Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
20 Août 2019 | L'Info
 

La Française des Jeux retrace son histoire et revient sur ses origines dans un film publicitaire, diffusé sur le petit écran, depuis le 18 août et jusqu’au 8 septembre. « Origines » rappelle les circonstances de la création de la Loterie nationale en 1933 pour venir en aide aux blessés de la 1ère Guerre Mondiale (lien). 

La campagne sera prolongée sur les réseaux sociaux par des vidéos illustrant les contributions actuelles de FDJ partout en France.

•• Signé Havas Paris, le film TV met en scène deux dialogues qui se superposent entre deux anciens combattants et un jeune couple contemporain.

Dans la scène se déroulant dans le Paris des années 30, Bienaimé Jourdain et Albert Jugon décident de créer un jeu de loterie pour venir en aide aux « Gueules Cassées », les blessés sans ressource de la Grande Guerre, en mobilisant la solidarité des Français.

Parallèlement, un jeune couple évoluant dans le Paris de 2019 évoque cette longue histoire qui a commencé en 1933 : soit l’acte de naissance de la Loterie Nationale, devenue Française des Jeux en 2014.

•• Mais aujourd’hui, une partie des mises collectées par les jeux de loterie et les tickets à gratter est redistribuée en faveur de projets sociaux et sociétaux : ce que vont illustrer concrètement des vidéos qui seront diffusées simultanément sur les comptes FDJ Instagram, Twitter et Facebook.

À titre d’exemples :
. la Mission Patrimoine et la Fondation du patrimoine en faveur de la restauration de centaines de monuments en France,
. le sport, avec l’Agence nationale du sport,
. l’égalité des chances soutenue par la Fondation FDJ.

•• « Pour notre première campagne institutionnelle, nous avons voulu faire découvrir au grand public, qui nous connaît avant tout par nos jeux de loterie, l’entreprise FDJ. Entièrement conçu, produit et tourné en France, ce film montre comment FDJ est restée fidèle à la « raison d’être » de ses origines et à ses valeurs fondatrices de solidarité et de proximité, tout en ayant su s’adapter aux évolutions de la société au cours des décennies » souligne Raphële Rabatel, directrice de la communication et du développement durable du groupe FDJ.

« Faire dialoguer ainsi le passé et le présent, c’est offrir un objet cinématographique à la fois spectaculaire sur la forme et pédagogique sur le fond » tient à rappeler Christophe Coffre, directeur de la création et co-président de Havas Paris.

•• Réalisé dans les rues de Paris – place de la Bourse, à Montmartre, place de l’Europe et rue Malebranche dans le Ve arrondissement – « Origines » est  d’une durée de 45 secondes, également décliné dans une version de 30 secondes.

20 Août 2019 | Profession
 

Ouverture le dimanche, Compte Nickel, services numériques … les buralistes de la Haute-Vienne mettent toutes les chances de leur côté. C’est ce qu’explique, du moins, le Populaire du Centre (édition 19 août).

En centre-ville de Limoges, une dizaine d’établissements est ouvert le dimanche, parfois jusque dans la soirée. C’est le cas de « L’Orient », en activité jusqu’à 23 heures. Le but étant d’avoir le plus large panel de produits pour correspondre à une amplitude d’ouverture importante.

•• Côté clientèle, justement. « Nous constatons une hausse de la fréquentation » assure un employé grâce au « rayonnage plus large et par conséquent une offre plus variée ».

Le dimanche, « L’Orient » comptabilise de 1 200 à 1 300 clients. Il possède un double atout : une activité brasserie durant la semaine et un bar qui continue de tourner le week-end.

•• « Les modes de consommation ont changé. Désormais on a deux types de clientèle : ceux qui consomment du tabac et ceux qui utilisent la cigarette électronique » explique Nathalie Marsalaud, présidente du de la chambre syndicale des buralistes du département.

« La cigarette électronique est devenue un incontournable, et la consommation ne fait qu’augmenter » confirme le patron d’un tabac-presse à Nantiat (à une vingtaine de kilomètres au Nord de Limoges).

