Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Sep 2018 | L'Info
 

Elle aura fait couler de la salive dans les conversations, de l’encre dans les médias et des likes sur les réseaux sociaux, cette mystérieuse carotte tabac apposée sur un pilier du métro Barbés-Rochechouart, au-dessus du plus grand marché à ciel ouvert de contrebande de tabac à Paris (voir Lmdt des 15, 16 et 18 septembre).

Sauf que les auteurs, et inspirateurs, de cette action ô combien symbolique et pertinente restaient inconnus.

Le Parisien nous annonce que le collectif de street art Omerta Project a publié sur son compte Instagram une vidéo présentant l’action nocturne de deux hommes qui ont prestement scellé, dans la nuit du 14 au 15 septembre, la carotte. On distingue bien les deux silhouettes avec leur chasuble orange fluorescente et une échelle métallique.

Quelques jours auparavant, le même collectif avait publié sur les réseaux sociaux un texte pince-sans-rire : « pluie, neige, contrôles de police à répétition, rien ne peut dissuader les buralistes du métro Barbès de vendre leurs Marlboro. Il est temps d’officialiser leur profession. »

Cet été, Omerta Project a publié un jeu de piste – « Crackland » – sur les lieux chauds du trafic de stups à Paris.

L’humour est un message.

21 Sep 2018 | Trafic
 

Cela fait partie de ces brèves énigmatiques dont la rubrique « Confidentiel » de l’hebdomadaire économique s’est fait une spécialité.

On y apprend : « les patrons français des cigarettiers ont été convoqués par les Douanes à Bercy. Ils sont accusés de ne pas respecter le protocole de l’OMS de traçabilité indépendante. La Cour de justice européenne a par ailleurs été saisie. »

21 Sep 2018 | Profession
 

Multiplication des contrôles, condamnations strictes par les tribunaux, renforcement des sanctions (voir Lmdt des 18 et 17 septembre).

De quoi redonner un peu le moral aux buralistes frontaliers du Nord, comme Olivier Martin, propriétaire d’un bar-tabac-presse à Haumont et président de la chambre syndicale des buralistes de Sambre-Avesnois.

•• « Notre proximité avec la Belgique rend la situation complexe. Bien sûr, je comprends que certains passent la frontière pour payer moins cher leurs cigarettes. Mais il ne faut pas confondre consommation et revente », plaide Olivier Martin dans La Voix du Nord de ce 20 septembre.

« La justice se montre désormais intraitable. C’est très encourageant pour nous » assure-t-il en évoquant la récente condamnation à un an de prison (plus une amende de 100 700 euros) d’un homme intercepté avec 14 500 paquets de cigarettes dans son fourgon (voir Lmdt du 10 septembre).

•• Olivier Martin, lui, s’est récemment constitué partie civile, au nom de son syndicat, et aux côtés des agents de la Douane de Maubeuge. Car mi-août, c’est un autre automobiliste qui avait cette fois été contrôlé avec 60 kilos de tabac dans son véhicule, à Landrecies (prés de Maroilles). Il doit être jugé le 21 novembre au tribunal correctionnel d’Avesnes-sur-Helpe.

« Dans tous les métiers, il y a des contrôles. C’est normal. Et avec la tolérance 0 qu’a décidé d’appliquer le Parlement, on s’attend désormais à de vraies sanctions. »

21 Sep 2018 | Trafic
 

9,4 tonnes ont été saisies par les directions régionales de la Douane entre le lundi 10 et le dimanche 16 septembre (voir Lmdt du 15 septembre).

