Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
17 Mai 2024 | Profession
 

À Montargis (au nord du Loiret), il a fallu près d’un an pour quun bar-tabac « le Balto », victime des émeutiers de l’été dernier, puisse rouvrir et que les patrons retrouvent leurs clients.

Dans la nuit du 29 au 30 juin, comme une centaine d’autres magasins de la ville, l’établissement de la rue du Général-Leclerc, en centre-ville de Montargis, était vandalisé par les émeutiers : les vitres brisées, le tabac et les cigarettes volés, les étagères cassées …

•• Le couple qui a repris le commerce en 2011 est arrivé une demi-heure après le début des faits : « on a viré des émeutiers, il y en avait une vingtaine. Je me rappelle qu’en pleine nuit, je ramassais les cartes postales qui avaient été jetées sur la chaussée. Elles étaient inutilisables mais ça me faisait de la peine de voir ça … » témoigne la buraliste dans La République du Centre.

Le chemin de la réouverture a été interminable, ponctué de visites d’experts, d’échanges avec l’assurance et les banques, de documents à retrouver, de justificatifs à produire. « Nous avions 8 000 produits en boutique : il fallait chercher les factures pour tout ça. Tous les jours, j’avais la tête dans les papiers et sur l’ordinateur. C’était usant et ce n’est pas fini » reconnaît le patron du bar-tabac.

Et, pendant ce temps, rien ne s’est arrêté : il fallait continuer à payer les loyers, les factures … « Tous les mois, je devais trouver 5 000 euros sans rentrée d’argent » poursuit celui qui a dû se résoudre à piocher dans les économies familiales. « J’ai eu une aide de l’Urssaf de 6 000 euros en septembre, parce que nous avons été fermés plus de trois jours et une autre aide de 10 000 euros de l’État, destinée aux buralistes (négociée par la Confédération / voir 8 août 2023) »

•• Depuis le 13 mai, « Le Balto » a rouvert ses portes et les clients fidèles reviennent … « Ce qui nous sauve, c’est que les gens nous connaissent. On a mis du temps à se faire une réputation et à faire de cet endroit un lieu sympa : par exemple, on en a fait en sorte qu’il n’y ait pas de télé, pour que les gens se parlent » explique la buraliste.

Tout n’est pas réglé, loin de là, et lui ne cache pas son inquiétude pour l’avenir : « je ne peux pas me battre tout le temps, mais je n’ai pas bossé 10 ans pour tout perdre … » (Voir aussi 21 août 2023).

9 Mai 2024 | Profession
 

Le tabac-presse du centre commercial de Hauteville à Lisieux (Calvados) avait fait les frais des émeutes urbaines de cet été. Dans la nuit du dimanche 2 juillet, il a été incendié, seulement deux jours après avoir été pillé (voir 4 et 15 juillet 2023). Le couple de buralistes a rouvert ses portes ce lundi 6 mai dans les locaux de la mairie annexe.

L’ancien préfet du Calvados, Thierry Mosimann s’était rapidement rendu sur place. Puis, dans la foulée, l’ancienne première ministre Élizabeth Borne avait échangé avec le buraliste, Denijs Breton, qui avait reçu de nombreux messages de soutien, rappelle Le Pays dAuge (voir 7 juillet). Lire la suite »

26 Avr 2024 | Profession
 

Pour cette célèbre civette-tabac-presse du quartier Maison-Blanche à Reims, les émeutes de l’été dernier ne sont plus qu’un mauvais souvenir. Cet établissement étant une affaire familiale depuis plusieurs décennies (voir 13 septembre 2014), l’essentiel est sauf : lhistoire continue.

Les sœurs jumelles propriétaires de l’établissement avaient  vécu un début d’été cauchemardesque lors du pillage par les émeutiers dans la nuit du 29 au 30 juin, selon LUnion. Des hordes de jeunes ont tout saccagé, s’attaquant en priorité au tabac et à l’abondante offre cigares. Cinq brouettes de verre ont été nécessaires pour nettoyer les lieux où les vitrines avaient été fracassées. Heureusement, le bâtiment n’a pas pris feu … Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Émeutes / Buralistes : « … et une force de caractère « (Reims)  ,
16 Fév 2024 | Profession
 

Par deux fois lors des exactions qui ont « embrasé » la France fin juin, un tabac-presse à Allonnes (6 kilomètres du Mans), a été la cible d’émeutiers. Le stock a été dérobé, le magasin incendié. Pendant de longs mois, le rideau est resté fermé. Le commerce va ouvrir de nouveau ses portes ce lundi 19 février.

Depuis chez eux, les buralistes ont suivi les assauts sur leur téléphone. Jusqu’à ce que les flammes détruisent tout, y compris les caméras de surveillance. « Tout était noir, la climatisation avait fondu », témoigne la patronne dans Ouest France.

•• Sept mois plus tard, personne n’a été arrêté mais le commerce va enfin pouvoir rouvrir. Avant d’accueillir de nouveau les clients, le tabac-presse a été « nettoyé, désinfecté, sécurisé. Il ne restait que les murs », détaille la buraliste. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Émeutes / Buralistes : … un magasin « plus moderne, plus joli, plus agréable » (Sarthe)  ,
3 Fév 2024 | Profession
 

Au cours de la nuit d’émeute du 30 juin au 1er juillet dernier, un buraliste de Rillieux-la-Pape (métropole de Lyon) avait été la cible dun pillage.

