Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
2 Juil 2022 | Pression normative
 

Une mesure prise au nom du bon sens, mais qui pourtant divise. Elle a été remarquée par BFM TVTF1 (JT 13 heures), RMC, Franceinfo

Dans un arrêté daté du 17 juin, Gaëtan Prevoteau, maire de Langlade (2 100 habitants, 15 kilomètres de Nîmes) a interdit à ses concitoyens de fumer dans certaines zones extérieures de la commune. Une décision encouragée par les fortes chaleurs de ces dernières semaines et par les incendies qui ont violemment touché la région.

•• Mais l’élu a voulu aller encore plus loin, en interdisant également, et ce depuis le 18 juin, « de fumer au sein des véhicules motorisés circulant sur l’ensemble du territoire de Langlade ». Lire la suite »

29 Juin 2022 | Pression normative
 

Et de quatre en Seine-Maritime … Dans la mouvance de Montivilliers (voir 22 novembre 2021), Rouen (voir 2 février 2022) et du Havre (voir 6 avril 2022), la ville de Fécamp (19 000 habitants) va signer, au second semestre 2022, une convention avec l’éco-organisme Alcome pour lutter contre les déchets de mégots, annonce Paris Normandie.

« L’éco-organisme accompagne des communes comme la nôtre » indique Florentin Cognie, adjoint au maire de Fécamp en charge des Transitions environnementale et énergétique. Outre les aides versées aux collectivités locales, Alcome fournit notamment du matériel, comme des cendriers de rue et d’autres de poche. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : à Fécamp, convention en vue avec Alcome  
 

La Fédération des Fabricants de Cigares (FFC) a déposé un recours devant le Conseil d’État à la fois contre le décret portant diverses mesures concernant les filières REP (plus particulièrement son article 10, qui porte sur la filière des produits du tabac) et contre l’arrêté du 5 février 2021 qui fixe le cahier des charges de la filière (voir 10 août 2021), selon Déchets Infos

La FFC estime que les cigarillos avec filtres en papier doivent être exonérés de contribution. Si le filtre est en plastique, la FFC souhaite une contribution moindre car les mégots de cigarillos seraient moins jetés dans la rue que ceux de cigarettes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : les fabricants de cigarillos veulent des précisions sur leur participation à la REP  ,
 

Paris Normandie revient sur l’opération de distribution de cendriers de poche chez les buralistes à Rouen en partenariat avec l’éco-organisme Alcome (voir 9 juin).

À première vue, on les prendrait pour des boîtes de mini pastilles mentholées pour se rafraîchir l’haleine. Ces ronds en aluminium, estampillés #MissionZéroMégot, sont distribués par les buralistes rouennais depuis le 8 juin dernier. Les fumeurs sont encouragés à utiliser ces cendriers de poche et à saisir l’impact environnemental de leur geste.

•• L’expérimentation est saluée par les buralistes. « C’est une grosse goutte d’eau dans un océan, mais il faut le faire » déclare un buraliste qui a reçu plus de 250 boîtes mercredi 8 juin au matin. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « c’est une grosse goutte d’eau dans un océan, mais il faut le faire » (buraliste à Rouen)  ,
9 Juin 2022 | Profession
 

Commune pilote d’une expérimentation à grande échelle menée avec l’éco-organisme Alcome (voir 2 février), la Ville de Rouen a sollicité les buralistes pour assurer la distribution à leurs clients de plus de 20 000 cendriers de poche du 8 au 22 juin, annonce Rouen.fr.

Les cendriers, fournis par Alcome, sont ronds, métalliques et affichent le hashtag #MissionZéroMégot. Une façon de sensibiliser les usagers à l’impact de leur geste sur la propreté des rues. Les agents de la Brigade environnement propreté poursuivent quant à eux leur présence sur le terrain pour faire bouger les comportements.

•• Dans le même temps, des points de comptage des mégots ont été identifiés dans le centre rouennais, afin de mesurer l’impact de cette campagne de sensibilisation ajoutée aux régulières Clean Walk que la Ville accompagne (voir 8 mai).

Le tout conjugué au remplacement progressif des corbeilles de rue, bientôt toutes équipées d’éteignoirs, et à l’installation prochaine d’un réseau de cendriers de collecte à l’échelle du territoire municipal.

•• Autant de nouveautés qui ont participé à l’obtention de la 3ème étoile du label Éco-propre de l’AVPU (Association des Villes pour la Propreté urbaine).

La Ville de Rouen a été récompensée, le 13 mai dernier à Bruxelles, pour les actions mises en place en matière de lutte contre les mégots, mais aussi de gestion concertée propreté/déchets, de tri des déchets, de réduction des émissions de CO2 ou encore de désherbage raisonné de son espace public.

Sur la photo : Sileymane Sow (maire-adjoint de Rouen, chargé du Commerce et de l’Attractivité) et Emmanuel Magniez (président des buralistes de Seine-Maritime / Rouen).

 Commentaires fermés sur Mégots : partenariat Ville/ Buralistes /Alcome pour la distribution de cendriers de poche  ,
6 Juin 2022 | Profession
 

Depuis ce week-end, plus de 125 000 cendriers de poche sont  distribués gratuitement dans les 432 bureaux de tabac du Rhône. Une opération inédite financée par la fédération départementale des buralistes. Objectif : sensibiliser les clients et agir pour l’environnement.

« Lors de la dernière campagne présidentielle, on s’est rendu compte que l’environnement occupait une place importante » a confié un buraliste au Progrès.

