Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
24 Jan 2022 | Vapotage
 

Reportage de France 3 Grand Est devant les portes d’un lycée dans le centre-ville de Nancy. Beaucoup de lycéens connaissent évidemment la Puff, cette nouvelle e-cigarette jetable, au goût parfumé avec 600 bouffées au cœur d’une polémique inquiétante pour le secteur du vapotage (voir 16, 20 et 23 janvier). 

« J’ai essayé pour voir. Les parfums sont sympas, mais je préfère encore me rouler des cigarettes, ça revient moins cher », explique une jeune fille. Un vapoteur lui aussi a testé la Puff : « moi je tourne autour de 10 500 taffes par semaine, la Puff, elle me dure une heure max avec 600 taffes. Vous imaginez ce que ça me couterait par semaine ? ». Lire la suite »

23 Jan 2022 | Vapotage
 

Selon Libération, la Fivape a transmis aux autorités, dès le 21 décembre dernier, une série de signalements autour des vapoteuses jetables prisées des ados, les Puff (voir 16 et 20 janvier 2022). 

Sont interpellées la Direction générale de la Santé (DGS), la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) ainsi que la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca). La DGS a pris le dossier en main.

La raison ? Les Puffbar ne respectent en rien les lois en vigueur, « tant concernant le public visé, principalement les jeunes adolescents, que sur l’obligation de notification des produits auprès de l’Anses » précise la Fivape (voir 10 janvier 2022 et 5 novembre 2021). Lire la suite »

23 Jan 2022 | Vapotage
 

Sept ans de procédure. Sébastien Béguerie, cofondateur de Kanavape, vient d’être acquitté (voir 18 novembre 2021). Et, autre grande nouvelle : depuis le 31 décembre, un arrêté entérine la légalisation en France des produits au CBD, à l’exception des fleurs et des feuilles brutes qui restent interdites (voir 2 et 1er janvier).

Dans son bureau de Prague où il s’est expatrié, Sébastien Béguerie, cofondateur de Kanavape, se dit à la fois soulagé et amer : « ça aura au moins permis de faire avancer le dossier en France, glisse-t-il. Mais je n’en ai pas vraiment profité ». Retour dans Les Échos sur le cursus de ce pionnier.

•• Dès 2009, Sébastien Béguerie a créé, avec un médecin luxembourgeois, l’Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine (UFCM), qui défend la généralisation du cannabis médical. Un produit qu’il a découvert lors de son master en Sciences des Plantes, aux Pays-Bas. Il y a réalisé une thèse sur l’amélioration des rendements du cannabis pour l’industriel Bedrocan, mandaté par le gouvernement hollandais pour fournir les pharmacies du pays en cannabis médical.

Mais contrairement à ses attentes, il n’est pas recruté par l’entreprise après l’obtention de son diplôme, en 2011.

•• De retour en France, il s’aperçoit que, si la production de cannabis, médical ou non, est toujours illégale, aucune mention n’est faite du CBD dans la loi. Et il apprend qu’une marque américaine commercialise des cartouches de vapotage au cannabis en Californie. Il s’en inspire pour créer ses propres cartouches sans THC. Et fonde en 2014 Kanavape, avec son ami d’enfance, avant d’être rattrapé par l’ambiguïté du droit (voir 8 janvier 2018, 16 et 15 décembre 2014).

•• Dès le début de l’affaire, il a lancé une nouvelle société en République Tchèque, Canèbe, via laquelle il exploite deux autres marques. La première, Alpha-Cat, propose crèmes, huiles et compléments alimentaires au CBD, mais aussi des kits de test, destinés aux professionnels qui souhaitent connaître avec précision la composition de leurs produits. La seconde, Golden Buds, vend, elle aussi, des cartouches de vapotage aux cannabinoïdes.

« Maintenant, je vais relancer Kanavape pour enfin pouvoir profiter de la notoriété de ce nom », déclare Sébastien Béguerie ( …)

22 Jan 2022 | Récents, Vapotage
 

Dans sa lutte contre la consommation de tabac, l’OMS décide à huis clos et ignore l’avis des scientifiques et des consommateurs sur le vapotage qui constitue pourtant l’un des outils de sevrage tabagique les plus efficaces.

Conséquence, la consommation du tabac est repartie à la hausse aux États-Unis, relève Michael Landl (directeur de World Vapers’ Alliance / voir 6 octobre et 1er juillet 2021) dans la Tribune.fr. Extraits. 

En novembre, deux Conférences des Parties (COP) se sont déroulées, toutes deux dans le but ultime de sauver des vies. Mais le contraste ne pourrait être plus frappant. Alors que la COP 26 a impliqué toutes les parties prenantes et mettait l’accent sur la transparence pour relever les défis du changement climatique, la COP 9 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), qui est censée lutter contre le tabagisme, s’est à nouveau déroulée à huis clos, à l’exclusion de toute opinion divergente (voir 1er novembre 2021).

•• Il s’agit d’un problème majeur, car les recommandations de la COP de la CCLAT concernent des millions de personnes. S’ils écoutaient la science et les voix d’innombrables consommateurs, 200 millions de vies pourraient être sauvées. Cette prise de décision opaque et l’animosité générale d’organisations comme l’OMS à l’encontre du vapotage ont déjà des conséquences négatives dans la vie réelle.

Comme l’indique Amanda Wheeler, le tabagisme est en hausse pour la première fois depuis des décennies aux États-Unis. La principale raison en est que le pays est passé d’une approche ouverte envers le vapotage à une approche de plus en plus hostile. L’OMS a une influence encore plus grande dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Par conséquent, ses recommandations anti-vapotage auront un effet négatif encore plus grand dans ces pays.

