L'Info

CIGARETTE ÉLECTRONIQUE : D’APRÈS LA FIVAPE, L’AFP A RELAYÉ « UNE CONTRE-VÉRITÉ »

E-cigaretteCe n’est pas la première fois que le traitement par l’AFP des informations sur le tabac ou la cigarette électronique est sujet à caution. Ainsi, de l’analyse de l’étude japonaise sur les « risques cancérigènes de l’e-cigarette » sur laquelle nous avons réagi dès hier (voir Lmdt du 27 novembre) et qui a été amplifiée à l’envi dans les médias.
FIVAPE
Du côté des professionnels de la vape, c’est « l’indignation » : ainsi, dans un communiqué, la FIVAPE (Fédération interprofessionnelle de la vape) dénonce une «  contre-vérité … qui ne peut relever que d’une erreur grossière ou d’une volonté de manipulation de la vérité ».

Ainsi, la FIVAPE fait remarquer que l’étude en question n’analyse en rien les deux principales familles de cancérogènes de la fumée du tabac (les goudrons – dont le benzopyrène – et les nitrosamines) mais une troisième famille de produits irritants et potentiellement cancérogènes, les aldéhydes. Et s’appuie sur le commentaire du Professeur Konstantinos Farsalinos, « rédacteur externe » de l’étude japonaise, : « les niveaux de formaldéhyde présents dans les aérosols de e-cigarette mis en évidence (…) étaient en moyenne de 4,2 microgrammes, avec un plus haut niveau recensé à 35 microgrammes. Sachant que la fumée du tabac peut contenir jusqu’à 200 microgrammes, il est évident que les e-cigarettes exposent leurs utilisateurs à des niveaux de formaldéhyde de 6 à 50 fois plus faibles que ceux présent dans le tabac. [1]».

Dans son communiqué, La FIVAPE penche clairement pour la thèse de « tentatives de déstabilisation de la vape » et lance un appel à mobilisation : « les vapoteurs, les médias et les scientifiques français » doivent « se saisir de manière indépendante du thème de la e-cigarette, à l’image des travaux engagés par des laboratoires et plusieurs universités françaises. Au regard du fléau du tabagisme, alors que des milliers de médecins constatent quotidiennement les bénéfices instantanés de la vape chez les fumeurs, il existe une responsabilité collective à ne pas tricher avec la réalité ! ».

Laisser un commentaire
Profession

Cigares / cigarillos : Michèle Delaunay se trompe dans les chiffres

CigarillosAinsi, la députée PS Michèle Delaunay est repartie à l’offensive dans sa grande croisade pour éradiquer le tabac (voir Lmdt des 27 et 13 novembre, des 25 et 29 octobre).

Elle le fait dans le cadre des discussions prioritairement budgétaires du Projet de Loi de Finances rectificative (PLFR 2014), moins favorable pour elle que le Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale (PLFSS) où elle avait réussi à faire passer, dans un premier temps, son amendement visant à sur-fiscaliser les cigares-cigarillos avant de se faire retoquer (voir Lmdt du 13 novembre).

Reste que la bataille est repartie. Avec des arguments d’inégale valeur. Ainsi, dans un message adressé à ses collègues pour les inviter à cosigner ses amendements, elle présente sa proposition concernant les cigares-cigarillos de la façon suivante : « … un amendement de repli par rapport au précédent, proposant une augmentation moindre (égale à 10 %) des cigares et cigarillos. Cette démarche (amendement fort puis amendement de repli) est faite en concertation avec le cabinet de Christian Eckert ».

Problème : à l’examen attentif de l’amendement Delaunay, on s’aperçoit que l’augmentation des cigares-cigarillos ne sera pas « égale à 10 % » … mais de 10 points, de fait, du droit de consommation qui passe de 28 à 38 % !

Ce n’est pas la même chose. Et c’est bien l’assurance de « tuer », à travers une forte augmentation des prix, ce segment du marché du tabac. Avec les conséquences que l’on imagine pour les buralistes et sur l’emploi des entreprises du secteur cigares-cigarillos.

Petite question subsidiaire : qui s’est trompé dans le calcul ?

, , , , , | Laisser un commentaire
Institutions

Une magistrate prend la présidence de l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies

OFDT Katherine CornierLe conseil d’administration de l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies  (OFDT) vient d’élire, à l’unanimité, à sa présidence la magistrate Katherine Cornier. Elle remplacera le docteur François Bourdillon, directeur général de l’Institut national de Veille sanitaire (INVS) depuis juillet dernier, et qui assurait la présidence depuis mars 2013.

