Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
29 Mar 2021 | Pression normative
 

Trois acteurs distincts ont uni leurs efforts dans la lutte contre les mégots dans la Préfecture de la Marne : le mycélium (appareil végétatif du champignon), dévoreur de filtres de cigarettes (voir 4 août 2019) ayant séduit la ville de Châlons mais aussi La Poste, rapporte L’Union.

•• Michaël Mauvais, le patron d’Essentiel pro, a développé une solution innovante. En effet, dans les caves d’un espace de coworking, un champignon » mégotphage » a patiemment vu le jour. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Châlons-en-Champagne : des champignons à la rescousse contre les mégots  
25 Mar 2021 | Pression normative
 

Pornichet ( 10 000 habitants ) a été la première commune de Loire-Atlantique à mettre en place, en 2019, des espaces sans tabac autour de ses clubs de plage et de voile, soit 9 zones (voir 15 mars 2019 et 18 juillet 2020).

Une convention avait alors été signée avec la Ligue contre le Cancer de Loire-Atlantique. Un avenant a été paraphé, mercredi 17 mars, afin d’étendre le dispositif à 12 nouveaux sites extérieurs : quatre écoles un collège, des accueils petite enfance, un Point jeunes, un centre de loisirs, des terrains multisports, un skate parc et une aire de loisirs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Pornichet : 12 espaces sans tabac supplémentaires mais fin des cendriers de plage   , ,
17 Mar 2021 | Pression normative
 

Après Mimizan (voir 7 juillet 2019) et Capbreton (voir 12 juillet 2018) une nouvelle commune dans les Landes va lancer le concept de « Plage sans tabac » : il s’agit de Soorts-Hossegor.

Les élus de la commune viennent de le voter, à l’unanimité, lors d’un conseil municipal ce vendredi 12 mars. Et il s’agit, dans leur esprit, de lutter prioritairement contre la pollution générée par les mégots jetés à même le sol.

À partir de juin, la cigarette sera interdite sur deux plages de la commune. Des collecteurs de mégots de cigarettes seront installés à l’entrée des plages et dans plusieurs lieux de la ville.

Christophe Vignaud, maire de Soorts-Hossegor va signer prochainement un arrêté municipal pour formaliser l’interdiction. Pour les contrevenants, aucune amende n’est prévue : « on veut surtout faire de la prévention et de la sensibilisation, on ne veut pas réprimander ni mettre des amendes ».

Si ces deux sites ont été sélectionnés pour devenir sans tabac, c’est parce que ce sont les plus fréquentées par les familles, selon l’élu.

 Commentaires fermés sur Plage sans tabac : à Hossegor, c’est la lutte contre les mégots qui est prioritaire  , ,
15 Mar 2021 | Pression normative
 

Dès la première heure, Laurence Proust (présidente de la Fédération des buralistes de la Sarthe) s’est largement impliquée dans la « chasse aux mégots » : plus particulièrement depuis octobre 2019 avec une opération pilote lancée sur la commune de Sablé-sur-Sarthe (voir 3 et 10 octobre 2019, 24 janvier 2020). 

Avec la mise en place de la REP Mégots, il s’agit de passer à la vitesse supérieure et de généraliser la démarche, explique-t-elle dans Ouest France (voir 24 février 2021, 9 octobre 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « c’est le buraliste qui a le premier contact avec le fumeur  » (Laurence Proust)  
12 Mar 2021 | Pression normative
 

En attendant la mise en place opérationnelle de la REP Mégots (voir 24 février 2021) … les collectivités locales commencent à s’organiser par elles-mêmes.

À Esbly (10 kilomètres de Meaux),c’est la nouvelle municipalité qui reprend un projet de la précédente : l’opération « Stop Mégot », retardée pour cause de Covid, va désormais se concrétiser. Ceci à partir du 5 juin, Journée mondiale de l’Environnement.

Pour se faire, la mairie s’est associée à EcoMégot, qui assure une prestation complète depuis la communication et la fourniture du matériel nécessaire, jusqu’à la récupération et le recyclage des mégots (voir 4 mars et 13 janvier 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : comment la ville d’Esbly s’y prend  
24 Fév 2021 | Pression normative
 

La Loi Poirson pour l’Économie circulaire de février 2020 stipule que les fabricants de cigarettes doivent payer, à compter de cette année, une éco-contribution à un futur éco-organisme en attente d’agrément (voir 9 octobre, 12 et 3 août 2020). Ceci pour que les mégots disparaissent de l’espace public.  

Leurs obligations sont détaillées dans le cahier des charges d’agrément, publié par un arrêté ce 18 février. Le décryptage des Échos.

•• Le premier objectif assigné à ce nouvel éco-organisme est une réduction de 40 % des mégots abandonnés d’ici à six ans, avec des étapes intermédiaires (-20 % en trois ans, puis -35 % en cinq ans). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : le cahier des charges du futur éco-organisme (Les Échos)  ,
15 Fév 2021 | Pression normative
 

Deux commerciales d’un grossiste de Rungis ont profité de leur chômage partiel pour se consacrer à la protection environnementale en créant une association de collecte des déchets, notamment celle des mégots. 

En octobre dernier, les trentenaires fondent l’association Vitanature, basée à Saint-Maur-des-Fossés, rapporte Le Parisien. L’idée ? Intervenir au bord des rivières, fleuves, ports de toute la France avant que les déchets ne soient déversés dans l’eau. Vitanature lance alors des opérations de collecte qui trouvent rapidement leur public.

