Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
19 Juin 2019 | L'Info
 

Onze interpellations ont eu lieu, mardi 18 juin, lors d’une vaste opération dans plusieurs campements de gens du voyage et logements de l’agglomération de Grenoble, en lien avec une vague de cambriolages dans des commerces, a annoncé le procureur de la République.

Les gendarmes, agissant sur commission rogatoire d’une juge d’instruction de Grenoble, à la suite d’une quinzaine de cambriolages de commerces, ont mené cette opération très tôt dans la matinée, notamment dans deux campements de la Tronche, annonce l’AFP.

Elle a été déclenchée « dans le cadre de nombreux vols avec armes, vols par effraction, vols de coffres forts, cambriolages de locaux industriels ou commerciaux (bureaux de tabacs, parfumerie…) perpétrés d’août 2018 à juin 2019 et commis en bande organisée par de nombreux malfaiteurs », a indiqué le procureur Éric Vaillant (photo) dans un communiqué.

Plus d’une quinzaine de faits sont en effet imputables selon lui « à cette équipe chevronnée et structurée au rayon d’action très large en Isère et en Savoie notamment ».

Les perquisitions ont permis de saisir des armes et munitions, des bouteilles d’alcool, de parfum, de l’argent, des tickets de la Française des jeux « et du matériel ayant pu servir à commettre les méfaits ».

19 Juin 2019 | Observatoire
 

Emmenés par François-Michel Lambert (Libertés et territoires / voir Lmdt du 3 juin)), des députés de quatre groupes politiques, dont des « marcheurs », prônent une « légalisation contrôlée » du cannabis, dans une proposition de loi transmise, ce mardi 18 juin, à la presse.

« La constitution d’un monopole pour la production et la vente du cannabis par la création d’une société nationale, la SECA (Société d’exploitation du Cannabis), permettra de réguler la production et la vente tout en contrôlant la consommation », estiment ces députés, parmi lesquels figurent cinq LREM, Delphine Bagarry, Annie Chapelier, Hubert Julien-Laferrière, Pierre-Alain Raphan et Cécile Rilhac.

« La politique de forte répression est un échec complet », juge M. Lambert, lui-même ex-LREM issu des rangs écologistes et porte-parole de l’UDE (Union des démocrates et des écologistes). Le cannabis « peut s’apparenter à de l’alcool ou du tabac sur les enjeux de toxicomanie », estime-t-il.

•• La vente, par les buralistes, serait interdite aux mineurs. Un arrêté du ministre de la Santé fixerait le taux autorisé de THC, principale substance psychoactive de la plante.

Et le produit des taxes sur le cannabis pourrait être pour partie « consacré aux politiques de prévention et de réduction des risques, notamment en direction des jeunes et des populations vulnérables ».

•• Les autres signataires de la proposition de loi, qui sera formellement déposée jeudi, sont Sylvia Pinel, Paul Molac, Jean-Michel Clément, Jeanine Dubié, Frédérique Dumas, François Pupponi (Libertés et territoires), Régis Juanico (app. PS), ainsi qu’Éric Coquerel, Loic Prud’homme (LFI) et Sébastien Nadot (non-inscrit).

•• Début avril, le Premier ministre Édouard Philippe avait estimé qu’il serait « absurde » de s’interdire d’étudier les possibilités du cannabis thérapeutique. Mais « il ne s’agit en aucun cas d’une légalisation de la vente de cannabis », avait précisé Matignon.

19 Juin 2019 | Trafic
 

Les agents de la Douane ont contrôlé un jeune Roumain de 21 ans, au péage autoroutier de Saint-Avold (sur l’A4 en Moselle), jeudi 13 juin. Dans la remorque tirée par son véhicule, un lourd portail, de la ferraille … mais aussi 1 680 paquets de cigarettes. 

Cité en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Sarreguemines, le prévenu nie totalement.

•• Il n’a pour seules ressources que le paiement de trajets Roumanie-France par son employeur : 220 euros … le voyage. Il transporte des verres, des bouteilles, de la ferraille, voire des passagers … L’an dernier, il a effectué une soixantaine de voyages, dix depuis le début de 2019.

