Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
28 Sep 2022 | Trafic
 

37,2 % des cigarettes consommées en Provence-Alpes-Côte d’Azur ne proviennent pas du réseau des buralistes, au second trimestre 2022, d’après une étude réalisée par Empty pack survey pour Seita. Un chiffre nettement supérieur à la moyenne nationale (32,7 %).

Après le Grand Est (38,90%/ voir 23 septembre), PACA est la deuxième région de l’hexagone où l’on consomme le plus de cigarettes issues du marché parallèle.

•• Les achats transfrontaliers ont fortement augmenté entre le second trimestre 2020 et le second trimestre 2022, passant de 14,6 % de la consommation totale de cigarettes à 26 %.

Pendant le premier confinement, en 2020, les fumeurs ont dû acheter leurs cigarettes au prix fort, dans les bureaux de tabac français, rapporte la Seita. Dès le déconfinement, ils sont retournés se fournir auprès des buralistes italiens.

« Tant que les cigarettes seront moins chères de l’autre côté de la frontière, les consommateurs feront de l’optimisation fiscale sur leurs cigarettes. Avec un paquet deux fois moins cher en Italie, passer la frontière n’a jamais été aussi rentable, sauf pour les buralistes » souligne sur France 3, Hervé Natali, responsable des relations territoriales chez Seita.

•• Dans certaines villes de la région PACA, l’achat de cigarettes de contrefaçon explose :

Aix-en-Provence : +30 points par rapport au deuxième trimestre 2020 avec 36,7 % de contrefaçons dans la part totale de consommation de cigarettes.
Avignon : +20 points par rapport au deuxième trimestre 2020 avec un taux de 26,7 % en 2022.
Gap : +10 points par rapport au deuxième trimestre 2020 avec un taux de 14,7 %.
Marseille : +3,1 points par rapport au deuxième trimestre 2020 avec un taux de 7,8 %.

En revanche, à Toulon et à Orange, la Seita note de moins en moins de contrefaçons.

26 Sep 2022 | Trafic
 

De retour de Belgique, deux Afghans de 32 et 26 ans ont été interpellés dans la nuit du mercredi 21 au jeudi 22 septembre à Saint-Denis alors qu’ils déchargeaient des cartons de cigarettes de contrefaçon. 3 850 cartouches ont été par ailleurs saisies, selon des informations du Parisien.

Ils sont soupçonnés de diriger l’un des plus gros spots français de vente de cigarettes à la sauvette, situé place de la Chapelle, à Paris (18ème), en s’occupant notamment de son approvisionnement (voir 27 juillet 2022, 7 février 2020).

•• À la faveur d’un « tuyau », les enquêteurs se mettent en mai dernier sur les traces d’un des deux hommes soupçonnés d’approvisionner « le Petit Kaboul », place de la Chapelle, où des dizaines d’Afghans vendent 5 euros le paquet de cigarettes. Sans doute le spot le plus couru avec celui de Barbès (voir 15 juillet 2021), situé à proximité, et celui des Quatre-Chemins à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis / voir 25 décembre 2021). Le trafic se déplace aussi devant de nombreuses gares RER franciliennes. Lire la suite »

25 Sep 2022 | Trafic
 

Selon l’étude Empty Pack Survey publiée par Seita, une cigarette sur trois consommées dans la région des Hauts-de-France ne provient pas du réseau de buralistes au second trimestre 2022 (voir 23 et 22 septembre). France Bleu a repris l’information. 

L’année dernière à la même période, dans la région, 14,3 % des cigarettes n’étaient pas achetées en France. Cette année, c’est 19 %, soit une augmentation de plus de 9 points depuis 2020. Les fumeurs prennent souvent le chemin des vendeurs de tabac belges pour faire des économies. Là-bas, un paquet de 20 cigarettes coûte environ 6,20 euros.

L’achat de cigarettes de contrefaçon explose aussi dans les Hauts-de-France : elle passe de 6,1 % au second semestre 2020 à 13 % au second semestre 2022, soit une augmentation de 213 %. Parmi les villes les plus touchées par ce phénomène : Calais (21,7 %), Boulogne-sur-Mer (22,1 %) et Arras (26,7 %). Lille n’échappe pas non plus à cette augmentation avec une hausse de 8,9 points entre 2020 et 2022.

23 Sep 2022 | Trafic
 

Le Grand Est se hisse à la première place des régions consommatrices de cigarettes de contrebande, selon l’étude Empty Pack Survey publiée par Seita Imperial Tobacco (voir 21 et 22 septembre).

Alors qu’au niveau national, la part de cigarettes consommées en France et ne provenant pas du réseau des buralistes est de 32,7 % au second trimestre 2022 … dans le Grand Est, ce taux est de 38,9 %. En deux ans, ce taux a augmenté de 14,2 points dans la région.

Dans le Grand Est, ces achats issus de marchés parallèles proviennent de la contrefaçon et d’achats transfrontaliers, répartis à parts quasi égales.

C’est dans l’ancienne région Champagne-Ardenne que l’on trouve les deux villes où l’on consomme le plus de tabac de contrefaçon : Châlons-en-Champagne (20 %, +200 % par rapport au deuxième trimestre 2021) et Charleville-Mézières (20 %, stable par rapport au deuxième trimestre 2021).

