Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Sep 2019 | L'Info
 

La France a décidé de renforcer la vigilance sur les cigarettes électroniques (voir Lmdt du 19 septembre). Interviewé sur Franceinfo ce jeudi 19 septembre, Bertrand Dautzenberg assure que la réglementation française est adaptée (voir Lmdt du 30 juillet 2019). 

Son confrère cancérologue, Yves Martinet (président du Comité national contre le Tabagisme) reste plus prudent, sur France 3 Nancy, « nous n’avons pas assez de recul sur les effets du vapotage sur la santé » (voir Lmdt du 9 août 2018).

•• Bertrand Dautzenberg : « la sécurité est très bonne en France depuis 2013 où on a des réglementations qui sont tout à fait adaptées et qui représentent tout à fait ce que demande l’OMS dans son rapport. Tout le monde a toujours dit en France que la cigarette électronique était un produit qui contenait de la nicotine, donc qui n’était pas anodin, qui était nocif, mais très peu par rapport à la cigarette.

« Aux États-Unis, la cigarette électronique a été utilisée par des millions d’Américains sans problème. Depuis quelques mois, il y a l’utilisation, dans une cigarette électronique de cannabis avec des produits huileux (…)

« Donc, dans les cigarettes électroniques, le conseil que l’on peut donner en France c’est d’utiliser des produits du commerce et de ne pas faire de bricolage quand on ne sait pas ce que l’on fait.

« Les cigarettes électroniques américaines étaient achetées sous le manteau. Acheter une cigarette électronique dans certains États américains c’est compliqué. En France, c’est simple. Il y a 35 000 produits enregistrés à l’Anses dont la composition est parfaitement connue. On a des produits bien côtés. On est très prudents, les fabricants sont prudents. On peut avoir confiance dans les produits qui ont une marque et une adresse en France ».

•• Yves Martinet. « En France, pour l’instant, nous n’avons pas de recul et donc seul l’avenir nous dira quel est l’impact de la cigarette électronique sur l’arrêt du tabac (…) Certaines personnes continuent de fumer alors même qu’ils vapotent, ça ne change donc pas grand-chose dans le risque du cancer.  Lire la suite »

 

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a félicité l’Inde, qui vient d’annoncer l’interdiction des cigarettes électroniques (voir Lmdt du 18 septembre), rapporte une dépêche AFP.

Dans un tweet, le bureau de l’OMS pour l’Asie du Sud-Est a relevé que l’Inde était le sixième pays dans la région à avoir interdit les cigarettes électroniques après la Corée du Nord, le Népal, le Sri Lanka, la Thaïlande et Timor-Est.

•• Le milliardaire Michael Bloomberg a également félicité le Premier ministre Narendra Modi pour « avoir reconnu cette épidémie et avoir donné la priorité à la santé des citoyens » (voir Lmdt du 11 septembre).

•• Mercredi, mettant en avant des impératifs de santé, le gouvernement indien a annoncé l’interdiction de la production, de l’importation, de l’exportation, du transport, du stockage et de la vente de cigarettes électroniques. Une première infraction est passible d’un an de prison et/ou 100 000 roupies (1 270 euros) d’amende, et cela peut aller jusqu’à 3 ans et/ou 500 000 roupies (6 300 euros) en cas de récidive.

•• La vente des autres produits liés au tabac demeure cependant légale en Inde.

L’Inde est également le troisième producteur mondial de tabac, derrière la Chine et le Brésil, et ses cultivateurs représentent un électorat-clé pour les partis politiques. L’Inde a exporté pour près d’un milliard de dollars de tabac vers une centaine de pays en 2017-2018.

Le gouvernement possède aussi des parts substantielles, directement ou indirectement, dans des entreprises du monde du tabac comme ITC, l’un des plus gros cigarettiers du pays, précise encore la dépêche.

21 Sep 2019 | Profession
 

Emmanuel Macron a salué vendredi, à la veille des Journées du patrimoine, le succès de la mission menée par l’animateur Stéphane Bern, qui fait « un énorme travail » pour protéger les bâtiments historiques en péril.

