Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
3 Nov 2020 | Institutions
 

Le moins qu’on puisse dire est que l’actualité sanitaire a largement éclipsé la préparation et le lancement de la cinquième édition du #MoisSansTabac, estime Le Figaro qui a enquêté auprès des professionnels de santé (voir 31 octobre). 

« La priorité est donnée à l’épidémie. Ainsi, en ce moment, 80 % des membres de mon équipe se consacrent au Covid », affirme le Pr François Alla, chef du service de soutien méthodologique et d’innovation en prévention du CHU de Bordeaux.

•• L’épidémie de Covid occupe aussi le devant de la scène médiatique depuis des mois, étouffant les autres problématiques de santé. « Il était évident que la pandémie allait rendre inaudible et invisible les autres messages. Du côté de la Ligue contre le cancer, nous avons beaucoup bataillé. Et grâce à ma visibilité médiatique sur le Covid, nous avons réussi à ramener le cancer sur le devant de la scène (…) » explique au Figaro le Pr Axel Kahn, président de la Ligue contre le Cancer. Lire la suite »

31 Oct 2020 | Institutions
 

100 157 inscrits sur le site, à la veille de la cinquième édition #MoisSansTabac … contre 155 00 à la même date l’an dernier (voir 1er novembre 2019). Ça démarre mal pour la grande campagne annuelle de mobilisation à l’arrêt du tabac.

•• Le contexte de la crise sanitaire y est certainement pour beaucoup … Climat anxiogène, opérations de terrain réduites à la portion congrue, reconfinement pour un mois … ce #MoisSansTabac 2020 risque fort de plomber un peu plus un bilan déjà en recul.

Pour rappel, 203 175 participants en 2019 contre 241 000 en en 2018 (voir 30 novembre 2019). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mois sans Tabac : retard à l’allumage … et SPF contredit   ,
29 Oct 2020 | Institutions
 

À quelques jours de la cinquième édition de #MoisSansTabac, Santé publique France (SPF) a publié de « nouvelles » données sur le tabagisme en France, issues de son Baromètre … 2018.

Des données qualifiées d’essentielles en introduction du communiqué de presse : « pour mesurer les effets des actions menées par le gouvernement dans la lutte contre le tabagisme et mieux adapter les futures actions de prévention ».

•• Première analyse pour SPF : les augmentations des taxes sur le tabac « considérées comme justifiées par près de la moitié des Français ». Soit 48,3 % des Français en 2018. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mois sans Tabac : « les augmentations de taxes considérées comme justifiées par près de la moitié des Français » (Santé Publique France)  , ,
28 Oct 2020 | Institutions
 

Le Grand Est compte 1,2 million de fumeurs quotidiens. Dans le cadre du #MoisSansTabac, trois communes – Joinville (Haute-Marne), Mulhouse (Haut-Rhin) et Thionville (Moselle) – vont mettre en place une opération inédite « Mairie Libre sans Tabac » en incitant leurs personnels à arrêter de fumer.

À notre connaissance, c’est une première.

•• Ainsi, la ville de Thionville va proposer dans un premier temps une campagne d’information à destination des 750 agents de la ville et des 350 agents de la Communauté d’Agglomération Portes de France-Thionville.

Pour Pierre Cuny, maire et président de la communauté d’agglomération qui est également médecin, la santé est un axe important de sa politique sanitaire sur le plan municipal. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mois sans Tabac : trois mairies « sans tabac » dans le Grand Est  ,
9 Oct 2020 | Institutions
 

Les animations physiques mises en place habituellement pour le #MoisSansTabac (stand, villages, remise de kit, etc.) vont devoir répondre, cette année, aux restrictions imposées par la pandémie de la Covid. Ce qui ne devrait pas améliorer les résultats mitigés de l’année dernière (voir 4 décembre et 30 novembre 2019). 

•• Reste que la cinquième édition du #MoisSansTabac, qui se déroule au mois de novembre, a déjà démarré sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, …).

Sur le site, un peu plus de 26 000 participants se sont déjà inscrits à ce jour. Un kit gratuit, avec un nouveau programme de 40 jours, est proposé. Ainsi que l’adhésion à des communautés. Lire la suite »

23 Sep 2020 | Institutions
 

Les Français sont invités à s’exprimer sur la stratégie de lutte contre le cancer, pour les dix prochaines années, via un site web mis en place par l’Institut national du Cancer (INCa), rapporte l’AFP.

