Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
1 Déc 2020 | L'Info
 

Le Gouvernement hollandais vient d’annoncer que les supermarchés ou les grandes et moyennes surfaces ne pourront plus vendre de tabac à partir de 2024.

La mesure est remarquable car s’il existe 16 000 points de vente de tabac aux Pays Bas (17 millions d’habitants), 11 000 sont des grandes et moyennes surfaces (55 % des volumes).

Sachant que les distributeurs automatiques de cigarettes qui existent là-bas, comme en Allemagne ou en Autriche, seront interdits en 2022.

Cette normalisation de la distribution du tabac est à rapprocher d’autres décisions qui tendent à donner une « tournure française » au marché hollandais :

on ne peut plus fumer dans les gares depuis cette année, les lieux de travail étant concernés par la même interdiction à partir de 2022 ;

 le paquet neutre y a été mis en place le 1er octobre dernier (voir 6 octobre) ;

et le Gouvernement y a décidé d’une trajectoire fiscale qui doit amener au paquet à 10 euros (voir 19 août).

Le taux de prévalence tabagique parmi la population adulte hollandaise est de 22 %.

1 Déc 2020 | Trafic
 

Un cas révélateur de l’une des mutations d’un marché de la contrebande de tabac, de plus en plus investi par des petits dealers de stupéfiants. Prêts à en découdre. 

Cela faisait plusieurs semaines que les gendarmes surveillaient cet habitant de Valdahon  (commune accueillant un célèbre camp militaire d’entraînement, à 30 kilomètres de Besançon), un suspect d’une trentaine d’années.

Soupçonné de trafic de stupéfiants, il a été interpellé, ce mercredi 25 novembre, à son domicile.

•• En fait, plusieurs perquisitions ont été menées. Chez lui, les militaires ont saisi 500 grammes de résine de cannabis, 116 grammes d’herbe … mais aussi 260 paquets de cigarette de contrebande et un pistolet d’alarme. Chez sa mère, un lieu plus sûr, 40 000 euros en liasses de billets ont été retrouvés dans une petite boîte.

Dans le cadre des investigations, 23 consommateurs ont été entendus. D’après les éléments des gendarmes, ces personnes ont reconnu s’approvisionner en cannabis chez lui. On suppose qu’il devait en être de même avec les cigarettes.

•• Après sa garde à vue, le vendeur présumé a été présenté à la justice, ce vendredi 27 novembre, qui lui a octroyé un délai pour préparer sa défense devant le tribunal correctionnel. Rendez-vous le 30 décembre.

1 Déc 2020 | International, Profession
 

Cela fait 22 années consécutives que le grand festival du cigare cubain se tient, en février ou début mars, à La Havane : événement à portée mondiale hébergeant un salon professionnel, des colloques, des visites de fabriques et plantations, des dégustations et des soirées de gala.

Soit l’exaltation du tabac cubain mais dans un esprit responsable, la recherche de la qualité étant mise à la conquête des marchés du monde (voir 24 février 2020, 14 février 2018 et 7 mars 2016).

« En raison du contexte mondial que nous vivons », annonce Habanos S.A., il a été décidé d’annuler le festival prévu en février 2021.

Habanos annonce travailler actuellement « pour surprendre les aficionados en 2021, année au cours de laquelle notre marque la plus prestigieuse, Cohiba, fêtera son 55ème anniversaire. »

1 Déc 2020 | Pression normative
 

Après Les Essarts-Le-Vicomte – pionnière dans la Marne à avoir instauré dès 2018 un espace sans tabac sur le parvis d’une école – et dans la lignée de Châlons-en-Champagne  – aujourd’hui la plus investie avec plus de 40 espaces sans tabac – c’est au tour de Reims de s’engager dans cette démarche avec la Ligue contre le Cancer. 

« C’était une des promesses de campagne d’Arnaud Robinet » précise Marie Dépaquy, adjointe déléguée en charge de la santé et des affaires sociales.

•• « Dès cet été, nous avons commencé à réfléchir sur la question avec la Ligue, avec laquelle nous travaillons régulièrement d’ailleurs. Nous avons débuté la réflexion, mais rien n’est encore engagé en raison de la crise sanitaire qui nous occupe pas mal. 

« L’idée, ce n’est pas simplement de mettre des panneaux d’interdiction, il s’agit d’en faire une démarche participative. Nous ne voulons pas entrer dans le répressif, mais dans la prévention envers les jeunes et la préservation de l’environnement. »

•• « Nous allons nous concentrer sur les lieux où il y a des enfants, les écoles notamment, mais nous voudrions que ça se fasse aussi en concertation avec les enfants, les parents. L’idée, c’est d’intégrer les futurs conseils de quartier, mais aussi le conseil municipal des jeunes. Nous voulons encourager à arrêter, plutôt que de punir » poursuit-elle.

