Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
11 Août 2022 | Profession, Récents
 

Stéphane Pallez, présidente directrice générale du Groupe FDJ, a accordé un entretien au journaliste Stéphane Feuillebois du Revenu (magazine financier), que nous reproduisons ci-dessous pour l‘essentiel.

•• Comment jugez-vous vos résultats semestriels ?

Globalement, ce sont de très bons résultats (voir 29 juillet) qui montrent que La Française des Jeux (FDJ) a renoué avec une trajectoire de croissance dynamique, en particulier sur la loterie. La rentabilité est aussi au rendez-vous, avec une nouvelle amélioration de la marge d’exploitation (Ebitda), en hausse de 18 %.

Toutefois, compte tenu d’une base de comparaison 2021 qui était faible et des incertitudes qui pèsent sur l’environnement économique au second semestre, nous ne révisons pas à ce stade nos perspectives 2022.  Lire la suite »

6 Août 2022 | Profession
 

La plateforme de « fantasy football » – dont le jeu repose sur des NFT (non-fungible tokens / jetons non fongibles) à collectionner mais aussi sur les performances réelles des joueurs – va devoir convaincre le régulateur qu’elle n’entre pas dans le champ des opérateurs dont l’activité doit être encadrée par la loi sur les jeux d’argent.

C’est ce que rapporte un article du Monde que nous reproduisons. Décidément … cela va vite dans le secteur des jeux.

•• L’Autorité nationale des Jeux (ANJ, voir 26 avril, 17 février) lui a adressé une mise en garde pour la rentrée. Si les arguments de la start-up ne convainquent pas le régulateur, la plateforme pourrait être soumise à la réglementation régissant les opérateurs de jeux d’argent, à l’instar des plateformes de paris sportifs comme Betclic, Winamax et Unibet. Ce qui implique une demande d’agrément, des obligations en termes de prévention des addictions et de lutte contre le blanchiment d’argent (notamment en matière de vérification d’identité), un contrôle de l’interdiction aux mineurs, ainsi que des obligations financières pour garantir les avoirs des joueurs, et un ensemble de contraintes de supervision. En outre, les opérateurs de paris sportifs sont soumis à une fiscalité spécifique, et doivent reverser 7,5% des mises des parieurs à l’État.

Si l’ANJ a des doutes concernant Sorare, c’est que le jeu de « fantasy football » développé par la start-up fait intervenir l’achat de cartes de joueurs à collectionner (dont la propriété prend la forme de NFT) – c’est la dimension de mise – , un gain financier (en cryptomonnaies lorsque le joueur gagne un tournoi avec son équipe de 5 joueurs) et que l’issue des tournois dépend des performances des joueurs dans la vie réelle – c’est la dimension de pari – .

•• Sorare a développé sa contre-argumentation en expliquant, sur BFMTV, que son jeu n’impliquait pas de « sacrifice financier » en fonction d’un événement sportif en particulier, puisque les cartes, une fois acquises, n’étaient jamais perdues (elles peuvent d’ailleurs être revendues sur le marché secondaire, ce qui donne aussi au jeu une dimension spéculative), et qu’elles pouvaient être rejouées autant de fois que le souhaite le joueur.

La mécanique de Sorare étant bien plus complexe qu’un simple site de paris sportifs, tout repose donc sur l’interprétation qu’en fera l’ANJ, qui doit selon Le Monde rencontrer les dirigeants de Sorare début septembre. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Paris sportifs : la plate-forme Sorare dans le viseur de l’Autorité nationale des Jeux   , ,
5 Août 2022 | Profession
 

Mieux taxer les paris en ligne pour soutenir la filière équestre. Bruxelles a autorisé une mesure française – déjà appliquée – visant à soutenir l’organisation de courses hippiques.

«  Cette taxe n’est pas nouvelle » précise, dans Le Figaro, Emmanuel de Rohan Chabot, directeur général de Zeturf. « Elle existait depuis 2013, avec une assiette calculée sur les mises, et non sur le produit des jeux. Il fallait l’approbation de la Commission pour changer le mode de calcul et l’aligner sur la fiscalité générale sur les paris sportifs et hippiques. »

•• Cette taxe est établie « sur la base de l’intérêt commun que le PMU et les opérateurs concurrents de paris hippiques en ligne attachent à l’organisation des courses sur lesquelles les paris sont pris  » explique la Commission. Elle s’appliquera jusqu’au 31 mai 2026, avant d’être, très probablement, renouvelée.