Nous avons particulièrement remarqué :

. Dunkerque (dans le contexte du trafic trans-Manche) : 12 constatations, 7,1 tonnes de tabac saisies

. Roissy (voyageurs) : 58 constations, 256 kilos
. Marseille : 47 constatations, 373 kilos
. Perpignan : 27 constatations, 132 kilos
. Orly : 22 constatations, 209 kilos
. Paris : 19 constatations, 31 kilos
. Annecy : 11 constatations, 85 kilos
. Lyon : 10 constatations, 79 kilos
. Roissy (fret) : 10 constations, 27 kilos
. Amiens : 9 constatations, 20 kilos
. Lille : 8 constatations, 66 kilos
. Aix-en-Provence : 7 constatations, 619 kilos
. Reims : 3 constatations, 128 kilos

21 Sep 2018 | Trafic
 

Les services douaniers de Cerdagne (à la frontière entre Andorre et Pyrénées-Orientales) multiplient depuis quelques mois les opérations de contrôle. 

5,5 tonnes de cigarettes ont été saisies par la Direction des Douanes de Perpignan, depuis le début de l‘année.

Parmi les saisies récentes – selon un communiqué signé Jean-François Nègre, Chef du Pôle Action Économique de la Direction des douanes de Perpignan – on remarquera le fait suivant : ce mardi 18 septembre à 22 heures, les agents de la BSI (Brigade de Surveillance intérieure)  de Bourg-Madame en contrôle sur la RN116, à hauteur de La Cabanasse (près de Font-Romeu), ont contrôlé un véhicule immatriculé en France, avec quatre personnes à bord, de nationalité albanaise.

À l’injonction des agents, le chauffeur albanais, résident français, s’arrête, indique qu’il arrive d’Espagne et se dirige vers Montpellier. Dans le coffre du véhicule, les agents découvrent 585 paquets de tabac à rouler et 154 cartouches de cigarettes.

Ces quinze derniers jours, la même BSI de Bourg Madame a intercepté douze affaires de contrebande, équivalentes à 388 cartouches de cigarettes.

21 Sep 2018 | Profession
 

Nicandro Durante, le CEO de British American Tobacco depuis huit ans, vient d’annoncer son projet de départ à la retraite pour le 1er avril 2019.

Il était membre de l’entreprise depuis près de trente-sept ans. Le remplaçant de ce marathonien (à titre professionnel et personnel) devrait être connu très prochainement.

Dans un communiqué, Nicandro Durante souligne avoir mis en place, dans le groupe, l’activité à fort potentiel des produits à risques réduits (voir Lmdt du 30 octobre 2017) et d’avoir réalisé l’acquisition et l’intégration de Reynolds (voir Lmdt des 26 juillet et 8 août 2018).

21 Sep 2018 | Profession
 

On connait les « Trophées des buralistes » de la région Ile-de-France qui vont aborder leur dixième édition avec un succès toujours renouvelé (voir Lmdt des 28 mars 2017).

Convaincus du potentiel d’innovation et du dynamisme de la filière CHR, Heineken France / France Boissons en est, pour sa part, à la 5ème édition « Des Cafés pour nos Régions » (voir Lmdt du 3 avril 2018).

Et le brasseur vient de récompenser les cinq meilleurs projets de création ou de rénovation, dans cinq régions, à travers une dotation de 10 000 euros (voir Lmdt des 8 juillet 2017 et 7 juillet 2016). Tous ont en commun de proposer une initiative viable économiquement, innovante et qui participe à l’activité du territoire tout en contribuant à y fortifier le lien social.

Ce qui est intéressant … le profil des lauréats. Les bar-tabacs en quête de transformation peuvent y trouver des idées.

• Région Est : « La Covagne » à Le Biot (74). Passionné de montagne et amoureux de la cuisine, Gwen Kupka a repris l’unique établissement de cette station de moyenne montagne. Le restaurant est un véritable lieu de vie pour les habitants, en toute saison (photo).

• Région Centre Ile de France : « L’Atelier Generous » à Clermont-Ferrand (63). Un rêve d’enfance pour Karima Biron, qui fait la part belle à la production locale que ce soit dans l’assiette avec des produits bio et/ou de saison ou avec ses bentos (coffrets de mets japonais) consignés pour la vente à emporter. Ateliers et soirées à thèmes côtoient pour cet établissement qui se veut vitrine des artisans locaux.