La protection du patrimoine, « ce n’est pas simplement des Journées, c’est un engagement de toute l’année » a déclaré le chef de l’État, en visitant de la maison de la peintre Rosa Bonheur, à Thomery (Seine-et-Marne).

•• « Je continue à œuvrer », a souligné Stéphane Bern, qui s’est dit « très heureux » des résultats du Loto du patrimoine, lancé il y a un an (voir Lmdt des 11 et 9 juillet ainsi que du 3 septembre). « On espère faire mieux cette année » car « il faut sauver tous les bâtiments en déshérence, qui sont le trésor de la France », a-t-il ajouté au cours de la visite, en présence de Brigitte Macron et des ministres Franck Riester (Culture) et Jean-Michel Blanquer (Education).

•• Les jeux de la Française des Jeux (loto et grattage) ont permis de réunir 25 millions d’euros, auxquels se sont ajoutés 10 millions de dons et parrainages, en plus des 14 millions de crédits exceptionnels débloqués par le ministère de la Culture, selon les chiffres de la mission Patrimoine.

•• Cette mission, présidée par Stéphane Bern « avec beaucoup de talent », et l’action du ministère « ont révélé une chose très importante : nos concitoyens ont pris conscience que c’était leur patrimoine », a déclaré Emmanuel Macron.

21 Sep 2019 | Profession
 

C’est au titre de secrétaire général adjoint de la Confédération des Commerçants de France, mais aussi de président de la fédération Ile-de-France / Oise / Seine-Maritime des buralistes que Bernard Gasq a lancé un avertissement sur CNews, hier après-midi, dans la perspective de débordements évoqués pour les manifestations de ce samedi.

•• « Les Gilets jaunes ont tout à fait le droit de faire entendre leurs revendications mais casser des commerces … non !

« Des collègues qui ont vu leurs établissements détruits lors de manifestations de Gilets jaunes (voir Lmdt des 9 et 11 décembre) m’ont raconté que ce n’était pas d’ailleurs le fait de ces derniers … mais de casseurs, de black-blocks

•• « Il faut savoir que dans les quartiers concernés, l’activité n’a pas vraiment repris pendant plusieurs mois. Notamment pour les commerces de proximité, les bars, les tabacs…On parle beaucoup des mesures générales prises par les forces de l’ordre mais il faut prendre en compte les intérêts des commerçants concernés, dès maintenant, aussi. »

21 Sep 2019 | Observatoire
 

Alexandre Bompard – patron de Carrefour depuis deux ans – veut transformer … la grande distribution en testant de nouveaux concepts. Dans une interview à L’Express, il veut croire encore à l’avenir des …hypermarchés, en déclin depuis des années, testant de nouveaux concepts pour les « réenchanter ». Extraits.

« Rien n’est plus comme avant dans notre secteur. Deux mouvements de fond sont à l’œuvre : d’une part, une exigence de qualité alimentaire, une aspiration à une consommation plus raisonnée, plus éthique et responsable ; d’autre part, une demande d’une plus grande personnalisation dans le parcours client. 

« Apporter des réponses à ces attentes, c’est un défi extraordinaire pour une entreprise comme Carrefour. C’est la raison pour laquelle nous nous sommes lancés dans une transformation profonde du groupe, avec une révision de notre offre et de nos circuits de distribution physiques et numériques …

•• « L’hypermarché reste central dans la consommation des Français, car il est la réponse pertinente aux contraintes de pouvoir d’achat.

