L'Info

BURALISTES : DÉCÈS DE PATRICK BRICE

Patrick Brice

Patrick Brice (président de la Fédération des buralistes du Nord et vice-président de la Confédération nationale des buralistes) est décédé brusquement à son domicile, dans la soirée de ce samedi 18 avril, dans sa soixante-dixième année.

Nous reviendrons très prochainement sur cette triste nouvelle.

 

Laisser un commentaire
Observatoire

Paquet neutre (générique) : « Libération remonte quelques bretelles australiennes à Marisol Touraine », d’après Jean-Yves Nau

Jean-Yves NauSur son blog « Journalisme et santé publique », le journaliste et docteur en médecine Jean-Yves Nau (voir Lmdt des 4 mars 2015 et 2 septembre 2014) revient sur la récente révélation de Libération, selon laquelle Marisol Touraine s’est appuyée sur des données « mal interprétées » pour défendre, au micro de RTL, son projet de paquet neutre (voir Lmdt des 17 et 15 avril).

« Le bon grain et l’ivraie. Séparer la communication de l’information. C’est presque un métier ». Et de rappeler l’information de Libération : la ministre s’est appuyée sur un document officiel australien mal traduit, utilisé tant par son cabinet que par les associations anti-tabac, qui substitue au concept de « recettes fiscales du tabac (tobacco clearances) » celui de « consommation du tabac ». Ce qui permet à Marisol Touraine de clamer « une baisse du nombre de fumeurs de 3 à 4 % » grâce au paquet neutre.

De même, le quotidien a rappelé qu’en même temps une politique de forte hausse de fiscalité et des prix a accompagné la mise en place du paquet neutre (voir Lmdt du 3 septembre). Ce qui rend, pour le moins, difficile la mesure de l’impact du seul paquet neutre. « Or, Marisol Touraine s’est bien gardée de parler de cet aspect, essentiel, de la question. Seule une politique volontariste, constante et conséquente d’augmentation des prix permet de réduire effectivement et durablement la consommation du tabac » reprend Jean-Yves Nau.

Lequel revient aussi sur la bataille de chiffres, suscitée par la situation australienne, avec leurs conclusions contradictoires selon les commanditaires d’enquêtes : anti-tabac ou professionnels du tabac. Sachant que ce ne sont pas tant les résultats qui s’avèrent contradictoires mais les « angles » d’études choisis : baisse ou pas de la consommation ? ; perte de valeur ou maintien du marché ? ; développement ou pas de la contrebande ?.

On y reviendra. Car, pour le moment, toutes ces données sont « compliquées à interpréter » comme le confiait encore un membre du cabinet de Marisol Touraine, il y a quelques mois.

Pour notre part, en synthèse et au vu de tous les documents qui circulent, nous nous arrêtons aux premières conclusions suivantes, à propos de l’introduction du paquet neutre en Australie :
. la prévalence tabagique continue à baisser lentement et régulièrement en Australie, comme cela est constaté depuis de nombreuses années. Manifestement, le paquet neutre n’a pas accéléré le mouvement ;
. on n’a jamais tant parlé de contrebande du tabac en Australie.

À suivre.

, , | Laisser un commentaire
Profession

Buralistes / PMU : un début d’année, en petite forme

PMUOn vient d’apprendre que le PMU a dégagé, pour 2014, un bénéfice net de 850 millions d’euros « en légère baisse sur un an dans le sillage du chiffre d’affaires, mais supérieur à ses objectifs » selon la formule consacrée d’un communiqué, repris par une dépêche AFP.

Avec 850 millions euros de bénéfice (intégralement reversé à la filière hippique), effectivement, nous sommes légèrement en dessous de 2013 (854 millions) mais au dessus des objectifs (845 millions), « malgré la baisse des enjeux (-4,1 %, voir Lmdt du 12 janvier) et du produit brut des enjeux de -2 %.

« Cette performance a été rendue possible grâce à une stratégie offensive en France et à l’international et une gestion rigoureuse de l’entreprise » estime le PMU qui a vu Xavier Hürstel succéder à Philippe Germond, il y a sept mois (voir Lmdt du 27 septembre 2013).

Pour ce premier trimestre 2015, le produit brut des jeux continue à fléchir : -2 %. Les enjeux hippiques sont en baisse de -2,8 %, à 2,31 milliards d’euros. Seuls les paris sportifs tirent leur épingle du jeu : + 4,7 %, mais à 60,2 millions d’euros.

Il faut donc s’appuyer sur le réseau physique des titulaires PMU (12 000 points de vente, dont 6 000 buralistes), tout en l’adaptant aux tendances profondes du marché (voir Lmdt des 6 janvier 2015 et du 5 octobre 2014). Lancé en 2012, le « plan stratégique PMU 2020 » prévoit la mise en place effective, au second semestre, d’une première phase de déploiement de 3000 points de vente rénovés et segmentés selon 3 concepts : PMU Passion, Happy PMU et PMU Express. Cette rénovation devrait s’achever en 2017.

