Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Nov 2018 | L'Info
 

Le stand de la Confédération au Salon des Maires (voir Lmdt des 20 et 21 novembre) n’aura pas désempli ce mercredi. On se serait cru à Losangexpo.

Il est vrai qu’un certain nombre de présidents de chambres syndicales départementales y avaient donné rendez-vous aux élus de leur connaissance et à leurs homologues des associations départementales de maires.

Pour décliner la convention nationale signée avec l’Association des Maires de France lors du dernier congrès des buralistes (voir Lmdt du 19 octobre).

•• Beaucoup de députés aussi : de Josy Poueytou (Pyrénées- Atlantiques) à Thibault Bazin (Meurthe-et-Moselle). Des maires de banlieue aussi : le maire de Versailles y croisant le maire de Courbevoie.

•• Point d’orgue : l’entretien entre Xavier Bertrand et Philippe Coy (président de la région Hauts-de-France). Ils vont se retrouver le 11 décembre dans la Somme.

L’idée : apporter des aides aux buralistes, complémentaires à celles du Fonds de Transformation (voir Lmdt du 18 octobre), afin de contribuer au maintien et au développement du commerce de proximité dans les centre-bourgs.

22 Nov 2018 | Trafic
 

Le sénateur Xavier Iacovelli qui organise, vendredi prochain, un débat sur « les origines du commerce parallèle du tabac et les solutions pour y mettre fin » (voir Lmdt des 13 et 19 novembre) a livré une déclaration au site spécialisé Contrefaçon Riposte. Nous en avons extrait l’essentiel.

Le moins que l’on puisse dire est qu’il a déjà quelques idées sur le sujet.

•• « J’ai à ce jour la confirmation de la présence de parlementaires, de représentants des cigarettiers, de buralistes, d’associations anti-tabac, de l’International Tax Stamp Association (ITSA) – l’association qui a déposé le recours contre les textes européens devant la Cour de Justice de l’Union européenne – d’associations proches des cigarettiers, un débat qui permettra par conséquent d’avoir un vrai échange, utile.

« Je n’ai pas de doutes que ce débat du 23 novembre va mettre en lumière de vraies questions, de vraies problématiques sur la façon dont nous traitons la question du commerce parallèle du tabac, et sur les changements majeurs que nous devons apporter.

•• « Si les mesures nécessaires n’ont pas été prises, c’est qu’il existe toujours un double débat sur les causes et origines du commerce parallèle du tabac et sur les solutions à mettre en œuvre pour y remédier.

« Sur l’origine du commerce parallèle de tabac tout d’abord : alors que les cigarettiers se posent en victimes du commerce parallèle, plusieurs études de l’OMS, d’associations antitabac ou de parlementaires les tiennent responsables de l’essentiel de l’alimentation des trafics (…)

« Ainsi, l’OMS, Emamnuel Macron ou le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, considèrent que les cigarettiers ne doivent en aucun cas être associés aux mesures de lutte contre le commerce parallèle de tabac. Au contraire, l’UE, Édouard Philippe et Bercy estiment qu’il faut collaborer avec l’industrie du tabac, la Santé ne se prononçant pas. »

22 Nov 2018 | L'Info
 

La Française des Jeux lance, jusqu’au 16 décembre, une campagne de communication sur le jeu responsable.

L’objectif est d’informer ses clients sur l’existence d’outils de prévention du jeu excessif en ligne : pastille de couleur qui révèle le niveau de pratique de jeu, test d’auto- évaluation et gestion des limites de jeu. 

La FDJ se fixe ainsi l’objectif d’accompagner ses 26 millions de joueurs dans leurs pratiques.

La campagne réalisée par BETC se compose de trois films digitaux de 25 secondes qui met en avant chacun des outils au travers de fables animalières.

