Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
12 Mai 2022 | International, Profession
 

À propos de l’offre d’achat de Philip Morris International sur Swedish Match (voir ci-dessous), Jacek Olczak, directeur général / CEO de PMI, a fait une déclaration officielle que nous reproduisons :

« Nous sommes heureux d’annoncer cette nouvelle étape passionnante dans la trajectoire de Philip Morris International et de Swedish Match vers un avenir sans fumée.

Soutenu par des arguments stratégiques et financiers convaincants, ce rapprochement donnera naissance à un champion mondial des produits sans fumée – renforcé par des implantations géographiques, des capacités commerciales et des portefeuilles de produits complémentaires – et ouvrira d’importantes plateformes de croissance aux États-Unis et dans le monde.  Lire la suite »

 

Philip Morris International (PMI) a annoncé, ce 11 mai, avoir offert 16 milliards de dollars (15,2 milliards d’euros) pour racheter le suédois Swedish Match, dans le cadre d’une stratégie visant à réduire la part de ses activités dans la cigarette (voir 10 mai). C’est ce qu’annonce une dépêche AFP, signée Alma Cohen, que nous reproduisons (extraits).

Swedish Match, spécialiste du « snus » – des poches de tabac à placer sous la lèvre (voir 11 mai) – a recommandé à ses actionnaires d’accepter l’offre de 106 couronnes par action, supérieure d’environ 40 % à son cours de Bourse de lundi.

•• PMI, qui commercialise notamment les marques Marlboro et Chesterfield en dehors des États-Unis, cherche depuis quelques années à diversifier son offre en proposant des alternatives moins dangereuses à la cigarette, comme le tabac à chauffer consommé sans combustion et sans papier, ou les e-cigarettes.

Dès 2016, l’entreprise basée à New York avait fait part de son intention d’arrêter à terme la vente de cigarettes et a depuis procédé à plusieurs acquisitions, comme en septembre dernier, celle du fabricant britannique d’inhalateurs médicaux Vectura (voir 16 septembre 2021).

Résultat : si PMI tirait l’essentiel de son chiffre d’affaires des ventes de cigarettes en 2015, l’activité de produits sans combustion représentait en 2021 près de 30 % de ses revenus. Et l’entreprise espère qu’elle générera plus de la moitié de ses revenus en 2025.

•• Coté à la Bourse de Stockholm, Swedish Match réalise pour sa part près des deux tiers de son chiffre d’affaires dans des produits sans fumée.

Sur le modèle du « snus » traditionnel – du tabac à sucer, en sachet, très prisé en Suède -, le groupe a développé ces dernières années des poches de nicotine pour se positionner dans les produits sans tabac. Swedish Match, qui vend également du tabac à chiquer et à priser, est aussi un important acteur dans les cigares, principalement dans les pays scandinaves et aux États-Unis.

En 2012, Swedish Match avait dit avoir reçu une proposition de payer 60 millions d’euros pour favoriser à Bruxelles une proposition de loi sur les produits du tabac auprès du commissaire de l’Union européenne chargé de la Santé. Il s’agissait alors de lever l’interdiction de commercialisation dans l’UE du « snus », dont la vente n’est autorisée qu’en Suède et en Norvège.

Swedish Match avait déposé plainte auprès de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) contre ce commissaire, le Maltais John Dalli, qui avait démissionné (voir 12 mai 2015, 16 octobre 2012).

•• En s’alliant avec PMI, « c’est très bien d’avoir la possibilité d’élargir la distribution de nos produits qui peuvent être en concurrence avec la cigarette », a indiqué à l’AFP Conny Karlsson, le président du conseil d’administration de Swedish Match.

« Nous considérons que c’est une bonne offre pour nos actionnaires », a-t-il ajouté. Pour mener à bien la transaction, l’entreprise suédoise s’est adjoint les conseils financiers de la banque Goldman Sachs.

L’action du groupe grimpait ce 11 mai de près de 9%, à 103,45 couronnes, après l’offre de rachat. Celle de Philip Morris, cotée au New York Stock Exchange, a connu une hausse de 1,56 %.

11 Mai 2022 | International, Profession
 

Le projet de rachat du suédois Swedish Match par Philip Morris (voir 10 mai) a été bien accueilli dans les milieux boursiers hier : + 20 % (meilleure performance pour l’indice européen Stoxx).

D’après le Wall Street Journal, le rachat pourrait être conclu sur la base d’une valorisation d’environ 15 milliards de dollars (14,2 milliards d’euros). Soit une prime de 25 % sur le cours de clôture de lundi.

•• Swedish Match est basé à Stockholm depuis plus d’un siècle. L’entreprise a commencé par produire des allumettes, comme son nom l’indique. Puis elle s’est progressivement diversifiée : des allumettes aux briquets (les marques Feudor et Cricket, c’est Swedish …), cigares-cigarillos, tabacs à priser et à chiquer …

Car la grande affaire de Swedish Match c’est le snus : des sachets de tabac que l’on met dans la bouche, interdits au sein de l’Union européenne sauf en Suède (voir 21 janvier 2018). Le Snus est également disponible en Norvège et en Suisse (voir 13 décembre 2017).

