L'Info

INSÉCURITÉ DES BURALISTES : « IL FAUT ÊTRE DE PLUS EN PLUS SÉVÈRE » D’APRÈS PASCAL MONTREDON 

Tristesse, émotion et colère … au lendemain du drame mortel de Dolomieu en Isère (voir Lemondedutabac du 29 juillet), largement relayées dans les médias. La question au coeur des commentaires journalistiques : «  mais que faire ? ». Commentaires de Pascal Montredon.

bfmtv• Sur BFM TV : « Il faut comprendre que des dispositions supplémentaires doivent être prises pour protéger le réseau des buralistes, parce que c’est de l’argent facile. Il faut être de plus en plus sévère et marquer les esprits face à des petites frappes qui s’en prennent aux gens et qui se permettent de tuer en se disant qu’ils ne risquent pas grand chose ».

RMC• Sur RMC : « Pour quelques cigarettes, se retrouver abattu comme chien, je crois vraiment que notre société est prête à déraper (…)
« Tous les jours, je dis bien tous les jours, il n’y a pas un (si ce n’est deux) buraliste qui ne soit pas attaqué, souvent avec des armes … Pour deux raisons : nous sommes isolés, nous sommes les premiers à ouvrir et les derniers à fermer, nous sommes dans des communes de plus en plus petites … Et puis, on a de la valeur ajoutée. Les cigarettes volées sont tellement faciles à revendre sous le manteau. Une cartouche de cigarettes c’est 70 euros. Dix, c’est 700 euros. Vous le revendez à moitié prix et vous avez gagné de l’argent sans trop travailler ». 

Laisser un commentaire
International

Japan Tobacco accroît légèrement bénéfices et ventes au 1er trimestre

Logo JTILe groupe Japan Tobacco a publié, ce mercredi 30 juillet, des résultats en légère hausse au premier trimestre de son nouvel exercice, en dépit d’une chute de ses ventes au Japon du fait d’une hausse de taxe, et a maintenu ses prévisions.

Entre le 1er avril et le 30 juin, le bénéfice net s’est établi à 106 milliards de yens (768 millions d’euros, +8,2%), reprend une dépêche AFP. Le bénéfice opérationnel a grimpé dans des proportions moindres (+1,2%), à 148,2 milliards de yens, tout comme le chiffre d’affaires (556,4 milliards de yens, soit 4 milliards d’euros), en petite hausse de 1,6% grâce à la dépréciation du yen et à « une politique de prix dynamique » à l’étranger, explique le groupe dans un communiqué.

Au Japon, les ventes de cigarettes en volume ont plongé de 15,6%, « affectées par un ralentissement temporaire » à la suite de l’entrée en vigueur d’une TVA à 8% (contre 5% auparavant). Les fumeurs avaient constitué des stocks de leurs marques préférées avant cette échéance, ce qui a au passage fait les affaires des petits commerces nippons faisant office de buralistes. Toutefois, la marque Mevius (auparavant dénommée Mild Seven) a rapidement retrouvé un solide rythme de croissance, qui a ainsi vu sa part du marché national remonter à 60% en juin, après être tombée à 59,1% en avril, précise Japan Tobacco.

A l’étranger, le groupe a enregistré un repli de 5,4%, « en raison de la contraction de plusieurs marchés clés, notamment en France, en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni ».

Sur l’ensemble de l’année 2014, Japan Tobacco espère dégager un chiffre d’affaires en hausse de 2,4% par rapport à 2013, à 2 430 milliards de yens (17 milliards d’euros), mais accuser un recul de son bénéfice opérationnel de 13,9%, à 554 milliards de yens (4 milliards d’euros).

, | Laisser un commentaire
International

BAT a souffert des effets de changes au 1er semestre

Bat_logoBritish American Tobacco a vu ses bénéfices et son chiffre d’affaires reculer au premier semestre en raison d’effets de changes défavorables, selon une dépêche AFP de ce mercredi 30 juillet.

Le bénéfice net a chuté de 14% à 1,747 milliard de livres (2,2 milliards d’euros) pendant les six premiers mois de l’année, avec un déclin de 10% du chiffre d’affaires, a annoncé le fabriquant dans un communiqué.

« BAT a réalisé une bonne performance au premier semestre mais, comme prévu, les résultats ont été affectés par la force de la livre sterling », a commenté Richard Burrows, le président du groupe britannique.

Le volume de cigarettes vendu s’est érodé de 0,4% mais BAT a vu ses parts de marché progresser sur ses marchés clefs.

