Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
31 Mar 2023 | Pression normative
 

La proposition de loi pour mieux encadrer le business des influenceurs sur les réseaux sociaux remet sur la table certaines dérives publicitaires, notamment en matière d’alcool. Le texte est examiné en ce moment par les députés. Dans les coulisses de l’Assemblée nationale, le lobbying fait rage, selon Le Figaro (extraits). 

Alors que le texte prévoit l’interdiction de la promotion de la chirurgie esthétique et des placements financiers à risque, il ne fait qu’entériner sur le sujet de l’alcool que les influenceurs soient soumis à la réglementation prévue par la loi Évin. Lire la suite »

4 Mar 2023 | Trafic
 

Avec plus de 1 100 abonnés inscrits sur une page Facebook qu’il avait spécialement dédiée à son activité illégale, c’est un business sacrément lucratif que cet habitant d’Alençon, âgé de 30 ans, avait mis en place entre janvier 2019 et décembre 2020.

Jugé ce jeudi 2 mars devant le tribunal judiciaire d’Alençon, cet homme au casier judiciaire déja dense (18 mentions) est poursuivi pour avoir acquis et revendu toute une série de vêtements et d’objets de contrefaçon (chaussures, maroquinerie, parfum) dont il faisait l’acquisition au marché aux Puces de Paris, rapporte Ouest France.

•• « Au début, je n’y allais que pour moi. Puis pour des membres de ma famille. Ça s’est fait de bouche-à-oreille. Et j’ai été pris dans l’engrenage », concède le trentenaire qui explique être monté progressivement en régime.

De fil en aiguille, il a étoffé sa marchandise … pour aller sur le tabac  : « je suis tombé sur des cartouches de cigarettes. Au début c’était pour moi. Après, ça m’a permis de ne plus avoir à payer pour du tabac. Je me faisais une marge entre l’achat et la revente. Mais le tabac était mauvais ».

•• « Ça me permettait d’améliorer mon quotidien. D’emmener les enfants à Disneyland ou au parc Astérix. Au total, j’ai dû gagner 10 000 euros sur deux ans » a-t-il calculé à la barre du tribunal.

Au final, la facture s’avère salée. Car en plus de l’obligation de devoir s’acquitter d’une amende douanière de près de 12 000 euros, il a été condamné à une peine de six mois de prison ferme qu’il purgera en bénéficiant d’un dispositif de bracelet électronique. (Voir aussi 28 janvier 2023, 8 novembre 2022).

 Commentaires fermés sur Alençon : 1 100 abonnés sur une page Facebook « tous trafics »   , ,
1 Mar 2023 | International, Trafic
 

La désactivation de 2 000 annonces de vente de tabac à rouler présentes sur des plateformes de commerce en ligne ou des boucles entre particuliers de réseaux sociaux …

Tel est le bilan 2022 de la collaboration entre l’administration fiscale espagnole et la Mesa del Tabaco (que l’on peut traduire par « table ronde / forum du tabac » regroupant tous les acteurs de la filière tabac, des estanqueros-débitants de tabac aux fabricants / voir 4 août 2021). Ce bilan correspond à 90 % des annonces repérées.

Sachant que la plupart des annonces désactivées correspondaient à des particuliers se livrant à l’activité de vente de tabac à rouler dont les paquets sont confectionnés artisanalement soit chez eux – à partir de lots de tabac semi-transformés récupérés sur le marché parallèle (voir 14 avril 2018) – soit dans des ateliers clandestins (voir 17 juin 2021). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Espagne : la chasse aux annonces illégales de vente de tabac sur les réseaux sociaux  ,
26 Fév 2023 | Profession
 

Sur la plateforme en ligne Parions Sport de la FDJ, on trouve les plus grandes compétitions de football comme la Ligue des champions, mais aussi des rencontres non télévisées en France – voire totalement obscures – comme la D1 albanaise, azerbaïdjanaise ou kosovare. C’est sur cette dernière compétition, le championnat du Kosovo, que pèsent de lourds soupçons de corruption.

Pour le moment, l’affaire intéresse la justice et la police françaises, plus exactement le Service central des Courses et Jeux, l’une des entités de la Direction centrale de la Police  judiciaire. Ces enquêteurs spécialisés surveillaient depuis des mois plusieurs ressortissants kosovars installés dans le grand Est, selon Le Parisien.

•• Au fil de leurs investigations, ils ont acquis la conviction que ce groupe d’une dizaine d’hommes,  âgés entre 24 et 50 ans, était destinataire de « tuyaux « très précis sur les résultats du Llapi Podujeve, l’un des douze clubs de la D1 du Kosovo, bien avant le coup d’envoi de leurs matchs.

