Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
23 Oct 2017 | L'Info
 

Il n’y a pas que le tabac. Un décès sur six survenu en 2015 dans le monde était lié à la pollution, essentiellement à la contamination de l’air, mais aussi de l’eau et des lieux de travail, estime un rapport publié, ce vendredi 20 octobre, dans la revue The Lancet

« 9 millions de morts prématurées en 2015, soit 16 % de l’ensemble des décès dans le monde », évalue ce rapport, issu de deux ans de travail d’une commission associant la revue médicale britannique, plusieurs organismes internationaux, des ONG et une quarantaine de chercheurs spécialisés dans les questions de santé et d’environnement.

Ce bilan représente « trois fois plus de morts que le sida, la tuberculose et le paludisme réunis, et 15 fois plus que ceux causés par les guerres et toutes les autres formes de violence », soulignent ses auteurs. Et plus que le tabac : 7 millions de morts prématurées.

•• La pollution de l’air (extérieur et intérieur) est responsable à elle seule de 6,5 millions décès chaque année, principalement à travers des maladies non transmissibles comme les maladies cardiaques, les AVC, le cancer du poumon et la broncho-pneumopathie chronique obstructive.

L’eau polluée serait liée à 1,8 million de morts, via par exemple un mauvais assainissement ou la contamination des sources, causes de maladies gastro-intestinales et d’infections parasitaires. La pollution sur le lieu de travail en causerait environ 800 000, via l’exposition à des substances toxiques ou cancérigènes.

•• Les auteurs estiment que leur bilan « sous-estime » la réalité en raison des « nombreux nouveaux polluants chimiques qui restent à identifier ». « Plus de 140 000 nouveaux produits chimiques et pesticides ont été synthétisés depuis 1950 », rappelle le rapport. Et, parmi les 5 000 substances les plus utilisées, moins d’un quart ont subi des tests de toxicité et d’évaluation avant leur mise sur le marché, lors de la dernière décennie, et seulement dans un nombre limité de pays riches.

•• « Malgré ses effets de grande ampleur sur la santé, l’économie et l’environnement, la pollution a été négligée dans les politiques internationales de santé », déplore Philip Landrigan, coresponsable de la commission du Lancet et professeur à l’Icahn School of Medicine at Mount Sinai, à New York. « Notre but est de sensibiliser à l’échelle mondiale sur l’importance de la pollution et de mobiliser la volonté politique pour la combattre. »

23 Oct 2017 | Profession
 

On sait que le Gouvernement – outre le paquet à 10 euros – entend organiser une convergence entre les prix du tabac en Corse et sur le continent. Laquelle devrait être achevée « à partir de 2021 » (voir Lmdt du 29 septembre). Cette disposition fait l’objet de plusieurs amendements, comme on s’en doute. 

Certains ont été discutés, en toute fin de semaine dernière, dans le cadre du Projet de Loi de Finances 2018. Ils ont été rejetés.

Extrait des débats

• Michel Castellani (NI, Haute-Corse) : « La cession à la Corse sur les tabacs a été opérée en contrepartie du transfert de compétences sur les routes. Ces droits sont allégés, contreparties faites à la Corse. On va vers un alignement des prix. Mais nous sommes confrontés à un double choc : la convergence et l’augmentation. Cela va se traduire par un quasi doublement des prix du tabacs. Il y a un risque pour les buralistes, il va y avoir des pertes de ventes touristiques et la survie de la société Macotab est en jeu. Nous demandons des mesures compensatoires pour les buralistes et de soutien pour la Macotab. »

• Joël Giraud (REM, Hautes-Alpes), rapporteur général du budget : « Défavorable. »

• Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics : « Il n’est pas raisonnable de penser que cette augmentation du prix du tabac ne rapportera pas d’argent à la Collectivité. Nous assumons une augmentation très forte du tabac pour des raisons de santé publique. Il y a plus de cancers en Corse. Chaque année la Commission européenne condamne la France pour la double-tarification des tabacs. »

