Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
22 Jan 2018 | L'Info
 

« C’est LA semaine » vient de déclarer, ce matin, Philippe Coy aux élus les plus proches de lui.

Ce lundi, il réunit le Conseil d’administration de la Confédération. Et demain, ce sera au tour de tous les présidents de chambres syndicales départementales de se retrouver – en séminaire – au siège de la Confédération, rue Chaptal à Paris.

Il s’agit de présenter l’état d’avancement et le contenu des négociations qui ne se sont pratiquement pas interrompues pendant la période des fêtes (voir Lmdt du 23 décembre 2017).

Sachant que ces négociations sont conduites par la Confédération simultanément avec plusieurs interlocuteurs : Bercy, la Santé, Logista, FDJ. Ce qui est très nouveau.

Objectif : comment – à partir du protocole en cours signé avec le Gouvernement précédent (voir Lmdt du 15 novembre 2016) – donner les moyens au réseau des buralistes d’amortir le choc du « paquet à 10 euros en trois ans », tout en mettant en place « le projet de transformation » que le président Coy a appelé de ses vœux dans son programme électoral.

22 Jan 2018 | L'Info
 

Directeur Marketing de Compte Nickel, Jérôme Calot s’est prêté au jeu des questions-réponses de Banques-en-lignes (BEL) sur les perspectives de croissance du Compte Nickel des buralistes et ses spécificités dans l’environnement concurrentiel des néo-banques (voir Lmdt du 16 janvier). Extraits significatifs. 

BNP

« Compte-Nickel a poursuivi son développement en 2017, accompagné par la première banque de la zone euro : c’est un avantage certain lorsqu’on doit valider un modèle économique, s’adapter à la volumétrie des clients servis et continuer d’innover.

« Le passage de 140 à 2 actionnaires (BNP Paribas à 95 % et la Confédération des Buralistes à 5 %) s’est fait en douceur : Compte-Nickel reste maître de son destin, dans le respect des normes du groupe en matière de risque et de finance. À notre demande, BNP Paribas nous apporte son expertise et des opportunités d’économies d’échelle. »

Tarifs

« Nous avons annoncé en décembre l’évolution des tarifs de rejets de prélèvement à partir de février 2018 (10 euros / rejet de prélèvement pour solde insuffisant, à partir du 2ème rejet du mois). Cette évolution nous paraît offrir un bon équilibre entre la nécessité d’agir contre les abus et la compréhension des difficultés passagères dont nos clients peuvent parfois souffrir.

« Avec 12 rejets de prélèvements gratuits chaque année et un tarif ensuite inférieur de moitié au plafond appliqué par les banques, Compte-Nickel restera l’établissement présentant les plus faibles tarifs d’incidents bancaires en France, comme l’a confirmé une étude de l’UNAF et de l’Institut National de la Consommation en novembre 2017. »

Clientèle

« Nous constatons un rajeunissement de notre clientèle, avec davantage de clients entre 18 et 25 ans. Compte-Nickel reste l’une des offres les plus simples et les plus accessibles pour tous ceux dont le système bancaire traditionnel ne veut pas ou qui sont assommés par des frais bancaires exorbitants.

« Notre réseau de distribution étant bien réparti sur l’ensemble du territoire, c’est aussi le cas de nos clients. Nous constatons tout de même un taux de pénétration plus élevé dans les Hauts-de-France, l’Île-de-France, la région PACA et les départements d’outremer.

Buralistes

« Partenaires depuis notre lancement en 2014, les buralistes sont les artisans du succès de Compte-Nickel. Nous essayons d’être le plus proche possible de la Confédération, en les associant à notre développement et en leur offrant des ressources dédiées. Nous avons réorganisé notre service commercial afin d’avoir plus de commerciaux sur le terrain, pour animer et faire grandir notre réseau. Nous avons également un service client dédié, pour assurer la communication et le bon fonctionnement de leurs équipements (borne interactive pour les souscriptions, terminal de paiement pour les opérations).