Il ignore précisément ce qu’il prend en charge et ne connaît l’adresse de destination des marchandises qu’au dernier moment …

•• La procureure de la République a du mal à entendre cette explication : « vous traversez quatre pays sans connaître l’adresse de livraison ? ». La représentante de l’administration douanière estime « le délit constitué, le trafic organisé et lucratif ».

Le tribunal a prononcé une peine de sept mois de prison avec sursis, la confiscation de la voiture, de la remorque … et une amende douanière de 12 000 euros.

19 Juin 2019 | Institutions
 

Le texte du projet d’ordonnance fixant les modalités exactes de la privatisation de la Française des Jeux est toujours en cours de préparation (voir Lmdt du 14 mai 2019).

On sait aussi que c’est dans ce texte que sera défini le rôle d’une Autorité nationale des Jeux dont le rôle remplacera – mais dépassera aussi largement – celui de l’Arjel (voir Lmdt du 26 janvier 2014) dédiée uniquement aux jeux en ligne.

•• En effet, cette Autorité nationale des Jeux sera une autorité administrative indépendante qui assurera, tout à la fois, le contrôle permanent de la FDJ, du PMU, des opérateurs de jeux ou paris en ligne. Elle veillera au respect des objectifs de la politique des jeux de casinos et clubs de jeux.

•• Elle sera gouvernée par un collège de neuf membres nommés pour une durée de six ans : le président nommé par le Président de la République ; six membres nommés par décret ; et deux autres nommés respectivement par les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat.

•• Ce collège s’appuiera sur trois commissions spécialisées permanentes :

• une commission de prévention du jeu excessif et pathologique (avec des représentants du ministère de la Santé, d’associations et de la Mildeca) : elle rendra, notamment, un avis motivé sur les plans d’action présentés par la FDJ et le PMU.
• une commission de contrôle des opérations de jeux ;
• une commission de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent.

19 Juin 2019 | Profession
 

La Française des jeux a ouvert, le 4 avril dernier, un point de vente dans la galerie de l’hypermarché E.Leclerc à Avermes (Allier). Une décision qui suscite la colère de buralistes locaux. 

« Deux fois par an, on se réunit avec la FDJ pour parler des implantations. On tient compte du maillage territorial en place », explique Laurent Mazal (président de la fédération des buralistes Auvergne-Forez et administrateur de la Confédération) à La Montagne.

•• « Dans le cas de Leclerc, nous avons fait part de notre désaccord car c’est dangereux pour le réseau des buralistes qui vendent des jeux. On est de petits indépendants. Cette ouverture va appauvrir les buralistes qui travaillent autour de l’hypermarché ». Et cela arrive dans un contexte difficile pour le métier déplore Laurent Mazal : « on est en pleine crise. Beaucoup de commerces sont déjà à la peine. Là, la FDJ rajoute du mal au mal ».

En guise de protestation, certains buralistes ont scotché un bandeau noir sur les présentoirs de la FDJ ces dernières semaines. Certains ont aussi placardé une affiche en faveur de la sauvegarde du petit commerce.

•• Laurent Mazal va s’entretenir, cet été, du sujet avec Claude Riboulet, président du conseil départemental. « Le buraliste est souvent le dernier commerce dans les communes. L’implantation de la FDJ dans une grande surface va à l’encontre de ce que l’on veut mettre en place dans le département ».

•• De son côté, la FDJ avance qu’elle « a perdu du chiffre d’affaires dans l’Allier ». Cette ouverture dans la galerie de la grande surface d’Avermes répond à « deux fermetures de points de vente en 2018. Quand il y a des fermetures, on compense par des créations. On va vers des endroits où nous avons une opportunité ».

Elle rappelle que l’ouverture de ce nouveau point de vente à E.Leclerc a fait l’objet de « discussions préalables avec les points de vente alentours ».

18 Juin 2019 | International
 

Le plus grand marché mondial du tabac voit son pourcentage officiel de fumeurs (parmi les plus de quinze ans) baisser lentement : 26,6 % l’année dernière (contre 27,7 % en 2015), d’après les études du Chinese Center for Disease Control and Prevention (CDCP).

