Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juil 2019 | L'Info
 

Très prochainement, certains buralistes pourront vendre des billets de train, notamment sur la ligne Paris-Granville, la Normandie étant sélectionnée comme région test (voir Lmdt des 9 et 8 juillet). Ce qui n’est pas sans susciter, localement, un débat.

« Nous sommes le premier commerce de proximité de France. Le conseil de proximité, nous savons faire. Nous allons apporter de l’humain, ce que beaucoup de personnes recherchent » précise Fabrice Lefebvre, président de la chambre syndicale des buralistes de l’Eure, dans Le Réveil.

•• Argument qui ne convainc pas Pierre Formé, président de l’Association des usagers de la ligne Paris-Granville, qui s’arrête à L’Aigle (Orne), Nonancourt (Eure), Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe (Orne) et Verneuil-sur-Avre (Eure).

« Mettre un buraliste à la vente de billet, entre deux paquets de cigarette et un journal, pose un problème d’équilibre économique. Le taux de rémunération de 4 % est assez faible. On peut douter qu’il y ait beaucoup de buralistes séduits pas une formule où le temps passé n’est que faiblement rémunéré » déclare-t-il.

•• Au contraire, buraliste à L’Aigle, Frédéric Flamion se déclare prêt à vendre des billets au cas où on lui proposerait. « J’accepterai volontiers » assure-t-il. Il pourrait alors proposer à ses clients uniquement des billets pour des TER.

Deux TER sont proposés quotidiennement dans chaque sens sur la ligne Paris-Granville, contre cinq Intercités. Ce nouveau point fait bondir Pierre Formé : « or, qui sait si le train qu’il va prendre est un TER ou un Intercités ? Si un voyageur découvre chez son buraliste que son train est un Intercités, il devra retourner bredouille en gare. Tout ça va immanquablement entraîner de la contrariété des allers-retours inutiles et des pertes de temps. »

•• « Il n’est que le temps que nous fassions nos preuves » défend Fabrice Lefebvre, « le but affiché est de vendre tous les billets. Je connais la capacité du réseau que je représente pour savoir que ce ne sera pas un problème. »

Et ce dernier de rappeler que les billets de train ne sont qu’un des nombreux services que les buralistes proposent désormais : relais colis, Compte Nickel des buralistes, etc. « Je ne dis pas que ce sera pareil avec la SNCF mais l’année dernière, en France, c’est chez les buralistes qu’ont été ouverts le plus grand nombre de comptes bancaires. » Lui en ouvre un par jour dans son établissement de Val-de-Reuil.

18 Juil 2019 | Pression normative
 

Un sexagénaire albanais, qui vit à Metz, assure avoir retrouvé la photo de sa jambe amputée, sur un paquet de tabac à rouler, accompagnée de la mention : « Fumer bouche vos artères ». Sauf que ce dernier n’a jamais donné son consentement, et qu’il avait été amputé suite à une agression.

C’est ce que rapportent Le Républicain Lorrain et d’autres médias, l’histoire faisant le buzz en cette journée.

•• Le fils du sexagénaire est tombé le premier sur l’image lors de l’achat, au Luxembourg, d’un paquet de tabac.

Il en est certain : l’image en gros plan d’une jambe amputée, c’est celle de son père, un Albanais installé à Metz. Et pour cause : on aperçoit des traces de brûlure et des cicatrices très reconnaissables. De retour en Moselle, il montre la photo à son père qui confirme.

« Chaque cicatrice est spécifique, unique. Cet homme a également des traces de brûlures sur l’autre jambe, c’est très net. Un expert n’aura aucune difficulté à identifier l’image » renchérit l’avocat messin de la famille, Antoine Fittante.

•• Premier point soulevé : l’Albanais n’a jamais donné son accord pour l’utilisation d’une telle photo. Second point : cette amputation n’a absolument rien à voir avec un problème lié au tabac mais est consécutive à une fusillade en Albanie qui l’avait estropié à vie en 1997.

