Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Jan 2021 | Pression normative
 

La start-up marseillaise Birds for Change teste une poubelle high-tech qui incite les corbeaux à collecter les déchets jetés par terre en contrepartie de nourriture. 

Le prototype hors du commun de la start-up est testé actuellement à Strasbourg : une poubelle qui permet aux pies, corbeaux, corneilles et autres choucas de déposer les ordures jetées au sol. Y compris les mégots.

•• « Notre machine est dotée d’un système autonome de récompense : un oiseau conditionné reçoit une ration de nourriture chaque fois qu’il y place un déchet qu’il a récolté, mégot, canette ou papier gras », explique, dans Les Échos Jules Mollaret, cofondateur de cette entreprise née pendant le confinement. Le caractère social du volatile fait le reste : en regardant leur congénère, d’autres vont à leur tour expérimenter l’objet et, rapidement, plusieurs dizaines d’oiseaux pourraient jouer les éboueurs dans nos rues, sur les plages ou les pistes de ski.

•• La jeune entreprise cible les collectivités locales, les campus universitaires ou encore les stations de ski, pour des opérations de nettoyage et de sensibilisation. « Avec cette image d’oiseaux ramassant nos déchets, nous voulons créer un électrochoc salutaire face aux incivilités. S’ils sont capables de le ramasser des déchets, pourquoi pas nous », interroge Jules Mollaret. La fin de la phase d’expérimentation est prévue au printemps 2021 avec l’installation de bacs dans plusieurs villes.

 Commentaires fermés sur Mégots : des oiseaux éboueurs pour nettoyer les incivilités  
4 Jan 2021 | Pression normative
 

Avant la mise en place de la REP Mégots (voir 3 août et 9 octobre), plusieurs communes du Nord et Pas-de-Calais ont organisé, ces derniers temps, des collectes sélectives sur l’espace public avec, à la clé, des campagnes de sensibilisation.

Exemples recensés dans La Voix du Nord.

•• « Sur le littoral où la question de la qualité de l’eau est sensible, celle des mégots l’est particulièrement », explique Pierrick Duval, de la municipalité du Portel ( commune de 10 000 habitants, limitrophe de Boulogne-sur-Mer dans le Pas-de-Calais ). En novembre 2019, la ville a lancé une opération « zéro mégot » : pendant une semaine, les habitants ont été invités à les ramasser, avec, à la clé, des places à gagner pour les matchs de basket de l’équipe locale.

« Une trentaine de personnes se sont prêtées au jeu, 5 kilos de mégots ont été ramassés, soit à peu près 15 000 ». Ont suivi une campagne d’affichage en ville, la pose d’« éteignoirs » sur les poubelles, la distribution de cendriers de poche chez les commerçants et un marquage au sol qui se poursuit encore.

•• Même combat, plus au sud dans le Pas-de-Calais à Étaples, en baie de Canche, « un environnement magnifique qu’il est important de préserver », exhorte le maire de cette commune de 10 000 habitants : le petit port a installé cet été des pavés avec pour message : « Ne rien jeter, la mer commence ici » devant les bouches d’égout.

La commune a fait éditer des dépliants, façonner des cendriers de poche, le tout financé à 80 % par le Parc naturel marin.

•• Si les communes littorales sont particulièrement actives, d’autres le sont tout autant dans les terres. Roubaix a profité de la Semaine du développement durable pour mettre à disposition des cendriers de poches dans une cinquantaine de commerces. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : initiatives concrètes des communes dans le Nord et le Pas-de-Calais   
8 Déc 2020 | Pression normative
 

Annoncé il y a un an, la collecte des mégots a commencé comme prévu en 2020 à Moulins. Cinq collecteurs ont été installés. Quinze autres vont suivre en 2021. 

