L'Info

CONFÉDÉRATION : UN SÉMINAIRE EN LIGNE

Seminaire sept 2016Le séminaire « de rentrée » des présidents de chambres syndicales de buralistes s’est tenu, ce mercredi 28 septembre (voir Lmdt du 26 septembre). Un séminaire en ligne …

•• Un séminaire en ligne avec l’actualité syndicale :

 nouvelles taxes sur le tabac (voir Lmdt du 23 septembre) : « la hausse de la fiscalité, c’est au Parlement que ça va se jouer… » a expliqué Pascal Montredon qui a annoncé, dans un premier temps, une campagne de sensibilisation des élus politiques par les chambres syndicales.

 paquet neutre : « le ministre Christian Eckert nous a bien précisé qu’il y aurait reprise de tous les produits qui seront non-conformes au 1er janvier. Il n’empêche que j’appelle à la plus grande prudence dans la gestion des commandes tabac, dès maintenant ».

 négociations du prochain Contrat d’avenir (voir Lmdt des 8 et 22 septembre) : le point a été fait sur le calendrier des négociations, en cours, ainsi que sur les revendications des buralistes. « À chaque étape importante, à chaque avancée, vous serez consultés » a précisé Pascal Montredon.

• FDJ, Florajet (voir Lmdt du 27 septembre) : les récentes actions syndicales (voir Lmdt des 22 et 26 septembre) ont été évoquées, tout comme l’opportunité de nouvelles initiatives.

•• en ligne avec l’évolution numérique du commerce de proximité, à travers les conférences de représentants de Facebook et de Google. De quoi aider les près de 300 buralistes présents à mieux utiliser les réseaux sociaux dans la présentation de leur offre diversifiée.

Pour la petite anecdote, ces mêmes représentants ont été « accrochés » aussi pour la mollesse et le manque d’inefficacité de leurs entreprises par rapport à la multiplication des trafics de tabac sur les réseaux sociaux.

, , , , , | Laisser un commentaire
Profession

Ce qu’il faut savoir sur le tabac à rouler (3) : nouveau coup de pouce au développement du marché parallèle

Pot à tabacToute la communication qui se décline en faveur d’une augmentation du tabac à rouler (voir Lmdt du 23 septembre) oublie soigneusement une réalité économique qui crève les yeux. Celle de différentiels de prix vertigineux avec les pays frontaliers.

• Cela se traduit dans les lamentables statistiques du marché parallèle : quand 1 cigarette sur 4 est achetée en dehors du réseau des buralistes, l’équivalent est de 1 sur 3 pour le tabac à rouler.

• Toute hausse de taxe se traduit inévitablement, à un moment ou à un autre, par une hausse de prix. Faire ce type d’annonce sans la moindre mesure d’accompagnement – ne serait-ce qu’en matière de lutte contre le marché parallèle – c’est mettre la charrue avant les bœufs.

• Petite comparaison sur les prix actuels de la blague de 30 grammes de tabac à rouler la moins chère :
. France : 7,40 euros ;
. Luxembourg : 2,85 euros ;
. Belgique : 3,60 euros ;
. Allemagne : 4,50 euros ;
. Suisse : 4,40 francs suisse (4,50 euros) ;
. Espagne : 4,70 euros ;
. Italie : 5,40 euros.

(Voir aussi Lmdt des 24 et 26 septembre)

, , | Laisser un commentaire
E-cigarette

Cigarette électronique : mystérieuse explosion d’une batterie dans la poche d’un utilisateur

E-cigarette explosionOn apprend qu’un jeune Toulousain de 22 ans a eu la peur de sa vie, ce jeudi 22 septembre. Alors qu’il rentrait du travail au volant de sa voiture, la batterie de sa cigarette électronique a littéralement explosé dans la poche droite de son pantalon.

« J’ai d’abord entendu un sifflement et j’ai senti des brûlures aux fesses », raconte-t-il, « puis la batterie est partie comme une fusée, rebondissant plusieurs fois dans l’habitacle avant d’aller se loger sur la banquette arrière ».

Affolé, il est parvenu à s’arrêter sur le bas-côté de la route contre un poids lourd garé devant lui. En s’extrayant de la voiture, il a réalisé qu’il prenait feu sur le côté droit de son corps. Il a alors également été brûlé (au deuxième degré) aux mains en tentant d’éteindre l’incendie qui, par ailleurs, se développait sur la banquette. Des automobilistes sont heureusement intervenus pour lui venir en aide, avant l’arrivée des secours.

