Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Mai 2019 | L'Info
 

Beverly Hills, banlieue ultra-chic de Los Angeles, s’apprête à interdire toute vente de tabac ou autre produit à base de nicotine … sauf dans les clubs privés pour amateurs de cigares qui incarnent si bien la ville des stars et du luxe (voir Lmdt du 12 mai).

Le projet de loi a été adopté mardi en première lecture à l’unanimité par le conseil municipal, sur recommandation de la commission pour la santé et la sécurité. « Cela reflète les valeurs de notre communauté », résume dans un communiqué transmis à l’AFP John Mirisch, le maire de Beverly Hills, petite ville d’environ 35 000 habitants, dénuée d’hôpital ou de cimetière sur son territoire.

•• Le conseil municipal a toutefois reçu près de 150 lettres demandant que les trois bars à cigares situés sur le territoire de la commune puissent continuer à vendre du tabac.

L’acteur Arnold Schwarzenegger, également ancien gouverneur de Californie, est de ceux-là. Il fréquente assidument le Grand Havana Room, club très select pour amateurs de barreaux de chaise, dont il est « membre depuis son ouverture ». « Il est impensable que la ville puisse adopter une politique qui provoquerait, intentionnellement ou non, la fermeture d’une institution aussi symbolique », a écrit l’ancien champion de musculation.

Car il voit une « différence fondamentale » entre ces clubs privés et les stations-service, épiceries, marchands de journaux, et pharmacies qui, si la loi est définitivement adoptée, devraient cesser de vendre des cigarettes (classiques ou électroniques), tabac à pipe ou à mâcher et cigares, à compter du 1er janvier 2021.

•• « Je connais très bien les effets néfastes (du tabac) sur la santé, c’est pourquoi je soutiens l’interdiction générale » d’en vendre à Beverly Hills, renchérit dans sa lettre le Dr Richard Shemin, spécialiste en chirurgie cardiaque. Mais le médecin se rend au Grand Havana Room « plusieurs fois par semaine pour s’y détendre et apprécier un cigare ». Il pense donc « que les adultes se rendant dans des clubs privés doivent être autorisés à faire ces choix personnels » et que l’interdiction ne doit pas s’appliquer à eux.

•• Le conseil municipal a visiblement été réceptif à ces arguments car la loi, qui devrait être votée définitivement le 4 juin, exempte les bars à cigares en tenant compte du fait qu’ils ne sont fréquentés que par des majeurs de plus de 21 ans qui ont choisi de fumer ou de s’exposer au tabagisme passif.

•• Beverly Hills a déjà imposé des restrictions drastiques sur l’usage du tabac sur son territoire : elle interdit par exemple de fumer dans les files d’attente, les véhicules à l’arrêt ou dans lesquels se trouvent des mineurs, les parcs et jardins, sur les trottoirs à moins d’être « activement en mouvement », etc.

La cigarette est même bannie des appartements et autres immeubles collectifs.

22 Mai 2019 | Profession
 

« Combattre le commerce en ligne des produits réglementés » : tel est le titre du livre blanc que viennent de publier l’UNIFAB (Union des Fabricants) et l’ALCII (Association de Lutte contre le Commerce illicite) et dont nous avons, déjà, proposé à nos lecteurs des extraits (voir Lmdt des 15 et 16 mai).

L’une des recommandations du livre blanc consiste en la création d’un observatoire multisectoriel dédié « à la lutte sur internet contre le commerce illicite de produits dont la distribution et la vente sont réglementés. Cet observatoire pourrait être composé de policiers, de gendarmes, d’agents de la DGCCRF, de douaniers, de représentants du secteur privé et de toute autre expertise ».

Dans le livre blanc, lui-même, Daniel Bruquel (Responsable Prévention du commerce illicite chez Philip Morris France) témoigne de son intérêt pour cette démarche : « le secteur du tabac est confronté à un important marché parallèle sur internet à partir des réseaux sociaux ou de sites en grande partie européens.

« Ce phénomène, mal connu des pouvoirs publics et qui engendre des pertes fiscales conséquentes, risque de s’accentuer fortement avec l’augmentation des prix du tabac. Les acteurs économiques, victimes du commerce illicite sur internet, se doivent de réagir avec vigueur et mobiliser les pouvoirs publics pour avoir une répression plus adaptée et efficace.

« L’observatoire et ses dispositifs en ligne seraient une solution inédite qui nous a convaincu en termes d’approche. »

22 Mai 2019 | Profession
 

Une noble initiative qui ne devrait pas passer inaperçue d’un certain nombre de clients du réseau des buralistes. 

