Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
28 Nov 2022 | L'Info
 

Philip Morris International a annoncé, ce lundi, la mise en œuvre du retrait obligatoire des actions restantes de Swedish Match, dont il détient désormais 93,1 % du capital à l’issue d’une offre publique d’achat lui permettant de demander la sortie du groupe suédois de la cote à la bourse de Stockholm. C’est ce qu’annonce Reuters dans une dépêche que nous reprenons.

Philip Morris avait lancé en mai une offre d’achat de 16 milliards de dollars (15,3 milliards d’euros) sur son concurrent (voir 12 mai).

« Nous sommes ravis d’avoir obtenu une participation de plus de 90 % dans Swedish Match, ce qui nous permet de lancer un processus de rachat des minoritaires (…) et demander le retrait de la société de la Bourse », a déclaré Jacek Olczak, CEO de Philip Morris dans un communi qué. « Cette transaction marque une étape importante dans l’accélération de notre objectif commun d’un avenir sans tabac », a-t-il ajouté.

Cette acquisition de Swedish Match, qui réalise la majeure partie de ses bénéfices grâce au « snus », une poudre de tabac consommée en la plaçant entre la gencive et la lèvre, permettra à Philip Morris de proposer des alternatives à la cigarette.

L’offre initiale de groupe américain de 106 couronnes suédoises (9,73 euros) a rencontré une forte résistance du fonds d’investissements Elliott Management et d’autres actionnaires avant d’être relevée à 116 couronnes (voir 30 octobre).

Elliott et les dix autres principaux actionnaires ont tous décidé d’apporter leurs actions à l’offre améliorée, suivi peu après par les actionnaires les plus réfractaires à l’opération, comme Framtiden et Bronte Capital (voir 2 et 7 novembre).

26 Nov 2022 | Vapotage
 

En complément de son enquête sur la résistance économique des industriels du tabac (voir 25 novembre), Le Figaro fait un zoom sur le durcissement de la réglementation concernant les produits du tabac de nouvelle génération.

Le succès d’Iqos, projet sur lequel PMI a misé une bonne partie des 9 milliards de dollars investis dans les alternatives au tabac, varie énormément d’un marché à l’autre.

•• En France, Iqos peine à décoller. Lire la suite »

25 Nov 2022 | Profession
 

Malgré un environnement des plus contraignant (hausses des prix, interdiction de publicité, paquet neutre, restrictions de distribution comme de consommation …), les modèles économiques des industriels du tabac résistent « de façon remarquable ».

Une enquête du Figaro Économie (extraits).

Les fabricants enregistrent certes un recul de leurs ventes en volumes. Mais leur chiffre d’affaires de continuer à croître dans le monde (+ 6,9 % au 1er semestre pour BAT, + 13,7 % sur neuf mois pour JTI). Lire la suite »

25 Nov 2022 | Vapotage
 

La filiale française du groupe Imperial Brands, Seita, a publié un communiqué au sujet du lancement de sa première cigarette électronique jetable : blu bar.

Selon le communiqué, « la croissance de la vape ne se dément pas – et particulièrement dans le réseau des buralistes – représentant aujourd’hui 20 % du marché. Avec près de 3 millions de vapoteurs en France, la France se classe à la quatrième place mondiale des pays où les fumeurs choisissent la vape comme alternative à la cigarette. Depuis 12 mois, un nouveau produit de vape est apparu : l’e-cigarette jetable. »

Julia Snedkova, directrice marketing blu : « Distribuée dans le réseau des buralistes, blu bar est le produit parfait pour les fumeurs adultes qui souhaitent une première expérience simple et satisfaisante avec la vape. » (Voir 8 novembre et 13 octobre)

 

Au fur et à mesure de ses succès dans le monde, l’Iqos évolue.

Une nouvelle version du device de tabac à chauffer de Philip Morris International est lancée sur un marché pilote, les Philippines (111 millions d’habitants) : Bonds by Iqos avec ses sticks compatibles, Blends.

Rappelons qu’une version précédente de l’Iqos – l’Iluma avec ses nouveaux sticks terea smartcore – à été lancée au Japon l’année dernière (voir 24 août 2021) et arrive actuellement sur plusieurs marchés européens (voir 7 janvier 2022).

Précisons que ces deux versions évoluées de l’Iqos sont, notamment, « bladeless » (sans lame) avec un nouveau système de mise en place des sticks. Lire la suite »

20 Nov 2022 | Profession
 

Tout à l’heure, sur le circuit de Yas Marina d’Abu Dhabi, la marque de vapotage de BAT – Vuse – et son partenaire de Formule 1 – McLaren Racing – vont se faire remarquer.

