Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juil 2019 | L'Info
 

Toutes les installations Logista en France sont affectées par une panne générale informatique frappant l’ensemble du groupe, depuis cette nuit.

Comme on l’imagine, toutes les équipes Logista sont en intervention pour mettre fin à la panne dans les meilleures conditions.

Mais d’ores et déjà, Logista annonce que les livraisons prévues chez les buralistes, ce lundi 22 juillet, sont décalées.

Tous les buralistes concernés ont été prévenus par les DRD.

19 Juil 2019 | Profession
 

Le 18 mai, Sylvain Jacobée (directeur général de la CCI des Vosges) et Catherine Marcel (présidente de la chambre syndicale des buralistes du département et vice-présidente de la Confédération) ont signé une convention de partenariat local sur le déploiement du Fonds de Transformation des buralistes, à travers les audits (voir Lmdt des 18, 10 et 2 juillet). Vosges Matin fait le point deux mois après.

« Ce n’est pas comparable aux aides déjà existantes » explique Catherine Marcel, « c’est bien plus que des travaux de modernisation ou de rénovation. Il s’agit du financement d’une transformation visible du point de vente afin de lui permettre d’accueillir d’autres activités. »

•• De nouvelles activités ? Certains buralistes s’interrogent sur leur nature. « Il va y avoir aussi une généralisation des relais-poste, notamment dans les secteurs ruraux. En tant que préposés de l’État, on va nous confier de plus en plus de tâches administratives. Pourquoi pas un service de conciergerie dans les villes touristiques ? Chaque buraliste est libre de choisir l’activité souhaitée » poursuit Catherine Marcel.

Depuis la mise en place du Fonds de Transformation, 14 buralistes sur les 173 du département ont entamé le processus. « Deux d’entre eux ont repoussé au prochain semestre et un a laissé tomber » précise Évelyne Seguin, conseillère commerce à la CCI des Vosges, en charge des audits.

•• Parmi les buralistes volontaires, Christophe Viney (photo), récent repreneur du bar-tabac à Capavenir (nouvelle commune au nord d’Épinal) : « l’affaire était en liquidation, l’établissement vétuste. J’ai changé la carotte, j’ai ajouté une enseigne « Vape » pour signaler la vente de cigarettes électroniques, changer les tables et le comptoir avec mise aux normes de l’électricité, entre autres. Il y avait beaucoup à faire ».

•• Montant de la facture : 34 000 euros. L’aide proposée prend en charge 30 % du montant des dépenses HT avec un plafond maximum de 33 000 euros.

Pour pouvoir y prétendre, le buraliste doit rigoureusement respecter la procédure (…) « Elle est aussi ouverte aux repreneurs. Ça peut être un argument de vente du commerce » renchérit Catherine Marcel.

19 Juil 2019 | Profession
 

Philip Morris International a livré, sur l’ensemble de ses marchés, 183 milliards de cigarettes au second trimestre : soit -3,6 % par rapport à la même période de 2018.

En revanche, le tabac chauffé connait une augmentation de 37 % de ses volumes : avec 15 milliards de Heets livrés.

« Cela confirme la pertinence de nos choix stratégiques et la qualité de leur exécution » a commenté André Calantzopoulos, CEO de PMI.

À suivre

19 Juil 2019 | Profession
 

Comme chaque année, La Revue des Tabacs (voir Lmdt du 8 janvier) publie le classement des tous premiers buralistes de France, à partir du critère du chiffre d’affaires tabac (source Logista).

Soit des buralistes, dont les emplacements correspondent à de très forts flux de clientèle et donc avec un chiffre d’affaires, pour ce peloton de tête, se situant dans une fourchette comprise entre 5 millions et 7,5 millions de chiffres d’affaires tabac. Ce sont aussi des buralistes qui ont accepté d’être cités dans le classement de la Revue des Tabacs (4 des 14 premiers chiffres d’affaires ayant refusé).

On notera que plusieurs ont connu un recul de leur activité tabac, en 2018. Tous se développent dans le vapotage et tous envisagent des travaux :

La Havane (Paris 9ème)
Le Corona (Aix-en-Provence)
Le Saint-Laurent (Montreuil / Seine-Saint-Denis)
Le Gaulois (Nice)
La Valentine (Marseille)
Le Batavia (Mantes-la-Ville / Yvelines)
La Régence (Toulon)
Le Royal Nation (Paris 11ème)
Le Cèdre (Osny / Val d’Oise)
SNC FHM (Montigny-le-Bretonneux / Yvelines)

19 Juil 2019 | Profession
 

La Française des Jeux et les loteries des huit autres pays de la communauté́ EuroMillions proposent, ce vendredi 19 juillet, un jackpot EuroMillions de près de 108 millions d’euros.

S’il est remporté́ en France, il se classera en sixième place des gains FDJ.

C ‘est la deuxième fois cette année que le jackpot franchit la barre des 100 millions d’euros (voir Lmdt du 19 février ainsi que du 6 juin).

