Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
28 Nov 2022 | L'Info
 

Philip Morris International a annoncé, ce lundi, la mise en œuvre du retrait obligatoire des actions restantes de Swedish Match, dont il détient désormais 93,1 % du capital à l’issue d’une offre publique d’achat lui permettant de demander la sortie du groupe suédois de la cote à la bourse de Stockholm. C’est ce qu’annonce Reuters dans une dépêche que nous reprenons.

Philip Morris avait lancé en mai une offre d’achat de 16 milliards de dollars (15,3 milliards d’euros) sur son concurrent (voir 12 mai).

« Nous sommes ravis d’avoir obtenu une participation de plus de 90 % dans Swedish Match, ce qui nous permet de lancer un processus de rachat des minoritaires (…) et demander le retrait de la société de la Bourse », a déclaré Jacek Olczak, CEO de Philip Morris dans un communi qué. « Cette transaction marque une étape importante dans l’accélération de notre objectif commun d’un avenir sans tabac », a-t-il ajouté.

Cette acquisition de Swedish Match, qui réalise la majeure partie de ses bénéfices grâce au « snus », une poudre de tabac consommée en la plaçant entre la gencive et la lèvre, permettra à Philip Morris de proposer des alternatives à la cigarette.

L’offre initiale de groupe américain de 106 couronnes suédoises (9,73 euros) a rencontré une forte résistance du fonds d’investissements Elliott Management et d’autres actionnaires avant d’être relevée à 116 couronnes (voir 30 octobre).

Elliott et les dix autres principaux actionnaires ont tous décidé d’apporter leurs actions à l’offre améliorée, suivi peu après par les actionnaires les plus réfractaires à l’opération, comme Framtiden et Bronte Capital (voir 2 et 7 novembre).

3 Nov 2022 | Associations, L'Info
 

Invité sur RMC et RMC Story, ce 1er novembre, pour le démarrage du « Mois sans Tabac » (voir 30 et 31 octobre), Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le Tabac, a rappelé qu’il n’y a pas une seule et même méthode pour arrêter de fumer. Il est revenu à la charge sur les dangers de la puff très utilisée chez les jeunes (voir 26 octobre). Extraits. 

« Avec le Mois sans Tabac, il y a eu un énorme démarrage quand ça a été lancé, avec 900 000 inscrits. On est donc peut-être, maintenant, sur une ligne de fond qui est autour de 110 000 à 130 000 personnes prêtes à s’arrêter tous les ans à ce mois-ci » a-t-il commenté.

•• L’un des objectifs de l’association est le passage progressif au paquet à 15 euros en 2027. « Il faut un vrai courage politique pour aller dans ce sens et marquer le coup. L’OMS le dit, et cela est prouvé, l’augmentation du prix du paquet est la meilleure façon, notamment, de ne pas entrer dans le tabagisme » a-t-il affirmé. Lire la suite »

15 Oct 2022 | L'Info, Observatoire
 

Depuis le début de l’année, les trois quarts des Français ont déjà dépensé pour les jouets au moins autant ou plus que l’année dernière, malgré leurs craintes croissantes sur le pouvoir d’achat, selon The NPD Group (voir 5 décembre 2019). 

« Les consommateurs vont devoir faire des arbitrages d’une manière générale mais devraient préserver l’esprit de Noël » prévoit, dans Les Échos, Frédérique Tutt, experte monde de The NPD Group.

•• Les ventes de jouets en valeur à mi-septembre, qui représentent 44 % des dépenses annuelles, sont quasiment stables à -0,8 % par rapport à une année 2021 particulièrement dynamique et se montrent en progression de 5 % au regard de 2019, avant le Covid, selon une étude de l’institut menée en partenariat avec la FJP (Fédération française des industries Jouet-Puériculture) et la FCJPE (Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant).

Le calendrier permettra, en outre, cette année aux parents de terminer leurs courses au dernier moment, la veille du 25 décembre étant un samedi.

•• Dans le secteur, l’inflation en août était de 6 %, moins que les produits de grande consommation.