Imaginant rétrospectivement ce qui se serait passé s’il avait transporté des enfants, le jeune père de famille a décidé de déposer plainte contre le fabriquant de la batterie qui, cependant, n’était pas en charge au moment où elle a explosé.

À suivre. 

| Laisser un commentaire
International

IQOS de PMI : inauguration de l’usine italienne

PMI usine Zola PredosaIl était déjà venu visiter l’usine-pilote (voir Lmdt du 11 octobre 2014).

Le premier ministre italien, Matteo Renzi, a inauguré l’usine de fabrication de produits de nouvelle génération – et à risques réduits – de Philip Morris International, ce vendredi 23 septembre, à Zola Predosa, près de Bologne.

L’iQOS (voir Lmdt des 17 août et du 26 juillet) y sera fabriquée en grande série, ainsi qu’un autre produit sans combustion que prépare Philip Morris.

Cette usine représente un investissement de 500 millions d’euros et 300 personnes y travaillent déjà. En pleine charge, l’effectif devrait atteindre 600 salariés.

Quant à l’usine-pilote, elle devient un centre de formation.

Pour l’occasion, André Calantzopoulos (CEO de Philip Morris International) a déclaré : « notre ambition est de conduire une démarche globale qui amènera un jour les produits sans combustion à remplacer les cigarettes ».

, | Laisser un commentaire
E-cigarette

Cigarette électronique : le trade show « Vapevent » s’adapte aux exigences de la FDA

vapeventLes portes de la seconde édition parisienne de « Vapevent » à peine fermée (voir Lmdt du 18 septembre), les organisateurs ont annoncé, dans un communiqué, le report du salon de New York, prévu initialement en novembre prochain (voir Lmdt du 11 mars). Le rendez-vous est désormais fixé aux 2 et 3 mars 2017.

Explications : Confrontées depuis le 8 août 2016 aux initiatives de la FDA (Food and Drug Administration / voir Lmdt des 8 et 6 mai), les activités des professionnels américains subissent un bouleversement disproportionné et encore incertain pour de nombreux points.

« À titre d’exemple, les fabricants américains ont jusqu’au 31 décembre 2016 pour s’enregistrer auprès de la FDA et jusqu’au 8 février 2017 pour transmettre les ingrédients composant leurs produits, tandis que les revendeurs devront lister les produits qu’ils commercialisent d’ici la fin de l’année.

« Dans un esprit de concertation et de solidarité avec la filière nord-américaine de la vape, Vapevent décide de reporter de quatre mois sa prochaine édition new-yorkaise, afin de permettre à toutes les parties prenantes d’intégrer les nouvelles obligations règlementaires ».

| Laisser un commentaire
Profession

Paquet neutre : les craintes des buralistes (32) : « le gouvernement se contredit lui-même » 

Paquet neutre EvreuxComme la presse régionale s’en fait l’écho, à propos de l’arrivée du paquet neutre, non seulement l’Etat n’aide pas à se diversifier les buralistes, mais il donne des coups de canifs dans leurs prérogatives historiques (voir Lmdt des 2622 et 1er septembre) et instaure de nouvelles taxes (voir Lmdt du 23 septembre). 

• Le Télégramme de ce dimanche 25 septembre note que les buralistes paient au prix fort les politiques de lutte contre le tabagisme. « Le paquet neutre va surtout profiter au marché parallèle qui n’a cessé de croître depuis sept ans. 27,5 % du tabac consommé en France est acheté en dehors du réseau des buralistes. Si l’on s’en réfère à l’expérience australienne, on peut estimer que ce chiffre passera à 35 % en France en juin prochain. C’est une perte pour les buralistes mais aussi un manque à gagner fiscal qui sera supporté par tous les contribuables », s’indigne Michel Guiffès, président de la fédération bretonne des buralistes et trésorier de la Confédération nationale.

Il ajoute : « dans mon département du Morbihan, on perd entre 20 et 30 buralistes par an. C’est un sujet qui nous préoccupe car ces personnes s’engagent sur la totalité de leurs biens personnels ». Continuer la lecture

, , , | Laisser un commentaire
Profession

Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire

Un manque de réflexion qui coûte cher 

Justice• Loiret. L’auteur du braquage du bar-tabac de Lorris (voir Lmdt du 21 septembre) a été condamné ce lundi 26 septembre, par le tribunal correctionnel de Montargis, à cinq ans de prison dont deux ans avec sursis et mise à l’épreuve pendant deux ans.