, | Laisser un commentaire
Profession

La « carotte » sur la scène du Lido

visu_lidoLa précédente avait une dizaine d’années. Depuis quinze jours, Le Lido étrenne sa nouvelle revue « Paris Merveilles », signée et mise en scène par Franco Dragone, auteur de nombreux shows du Cirque du Soleil et qui enchaîne, désormais, les spectacles de Las Vegas à Macao.

Cette nouvelle revue est époustouflante, mais ne trahit pas l’esprit du Lido. Une scène démultipliée, des effets lumineux amplifiés par un immense écran Led et des tableaux dignes de séquences de blockbusters. Les danseuses sont toujours là, mais leur jeu est varié, coloré, plus intimiste et chaleureux. « Paris Merveilles », c’est bien cela.

Justement, le décorateur Jean Rabanne a reconstitué, au deuxième tableau, un panorama de la rue parisienne, précieuse carte postale en 3 D, en y faisant apparaître un commerce (c’est le seul) dont la spécificité fait que l’on est sûr d’être à Paris : un bar-tabac avec sa « carotte » bien visible.

Et cela n’a rien à voir avec le fait que la première « privatisation » de cette nouvelle revue soit due à la Fédération Ile-de-France des buralistes, présidée par Gérard Bohélay (voir Lmdt du 25 février). Lequel a rempli Le Lido, dimanche dernier, avec la sixième édition des Trophées des buralistes, récompensant les meilleures pratiques de la profession.

| Laisser un commentaire
Trafic

Marché parallèle du tabac : explosion du trafic en Midi-Pyrénées

Douanes Midi-PyrénéesLe bilan national des saisies des Douanes pour 2014 a beau se présenter dans une perspective … stable (voir Lmdt du 17 mars), la publication des chiffres régionaux nous ramène à une réalité autrement moins tranquille. 

Ainsi, le bilan 2014 des Douanes en Midi-Pyrénées fait apparaître une forte augmentation des saisies de tabac : avec 3,5 tonnes. Que l’on comparera avec les 2,2 tonnes de 2013 (voir Lmdt du 5 juillet 2014), soit + 60 %, et les 2,4 tonnes de 2012 (voir Lmdt du 4 avril 2013). Avec une grosse part contributive du département de la Haute-Garonne. Ce qui amène – dans une interview à La Dépêche ce vendredi 17 avril – José Solivérès (le directeur divisionnaire des services douaniers du département) à revenir sur cette année noire :

« Ce qui nous inquiète, c’est parfois la dangerosité des contrôles, avec des gangs n’hésitant pas à recourir à l’agression physique.
« Concernant les cigarettes, les normes européennes ont quelque peu modifié la donne (voir Lmdt du 6 septembre 2014). L’Espagne a dû augmenter ses taxes, ce qui la rend moins concurrentielle qu’avant.
« L’Andorre reste en revanche à surveiller. Sans oublier l’Est de l’Europe où on trouve de tout, par exemple des cigarettes chinoises contrefaites en Roumanie. Quant aux pays du Maghreb, ils restent les gros fournisseurs du cannabis, mais on saisit aussi à l’aéroport des cigarettes contrefaites amenées à Toulouse pour une communauté bien précise. Ce dernier point tend à se développer ».

Reste Internet sur lequel les achats de cigarettes en ligne sont désormais interdits (voir Lmdt du 23 février). Pas de chiffres, mais des attentes : « des cyber-douaniers tendent à se développer en France, et la Haute-Garonne pourra bientôt en bénéficier ».

Sans revenir sur ce commentaire douanier, on se permettra de signaler qu’il n’est pas si sûr que l’Espagne soit devenue tellement « moins concurrentielle ». Dans la réalité des prix, et encore moins dans l’esprit des consommateurs.

, , | Laisser un commentaire
International

Grèce : quand la lutte contre la contrebande du tabac devient priorité …

GrèceAnnoncé lors du discours de politique générale du nouveau Premier ministre (voir Lmdt du 9 février), la Grèce a mis en place des équipes spéciales, à travers le pays, pour combattre la contrebande de cigarettes et d’essence, véritable fléau en Grèce, a annoncé, ce vendredi 17 avril, le ministre anti-corruption Panagiotis Nikoloudis. Les premières seraient déjà opérationnelles, depuis deux semaines, dans la région d’Athènes, selon l’AFP et l’Agence de presse grecque (Ana).

C’est ainsi que la brigade financière grecque (SDOE), le service de contrôle du ministère de l’Economie et la police économique et portuaire collaborent désormais dans la lutte contre le marché parallèle du tabac et peuvent effectuer des contrôles dans tout le pays

Le gouvernement d’Alexis Tsipras a du placer la lutte contre cette fraude, en tête de son catalogue de réformes, envoyées aux créanciers du pays, UE et FMI, pour débloquer la dernière tranche des prêts internationaux au pays, soit 7,2 milliards d’euros.

Le manque-à-gagner, en termes de recettes fiscales,  se chiffre, selon les estimations, entre 500 et 650 millions d’euros par an pour le tabac (et jusqu’à 1,5 milliard pour l’essence) … une perte forcément significative pour un Etat à la recherche désespérée d’argent.

, , | Laisser un commentaire