Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Juin 2017 | L'Info
 

Président de la Confédération nationale des Débitants de Tabac, entre 1975 et 1987, Eugène Remilly est décédé à 92 ans. Ses obsèques auront lieu, ce vendredi, à Larmor-Plage où se trouvait son établissement et dont il a été le maire. Il avait aussi été député européen entre 1979 et 1984.

Excellent orateur, Eugène Remilly avait laissé son empreinte dans la Confédération dont il s’était attaché à développer de nouvelles structures : comme Le Losange et la Mudetaf …

Cette forte personnalité se montrait particulièrement fière d’avoir scellé le pacte – avec le premier ministre de l’époque, Jacques Chirac – amenant plusieurs loteries (les « Gueules cassées », les Débitants de Tabac, etc.) à se fondre dans une nouvelle entité chargée de créer un « Loto » : la Française des Jeux.

Combatif, il s’était opposé aux velléités du groupe Leclerc de distribuer du tabac …

Il aura, à sa manière, incarné la dernière génération de « buralistes notables » : quand le tabac correspondait à une activité particulièrement honorée en France.

Eugène Remilly a été l’un des fondateurs de la Confédération européenne des Détaillants de Tabac. Il était, dernièrement, administrateur de l’EDC (Européenne de Cautionnement).

27 Juin 2017 | Profession
 

Qui, il y a un an – dans le contexte de l’époque – aurait pu assurer qu’un nouveau Contrat d’avenir soit négocié et signé (le Protocole sur la Modernisation du réseau des buralistes 2017-2021 / voir Lmdt du 15 novembre 2016) avec une subvention modernisation à la clé ?

Et combien d’accords de ce type signés entre les pouvoirs publics et des organisations professionnelles sont restés lettre morte, faute de textes ou autres circulaires d’applications ? Le diable de l’inertie se cache dans le détail des parapheurs entre services et ministères.

Côté Protocole sur la modernisation des buralistes, la boucle vient d’être bouclée. Notamment grâce à la diligence des services du bureau F 3 de la Direction générale de la Douane et du service juridique de la Confédération.

En effet, après le décret et l’arrêté signés le 28 avril, la circulaire sur la subvention modernisation a été publiée hier au Bulletin officiel des Douanes.

Nous vous avons déjà présenté, en détail, les modalités de cette subvention (voir Lmdt du 1er mai 2017).

Versée après les travaux, elle représente 25 % du plafond total des dépenses hors taxes engagées par un buraliste pour la modernisation de son débit, dans la limite d’un plafond de 10 000 euros sur une période de 5 ans.

Cette mesure est en vigueur jusqu’ au 31 décembre 2021.

L’information nouvelle délivrée par la circulaire consiste en l’indication de la boite aux lettres fonctionnelle de la Douane où les dossiers peuvent être envoyés en version dématérialisée : dg-f3-modernisation@douane·finances·gouv·fr

27 Juin 2017 | Profession
 

La promotion et la communication du produit à risques potentiellement réduits – l’Iqos – de Philip Morris International (voir Lmdt des 11 et 15 juin) sont régis selon des principes que partagent tous ses partenaires chargés de sa mise sur le marché, à travers le monde. Comme pour tous les produits innovants et globaux d’aujourd’hui.

Publiées dans l’édition de juin du Losange, les valeurs accompagnant la démarche d’Iqos se déclinent donc en six points :

1• « Notre but est de convertir chaque fumeur adulte qui ne quitte pas la cigarette, et qui fait le choix de continuer à consommer du tabac, à passer à des produits sans fumée comme Iqos.

2• « Iqos est destiné aux fumeurs adultes qui veulent continuer à consommer des produits du tabac.

3• « Nous ne proposons pas Iqos aux personnes qui n’ont jamais fumé ou qui ont arrêté de fumer.

4• « La meilleure chose qu’un fumeur peut faire pour sa santé est de cesser de fumer.

5• « Pour profiter complètement des bénéfices d’Iqos, les fumeurs adultes doivent se convertir complètement à Iqos et abandonner définitivement la cigarette.

6• « Iqos n’est pas sans risque, ni une alternative saine à la cigarette, mais c’est un meilleur choix que de fumer ».

