation de ces produits par certains réseaux » dit-elle dans un communiqué. Lire la suite »

22 Nov 2022 | Profession
 

La fédération des buralistes de Saône-et-Loire a tenu son assemblée générale ce dimanche 20 novembre. Sa présidente Florence Claudon, buraliste à Mâcon (voir 16 novembre 2021), revient dans un interview au Journal de Saône-et-Loire sur l’actualité de la profession. 

« Le bilan 2022 est globalement positif pour les 290 buralistes du département, un nombre stable d’ailleurs. Nous n’avons pas eu de pertes depuis plusieurs années. Le budget de la Transformation vient d’être reconduit jusqu’en 2027 par le gouvernement (voir 21 octobre), c’est la bonne nouvelle après les négociations du début d’automne (…)

• La vente illégale de tabac pèse-t-elle toujours autant ?

F. C. : Oui. Notre souci, comme toujours, c’est la cigarette de contrebande qui représente l’équivalent de 30 % du tabac que l’on vend. La quantité est encore en hausse, de 6 à 7 % en 2022. Un plan de lutte est mis en place (voir 22 octobre), avec le renforcement des Douanes, les contrôles des ventes sur internet, etc.

C’est un point essentiel, parce que la vente de cigarettes représente 60 % de notre chiffre d’affaires. Les jeux viennent ensuite, de 25 % à 30 %.

• Le secteur est-il forcé d’évoluer avec la baisse des ventes de cigarettes  ?

F. C. : On insiste auprès des buralistes sur la nécessité de se diversifier. Ce n’est pas nouveau, mais on demande de faire autant que possible du snacking, du transfert d’argent, de la maroquinerie pour certains, du relais colis, ce dernier service étant en nette hausse de 20 % cette année sur le nombre de buralistes qui le proposent. 

Le fait de pouvoir régler ses factures, ses amendes, ses impôts, le dépôt de sa carte grise également : les buralistes sont ouverts à ça, chacun sait qu’il faut proposer plusieurs services. Ce serait dommage de ne pas le faire, avec l’aide de l’État pour remettre à neuf les magasins, qui étaient encore vieillissants il y a trois ou quatre ans.