Ce jackpot fait suite à̀ celui de 17 millions d’euros, mis en jeu vendredi 14 juin, qui n’a pas encore été́ remporté au premier rang depuis dix tirages. S’il est remporté́ en France, il s’agira du troisième gain EuroMillions de l’année.

19 Juil 2019 | Profession
 

Lors de la dernière Coupe du monde féminine de football, le total des mises sur Internet aurait atteint 58 millions d’euros. La FDJ annonçant, de son côté, près de 41 millions avec son réseau physique de détaillants (qui génère l’essentiel de ses paris sportifs) et ses propres jeux en ligne. 

Interrogée par Les Échos, l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne (Arjel) confirme un cumul des mises atteignant 58 millions d’euros, à comparer à un montant de 8 millions pour le Mondial féminin de 2015.

•• Même constat du côté de la Française des Jeux qui, à l’instar de l’ensemble des opérateurs, a vu ses attentes dépassées et a enregistré un total d’enjeux – réseau physique et paris en ligne réunis – de 40,7 millions d’euros, alors qu’il s’élevait à 8,5 millions quatre ans auparavant.

•• On est encore loin des scores de la Coupe du monde « masculine » de 2018 qui avait globalement généré 690 millions d’euros de mises, dont 382 millions sur Internet. « Les gros matchs » du Mondial féminin s’apparentent à de « bons matchs de Ligue 1 » comme le souligne le patron de Betclic, Nicolas Béraud.

•• Dans le détail, le quart de finale France-États-Unis a été la première affiche pour l’Arjel comme pour la FDJ, avec respectivement un total d’enjeux de 4 millions et de 3,3 millions. Au-delà de cette rencontre très attendue, le palmarès diverge toutefois entre l’Autorité de régulation et l’opérateur public.

Alors que le Top 4 de l’Arjel est constitué de trois matchs de l’équipe de France, celui de la FDJ comprend trois confrontations entre des équipes étrangères : soit les deux demi-finales Pays-Bas / Suède et Angleterre / États-Unis et, au quatrième rang, la finale États-Unis / Pays-Bas.

•• Cela pourrait s’expliquer par une typologie de clientèle différente entre celle du réseau physique de la FDJ et celle des acteurs du Net. « Nous avons surtout vu une réactivation de joueurs occasionnels en point de vente qui se déplacent pour de grands événements », indique-t-on à la FDJ.

18 Juil 2019 | Profession
 

Très prochainement, certains buralistes pourront vendre des billets de train, notamment sur la ligne Paris-Granville, la Normandie étant sélectionnée comme région test (voir Lmdt des 9 et 8 juillet). Ce qui n’est pas sans susciter, localement, un débat.

« Nous sommes le premier commerce de proximité de France. Le conseil de proximité, nous savons faire. Nous allons apporter de l’humain, ce que beaucoup de personnes recherchent » précise Fabrice Lefebvre, président de la chambre syndicale des buralistes de l’Eure, dans Le Réveil. Lire la suite »

18 Juil 2019 | Pression normative
 

Un sexagénaire albanais, qui vit à Metz, assure avoir retrouvé la photo de sa jambe amputée, sur un paquet de tabac à rouler, accompagnée de la mention : « Fumer bouche vos artères ». Sauf que ce dernier n’a jamais donné son consentement, et qu’il avait été amputé suite à une agression.

C’est ce que rapportent Le Républicain Lorrain et d’autres médias, l’histoire faisant le buzz en cette journée.

•• Le fils du sexagénaire est tombé le premier sur l’image lors de l’achat, au Luxembourg, d’un paquet de tabac. Lire la suite »

 

On sait que plusieurs états américains ont décidé de porter l’interdiction de vendre des produits du tabac aux moins de 21 ans (voir Lmdt du 20 août 2017). La ville de New York ayant été la première à appliquer cette mesure, se voulant pionnière et exemplaire en la matière (voir Lmdt du 18 mai 2014).

Cette mesure réglementaire vient d’être étendue à l’ensemble de l’état de New York (dont la ville représente 40 % de la population). Cette interdiction de vente aux moins de 21 ans vient d’être signée par le gouverneur Andrew Cuomo. Son entrée en vigueur est prévue dans 120 jours.

Elle concerne les cigarettes traditionnelles, les cigares et cigarillos, les autres produits du tabac mais aussi les cigarettes électroniques. Lire la suite »

18 Juil 2019 | Profession
 

Depuis la présentation d’un accord-cadre entre la Confédération et CCI France (voir Lmdt du 12 février), les signatures sur le terrain se multiplient au niveau des syndicats départementaux des buralistes et des chambres de commerce (voir Lmdt des 10 et 2 juillet ainsi que du 25 juin).

•• Objectif : associer les CCI à la réalisation d’audits – préalables et obligatoires – pour tous les buralistes souhaitant se lancer dans une démarche de Transformation.

Les CCI disposent d’une expérience certaine dans le domaine. Et leur maillage territorial est unique. Et ces audits « aident à franchir véritablement le pas de la Transformation », selon la formule de Philippe Coy. Lire la suite »