Profitant aux sociétés de courses, son taux sera compris entre 22 % et 31  % du produit brut des jeux des opérateurs de paris hippiques en ligne. Son budget annuel sera d’au maximum de 88 millions d’euros. « Dans son principe, le nouveau mode de calcul ne change pas le montant de la taxe » insiste-t-on au PMU.

•• Selon la Commission, cette taxe est nécessaire et appropriée pour maintenir la viabilité de la filière hippique et du marché des paris hippiques. Elle contribuera au développement des courses et de l’élevage de chevaux ainsi qu’à l’amélioration de la race chevaline et de l’offre de paris.

« Les organisateurs de paris et les sociétés de courses ont besoin l’un de l’autre et doivent se soutenir mutuellement » assure Édouard de Rothschild, président de France Galop. « Dans un contexte économique très difficile, la filière hippique cherche à se maintenir. Elle bénéfice des résultats du PMU. Mais afin de rester compétitive par rapport aux autres grands pays de courses (États-Unis, Japon, Australie), elle a besoin de recettes additionnelles ».

2 Août 2022 | Profession
 

La Française des Jeux lance le ticket à gratter éphémère « Route des vacances », qui permet de remporter jusqu’à 30 000 euros pour une mise de 3 euros.

Ce jeu est disponible depuis le 1er août dans l’ensemble des points de vente FDJ.

Il offre la meilleure fréquence de gain des jeux à 3 euros, avec 1 chance sur 3,26 de remporter un lot.

Le design « immersif » du ticket invite au voyage et à l’évasion. Les joueurs peuvent prendre une pause détente en s’imaginant parcourir les routes d’un paysage désertique, précise encore la FDJ dans son communiqué.

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : « sur la Route des vacances », le jeu du mois d’août  
2 Août 2022 | International
 

1,3 milliard de dollars : le super gain de la loterie américaine a trouvé un gagnant, après plus de 30 tirages, dans l’Illinois. Il ne lui reste plus qu’à se manifester pour devenir l’un des plus gros vainqueurs de l’histoire de la loterie (d’après Le Parisien et l’AFP).

Depuis trois mois, la cagnotte montait, montait et montait encore. Au point que l’on se demandait si le record absolu du plus gros gain remporté à la loterie ne finirait pas par être dépassé.

•• Et qu’une chaîne de restauration rapide a fini par offrir des tickets à chacun de ses 50 000 employés. Aucun d’entre eux n’a malheureusement touché le jackpot. Mais imaginez donc : l’heureux vainqueur du « Mega Millions », qui porte décidément très bien son nom, vient de remporter pas moins de 1,33 milliard de dollars.

« Joueurs du Mega Millions, vérifiez vos tickets ! Nous avons un gagnant (…) dans l’Illinois. Restez à l’écoute pour plus de détails », a tweeté la loterie de cet État du centre-est des États-Unis. « Nous sommes impatients de savoir qui a gagné et espérons féliciter le gagnant bientôt ! » complète dans un communiqué le dénommé Pat McDonald, un responsable de Mega Millions.

•• On ignore encore tout de l’identité du vainqueur en question. Il ou elle a d’ailleurs parfaitement le droit de ne jamais se faire connaître. La loi de l’Illinois permet en effet à ses grands gagnants de ne jamais révéler leur identité ou leur adresse. Tout ce que l’on sait, c’est qu’il ou elle a réussi un exploit de taille : cocher tous les bons numéros, à savoir les 67, 45, 57, 36, 13 et 14. La probabilité d’y parvenir était tout de même assez faible, estimée à une chance sur 303 millions.

Le gros lot avait d’abord été évalué à 1,28 milliard de dollars, mais « la valeur finale a été supérieure à l’estimation », sur la base des ventes réelles, explique Mega Millions.

•• Le 1,337 milliard de ce 29 juillet représente ce que l’heureux gagnant obtiendrait s’il acceptait d’étaler le paiement. Car il dispose de deux options pour toucher son gain. Il peut opter sur un versement de plus de deux millions de dollars par mois sur 30 ans. Ou bien préférer un versement immédiat, auquel cas il devra se « contenter » d’une cagnotte de 780 millions de dollars. Une somme à laquelle il faudrait encore retrancher les impôts. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : comment fonctionne la super-loterie à 1,3 milliard de dollars ?  
31 Juil 2022 | Profession
 

8,870 milliards d’euros

Montant des mises FDJ, dans les points de vente physique des détaillants, pour le premier semestre. Soit +10 % par rapport au premier semestre de l’année dernière (encore perturbée par la crise sanitaire / voir 29 juillet).