Depuis son arrivée en France, et son installation auprès de ses enfants parfaitement intégrés, cet homme rêvait d’un appareillage pouvant l’aider à marcher sans béquilles. Il y a cru lorsqu’un orthopédiste l’a envoyé vers un spécialiste de l’hôpital militaire Legouest à Metz. Des photos – dont celle diffusée – avaient été envoyées pour évaluer les possibilités. Puis, plus de nouvelles

•• « Mon client se sent trahi, atteint dans sa dignité, voir son handicap sur les paquets de cigarettes dans les bureaux de tabac, il faut reconnaître que ce n’est pas très agréable » défend son avocat.

•• Les explications des fonctionnaires de la Commission – chargés de la gestion et du renouvellement des photos-choc sur toute l’Union européenne – n’ont pas permis de retracer le parcours de la photo. Parce que « la personne dont vous nous avez communiqué le nom ne figure pas dans la bibliothèque de ces images destinées aux avertissements de santé », a-t-il été répondu.

Cela soulève une autre question : quelqu’un a-t-il signé le document de consentement sous un autre nom ? « La Commission va devoir me produire ces éléments » prévient Maître Fittante.

 

On sait que plusieurs états américains ont décidé de porter l’interdiction de vendre des produits du tabac aux moins de 21 ans (voir Lmdt du 20 août 2017). La ville de New York ayant été la première à appliquer cette mesure, se voulant pionnière et exemplaire en la matière (voir Lmdt du 18 mai 2014).

Cette mesure réglementaire vient d’être étendue à l’ensemble de l’état de New York (dont la ville représente 40 % de la population). Cette interdiction de vente aux moins de 21 ans vient d’être signée par le gouverneur Andrew Cuomo. Son entrée en vigueur est prévue dans 120 jours.

Elle concerne les cigarettes traditionnelles, les cigares et cigarillos, les autres produits du tabac mais aussi les cigarettes électroniques.

•• Déclaration d’Andrew Cuomo : « en portant l’interdiction de vendre de 18 à 21 ans, nous diminuons l’accessibilité des jeunes à ces produits et nous éloignons de ces addictions coûteuses et potentiellement mortelles des générations entières ».

•• Rappelons qu’Altria milite, de son côté, pour le relèvement à 21 ans de l’autorisation de vente du tabac et des produits du vapotage (voir Lmdt du 26 octobre 2018).

18 Juil 2019 | Profession
 

Depuis la présentation d’un accord-cadre entre la Confédération et CCI France (voir Lmdt du 12 février), les signatures sur le terrain se multiplient au niveau des syndicats départementaux des buralistes et des chambres de commerce (voir Lmdt des 10 et 2 juillet ainsi que du 25 juin).

•• Objectif : associer les CCI à la réalisation d’audits – préalables et obligatoires – pour tous les buralistes souhaitant se lancer dans une démarche de Transformation.

Les CCI disposent d’une expérience certaine dans le domaine. Et leur maillage territorial est unique. Et ces audits « aident à franchir véritablement le pas de la Transformation », selon la formule de Philippe Coy.

•• D’où l’importance de la convention de partenariat signée, ce 10 juillet, entre Bernard Gasq (président de la fédération des buralistes d’lle-de-France et administrateur de la Confédération) et Gérald Barbier (premier vice-président de la CCI Paris / Ile-de-France), lequel représentait Didier Kling, son président.

•• Une communication spécifique va être adressée aux buralistes concernés.

18 Juil 2019 | Trafic
 

Joseph Venzal a pris le commandement de la direction régionale de la Douane Paris-Ouest qui rayonne sur quatre départements (78, 91, 92, 95), ce 3 juillet. À 56 ans, ce natif des Pyrénées a déjà une longue carrière au sein de cette administration où il a travaillé « sous toutes les latitudes, de la Corse à la Normandie », selon ses déclarations à actu.fr.

L’enrayement du trafic de khat figure en bonne place sur la feuille de route du nouveau directeur régional.

•• Concernant les saisies de ces feuilles stupéfiantes, mâchées pour ses effets stimulants, les chiffres sont affolants. Fin juin 2019, 12,6 tonnes de cette plante psychotrope, classée comme produit stupéfiant en 1995, ont déjà été interceptés. C’est quasiment autant que l’ensemble des saisies de tabac pour 2018 (voir Lmdt du 8 juin 2014).

•• La plupart du temps, la marchandise venue d’Afrique orientale (Kenya, Éthiopie), arrive directement par colis jusqu’au plus grand bureau de douane postal de France, situé à Chilly-Mazarin (Essonne / voir Lmdt du 26 février 2019).

