Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
27 Nov 2022 | Trafic
 

67 %
Pourcentage des européens estimant que la montée en puissance du marché parallèle du tabac (contrebande, contrefaçon) incite beaucoup de fumeurs à ne pas arrêter ou à ne pas s’intéresser à d’autres produits avec nicotine moins nocifs (sondage réalisé auprès de 13 630 personnes réparties dans 11 pays / voir 21 novembre).

21 Nov 2022 | Récents, Trafic
 

65 % des Européens estiment qu’il existe un problème de marché parallèle du tabac au sein de l’Union. Mais seulement 14 % ont une idée de ce que cela coûte aux finances publiques des États-membres (en fait, une somme totale de 10 milliards d’euros par an).

Tels sont les premiers enseignements d’un sondage – mené par l’institut Povaddo pour le compte de Philip Morris International (voir 11 octobre et 14 juin) au sein de 13 pays européens – et repris notamment par Eureporter.

•• 67 % des personnes interrogées estiment aussi que la montée en puissance du marché parallèle incite beaucoup de fumeurs à ne pas arrêter ou à ne pas s’intéresser à d’autres produits avec nicotine moins nocifs. Lire la suite »

14 Nov 2022 | Trafic
 

Terra Nova se présente comme un « think-tank progressiste » et dispose d’une certaine influence dans les cercles politiques, médiatiques ou de hauts fonctionnaires. On a connu ses positions favorables au cannabis (voir 4 octobre 2016, 23 octobre 2020).

Et le moins que l’on puisse dire est que cette fondation n’est pas défavorable aux outils « traditionnels » de la lutte anti-tabac : paquet neutre, prix, etc … Mais notre attention a été attirée par une note de la fondation, publiée le 10 novembre. Son titre : « l’efficacité des politiques publiques : 3 cas – sécurité routière, tabac, alcool – et quelques questions ». Son auteur est un universitaire, Christian Ben Lakhdar.

Nous reprenons des extraits de la note à propos du tabac. Mais on peut déjà donner ses conclusions : la politique de lutte contre le tabagisme par les prix a montré toutes ses limites.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Une note de la fondation Terra Nova remet en cause l’outil fiscal pour lutter contre le tabagisme  , , ,
6 Nov 2022 | Observatoire
 

« La consommation de tabac est de plus en plus un marqueur social : en vingt ans, si la part de fumeurs quotidiens est passée de 28 % à 18 % dans les catégories supérieures, elle na pas baissé dans les catégories modestes, stagnant à 30 %. » 

Christophe Guilluy (essayiste, auteur de « La France périphérique ») dans son dernier ouvrage « Les dépossédés » (voir 4 novembre).

4 Nov 2022 | Observatoire
 

Ils sont suivis avec attention, les travaux de Christophe Guilluy – essayiste et géographe, auteur des livres « La France périphérique » et « Temps des gens ordinaires » – qui scrute avec précision les mouvements de fond et les évolutions d’ une société française difficile à décrypter.

Il vient de publier un nouvel essai (« Les dépossédés ») portant sur « les classes populaires » et les surprises qu’elles peuvent encore apporter : « ils subissent un éloignement géographique, social, politique et culturel. Ils sont la majorité. Ils sont à l’origine de toutes les contestations actuelles, qui ne ressemblent à aucun des mouvements sociaux des siècles passés : ils sont les dépossédés. »

Christophe Guilluy y met en exergue plusieurs facteurs « d’exclusion » des classes populaires. Dont le tabac (extrait, page 48) : « La consommation de tabac est de plus en plus un marqueur social : en vingt ans, si la part de fumeurs quotidiens est passée de 28 % à 18 % dans les catégories supérieures, elle n’a pas baissé dans les catégories modestes, stagnant à 30 %. » 

 Commentaires fermés sur « La consommation de tabac, un marqueur social » (Christophe Guilluy)  , ,
24 Oct 2022 | Observatoire
 

À l’occasion d’un sondage sur les centres commerciaux … a été posée la question de vérité sur les avantages comparés du commerce physique et en ligne. 75 % des répondants cherchent à privilégier les achats en magasin plutôt que sur Internet.

•• Pour 80 % d’entre eux, le commerce physique apporte plus de sécurité, en termes de paiement, de livraison, ou, pour 71 %, de traçabilité des produits.

Contrairement aux idées reçues, les 18-24 ans s’avèrent aussi nombreux que les autres tranches d’âge (74 %) à privilégier le commerce physique. Et la conviction que leurs achats seront plus sécurisés s’élève, chez eux, à 85 %.

•• Autre point fort des commerces physiques : leur utilité perçue sur le plan socio-économique. Ils sont identifiés comme permettant de créer plus d’emplois en région que le commerce en ligne (89 %), mais aussi comme offrant de meilleures conditions de travail (77 %).

•• Leur rôle social se trouve également reconnu : 92 % des répondants estiment qu’ils favorisent la lutte contre l’isolement des personnes âgées.