Concurrence

« Notre objectif est d’abord de nous focaliser sur le cœur de Compte-Nickel : des services accessibles au plus grand nombre pour payer et être payé. L’arrivée de nombreux concurrents en 2017 n’a fait que valider notre approche : à nous de rester les plus pertinents sur la rapidité d’ouverture de compte, la simplicité d’usage, l’utilité des services et l’universalité de l’offre.

« Nous avons toujours veillé à proposer une offre simple et transparente. Certaines offres s’affichent gratuites mais facturent des frais de non-utilisation, des frais d’incidents aussi élevés que dans les banques traditionnelles ou des frais laissés à l’appréciation de la politique commerciale locale.

« Chez Compte-Nickel, pas de piège et pas de gratuité : faire fonctionner une néo-banque a un coût et les nouvelles offres sont encore loin d’avoir prouvé qu’elles s’appuyaient sur un modèle économique pérenne. »

22 Jan 2018 | International
 

Les Grecs ne fumeraient plus autant …

Selon une étude réalisée à l’échelle européenne – conduite par The European Health Interview Survey (EHIS) et rapportée par The Guardian – en cinq ans la consommation de tabac en Grèce a baissé de façon vertigineuse … sur fond de la crise 

•• Selon les derniers chiffres, le nombre de fumeurs a chuté de 9,6 points au cours des cinq dernières années.

En 2012, 36,7 % des Grecs se déclaraient fumeurs réguliers ou occasionnels.

En 2017, ils ne sont plus que 27 % de fumeurs quotidiens.

•• « C’est une chute de près de 2 points par année. C’est un record », détaille le professeur Panagiotis Behrakisa. Autre donnée : la consommation de tabac a été réduite de près de la moitié au cours de la dernière décennie, passant d’environ 35,1 milliards de cigarettes en 2007 à 17,9 milliards en 2016.

•• La crise y serait pour beaucoup … « Les gens n’abandonnent pas tellement pour des raisons de santé mais surtout pour des raisons financières », selon le sociologue, Aliki Mouriki, interrogé par le quotidien.

Alors que le professeur Panagiotis Behrakis pointe, de son côté, que la plus grande baisse a été observée parmi une population aux revenus très élevés.

Aucun expert n’évoquant, de son côté, l’échec des lois anti-tabac (voir Lmdt du 23 juin 2016).

21 Jan 2018 | Profession
 

Un appui de la banque qui se fait attendre plus longtemps que prévu … et l’on se retrouve avec un linéaire quasi-vide. Avec l’étonnement de la presse locale. Comme cela vient d’arriver dans Le Loiret et pourrait se passer n’importe où, pour n’importe quel buraliste.

•• La semaine dernière, La République du Centre s’est intéressée à la situation plutôt énervante du « Dagobert », un bar-tabac-restaurant de Châtillon-le-Roi, à l’est de Pithiviers (Loiret), qui s’est retrouvé pendant plusieurs jours avec des linéaires tabac vides.

•• Le commerce tournait bien depuis sa réouverture en août, mais en ce début d’année, l’activité s’est brusquement calmée. « On est passé de vingt à quatre couverts quotidiens pour la partie restaurant » a expliqué Angélique Merciris au journal régional. Lire la suite »

21 Jan 2018 | Observatoire
 

Sur ce plan, rien ne change. C’est le propre du rapport parlementaire : on embrasse beaucoup et l’on étreint peu. 

On glose sur l’allègement de sanctions concernant l’usage du cannabis, qui ne sont déjà quasiment jamais appliquées … et l’on passe à côté du débat sur sa légalisation. Alors que la France est leader européen dans sa consommation. 

« Une dépénalisation de fait » : c’est le constat dressé – sur la situation d’aujourd’hui – par la mission d’information de l’Assemblée nationale « sur l’usage des stupéfiants », dans un rapport que Le Parisien / Aujourd’hui en France s’est procuré et qui en a fait la Une de ce dimanche 21 janvier. Cette enquête, rendue publique mercredi prochain, démontre l’absurdité de la procédure pénale actuelle et recommande « une sanction plus rapide et effective » : une amende forfaitaire. Sans aller plus loin … Lire la suite »

21 Jan 2018 | Profession
 

Pour le client du réseau des buralistes, c’est toujours un cadeau original et de qualité, susceptible de prendre de la valeur … Il s’agit de la collection de pièces en argent (10 et 50 euros) en tirage limité.