Leurs informations étaient puisées, semble-t-il, à la meilleure source puisque les membres de la direction et du staff technique et plusieurs joueurs de cette équipe de la ville de Podujevo (proche de la capitale Pristina), seraient impliqués dans ce vaste réseau de corruption. Sous la pression de leurs dirigeants, plusieurs joueurs de cette équipe auraient accepté de « lever le pied » afin d’obtenir des résultats sportifs négatifs prévus à l’avance, de concert avec les parieurs.

•• Ceux-ci, membres de la communauté kosovare basés en France, en profitaient alors pour miser de belles sommes sur le site de la Française des jeux. Le montant des gains réalisés de cette façon au cours de l’année 2022 s’élèverait au minimum à 360 000 euros.

Une partie de ce montant aurait été renvoyée au Kosovo et même réinjecté dans les caisses du club par l’intermédiaire de l’un de ses sponsors. Cette mécanique parfaitement huilée a fini par s’enrayer lorsque la Française des jeux a décidé de suspendre les versements après avoir repéré des mises suspectes sur l’un de ces matchs.

•• Contactée, la FDJ précise avoir effectué alors un signalement auprès de la plateforme nationale de coordination de la lutte contre la manipulation des compétitions sportives avant de déposer plainte. Parmi les neuf personnes interpellées mardi matin notamment à Dijon et Mulhouse, cinq d’entre elles ont été placées en garde à vue. Finalement, quatre hommes ont été présentés ce jeudi 23 février devant un juge d’instruction de Nancy.

 Commentaires fermés sur FDJ / Parions Sport : des paris truqués sur des matchs du championnat … kosovar  ,
20 Fév 2023 | Profession
 

Au cours des dernières semaines, des influenceurs ont diffusé des messages promotionnels sur Instagram pour des jeux d’argent auprès de leurs nombreux abonnés, rapporte Franceinfo. Avec, à chaque fois, un même annonceur : la Française des Jeux  (FDJ).

Parmi les publicités en question, certaines concernaient la dernière « Pluie de millionnaires » (voir 2 février). D’autres tentaient d’inciter les internautes à jouer à la loterie EuroMillions, ou pour la cagnotte dédiée au « vendredi 13  ».

Auprès de Franceinfo, l’association Addictions France – qui lutte contre les publicités Instagram pour de l’alcool – regrette cette stratégie de la FDJ . « Aujourd’hui, 95 % des mineurs se trouvent sur les réseaux sociaux. 70 % des parieurs ont moins de 34 ans. Ce sont aussi les jeunes qui sont les plus à risque d’addiction » alerte l’association.

Auprès de l’émission Tech&Co (BFMTV), la FDJ reconnaît l’existence de ces partenariats … tout en assurant que les influenceurs ne peuvent être sélectionnés pour la diffusion (rémunérée) de telles publicités que si leur compte affiche moins de 16 % d’abonnés ayant moins de 18 ans. La FDJ ne précise toutefois pas comment ces données sont collectées et vérifiées.

Toujours auprès de Tech&Co, la FDJ précise que d’autres campagnes publicitaires sont diffusées sur les réseaux sociaux, toujours par le biais d’influenceurs, pour mettre en garde les internautes contre l’addiction aux jeux.

Par le biais d’une proposition de loi, appuyée par la consultation publique menée par Bercy sur les influenceurs, le Gouvernement pourrait par ailleurs légiférer sur la question. En interdisant purement et simplement les publicités pour des jeux d’argent diffusés par des influenceurs, conclut BFMTV ce 17 février.

18 Fév 2023 | International
 

L’agence Reuters annonce que Twitter accueille désormais les publicités sur les produits du cannabis dont la vente est autorisée dans une quinzaine d’États américains (voir 25 décembre 2022, 4 février 2021).

Sachant que le réseau social d’Elon Musk accueillait déjà les publicités de produits CBD.

Pour le cannabis, Twitter assure que les annonceurs devront prouver qu’ils ne visent, à travers leurs messages, qu’une population de plus de 21 ans et vivant dans les États où le produit est utilisé.

L’annonce a été accueillie avec satisfaction par les grosses marques de cannabis opérant aux Etats-Unis : Curaleaf, Cresco Labs. Facebook, Instagram et TikTok suivent, pour le moment, une politique « no cannabis advertising ».

18 Fév 2023 | Trafic
 

Ce 11 février, la gendarmerie d’Évreux procédait à un banal contrôle routier au Mesnils-sur-Iton (au sud de l’Eure). Dans l’une des voitures contrôlées, les militaires ont découvert une marchandise suspecte dans le coffre.