La baisse du pouvoir d’achat n’est cependant pas sans conséquences sur certaines emplettes. « On constate un recul des volumes sur les petits prix à moins de 10 euros, sur les achats d’impulsion. Mais au-delà de ce seuil, les quantités vendues sont stables » note Frédérique Tutt.

La place des différents canaux de distribution se normalise. Après une forte progression liée aux confinements, les ventes en ligne reculent de 14 % par rapport à 2021 tout en représentant désormais un quart du total. Les spécialistes du jouet regagnent du terrain, avec une hausse de leurs ventes de 9 % par rapport à 2019 à nombre de points de vente constant, ces derniers étant passés entre-temps de 917 à 854. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendance consommation : le secteur du jouet anticipe un bon Noël … sauf pour les petits prix   
20 Juin 2022 | L'Info
 

Concernant les membres du Gouvernement se présentant aux élections législatives et ayant un rapport avec l’actualité que nous évoquons ici-même, voici leurs résultats du deuxième tour.

• Gabriel Attal (ministre des Comptes publics) : réélu avec 59,8 % des voix.

• Gérald Darmanin (ministre de l’Intérieur) : réélu avec 57,5 % des voix.

• Brigitte Bourguignon (ministre de la Santé) : battue, avec 56  voix de différence par Christine Engrand du Rassemblement national.

27 Mar 2022 | International, L'Info, Trafic
 

De nombreuses organisations et partenaires internationaux mettaient en garde de longue date contre un  trafic notoire de cigarettes dans le port de Bar, le principal accès portuaire donnant sur l’Adriatique du pays. Durant l’été 2021, a même été ouverte une procédure visant à interdire le stockage de tabac dans la zone franche.

Le Premier ministre d’alors, Zdravko Krivokapić, et son adjoint, Dritan Abazović, présentaient même cette décision comme le coup « le plus fort » porté à la puissante mafia monténégrine du tabac (voir 3 juillet 2016). Mais ces dernières semaines ont montré que le coup n’était pas aussi fort qu’annoncé, rapporte Le Courrier des Balkans, spécialisé dans les événements de cette région. 

•• Le 9 février dernier, la cheffe du bureau des Douanes du Monténégro a reconnu publiquement que plus de 11 000 cartons contenant des cigarettes avaient disparu les six semaines précédentes de ces entrepôts. Valeur totale de la marchandise volée : 10,5 millions d’euros.

Un des vols aurait notamment eu lieu deux jours plus tôt, au moment où le port avait été évacué d’urgence après qu’un inconnu eut appelé la direction pour avertir de la présence d’une bombe dans son enceinte. Les douaniers ont ensuite remarqué que des scellés avaient été défaits dans les hangars.

Les cigarettes volées ont bien été retrouvées, sur le territoire de la Bosnie-Herzégovine, mais les responsables ne sont toujours pas identifiés. Ce qu’on sait, c’est que les hangars appartenaient à un certain Dragan Vujačić, qui a été inculpé pour contrebande de cigarettes en 2005, avant d’être acquitté en huit ans plus tard.

•• Hormis la procédure de l’été dernier, peu de choses ont été effectivement mises en place pour empêcher le trafic des produits stockés dans la zone franche du port de Bar. La direction douanière a fait quelques progrès en procédant au remplacement de certains cadres. Son actuelle directrice par intérim, Milena Petričević, n’a toutefois pas encore nommé de nouveau directeur du Bureau des douanes de Bar.

Grâce à la vidéosurveillance, il a pu être établi que six entrées et sorties non autorisées de camions avaient eu lieu dans la zone franche depuis le 28 décembre 2021. « D’après les horaires, ce sont les mêmes équipes de douaniers qui étaient en place à chaque fois », a expliqué Milena Petričević. « Je suis consciente que cet acte n’a pas pu être accompli sans une bonne logistique, (…) c’est pourquoi j’ai ordonné la suspension des huit responsables des équipes de jour et de nuit concernées. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Monténégro : une puissante mafia du tabac et de nombreux complices  
13 Mar 2022 | L'Info, Profession
 

Deuxième cambriolage de l’année

• Lot-et-Garonne. Ce samedi 12 mars aux environs de 2h30, une buraliste d’Agen a été brutalement sortie de son réveil par le déclenchement de l’alarme de son magasin.