« Mais l’« hyperchoix », l’uniformisation et le gigantisme des surfaces poussés à l’extrême, je n’y crois plus. L’hypermarché ne sera plus ce temple de la consommation de masse. Il doit évoluer vers plus de proximité et de services aux clients. Et faire la part belle aux circuits courts et aux producteurs locaux, aux métiers de la restauration et aux services liés au numérique. Autrement dit, l’hypermarché n’est pas mort, mais il faut le réformer et entreprendre des changements radicaux …

•• « En partant des attentes des clients, nous n’avons pas eu peur de nous attaquer à un certain nombre de tabous. D’abord, la taille de nos magasins : nous avons déjà supprimé 100 000 mètres carrés de surfaces commerciales. C’est la même chose pour les assortiments, parfois tellement fournis qu’ils perdent toute lisibilité : nous allons les réduire de 15 % d’ici à 2020. Lire la suite »

21 Sep 2019 | Profession
 

« Des gamins du quartier qui ont besoin d’argent »

• Rhône. Le buraliste de Vaulx-en-Velin, cible de quatre braquages successifs, ne s’était pas trompé (voir Lmdt des 11 et 9 septembre).

Ce jeudi 19 septembre, un individu âgé de 19 ans a été mis en examen et écroué, suspecté d’avoir participé à la série. Le suspect habitait chez sa mère dans la cité vaudaise, et a avoué deux vols à main armée, perpétrés le 21 août et le 10 septembre derniers.

La maire Hélène Geoffroy est montée au créneau pour soutenir le commerçant, réclamant des renforts de police. Anecdote :  le quatrième vol à main armée s’est déroulé un mardi à l’aube, à l’ouverture du commerce, juste avant l’arrivée des unités de police missionnées pour sécuriser la ville. Lire la suite »

20 Sep 2019 | E-cigarette, International
 

L’épidémie de maladies pulmonaires liées au vapotage continue aux États-Unis, ont annoncé ce jeudi 19 septembre, des autorités sanitaires fédérales toujours perplexes quant à leur cause exacte, alors que Los Angeles envisage à son tour d’interdire les cigarettes électroniques aromatisées, annonce une dépêche AFP (voir Lmdt des 18, 14 et 9 septembre). 

Des malades continuent de se présenter dans les hôpitaux, a annoncé ce jeudi Anne Schuchat, des Centres de contrôle et de prévention des maladies, lors d’une conférence téléphonique avec la presse. Le nombre total est de 530 cas confirmés et probables, et de sept décès. Plus de la moitié des malades ont moins de 25 ans, et les trois-quarts sont des hommes, a-t-elle dit. 16% des malades ont moins de 18 ans. Lire la suite »

20 Sep 2019 | E-cigarette
 

Le député LREM, Olivier Véran, médecin et rapporteur de la commission des Affaire sociales à l’Assemblée nationale (et que nos lecteurs connaissent bien par ailleurs, voir Lmdt des 18 juin 2019, 28 juin 2017 et 23 mars 2015) réagit sur le JDD.fr à la vague de durcissement réglementaire concernant la cigarette électronique (voir Lmdt des 18 septembre et 17 septembre).

Il défend, à l’inverse, que les e-cigarettes peuvent au contraire servir la santé publique. Extraits de l’interview. Lire la suite »

20 Sep 2019 | Trafic
 

Près de 27 millions d’articles contrefaits – représentant 740 millions d’euros de valeur marchande – ont été saisis par les douanes dans l’Union européenne en 2018. Arrivent en tête les cigarettes, avec 15% du volume total des articles retenus, suivies par les jouets (14 %).

Selon la Commission européenne qui dévoile ces statistiques dans un rapport « Report on the EU customs enforcement of intellectual property rights », « le nombre d’interceptions de marchandises de contrefaçon, importées dans l’UE, a augmenté en 2018 en raison de la multiplication du nombre de petits colis acheminés par la poste ou les services de fret express ». La valeur marchande totale des marchandises ainsi interceptées a représenté 740 millions d’euros. Lire la suite »

20 Sep 2019 | Profession
 

Le département du Cher abrite encore 173 buralistes, dont 71 % adossés à une activité de bar. 25 d’entre eux ont mis la clef sous la porte depuis 2012, sous le double effet de la désertification rurale et des politiques du prix des tabacs 

Du coup, les maires relèvent leurs manches pour sauver ces points de vente de proximité, en partenariat avec la chambre syndicale des buralistes et la profession met le coup de turbo sur la diversification et la Transformation. Focus du Berry Républicain.  Lire la suite »