Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Fév 2017 | L'Info
 

La dernière histoire belge ?

On sait que l’augmentation des accises sur le tabac et l’alcool en Belgique est loin d’avoir atteint ses objectifs (voir Lmdt du 11 janvier). « Le consommateur est malin. Il a bien compris qu’il pouvait faire de bonnes affaires en achetant à l’étranger, et au Luxembourg en particulier » vient, benoîtement, de reconnaître Kris Peeters (ministre en charge de l’Emploi, de l’Économie et des Consommateurs) dans les médias. D’où l’idée de …

« La solution ne passe pas par une diminution des accises en Belgique. J’ai entamé des discussions avec mes homologues néerlandais et luxembourgeois. Et les négociations sont ouvertes pour une harmonisation des accises dans le Benelux. 

« Au Luxembourg, on envisage d’ailleurs déjà la possibilité d’augmenter les accises sur le tabagique » (voir Lmdt du 12 février).

« Je n’exclus pas, par la suite, de mener les mêmes négociations avec la France ».

On va suivre cela de près.

25 Fév 2017 | Profession
 

Le volet le plus novateur de la présentation à la presse du nouveau Loto (voir Lmdt du 23 février) concerne ces jeunes générations, les fameux « millennials » (plus particulièrement les 18- 24 ans), qui sont au cœur du plan stratégique depuis l’arrivée de Stéphane Pallez à la tête de l’opérateur de jeux (voir Lmdt du 22 janvier). 

• Ainsi, la Française des Jeux lance, en parallèle, « un nouveau mode de prise de jeu ludique et digital à travers l’application Loto ». Dans le détail, les joueurs n’auront plus à cocher des numéros mais 6 Lotojis (émoticônes ou emojis, ces petits dessins que l’on peut envoyer par SMS) parmi 59. Pour ce faire, l’opérateur a créé sa propre famille de symboles (49 pour la grille auxquels s’ajoutent les 10 pour son « numéro de chance » revisité). Cette nouvelle grille est donc non seulement en ligne mais aussi accessible via une nouvelle application Loto pour les smartphones avec, pour corollaire, une grille finalisée en point de vente.

• D’après une étude Opinion Way / FDJ, 84 % des Français utilisent des émoticônes pour communiquer, par leur téléphone mobile, tandis qu’ils sont 61 % à les utiliser pour exprimer leurs sentiments. De plus, ceux-là utilisent en moyenne 6 émoticônes par jour et 2 par message. Mais, ce sont surtout les jeunes qui sont les premiers utilisateurs d’émoticônes (15 par jour en moyenne). Cette nouvelle formule répond ainsi au besoin de « ludisme et d’instantanéité » qui caractérise aujourd’hui les 18-24 ans, assure la FDJ dans son communiqué.

 Toujours à la conquête de nouvelles générations, la FDJ a également concocté un autre jeu numérique de tirage s’inspirant de l’univers du Loto. Intitulé « Instant Loto », il permettra de gagner jusqu’à 10 000 euros, moyennant une mise de 1 euro.

Interrogée sur l’éventualité de dérives, la direction de la FDJ a indiqué que ce nouveau jeu implique un contrôle de l’identité des joueurs – avec pièce justificative – et un paramétrage par eux-mêmes de leurs limites de jeu (voir Lmdt des 19 et 21 février).

25 Fév 2017 | Profession
 

Début d’année « arty » pour le briquet tempête de la marque emblématique (voir Lmdt des 24 juillet, 15 et 6 mars 2016), en partenariat avec l’artiste canadien Steven Spazuk. 

• Connu sous le nom de Fire Artist (l’artiste du feu), Steven Spazuk a mis au point la technique du « fumage » qui favorise la peinture au feu.

Dans une vidéo diffusée par la marque, on découvre l’artiste, dans son atelier de Montréal, « attaquer le papier » avec la flamme d’un briquet tempête Zippo ainsi qu’avec celle d’autres outils, puis retoucher ses dessins en gravant des motifs grâce à des plumes d’oiseau naturelles ou des lames. Son affinité de longue date avec Zippo remonte à l’époque où il était élève dans une école d’art.

« La flamme est quelque chose qui inspire réellement mon art ; une fois que j’ai commencé à travailler avec le feu, j’ai su que c’était la voie que j’allais suivre (…) J’ai toujours eu un briquet Zippo dans ma boîte à outils, et j’aime également la façon dont il peut être une œuvre d’art en lui-même. Pour moi, c’est à la fois une muse et un instrument ».