Pour un autre buraliste de Villefranche-sur-Saône, la solution est toute trouvée : « à force de le répéter, ils finiront par comprendre ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots / Buralistes : 125 000 cendriers de poche distribués par la fédération départementale dans le Rhône  ,
 

À l’occasion de la Journée mondiale sans Tabac du 31 mai – dont la thématique est axée sur l’impact du tabac par rapport à l’environnement (voir 10 mai 2022) – le Comité national contre le Tabagisme (CNCT) critique l’éco-organisme Alcome (voir 19 mai 2022), mis en place et agréé par le Gouvernement au même titre que d’autres dispositifs REP (Responsabilité élargie des Producteurs) où les fabricants sont mis à contribution dans le cadre d’une procédure officielle (voir le 11 août 2021, 1 et 2).

Nous reproduisons le communiqué du CNCT.

Alors que l’écologie occupe une place de première importance dans les agendas politiques, la journée mondiale sans tabac 2022 sera axée sur l’environnement. À cette occasion, le CNCT rappelle le rôle important de l’industrie du tabac dans la pollution et la dégradation de l’environnement et exhorte les pouvoirs publics à responsabiliser l’industrie du tabac et à ne surtout pas la présenter comme un partenaire dans la lutte contre la pollution environnementale comme c’est actuellement le cas à travers l’éco-organisme Alcome.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : le CNCT présente Alcome comme « l’outil greenwashing de l’industrie du tabac »   ,
19 Mai 2022 | Pression normative
 

Les mégots de cigarettes deviennent aussi une cible à Grenoble, sélectionnée comme ville pilote par l’éco-organisme Alcome (voir 18 et 12 mai 2022, 10 et 12 août 2021).

L’objectif est annoncé : réduire de 40 % la présence des mégots dans l’espace public d’ici 2027. Un impact considérable au regard des 71 millions de cigarettes consommées chaque année en France, dont 27 % mal jetées quand elles ont été consommées sur l’espace public.

•• Les six villes pilotes serviront à « tester les bonnes pratiques, les méthodologies pour faire adopter aux fumeurs, les bons gestes pour se débarrasser de leurs mégots » précise, dans L’Essor Isère, Marie-Noëlle Duval, DG d’Alcome (photo : lors de la signature avec le maire Éric Piolle). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « tester les bonnes pratiques pour faire adopter les bons gestes aux fumeurs » (Alcome)  
18 Mai 2022 | Pression normative
 

Pour lutter contre la pollution liée aux mégots de cigarettes, la ville d’Auray (13 746 habitants, 19 kilomètres de Vannes, Morbihan) va signer un contrat avec l’éco-organisme Alcome (voir 12 et 8 mai). 

« C’est le principe du pollueur-payeur » déclare de façon un peu intempestive, dans Le Télégramme, Marie Dubois, adjointe aux Travaux, au Sport et aux Ressources humaines.

Dans les faits, cela veut dire qu’Alcome apportera « un soutien financier » à la ville (pour le nettoyage) ainsi que « des kits de sensibilisation » (pour la communication sur le bon geste). De quoi permettre à la municipalité « d’organiser des actions à l’égard des citoyens et de recycler, à terme, les mégots.

 Commentaires fermés sur Mégots : Auray va contracter avec Alcome  
12 Mai 2022 | Pression normative
 

Réuni ce lundi 9 mai, le conseil municipal de Niort (Deux-Sèvres) a approuvé un partenariat avec l’éco-organisme Alcome (voir 8 mai, 29 et 27 avril), soit une enveloppe de près de 100 000 euros destinée à lutter contre la pollution des mégots, selon Ouest France.

•• La municipalité a adopté plusieurs engagements. À commencer par le recensement des « hotspots » où se concentrent des quantités conséquentes de mégots abandonnés (terrasses et abords des cafés, restaurants, parvis d’établissements, pôles transports, parcs et jardins …).

« La liste de ces points de concentration sera établie sur la base des relevés des indicateurs objectifs de propreté, une méthodologie que le service « propreté urbaine » utilise chaque mois pour analyser le niveau de salissures des espaces publics », est-il mentionné dans la délibération. Laquelle prévoit « d’imposer aux exploitants la mise en place de cendriers aux entrées des établissements ».

•• La Ville, qui a aussi pour mission de « sensibiliser et mettre à disposition des corbeilles ou cendriers de rue », s’engage dans des objectifs chiffrés : réduire les mégots abandonnés illégalement, par rapport à l’année 2021, de 20 % au 31 décembre 2023 et de 35 % au 31 décembre 2025.

De son côté, Alcome entend « sensibiliser des fumeurs » au bon geste « grâce au réseau des buralistes », tout en installant et distribuant des équipements (cendriers de poche, de rue…) « mis à la disposition de la Ville et des buralistes, afin d’optimiser le maillage territorial des points de collecte ».

•• Enfin, l’éco-organisme mettra la main à la poche en rémunérant la ville dans le cadre de sa compétence de nettoiement et de collecte des mégots, selon un barème national. Et compte tenu de sa typologie urbaine, Niort bénéficiera d’un financement de 2,08 euros par an et par habitant.

Pour 2022, première année de conventionnement, le montant attendu est de 92 130 euros. Pour les années suivantes, la participation d’Alcome sera d’environ 122 000 euros, le montant pouvant varier compte tenu du nombre d’habitants conclut Ouest France.

 Commentaires fermés sur Mégots : Niort valide son partenariat avec Alcome