Cette consultation, lancée mardi sur la plateforme consultation-cancer.fr, va durer jusqu’au 15 octobre et invite les participants à « apporter leurs idées » pour en finir avec le cancer.

Une campagne d’information (presse, réseaux sociaux…) est destinée à faire connaître cet appel aux contributions citoyennes.

•• Après trois « plans cancers » d’une durée de quatre ou cinq ans, l’INCa est chargé d’élaborer une nouvelle stratégie décennale, qui sera remise au gouvernement en décembre (voir 25 juin).

Aujourd’hui, en France, 3,8 millions de personnes vivent avec un cancer ou après un cancer, note cet organisme pour qui la lutte contre cette pathologie est l’affaire de tous.

•• Ce plan d’action est construit autour de trois priorités : améliorer la prévention ainsi que la qualité de vie des patients (44,4% des malades estiment qu’elle reste dégradée 5 ans après le diagnostic) et lutter contre les cancers pour lesquels les chances de survie sont les plus faibles (cancer du poumon, du pancréas, de l’œsophage ou du foie).

Ces trois axes stratégiques s’accompagnent de 220 actions qui en découlent. « Nous avons 220 idées pour mettre fin aux cancers. Et si on ajoutait les vôtres ? » invite l’INCa dans un communiqué.

•• Également disponible sur la plateforme, « un bilan des avancées majeures » du plan cancer 2014-2019, comme la réduction du tabagisme ou la baisse du taux de mortalité observée entre 2010 et 2018 : moins 0,7 % chez les femmes, moins 2 % chez les hommes.

 Commentaires fermés sur Lutte contre le Cancer : appel aux contributions citoyennes pour les dix ans à venir   ,
27 Juil 2020 | Institutions
 

Parmi les secrétaires d’État, nommés hier soir, on remarquera une confirmation et une arrivée :

•• Jean-Baptiste Lemoyne (chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie) : tout au long de sa carrière de cabinet puis de jeune sénateur, il s’est toujours vivement intéressé au réseau des buralistes, ses combats comme son évolution (voir 22 juillet et 26 octobre 2015).

Tout récemment, quand il a fallu préparer les protocoles de déconfinement du secteur CHR, dossier dans lequel il s’est particulièrement impliqué, il avait eu à cœur de relayer les positions de Philippe Coy sur les besoins spécifiques des bar-tabac-brasserie (voir 1er juin 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Gouvernement : des interlocuteurs connaissant les buralistes  
8 Juil 2020 | Institutions
 

On connait les formules et déclarations fracassantes de maître Dupond-Moretti. On suppose que son statut de ministre de la Justice va le tempérer.

Mais nous avons retrouvé cette déclaration dans Le Point de décembre 2016 où il met en avant son statut de fumeur (extraits de l’interview). Nous reprenons un premier extrait au moment où l’avocat est interrompu par un appel téléphonique :

(Le téléphone sonne : « Ouais mon camarade. Je vais chez l’hypnotiseur pour la clope et puis on se voit après … ») Lire la suite »

6 Juil 2020 | Institutions
 

La composition de l’essentiel du nouveau gouvernement de Jean Castex (voir 4 juillet), avec les ministres seulement, vient d’être annoncée sur le perron de l’Élysée.

On y remarquera les nominations suivantes :

• Gérald Darmanin devient ministre de l’Intérieur.
• Bruno Le Maire reste ministre des Finances et de l’Économie.
• Olivier Dussopt (qui connait déjà bien le dossier des buralistes) devient ministre délégué au Budget (voir 6 février 2019, 11 décembre et 7 octobre 2018).
• Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des Territoires.
• Olivier Véran reste ministre de la Santé.

 Commentaires fermés sur Gouvernement : Gérald Darmanin devient ministre de l’Intérieur  
4 Juil 2020 | Institutions
 

Le haut-fonctionnaire Jean Castex, nouveau Premier ministre, dispose aussi d’une solide expérience d’élu local : conseiller départemental des Pyrénées-Orientales depuis 2015 et surtout maire de Prades (6 000 habitants) où il a été élu pour un troisième mandat en mars dernier.

•• Il se trouve que Prades est à 50 minutes du Perthus (70 kilomètres par la N116 / voir 11 et 12 mai) et à 90 kilomètres du Pas-de-La-Case, à Andorre (par la route de montagne, soit moins de deux heures / voir 15 juin et 2 juillet). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Jean Castex : un Premier ministre qui ne peut ignorer la situation des buralistes frontaliers