Le chien pour le test d’auto-évaluation. Alors qu’un chien jouant avec sa balle verte finit par la confondre avec sa patte, une voix off rappelle l’importance de connaître sa pratique et dirige vers un test – en dix questions – disponible dans les 30 800 points de vente (brochure) ou en ligne : lien 

Le caméléon pour l’évaluation de sa pratique de jeu et des risques associés : lien

La girafe et les lémuriens pour la gestion des limites de jeu. Ce que propose le site en ligne, sur les mises hebdomadaires, les versements chaque semaine sur son compte et les virements automatiques : lien

22 Nov 2018 | Pression normative
 

Lassé de rencontrer des acteurs économiques remontés contre la frénésie réglementaire de l’Europe, l’eurodéputé LR Franck Proust a décidé de dénoncer la mauvaise habitude française de « sur-transposer » les directives européennes, en ajoutant des contraintes que le texte initial ne lui demande pas.

À quelques mois des élections européennes, l’élu regrette que « l’Europe soit vue comme un ensemble de contraintes plutôt que comme un facteur de croissance » (Les Échos du 21 novembre).

Premier exemple cité : l’adoption du paquet neutre en 2017 : « en supprimant le nom du fabricant, il a été au-delà des exigences de la directive de 2014 qui contraint les États membres à placer des mises en garde sanitaires sur une surface recouvrant 65 % des paquets ». Conséquence : il est plus facile à contrefaire et les dangers encourus par les fumeurs sont moins mis en avant.

Rappelant que certains pays européens dont l’Italie interdisent les sur-transpositions, Franck Proust propose la mise en place d’un dispositif de surveillance avec droit de veto des parlementaires tout au long de la procédure de transposition.

Sur ce sujet, un projet de loi du Gouvernement « portant suppression de sur-transpositions de directives européennes en droit français » est en cours de discussion (adoption en première lecture au Sénat le 7 novembre). Il est question de proscrire « dans les projets de loi qu’il soumettra au Parlement, les mesures de surtransposition qui ne sont pas justifiées par une priorité nationale identifiée. »

22 Nov 2018 | Profession
 

Braqueur dépressif

• Sarthe. Vers 8 h 30, ce mardi 20 novembre, un jeune homme est venu acheter un paquet de cigarettes dans un bar-tabac du centre d’Allonnes, près du Mans, puis est parti. Une demi-heure plus tard, il est revenu muni d’un fusil à pompe … qui s’avérera être factice.

Il l’a pointé sur l’employé, puis s’est dirigé vers le patron, cette fois-ci canon vers le bas. « Qu’est-ce que tu veux ? » lui a demandé le buraliste. « Rien, laisse tomber » a répondu le braqueur qui, finalement, s’en est allé bredouille.

Les policiers n’ont pas eu de mal à le retrouver. L’homme buvait dans un bar de la même place. Interpellé avec un gramme d’alcool dans le sang, il a été placé en garde à vue. « J’ai voulu faire une mauvaise blague », a-t-il expliqué. Âgé de 34 ans, cet Allonnais a passé plusieurs séjours au centre hospitalier spécialisé. Laissé libre, le trentenaire sera jugé ultérieurement. Lire la suite »

21 Nov 2018 | Profession
 

Elle est partie comme une fusée l’annonce par Europe 1 d’un feu vert de la Banque de France pour la vente de bitcoins dans le réseau des buralistes (voir Lmdt de ce jour). Qu’en est-il ?

La Banque de France a démenti.

La Confédération des buralistes a confirmé, elle aussi, qu’aucun accord n’avait été conclu.

Et le site d’Europe 1 a corrigé dans la matinée son article, en retirant la référence à l’« accord » de la Banque de France.