•• Enfin, 74 % des Français estiment leur impact environnemental moins lourd que celui du commerce en ligne.

(L’étude « Les Français et le commerce physique » a été menée par OpinionWay pour Quantaflow et le CNCC. Elle a été réalisée auprès d’un échantillon de 1063 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus).

 Commentaires fermés sur Tendance consommation : les Français plébiscitent massivement le commerce physique  ,
19 Oct 2022 | Associations, Vapotage
 

« La majorité des lieux de vente ne respecte pas l’interdiction de publicité des produits du tabac et du vapotage » annonce le CNCT dans le communiqué correspondant à la présentation de son dernier baromètre (voir 25 mai et 9 juillet). Nous le reprenons.

L’une des missions principales du Comité national contre le Tabagisme (CNCT) est de faire respecter et avancer les législations et réglementations en matière de prévention du tabagisme. À ce titre, nous réalisons des observatoires mensuels dans les lieux de vente (débits de tabac et enseignes de vapotage).

•• Ces observatoires ont pour objet de contrôler si les interdits protecteurs concernant la publicité sont bien respectés mais aussi les pratiques de contournement mises en place par les fabricants de tabac et de produits du vapotage. 

Afin de rendre compte de l’ampleur des pratiques de contournement, un baromètre est dorénavant diffusé trimestriellement sur la base des constats effectués au sein d’un panel de lieux de vente suivis mensuellement.

•• Principales tendances relevées pour les mois de juillet, août et septembre 2022 (sur un panel de 82 débits visités en France) :

La majorité des débits contrôlés ne respectent pas la législation concernant l’interdiction de publicité pour les produits du tabac et du vapotage sur les lieux de vente. Près de 7 buralistes sur 10 sont en infraction et affichaient des publicités illicites pour le dispositif de tabac chauffé Iqos. Concernant les produits du vapotage, 95 % des lieux de vente visités avaient des publicités illicites pour ces produits. Un chiffre en hausse par rapport à la précédente édition.

Le fabricant Philip Morris utilise les produits du vapotage comme un «brise-glace» pour la promotion de ses nouveaux produits du tabac comme le tabac chauffé (Iqos) dans le but de renormaliser la consommation de tabac et d’assouplir les règlementations en vigueur. L’industrie du tabac est très active autour du marketing pour les produits du vapotage et investie massivement les lieux de vente, en particulier les débits de tabac pour la promotion illicite de leurs cigarettes électroniques.

La vente et le marketing autour des puffs se sont poursuivis au cours du trimestre avec de nouveaux modèles mis sur le marché et de nouveaux lieux de vente identifiés (restaurants).

17 Oct 2022 | Profession
 

Nous avons présenté, ces derniers jours, les différents résultats d’un sondage réalisé par l’institut Odoxa, pour le compte de Philip Morris France, à propos de l’opinion des Français sur la prochaine hausse de la fiscalité des produits du tabac annoncée par le Gouvernement (voir 26 septembre).

À l’issue de la présentation des résultats de ce sondage par séquences (voir 12, 13, 14 et 15 octobre), nous vous en livrons la synthèse réalisée par Odoxa.

1• Près des trois-quarts des fumeurs assurent que la hausse des prix du tabac ne les incitera pas à arrêter de fumer ; Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité tabac : chronique d’une hausse des prix annoncée mais inefficace et non crédible  ,
15 Oct 2022 | Profession
 

Nouveau coup d’œil sur le sondage réalisé par l’institut Odoxa, pour le compte de Philip Morris France, sur l’opinion des Français concernant la prochaine hausse de la fiscalité des produits du tabac (voir 12 et 14 octobre).

Il a été posé la posé la question suivante à l’échantillon: « quel est à votre avis l’objectif du Gouvernement avec cette mesure ? » (voir 27 septembre).

… Le Gouvernement cherche avant tout à faire rentrer davantage d’argent dans les caisses de l’État : 67 %
(fumeurs réguliers : 86 %) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité tabac : « avant tout faire rentrer davantage d’argent dans les caisses » (sondage Odoxa)  ,
14 Oct 2022 | Observatoire
 

Nouveau retour sur le sondage réalisé par l’institut Odoxa, pour le compte de Philip Morris France, qui donne un éclairage sur l’opinion des Français concernant la prochaine hausse de la fiscalité des produits du tabac (voir 12 octobre) et sur les vraies raisons qui incitent à réduire ou à arrêter de fumer (voir 13 octobre) … Question sur les alternatives moins nocives que la cigarette.

Il a été posé la question aux fumeurs membres de l’échantillon : et vous, personnellement, si on vous informait sur des alternatives moins nocives que la cigarette, est-ce que cela pourrait vous inciter à arrêter de fumer ?

… oui, certainement : 15 %
… oui, probablement : 46 %
(total, oui) : 61 %  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Fiscalité tabac : le besoin d’information sur les alternatives moins nocives (sondage Odoxa)  , ,