Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Juin 2021 | Institutions
 

L’objectif de la campagne de communication, conduite par Santé publique France, est de valoriser la « vie sans tabac » (voir 27 mai). Elle est agréable et ne stigmatise pas. Cela mérite d’être souligné. 

« Sans culpabiliser les fumeurs, cette campagne montre qu’une vie sans tabac est non seulement possible, mais que l’arrêt du tabagisme est une décision positive associée à de nombreux bénéfices » annonçait Viêt Nguyen-Thanh, responsable de l’Unité Addictions à Santé publique France, dans le communiqué de présentation. Et sur le plan visuel, c’est réussi … comme l’atteste les affiches qui fleurissent en ville.

•• Pour rappel, un spot télévisuel de 30 secondes a été réalisé où la vie sans tabac est présentée comme une norme désirable. Il s’adresse au plus grand nombre, célèbre les victoires de chacun sur le tabagisme et souhaite la « Bienvenue dans une vie sans tabac » (Lien)

Ce spot est décliné en 3 vidéos de 10 secondes et diffusé à la télévision ou en VOL (vidéo sur ordinateur, mobile ou tablette). Lire la suite »

29 Mai 2021 | Institutions
 

La dernière étude de Santé publique France relève une augmentation de la consommation de tabac, entre 2019 et 2020, chez les Français les plus précaires (voir 26 mai).

Dans un entretien au Monde, Fabienne El-Khoury – chercheuse en épidémiologie sociale à l’Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (Inserm) et à Sorbonne-Université – juge que ce résultat n’est « pas étonnant ». Extraits.

•• « (…) ce n’est pas un schéma qu’on n’observe qu’en France. Les comportements addictifs, et le tabac particulièrement, sont assez liés à la santé mentale, à l’anxiété, à la dépression. Or, santé mentale et conditions financières sont elles-mêmes étroitement liées. On observe une inégalité sociale dans la santé mentale, avant et après le Covid-19.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Pour les plus défavorisés, le tabac est perçu comme l’un des rares plaisirs » (Fabienne El-Khoury, épidémiologiste)  ,
 

À l’occasion de la Journée mondiale sans Tabac du 31 mai 2021, le ministère des Solidarités et de la Santé a publié un communiqué pour saluer l’ensemble des actions engagées actuellement pour renforcer la lutte contre le tabagisme en France.

Nous en reprenons l’essentiel.

Dans le contexte de levée progressive des restrictions et de réouverture des lieux publics, le ministère des Solidarités et de la Santé rappelle qu’il est plus que jamais nécessaire de favoriser la convivialité dans des espaces publics et environnements sans tabac, favorables à un cadre de vie plus sain.

•• Santé publique France lance une nouvelle campagne qui vise à accélérer le mouvement de dénormalisation du tabac en cherchant à rendre désirable une vie sans tabac et incite le grand public à rejoindre ainsi les 50 millions de Français qui ne fument pas.

Après une baisse du tabagisme en France métropolitaine de 1,9 million de fumeurs quotidiens en moins entre 2014 et 2019, la prévalence se stabilise en 2020, avec 25,5% de fumeurs quotidiens selon les dernières données publiées par Santé publique France (voir 26 mai).

Dans un contexte de crise sanitaire, psychologique, économique et sociale inédite, un des enjeux est de réinstaller une tendance à la baisse, et de renforcer encore la lutte auprès des populations les plus vulnérables face au tabagisme. En effet, les inégalités sociales restant très marquées.

Chaque année, Santé publique France estime la prévalence du tabagisme et son évolution par rapport à l’année précédente. Cette mesure joue un rôle majeur dans le pilotage des politiques publiques mises en œuvre dans la lutte contre le tabagisme.

D’après les résultats du Baromètre de Santé publique France, publiés dans le BEH, plus de trois adultes de 18- 75 ans sur dix déclaraient fumer (31,8 %) et un sur quatre déclarait fumer quotidiennement (25,5 %) en 2020, sans variation significative par rapport à 2019.

La prévalence du tabagisme quotidien a augmenté significativement parmi le tiers de la population dont les revenus sont les moins élevés (de 30 % en 2019 à 33 % en 2020). Cette augmentation est essentiellement due à une hausse entre 2019 et début 2020, avant le premier confinement, une stabilisation étant notée en post-confinement.

Les inégalités sociales restent ainsi très marquées en 2020, avec 15 points d’écart entre les plus bas et les plus hauts revenus.

