Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
3 Oct 2022 | Profession
 

Derniers chiffres disponibles, les encaissements presse tous produits confondus pour le mois de juillet font état d’une baisse de -12,8 % chez les marchands de presse indépendants par rapport à juillet 2021.

Par catégories, on indiquera que les magazines dans leur ensemble reculent de -14,9 % : avec des exceptions pour les people qui connaissent une hausse de +10,4 %, les ludiques de +7,3 % et les « Maison et Art de vivre » de +7,2 %.

Les quotidiens n’ont connu une baisse que de -2,6 %. Les encyclopédies régressent de -20,3 %. Soit un cumul sur 7 mois de -7,8 %.

(source : Observatoire Devlyx-Culture Presse)

22 Sep 2022 | L'essentiel, Profession
 

Après les statistiques douanières sur le marché officiel du tabac pour août (en volume au niveau de la France continentale, voir 21 septembre), quelques éléments d’évaluation complémentaire (source : livraisons Logista, voir 26 août).

SUR LE MOIS D’AOÛT
Sachant que ce mois d’août correspond à 22 jours de livraison comme en 2021.

En volume (par rapport à août 2021)
• marché global :- 0,6 % (-10,2 % en juillet, -7,9 % en juin)
• cigarettes : +0,5 %
• tabac à rouler : -4,9 %
• cigares/ cigarillos : -4,8 %

En valeur (par rapport à août 2021)
• marché global : -0,6 % (-10,2 % en juillet, -8,1 % en juin)
• cigarettes : +0,1 %
• tabac à rouler : -4,4 %
• cigares / cigarillos : -3,1 %

SUR LES 8 PREMIERS MOIS DE L’ANNÉE

En volume (par rapport à 2021)
• marché global : -7 %
• cigarette: – 5,3 %
• tabac à rouler : -14,8 %
• cigares/cigarillos : -9,3 %

En valeur (par rapport à 2021)
• marché global : -7,1 %
• cigarettes : -5,8 %
• tabac à rouler : -14,3 %
• cigares/ cigarillos : -7,4 %

On notera qu’avec la mise en place du moratoire fiscal, dés le début 2021, les chiffres en valeur ne profitent plus de l’effet hausse des prix.

21 Sep 2022 | Profession
 

La Douane vient de publier l’évolution des ventes officielles de tabac, en France continentale, du mois d’août : évolution en volume par rapport à août 2021.

Cigarettes : +0,50 %

Tabac à rouler : -4,90 %

Cigares/cigarillos : -4,80 %

Le communiqué indique que le nombre de jours de livraisons, en août de cette année, a été de 22 comme il y a un an. Lire la suite »

16 Sep 2022 | Profession
 

Moins de livres ne signifie pas nécessairement moins de ventes … Ces derniers jours, la rentrée littéraire a d’ailleurs redonné du tonus au marché français de l’édition.

« On assiste à un petit frémissement avec les nouveautés de la rentrée. Entre le 1er et le 8 septembre, les ventes, en valeur, sont en hausse de 2,9 % par rapport à la même période il y a un an », note Anne Martelle, présidente du Syndicat de la librairie française, citant les données de l’Observatoire de la librairie.

•• La rentrée littéraire se distingue, cette année, par son volume plus mesuré de nouveautés puisque « seulement » 490 romans vont être lancés, selon Livres Hebdo. Un niveau historiquement bas en plus de vingt ans. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabac-Presse / Librairie : moins de livres mais le CA résiste  ,
12 Sep 2022 | Profession
 

« C’est une année historique pour Pernod Ricard » se réjouit, dans Le Figaro, Alexandre Ricard, petit-fils de l’inventeur du « véritable pastis de Marseille » et PDG du numéro 2 mondial des spiritueux, « nous avons enregistré des taux de croissance records et dépassé des barres symboliques. » Le chiffre d’affaires du groupe a en effet atteint 10,7 milliards d’euros sur l’exercice clos fin juin (+17 % sur un an).