29 Juil 2022 | Profession
 

La Française des Jeux annonce ses résultats du 1er semestre 2022 dans un communiqué dont nous reprenons l’essentiel pour nos lecteurs.

À cette occasion, Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ, a déclaré : « le deuxième trimestre a confirmé la bonne tendance du début d’année, en particulier sur la loterie. Notre activité progresse sur le semestre, en point de vente et sur le digital.

Compte tenu de la dégradation de l’environnement économique global, le Groupe reste prudent mais confiant dans ses perspectives construites sur son modèle de jeu extensif et responsable. Nous continuons à investir pour accompagner le développement de nos activités, dont celle de Paiement et Services grâce à deux acquisitions, Aleda et L’Addition (voir ce jour). Le Groupe poursuit ainsi sa stratégie de croissance durable et rentable au bénéfice de l’ensemble de ses parties prenantes. »

ACTIVITÉS DU PREMIER SEMESTRE 2022

La performance du 1er semestre 2022 a été amplifiée par une base de comparaison affectée par la crise sanitaire au 1er semestre 2021, les diverses limitations instaurées pour endiguer l’épidémie de Covid-19 n’ayant été totalement levées que début juin 2021. Les mises du Groupe s’élèvent à 10 milliards 46 millions d’euros, en hausse de 9,7 % par rapport à 2021.

Les mises en point de vente progressent de 10 %, à 8,870 milliards d’euros, portées par le succès des initiatives marketing et commerciales du Groupe et le retour à la normale de la fréquentation des points de vente, dont près de 10 % étaient fermés au 1er semestre 2021.

• La solide dynamique des mises en ligne, +9 %, est portée par la progression du nombre de joueurs. À 1,176 milliards d’euros, elles représentent 12 % des mises du semestre. Le taux de retour aux joueurs (TRJ) ressort à 68,0 %, comparativement à 68,7 % au 30 juin 2021. Sa baisse est uniquement liée aux paris sportifs. La part revenant aux gagnants s’élève ainsi à 6,828 milliards d’euros (…)

DES ENGAGEMENTS RSE RENFORCÉS

• Don de 200 000 euros à l’Office National des Forêts (ONF). Face à l’ampleur des incendies qui ont touché les forêts françaises ces dernières semaines et dans la continuité de son engagement en faveur de la préservation de la biodiversité des forêts en France, le groupe FDJ a souhaité faire un don de 200 000 euros au fonds « ONF – Agir pour la Forêt » géré par l’Office National des Forêts afin de participer à la mobilisation nationale et de contribuer à la reconstitution des forêts détruites.

• Le jeu responsable au cœur du modèle d’affaires de FDJ. Le Groupe renforce ses actions de prévention du jeu excessif et du jeu des mineurs :

• Dans le cadre de son engagement de consacrer 10 % de ses dépenses publicitaires totales à la prévention du jeu excessif et du jeu des mineurs, le Groupe a lancé en avril une nouvelle campagne d’information « Les règles du joueur ». Avec quatre films télévisés de trente secondes, FDJ rappelle les bonnes pratiques du jeu d’argent : avoir plus de 18 ans, se fixer un budget et surveiller sa pratique, notamment grâce à des outils mis à disposition par FDJ.

• Sur la prévention du jeu des mineurs, FDJ poursuit son action autour de trois axes : l’information du grand public, la formation et les sanctions des détaillants, avec une nouvelle campagne de « visites mystères » permettant de continuer à améliorer les pratiques des points de vente en la matière.

• Nouvelle notation extra-financière sur le « score carbone ». FDJ obtient le score carbone « A » et intègre l’indice Vérité40 établi par Axylia et composé des 40 meilleurs scores carbone des entreprises du SBF 120.

LES COÛTS DES VENTES S’ÉLÈVENT À 652 MILLIONS D’EUROS

474 millions d’euros représentent la rémunération des détaillants, dont la progression (+10 %, soit +42 millions d’euros) est corrélée à celle des mises en point de vente, et 178 millions d’euros les autres coûts des ventes, dont l’augmentation de +12 % (+19 millions d’euros) reflète l’activité commerciale réduite du 1er semestre 2021.