Les malfaiteurs ont cassé la vitre de la porte d’entrée … Ils ont mis alors la main sur le petit fond de caisse ainsi que des paquets de cigarette.

Prévenus, les policiers n’ont eu besoin que de quelques minutes pour interpeller les auteurs : un majeur et deux mineurs. Lors de la fouille de leur véhicule, les fonctionnaires de police ont retrouvé l’outil avec lequel ils avaient fracturé la porte d’entrée et le butin dérobé.

Le majeur – domicilié à Agen – est déjà bien connu des services de police. Les deux autres sont des mineurs. Pour le buraliste, il s’agit du deuxième cambriolage de cette année … Le premier, c’était le 3 janvier. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
29 Jan 2022 | L'Info
 

Commando armé

• Isère. Encagoulés et armés, ils ont débarqué à trois, aux alentours de 8 heures ce vendredi 28 janvier, dans le tabac-presse de Frontonas (10 kilomètres de Bourgoin-Jallieu).

Pendant que l’un tenait en respect le buraliste contraint d’ouvrir le coffre puis de s’allonger au sol, ses deux complices se sont rendus dans la réserve afin de dérober des cigarettes.

Une fois leur voiture chargée du butin, le trio a pris la fuite puis abandonné et incendié leur voiture, à quelques kilomètres des lieux. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : chronique d’une insécurité ordinaire  ,
 

Conformément à ce qu’ avaient décidé les autorités – il y a déjà quelque temps (voir 19 septembre 2020) – l’année a commencé sans la moindre publicité pour un produit de tabac traditionnel à l’extérieur : en affichage de rue ou de stations de bus, par exemple … comme cela était encore autorisé en Allemagne.

Sont encore autorisés à la publicité extérieure: le tabac chauffé (jusqu’au 31 décembre 2022).

Et les produits du vapotage (jusqu’au 31 décembre 2023).

30 Déc 2021 | L'Info
 

La Confédération des PME a réagi à l’annonce des dernières mesures sanitaires par le Premier ministre, dans un communiqué (voir 27 décembre). En voici des extraits.

Le Premier ministre a annoncé plusieurs mesures destinées à freiner la propagation de l’épidémie de Covid-19.

•• Il est important qu’elles soient limitées dans le temps. Ainsi, le télétravail qui ressort de l’organisation même de l’entreprise, devra, par la suite, redevenir une décision de l’employeur. De même, l’idée envisagée d’une nouvelle « amende administrative pour les entreprises réfractaires au télétravail » est une ineptie alors que les entreprises ont parfaitement conscience des enjeux et ont eu une conduite exemplaire depuis le début de la pandémie.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bar-Tabac-Brasserie : « le fait, assez incompréhensible, que la consommation de nourriture et de boisson devra se faire en position assise » (CPME)  ,
26 Nov 2021 | L'Info
 

Plus de 9,89 millions d’annonces en ligne de produits ont été retirées entre juillet et octobre par des fabricants pour cause de contrefaçon, dévoile l’Union des fabricants (Unifab / voir 13 novembre ), à l’issue d’une enquête auprès de ses adhérents et reprise dans Le Figaro

•• Ce qui porte à plus de 27 millions le nombre d’annonces illicites supprimées depuis le début de l’année.

« Les chiffres colossaux des annonces illicites sont révélateurs de l’étendue de la contrefaçon à tous les pans de l’industrie », estime Christian Peugeot, le président de l’Unifab. En d’autres termes, aucun secteur n’est à l’abri, et cela encore davantage depuis la pandémie, puisque l’essor de l’e-commerce avec la crise a provoqué une explosion des offres de faux produits.

•• L’association lance ainsi cette semaine une campagne de sensibilisation pour le Black Friday (voir 23 novembre).

Une véritable nécessité quand on sait que, d’après une étude Ifop, 37 % des consommateurs français âgés de 15 ans et plus ont déjà acheté une contrefaçon en pensant que le produit était authentique.

Cette campagne survient alors qu’une proposition de loi « visant à moderniser la lutte contre la contrefaçon » déposée par des députés de la majorité doit être examinée mercredi en commission des lois à l’Assemblée nationale (voir 20 novembre 2021).