Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
4 Mai 2021 | International, Profession
 

Japan Tobacco International annonce un satisfaisant 1er trimestre avec une progression de ses livraisons, dans le monde, de +5,8 % par rapport à l’année dernière (soit 110,2 milliards d’unités / voir 10 février 2021 et 4 mai 2020).

Un résultat qui correspond notamment aux mesures de fermetures des frontières sur un certain nombre de marchés (comme en France, Allemagne et au Royaume-Uni) mais aussi à des progressions de parts de marché globales pour des marques telles Winston (+9,4 %) et Camel (+11,4 %).

•• Masamichi Terabatake (Président et CEO du groupe Japan Tobacco) a confirmé que, par ailleurs, le groupe se concentrait sur la production de sticks de tabac chauffé et préparait le lancement de la Ploom X, un nouveau device, pour le deuxième semestre de cette année. Lire la suite »

29 Avr 2021 | Profession
 

Comme prévu, Luc Jobin remplace Richard Burrows au poste de président (chairman) du groupe British American Tobacco.

Luc Jobin est au conseil de BAT depuis 2017. Il avait auparavant occupé, entre autres, les fonctions de CEO de Canadian National Railway Co et d‘Imperial Tobacco Canada (filiale canadienne de BAT).

•• Richard Burrows a déclaré, lors de l’assemblée générale du groupe qui s‘est tenue hier: « je sais que BAT est en bonne position pour un futur à succès avec Luc Jobin comme président et Jack Bowles comme CEO » (voir 3 octobre 2018). Lire la suite »

28 Avr 2021 | L'essentiel, Profession
 

La semaine dernière, lors de la présentation de ses résultats pour le premier trimestre, Philip Morris International a fait état de la part de marché de la recharge Heets de Iqos sur la ville de Londres : soit 5,1 % (du marché du tabac). Le double par rapport à l’année précédente.

Une performance significative, aux yeux de PMI, étant donné les conditions du marché britannique.

Toutes aussi intéressantes s’avèrent les parts de marché des Heets de Iqos dans un certain nombre d’autres capitales européennes.

Vilnius : 35,9 % au 1er trimestre 2021 (29,3% au 1er trimestre 2020)
Athènes : 22,2 % (18,5 %)
Rome : 18,8 % (13,3 %)
Prague : 16,8 % (14,5 %)
Lisbonne : 14,8 % (9,7 %)
Varsovie : 14,8 % (11,6 %)
Munich : 8 % (5,7 %)

(voir aussi 26 octobre 2020)

26 Avr 2021 | Profession
 

On sait que le Japon est un marché privilégié pour le développement du tabac à chauffer (voir 18 juin 2020).

D’où l’écho trouvé par la publication d’une étude clinique par Japan Tobacco, ce 22 avril, tendant à démontrer une réduction sensible de l‘exposition à un certain nombre de composants nocifs (et potentiellement nocifs) pour des fumeurs adultes japonais en bonne santé qui ont opté pour le tabac à chauffer.

En l’occurrence, cet échantillon a eu recours à quatre produits différents présents sur le marché japonais dont Ploom TECH+ (voir 13 octobre 2020) et Ploom S 2.0 (voir 6 novembre 2020). Cette étude ayant été réalisée sous autorité médicale.

Avec cette étude, JT apporte un élément significatif à la somme des contributions scientifiques sur le tabac à chauffer a déclaré, à cette occasion, Ian Jones (JTI Vice President, R&D Principal Scientist) : « bien qu’il soit nécessaire de continuer les études, ces résultats viennent étayer le potentiel des produits de tabac à chauffer, parmi lesquels Ploom TECH+ et Ploom S 2.0, pour la réduction des risques associés à l’acte de fumer. »

Tout en précisant que toutes les données sur les recherches du groupe sont disponibles sur le site JT-science.com.

22 Avr 2021 | Profession
 

Il y a une semaine, Philip Morris faisait l’objet d’articles polémiques dans Le Monde mettant en cause sa communication sur le tabac à chauffer et ses contacts avec certains relais d’opinion (voir 16 et 15 avril). À ce propos, Philip Morris France a mis en ligne la réaction suivante.

Nous la reproduisons intégralement.

•• Avant d’appeler à la « responsabilité sanitaire et fiscale » et d’accuser les autres acteurs de désinformation ou de conflit d’intérêt, il serait sage que chacun respecte ces mêmes principes. 

En relayant les propos d’articles sponsorisés par des associations militantes, les associations s’inscrivent précisément dans une démarche malhonnête de désinformation. Plus grave encore, en jouant cette carte de la désinformation sur les alternatives et en cherchant par dogmatisme à exclure du débat les industriels qui proposent des solutions nouvelles, elles participent à enfermer les fumeurs dans la cigarette.  Lire la suite »

21 Avr 2021 | Profession
 

Philip Morris International vient de présenter ses résultats du premier trimestre (voir 26 octobre 2020, 15 février 2021). Au total, le groupe aura livré dans le monde 167,25 milliards d’unités (cigarettes et tabac chauffé), soit -3,7 % par rapport au premier trimestre 2020.