Pour Hervé Natali, responsable des relations territoriales chez Seita, ce sont les taxes qui sont responsables de cette contrebande : « Avec près de 40 % des achats de cigarettes en dehors du réseau des buralistes, la région Grand Est est l’illustration parfaite que des taxes trop fortes créent le marché parallèle. En incitant les consommateurs à se détourner du réseau des buralistes, l’État favorise les achats frontaliers et surtout la contrefaçon, avec tous les risques associés : sanitaires, économiques et sécuritaires. »

22 Sep 2022 | Trafic
 

La contrefaçon a baissé dans la région, mais les achats « hors frontières » ont augmenté de 12,7 points entre le second trimestre 2021 et le second trimestre 2022, selon l’étude « Empty Pack Survey » (surveillance des paquets vides) du cabinet WSPM mandaté par Seita.

Le nombre des cigarettes consommées en France et ne provenant pas du réseau des buralistes s’est élevé à 32,7 % sur la période. En Bretagne, ce taux est encore un peu plus élevé : 33,7 %.

Les achats « hors frontières » y ont connu une hausse importante, passant de 10,3 % à 23 %, soit une augmentation de 12,7 points. En revanche, la contrefaçon aurait baissé dans la région de 9,5 points sur la même période. Elle reste tout de même élevée dans les villes de Brest (21,9 %), Lanester (13,3 %) et Lorient (11,7 %).

« En région Bretagne, les fumeurs sont de plus en plus nombreux à se tourner vers les achats transfrontaliers pour leurs cigarettes » estime, dans Le Télégramme, Hervé Natali, responsable des relations territoriales à la Seita. « Ce phénomène pénalise particulièrement les buralistes, commerçants d’utilité locale. À trop augmenter les taxes sur les produits du tabac, on fait sortir les fumeurs du réseau des buralistes, pas de la cigarette. Quant à la baisse de la contrefaçon, il faudra attendre la prochaine étude pour s’assurer que ce phénomène est durable ».

21 Sep 2022 | Trafic
 

En un an, les achats transfrontaliers de cigarettes ont bondi de 5 points en Occitanie. Les cigarettes de contrefaçon sont moins présentes, sauf à Béziers où il y a une très nette recrudescence selon l’étude Empty Pack Survey. 

Le nombre des cigarettes consommées en France et ne provenant pas du réseau des buralistes est de 32,7 % au second trimestre 2022, toujours d‘aprés la même étude Empty Pack Survey. « Dans la région Occitanie, sur la même période, ce chiffre est de 33,8 %. Ce taux augmente sensiblement entre le second trimestre 2021 et le second trimestre 2022 : +3,3 points », indique la Seita dans un communiqué repris par L’Indépendant. Lire la suite »

20 Sep 2022 | Profession, Trafic
 

La Fédération des buralistes d’Auvergne-Forez – qui regroupe les quatre départements auvergnats ainsi que la Loire et la Lozère – accompagne une campagne de sensibilisation sur le trafic de cigarettes de contrefaçon, qui ne cesse de progresser en France et notamment dans le Puy-de-Dôme (voir 2 septembre).

Des affiches de l’Unifab (voir 8 juin) fleurissent chez les buralistes du Puy-de-Dôme depuis ce 18 septembre et durant trois mois. L’objectif : sensibiliser le consommateur aux dangers de la contrefaçon .

•• « Il est important d’agir pour faire prendre conscience du problème » déclare, dans La Montagne, Vincent Charbonnel, président de la fédération des buralistes du Puy-de-Dôme. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Contrefaçon de cigarettes : « il est important d’agir pour faire prendre conscience du problème » (buralistes Auvergne Forez)  , ,
18 Sep 2022 | Trafic
 

28

C’est le nombre de machines qui devaient constituer la chaîne de fabrication de cigarettes de contrefaçon découverte – juste à temps avant sa mise en production – par les Douanes de Paris-Est près de Meaux (Seine-et-Marne) le 3 septembre (voir 14 et 15 septembre).

Il s’agit de la deuxième usine clandestine découverte en France en moins d’un an.

15 Sep 2022 | Trafic
 

La saisie par les équipes douanières de Paris-Est, le 3 septembre, d’un ensemble de 28 machines destinées à la mise en place d’une ligne de production de cigarettes de contrefaçon (voir 14 septembre) – à moins d’une heure de Paris – n’est pas étonnante (c’est la deuxième découverte de ce type en France / voir 17 décembre 2021).

Rappelons-le. La France est – de loin – le premier marché européen de cigarettes de contrefaçon en Europe.

•• Le dernier rapport KPMG pour l’année 2021 fait état d’une estimation de 7,9 milliards de cigarettes de contrefaçon. Soit 15,4 % de l’ensemble des cigarettes consommées (le total du marché parallèle – en y ajoutant la contrebande de vraies cigarettes et les achats frontaliers – portant sur 35,4 % de la consommation / voir 3 août et 26 juin). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Contrefaçon de cigarettes : une deuxième usine clandestine en France … combien d’autres encore ?  , ,
14 Sep 2022 | Trafic
 

Gabriel Attal, ministre délégué chargé des Comptes publics, félicite les douaniers des brigades d’Aulnay-sous-Bois et Rungis, qui ont saisi, samedi 3 septembre, dans un entrepôt de Poincy (Seine-et-Marne), 28 machines manifestement destinées à la mise en place d’une ligne de production clandestine de cigarettes. Quatre individus de nationalité Moldave qui étaient sur place ont été interpellés.

Ainsi débute un communiqué de la Douane que nous reprenons intégralement.

Samedi 3 septembre à 11 heures, dans le cadre de la lutte contre les trafics de tabacs, les douaniers de Paris-Est contrôlent un entrepôt d’une zone industrielle de Poincy dans lequel ils soupçonnent l’entreposage de tabac de contrebande.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Contrefaçon : démantèlement d’une deuxième usine clandestine de cigarettes en France  ,