Les implantations ont été choisies à dessein, sur des sites très fréquentés : entrées de l’hôpital, de la Mission locale pour l’emploi,  de l’école de la Croix-Rouge d’un lycée et du commissariat. Non pas que les policiers soient particulièrement fumeurs mais les lycéens d’un autre établissement scolaire, juste à côté, ont l’habitude de s’abriter sous le préau du commissariat. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « le collecteur, ce sera toujours plus facile que de ramasser par terre » (Moulins)  
7 Déc 2020 | Pression normative
 

La mairie de Séméac (4 800 habitants, près de Tarbes) vient de mettre en place des « boîtes à clopes » (cendriers collecteurs) dans des espaces particulièrement fréquentés.

Jaune poussin, ils arborent une petite phrase humoristique afin d’inciter les fumeurs à y jeter leur mégot.

En partenariat avec l’association environnementale « Tree6clop », cinq cendriers ont été installés par les services techniques communaux à proximité des buvettes du stade de foot et de rugby, d’un complexe sportif et des deux boulodromes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « merci aux fumeurs pour leur geste écocitoyen » (maire de Séméac)  
1 Déc 2020 | Pression normative
 

Après Les Essarts-Le-Vicomte – pionnière dans la Marne à avoir instauré dès 2018 un espace sans tabac sur le parvis d’une école – et dans la lignée de Châlons-en-Champagne  – aujourd’hui la plus investie avec plus de 40 espaces sans tabac – c’est au tour de Reims de s’engager dans cette démarche avec la Ligue contre le Cancer. 

« C’était une des promesses de campagne d’Arnaud Robinet » précise Marie Dépaquy, adjointe déléguée en charge de la santé et des affaires sociales.

•• « Dès cet été, nous avons commencé à réfléchir sur la question avec la Ligue, avec laquelle nous travaillons régulièrement d’ailleurs. Nous avons débuté la réflexion, mais rien n’est encore engagé en raison de la crise sanitaire qui nous occupe pas mal.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espace sans tabac : à Reims, une démarche participative de prévention   , ,
29 Nov 2020 | Pression normative
 

C’est le retour de Pauline Delpech, présidente de l’association Pour Une Nouvelle Politique Anti-Tabac (PUNPAT) qui est restée plus que discrète ces derniers temps … (voir 5 octobre 2018 et 20 septembre 2016).

Ce qui la fait remonter au créneau ? Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique et Éric Dupont-Moretti, Garde des Sceaux, ont annoncé – dans une interview conjointe au JDD publiée le 22 novembre dernier – leur décision de créer un délit d’écocide, visant à sanctionner les atteintes graves à l’environnement … une des 150 demandes de la Convention citoyenne pour le climat voulue par Emmanuel Macron. Dans une tribune publiée par Forbes France, elle questionne « Pollution environnementale des mégots : premier délit d’écocide ? » Extraits …

•• « (…) L’enfer étant pavé de bonnes intentions, il faudra du concret, et des résultats tangibles. Pour cela, il ne faudra pas craindre de s’attaquer aux lobbies de toutes sortes, locaux ou internationaux  (…) Que l’article du code pénal ou du code de l’environnement ne sera pas seulement un autre ajout anecdotique dans les livres de droit.

•• « Une importante bataille sur la pollution des mégots a récemment été perdue. Cette lutte est l’un des sept piliers fondateurs de mon association PUNPAT (…) J’ai commencé ce combat en 2013 et j’ai donc été ravie quelques années plus tard d’entendre Edouard Philippe, Premier ministre, exiger qu’on traite ce problème environnemental majeur. Et puis … et puis pas grand-chose, en dépit de l’Article 5.3 de la Convention-Cadre de Lutte Anti-Tabac de l’OMS sur les liens pouvoirs publics/lobby du tabac, ratifiée par la France en 2005.

•• « De guerre lasse sans doute, le gouvernement d’alors a pris deux décisions : raviver l’article R.633-6 du Code pénal pour sanctionner d’une amende de 68 euros le jet de mégot sur la voie publique, et créer une filière REP (Responsabilité élargie du Producteur) et un éco-organisme chargé d’en coordonner le déploiement, la Mission Mégots, dont la responsabilité a été confiée … aux cigarettiers. Le site qu’ils viennent de créer est d’ailleurs un simple outil de communication : missionmegots.fr (voir 9 octobre 2020) mais en même temps pourquoi se gêneraient-ils puisqu’on leur a confié les clés de la maison ?