• Les coûts marketing et communication comprennent les coûts de publicité et de communication ainsi que ceux liés au développement de l’offre de jeux et de services. Ils s’élèvent à 221 millions d’euros, une hausse de +13 % (+26 millions d’euros) par rapport au 1er semestre 2021 principalement attribuable au développement de l’offre.

• Les coûts administratifs et généraux regroupent principalement les frais de personnel et de fonctionnement des fonctions centrales, ainsi que les coûts des bâtiments et les coûts d’infrastructures informatiques. Ils s’établissent à 88 millions d’euros, en baisse de 2 millions d’euros par rapport au 1er semestre 2021 (…)

À suivre …

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : +10 % de mises en points de vente (résultats semestriels)  ,
29 Juil 2022 | Profession
 

La Française des Jeux annonce l’achat de L’Addition, spécialiste français des solutions de gestion, d’encaissement et de paiement à destination des cafés-hôtels-restaurants (CHR). C’est ce que rapporte un communiqué de la FDJ que nous reprenons dans son intégralité.

Cette opération fait suite à l’acquisition, finalisée mi-juillet, d’Aleda, acteur majeur de ces solutions dans le réseau des buralistes et diffuseurs de presse (voir 8 et 9 juillet).

•• Elle s’inscrit dans la stratégie de développement de l’activité Paiement et Services du groupe FDJ, qui vise à devenir le premier réseau d’encaissement et de paiement de proximité en France.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ : rachat de L’Addition  , ,
26 Juil 2022 | Profession
 

Face au coût de la vie qui augmente, certains n’hésitent pas à débourser quelques euros de plus dans les jeux de hasard, guidés par l’espoir du changement … Exemple de terrain à Tours. 

« Lorsqu’il y a des périodes difficiles, on vend beaucoup plus de jeux » constate le patron d’un tabac-presse dans La Nouvelle République.

•• Dans son établissement, on ne parle pas du pouvoir d’achat, ni du prix de l’essence ou de celui de l’huile. « Les gens viennent se changer les idées », explique-t-il. Ils repartent souvent avec plusieurs tickets à gratter vendus à 5 euros pièce, quelques jeux à 1 euro pour compléter leur main. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : avec l’inflation, le jeu de hasard continue de vendre sa part de rêve …  , ,
25 Juil 2022 | Profession
 

La Fondation d’entreprise FDJ (voir 20 mai et 3 mars) a effectué un don de 200 000 euros en faveur des réfugiés ukrainiens accueillis en France. Ce don a été remis à deux associations : Bibliothèques Sans Frontières et Ensemble pour le Développement Humain. Nous reprenons le communiqué de la FDJ. 

À cette occasion, Charles Lantieri, Président de la Fondation d’entreprise FDJ et Directeur général délégué du groupe FDJ, a déclaré : « dans les premiers temps de la guerre, le groupe FDJ a fait un don d’urgence de 200 000 euros à La Croix-Rouge pour venir rapidement en aide aux Ukrainiens. Nous souhaitons, aujourd’hui, contribuer à répondre aux besoins de plus long terme des réfugiés.”

•• Le don de 180 000 euros à Bibliothèques Sans Frontières a permis de financer la création d’une application mobile dédiée aux réfugiés ukrainiens sur notre territoire, développée avec des experts de français langue étrangère (FLE) ukrainophones.

L’application intègre des contenus pédagogiques d’apprentissage de la langue française (vocabulaire et expressions courantes, prononciation…). Les utilisateurs peuvent également trouver des contenus culturels et des informations administratives en ukrainien, qui permettent de faciliter leur intégration.

Actuellement en phase de test, l’application sera disponible à la rentrée. Son socle technique pourra être utilisé pour d’autres versions linguistiques afin d’être utilisée par des réfugiés de diverses origines.

•• La Fondation FDJ a également fait un don de 20 000 euros à Ensemble Pour le Développement Humain, une association socio-éducative et humanitaire qui œuvre pour la mise en place d’un accompagnement global dans un centre d’hébergement d’urgence, situé à Noisy-le-Grand et accueillant 72 réfugiés ukrainiens. Les activités proposées répondent aux besoins d’insertion et d’apaisement psychologique des réfugiés, toujours selon le communiqué.

 Commentaires fermés sur FDJ : avec un don de 200 000 euros, la Fondation soutient les réfugiés ukrainiens  , ,