•• Mobilisation autour des « Espaces publics sans tabac »

La multiplication des environnements sans tabac constitue une des priorités du Programme National de Lutte contre le Tabac (PNLT) 2018-2022.

À ce titre, le ministère des Solidarités et de la Santé salue le déploiement, sur l’ensemble du territoire, des espaces publics sans tabac, grâce à l’engagement et l’action combinés de l’État, des collectivités territoriales et des associations et avec le soutien du Fonds de Lutte Contre les Addictions (FLCA).

Actrices essentielles de ce mouvement, un nombre croissant de collectivités territoriales, et notamment de communes, choisissent de transformer certains lieux publics ouverts de leurs territoires (plages, parcs, jardins…) en des espaces plus sains, débarrassés du tabac. Ces espaces sont sélectionnés pour devenir non-fumeurs: ils concernent les sites où les enfants et les adolescents sont concentrés.

Ainsi, depuis 2019, avec la mobilisation de près de 500 municipalités, ce sont plus de 3 700 nouveaux espaces sans tabac qui ont été mis en place: plus de 100 plages et autant d’espaces sportifs, 500 abords des écoles, mais aussi des parcs, des stades, etc.

Avec la démarche « Ma terrasse sans tabac »,  c’est aussi l’engagement de restaurateurs, soucieux de privilégier des terrasses ouvertes où il fait bon partager un moment de convivialité sans être dérangé par la fumée de tabac, qui est rendu visible et valorisé.

La réouverture des lieux de convivialité nous donne ainsi l’opportunité d’améliorer notre cadre de vie. C’est notamment l’objectif de la nouvelle campagne de communication conduite par Santé publique France pour valoriser la « vie sans tabac » et promouvoir, auprès des fumeurs désireux d’arrêter de fumer, les services d’aide à distance apportés par Tabac Info Service, dont le site internet vient d’être complètement rénové.

•• Une campagne célébrant la vie sans tabac

La dénormalisation du tabac est engagée comme l’atteste la baisse de la consommation en France ces dernières années. C’est pour cette raison que du 31 mai au 30 juin, Santé publique France, notamment grâce au soutien du Fonds de lutte contre les addictions, accompagne et amplifie le mouvement de dénormalisation du tabac, déjà en cours dans notre société, à travers une nouvelle campagne.

Dans un spot télévisuel de 30 secondes, la vie sans tabac est présentée comme une norme désirable. Il s’adresse au plus grand nombre et célèbre les victoires de chacun sur le tabagisme et souhaite la Bienvenue dans une vie sans tabac. Ce spot est décliné en 3 vidéos de 10 secondes et diffusé à la télévision et « en vol »  (vidéo sur ordinateur, mobile ou tablette). Le dispositif sera complété par une campagne d’affichage print et dynamique sur tout le territoire.

Enfin, une campagne digitale avec des bannières web et sur les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) et une opération spéciale en presse écrite et digitale sont également prévues, pour mettre à l’honneur la vie sans tabac par des témoignages d’ex-fumeurs.

« À travers cette campagne, Santé publique France réaffirme sa volonté d’inscrire la lutte contre le tabagisme comme une priorité. Sans culpabiliser les fumeurs, elle montre qu’une vie sans tabac est non seulement possible, mais que l’arrêt du tabagisme est une décision positive associée à de nombreux bénéfices. »

5 Mai 2021 | Institutions
 

L’Institut national du Cancer vient de lancer, dans les médias, sa campagne de communication pour sensibiliser aux risques de cancers liés à la consommation de tabac (voir 3 mai).

Avec des pages apparaissant dans les journaux portant l’accroche suivante : « Qui foudroie 45 000 personnes par an ? Aujourd’hui encore, le tabac est la première cause des cancer ».

Ensuite, un court texte qui arrive à la conclusion suivante « … le tabac est à l’origine de 17 cancers différents. Alors, face à ce champion du risque de cancers, il n’y a pas d’arrangement possible, aucune concession à faire : il faut arrêter de fumer, c’est la seule façon de le vaincre.  Chaque jour, plus de 10 000 fumeurs décident d’arrêter de fumer. Et vous ? Savoir c’est pouvoir agir. »

•• Le message surprend par sa formulation laconique : « il faut arrêter de fumer, c’est la seule façon de le vaincre ». Lire la suite »

3 Mai 2021 | Institutions
 

L’Institut national du Cancer lance, du 3 au 31 mai, une nouvelle campagne dans les médias pour sensibiliser aux risques de cancers liés à la consommation de tabac.