La signature du partenariat est programmée pour 2021.

1 Déc 2020 | Profession
 

Jacques Remaud, président de la Fédération des buralistes de Vendée et implanté à Venansault (agglomération de La Roche-sur-Yon), vient de faire évoluer la raison sociale de son établissement : tabac, presse, loto et terroirs. Il parle de l’évolution de son métier dans Ouest France.

« Avec le Point Paiement de Proximité, un nouveau service pour l’État, évoluent à la fois notre enseigne (devenue bleu, blanc, rouge) et notre appellation « commerçant d’utilité locale ». Nous pouvons, en effet, désormais encaisser tout ce qui est dû au Trésor public, comme les taxes, les contraventions, le transport scolaire …

•• « Si le tabac vient en premier, en volume et en chiffre d’affaires, la tendance est à sa baisse constante, compensée par les cigarettes électroniques et liquides de vapotage. Ensuite, vient la Française des jeux, la Poste, la presse, puis toutes les activités complémentaires comme : la carterie, les cadeaux, le vin.

« Nous sommes aussi lieu de dépôt pour les colis. On est également bien rodés pour les transferts d’argent. L’activité bancaire avec le compte Nickel – le compte avec carte mais sans chéquier – est importante ici, avec 200 comptes.

•• « Comme je suis président de la Fédération départementale des buralistes et actif au niveau national, on est amené à tester beaucoup de nouveaux services pour les collègues. Nous expérimentons actuellement des caméras de vidéosurveillance et du dépannage en snacking. »

•• « 2 000 clients passent dans la semaine dans mon établissement, c’est un flux important et nos activités sont rapides à opérer. Les commissions sont faibles, il y a donc peu de marge. Il faut donc vraiment bosser beaucoup pour y arriver ! »

1 Déc 2020 | Profession
 

Rapide et violent

• Doubs. Trois individus, cagoulés et lourdement armés, ont fait irruption dans un tabac-presse de Besançon, ce lundi 30 novembre juste avant l’ouverture.

La buraliste se trouvait dans la réserve quand elle a entendu du bruit. En retournant dans la boutique, elle a vu trois individus lui faire face. L’un d’eux s’est approché d’elle et lui a posé un pistolet sur la tempe. Un autre, armé d’un fusil à pompe s’est posté à l’entrée, pour faire le guet.

Ils l’ont alors contrainte à leur remettre le fond de caisse puis ont pris la fuite dans un véhicule.

Ces dernières semaines, plusieurs buralistes de Besançon ont été la cible de malfaiteurs (voir les 29, 17 et 13 novembre ainsi que les 14 et 11 octobre). Mais cette fois le procédé interroge, avec l’utilisation d’armes à feu et d’un mode opératoire particulièrement violent.

L’établissement a été victime d’un vol à la voiture cet été (voir 11 juillet).

30 Nov 2020 | Trafic
 

En mai 2020, une alerte anonyme adressait à la gendarmerie des captures d’écran d’un compte Snapchat sur lequel étaient proposées à la vente des cigarettes étrangères, au prix de 80 euros la cartouche. Dans un langage plus ou moins codé, le même compte faisait, aussi et surtout, la publicité de résine de cannabis. 

•• En créant leur propre compte avec un pseudonyme fictif, les enquêteurs n’ont pas tardé à identifier un habitant de Saint-Michel-de-Maurienne, déjà connu de la justice pour des affaires de stupéfiants. Lire la suite »

30 Nov 2020 | Profession
 

Même si les commerces ont réouvert, toutes les conditions sont réunies pour que le nombre de colis échangés en décembre atteigne le niveau des records (voir 29 octobre et 14 novembre).

•• La Poste qui achemine un colis sur deux prévoit une augmentation d’activité … de 50 % par rapport à l’année dernière. En 2019, 3,1 millions de paquets avaient été acheminés le jour le plus haut.

Cette année, la prévision porte sur 4 millions par jour, avec un pic mi-décembre. Lire la suite »

30 Nov 2020 | Profession
 

Circonstance sanitaire oblige, reprise de la revue de presse des témoignages de buralistes à travers les régions (voir 28 et 27 novembre).

•• « Ça fait du bien de voir la vie reprendre » reconnaît la patronne d’un bar-tabac de Sablé-sur-Sarthe … même si le rideau rouge séparant les parties tabac / bistrot reste bel et bien tiré. À son plus grand regret. « Nous aussi, nous avons mis en place un protocole sanitaire. On se sent oubliés. On est déçus. Encore deux mois comme ça … »

Mais selon elle, rien n’est moins sûr : « les gens vont certainement se lâcher à Noël. On sera peut-être tous reconfinés en janvier. C’est pas gagné … ». Lire la suite »