•• Buraliste à Saint-Yrieix-la-Perche (à 40 kilomètres de Limoges), Nathalie Marsalaud considère son activité comme un « véritable commerce de proximité. Dans certains villages, le bureau de tabac est parfois le seul commerce ouvert (…) Il doit rester un lieu de convivialité ». Il est aussi important pour elle de « trouver de nouvelles solutions et évoluer avec son temps ». Lire la suite »

20 Août 2019 | Profession
 

À Bruay-les-Buissières et à Busnes (Pas-de-Calais, dans l’arrondissement de Béthune), deux buralistes ont sollicité le Fonds de Transformation pour transformer leur commerce. Avec des objectifs différents.

Sachant que les deux buralistes – Sylvie Delattre et Marie-Colette Musy – ont toutes deux pris connaissance de cette nouvelle aide grâce au magazine des buralistes, Le Losange (voir Lmdt des 18 juin et 17 juillet) explique, dans son reportage, La Voix du Nord (13 août).

•• Les habitués qui passent les portes du « Country », à Bruay-les-Buissières, depuis sa réouverture il y a deux semaines, n’en finissent pas de s’émerveiller. Le bar-tabac a connu un mois de travaux en juillet pour rouvrir, totalement transformé. « Cela fait vingt-cinq ans qu’on est là, un coup de jeune allait forcément faire du bien ! » témoigne Sylvie Delattre.

Elle avait pensé procéder à ces changements dès 2013 mais on lui a parlé d’un gros chantier de tramway ou de bus qui allait passer par là … puis les travaux de l’agglomération pour les trottoirs ont commencé. Mais voilà, les congés approchant cet été, la commerçante se voyait bien profiter de la fermeture estivale pour lancer la transformation. D’autant qu’une aide de l’État, par le biais du Fonds de transformation, venait d’être lancée (voir Lmdt du 19 décembre 2018).

« Si on voulait bénéficier de l’aide, il fallait faire un audit avec la Chambre de Commerce, puis remplir un dossier avec des devis, expliquer nos motivations et avoir une réelle intention de transformer et diversifier le commerce ».

D’un petit projet de rénovation, elle est passée à un projet plus ambitieux, avec la perspective de cette aide.

« On a profité du renouveau de la rue pour installer une terrasse, on a développé un espace vapotage avec vitrines, installé un nouveau comptoir et tout le mobilier assorti … C’est la première fois qu’on peut prétendre à une aide, on compte beaucoup dessus ». Sylvie Delattre et son époux Éric, employé dans son commerce, attendent désormais la réponse (à leur demande de pré-validation). Lire la suite »

20 Août 2019 | International, Profession
 

Depuis le début de ce mois, Japan Tobacco commercialise sa nouvelle Ploom S – à tabac chauffé – sur l’ensemble du territoire nippon. Avec trois différents « Ploom S tobacco sticks ».

Soit la présence du produit dans 59 200 points de vente : 57 000 « convenience stores » et 2 200 « tobacco retail stores ».

Ce qui fait que toute la gamme de vaporisateurs Ploom à tabac chauffé – Ploom Tech, Ploom Tech+ (basse température) et Ploom S (haute température) – se trouve désormais disponible sur l’ensemble du marché japonais.

Huit mois seulement après le lancement des PloomTech+ et Ploom S (voir Lmdt du 20 janvier).

20 Août 2019 | Profession
 

Bande organisée

• Dordogne. C’est une employée qui, vendredi 16 août à l’aube, a constaté les importants dégâts causés à l’entrée d’un débit de tabac à Saint-Laurent-sur-Manoire (à 9 kilomètres de Périgueux) .

Les malfaiteurs ont d’abord défoncé une porte automatique à la voiture-bélier. Puis ils ont plié le grillage blindé au terme d’une opération qui leur a réclamé plusieurs dizaines de minutes. Les voleurs ont emporté les cartons de tabac mais ils n’ont pas touché à la caisse.

Cette même nuit, un buraliste d’Azerat (à une quarantaine de kilomètres) a aussi été « visité ». Les individus sont parvenus à entrer dans le commerce mais n’ont pas réussi à accéder au stock de tabac. Dans des circonstances similaires, le bar-tabac à l’entrée de Bassillac, une commune voisine, avait été cambriolé (voir Lmdt du 16 août) quelques jours avant.