Mais le Snus est aussi présent aux États-Unis où la FDA l’a autorisé à se présenter comme une alternative moins nocive à la cigarette (voir 24 octobre 2019). Notamment sous la marque Zyn.

•• Grâce à ce savoir-faire, Swedish Match est présent sur le nouveau marché des poches de nicotine (« nicopouches » que l’on met en bouche, sur la gencive) homologuées sur certains marchés européens où cette catégorie est en expansion certaine.

À suivre.

10 Mai 2022 | International, Profession
 

Philip Morris International (PMI), négocie actuellement le rachat éventuel du groupe suédois Swedish Match (snus, poches de nicotine, cigarillos, briquets et allumettes) ont indiqué lundi les deux groupes, selon une dépêche AFP que nous reprenons.

« Les discussions sont en cours et il n’est pas certain qu’une offre soit faite », prévient toutefois PMI dans un communiqué, tandis que Swedish Match souligne, dans un document séparé, qu’il n’y a aucune certitude sur « les termes d’une éventuelle offre ».

Les deux groupes confirment ainsi l’existence de pourparlers rapportés dans un premier temps par le Wall Street Journal, selon qui PMI pourrait débourser jusqu’à 15 milliards de dollars. Lire la suite »

8 Mai 2022 | Vapotage
 

« Le marché de la vape est en pleine croissance en France. Et c’est le choix numéro 1 des fumeurs pour quitter la cigarette. En tant qu’acteur historique de la consommation de nicotine, nous accompagnons cette transformation, tant auprès des consommateurs, qu’aux buralistes, dont le métier est lui aussi en train de se transformer »

Romain Laroche, Directeur général de Seita / voir 5 mai.

6 Mai 2022 | International, Profession
 

Philip Morris International annonce avoir recruté Keagan Lenihan comme vice-présidente en charge des Affaires publiques (Governement Affairs and Public Policy). Elle sera basée à Washington.

Keagan Lenihan a exercé jusqu’à maintenant des responsabilités dans le secteur de la recherche médicale mais aussi au sein de la FDA / Food and Drug Administration (dont elle a été Chief of Staff de juin 2019 à janvier 2021), c’est-à-dire l’autorité s’occupant notamment de la réglementation du tabac et des autres produits à moindre risque dont le vapotage et le tabac chauffé (voir 2 mai 2022, 17 novembre 2021).

Elle s’y est particulièrement impliquée dans le dossier du non-accès des jeunes aux produits du tabac. Auparavant, elle a exercé des fonctions dans la haute administration sanitaire, à Washington, où elle a travaillé aussi pour la Maison Blanche et le Congrès américain. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : PMI recrute une ex haute responsable de la FDA  
5 Mai 2022 | Profession, Vapotage
 

Après avoir été la première entreprise de l’industrie à commercialiser dès 2018 sa cigarette électronique, myblu, dans le réseau des buralistes (voir 14 mai 2018 et 20 février 2019), Seita annonce le lancement de son nouveau système fermé, blu 2.0 (extraits du communiqué).

•• Convaincue de l’efficacité de la vape pour accompagner les fumeurs vers un produit à nocivité réduite et de sa capacité à être un relais de croissance pour l’entreprise, Seita annonce le lancement, dans un premier temps en phase pilote, chez plus de 3000 buralistes français, de son nouveau système fermé blu 2.0.

Inspirée par les meilleurs standards du marché,  blu 2.0 répond aux attentes des consommateurs les plus exigeants, sur la performance, l’innovation et la qualité. Lire la suite »

4 Mai 2022 | International, Profession
 

Japan Tobacco (JT) vient de publier ses résultats sur le premier trimestre (voir 22 février 2022). Sur la période, son volume de livraisons, dans le monde, a augmenté de +1,2 % à 128,5 milliards d’unités (sticks).

Ce qui se décompose en 126,6 milliards d’unités, concernant le combustible (+1 %), et 2 milliards d’unités, pour les produits à risques réduits (+16 %).

Parmi les marchés qui se sont particulièrement bien portés sur ce 1er trimestre – pour le tabac – on notera l’Espagne, la Pologne, le Maroc et l’Indonésie. Lire la suite »

3 Mai 2022 | International, Profession
 

Imperial Brands est en train de revendre ses activités en Russie (voir 22 avril) où ses marques représentent 5,5 % du marché.

D’après l’agence Interfax, le repreneur serait Fortuna Cigar House (FCH) qui est en fait une société joint-venture entre le grand logisticien (tabac et boissons) russe Megapolis (et dans lequel Philip Morris International et Japan Tobacco International ont une participation / voir 4 décembre 1 et 2 2013) et BVG Cigar House Fortuna, basé à Chypre. Créée à Odessa (Ukraine) en 1999, FCH opère en Russie depuis 2011. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Russie : qui va reprendre les activités d’Imperial Brands ?  ,