Il y avait 11 cartouches de cigarettes, un pot de 300 grammes de tabac à rouler ainsi que 10 paquets de 30 grammes de tabac, le tout en provenance de l’étranger, selon Tendances Ouest. L’enquête menée par la gendarmerie de Nonancourt a permis de mettre à jour l’existence de tout un trafic de tabac. Lire la suite »

18 Fév 2023 | Observatoire
 

Les habitudes en matière de consommation prises durant la pandémie se sont installées. Plus besoin de confinement total ou partiel pour voir la place des commandes sur Internet devenir une pratique bien ancrée chez les Français comme les Européens.

77 % d’entre eux ont recours aux achats en ligne – à peine un point de moins qu’en 2021 – selon le Baromètre e-shopper 2022 de GeoPost réalisé à partir de 36 000 entretiens dans 22 pays. Les plus actifs sont les Italiens, les Britanniques et les Bulgares. Les Français se montrent relativement à la traîne, 67 % seulement s’y adonnant, retient Les Échos.

•• De nouveaux univers ont percé chez les 48 % d’acheteurs en ligne les plus réguliers. Chez cette quasi-moitié des Européens, les produits frais, l’épicerie et les médicaments ont gagné du terrain. Bien sûr, le Top 3 des ventes reste attribué à la mode, les chaussures ou la beauté.

Mais le paysage des ventes à distance poursuit sa reconfiguration. Avec une place importante faite aux achats du quotidien. Les plats préparés devancent les surgelés et les box comprenant les ingrédients pour préparer ses menus.

Les médicaments ont aussi le vent en poupe, si la législation le permet. Alors qu’en France, où la livraison de ce type de produits reste très encadrée et réservée à la pharmacie, l’assurance maladie en Allemagne permet davantage de relations entre le médecin traitant et l’officine du patient. Si ce type d’achat est relégué dans les fonds du classement dans l’Hexagone, il est en deuxième position outre-Rhin.

•• Autre évolution : le mode de réception de ses achats. La livraison à domicile continue à se tailler la part du lion à travers l’Europe (78 %). Mais la possibilité de récupérer son colis chez un commerçant monte en puissance, tout comme le retrait dans une consigne. Chacun de ces deux modes intéresse 20 % des gens (plusieurs réponses étant possibles).

En France, la livraison chez soi est plébiscitée, à 84 %, avec un bonus pour les sites permettant de sélectionner jours et heures, mais le retrait chez un commerçant atteint aussi un taux record de 54 %. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire de la consommation : les commandes en ligne avec livraisons dans un commerce montent en puissance en Europe   ,
10 Fév 2023 | Observatoire
 

D’après le Baromètre du numérique 2022 du Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc), 48 % des Français de plus de 18 ans, près d’un sur deux, rencontrent des freins dans l’utilisation des outils numériques. En deux ans, cette proportion a grimpé de 13 points.

Parmi les freins évoqués selon Les Échos, la non-maîtrise de ces technologies est évoquée par 25 % des personnes majeures, contre 18 % il y a deux ans.

•• « La progression des freins perçus témoigne, s’il le fallait, de l’immensité des enjeux en termes d’inclusion numérique, dont les limites sont sans cesse repoussées, à mesure que la société se numérise, que les usages se multiplient et s’installent comme la norme » relève le rapport commandité par l’Arcep, l’Arcom, le Conseil général de l’économie et l’Agence nationale de la cohésion des territoires.

Certes, le niveau général des Français a augmenté depuis deux ans puisque 57 % affirment mieux maîtriser les outils numériques aujourd’hui qu’avant les confinements.

•• Mais même ces personnes qui affirment avoir gagné en fluidité devant les écrans reconnaissent pour une sur deux (44 %) rencontrer des freins à l’utilisation des outils numériques. Ce sentiment est stable chez les plus de 70 ans mais progresse dans toutes les autres catégories d’âge.

Mais le constat est plus sombre lorsque plus d’un Français sur deux (54 %) affirme parfois rencontrer des difficultés pour effectuer des démarches en ligne. Alors que le Gouvernement finalise la « digitalisation » des 250 démarches les plus couramment effectuées par les Français, le risque de perdre une partie des usagers du service public semble avéré.

 Commentaires fermés sur Observatoire :  des difficultés avec le numérique, notamment pour les usagers du service public   , ,
5 Fév 2023 | Profession
 

900 millions d’euros

Selon l’Autorité nationale des Jeux, c’est la totalité des sommes pariées lors de la dernière Coupe du monde de football.

Dont 600 millions d’euros pariés en ligne (voir 4 février).

 Commentaires fermés sur Le chiffre de la semaine  ,