Les moyens déployés et le modus operandi laissent envisager l’œuvre d’une même équipe. Lire la suite »

 

La Food and Drug Administration (FDA) a présenté, le 15 août, un nouveau dispositif d’avertissements sanitaires à appliquer prochainement sur les conditionnements de cigarettes et autres produits du tabac. Ainsi que pour la publicité dans les points de vente.

Soit 13 modèles d’avertissements sanitaires avec photos-choc. Avec des messages portant au-delà des effets nocifs du tabac, déjà présents dans les esprits (comme le cancer du poumon), mais insistant aussi sur d’autres pathologies et risques (maladies cardiaques, diabète, dysfonctionnements érectiles, troubles de la vue, etc.).

Ces avertissements sanitaires occuperont 50 % de la surface du paquet.  Et 20 % de la partie supérieure des éléments de PLV. Lire la suite »

19 Août 2019 | Trafic
 

Dans cette bonne ville de Versailles, qui l’aurait cru ? Les policiers de Versailles viennent de mettre un terme à un trafic conséquent de cigarettes de contrebande. La tête du réseau a été arrêtée, le 14 août … alors qu’il était de passage en ville.

Tout a démarré en avril dernier dans un square de la ville du Roi Soleil.

•• La police s’apprête à contrôler trois individus, en possession de deux cartons. À leur vue, l’un des trois prend la poudre d’escampette. Les deux autres s’empressent d’expliquer qu’ils n’ont rien à voir avec les cartons qui contiennent des cartouches de Marlboro (94 seront dénombrées). Ils s’empressent de livrer l’identité du premier, un habitué du quartier. Lire la suite »

19 Août 2019 | Profession
 

Payer ses impôts chez le buraliste du coin ? Ce sera bientôt possible a annoncé dernièrement Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics (voir Lmdt des 23 et 24 juillet) … et premier adjoint au maire de Tourcoing. La Voix du Nord (13 août) a donc interrogé les buralistes de Tourcoing.

•• Franck Laffez (photo), buraliste du « Neptune », accueille la nouvelle avec optimisme : « ça permet d’avoir autant de service public à proximité et on attend moins ici qu’au centre des impôts ! ». Chez lui, on peut déjà acheter des timbres fiscaux ou payer ses amendes, ce qui représente 3 % de son chiffre d’affaires qui repose surtout sur la vente de tabac et les produits liés à la Française des jeux. Lire la suite »

19 Août 2019 | Pression normative
 

Au début de l’été, les élus de Rots (1 500 habitants, à 10 kilomètres à l’est de Caen) et Delphine Le Renard, vice-présidente du Comité du Calvados de la Ligue contre le Cancer, ont inauguré un « Espace sans tabac » devant une école.

Déjà, une quinzaine de panneaux offerts par la Ligue ont été positionnés à Rots aux endroits stratégiques. Une initiative pour sensibiliser la population sans répression, ni verbalisation.

•• Juste avant, c’est la commune d’Ifs (10 000 habitants, 5 kilomètres au sud de Caen) qui dévoilait un panneau « Espace sans tabac » initié par La Ligue et le Conseil municipal des enfants. Ce panneau est le premier d’une série de vingt-cinq qui seront installés dans d’autres aires de jeux. Lire la suite »

19 Août 2019 | Profession
 

Un berger-choc venant d’Australie 

• Ain. C’était l’heure de la fermeture, samedi 17 août à 19 heures, quand deux malfaiteurs aux visages cagoulés et aux mains gantées ont fait irruption chez le buraliste de Jujurieux (à 30 kilomètres de Bourg-en-Bresse).

L’un d’eux tenait en main une machette et s’est fait menaçant face au buraliste qui ne s’est pas laissé du tout impressionner. Son chien, un berger australien, également qui … en montrant les crocs a fait peur aux malfaiteurs.

Ils ont décampé sans demander leur reste en remontant à bord d’une voiture. Lire la suite »