27 Juin 2017 | Profession
 

Dans son dernier numéro, Le Losange – le magazine de la Confédération – présente un reportage sur l’usine ultramoderne de KT International (KTI), basée à Plovdiv en Bulgarie, où sont produites notamment la LCB / La Cigarette du Buraliste et les superslims Corset (promotionnées, les unes comme les autres, par Poeschl Tobacco France). L’essentiel :

•• KTI est une jeune entreprise, fondée il y a neuf ans, implantée dans la deuxième ville de Bulgarie : Plovdiv. Elle hérite du savoir-faire ancré dans cette région tabacole.

En effet, après avoir racheté une fabrique de l’ancien monopole d’État Bulgare, KTI a investi plus de 40 millions d’euros dans cette usine.

« En vingt ans de métier, c’est l’usine la plus moderne que j’aie eu l’occasion de connaître » déclare au Losange Stuart Buchanan, global marketing director de KTI. « Si notre taille ne nous permet pas de bénéficier des mêmes économies d’échelle que la concurrence, nous réussissons à être compétitifs en mettant l’accent sur l’innovation et en fabriquant avec un tabac de haute qualité à un prix juste ».

•• L’usine occupe une emprise de 21 000 mètres carrés sur un terrain de 8,2 hectares. 630 salariés y travaillent. Et la capacité de production correspond à 30 milliards de cigarettes par an.

Sa production correspond à un très large éventail de marques distribuées dans 50 pays : Corset, Falcon, King Onyx, The King, pour les principales. Et LCB … destinée exclusivement au marché français.

27 Juin 2017 | Profession
 

Six gardes à vue pour un braquage

• Drôme. Deux mois après le braquage d’un débit de tabac d’Alixan (voir Lmdt du 3 mai), six hommes, âgés de 17 à 30 ans, ont été interpellés à 6 heures ce lundi 26 juin par les gendarmes : cinq dans la Drôme, dans des communes autour de Romans, un autre à Lapalud dans le Vaucluse. 

Au moment des faits, deux hommes s’étaient fait remettre le contenu de la caisse et deux grands sacs poubelle remplis de cartouches de cigarettes. Un troisième homme les attendait dehors dans une voiture. Mais ce lundi, les gendarmes ont interpellé trois autres complices et notamment des receleurs, probablement coutumiers de ce genre d’activités.

Présence d’esprit

• Oise. Grâce au sang-froid d’une buraliste de Compiègne, deux fraudeurs à la carte bancaire ont été interpellés à la sortie de son bar-tabac ce jeudi 22 juin.

Ils avaient demandé pour 600 euros de paris sportifs. L’un d’eux a essayé une carte bancaire, puis encore une autre … Des cartes sans code, qu’il faut glisser sur le côté de l’appareil (en fait des cartes fabriquées sur ordinateur avec de vrais numéros). Au bout de six à sept tentatives, un appel d’alerte de la banque est arrivé. Gardant son calme, elle est allée, discrètement depuis l’arrière du bar, prévenir la police par téléphone.

Durant les deux minutes d’attente, la buraliste a entrepris d’occuper les escrocs en continuant l’achat de paris. Lorsque la voiture de la police est arrivée, les deux malfaiteurs ont cherché à s’enfuir … C’était sans compter sur le courage de la femme qui s’est mise derrière eux jusqu’à ce qu’ils soient cueillis.

26 Juin 2017 | Profession
 

Cyrille Geiger, buraliste parisien et blogueur, a dénoncé ce lundi 26 juin dans le « Grand Matin » de Sud Radio le paquet à dix euros comme une mesure « inefficace ». Extraits.

•• « J’ose espérer que le président Macron, qui se présente comme quelqu’un qui voit la politique un peu différemment, ne va pas utiliser les mêmes poudres de perlimpinpin, à savoir dire qu’on va lutter contre le tabagisme en augmentant le prix (voir Lmdt de ce jour et du 23 juin).

•• « Le prix a été multiplié par 10 en 20 ans et on a toujours un tiers de la population qui fume ! Il n’est pas question, pour les buralistes, de dire que le tabac est bon pour la santé. Qu’on fasse une vraie politique de santé publique ne nous pose aucun problème … Mais nous voudrions qu’on arrête de faire cette politique – dite de santé publique – qui nous coûte des emplois mais qui n’apporte rien en matière d’efficacité ». Lire la suite »

26 Juin 2017 | Pression normative
 

Invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, ce dimanche 25 juin, le secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement, Christophe Castaner (voir Lmdt des 20 mars 2017 et 2 août 2016) a commenté les récents propos d’Agnès Buzyn sur les prix du tabac (voir Lmdt des 23 et 16 juin 2017).