Selon ses dires, il avait pris la route, ce jour-là, sans but précis après s’être querellé avec sa compagne. Sans emploi et ne pouvant subvenir aux besoins de leur bébé de trois mois, il aurait alors imaginé un braquage … « J’ai pas réfléchi » s’est-il contenté de dire aux juges. Il avait pourtant acheté l’arme un mois avant les faits.

Et de deux

• Yvelines. Un buraliste de Houilles a été victime, pour la seconde fois cette année, d’un cambriolage. Dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 septembre, les malfaiteurs se sont emparés du contenu de la caisse et jeux à gratter, après avoir forcé l’entrée.

, | Laisser un commentaire
Profession

Tabac chez Monop’ : quand un député interpelle Marisol Touraine

Monop HOutre l’actualité chaude de ce 27 septembre avec l’appel à boycott de l’Euro Millions concernant le partenariat FDJ / Florajet (voir Lmdt des 2726 et 22 septembre), réapparaît un autre sujet de préoccupation – la vente de tabac dans des enseignes de grande distribution / Lmdt des 1er septembre et 8 août –  sous forme d’une question écrite du député Thierry Benoit (UDI, Ille-et-Vilaine) à Marisol Touraine. Quelle politique d’homologation des points de vente de tabac sur le territoire français ? 

« Le 1er août 2016, un débit de tabac a été ouvert dans la gare d’Épinal par une enseigne de la grande distribution. Le nombre de ces nouveaux points de vente dans des espaces publics extrêmement fréquentés se multiplient, générant une concurrence déloyale à l’encontre des buralistes.

« Les grandes enseignes profitent du statut dérogatoire des gares et de la concession du domaine public. La situation est d’autant plus préoccupante que les buralistes sont quant à eux soumis à une interdiction d’ouvrir de nouveaux points de vente à l’intérieur des centres commerciaux ou des galeries marchandes. Pourtant, les gares sont des lieux publics, au même titre que les grands centres commerciaux.

« Alors que la consommation illicite de tabac atteint des proportions inquiétantes (27,1 % de la consommation totale en France) », le député l’interpelle « sur la nécessité de contrôler la vente de tabac en la réservant uniquement aux buralistes agrées. Il lui demande également si le Gouvernement est prêt à engager un nouveau dialogue avec les buralistes afin d’identifier avec eux de nouvelles solutions pour diversifier leur activité. La délivrance de timbres postaux et fiscaux, le développement de l’offre de presse nationale ou régionale ou encore la vente de titres de transports ou de produits de première nécessité en sont autant d’exemples ».

, , | Laisser un commentaire
Profession

Buralistes, FDJ et Florajet : mise au point de la Française des Jeux

FDJÀ l’occasion du lancement de la nouvelle formule de l’Euro Millions, ce mercredi 27 septembre (voir Lmdt du 22 septembre) – menacé de boycott chez certains buralistes (voir Lmdt des 26, 22 et 14 septembre) – la Française des Jeux a tenu, par communiqué, à faire une mise au point sur « le maillage du Territoire et Florajet ». Nous en reproduisons l’intégralité.

« FDJ est présente dans 31 900 points de vente bar-tabac-presse couvrant 11 300 communes. Ce maillage territorial permet à FDJ de proposer à ses 26,3 millions de clients des jackpots importants, attendus par les détaillants comme un vecteur d’animation de leur commerce.

Le réseau bar-tabac-presse représente pour FDJ son réseau de distribution privilégié, historique. Il constitue sa priorité. FDJ y réalise 96 % de ses ventes (13,7 milliards d’euros de ventes totales en 2015). À eux seuls, les buralistes réalisent 75,3 % des ventes en 2015 (21 520 buralistes FDJ), chiffre en progression en 2016 : 76,5 % des ventes à fin août. Continuer la lecture

| Laisser un commentaire
Pression normative

Paquet neutre : première livraison à … La Réunion

20160926_cigarettes_neutres_On a beau être à 9 000 kilomètres de la métropole. Les paquets neutres (sur une seule marque de cigarettes, pour le moment) sont arrivés dans les linéaires de certains buralistes réunionnais.

« Les clients n’aiment pas le changement. Et, ils se méfient surtout pour le goût. Ils croient que le goût est un peu différent alors que c’est seulement l’emballage » témoigne à chaud l’un d’entre eux, sur franceinfo Réunion de ce lundi 26 septembre.

Côté fumeur, c’est plutôt l’incompréhension : « L’État est assez hypocrite. Il fait des propagandes pour qu’on arrête et en parallèle il se remplit les poches. Il nous vend toujours des cigarettes », peste un fumeur qui tente d’arrêter de fumer.

| Laisser un commentaire