Celui-ci n’avait pas souhaité, compte tenu de l’ampleur de ses nouvelles fonctions à l’INVS, que son mandat soit prolongé. L’OFDT est dirigé au quotidien par François Beck, nommé directeur en avril dernier (voir Lmdt du 4 juin).

Katherine Cornier préside, depuis 2011, le tribunal de grande instance de La Rochelle. Elle a vice-présidé les tribunaux de grande instance de Nanterre (2002-2007), puis de Paris (2007-2011). Au cours de sa carrière de juge d’instruction ,débutée en 1987, elle a également été appelée à d’autres responsabilités, comme à la Direction générale de la Santé – Bureau des pratiques addictives – en 1999 ou au sein du cabinet de Bernard Kouchner, au ministère délégué à la Santé en 2001-2002.

, , | Laisser un commentaire
Profession

Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire

Buraliste frappé !
agression débit• Moselle. Ce jeudi 27 novembre, vers 18h30, deux hommes, armés d’un pistolet et d’un fusil à pompe, ont braqué le débit de tabac d’une petite galerie commerciale à Metz. L’un d’eux a été frappé le buraliste alors que l’autre ordonnait aux clients présents de se jeter à terre. Ils se sont emparés de la recette de la journée avant de prendre la fuite.

La caisse, vite ….
• Seine-et-Marne. Mercredi 26 novembre, dans la soirée, deux braqueurs menacent, à l’aide d’arme à poing, un buraliste d’Ozoir-la-Ferrière et le forcent à leur  remettre le contenu de la caisse et quelques cartouches de cigarettes.

Encore un buraliste frappé !
• Seine-et-Marne. Mardi 25 novembre, à Gretz-Armainvilliers, le propriétaire d’un bar-tabac se fait violemment agressé devant sa banque. A peine descendu de son véhicule, il a été frappé, bousculé et jeté à terre par deux individus arrivés en moto. Les malfaiteurs sont repartis avec la sacoche contenant l’argent de la recette, filmés par la vidéo de la banque.

, | Laisser un commentaire
Profession

Fiscalité tabac : retours d’amendements

assemblée nationaleIl n’y a pas que Michèle Delaunay qui reprend l’offensive avec les amendements qu’elle vient de redéposer dans le cadre du Projet de Loi de Finances rectificative (PLFR 2014 / voir Lmdt du 27 novembre).

D’autres amendements portant sur une nouvelle rédaction de l’article 575 du Code Général des Impôts, visant à rapprocher les règles fiscales françaises avec celles des pays de l’Union européenne (voir Lmdt du 26 novembre), ont été déposés :
– des amendements PS déposés par Jean-Louis Dumont (Meuse) et William Dumas (Gard) ;
– des amendements du groupe Radicaux de gauche déposés par Jérôme Lambert (Charente) ;
– des amendements du groupe UDI déposés par Charles de Courson (Marne) ;
– des amendements du groupe UMP déposés par Marie-Christine Dalloz (Jura), Dino Cinieri (Loire), Yves Censi (Aveyron), Pierre Morel-A-L’Huissier (Lozère), Lionnel Luca (Alpes-Maritimes), Éric Straumann (Haut-Rhin) et Frédéric Reiss (Bas-Rhin).

, , | Laisser un commentaire
Profession

Plan d’action des buralistes : à Colmar, rebonds médiatiques en photos-choc

Buralistes ColmarLes opérations « coup de poing »  des buralistes continuent de marquer les esprits … Avec plus d’intensité comme la couverture « en images » de la manifestation des buralistes du Haut-Rhin de ce jeudi 27 novembre (voir Lmdt de ce jour).

• France 3 Alsace.
Au JT de 12h, avant la manifestation, un reportage chez un buraliste de Biesheim qui s’est diversifié dans la vente de boissons, de Relais Colis et de Relais Poste, le tabac ne représentant plus que 30 % de son chiffre d’affaires. «  Le plus dur, ce sont les clients qui ont dans la poche leur paquet de cigarettes acheté de l’autre côté » …
En fin d’après-midi, avec cette image d’un « masque blanc » révolutionnaire.

Buralistes Colmar• Les Dernières Nouvelles d’Alsace.
Statue drapée de noir et fumigènes : une image qui suffit à montrer la détermination des buralistes du Haut-Rhin « face à la politique de santé-spectacle menée depuis 20 ans en France ». Et cette phrase terrible du député UMP du Haut-Rhin, Eric Schaumann, venu les soutenir : « les buralistes vont crever dans la zone frontalière ».

 

, | Laisser un commentaire