• Michel Castellani : « Merci. Nous prenons acte de votre réponse. »

François Pupponi (PS, Val-d’Oise) : « Le tabac c’est inquiétant, 25% de cancers du poumon en plus en Corse. Je demande une enquête de santé publique pour connaître les causes réelles. »

23 Oct 2017 | Institutions
 

Au détour d’un papier sur « Agnés Buzyn, atout social du président », le Journal du Dimanche (du 22 octobre) nous apprend, de la bouche d’un conseiller à l’Élysée, que « le Président n’ira pas fumer un cigare à une heure du mat’ avec elle comme avec Gérard Collomb ou Christophe Castaner » (voir Lmdt des 5 et 6 octobre). « Mais elle fait partie des ministres dont il se dit : the job is done. »

L’anecdote est une touche supplémentaire au portrait avenant d’une ministre des Solidarités et de la Santé appelée à être « l’atout social du président » : une femme de gauche modérée avec une histoire. La profondeur de champ nécessaire pour s’inscrire durablement dans le paysage médiatico-politique. À condition de réussir le passage du feu, à partir de demain, avec la présentation du budget de la Sécu (PLFSS 2018) devant l’Assemblée nationale.

En tout cas, la campagne d’opinion est bien lancée.

•• Dans ce même JDD, on pose une question à la Ministre sur une teinte guerrière : « le prix du paquet de cigarettes augmentera d’un euro en mars pour atteindre 10 euros en 2020. Vous avez gagné la bataille ? ».

Ce à quoi la Ministre répond sobrement : « à l’inverse de l’Angleterre et des États-Unis, qui ont fait d’immenses progrès, la France a un comportement anormal vis-à-vis du tabac. Le seul levier efficace, c’est une hausse de prix constante sur plusieurs années qui oblige les fumeurs à se préparer à arrêter. Nous savons qu’une hausse du prix de 10 % entraîne une baisse de 4 % de la consommation. »

•• Pour forcer le trait, est apparu cet éditorial « cirage de pompe » dans L’Express (du 11 octobre) signé Laurent Alexandre : « Agnès Buzyn va sauver plus de vies que n’importe quel médecin en une vie entière de travail (…) Bravo, madame la Ministre. Merci pour toutes ces souffrances évitées, même si l’opinion ne mesure pas votre courage politique. »

23 Oct 2017 | Profession
 

Le seuil symbolique du prix du timbre à un euro se rapproche. Et l’on y sera bien avant trois ans. 

•• Le timbre rouge va passer de 0,85 à 0,95 euro le 1er janvier 2018, soit une hausse de + 11,7 %, a annoncé La Poste, jeudi 19 octobre, en présentant ses ajustements tarifaires.

La hausse du timbre vert – expédition en 48 heures qui représente 60 % des envois ordinaires – est à peine moins forte : de 0,73 à 0,80 euro (soit + 9,5 %).

•• Les augmentations de prix sont plus modérées pour les envois de colis des particuliers (+ 1,5 %, soit 4,95 euros pour un Colissimo France de moins de 250 grammes) et la lettre recommandée (+ 2 %).

•• La Poste expliqué qu’il s’agit de répondre à la baisse régulière des volumes de courrier (elle anticipe des baisses de 6,5 % cette année et de 7 % en 2018) tout en assurant la pérennité du service public.

•• L’opérateur postal a profité de ces annonces tarifaires pour présenter un nouveau service au premier trimestre 2018 : un sticker « suivi ». Ce dernier, qui coutera 0,40 euro, pourra être apposé sur tout courrier expédié par des particuliers et permettra « de disposer d’informations sur l’acheminement et la distribution » du pli concerné.