La SAF, filiale de Logista France, s’engage avec la Monnaie de Paris auprès de la Fondation du Patrimoine pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris en proposant, via le réseau des buralistes, une médaille à l’effigie du monument. 

Grâce à ce partenariat exclusif, pour chaque médaille (métal argent 34mm) achetée, 6 euros seront reversés par la Monnaie de Paris à la Fondation du Patrimoine pour Notre-Dame.

« L’incendie tragique de Notre-Dame de Paris nous a tous terriblement émus. La Monnaie de Paris, qui grave depuis douze siècles l’histoire de France dans le métal, a décidé de contribuer à sa reconstruction, afin d’aider à la rendre à Paris et au monde entier. La commercialisation de cette collection est aujourd’hui possible auprès de notre partenaire, la SAF et nous sommes très heureux qu’elle partage notre soutien et notre engagement auprès de la Fondation du Patrimoine pour la reconstruction ce monument parisien incontournable » déclare Marc Schwartz, Pdg de la Monnaie de Paris.

 « La mobilisation autour de la reconstruction de la Cathédrale est importante et il y a une vraie volonté de la part des Français à participer à cette action. Nous sommes donc très fiers de nous engager avec la Monnaie de Paris auprès de la Fondation du Patrimoine en proposant cette médaille aux clients des buralistes » ajoute Hervé Demaison, Directeur Général de la SAF.

22 Mai 2019 | Profession
 

Fort de la première convention signée entre une chambre syndicale des buralistes et une association départementale des maires (voir Lmdt du 2 mars 2019), Hervé Garnier, président des buralistes de Meurthe-et-Moselle, est accueilli par la Lettre des Maires et Présidents d’Intercommunalités du département pour une grande interview. Extraits.

« Quels sont les points communs entre les maires et les buralistes ? »

Hervé Garnier : « En plus du rôle social, il y a d’abord un engagement massif. L’un apporte un service public, l’autre un service au public, les deux 7 jours sur 7. On pourrait aussi citer la difficulté de trouver des prétendants compte tenu de la rétribution pour la quantité de travail effectué. Nous exerçons également notre activité sous le contrôle de l’État et nous sommes nous aussi des employeurs. »

« Pour quelles raisons un partenariat a-t-il été signé entre l’AMF et la Confédération des buralistes ? »

Hervé Garnier : « notre président national, Philippe Coy, a impulsé depuis son élection un renouveau : le buraliste a vocation à devenir le commerce central de l’économie locale. Notre participation en 2018 au Salon des Maires à Paris (voir Lmdt du 22 novembre 2018) nous a confirmé la nécessité de travailler de concert avec les élus locaux car nous avons, les uns et les autres, un rôle social important.

« Au quotidien nous guidons, renseignons et accompagnons les personnes. Nous travaillons aussi dans la continuité car lorsqu’on veut un passeport ou une carte d’identité, on vient d’abord chercher son timbre fiscal chez le buraliste avant d’aller à la mairie. Une collaboration étroite est légitime.

« Pourquoi avez-vous souhaité une déclinaison locale de ce partenariat ? »

Hervé Garnier : « il me semble utile d’apprendre à réfléchir collectivement pour apporter ou maintenir des services à la population, recréer du lien social, lutter contre les fractures de tous ordres (numériques, territoriales, bancaires …) en s’appuyant sur la sphère privée et plus spécifiquement sur des acteurs de proximité comme les buralistes (…)

« J’espère que nous pourrons travailler ensemble pour étudier comment collecter les mégots et les recycler. D’ailleurs, je lance un appel à une collectivité qui souhaiterait s’engager dans la démarche à titre expérimentale. »

22 Mai 2019 | Profession
 

Hier, nous présentions la 5ème convention entre une chambre syndicale départementale de buralistes et une CCI. Signée à Épinal, samedi dernier (voir Lmdt du 21 mai).

La sixième a été signée le lendemain, dimanche 19 mai, entre la CCI de Laval et la chambre syndicale de Mayenne, présidée par Patricia Lavolo.

En présence de Patrick Falewée (vice-président de la Confédération) et d’Alain Clouet (président de la fédération Normandie-Maine et administrateur de la Confédération).

Par ailleurs, ce vendredi 24 mai à 14 heures, une présentation à la presse régionale du Fonds de transformation des buralistes sera réalisée conjointement par Françoise Cayre (présidente de la CCI de Corrèze) et Frédéric Vergne (président des buralistes de Corrèze et vice-président de la Confédération). En direct du Winston, à Tulle, où le buraliste Julien Laval vient d’entamer ses travaux de transformation.

