Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2021 | Profession
 

Le PMU annonce, dans Le JDD, un partenariat avec le joueur de l’équipe de France de football Antoine Griezmann.

Après trois ans de restructuration, de recentrage sur les paris hippiques et de soutien aux bars PMU, l’opérateur veut toucher de nouveaux publics. Et a décidé d’incarner ce nouveau virage avec un ambassadeur.

Antoine Griezmann, joueur de l’équipe de France de football et du FC Barcelone, passionné de courses, propriétaire d’une écurie, parieur averti, va s’associer à l’effort du PMU pour attirer de nouveaux fans (voir 28 et 14 mars). C‘est ce qu‘annonce Le Journal du Dimanche (extraits). Lire la suite »

1 Mai 2021 | Profession
 

En 2016, le patron d’un bar-tabac situé dans un centre commercial de Mâcon avait  « oublié », par deux fois, d’abonder le compte spécial de la Française des Jeux, encaissant les mises sur son propre compte bancaire.

La Française des Jeux a alors estimé qu’il avait détourné près de 6 000 euros. Le commerce était tenu par le couple de buralistes qui s’est séparé alors.

•• Le père et le fils, qui a repris depuis les rênes de l’établissement, ont donc été convoqués devant le tribunal correctionnel de Mâcon, ce mercredi 28 avril, pour répondre, tous deux, de faits d’abus de confiance, rapporte Le Journal de Saône-et-Loire.

À la barre, à peine était-il interrogé par la présidente d’audience, l’ancien buraliste, accablé, a tenté d’expliquer son comportement d’alors.

•• Il avait des soucis financiers, la société allait mal et il pensait naïvement redresser les comptes de son entreprise rapidement. Mais la liquidation judiciaire de celle-ci a été prononcée avant qu’il ait pu réparer les dommages.

Après délibération,  tous deux ont été condamnés à trois mois de prison avec sursis.

18 Avr 2021 | Observatoire
 

La crise sanitaire accélère la convergence entre monde physique et Internet, également dans le secteur des casinos. Lesquels voient bien comment les activités numériques de la Française des Jeux et du PMU ont profité d’un effet report en raison de la fermeture de nombreux points de vente. Une analyse des Échos.

« Tout le monde planche sur le sujet, a conscience qu’il faut en être. Il y a eu une amplification du développement du jeu en ligne avec la crise sanitaire » commente un connaisseur du secteur. Certains groupes sont déjà à pied d’œuvre (voir 21 et 19 mars). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire des jeux : les casinos vont-ils obtenir l’autorisation de « casinos en ligne » ?   ,
17 Avr 2021 | Profession
 

La Française des Jeux, privatisée fin 2019, a retrouvé au premier trimestre un niveau de mises supérieur à celui de 2019, avant la pandémie de Covid, reprend l’AFP à l’occasion d’une dépêche sur les résultats trimestriels de l’opérateur que nous vous avons présentés hier (voir 16 avril).

Les mises se sont élevées pour le premier trimestre 2020 à 4,6 milliards d’euros, soit une hausse de 12% par rapport au premier trimestre 2020, marqué par le début de la pandémie de Covid, mais aussi en hausse de 6% par rapport au premier trimestre de 2019, selon un communiqué de la Fdj (…)

La Fdj souligne que, pour cause de mesures prises pour endiguer l’épidémie de Covid-19, près de 10 % des points de ventes du groupe étaient fermés pour ce premier trimestre de 2021 alors qu’en 2020 seule la deuxième quinzaine de mars était concernée par ces mesures. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : l’AFP revient sur des chiffres trimestriels toujours bien accueillis par la bourse  ,
16 Avr 2021 | Profession
 

+12 % de mises par rapport au premier trimestre (atypique) de 2020. Mais aussi +6 % par rapport à 2019. Ils sont encourageants, les chiffres de la FDJ pour ces trois premiers mois 2021.

Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ, les a d’ailleurs commentés hier soir de la façon suivante : « malgré un environnement toujours affecté par le contexte sanitaire, le premier trimestre confirme la bonne orientation de nos activités, avec des mises qui dépassent les niveaux enregistrés avant la crise.

« Après avoir atteint près de 10 % de l’activité en 2020, les mises digitales poursuivent leur croissance à un rythme élevé et l’activité du réseau se maintient. Le programme d’évènements pour la loterie et un calendrier sportif dense, avec notamment l’Euro de football, devraient nous permettre de poursuivre cette dynamique dans les mois à venir. »

•• Dans ce contexte, la FDJ rappelle aussi que les mesures prises par les autorités françaises pour endiguer l’épidémie de Covid-19 affectent son activité avec :

• près de 10 % des points de ventes – essentiellement des bars – fermés sur tout le 1er trimestre 2021 contre la seule deuxième quinzaine de mars en 2020;
• un couvre-feu, actuellement fixé à 19 heures, et la limitation des déplacements.

