Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Sep 2017 | L'Info
 

On sait que les buralistes mobilisent actuellement contre le paquet à 10 euros. Une manifestation est prévue le mercredi 4 octobre, dans le centre de Paris, pour se rendre à l’Assemblée nationale. 

Le point de rassemblement est fixé à 12 heures 30, au ministère de la Santé.

En prélude, la fédération des buralistes de la fédération Ile-de-France/Oise/Seine-Maritime a prévu d’organiser une « opération-escargots » en région parisienne.

Le rendez-vous est fixé, le matin du mercredi 4 octobre dès 6 heures, à Maisons-Alfort (Val-de-Marne) devant le « Petit Caporal » (1, rue Eugène Renault).

Des buralistes de province ont déjà annoncé qu’ils se joindraient aussi à cette opération-escargots.

25 Sep 2017 | Observatoire
 

Vigoureuse et rapide protestation – dans un communiqué – de la Confédération des PME (CPME) suite à l’annonce du lancement par Chronopost d’un service de livraison le dimanche, dans 1 000 villes françaises, à partir de novembre (voir Lmdt du 22 septembre).

« Les commerçants de proximité subissent de plein fouet l’explosion de la fiscalité locale encore accentuée par la récente révision des charges locatives. À l’instar de celles portant sur l’accessibilité des personnes handicapées, les normes et les règles sont de plus en plus contraignantes.

« Dans le même temps, les géants du e-commerce échappent à toutes ces contraintes. La grogne monte chez les commerçants de proximité face à ce qu’ils considèrent comme des distorsions de concurrence couvertes, et parfois même encouragées, par les pouvoirs publics qui acceptent, par exemple, que ces multinationales soient en pratique quasiment exonérées d’impôts sur les sociétés.

« Dans ce contexte, l’annonce par Chronopost de la mise en place de livraisons de colis le dimanche, à la demande notamment d’Amazon (…), est la goutte d’eau qui risque de faire déborder le vase. La loi régule l’ouverture dominicale des commerces et elle doit s’appliquer à tous. Amazon ne peut s’en affranchir avec la complicité de Chronopost.

« À cet égard, la CPME souhaite que la Poste et sa filiale Chronopost (…) respectent leurs obligations légales qui sont les leurs en matière d’aménagement du territoire.

Se désengager progressivement des Points Poste, si utiles aux commerçants à travers toute la France et en particulier en zones rurales, tout en faisant la courte échelle aux géants du e-commerce n’est pas admissible. »

25 Sep 2017 | Institutions
 

Le centriste Jean-Pierre Moga, élu local centriste et « consensuel », est devenu, ce dimanche 24 septembre, à l’âge de 70 ans, sénateur du Lot-et-Garonne à la faveur d’une alliance entre l’UDI et Les Républicains.

Suppléant du sénateur centriste Henri Tandonnet, qui ne se représentait pas, M. Moga a effectué toute sa carrière à l’usine de tabac de la Seita à Tonneins (Lot-et-Garonne). C’est à la fermeture du site, en 2000, qu’il se lance dans la politique et devient maire de Tonneins l’année suivante, jusqu’en 2014.

25 Sep 2017 | Observatoire
 

Près d’un décès sur cinq dans le monde serait lié à une mauvaise alimentation, selon un panorama 2016 de la santé mondiale, publié le 15 septembre dans la revue Lancet.

C’est l’une des conclusions marquantes d’une étude annuelle, financée par la Fondation Bill & Melinda Gates et coordonnée par l’Institut de mesure et d’évaluation de la santé (IHME) de l’Université de Washington, à Seattle.

•• Globalement, « les gens vivent plus longtemps », souligne le Dr Christopher Murray, directeur de cet institut.

En près d’un demi-siècle, l’espérance de vie mondiale à la naissance pour les deux sexes, a augmenté de 14 ans. De 58,4 en 1970 à 72,5 ans en 2016, selon l’étude, qui rassemble les données de 195 pays et territoires.

•• Sur les 54,7 millions de décès constatés – et considérés dans la logique de l’étude comme prématurés – en 2016 dans le monde, 72 % sont causés par des maladies non transmissibles, comme les affections cardiovasculaires ou le diabète, souvent liées au mode de vie (alimentation, activité physique, tabac, alcool, etc.).

À lui seul, le tabac est responsable d’un peu plus de 7 millions de décès dans le monde.

•• La mauvaise alimentation –  en particulier celle, pauvre en céréales complètes, fruits et légumes, noix ou poissons, et celle, trop salée – est, quant à elle, associée à un peu plus de 10 millions de décès mondiaux (18,8 %).

Parmi toutes les formes de malnutrition, les mauvaises habitudes alimentaires représentent le principal risque de mortalité, précisent les auteurs de cette étude. Une glycémie et une pression artérielle élevées, l’obésité et un excès de cholestérol sanguin font partie des dix principaux facteurs de risque de décès chez les hommes et les femmes dans le monde (voir aussi Lmdt du 4 octobre 2016).

•• « En dépit des progrès, nous sommes confrontés à une triade de problèmes :  l’obésité, les conflits et les maladies mentales, toxicomanie comprise, qui freinent de nombreuses nations et communautés », déclare le docteur Murray.

En 2016, il y avait 1,1 milliard de personnes souffrant de troubles mentaux et de toxicomanie. Les troubles dépressifs majeurs se rangeant ainsi parmi les dix principales causes de maladies de quasiment tous les pays.

24 Sep 2017 | Institutions
 

Dans l’actuelle mise en œuvre de la machine infernale contre le marché officiel du tabac – sans que ne soit avancé le moindre objectif en termes de baisse de la prévalence tabagique -, l’équipe en place au sommet de l’État apparaît complètement alignée.

