Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
13 Jan 2023 | Associations
 

Depuis plusieurs semaines, alors que le fabricant de snus Swedish Match vient d’être racheté par Philip Morris International (voir 28 novembre 2022), les médias français et professionnels de santé s’alarment de la popularité croissante du « snus » auprès des adolescents (voir 29, 28 et 27 décembre 2022, 12 janvier 2023).

Le Comité national contre le Tabagisme (CNCT) réagit à cette situation par une communication que nous reprenons.

Il sagit en réalité de sachets de nicotine, un dérivé sans tabac, qui se développent progressivement sur le marché français, profitant d’un certain flou juridique autour des produits de la nicotine. Une confusion entretenue par lindustrie du tabac elle-même pour tromper le consommateur et espérer infléchir les réglementations autour des produits du tabac.

Promus récemment par les médias et réseaux sociaux mais aussi par des célébrités du sport, ces sachets de nicotine séduisent les plus jeunes et sont déjà vendus en ligne et dans certains débits de tabac.

•• Le snus, conçu et commercialisé en Suède, est constitué dun sachet de tabac humide à sucer, vendu dans une ample gamme darômes. Ce produit, interdit dans le reste de lUnion européenne dont la France depuis 1992, est néanmoins commercialisé dans plusieurs autres continents (Asie, Afrique et États-Unis). Comme produit du tabac, il présente de nombreux risques sur la santé qui sont bien documentés.

Les sachets de nicotine, à la différence donc des snus, ne contiennent pas de tabac, mais une poudre blanche à base de nicotine. Les sachets de nicotine sont commercialisés notamment sous les marques Aroma King en France ; ces produits sont aussi proposés avec un large éventail darômes.

La confusion actuelle résulte du même mode de consommation : dans les deux cas, le sachet est placé entre la gencive et la lèvre.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur CNCT : prise de position sur le snus et les sachets de nicotine  , ,
12 Jan 2023 | Associations
 

207 euros par mois : c’est ce qu’un fumeur dépense en moyenne pour ses cigarettes chaque mois, soit 2 484 euros par an, selon l’étude d’Alliance contre le Tabac servant de fer de lance à la campagne de sensibilisation « Pouvoir de vivre » (voir 10 et 11 janvier). 

•• Retour sur les chiffres-clés de l’étude (BVA pour l’ACT décembre 2022)

L’impact budgétaire de la consommation de tabac est d’autant plus lourd pour les plus défavorisés : chez les personnes vivant sous le seuil de pauvreté, le tabagisme peut représenter jusqu’à 30 % des dépenses d’un ménage. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Pouvoir de vivre » : les données de la campagne d’Alliance contre le Tabac / ACT  , ,
12 Jan 2023 | Associations
 

Dans une communication, Génération sans Tabac – plate-forme de mobilisation citoyenne contre le tabagisme développée par le CNCT et soutenue financièrement par le Fonds de Lutte contre les Addictions (voir 23 août et 6 septembre 2022) – revient sur la diffusion et la confusion de sachets de nicotine en France.

Nous en reprenons des extraits.

Abusivement présentés comme des « snus » par les médias (voir 29, 28 et 27 décembre 2022), les sachets de nicotine (ou « pouches ») profitent du flou autour des produits de la nicotine pour se développer progressivement le marché français. Promus par des célébrités du sport, ces sachets de nicotine séduisent le public des jeunes et sont déjà vendus sur des sites Internet, des réseaux sociaux ainsi que dans certains débits de tabac.

•• Depuis plusieurs semaines, les signalements de présence de sachets de nicotine sur le marché français se multiplient.

Les médias présentent presque systématiquement ces sachets de nicotine comme des « snus », alors qu’une différence de taille existe : si les deux produits s’utilisent de la même manière, en plaçant le sachet entre la gencive et la lèvre, le snus est un sachet contenant du tabac, alors que les sachets de nicotine (« pouches » en anglais) contiennent une poudre à base de nicotine.

À l’exception de la Suède, qui a obtenu une dérogation spécifique, les snus restent interdits dans l’ensemble de l’Union Européenne (UE). Ils sont cependant commercialisés en Suisse et en Norvège, qui ne font pas partie de l’UE, mais sont interdits en Islande et au Royaume-Uni.

Comme les cigarettes électroniques et les puffs, les sachets de nicotine profitent en revanche du flou juridique entourant les produits de la nicotine sans tabac. Les teneurs en nicotine proposées sont de 2 à 20 mg par sachet. Le type de nicotine contenue dans ces sachets peut être sous forme, soit freebase (extraite du tabac), soit de sels de nicotine (traitement par un acide), soit de nicotine de synthèse.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Snus : Génération sans Tabac s’inquiète de la confusion entre snus et sachets de nicotine  , ,
10 Jan 2023 | Associations
 

Acte 2 de la campagne de sensibilisation grand public de l’Alliance contre le Tabac / ACT.

Après un message de vœux (« L’industrie du tabac vous souhaite une mauvaise année 2023 » / voir 5 janvier) en forme de faire-part, l’association dénonce les méfaits du tabac sur le pouvoir d’achat.