L’objectif officiel des autorités chinoises portant sur 20 % de fumeurs en 2030.

•• Malgré les mesures annoncées par des métropoles comme Pékin (voir Lmdt du 7 juillet 2015) et Shanghai (voir Lmdt du 13 novembre 2016), interdisant de fumer dans les lieux publics et de travail, il semblerait que les intentions de généralisation exprimées par les autorités chinoises (voir Lmdt du 23 novembre 2016) n’aient pas produit l’effet escompté sur le comportement des fumeurs. Lire la suite »

18 Juin 2019 | Institutions
 

La Sécurité sociale reste en déficit cette année (-4,4 milliards d’euros), contrairement aux prévisions.

Les mesures d’urgence décidées et votées en fin d’année dernière, en pleine crise des « Gilets jaunes » ont eu raison de l’équilibre de son budget.

Dans ce contexte, Olivier Véran, rapporteur du budget de la Sécurité sociale (LREM / Isère / voir Lmdt du 28 juin 2017), va lancer une série d’auditions (Agnès Buzyn, les directeurs des principales administrations centrales, etc.).

Dans Les Échos de ce matin, Olivier Véran énonce les sujets qui seront évoqués. Dont le tabac : « par exemple, avec la hausse de la fiscalité du tabac, on a eu un effondrement des ventes. Nous voulons savoir si la contrebande a augmenté, si les gens arrêtent réellement de fumer, et connaitre l’impact de cette mesure sur les finances de l’État. Même chose pour la taxe soda que j’ai initiée. »

18 Juin 2019 | Profession
 

L’édition de juin du Losange – le numéro 404 – arrive cette semaine chez les buralistes abonnés.

Avec, entre autres, un entretien avec Rodolphe Gintz (DG de la Douane consacré à la traçabilité. Et un grand dossier sur « Le réveil des centres-bourgs ».

On sait que l’une des qualités du magazine de la Confédération réside dans ses reportages sur le quotidien des buralistes : avec prises de paroles, retours d’expérience et indicateurs économiques qui parlent aux collègues.

Ce numéro lève le voile sur six cas concrets de buralistes qui expliquent simplement où ils en sont dans leur démarche de transformation.

Six instantanés. À différentes étapes. Une collègue en est à sa demande d’audit ; deux autres à l’audit, lui-même ; un autre est en phase de demande de devis ; deux ont envoyé leur dossier de pré-validation ; il y a même un cas de demande d’aide. Précis et exemplaires.

18 Juin 2019 | Profession
 

Emmanuel Macron a proposé lundi 17 juin, suivant l’avis du Premier ministre Édouard Philippe, de reconduire Stéphane Pallez à son poste de présidente-directrice générale de La Française des jeux, selon un communiqué de l’Élysée, annonce l’AFP (voir Lmdt du 5 juin).

Le Parlement doit encore donner son aval à cette proposition d’un nouveau mandat de cinq ans pour Mme Pallez.

•• Le conseil d’administration de la Française des Jeux – où siègent neuf représentants de l’État – avait voté à l’unanimité une résolution proposant la reconduction de Mme Pallez à son poste de PDG, qu’elle occupe depuis 2014 et dont le mandat se termine en novembre prochain. Lire la suite »

18 Juin 2019 | Profession
 

« Les buralistes en ont marre de râler. Aujourd’hui, ils veulent délivrer un message positif » assure La Nouvelle République du 17 juin, au lendemain de l’assemblée générale de la chambre syndicale des buralistes d’Indre-et-Loire présidée par Matthieu Meunier.

•• « Notre marge n’a pas été réduite dans les mêmes proportions (que la vente en volume de tabac, ndlr), dans la mesure où l’augmentation du prix a partiellement compensé la baisse du volume, mais cela a entraîné une diminution du nombre de clients susceptibles de nous acheter autre chose que du tabac » a cependant souligné Philippe Coy, présent à la réunion (voir Lmdt du 15 juin); Lire la suite »