•• Le vapotage est 95 % moins nocif que le tabagisme et constitue l’un des outils de sevrage tabagique les plus efficaces. Pourtant, la CCLAT ne semble pas se soucier des faits.  Lire la suite »

20 Jan 2022 | L'essentiel, Vapotage
 

À l’instar d’un sujet diffusé par TF1, le 18 janvier, Le Canard Enchainé de cette semaine titre sur cette « clope jetable des ados qui se met les parents à dos » que nous avons déjà évoquée ici-même (voir 16 janvier).

En effet, le parfum de la mauvaise polémique se diffuse. Extraits.

•• « Auprès des collégiens et lycéens, les « puffs » font un tabac. Sous ce nom barbare se cachent des cigarettes électroniques jetables au goût de bonbon qui, après un lancement en fanfare sur Internet et les réseaux sociaux, s’arrachent désormais chez les buralistes. Disposés à côté des paquets de cigarettes classiques, les sticks aux couleurs vives et acidulées attirent l’œil des ados et des préados comme des confiseries (…) 

•• Les puffs ont « débarqué à la Toussaint sur Tik-Tok. Depuis qu’il y en a dans les tabacs, tout le monde en a » se réjouit un ado de Boulogne-Billancourt. Son « e-cigarette » à la main, il raconte avoir « l’impression de fumer une chicha portable ».

•• Après avoir rappelé que la vente de toutes les cigarettes électroniques aux moins de 18 ans, l’article se poursuit sur la dénonciation du fabricant Liquideo et sa promesse d’un recyclage de ses puffs … qui ne s’avèrerait pas encore au point.

(À suivre)

16 Jan 2022 | Vapotage
 

« Le rapport du HCSP sur le vapotage, en contradiction avec la position d’autres institutions, souligne l’urgence d’une clarification des pouvoirs publics concernant nos produits et la pratique. France Vapotage le demande depuis près de 4 ans ! Le statu-quo n’est plus possible.

Nous demandons la création d’une instance transparente de dialogue et de travail avec les parties prenantes concernées et les professionnels de santé. »

Réaction de France Vapotage (voir 11 janvier) à la récente prise de position du Haut Conseil de la Santé publique sur le vapotage (voir 6 janvier).

16 Jan 2022 | Vapotage
 

Strictement interdites à la vente aux moins de 18 ans, elle squattent cependant de plus en plus les cours d’école et se taillent une place de choix sur TikTok … les « Puffs », ces cigarettes électroniques jetables, séduisent apparemment des adolescents de plus en plus jeunes ( …). Enquête du Parisien sur un phénomène.

« Je pense que tout le monde en a. Ça se fait depuis la rentrée de la Toussaint » glisse une lycéenne du 16ème arrondissement de Paris. Dans ses mains, une « Puff » : pour 8 à 12 euros, ces pods de toute dernière génération renferment 600 bouffées de saveurs fruitées. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : Puff, l’e-cigarette jetable goût bonbon et … parfum de mauvaise polémique   ,
12 Jan 2022 | Vapotage
 

Après l’avis controversé du Haut Conseil de Santé publique (voir 6, 10 et 11 janvier),  le professeur Bertrand Dautzenberg prend vivement la défense du vapotage dans un entretien avec Le Point.  

Le Point : Pourquoi trouvez-vous les conclusions du Haut Conseil de la Santé publique (HCSP) sur l’e-cigarette problématiques ?

• Bertrand DautzenbergElles sont paradoxales. Les auteurs admettent que la cigarette électronique peut aider certains fumeurs à cesser de fumer, mais à condition qu’ils passent à l’acte seuls ! Ils disent que les médecins n’ont pas à la conseiller.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : « des risques identifiés pour la santé, il n’y en a quasiment pas ! » (Bertrand Dautzenberg)  ,
11 Jan 2022 | Vapotage
 

Suite à la prise de position – plutôt défavorable – du Haut Conseil de la Santé publique sur le vapotage (voir 6, 8 et 10 janvier 2022), France Vapotage (voir 23 septembre et 19 octobre 2021) a réagi sur les réseaux sociaux avec un message articulé en trois parties :

•• « Le rapport du HCSP sur le vapotage, en contradiction avec la position d’autres institutions, souligne l’urgence d’une clarification des pouvoirs publics concernant nos produits et la pratique. France Vapotage le demande depuis près de 4 ans ! »

•• « Le statu-quo n’est plus possible. 2022 doit nous permettre d’avancer. Nous demandons la création d’une instance transparente de dialogue et de travail avec les parties prenantes concernées et les professionnels de santé. »

•• « Seul un cadre réglementaire dédié permettra de donner au vapotage la place qu’il mérite, de contrôler produits et pratiques marketing, de protéger des millions de consommateurs, d’accompagner les fumeurs en recherche de solutions, de mettre fin aux messages contradictoires. »

 Commentaires fermés sur Vapotage / HCSP : « nous demandons la création d’une instance transparente de dialogue » (France Vapotage)  ,
10 Jan 2022 | Vapotage
 

Suite à la toute récente prise de position – trés restrictive – du Haut Conseil de la Santé publique  (HCSP) sur le vapotage (voir 6 et 8 janvier 2022), la Fédération interprofessionnelle de la Vape (Fivape / voir 5 novembre 2021) a réagi pour s’en étonner dans un communiqué.

Avec deux remarques que nous reprenons :

•• « Cet avis incompréhensible intervient alors que depuis deux ans, le nombre de fumeurs français est reparti à la hausse, s’expliquant en partie par le stress social lié à la crise sanitaire et le recul du vapotage constaté la même année » (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : la Fivape réagit – avec des arguments – à la prise de position du HCSP  ,