• Steven Spazuk a donc exercé son talent sur une nouvelle gamme de briquets tempête Zippo en édition limitée. 
Ces designs innovants positionnent le briquet comme « l’étincelle » de créativité à l’origine de son art. Il imagine des silhouettes nées de la flamme du briquet Zippo lui-même, produisant des nuages charbonneux complexes et tourbillonnants se transformant en des motifs humains et naturels.

• Depuis 1932, le briquet Zippo a servi de toile pour un nombre infini de créations artistiques – des premières années de la gravure à l’eau-forte et des détails peints à la main, à la gravure MultiCut 360 degrés avant-gardiste moderne – avec plus de 300 000 designs créés. « En 85 ans d’histoire, Zippo a transcendé ses avantages fonctionnels pour devenir une icône culturelle et nous adorons trouver de nouvelles façons de faire aimer la marque à nos clients », ajoute David Warfel, Senior Vice-Président de Zippo.

24 Fév 2017 | Trafic
 

Un camion de livraison tabac a été braqué par deux hommes cagoulés, ce vendredi  matin à Lyon, en cours de livraison.

Le temps de dérober une vingtaine de cartons.

La tournée de livraison a repris, à la suite.

Il s’agit, ni plus ni moins, du dixième braquage d’un camion de livraison tabac de Logista depuis le début de l’année (voir Lmdt des 22 février et 31 janvier).

24 Fév 2017 | Profession
 

« Millionnaire ou interdit bancaire, vous obtenez en cinq minutes un relevé d’identité bancaire et … une carte de paiement à autorisation systématique » … L’Obs de cette semaine consacre trois pages au succès « inattendu » du Compte Nickel (voir Lmdt du 12 février). Extraits.

• « Compte Nickel, avec son réseau de buralistes, est devenu en trois ans la « banque » de ceux qui n’en veulent plus ». En plus lapidaire : « le hold-up de la « no bank ». Formule confirmée par Hugues Le Bret, cofondateur de la Financière des Paiements Électroniques (FPE) : « ce sont des gens qui reprennent le contrôle ! Une des premières raisons invoquées pour ouvrir un Compte Nickel est que nous sommes indépendants du système bancaire : nous ne sommes pas une banque ! ».

« Les banques ont trois sources de revenus principales. Les commissions sur l’épargne de ceux qui ont de l’argent, les marges d’intérêts sur les crédits et les frais de découvert (…) En gros, plus je suis riche, plus j’ai la Gold gratuite. Plus je suis pauvre, plus je cumule les frais. Le succès du Compte Nickel vient de là » poursuit Hugues Le Bret. Lire la suite »

24 Fév 2017 | Profession
 

Période électorale oblige : la Confédération des buralistes voit son programme de rendez-vous avec les états-majors des candidats à l’élection présidentielle se remplir.

Ainsi, Pascal Montredon, Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération) et Michel Guiffès ont eu une réunion de travail, ce mercredi 22 février dans la soirée, au siège de campagne d’Emmanuel Macron (voir Lmdt des 8 janvier 2017 et 31 août 2016).

Surprise : les représentants des buralistes se sont retrouvés avec des interlocuteurs qu’ils avaient déjà rencontrés à Bercy, quand Emmanuel Macron était encore ministre. Notamment Emmanuel Lacresse (directeur adjoint du cabinet). Dans une ambiance relevant du « on reprend les dossiers en cours … ».

En fait, le président de la Confédération a tenu à axer son intervention sur le maintien du statut du buraliste et du mode actuel de distribution réglementée du tabac.

On a aussi beaucoup parlé d’identification des joueurs et acheteurs de tabac.

24 Fév 2017 | E-cigarette
 

L’organisation de la seconde édition du « Sommet de la vape », le 20 mars prochain à Paris (voir Lmdt du 19 février), repose sur un financement participatif (le palier minimum étant de 6 670 euros), fermé aux entreprises pour des raisons d’indépendance. Dans un communiqué, le président de la Sovape, Jacques Le Houezec, a lancé un appel aux utilisateurs ainsi qu’à toutes les parties prenantes (autorités et professionnels de santé). Extraits. 

« Le premier Sommet de la Vape a été un incontestable succès qui a permis de rapprocher les avis des instances dirigeantes de plusieurs acteurs de santé publique, des usagers et des professionnels du secteur (voir Lmdt des 14 et 28 mai 2016).