Trois individus avaient arraché le rideau métallique du commerce puis dérobé des cartouches de cigarettes. Les investigations qui ont suivi ces faits ont permis d’identifier l’un des auteurs présumés, mais celui-ci étant SDF, il n’avait pu être localisé.

Il a finalement été interpellé ce 24 janvier où des policiers l’ont reconnu sur un boulevard. En garde à vue, cet homme de 31 ans a reconnu les faits. Présenté le 26 janvier au parquet, il a été jugé en comparution immédiate et condamné à six mois demprisonnement avec sursis. (Voir aussi 8 décembre, 11 novembre et 30 octobre).

15 Jan 2024 | Trafic
 

Ce mardi 9 janvier à 19 heures, la police a été appelée pour des coups de feu sur une place en plein centre de Villeurbanne.

À son arrivée, elle a découvert un homme de 29 ans, connu des services de police, qui présentait une blessure par balle à la cuisse, relate Le Progrès. Selon les premières déclarations du blessé, assez concises, il aurait été victime d’individus avec lesquels il a eu un différend à propos de la vente de cigarettes de contrebande (voir 27 décembre 2023). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Villeurbanne : règlement de comptes sur fond de revente de tabac  ,
11 Jan 2024 | Profession
 

Le tabac-presse de Lydie Benoist dans le quartier des Couronneries à Poitiers (Vienne) a brûlé le 30 juin dernier lors des émeutes. Soutenue par ses clients, elle na pas le sentiment de l’être par les pouvoirs publics pour pouvoir rouvrir (voir 23 septembre).

« On remplit plein de papiers mais on na pas plus de nouvelles » témoigne-t-elle dans La Nouvelle République. « La cellule de crise quon nous avait promise ? On lattend toujours. Le Préfet ? On la vu une fois. Il nous a dit : on se reverra bientôt. Je ne lai jamais revu. » Lire la suite »

11 Jan 2024 | Trafic
 

Une enquête a été ouverte après un important incendie qui a en partie détruit un immeuble, dans le quartier de Plan Cabanes, à Montpellier. Lorigine pourrait être criminelle. Sachant que ce quartier correspond à un haut lieu de la vente à la sauvette de tabac comme de stups (voir 16 août et 15 février 2023).

Les sapeurs-pompiers du Sdis 34 ont engagé de gros moyens pour éviter la propagation des flammes jusqu’au dernier étage et à l’immeuble mitoyen : les appartements du rez-de-chaussée et du premier étage ont brûlé et ont été endommagés par le dégagement des épaisses fumées. Il n’y pas eu de victime à déplorer, les occupants des logements étant absents ou ayant pu les évacuer à temps.

Le feu, virulent, est parti du rez-de-chaussée, près du couloir d’accès aux étages.

Son origine pourrait être criminelle, comme l’indique ce mardi 9 janvier à Métropolitain un commerçant du coin bien au fait de la situation : « Un des appartements de limmeuble servait de nourrice à des trafiquants de drogue et vente de tabac de contrebande ayant pignon sur rue dans le quartier de Plan Cabanes, où les produits illicites étaient stockés. Cette nourrice était en contentieux avec les trafiquants depuis plusieurs semaines avant cet incendie ».

Dans ce contexte de règlement de compte, l’immeuble a-t-il été incendié par vengeance ? Après des investigations menées par la Police technique et scientifique du commissariat central en quête de prélèvements et indices divers en cours d’analyse, l’enquête est diligentée par la Sureté départementale de l’Hérault pour établir la cause exacte du sinistre.

 Commentaires fermés sur Montpellier : incendie (criminel ?) d’une planque de tabac de contrebande  ,
10 Jan 2024 | Profession
 

« Personne ne va vous oublier », a promis, ce mardi 9 janvier, le nouveau Premier ministre Gabriel Attal à des sinistrés des inondations, à qui il a réservé son premier déplacement à Clairmarais, dans le Pas-de-Calais (voir 9 janvier).

« Vous êtes lincarnation de cette France qui travaille, laborieuse, qui se lève tôt le matin », a-t-il assuré à une buraliste qui lui confiait son désarroi et son découragement face aux dégâts causés par les inondations historiques dans le nord de la France, rapporte l’AFP dans une dépêche.

« On est avec vous et je vais suivre évidemment tout ça de très près », a-t-il insisté. Photo : Reuters

9 Jan 2024 | Profession
 

« On ne va jamais s’en sortir » : dans le Pas-de-Calais, pour de nombreux sinistrés comme Christine Mahieu, dont le pavillon a été envahi la semaine dernière par 90 cm d’eau, le découragement domine lundi, avec le froid qui succède aux inondations.

Des crues record ont touché début janvier l’Aa, dans la région de Saint-Omer, moins de deux mois après un premier épisode de crues historiques. De nombreux chauffages ont été endommagés, alors que le gel fige la boue et la neige tombe à la mi-journée. C’est ainsi que débute une dépêche AFP, signée Béatrice Joannis, dont nous reprenons un autre extrait (…) Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Inondations / Pas-de-Calais : le service … bonnet sur la tête  ,