•• « Alors que le débat parlementaire et citoyen va s’ouvrir sur l’écocide, sur les contours à donner au « délit général de pollution » ainsi qu’au « délit de mise en danger de l’environnement », ce débat sur la pollution des mégots peut devenir un révélateur. Comme pour l’histoire de l’œuf et de la poule, nous devons constater que si nous sommes victimes de la pollution des mégots, c’est que les cigarettes sont dotées d’un filtre.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « premier délit d’écocide ? » (Pauline Delpech)  
18 Nov 2020 | Pression normative
 

Depuis plus d’un an et demi déjà, la ville d’Istres (près de Fos-sur-Mer) a implanté des cendriers urbains en partenariat avec l’entreprise Cy-Clope afin de récupérer les mégots et les transférer vers une filière de revalorisation.

« Nous avons donc lancé une campagne « Ne mégotons pas avec la nature » tout en installant ces cendriers urbains … et cela fonctionne », constate, dans La Provence, Yves Garcia, adjoint au maire en charge de l’environnement, l’écologie, le cadre de vie et les Comités d’intérêt de quartier.

•• « Nous avons travaillé avec les cafés et restaurants, les lieux culturels et autres afin d’impliquer tout le monde pour l’implantation et ainsi inciter les administrés à jeter leurs mégots dans ces cendriers ».

Depuis la mise en œuvre en février 2019, plus de 46 000 mégots ont ainsi été collectés, représentant plus de 11 kilos de déchets. La troisième phase d’installation a permis d’installer 15 nouveaux cendriers, ce qui monte à 35 le nombre total de réceptacles. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : 35 cendriers collecteurs implantés à Istres … avec des résultats  
18 Nov 2020 | Observatoire
 

Poursuivi pour avoir jeté un simple mégot de cigarette, un jour de mistral, un homme de 34 ans a été renvoyé en correctionnelle pour le gigantesque incendie du 10 août 2016, qui avait ravagé 630 hectares de forêt et menacé Marseille, a appris l’AFP mardi de source judiciaire. 

En tout cas, une information qui nous renvoie à la pertinence des campagnes menées par la Confédération des buralistes en association avec l’Entente Valabre dans les départements de l’arc méditerranéen « Mégot jeté, forêt en danger » (ndlr : voir 21 juin et 9 juillet). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : forêt incendiée, 63 millions de dégâts, procès exemplaire   ,
6 Nov 2020 | Pression normative
 

La commune de Aÿ-Champagne (5 700 habitants, tout près d’Épernay dans la Marne), connue pour abriter de grandes maisons de champagne, a investi dans des cendriers de poche et en distribue gratuitement en partenariat avec les buralistes locaux. 

« J’ai remarqué qu’il y avait de plus en plus de mégots par terre dans notre ville » explique, à L’Union, Frédérique Bianchini, adjointe au maire en charge de la commission développement durable.

•• « J’ai donc réfléchi à ce fléau, et compte tenu que l’on ne peut multiplier l’installation des cendriers, j’ai pensé que c’était aux fumeurs d’avoir leur cendrier ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : des cendriers de poche aux couleurs d’Aÿ-Champagne chez les buralistes  ,
 

Pour atteindre l’objectif d’un stade « 100% éco-responsable », l’Aviron Bayonnais vient de lancer une première étape : le zéro mégot jeté au sol.

Des cendriers interactifs sont en cours d’installation dans l’enceinte.

L’opération mobilise l’association Tree6clope ainsi que la Fédération des buralistes du Pays Basque.

« En tant que commerçants détenteurs du monopole du tabac, c’est une réelle volonté d’être engagés dans le circuit complet de la vie du mégot : de sa commercialisation jusqu’à sa consommation finale, le buraliste reste un acteur impliqué dans la vie de son territoire » a commenté sa présidente, Claudine Mora, auprès de Mediabask.

 Commentaires fermés sur Mégots : « le buraliste impliqué dans la vie du territoire » (Claudine Mora)   ,