Après Astérix, les « valeurs de la République » et l’« Euro 2016 » (voir Lmdt des 24 décembre 2014, 27 mars 2015 et 17 avril 2014), la Monnaie de Paris et la SAF  s’associent à nouveau pour proposer une nouvelle collection de monnaies à valeur faciale sur le thème de « Mickey & La France ».

•• Car, en fait, nous sommes appelés à connaitre un double événement, cette année. La Monnaie de Paris, fête ses 90 ans tout comme … Mickey. Elle a donc choisi de « frapper » le personnage intemporel et unique ayant conquis plusieurs générations. Lire la suite »

21 Jan 2018 | International
 

Les Norvégiens sont désormais plus nombreux à consommer quotidiennement du « snus », ce tabac à sucer que l’on connaît bien en Scandinavie et aux États-Unis, que des cigarettes, montrent des chiffres officiels repris par l’AFP.

Les statistiques risquent de relancer le débat sur les effets de ce tabac, interdit à la vente dans l’UE à l’exception de la Suède, sur la santé, une question qui fait débat.

•• Selon l’institut norvégien de statistique SSB, 12 % des Norvégiens consommaient quotidiennement du « snus » en 2017, une proportion pour la première fois plus élevée que celle des fumeurs quotidiens (11%). Lire la suite »

20 Jan 2018 | Profession
 

BNP Paribas et le cabinet d’avocats Weil, Gotshal & Manges LLP – mandatés par l’Agence des Participations de l’État (APE) pour travailler sur l’ouverture du capital de la Française des Jeux  – devraient rendre leur rapport d’ici la mi-février, ont déclaré à Reuters deux sources proches du dossier.

« C’est à ce moment-là, et sur la base de ce rapport, que le Gouvernement décidera d’y aller ou non » (voir Lmdt des 8 janvier 2018 et 18 décembre 2017). Lire la suite »

20 Jan 2018 | International, Trafic
 

« La route du tabac. La traçabilité dans le secteur du tabac » : c’est l’intitulé d’un séminaire organisé, ces 18 et 19 janvier à Rome, sous l’égide de l’observatoire italien sur la fraude dans l’agriculture (« Osservatorio sulla criminaltà nell’ agricoltura ») et l’Olaf (European anti-fraud Office).

•• « Les pertes fiscales représentées par la contrebande du tabac en Europe, ce sont 10,5 milliards d’euros ; un enjeu plus important que le trafic de cocaïne » cette phrase-choc d’un spécialiste du phénomène de contrebande de tabac – le professeur Ernesto Savona (voir Lmdt du 29 août 2012) – est l’une de celles qui a émaillé la première journée passionnante de ce séminaire réunissant plusieurs experts et analystes. Lire la suite »

20 Jan 2018 | Associations
 

Les vœux 2018 du Comité national contre le Tabagisme ont une résonance particulière car c’est en 1868 qu’a été créée l’« Association française contre l’abus du tabac », devenue « la Société contre l’abus du tabac » (en 1877), puis « Ligue contre le tabac » (1939) et enfin « Comité national contre le Tabagisme » (1968), reconnu d’utilité publique en 1977.

•• Dans le bilan de ce siècle et demi, le CNCT ne se montre guère exhaustif quant à aux motifs de son relatif échec de ces dernières années : « la non-application de certaines lois due à l’absence de contrôles, explique, au moins en partie, le paradoxe français fait, d’une part, d’une législation contre le tabac qui peut être donnée en exemple de ce qu’il faut faire et, d’autre part, de la persistance d’un tabagisme élevé chez les adultes, mais surtout chez les enfants. » Lire la suite »