Le groupe a ainsi effacé les stigmates de la pandémie de Covid-19, qui avait fait chuter de 10 % son chiffre d’affaires en 2020.

•• L’an passé, le chiffre d’affaires est revenu sur les rails tracés par la direction du groupe en 2018, lorsqu’elle s’était fixé un objectif de croissance annuelle de 4 % à 7 %. Un formidable rattrapage permis dans un contexte économique et géopolitique de plus en plus complexe, qui fait craindre à certains un ralentissement de la croissance mondiale, voire une récession dans certaines régions.

« À en croire les chaînes d’information en continu, on a l’impression que c’est la fin du monde » relève Alexandre Ricard. « Dans la vraie vie, c’est complètement différent, même si tout n’est pas rose, à cause de l’inflation et des ruptures dans la chaîne d’approvisionnement. »

•• D’une part, la flambée des coûts, en partie répercutée dans les prix, n’a pas pénalisé les volumes ; d’autre part, le « créateur de convivialité » ne semble pas s’inquiéter outre mesure des conséquences de la guerre et des tensions géopolitiques sur son modèle économique, d’autant que les performances de cet été sont en ligne avec celle de l’an passé, toujours selon Le Figaro.

L’inflation est loin d’avoir été le seul moteur de la croissance du chiffre d’affaires.

« Nous avons profité du retour de la convivialité dans les bars, de la résilience de la consommation à domicile et du rebond du travel retail, qui a retrouvé son niveau d’avant-crise hors d’Asie » souligne le PDG de Pernod Ricard. « La croissance a été équilibrée quels que soient les zones géographiques, les canaux de distribution, les catégories de produits et les niveaux de prix. Cela prouve la force de notre modèle, fondé sur des sources de croissance diversifiées. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Stratégie Boissons : « nous avons profité du retour de la convivialité dans les bars » (Pernod Ricard)   ,
9 Sep 2022 | Profession
 

Plus de 6 % d’inflation en moyenne en France, des pics à 10 % dans l’alimentation … Un contexte qui oblige les consommateurs à réfléchir sur leurs habitudes d’achats, explique BFM TV. Ainsi, selon un sondage OpinionWay pour Younited (société de crédit instantané), deux tiers des Français interrogés (64 %) les ont déjà modifiées. 

•• Concrètement, 46 % des sondés ont rogné sur leurs courses alimentaires : 41 % renonceraient ainsi à acheter des produits de marque et 48 % se tourneraient vers des produits premier prix ou des marques distributeurs. Par ailleurs, 40 % ont dû faire des économies sur leur facture d’énergie.

Au niveau des loisirs, 20 % des Français déclarent avoir renoncé aux sorties au restaurant. 68 % n’ont pas amputé leur budget tabac et 52 % n’ont pas touché à leurs dépenses d’alcool. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances consommation : 68 % des Français n’ont pas amputé leur budget tabac (sondage OpinionWay)  , ,
7 Sep 2022 | Profession
 

Après quelques années compliquées, la récolte du tabac s’annonce plutôt bonne pour 2022. La demande augmente et la météo de cette année a favorisé les plants. Un reportage de France 3 Grand Est.

Des champs d’Alsace aux chichas du Moyen Orient ou du Maghreb. Le tabac blond, type « Virginie », cultivé dans le Bas-Rhin, est très apprécié pour sa finesse et ses qualités aromatiques par les fumeurs de pipe à eau. Il est ainsi devenu l’unique variété produite dans la région, au détriment du tabac brun, utilisé autrefois dans la fabrication des cigarettes.

•• La récolte, elle, n’a pas beaucoup changé chez les Schaeffer. De juillet à septembre, ici le tabac est toujours cueilli à la main, par cinq saisonniers. Plant après plant, ils déposent les feuilles sur les paniers d’une machine, qui les remonte sur une plateforme au-dessus de leurs têtes. Là, le tabac est accroché sur de grands peignes, pour aller ensuite au séchoir. Lire la suite »

31 Août 2022 | International, Vapotage
 

D’après la dernière vague d’étude Nielsen (à mi-août), la cigarette électronique Vuse de British American Tobacco (voir 9 juin) occupe une part de marché de 39 %. Alors que Juul passe sous la barre des 30 % (à 29,4 %).