Ils sont une vingtaine de douaniers pour contrôler 200 000 colis, soit le tiers de l’ensemble des paquets qui y transitent chaque année.

•• Joseph Venzal aura aussi pour tâche de piloter le déménagement de la brigade des Ulis (91), qui surveille notamment la barrière de péage de Saint-Arnoult-en-Yvelines (voir Lmdt du 17 novembre 2018) ainsi que de développer tout ce qui concerne les nouvelles économies du web.

18 Juil 2019 | Profession
 

Sabine Wacquez rejoindra le groupe FDJ, en tant que directrice des Relations media, à partir du 21 août 2019.

Sabine Wacquez (48 ans), titulaire d’une maîtrise d’histoire et licenciée en anglais, a commencé sa carrière en 1995 au sein de l’hebdomadaire Petrostrategies, avant de rejoindre le service de presse du Groupe Gaz de France en 2001.

Elle a accompagné l’introduction en Bourse de Gaz de France en 2005, puis la fusion avec Suez en 2008, qui a abouti à la création de GDF Suez (aujourd’hui Engie). En 2013, elle a rejoint le service de presse du Groupe Lafarge, où elle a géré la fusion avec Holcim. Depuis 2015, elle était directrice Relations Presse du Groupe LafargeHolcim.

18 Juil 2019 | Profession
 

Attaque nocturne (1)

• Seine-et-Marne. À coups de barres à mine et de masse, les malfaiteurs étaient en train de percer un trou – d’un mètre sur un mètre – dans le mur d’un buraliste à Pringy (près de Saint-Fargeau), quand l’alarme s’est déclenchée vers 2 heures du matin, ce mercredi 17 juillet.

La télésurveillance a alerté la police qui est très rapidement intervenue. Mais les cambrioleurs avaient déjà pris la fuite avec un important butin de cigarettes, à bord de deux puissants véhicules disparaissant dans la nuit à vie allure.

L’établissement avait déjà été victime une attaque à la voiture-bélier il y a dix-huit mois. La police avait alors ouvert le feu sur un malfaiteur (voir Lmdt du 13 décembre 2017). Lire la suite »

17 Juil 2019 | Trafic
 

Bercy et la Direction générale de la Douane viennent de diffuser, ce mercredi 17 juillet après-midi, un communiqué que nous reprenons intégralement.

« Le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin félicite les douaniers de Dunkerque pour la saisie exceptionnelle de plus de 2,2 tonnes de cigarettes.

Jeudi 11 juillet, les agents des douanes de la brigade du fret routier du Tunnel sous la Manche ont réalisé une saisie exceptionnelle de 2,24 tonnes de cigarettes. Lire la suite »

17 Juil 2019 | Profession
 

En complément des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac pour juin (en volume, au niveau national, avec deux jours de livraison en moins / voir Lmdt du 16 juillet), quelques éléments complémentaires.

•• Sur le mois de juin (par rapport à juin 2019)

En volume
marché global : -8,6 %
cigarettes : -8,9 %
tabac à rouler : -7,9 %
cigares/cigarillos : -9,9 % Lire la suite »

17 Juil 2019 | Profession
 

Le numéro d’été de juillet-août du Losange arrive, cette fin de semaine, chez les buralistes abonnés (qui peuvent aussi le consulter en ligne).

•• On y trouvera, notamment, un sujet sur le récent accord entre la SNCF et la Confédération, les chiffres-clés du dernier bilan semestriel de la Douane ainsi qu’une interview croisée entre Sophie Lejeune (secrétaire général de la Confédération) et Vincent Durieux (France Vapotage).

•• Dans son éditorial, Philippe Coy fait un point d’activité à mi-année. Extraits :

(…) « Notre plan de Transformation monte en puissance, comme prévu.

Pas une semaine ne s’écoule sans que ne soit signée une convention départementale avec une CCI pour mettre à portée de nos collègues ces audits qui aident à franchir le pas de la Transformation. Le nombre de dossiers pré-validés par la Douane augmente. Ici et là, les travaux commencent ou sont en voie d’être réalisés. Pour les premiers, l’effet « waouh » des clients, ce sera dès cet été. Lire la suite »