« L’objectif est de montrer que le tabagisme n’est pas seulement un sujet de santé publique mais aussi un enjeu de justice sociale, à l’heure de l’inflation et de la crise énergétique » explique au Parisien Marion Catellin, directrice de l’ACT.

Les fumeurs se privent en effet de 207 euros en moyenne par mois, qu’ils dépensent pour l’achat de leurs cigarettes. Lire la suite »

8 Jan 2023 | Associations
 

Vaping Post revient, sous la plume de Guillaume Bailly, sur les « voeux obscurs » de l’Alliance contre le Tabac que nous avons présentés ici-même (voir 5 janvier). Nous reproduisons sa réaction.

Comment allier vœux traditionnels de début d’année et lutte contre le tabagisme ? C’est la question à laquelle Alliance Contre le Tabac a essayé de répondre ce 2 janvier via une campagne de presse. Ont-ils réussi ?

•• Durant tout le mois de janvier va se dérouler ce rituel de présentation des vœux. Sincères ou de politesse dans le cadre privé, de « bonne année ma chérie » à « cher patron, je vous présente mes vœux pour 2023 et ceux pour mon salaire en même temps », à chacun son habitude et sa formulation.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Voeux obscurs (rebond)  
5 Jan 2023 | Associations
 

On se posera longtemps la question de l’intérêt d’acheter une pleine page dans certains journaux de la presse nationale – Le Parisien / Aujourd’hui en France, L’Humanité, dans leur édition du 2 janvier – pour le compte de l’ACT Alliance contre le Tabac (voir 26 décembre, 26 octobre 2022) par leur agence de pub (source CB News).

Un seul message : « l’industrie du tabac vous souhaite une mauvaise année 2023 ». Type faire-part. Sans plus. Et l’on s’étonnera qu’avec une telle communication – si éloignée des préoccupations quotidiennes des fumeurs voulant arrêter – les statistiques de la prévalence tabagique soient si mauvaises (voir 13 et 27 décembre 2022, 3 janvier 2023). Photo : Twitter

 Commentaires fermés sur Vœux obscurs  
26 Déc 2022 | Associations
 

Cet automne, lACT-Alliance contre le Tabac a dévoilé les résultats d’une enquête, réalisée par ses soins, sur la perception du tabac par les Français. Nous revenons sur la communication de l’ACT à cette occasion (voir 3 novembre).

Réalisé à partir de 5 sondages consécutifs menés avec l’institut BVA sur les deux dernières années, ce décryptage a pour objectif d’évaluer régulièrement l’image de l’industrie du tabac et de ses produits au sein de la société française pour orienter les prochaines actions de prévention et de lutte contre le tabagisme.

Parmi les grands enseignements à retenir : même si de plus en plus de Français déclarent avoir une image négative du tabac (78 %, +4 points depuis 2020), des tabous perdurent chez les professionnels de santé et de fausses représentations sociales persistent dans l’opinion publique.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « 2/3 des Français estiment que fumer est une liberté individuelle » regrette Alliance contre le Tabac / ACT  , , ,
20 Déc 2022 | Associations
 

Alors qu’il décroit dans le monde, le tabagisme des médecins reste important en France … Mais ce statut fumeur des médecins les rend moins efficaces dans leurs conseils de sevrage tabagique…

Quelques pistes sont envisagées pour réduire le tabagisme des soignants, peut-on lire sur une communication de la plateforme citoyenne contre le tabagisme « Génération sans Tabac » développée par le CNCT (Comité national contre le Tabagisme) et soutenue financièrement par le Fonds de Lutte contre les Addictions (voir 6 septembre et 23 août).

•• Conduite par une équipe de chercheurs de Clermont-Ferrand, une méta-analyse de 2021 a pointé une forte prévalence tabagique chez les médecins, dans le monde.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Les médecins n’échappent pas au tabagisme (Génération sans Tabac)  , ,
15 Déc 2022 | Associations
 

Les chiffres publiés par Santé publique France (voir 13 décembre) témoignent dune stabilisation de la situation tabagique, qui trouve son origine dans deux causes principales : la pandémie de Covid-19 et linterruption des politiques de lutte contre le tabagisme ces deux dernières années.

C’est ainsi que débute un communiqué du CNCT (Comité national contre le Tabagisme / voir 13 novembre).

Le Comité national contre le Tabagisme appelle les pouvoirs publics à reprendre une politique ambitieuse de lutte contre le tabagisme, à travers l’intégration d’une politique fiscale dans le Programme national de Lutte contre le Tabagisme (PNLT). Lire la suite »

13 Nov 2022 | Associations
 

Sur le JDD.fr, le professeur Yves Martinet (président du Centre national contre le Tabagisme / voir 2 novembre) publie une tribune que nous reprenons sur le tabac à chauffer.

« Commercialisé en France depuis quelques années seulement, le tabac chauffé se présente comme des mini-cigarettes, également appelées sticks ou bâtonnets, à insérer dans un dispositif électronique chauffant, permettant de libérer un aérosol.

•• Lindustrie du tabac présente ces nouveaux produits comme moins risqués, et comme une alternative à la cigarette traditionnelle. Pourtant, aucune étude indépendante ne permet daffirmer que le tabac chauffé soit moins dangereux pour le fumeur que la cigarette classique.  Lire la suite »