L'Info

BURALISTES / SECOURS POPULAIRE : DON’ACTIONS 2015

Secours Populaire 2015« Le combat contre la pauvreté et la misère doit aussi intégrer la lutte contre cette violence qui s’est abattue sur la France en janvier … ne baissons pas les bras. Gardons l’esprit de résistance. Et nous nous félicitons d’avoir nos amis buralistes à nos côtés ». Julien Lauprêtre (le président-fondateur du Secours Populaire) – et dont on connait la fidélité à ses engagements comme à ses amitiés – a lancé ainsi, ce vendredi 27 mars à Paris, le tirage au sort du Don’Actions 2015 dont les billets ont été vendus, en début d’année, dans le réseau des buralistes.

Pascal Montredon était à ses côtés, tout comme plusieurs parrains et marraines du Secours Populaire : par exemple, Valérie Trierweiler, Nicoletta, Isabelle Aubret, Marcel Campion. Lequel accueillait la cérémonie à la Foire du Trône qui ouvrait ses portes, ce même soir.

Laisser un commentaire
Profession

XPO : le salon des buralistes « au nord de Paris »

Mercure Lille XPOCe midi, à l’hôtel Mercure de Lesquin (au sud de Lille), s’ouvre le salon XPO Nord 2015, organisé par la fédération régionale des buralistes. L’inauguration étant assurée par Thierry Lazaro (député – maire de Phalempin), Gérard Bohélay (vice-président de la CGPME, administrateur de la Confédération) et Patrick Brice (président de la fédération des buralistes du Nord).

Pendant deux jours, une bonne quarantaine d’exposants vont accueillir les buralistes. Parmi lesquels Philip Morris, JTI, plusieurs acteurs du cigare (Agio, J.Cortes) et de la cigarette électronique (Nhoss, Cigartex). Sans oublier la Mudetaf, Formation Buralistes et, bien sûr, plusieurs brasseurs.

, , , | Laisser un commentaire
Profession

Paquet neutre (générique) : l’AFP annonce la journée de mobilisation des buralistes du 31 mars

Buralistes Toulouse DémLa Confédération des buralistes a annoncé, dans un communiqué, une nouvelle journée de mobilisation nationale, le mardi 31 mars, date à laquelle débuteront les débats parlementaires sur le projet de loi Santé qui prévoit notamment l’instauration du paquet de cigarettes neutre.

Ce mardi 31 mars, les buralistes baisseront symboliquement leur rideau entre 14h et 15h dans toute la France et une manifestation partira à 12h30 du ministère de la Santé jusqu’à l’Assemblée (voir Lmdt des 27, 25 et 19 mars).

« Cette mesure est inefficace et dégradante », souligne la Confédération des buralistes à l’AFP, « elle créera une concurrence inégale entre les buralistes français et les pays voisins – l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne et l’Italie – qui ont déjà refusé le paquet neutre et dans lesquels les consommateurs iront s’approvisionner ».

La semaine dernière, les députés ont donné leur feu vert en commission à des mesures anti-tabac, dont le paquet neutre et l’interdiction de fumer en voiture en présence d’enfants, rappelle l’AFP. La première mesure a suscité dans l’Hexagone une levée de boucliers des industriels qui menacent d’actions en justice, et des buralistes qui mènent une campagne de sensibilisation proclamant « oui à la prévention, non à la punition ».

, , | Laisser un commentaire
International

Espagne : de l’histoire du tabac à l’histoire de l’art

Musée russe MalagaLa ville natale de Pablo Picasso, Malaga, inaugure cette semaine deux implantations de musées. Ce  samedi 28 mars, le « Centre Pompidou provisoire » qui s’inscrit dans un mouvement de délocalisation des grands musées parisiens pour toucher de nouveaux publics. Et mercredi dernier 25 mars, ce fut une antenne du musée russe de Saint Petersbourg, installée sur 7.500 m2 dans une ancienne usine de tabac de l’ex- fabricant national : Tabacalera (voir Lmdt du 8 juin 2014).

Le premier accueille une sélection de 90 oeuvres (peintures, sculptures, photographies, architecture ou design) issues de la collection parisienne : Francis Bacon, Chagall, Magritte y côtoient, entre autres, Picasso, Max Ernst, Julio Gonzalez ou Brancusi.

La seconde expose une centaine d’oeuvres représentatives de l’art russe du XVe au XXe siècle, des icônes jusqu’aux œuvres de Kandinsky, Chagall, Malevitch et Tatlin.

, | Laisser un commentaire
E-cigarette

La cigarette électronique reste assimilée au tabac par les assureurs

Parmi les facteurs de risques de décès et d’invalidité qui impactent le coût de l’assurance d’un prêt immobilier, le fait d’être ou non fumeur est un critère déterminant. Les assureurs considèrent qu’un emprunteur est « fumeur » quel que soit le mode de prise de tabac (cigarette, cigare, pipe, tabac à mâcher) ou encore la fréquence à laquelle celui-ci en fait l’usage, que sa consommation soit occasionnelle ou même exceptionnelle.

Partant du constat que l’on ne connait pas encore ses conséquences sur la santé, les assureurs estiment que la cigarette électronique représente un risque. Et la plupart  assimilent les personnes qui vapotent à des fumeurs au niveau de la gestion du risque.

Une exception éventuelle, mais pas encore confirmée : le vapoteur pourrait échapper à la surtarification, s’il utilise des liquides ayant un taux de nicotine de O milligramme.

Le numéro un de la réassurance, Swiss Re, a d’ailleurs inscrit la cigarette électronique parmi 26 nouveaux risques émergents (voir Lmdt du 19 juillet 2014).

| Laisser un commentaire
Profession

Paquet neutre (générique) : comment détruire de l’emploi par voie législative ?

Republic TechnologiesOn sait que le projet d’emballage neutre, que Marisol Touraine veut faire voter la semaine prochaine avec sa loi Santé, concerne aussi le papier à rouler (voir Lmdt des 26 février et 20 mars).
Un … détail qui n’apparaît ni dans la loi australienne, ni dans les textes votés en Irlande ou en Grande-Bretagne. 
C’est la meilleure façon de développer la contrefaçon qui existe déjà sur ce marché particulier (voir Lmdt du 10 octobre 2012).

Mais surtout, c’est un coup direct porté contre une entreprise française qui est le numéro un mondial du secteur : Republic Technologies dont l’usine est à Perpignan.

350 personnes y travaillent aujourd’hui. Sachant que les Pyrénées-Orientales est le département avec le plus fort taux de chômage, actuellement.

Republic Technologies est aussi l’héritière d’un savoir-faire présent à Perpignan depuis 1838, ce qui représente un patrimoine – aussi industriel que culturel – prestigieux, tel que peuvent l’incarner ces marques de référence que sont Job (en référence aux initiales de Jean Bardou, ce boulanger perpignanais inventeur du cahier de feuilles à rouler), Zig-Zag (avec ce « zouave » que l’on retrouve sur de nombreux monuments historiques) et OCB (initiales de la rivière Odet, du moulin de Cascadec et des papeteries Bolloré).

Ces dix dernières années, Republic Technologies aura investi, à Perpignan, plus de 20 millions d’euros et augmenté ses effectifs de 20 %. Aux yeux de certains politiques, ce doit être trop.

, , | Laisser un commentaire