En 2020, la première période de confinement avait débuté le 17 mars. L’offre de paris sportifs avait commencé à se réduire dès le 7 mars jusqu’à l‘arrêt de la très grande majorité des compétions sportives mi-mars. Le jeu Amigo avait été arrêté le 19 mars.

•• Ce 1er trimestre, par rapport à la même période de 2019, FDJ enregistre donc des mises totales en hausse de +6 %. Et par rapport au 1er trimestre 2020, ces mises sont en hausse de +11,8 %, à 4,6 milliards d’euros.

• Les mises loteries se montent à 3,5 milliards d’euros (+3,8%)

• Les mises tirage s’élèvent à 1,3 milliard d’euros, en hausse de +2,6 % et de plus de +20 % hors Amigo (la fermeture des bars et les mesures sanitaires strictes limitant le stationnement en point de vente continuent d’avoir un impact important sur Amigo, dont les mises reculent de plus de 50 %).

• Les mises Loto et Euromillions, en croissance de plus de +20 %, ont bénéficié de plusieurs cycles longs, notamment Euromillions avec un nouveau record de gain de 210 millions d’euros.

• Les mises des jeux instantanés ont atteint 2,1 milliards d’euros, en hausse de +4,6 %. Elles bénéficient notamment des bonnes performances des lancements et des relancements du trimestre.

• Autre constat : une forte dynamique de la loterie digitale, en progression de près de +90 %, portée par l’augmentation de près de +70 % du nombre de joueurs par rapport au 1er trimestre 2020.

• Avec un calendrier d’évènements sportifs revenu à la normale, les mises des paris sportifs s’établissent à 1,1 milliard d’euros, en croissance de +46,1 %, portée par un taux de retour aux joueurs élevé qui a favorisé le réinvestissement.

•• Toutes ces mises progressent sur tous les canaux de distribution :

+5,7 % en points de vente, à près de 4 milliards d’euros ;
• +87,2 % en ligne, à près de 0,6 milliard d’euros, soit plus de 12 % des mises totales de la FDJ contre plus de 7 % au 1er trimestre 2020.

(Voir 12 et 15 février).

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : + 5,7% dans le réseau pour ce 1er trimestre  ,
10 Avr 2021 | Profession
 

« Qui veut achever les petits commerces du centre-ville ? ». Les buralistes de La Souterraine (5 100 habitants, au nord de la Creuse) et des environs ont décidé de coller dans leur point de vente ces messages pour montrer leur désaccord annonce France Bleu

Ils ont tous les six l’agrément de la Française des jeux (FDJ) leur permettant de vendre des lotos et des jeux à gratter. Mais à la sortie de la ville, Leclerc vient aussi d’ouvrir un point de vente FDJ, il y a quelques semaines.

•• « Ce qui fait qu’on arrive encore à exister, c’est notre spécificité : le fait que les clients achètent chez nous des produits qu’ils ne trouvent pas ailleurs » explique à France Bleu le patron d’un bar-tabac près de l’église, « si on commence à trouver ce type de produits en grande surface, déjà que le centre-ville se meurt, c’est la porte ouverte à tout ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : remous après l’ouverture d’un point chez Leclerc à La Souterraine  ,
7 Avr 2021 | Profession
 

La FDJ lance le jeu à gratter « La Grosse Roue », qui permet de remporter jusqu’à 250 000 euros en tournant une roue lors d’une émission digitale. 

Ce ticket est disponible, depuis mardi, dans l’ensemble des points de vente FDJ et sur www.fdj.fr pour une mise de 3 euros.

Avec ce nouveau ticket, les joueurs peuvent gagner jusqu’à 1 000 euros et éventuellement bénéficier d’une expérience de jeu prolongée en venant tourner « la Grosse Roue » dans les studios FDJ, qui accueillent notamment les tirages iconiques de Loto et d’Euromillions. Ils participeront alors à une émission de tirage dont la diffusion sera exclusivement digitale. Ils pourront remporter entre 50 000 et 250 000 euros selon le tirage de la roue.

•• Ce ticket est inspiré du jeu canadien « Big Spin », dont le succès a conduit de nombreuses loteries internationales à développer des jeux sur le même concept. FDJ a d’ailleurs choisi de conserver la roue utilisée au Canada pour rester fidèle au jeu d’origine.