Le message de fond de la campagne : premier facteur évitable de cancers, le tabac reste malheureusement le « champion » incontesté du nombre de décès lié chaque année à sa consommation, rappelle le communiqué d’annonce. Lire la suite »

2 Mai 2021 | Institutions
 

En cette semaine où sera évoqué le bicentenaire de la mort de Napoléon (le 5 mai) …

•• Napoléon a rétabli le monopole du tabac mis à bas par la Révolution. Sachant que c‘est Colbert qui avait, le premier, établi le « Privilège de fabrication et de vente » sur les produits issus du tabac en 1674.

Le 29 décembre 1810, le monopole de l’achat des tabacs en feuilles, de la fabrication et de la vente des tabacs fabriqués est établi par un décret organique. Il en découle la fondation de la Régie des Tabacs et un vaste programme de construction de manufactures. Lire la suite »

10 Mar 2021 | Institutions
 

Yanik Berbérian, maire de Gargilesse-Dampierre (Indre) depuis 1989 et président-animateur de l’Association des Maires ruraux de France (AMRF), a été emporté par la maladie à 65 ans.

« Amoureux de nos campagnes qu’il a sillonnées avec un regard bienveillant et complice, il laisse une empreinte sur l’évolution positive de la ruralité grâce à sa force de conviction et le rôle déterminant qu’il a eu dans l’émergence d’un Agenda rural » a déclaré Michel Fournier qui lui a succédé à la tête de l’AMRF.

•• Naturellement, Yanik Berbérian, était proche des buralistes. Il est intervenu à leurs côtés plus qu’à son tour. Avec une simplicité et une force de convictions naturelles. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Yanik Berbérian, vibrant défenseur de la ruralité  
5 Mar 2021 | Institutions
 

Selon ses propositions pour un futur projet présidentiel, présentées ce jeudi 4 mars, le Parti Socialiste vise à parvenir en dix ans à « la première génération sans tabac », en continuant d’augmenter les prix des cigarettes et en interdisant de fumer dans les lieux publics extérieurs.

Toutes les propositions socialistes en matière de santé ont été présentées lors d’une visioconférence de presse par le député Boris Vallaud, porte-parole du parti, et le psychiatre Antoine Pelissolo, secrétaire national PS à la Santé rapportent l’AFP et La Provence. 

Les socialistes veulent ainsi « construire un plan de lutte contre le tabagisme avec l’objectif de parvenir en dix ans à la première génération sans tabac, en poursuivant la politique d’augmentation des prix, seule méthode éprouvée pour réduire les premières consommations des jeunes, et en étendant les interdictions de fumer aux lieux publics extérieurs ».

 Commentaires fermés sur Présidentielles : le PS veut poursuivre la politique de hausse des prix du tabac  , ,
10 Fév 2021 | Institutions
 

Un rapport parlementaire, publié ce mercredi 10 février, appelle à sortir d’une situation « quasiment ubuesque » pour offrir à la France, premier producteur européen de chanvre, une réglementation plus souple sur le cannabis « bien-être » (CBD) et saisir ainsi l’occasion de développer ce marché en vogue, rapporte Le Figaro avec l’AFP.

Selon les auteurs, le CBD est « la victime collatérale de l’approche essentiellement sécuritaire du cannabis dans notre pays ». Pour sortir de cette situation, lever le frein au développement économique du secteur et « garantir au consommateur une sécurité totale » sur les produits issus du CBD, la mission d’information parlementaire sur les usages du cannabis (voir 21 novembre 2020) formule, dans son rapport vingt propositions. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CBD : un rapport parlementaire appelle à une réglementation plus souple  ,
10 Fév 2021 | Institutions
 

À l’occasion de la présentation de la stratégie décennale de lutte contre le cancer (voir 4 et 8 février) Santé publique France, l’Assurance Maladie et le ministère des Solidarité et de la Santé lancent, du 5 février au 5 mars, une nouvelle campagne pour promouvoir « Tabac info service » et donner les clefs aux fumeurs pour réussir l’arrêt du tabac au temps de la Covid-19.

Façon de redonner des couleurs à « Tabac info Service » qui n’aura pas vraiment performé ces derniers temps (voir 3 décembre 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Plan Cancer : une campagne de promotion de « Tabac Info Service » et des chiffres sur la mortalité   , , ,