• « Le but de ce second Sommet, qui compte tenu du calendrier électoral aura lieu le 20 mars 2017, est de poser les questions indispensables concernant les politiques de santé qui seront mises en place après ces élections. Quelle que soit l’issue de ces élections, la vape doit trouver sa place dans les politiques de santé si nous voulons enrayer la mortalité due au tabagisme (…) La vape est une solution qu’il ne faut pas négliger, car elle engage la majorité des fumeurs qui ne passent pas par un parcours de santé pour essayer d’arrêter de fumer, c’est le cas d’environ 80% d’entre eux. Cependant, pour y arriver, il convient aussi que les professionnels de santé et les autorités sanitaires mettent en avant, sans ambiguïté, cette solution qui a marché en France pour plus d’un million de fumeurs, déjà. Lire la suite »

24 Fév 2017 | International
 

À Bachiqa près de Mossoul, au milieu des maisons couleur pastel en ruine et des inscriptions à la gloire du « califat », Wissam Ghanem vend des bières, de la vodka et du whisky dans son échoppe rouverte après le départ des jihadistes, raconte l’AFP dans une dépêche récente (18 février).

Située à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Mossoul, cette ville du nord de l’Irak a connu un exode massif après sa prise en août 2014 par le groupe ultraradical État islamique (EI). Déplacés pendant près d’un an et demi, Wissam et sa famille n’ont pas hésité à revenir s’installer à Bachiqa, aujourd’hui aux allures de ville fantôme, après sa reconquête en novembre par les combattants kurdes, également engagés dans la lutte anti-jihadistes.

Il a aussitôt rouvert son échoppe de spiritueux dont les vitres ont été entièrement soufflées par l’EI qui interdit la consommation de l’alcool et de tabac dans son « califat », les zones sous son contrôle en Irak et en Syrie voisine. « Mais quand on est revenu, on a trouvé dans les maisons des canettes de bières, des bouteilles d’alcool récemment entamées, des paquets de cigarettes ouverts … Les jihadistes buvaient et fumaient ! », intervient rageusement Wissam.

À quelques centaines de mètres, Bassam Abdel Mahmoud tient lui aussi une petite épicerie avec des produits de première nécessité, « mais l’alcool représente plus de 50 % des ventes », confie-t-il. Malgré des températures glaciales et très peu de clients, les deux magasins restent ouverts de huit à 20 heures tous les jours. Les habitants tentent de s’adapter, mais le retour est difficile à Bachiqa.

24 Fév 2017 | Profession
 

Recrudescence des cambriolages à Limoges

• Haute-Vienne. Depuis une quinzaine de jours, cinq vols avec effraction à l’encontre de buralistes ont été recensés dans l’agglomération de Limoges. Selon les enquêteurs, ces forfaits peuvent être commis par des bandes différentes.

La semaine dernière, deux hommes, originaires d’Europe de l’Est, ont été interpellés. Dans la nuit du 14 au 15 février, la buraliste les avait vus passer par le portail avant de casser une serrure. Les forces de l’ordre, alertées, les avaient rattrapés dans le quartier.

Plus que le numéraire, ces voleurs sont intéressés par la marchandise : les jeux à gratter mais surtout le tabac. « Tant que l’on ne luttera pas contre le vrai problème qu’est la contrebande, le phénomène continuera », déplore Didier Pichon (président de la chambre syndicale des buralistes de Haute-Vienne), « mais le prix du tabac continue d’augmenter, ce qui ne fait qu’aggraver les choses ». Lire la suite »

23 Fév 2017 | Profession
 

Grilles de jeux revisitées, tombolas et émoticônes … La Française des jeux remodèle son jeu historique en un « nouveau Loto » à l’occasion de son 40ème anniversaire, pour « fidéliser la clientèle et séduire des joueurs plus jeunes », a annoncé l’entreprise ce jeudi 23 février, lors d’une conférence de presse à Paris (voir Lmdt du 7 septembre 2016). Sachant que ce « nouveau loto » a été présenté aux buralistes et autres détaillants, ces dernières semaines. 

• La FDJ veut « plus de gagnants » et propose de « nouveaux rangs de gains » pour le Loto, a expliqué la directrice de la FDJ Stéphane Pallez. À chaque tirage, dix joueurs pourront ainsi remporter 20.000 euros, grâce à une« sorte de tombola », les grilles de jeu étant automatiquement assimilées à un « code loto ». Le groupe propose aussi trois nouveaux gains possibles, fixés à 20, 50 et 500 euros.

En contrepartie, les clients devront désormais débourser 2,20 euros par grille, contre 2 euros auparavant. Lire la suite »