Le groupe a confirmé tabler sur une hausse à un chiffre mais proche de 10% de ses bénéfices à taux de change constant, accompagnée d’une augmentation du dividende. La dépêche rappelle que BAT a annoncé débourser 4,7 milliards de dollars pour maintenir sa part de 42% au sein du capital de Reynolds, qui va grossir avec le rachat de Lorillard (voir Lemondedutabac du 15 juillet).

, | Laisser un commentaire
Profession

Insécurité des buralistes : la profession la plus attaquée

Braquage DolomieuLe drame survenu, hier soir à Dolomieu, dans l’Isère (voir Lemondedutabac du 29 juillet) renvoie à cette situation terrible où le premier commerce de proximité que sont les buralistes reçoit de plein fouet les multiples agressions d’une frange croissante de notre société, élevée dans le culte de l’ultra-violence. Et pour laquelle la caisse d’un débitant et le tabac sont des butins de choix.
Les buralistes constituent la profession du commerce ayant connu le plus grand nombre de vols à main armée, l’année dernière.

Et, ici même, dans Le Monde du Tabac, notre « chronique d’une insécurité ordinaire » témoigne de cette réalité quotidienne. Pas un jour sans un braquage ou un cambriolage ou une violence quelconque. Avec, de surcroît, la montée en puissance d’un phénomène nouveau : ces clients-témoins, excédés, qui réagissent … Ce qui peut conduire au drame. Comme à Dolomieu, hier. Comme à Marignane, l’année dernière (voir Lemondedutabac des 23 et 24 août 2013).

Plus grande surveillance des points de vente par les forces de l’ordre ; mise en place de télé-surveillance extérieure (le texte a été adopté par le Parlement – grâce à une action conjointe Confédération / Cgpme – mais les décrets ne sont pas sortis …), protection du domicile du buraliste … mais aussi plan de lutte contre le marché parallèle du tabac, première cause de ces agressions : autant de sujets à l’ordre du jour de la prochaine réunion entre Bernard Cazeneuve, un ministre de l’Intérieur très au fait du sujet, et Pascal Montredon. Un rendez- vous était fixé en septembre, il pourrait être avancé.

, , | Laisser un commentaire
Médias

Confrérie Jean Nicot : parution du numéro 2 de « Nicot Infos »

Nicot Infos 2 - JPEGLe bulletin mensuel de la Confrérie Jean Nicot (juillet) est en cours de diffusion. Ce numéro deux témoignant d’une opiniâtreté certaine, tant il est vrai que la cible visée par cette publication « de la réglementation des tabacs » (l’environnement institutionnel de la filière) est déjà en vacances parlementaires.

Mais l’actualité du tabac n’attend pas. C’est d’ailleurs bien pour cela que Le Monde du Tabac continuera la mise en ligne d’informations et de commentaires (plusieurs infos par jour), sans interruption pendant l’été.

Pour en revenir au « Nicot Infos », on découvre au fil de ce second numéro : un article sur les derniers chiffres de l’étude KPMG à propos du marché parallèle du tabac (voir Lemondedutabac des 24, 25 et 26 juin) ; un dossier sur les propositions des parlementaires par rapport au prochain plan anti-tabac (voir Lemondedutabac des 14 et 21 mai ainsi que du 27 juin).

Ainsi qu’une analyse fouillée sur « ce contrôle des prix qui ne dit pas son nom ». De sorte à mettre en valeur un  paradoxe : « En France, les prix du tabac sont libres mais homologués. Un système curieux mais qui, en permettant de réguler le bas du marché, fait converger objectifs de santé publique et de recettes fiscales, mais limite forcément la concurrence entre industriels ».

, , | Laisser un commentaire
Trafic

Traçabilité du tabac : le scepticisme du buraliste

TraçabilitéAu cours du week-end dernier, Canal + est revenu dans l’un des ses journaux d’information (séquence reprise sur I>TELE) sur la controverse qui a agité le Parlement, tout récemment, à propos de la traçabilité du tabac.

Un sujet, somme toute, « classique » avec visite de Barbès, rappel des pertes fiscales causées par la contrebande et sortie du député UMP Thierry Solère contre « l’industrie du tabac juge et partie ».

Révélateur, le commentaire d’un buraliste parisien, Eric Majirus : « je pense que c’est une bonne chose pour contrer le marché parallèle. Mais est-ce que ce sera efficace, je ne sais pas … Pour endiguer le marché parallèle, il faut beaucoup plus que cela ». Comme nous l’avons déjà indiqué ici, le sujet manque effectivement de pédagogie (voir Lemondedutabac du 23 juillet).

, , | Laisser un commentaire