• Relance du journaliste : « … il y a eu aussi des annonces de la ministre de la Santé pour souhaiter une augmentation du prix du tabac, du paquet de cigarettes …

• Christophe Castaner : « Cela fait des années que l’on est effectivement sur cette idée que la meilleure façon de lutter contre l’entrée dans le tabagisme par les plus jeunes est d’avoir un prix suffisamment élevé pour arrêter cela.

« Il y a eu un arbitrage qui a été pris ces dernières années sur le type du paquet, le paquet neutre, sans augmentation du tabac.

« Moi, ce qui m’inquiète, dans la seule logique d’augmentation du tabac, c’est le commerce parallèle qui est organisé. Lire la suite »

26 Juin 2017 | Profession
 

L’après-midi aura été dense et la soirée douce, ce dimanche 25 juin, dans le parc du Chalet de la Porte Jaune du bois de Vincennes à Paris : « l’Estivale » des buralistes de la région Ile-de-France (voir Lmdt du 18 juin) a accueilli 500 personnes dans le cadre d’une manifestation au concept complètement original : stands ; conférences ; démonstrations … jeux, barbecue géant, danse et feux d’artifice. Un cadre exceptionnel, une ambiance détendue et souriante.

Bernard Gasq (président) et Philipe Alauze (secrétaire général de la chambre syndicale de Paris) avaient réuni tous les ingrédients de cette journée particulière où la convivialité n’a pas occulté les débats sur une profession en mouvement : entre démonstrations sur l’Iqos (le produit à risques potentiellement réduits de Philip Morris), discussions sur la place de la cigarette électronique dans le réseau et conférence sur les raisons du lancement de LCB / La Cigarette du Buraliste.

Parmi les partenaires présents : Mudetaf, Saf/Strator, Bimedia, Devlyx/Ingenico, JTI/Logic, Seita, Poeschl, PMU, Century 21, Prosegur, Critel, Gan.

26 Juin 2017 | International, Trafic
 

Après une chute sensible, à partir de 2014, des importations de tabac à Gibraltar (50 millions de paquets de cigarettes), les volumes livrés sur place devraient atteindre 120 millions de paquets en 2017.

Ces chiffres ont été dévoilés par le délégué général de la douane espagnole, à Cádiz, ce jeudi 22 juin, lors de la « journée technique », organisée chaque année par le groupe Joly (propriétaire de plusieurs quotidiens andalous comme le Diario de Sevilla) en collaboration avec Altadis (filiale d’Imperial Tobacco en Espagne).

La réunion avait pour thème « le futur de de la lutte contre la contrebande de tabac » (voir aussi Lmdt du 27 avril 2015).

•• Selon le délégué de la douane, Ignacio Martínez, ce futur doit passer par une nouvelle dénonciation, auprès de l’Union européenne, de cette hausse des approvisionnements sur « le Rocher », comme cela avait été le cas en 2014, quand l’Espagne avait signalé à l’OLAF (Office européen de Lutte anti-Fraude) que le tabac importé à Gibraltar ne correspondait ni aux besoins de la population locale, ni même aux flux touristiques.

« Nous sommes en train de revenir aux anciennes méthodes que nous pensions avoir maîtrisées. 5,2 millions de paquets ont été saisis l’an passé. Mais je crois que le problème n’est pas là. Après avoir analysé tous les moteurs de la contrebande – de l’image romantique des contrebandiers à la crise, en passant par le trop de fiscalité – nous sommes désormais convaincus que le facteur principal de la contrebande est le stock – et le stockage – excessif de tabac à Gibraltar » a-t-il déclaré. Lire la suite »

25 Juin 2017 | Pression normative
 

Suite à l’incendie conséquent qui a ravagé une parcelle de la forêt de Fontainebleau en fin de semaine – avec navettes d’un hélicoptère bombardier d’eau s’approvisionnant dans le Grand Canal du château – le préfet de Seine et Marne a pris un arrêté interdisant aux promeneurs de fumer dans trois forêts du massif. Les contrevenants encourent 135 euros d’amende.

Cette décision est diversement accueillie, selon Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce 25 juin : « Au moins, les gens vont faire attention », selon un promeneur, « le problème se pose avec les grimpeurs qui fument ou avec ceux qui bivouaquent et laissent du verre ».

Autre commentaire : « Ce n’est pas à coups d’arrêtés qu’on éduque les gens. Les promeneurs, randonneurs, sportifs sont des amoureux de la nature et de cette forêt. Ils font attention ».