En fait, les unités de tabac chauffé (les Heets de Iqos) ont connu une croissance de +29,9 %, à 21,73 milliards d’unités. Alors que les cigarettes ont reculé de -7,3 % (à 145,51 milliards d’unités).

•• On se rend compte ainsi que le tabac à chauffer représente 13 % du volume global du groupe.

On apprend aussi, au fil des résultats, que les produits à risques réduits – c’est à dire tabac à chauffer plus vapotage (sur certains marchés), appareils et consommables compris – pèsent pour 28 % dans le revenu mondial de PMI.

•• Philip Morris annonce compter 19,1 millions d’ utilisateurs d’Iqos dans le monde (soit pratiquement 5 millions de plus que l’année dernière). 73 % ont arrêté de fumer des cigarettes conventionnelles, soit 13,9 millions de personnes.

Sur la seule ville de Londres, le tabac à chauffer représente 5,1% du marché du tabac (2,2%, il y a un an).

16 Avr 2021 | Profession
 

Philip Morris France a réagi, hier, sur Twitter aux articles du Monde dénonçant son lobbying en faveur du tabac chauffé (voir ce jour et 15 avril). Extraits de ces messages.

« En tant que leader du secteur, engagé dans un plan de transformation pour en finir avec la cigarette, nous voulons en effet engager le débat et y participer à notre niveau aux côtés des autres acteurs et des pouvoirs publics, en partageant nos solutions et nos innovations.

« La lutte contre le tabagisme n’est pas une « guerre secrète » contre les acteurs de la santé publique, alors que nous partageons le même objectif : accélérer la fin de la cigarette, de loin le produit du tabac le plus dangereux …  Lire la suite »

16 Avr 2021 | Profession
 

Deuxième partie de l’enquête du Monde dénonçant ce qui relève en fait d’actions d’information et de communication sur le thème du tabac à chauffer (voir 15 avril).

Encore une fois, rien de délictueux dans ces faits. Le scandale étant qu’une personnalité de l’envergure du professeur David Khayat (voir 12 janvier 2021 et 3 mai 2016) ne marche pas dans la ligne officielle du discours anti-tabac. Extraits.

Fondateur de l’Institut national du cancer, le cancérologue, consultant pour de nombreux industriels, conseille le cigarettier Philip Morris, en quête de crédibilité scientifique pour défendre ses produits.  Lire la suite »

15 Avr 2021 | Profession
 

« Le grand cigarettier a créé une fondation pour lever les entraves au lobbying de l’industrie et promouvoir ses alternatives à la cigarette » …

Tel est le « thème » d’une nouvelle enquête du Monde et de The Investigative Desk (voir 29 décembre 2020), publiée par Le Monde.fr., ces dernières heures, et dans la version imprimée du quotidien, ce jour).

Soit de supposées « révélations » portant sur des faits déjà connus – certains relatés ici-même (voir 18 septembre 2017, 1er juin 2018) – et sur une démarche de communication et d’explications qui ne saurait être répréhensible en soi. D’ailleurs aucun fait délictueux n’est évoqué. Lire la suite »

12 Avr 2021 | L'essentiel, Vapotage
 

De façon progressive, le marché du vapotage arrive, notamment en France, à la maturité d’un grand marché de consommation. Avec les règles qui y correspondent : fiabilité, disponibilité et visibilité des produits.

D’où l’intérêt d’un nom reconnu dans le monde entier et la force d’une marque mondiale.

Dans cet esprit, la marque Vype (voir 27 juillet 2020 et 5 novembre 2018) change actuellement de nom, en France, pour devenir Vuse, marque internationale existant déjà dans plusieurs pays et devenant ainsi la signature mondiale des produits de vapotage de British American Tobacco.

•• Vuse arrive donc, en ce moment, dans les linéaires de vapotage des buralistes. Les appareils à système fermé et les capsules Vuse sont totalement compatibles avec les produits Vype epod et ePen 3.

Pour les systèmes ouverts, ce changement de nom s’accompagnera d’un nouveau design et d’un portefeuille revu pour mieux correspondre à la demande de consommateurs adultes responsables, précise-t-on chez BAT France.

•• Vuse a été lancée, dès 2013, aux États-Unis. Par le grand groupe cigarettier Reynolds American, qui avait notamment innové sur le marché de la vape et a été repris par British American Tobacco, il y a 4 ans (voir 20 juillet 2017).

Vype a été lancée en France en décembre 2015 (voir 11 décembre 2015).