Des ministères de la Santé au Budget (voir Lmdt du 20 septembre) en passant par les conseillers de l’Élysée (voir Lmdt du 15 septembre).

Sans oublier Matignon.

Matignon d’où a été lancée l’offensive, dès le discours de politique générale du Premier ministre (voir Lmdt des 4 et 12 juillet).

Matignon où ont été supervisés les derniers arbitrages, pas plus tard que mardi dernier.

Matignon d’où l’on est intervenu promptement pour rappeler à l’ordre les proviseurs tentés d’installer provisoirement des zones fumeurs dans les lycées (voir Lmdt du 4 septembre).

Matignon dont le directeur de cabinet est Benoit Ribadeau-Dumas, ancien conseiller de Jean-Pierre Raffarin puis haut dirigeant de Thales.

Il se trouve que Benoit Ribadeau-Dumas est aussi le gendre du professeur Bertrand Dautzenberg que l’on ne présente plus (voir Lmdt du 21 septembre).

Remarquez, personne n’est obligé de partager les vues de son beau-père.

24 Sep 2017 | Profession
 

Une nouvelle manifestation aura peut-être lieu, ce matin, devant la préfecture à l’occasion des élections sénatoriales. Hier, 23 septembre, une cinquantaine de personnes étaient regroupées, place Armand Fallières à Agen, pour le maintien d’une brigade de la Douane dans le département, à l’appel de l’Unsa et de Solidaires (voir Lmdt du 26 mars 2016).

Sur place, des douaniers, une poignée d’élus locaux et une délégation de buralistes, menée par Jean-Luc Renaud (secrétaire général de la Confédération et président de la chambre syndicale des buralistes de Lot-et-Garonne). « Ils craignent que la circulation du tabac de contrebande s’amplifie une fois les Douanes parties » précise Sud-Ouest.

En principe, dans un an, les 5 agents de la brigade – installés près de l’échangeur autoroutier du Passage d’Agen – auront été mutés ou mis en retraite. Lire la suite »

24 Sep 2017 | Trafic
 

Où l’on reparle de traçabilité … Dans son édition du 21 septembre (en ligne mais non distribuée dans les points de vente pour cause de grève), Libération estime, sous la plume de Renaud Lecadre, que « rien ne bouge sur le pistage des cigarettes ».

L’essentiel d’un article qui devrait être suivi de quelques autres. Avec, forcément, une présentation simplifiée d’un sujet complexe. Mais l’on remarque aussi que l’hypothèse d’un fort développement du marché parallèle, avec le paquet à 10 euros, commence à être prise au sérieux par des médias s’intéressant peu au sujet jusqu’à maintenant.

•• « Chose promise, chose due : le prix du paquet de cigarettes va donc passer de 7 à 10 euros d’ici à 2020 (…)

« L’intention est louable, impeccable du point de vue sanitaire. Comme le souligne le directeur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), interrogé par Libération, une hausse de 10 % des prix du tabac entraîne une baisse de 4 % de la consommation dans les pays à hauts revenus, de 5 % dans les pays à faible ou moyens revenus.

•• « L’équation est un peu moins simple au plan budgétaire. On le sait, le tabac rapporte annuellement 15 milliards d’euros à l’État ; mais le marché parallèle, alimenté par les pays frontaliers à faible fiscalité sur le tabac (Belgique, Andorre …) induit un manque à gagner de 3 milliards par an. Lire la suite »

24 Sep 2017 | Profession
 

« On se demande jusqu’où ils peuvent aller … »

• Périgord. Les propriétaires d’un tabac-restaurant de Périgueux allaient se mettre au lit, vers 1 heure du matin ce samedi 23 septembre, quand ils ont entendu du bruit dans leur établissement situé au rez-de-chaussée.

Sur les images de la vidéo-surveillance, ils voient deux jeunes commencer à attraper des paquets de cigarettes. En attendant la police alertée, le couple a gardé le silence pour ne pas faire fuir les cambrioleurs. Les forces de l’ordre, qui les attendaient dehors, les ont donc interpellés à leur sortie. Ils avaient dans leur sac des cigarettes, des jeux à gratter et le fond de caisse du tabac. Lire la suite »

23 Sep 2017 | International, Profession
 

C’est ce soir que se ferment les portes du salon professionnel Inter-Tabac de Dortmund (voir Lmdt des 29 septembre 2016 et 23 septembre 2015). Avec son complément Intersupply. L’ensemble des installations ont été restructurées et agrandies avec un hall supplémentaire.

Avec déjà un record battu en nombre d’exposants : 560 dont 65 % venant de l’étranger.

Avec aussi, un développement spectaculaire des secteurs e-cigarette et chicha.

L’année dernière, le salon avait accueilli 11 700 visiteurs.

23 Sep 2017 | Profession
 

Déterminés, les buralistes du Gard, réunis en assemblée générale ce jeudi 21 septembre, au lendemain de l’annonce du calendrier à 10 euros (voir Lmdt du 20 septembre 1 et 2).

« Pendant la campagne présidentielle, le candidat Emmanuel Macron avait annoncé le paquet de cigarettes à 10 euros pour 2020 », rappelle Ghislaine Mazoyer, présidente de la chambre syndicale du Gard, « mais en contrepartie, il avait fait part de sa volonté d’harmoniser les taxes au niveau européen. Là, nous venons d’apprendre que la ministre de la Santé annonce déjà une augmentation du paquet de cigarettes. Et on ne parle plus d’harmonisation européenne. C’est prendre les buralistes pour des imbéciles. » Lire la suite »