• Région Nord : « La Musette » à Guesnain (59). Éric Leleu fait revivre l’établissement qui appartenait à son arrière-grand-père en 1885. Le bistrot est résolument ancré dans l’esprit brasseur. Avec expositions photo et vente de produits fermiers.

• Région Ouest : « Le Club’ouse » à Flamanville (50). Autour de la ferme familiale, achetée il y a 22 ans, François Thiébot et sa fille développent une activité touristique et pédagogique : visite de la ferme, goûters, concerts et le parcours du Golf Paysan. Le projet est d’y ajouter un bar qui manque à la commune.

• Région Sud : « Les Gens Heureux » à Éguilles (13). Changement de métier pour Jean-Bernard Defert. Dans un ancien moulin devenu pharmacie, son bistrot / café littéraire / bar à vin réunit tout ce qu’il aime. Son objectif : faire sortir de chez eux les habitants et les réunir dans un lieu convivial. Tout simplement.

Mais pas de réussite sans vrai professionnalisme.

20 Sep 2018 | Profession
 

« Finie l’indulgence. Les douaniers ont reçu l’ordre de ne plus fermer les yeux sur le petit trafic de cigarettes. Acheter son tabac de l’autre côté de la frontière pourrait dorénavant coûter cher. Mais, d’une manière générale, c’est à tout type de contrebande de tabac que Bercy a décidé de s’attaquer » …

Extraits d’un article du Monde.fr, ce 21 septembre, suite au vote tout récent renforçant notamment les sanctions sur le trafic de tabac et clarifiant les limites de ce que peut transporter un particulier (voir Lmdt des 17 et 18 septembre).

•• « Parmi mes priorités, la première, c’est le tabac » avait déclaré le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, devant des buralistes réunis à Lescar dans les Pyrénées-Atlantiques (voir Lmdt des 30 et 31 août).

Les modifications introduites dans le projet de loi doivent faciliter le travail des douaniers en les libérant de la charge de la preuve. Dorénavant, « la règle sera claire et la loi sera plus simple à appliquer pour nous », se réjouit Rodolphe Gintz, directeur général des douanes, « au-delà de quatre cartouches, la personne sera réputée faire de la contrebande de tabac ». Lire la suite »

20 Sep 2018 | Profession
 

La Française des Jeux et les loteries des huit autres pays de la Communauté EuroMillions proposent, ce vendredi 21 septembre, un Super Jackpot EuroMillions de 130 millions d’euros.

Le précédent Super Jackpot EuroMillions 2018 a été tiré le vendredi 20 avril et remporté au tirage suivant, le 24 avril au Royaume-Uni, à 138 millions d’euros (voir Lmdt du 19 avril).

Ces tirages exceptionnels génèrent en moyenne 5,3 millions de prises de jeu en France ;  à comparer aux 2,7 millions, en moyenne, chaque vendredi.

20 Sep 2018 | Trafic
 

Arrêté en mai 2018 dans le cadre d’une enquête de l’office central des Douanes, un commerçant de Perpignan a demandé, en vain, sa remise en liberté devant la cour d’appel de Montpellier, ce mardi 18 septembre. Il est soupçonné d’être à la tête d’un réseau de contrebande de cigarettes.

L’affaire a débuté en octobre dernier, par l’arrestation de la gérante d’un fast-food en possession de 196 paquets de cigarettes. Et dans le commerce, ce sont 280 cartouches qui ont été saisies. Elle a affirmé qu’elle récupérait des cartouches provenant d’Andorre, achetées 29 euros l’unité et revendues 50 euros. Et qu’à chaque voyage, 350 cartouches étaient acheminées. Pour un gain, en six mois, de 17 000 euros.

L’enquête est donc remontée sur ce commerçant de 43 ans, déjà condamné pour trafic de stupéfiants et soupçonné de violences. Il a été arrêté en mai dernier. Lire la suite »