•• Début février, ils sont une trentaine de bénévoles à ramasser des sacs entiers de déchets recyclables (17 kilos) sur les bords de Marne. Mais plutôt que de les envoyer à la déchetterie le duo s’est tourné vers une autre association « Cèdre recyclons solidaire » qui collecte et trie 25 types de déchets, comme des capsules, du marc de café (transformé en allume-feu) et … des mégots.

Pour ces derniers, la prestation a fraîchement démarré en octobre. Les filtres des mégots sont traités (dépollués), puis broyés jusqu’à devenir une fine poudre. Cette poudre sert à alimenter les fours des cimenteries, à la place des énergies fossiles.

•• Une des deux fondatrices de Vitanature a du coup changé ses habitudes de fumeuse. « J’ai investi dans un cendrier portatif, ça ne dégage aucune odeur. Dans les collectes, on voit beaucoup de mégots dans les bouches d’égout, et ça va directement dans la Marne, puis dans l’océan … ».

Elles militent pour l’installation de cendriers près des abribus et des buralistes ainsi que pour une sensibilisation des plus jeunes dans les écoles.

 Commentaires fermés sur Mégots : une association dans le Val-de-Marne pour collecter et sensibiliser les jeunes  
17 Jan 2021 | Pression normative
 

La start-up marseillaise Birds for Change teste une poubelle high-tech qui incite les corbeaux à collecter les déchets jetés par terre en contrepartie de nourriture. 

Le prototype hors du commun de la start-up est testé actuellement à Strasbourg : une poubelle qui permet aux pies, corbeaux, corneilles et autres choucas de déposer les ordures jetées au sol. Y compris les mégots.

•• « Notre machine est dotée d’un système autonome de récompense : un oiseau conditionné reçoit une ration de nourriture chaque fois qu’il y place un déchet qu’il a récolté, mégot, canette ou papier gras », explique, dans Les Échos Jules Mollaret, cofondateur de cette entreprise née pendant le confinement. Le caractère social du volatile fait le reste : en regardant leur congénère, d’autres vont à leur tour expérimenter l’objet et, rapidement, plusieurs dizaines d’oiseaux pourraient jouer les éboueurs dans nos rues, sur les plages ou les pistes de ski.

•• La jeune entreprise cible les collectivités locales, les campus universitaires ou encore les stations de ski, pour des opérations de nettoyage et de sensibilisation. « Avec cette image d’oiseaux ramassant nos déchets, nous voulons créer un électrochoc salutaire face aux incivilités. S’ils sont capables de le ramasser des déchets, pourquoi pas nous », interroge Jules Mollaret. La fin de la phase d’expérimentation est prévue au printemps 2021 avec l’installation de bacs dans plusieurs villes.

 Commentaires fermés sur Mégots : des oiseaux éboueurs pour nettoyer les incivilités  
4 Jan 2021 | Pression normative
 

Avant la mise en place de la REP Mégots (voir 3 août et 9 octobre), plusieurs communes du Nord et Pas-de-Calais ont organisé, ces derniers temps, des collectes sélectives sur l’espace public avec, à la clé, des campagnes de sensibilisation.

Exemples recensés dans La Voix du Nord.

•• « Sur le littoral où la question de la qualité de l’eau est sensible, celle des mégots l’est particulièrement », explique Pierrick Duval, de la municipalité du Portel ( commune de 10 000 habitants, limitrophe de Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais ). En novembre 2019, la ville a lancé une opération « zéro mégot » : pendant une semaine, les habitants ont été invités à les ramasser, avec, à la clé, des places à gagner pour les matchs de basket de l’équipe locale.

« Une trentaine de personnes se sont prêtées au jeu, 5 kilos de mégots ont été ramassés, soit à peu près 15 000 ». Ont suivi une campagne d’affichage en ville, la pose d’« éteignoirs » sur les poubelles, la distribution de cendriers de poche chez les commerçants et un marquage au sol qui se poursuit encore.

•• Même combat, plus au sud dans le Pas-de-Calais à Étaples, en baie de Canche, « un environnement magnifique qu’il est important de préserver », exhorte le maire de cette commune de 10 000 habitants : le petit port a installé cet été des pavés avec pour message : « Ne rien jeter, la mer commence ici » devant les bouches d’égout.

La commune a fait éditer des dépliants, façonner des cendriers de poche, le tout financé à 80 % par le Parc naturel marin.

•• Si les communes littorales sont particulièrement actives, d’autres le sont tout autant dans les terres. Roubaix a profité de la Semaine du développement durable pour mettre à disposition des cendriers de poches dans une cinquantaine de commerces. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : initiatives concrètes des communes dans le Nord et le Pas-de-Calais   
8 Déc 2020 | Pression normative
 

Annoncé il y a un an, la collecte des mégots a commencé comme prévu en 2020 à Moulins. Cinq collecteurs ont été installés. Quinze autres vont suivre en 2021. 

Les implantations ont été choisies à dessein, sur des sites très fréquentés : entrées de l’hôpital, de la Mission locale pour l’emploi,  de l’école de la Croix-Rouge d’un lycée et du commissariat. Non pas que les policiers soient particulièrement fumeurs mais les lycéens d’un autre établissement scolaire, juste à côté, ont l’habitude de s’abriter sous le préau du commissariat. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « le collecteur, ce sera toujours plus facile que de ramasser par terre » (Moulins)