•• À travers ce nouveau ticket, FDJ renoue avec les codes de son célèbre jeu « Millionnaire » des années 90, qui proposait une expérience de grattage prolongée par une émission au cours de laquelle les candidats tournaient une roue. La concrétisation du gain des joueurs sous le regard des téléspectateurs a contribué à rendre le jeu emblématique et c’est aujourd’hui la promesse de « La Grosse Roue » avec son émission digitale.

•• L’émission de tirage sera produite par Kewl (l’agence créative de Konbini) et diffusée sur Konbini, média digital de référence connu pour ses contenus courts et dynamiques. Cette expertise a permis de construire un programme divertissant à la tonalité pop, qui respecte les codes du digital et apporte une touche humoristique et décalée.

Konbini diffusera le programme un mardi sur deux à partir du mois de juin. Il sera disponible sur son site Internet et ses réseaux sociaux, tout comme ceux de FDJ. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : « La Grande Roue »… 30 ans après le premier « Millionaire »   
6 Avr 2021 | Profession
 

Arrive la quatrième édition de la Mission Patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée à l’animateur Stéphane Bern. la Fondation du patrimoine a choisi 18 sites très différents pour la nouvelle édition du loto permettant leur sauvetage (voir 28 novembre et 18 septembre 2020). 

Les sites « reflètent la diversité du patrimoine – on y trouve des édifices religieux comme des bâtiments civils, agricoles, industriels ou militaires, en passant par des maisons de personnalités célèbres, mais aussi quelques châteaux », s’est félicitée la ministre de la Culture Roselyne Bachelot dans un communiqué repris par Le Figaro. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : quels nouveaux sites pour le Loto du Patrimoine 2021 ?   
6 Avr 2021 | Profession
 

Les paris sportifs sur internet ont représenté la majorité des réclamations, qui portaient le plus souvent sur de petites sommes, enregistrées par le Médiateur des jeux, indique celui-ci dans son rapport 2020, portant sur sa première année d’activité.

En quinze mois de fonctionnement, le médiateur a reçu 1 420 demandes, dont plus de la moitié (761) ont été jugées irrecevables, le plus souvent parce que le joueur avait omis de faire une réclamation écrite préalable auprès de l’opérateur de jeux, lit-on dans le rapport publié le 1er avril et repris par l’AFP. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Médiateur des jeux : les paris sportifs sur internet concentrent les réclamations  
28 Mar 2021 | Profession
 

Excellent reportage de L’Express sur le spleen des turfistes « privés d’hippodromes et de PMU ». Extraits.

Curieuse ambiance dans ce bar-tabac PMU emblématique de la porte de Choisy, à Paris.

•• L’horloge indique 13 h 48, et une cohorte de joueurs se relaie vers les cinq bornes qui permettent d’engager les paris hippiques, clôturés dans deux minutes. Derrière eux, le grand écran plat reste tristement éteint. Alors, les mordus se retrouvent devant le bistrot, où des barrières de chantier indiquant des travaux sur le tramway voisin forment une terrasse de fortune … Ce ballet de 13 h 50 et des poussières, tous les buralistes de France l’observent depuis le 11 mai 2020, date de la réouverture des courses, mais non des cafés.

•• « Mes clients vont souvent regarder la course sur le trottoir, sur leur téléphone, à quatre ou cinq, puis ils rentrent pour faire leurs paris », confirme un buraliste à Reims : « c‘est du lien social, les gens ont besoin de se rencontrer, de discuter des chevaux, et pour certains, c’est leur seule sortie de la journée ».

Plusieurs autres de ses habitués ne viennent plus, ou alors passent, furtivement, valider leur ticket. Le Covid n’a pas seulement bouleversé les mœurs des fans de foot … les turfistes, eux aussi, sont sommés d’adapter leur quotidien à l’interdiction de stagner dans les endroits restés ouverts.

Les pratiquants les plus prévoyants du « course par course », cette façon de miser sur toute une journée, de 11 h 30 à 19 heures, ont réagi en investissant dans une connexion 4G et un coupe-vent. Mais leur environnement s’est écroulé …

•• N’allez pas croire que ces acharnés du pronostic ont tous pris du champ. Si 25 % des points de vente du PMU sont fermés – ils représentaient avant la pandémie quelque 40 % du chiffre d’affaires de la société -, le montant des paris enregistre un recul de seulement 15 %.

À l’été 2020, un quasi-record de mises a même été enregistré : 2,34 milliards d’euros. Inespéré, puisque les chiffres étaient en baisse depuis plusieurs années (voir 31 décembre 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur PMU /Buralistes : « mes clients vont souvent regarder la course sur le trottoir avec leur téléphone, … puis ils rentrent pour faire leurs paris »  ,