Rappelons que Vuse a récemment reçu une autorisation de mise sur le marché américain de la part de la FDA (US Food and Drug Administration), l’autorité régulatrice américaine, pour de nouvelles déclinaisons (voir 18 mai).

Alors que Juul connait des difficultés pour faire agréer de nouvelles versions : l’entreprise s’est même retrouvée récemment sous la menace d’une interdiction (voir 25 juin). En mai 2019, Juul représentait 74,6 % du marché américain du vapotage. Il se confirme qu’un marché aussi délicat que le vapotage ne souffre guère les croissances fulgurantes. La réaction des autorités politiques et régulatrices peut amener à des revers sur le marché.

26 Août 2022 | Profession
 

Après les statistiques douanières sur le marché officiel du tabac pour juillet (en volume au niveau de la France continentale, voir 24 août), quelques éléments d’évaluation complémentaire (source : livraisons Logista, voir 12 juillet).

SUR LE MOIS DE JUILLET
Sachant que ce mois de juillet correspond à 20 jours de livraison contre 21 en 2021.

En volume ( par rapport à juin 2021)
marché global : -10,2 % (-7,9 % en juin, + 0,3% en mai)
 cigarettes : -9,1 %
 tabac à rouler : -16 %
cigares/ cigarillos : -10,8 %

En valeur (par rapport à juin 2021)
 marché global : -10,2 % (- 8,1 % en juin, + 0,2 % en mai)
 cigarettes : -9,5 %
 tabac à rouler : -15,5 %
 cigares / cigarillos : -8,2 %

SUR LES 7 PREMIERS MOIS DE L’ANNÉE

En volume (par rapport à 2021)
 marché global : -7,9 %
 cigarettes : -6,2 %
 tabac à rouler : -16,1 %
 cigares/cigarillos : -9,9 %

En valeur (par rapport à 2021)
 marché global : -8 %
 cigarettes : -6,6 %
 tabac à rouler : -15,6 %
 cigares/ cigarillos : -8 %

On notera qu’avec la mise en place du moratoire fiscal, dès le début 2021, les chiffres en valeur ne profitent plus de l’effet hausse des prix.

 Commentaires fermés sur Marché du tabac sur les 7 premiers mois de l’année : -7,9 % en volume, -8 % en valeur  ,
24 Août 2022 | International, Vapotage
 

Lors de la présentation des résultats de Japan Tobacco sur le second trimestre (voir 1er août), on a pu noter les informations significatives suivantes.

C’est ainsi que sur le marché japonais, les volumes de vente, tous produits confondus, de Japan Tobacco ont chuté de -8,6 % (sur ce second trimestre par rapport à celui de l’année précédente).

•• En cause, le recul des volumes pour les produits combustibles de Japan Tobacco (-11,5 %) sur un marché combustible global lui-même « en contraction » de -8 %.

Japan Tobacco explique notamment cette baisse par la conversion de fumeurs aux produits à moindre risque (RRP / Reduced Risk Products). En effet, la catégorie de ces produits à moindre risque représente désormais 33,4 % du marché total des produits du tabac au Japon. Et toujours sur ce deuxième trimestre, le volume des produits Japan Tobacco dans cette catégorie a progressé de 2,1 points pour atteindre 12 %.

•• Les sticks de la nouvelle Ploom X (voir 20 juillet 2021) connaissant notamment une progression régulière les amenant à occuper déjà 7,4 % du marché.

Rappelons que Masamichi Terabatake (président et CEO de Japan Tobacco) a confirmé que des lancements de la Ploom X à l’international seront décidés ce second semestre.