En effet, les McLaren de Lando Norris et Daniel Riccardo vont arborer une œuvre d’art sur leur carrosserie.

Soit la composition de l’artiste libanaise Anna Tangles qui a conçu pour les bolides une livrée « célébrant le pouvoir illimité de la créativité et le sentiment de libération que cela apporte. »

Anna Tangles succède ainsi à Rabab Tantawy, une artiste égyptienne qui avait déjà habillé spectaculairement les McLaren du grand prix d’Abu Dhabi de l’année dernière (voir 31 décembre 2021).

12 Nov 2022 | International, Vapotage
 

Le groupe américain de cigarettes électroniques Juul Labs a indiqué, ce 10 novembre, avoir trouvé « une solution » pour éviter la faillite grâce à l’apport de capitaux de la part d’actionnaires de la première heure mais aussi avec un drastique plan de restructuration (voir 23 et 25 octobre).

C’est ce que rapporte une dépêche AFP que nous reproduisons.

Juul, qui est aux prises avec les régulateurs pour la poursuite de l’exploitation du vapotage, a affirmé avoir « identifié une voie à suivre, rendue possible par un investissement en capital de certains de nos premiers investisseurs », selon un porte-parole. Lire la suite »

7 Nov 2022 | International, Profession
 

Philip Morris International (PMI) a annoncé, ce lundi avoir finalisé l’acquisition de 82,59 % des actions du spécialiste suédois des sachets de nicotine Swedish Match, un seuil inférieur aux 90 % précédemment visés pour conclure le rachat du groupe (voir ce jour). C’est ce qu’annonce une dépêche AFP que nous reprenons.

En mettant la main sur Swedish Match et son tabac à sucer (le « snus ») très prisé dans les pays scandinaves, PMI, qui commercialise les marques Marlboro et Chesterfield en dehors des États-Unis, cherche à développer son offre de produits sans fumée.

« Nous nous réjouissons que 82,59 % des actionnaires de Swedish Match, y compris – selon nous – les 10 plus gros actionnaires, aient proposé leurs titres au meilleur et dernier prix de 116 SEK (couronnes suédoises, ndlr) par action », a déclaré dans un communiqué Jacek Olczak, le patron de PMI.

Selon le cabinet spécialisé Factset, le fonds d’investissement américain Elliott Management est le premier actionnaire de Swedish Match avec 10,51 % des parts, suivi du fonds Davidson Kempner (5 %) et du gestionnaire d’actifs Fidelity (3,95 %).

« Nous prolongeons aujourd’hui la période d’acceptation jusqu’au 25 novembre pour donner aux actionnaires qui n’ont pas proposé leurs titres (…) un délai supplémentaire pour accepter l’offre tout en renonçant à la condition d’acceptation de 90 % pour donner des garanties aux actionnaires ayant déjà proposé leurs titre », a-t-il ajouté.

PMI, qui veut sortir Swedish Match de la Bourse de Stockholm, maintient toutefois l’objectif d’acquérir plus de 90% des actions du groupe scandinave, un niveau qui lui permettrait de forcer la vente des titres restants.

PMI a formulé une offre de rachat de Swedish Match en mai au prix de 106 couronnes par action avant de la relever en octobre à 116 couronnes par action. Ce relèvement a porté l’offre à 176,4 milliards de couronnes, soit environ 16 milliards de dollars.

 Commentaires fermés sur Swedish Match : PMI donne un nouveau délai aux actionnaires  ,
7 Nov 2022 | International, Profession
 

L’investisseur activiste Elliott Management a décidé de soutenir l’offre de 16 milliards de dollars (16,06 milliards d’euros) de Philip Morris International (PMI) pour le rachat de Swedish Match AB, rapporte le Financial Times ce 6 novembre, repris par Reuters dont nous reprenons la dépêche (voir 2 novembre, 26 et 30 octobre).

L’offre de Philip Morris avait reçu l’accord de plus de 80 % des actionnaires au dernier décompte, ce 4 novembre, et d’autres pourraient être traités ce 7 novembre, a rapporté le FT, citant des sources au fait du dossier.

•• Selon la loi suédoise, PMI doit obtenir l’accord de 90 % des actionnaires pour prendre le contrôle total de Swedish Match. La date limite de dépôt des titres par les actionnaires a expiré vendredi le 4 novembre. L’investisseur américain Elliott, PMI et Swedish Match ont refusé de commenter. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Swedish Match : l’actionnaire minoritaire Elliott soutient l’offre de PMI  ,