•• Mais selon « Les décodeurs » du monde.fr, le journaliste de la radio Michaël Darmon assure « maintenir ses informations » : « je n’ai pas inventé cette information. Ce n’est pas parce qu’elle est démentie qu’elle est fausse. »

L’accord serait de toute autre nature, poursuit le site du quotidien : il s’agirait d’un simple partenariat commercial entre la plate-forme de bitcoins KeplerK et la société Bimedia (voir Lmdt du 20 octobre). À partir du 1er janvier 2019, sur le modèle des cartes téléphoniques prépayées, des buralistes pourront proposer à leurs clients des coupons qui donneront le droit à un crédit de bitcoins ou d’ethereums (une autre cryptomonnaie) sur la plate-forme KeplerK. Lire la suite »

21 Nov 2018 | Profession
 

La Banque de France a démenti formellement, ce mercredi 21 novembre, des « informations erronées » selon lesquelles les bureaux de tabac seraient autorisés à vendre des bitcoins à partir du 1er janvier 2019, annonce l’AFP.

« Contrairement à ce qui a été affirmé ce matin par certaines stations de radio, sans vérification préalable, aucune convention n’a été signée afin de permettre la vente de bitcoin dans les bureaux de tabac », a assuré l’institution dans un communiqué.

« Aucun accord n’est par ailleurs discuté ni envisagé sur le sujet », a ajouté la Banque de France, qui rappelle avoir alerté à plusieurs reprises les usagers sur le caractère hautement « spéculatif » des crypto-actifs. Lire la suite »

21 Nov 2018 | Profession
 

« Je te présente ma maire … »
« Et moi, je te présente mon maire ! »

C’est ce que l’on a pu entendre – hier, sur le stand de la Confédération au Salon des Maires (voir Lmdt du 20 novembre) – quand Laurent Mazal (administrateur de la Confédération) a présenté Isabelle Pouzadoux (maire de Gannat) à Philippe Coy qui lui a rendu la pareille avec Christian Laine (maire de Lescar).

Une ambiance chaleureuse a régné, toute la journée, sur l’élégant stand de la Confédération des buralistes, placé sous la responsabilité de l’atelier « Action territoriale et ruralité » composé d’élus syndicaux de toute la France. Ceux-ci ont su y apporter une animation particulière comme ils savent le faire quotidiennement dans leur point de vente.

•• Philippe Coy, Sophie Lejeune et Alain Sauvage y ont accueilli, en fin de matinée, Gérard Larcher, le président du Sénat, et François Baroin, le président de l’Association des Maires de France. Lesquels étaient accompagnés de Dominique Bussereau, Hervé Morin et Renaud Muselier : ces élus de grandes collectivités territoriales ont d’ailleurs eu le temps de commenter l’une des phrases favorites de François Baroin, en ce moment : « la meilleure réponse au populisme, c’est préserver le coin de rue, la proximité, pas la recentralisation » (repris dans Paris-Match). Lire la suite »

21 Nov 2018 | Observatoire
 

Meilleure prise en compte des dangers du tabac, sous la pression sociétale ? Sentiment de la cherté croissante du produit à un moment où l’on a commencé à beaucoup parler du tabac à 10 euros ? Impact du paquet neutre ? 

Les adolescents sont de moins en moins nombreux à fumer leur première cigarette, selon une étude menée par l’Inserm et financée par l’Institut national du Cancer.

Ses résultats, publiés dans la revue Tobacco Control, montrent que 1 jeune sur 5, de 12 à 17 ans, a expérimenté le tabac en 2017. Contre 1 jeune sur 4 en 2016. Lire la suite »

21 Nov 2018 | International, Observatoire
 

Un mois après l’entrée en vigueur de la légalisation du cannabis à usage récréatif (voir Lmdt du 17 octobre), trois provinces au moins sont déjà à court de cannabis : l’Ontario, le Québec, le Nouveau-Brunswick.

Et certaines boutiques de cannabis ont dû temporairement fermer leurs portes, faute d’approvisionnement.

Du fait de cette pénurie, certains consommateurs auraient décidé de retourner voir leurs fournisseurs sur le marché noir, menaçant ainsi l’un des objectifs majeurs de la légalisation.

•• Beaucoup de producteurs sont exaspérés par la lenteur du gouvernement à délivrer les permis : certains détiennent, par exemple, le permis pour cultiver le cannabis, mais pas celui pour vendre leur production. Lire la suite »