22 Oct 2017 | Profession
 

En s’adressant au Congrès des buralistes, vendredi dernier, le ministre de l’Action et des Comptes publics s’est attaché à rappeler sa proximité avec le métier des buralistes, particulièrement les frontaliers : de par ses attaches familiales et avec son expérience de maire de Tourcoing (voir Lmdt du 20 octobre 2017).

Il aurait pu rappeler cette journée de mai 2013 où, sous le beau soleil du Nord, il avait manifesté dans le centre de Lille au côté de son collègue député Thierry Lazaro, de Jacques Mutez (adjoint au maire de Lille, chargé du commerce), de Pascal Montredon, de Patrick Brice (alors président de la fédération des buralistes du Nord) et de près de 800 buralistes (voir Lmdt du 27 mai 2013).

Nous devons cette photo à notre ami, le photographe Alexandre Papaïs.

22 Oct 2017 | Profession
 

Attroupements sur les stands, sourires de bienvenue, accolades : l’ambiance de toujours.

Rodolphe Gintz, directeur général de la Douane, et Philippe Coy, le nouveau président de la Confédération, ont inauguré un Losangexpo 2017 impressionnant par la qualité de son implantation générale et de ses stands (voir Lmdt du 21 octobre).

De quoi augurer d’un nouveau succès, même si le nombre de visiteurs sera probablement en recul par rapport au record de l’année dernière (avec la préparation du passage au paquet neutre).

•• On y remarque d’emblée la forte présence de la cigarette électronique et des nouveaux produits incarnant une autre façon de fumer : Nhoss, So Good, Cigartex, OCB Distribution, Gaïatrend qui revient, OCB Distribution, etc. Lire la suite »

22 Oct 2017 | Profession
 

Fidèle à son esprit d’innovation, incarné par le premier passage à la voile du Grand Nord du Défi Bimedia (voir Lmdt du 23 septembre), Bimedia présente à Losangexpo les nouvelles améliorations apportées à son logiciel d’encaissement et de gestion (Stand D8-E7).

•• Avec deux nouveaux modules jouant sur la mobilité

• « Produit » assiste les buralistes dans la passation de commandes de produits taxables, automatiquement, à partir de leurs données de ventes et de leur stock. Après réception de la marchandise, le commerçant pointe sa livraison et à la validation, le stock est automatiquement mis à jour sur toutes les références. Lire la suite »

22 Oct 2017 | Profession
 

Peur sur le quartier

• Marne. À peine débarqué dans un débit de tabac de Vitry-le-François, ce jeudi 19 octobre en fin d’après-midi, l’individu masqué a menacé les buralistes et les clients avec son arme. Très peu de temps, puisque l’un d’eux a immédiatement écarté son arme avant de le neutraliser.

Ce client, retraité, un ancien militaire ayant conservé tous ses réflexes, a maintenu le malfaiteur au sol jusqu’à l’arrivée sur place de la gendarmerie quelques minutes plus tard. Le braqueur serait un mineur connu des autorités locales. L’arme de poing utilisée était factice L’individu a été placé en garde à vue, en attendant d’être présenté au parquet. Les habitants du quartier ayant assisté à la scène n’ont pas souhaité témoigner par crainte de « représailles », selon certains d’entre eux, « il n’est pas seul ». Lire la suite »

21 Oct 2017 | Profession
 

Ce matin, Philippe Coy et Rodolphe Gintz, le directeur général de la Douane, inaugurent l’édition 2017 de Losangexpo, Porte de Versailles, à Paris. Le salon professionnel des buralistes clôturera ses portes ce dimanche soir.

Placée sous la responsabilité du président de la commission Losangexpo de la Confédération, Thierry Lefebvre, cette édition du salon est la première dont la commercialisation et l’organisation ont été traitées, en interne, par les équipes du Losange.

Les objectifs sont d’ores et déjà remplis : tous les espaces commercialisables ont été vendus ; un net accent y est mis sur la diversification du réseau des buralistes ; la participation des buralistes s’y annonce en ligne avec les éditions précédentes. Lire la suite »