22 Mai 2019 | Profession
 

Une buraliste sérieusement blessée à l’arme blanche

• Eure. Vers 20h30 ce samedi 18 mai, une buraliste de La Neuve-Lyre (à une quarantaine de kilomètres à l’est d’Évreux) venait de baisser le rideau et s’apprêtait à faire les comptes de la journée, à l’arrière du magasin. 

C’est alors qu’elle a vu surgir deux individus cagoulés et menaçants qui l’ont bousculée puis frappée à l’arme blanche pour l’obliger à ouvrir le coffre-fort.

La malheureuse a eu les poignets tailladés et a reçu deux coups de couteau dans le dos. Après avoir vidé le coffre qui contenait la recette de la semaine et avoir fait main basse sur plusieurs cartouches de cigarettes, les braqueurs l’ont attachée à un radiateur avec des menottes … Ensanglantée, elle a dû son salut à un voisin qui a entendu ses appels au secours et a immédiatement prévenu les pompiers et les gendarmes.

La victime a été transportée par le Samu à l’hôpital, où elle a subi une intervention chirurgicale ce lundi. Ses jours ne sont pas en danger. Lire la suite »

21 Mai 2019 | Profession
 

Le cinq millième buraliste à être agréé Nickel est sarthois. Une buraliste, plus exactement. Implantée à La Flèche.

Le maillage des buralistes offrant cette offre innovante d’un compte simple, utile, alliant le meilleur de la technologie et de la proximité devient impressionnant.

Encore plus, si l’on considère que tout cela s’est déroulé en cinq ans (voir Lmdt du 13 février 2019).

21 Mai 2019 | Trafic
 

Dans les déclarations qui se sont multipliées à l’occasion de la mise en oeuvre officielle de la traçabilité des cigarettes (voir Lmdt de ce jour et du 20 mai), l’une du sénateur socialiste des Hauts-de-Seine Xavier Lacovelli laisse les professionnels de la filière tabac songeurs.

La déclaration en question est la suivante : « nous savons à présent que plus de 98 % du commerce parallèle du tabac est composé de cigarettes qui sortent des usines des quatre majors du tabac » (voir Lmdt des 20 mai 2019 et 25 novembre 2018). Sous-entendu : les fabricants livrent directement le commerce parallèle.

•• Les professionnels en question invitent à consulter le rapport Sun de KPMG sur la contrebande et la contrefaçon en Europe en 2017 (voir Lmdt des 31 juillet ainsi que des 9 et 10 août 2018) commandé par l’institut anglais RUSI (Royal United Services Institute for Defence and Security Studies). Lequel, certes, a reçu un financement de la part de British American Tobacco et de Philip Morris International. Mais si son financement est (forcément) contesté par certains, sa méthode l’est moins. Lire la suite »

21 Mai 2019 | Trafic
 

Le système de traçabilité du tabac, mis en œuvre officiellement hier sur toute l’Europe (voir Lmdt du 20 mai), est évoqué par Le Parisien / Aujourd’hui en France dans l’édition de ce jour.

•• Premier interrogé, le président des buralistes. « Cela ne suffira pas à endiguer le marché parallèle du tabac, en forte croissance » estime Philippe Coy qui préconise d’autres mesures : « il faut engager l’harmonisation européenne sur la fiscalité du tabac.  Et je souhaite que la future assemblée européenne interdise le transport du tabac par les particuliers entre pays ».

•• « On ne pourra pas tout contrôler, notamment tout ce qui vient d’Algérie, d’Andorre … » rappelle-t-on à la Seita.

•• « Les serveurs chargés de collecter les données de traçabilité des paquets ne sont pas totalement indépendants des cigarettiers qui les choisissent, contrairement aux recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé » insiste Emmanuelle Béguinot, directrice du CNCT. Lire la suite »

21 Mai 2019 | Profession
 

Il y a tout juste un an (voir Lmdt du 18 mai 2018), le Compte Nickel des buralistes lançait Nickel Chrome : une offre innovante qui rend accessible – à tous – les services d’assurance et d’assistance des cartes premium. 80 000 clients sont déjà séduits.

L’ambition de Nickel Chrome est, en effet, de rendre accessible à tous des options jusqu’ici réservées aux budgets plus aisés.

Ceci, en complément de services élémentaires permettant à chacun de payer et d’être payé en toute liberté, grâce à une offre simple, utile, alliant le meilleur de la technologie et la proximité : Nickel, quoi.

•• Cette offre complémentaire a rencontré son public dès l’annonce de son lancement en mai 2018, puisque plus de 60 000 clients avaient exprimé leur intérêt pour Nickel Chrome. Moins de 24 heures après sa mise à disposition, 3 000 clients Nickel avaient déjà commandé cette nouvelle carte. Un an plus tard, Nickel Chrome compte 80 000 commandes réalisées. Lire la suite »