Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Mai 2021 | Trafic
 

À Irun, les rues s’avèrent désertes et les magasins sont vides, même si quelques Hendayais viennent boire un café.

Le patron de l’Estanco Miguel, immense magasin de tabac, espère un retour des Français avant l’été : « nous avons perdu 95 % de notre chiffre d’affaires. Tous nos clients sont Français » déclare-t-il à Sud-Ouest. Il comprend qu’ils ne passent plus la frontière, même si elle est officiellement ouverte : « les règles changent tout le temps. C’est trop compliqué pour la plupart des gens ».

•• La frontière est ouverte à une certaine condition notamment : pour entrer sur le territoire espagnol un test PCR négatif de moins de 72 heures est exigé. Lire la suite »

5 Mai 2021 | Trafic
 

Avec la première des étapes du plan de déconfinement, les déplacements entre régions sont de nouveau autorisés ainsi que les transits inter-frontaliers.

Ainsi, le préfet de la Moselle, Laurent Touvet, a confirmé lors d’une conférence de presse, ce mardi 4 mai, qu’il n’y a « plus aucune restriction avec le Luxembourg et qu’il est possible d’y aller pour n’importe quel motif ».

Il a également ajouté qu’il n’y a « pas d’obligation de test » pour les publics qui font leurs achats à la frontière et qui reviennent dans la journée, explique Lorraine Actu. Lire la suite »

2 Mai 2021 | Trafic
 

Jusqu’ici, et après l’assouplissement des mesures chez nos voisins belges, les déplacements étaient limités à 30 kilomètres autour du domicile, que ce soit dans le sens France-Belgique ou dans le sens Belgique-France (voir 12 avril et 24 janvier 2021). 

À partir de ce lundi, les déplacements vers la Belgique ne sont plus réservés aux frontaliers.

Et depuis le 19 avril, il n’est déjà plus nécessaire d’avoir un « motif essentiel » pour y entrer. Alors que la formalité du Passenger Locator Form (PLF, Formulaire de localisation du passager) est exigée si on reste plus de 48 heures en Belgique et pour les arrivées en bateau, avion, train ou bus. Lire la suite »

28 Avr 2021 | Trafic
 

Depuis ce 26 avril, l’Italie a passé une grande partie de son territoire en « zone jaune » (indicateur d’un risque modéré qui permet aux cinémas et théâtres de rouvrir et aux restaurants de servir en terrasse). Mais la frontière, elle, reste fermée.

Sans justification officielle, impossible d’entrer en Italie, même pour les habitants de Menton.

•• « Tout est ouvert pour les Italiens, mais pas pour les Français » témoigne, dans un reportage de France 3 Provence-Alpes-Côte-d’Azur, une femme qui a aussi tenté sa chance ce lundi matin. Lire la suite »

23 Avr 2021 | International, Profession
 

Forts de la mesure adoptée par le Parlement français l’été dernier sur proposition gouvernementale – limitant à une cartouche la quantité de tabac pouvant être importée d’un autre pays de la Communauté européenne par un particulier (voir 31 juillet 2020) – les buralistes autrichiens ont lancé la même demande auprès de leur propre gouvernement.

De fait, les 2 400 buralistes autrichiens (« tabaktrafikanten ») – et les 5 600 points de revente – souffrent des achats frontaliers opérés en Slovénie, Hongrie et Tchéquie. Les récentes fermetures de frontières ayant confirmé l’étendue du phénomène, exactement comme en France. Lire la suite »

12 Avr 2021 | International, Profession
 

Les mesures anti-Covid et les restrictions de voyages ont fait baisser les ventes de tabac dans les zones frontalières, a indiqué, ce dimanche 11 avril, Cimabel, l’association des producteurs de tabac en Belgique et au Luxembourg (voir 10 décembre et 9 février 2020).

Cela a, selon elle, fait diminuer les recettes fiscales belges de 61,5 millions d’euros, rapporte l’avenir.net.

En début de semaine dernière, la Fédération de l’Industrie alimentaire belge (Fevia) avait souligné que les restrictions de déplacement avaient empêché les Belges d’acheter de la nourriture ou de l’alcool moins cher, hors du pays, et fait augmenter les recettes liées à la TVA et aux accises de quelque 40 millions d’euros. Lire la suite »

8 Avr 2021 | Profession
 

Logiquement, le phénomène, observé sur le marché du tabac lors du premier confinement, semble se répéter avec le durcissement des contrôles sanitaires aux frontières.

Exemple dans le Grand Est … avec ce reportage de L’Alsace.

•• « On sent l’évolution au jour le jour » constate un buraliste de Saint-Louis, le dernier avant la frontière allemande, qui a multiplié par « cinq ou six » ses ventes de tabac en mars 2020.

« Depuis le deuxième confinement, on est à fois quatre et on progresse encore depuis que l’Allemagne a classé la France à haut risque Covid » livre le professionnel qui ne se fait pas d’illusion. « Quand la crise sera terminée, ces clients-là ne reviendront peut-être pas pour le tabac mais ils auront découvert ce que l’on fait à côté (maroquinerie, réparation vélo, cordonnerie…) et reviendront peut-être pour le reste. » Lire la suite »

5 Avr 2021 | Trafic
 

Alors que, depuis l’annonce d’un troisième confinement, les habitants des Pyrénées-Orientales se ruaient au Perthus (voir 2 avril), la ville frontalière est restée désertique ce dimanche de Pâques. C’est du moins ce qu’a constaté L’Indépendant

Les contrôles de police pour limiter l’accès au Perthus ont-ils fait leur effet ? Ou les Catalans des Pyrénées Orientales auraient-ils terminé de faire le plein de cigarettes et d’alcools à prix bradés ? Lire la suite »

2 Avr 2021 | Trafic
 

C’est une scène qui a tendance à se reproduire avant chaque confinement : les fumeurs qui envahissent le village franco-espagnol du Perthus pour faire le plein de cigarettes (voir 1er février et 22 mars). 

C’est ce qui s’est passé ce jeudi matin, au lendemain de l’annonce d’un reconfinement par Emmanuel Macron (voir 1er avril).

Dès les premières heures du jour, des centaines de voitures ont pris la direction du Perthus, annonce France Bleu. À la mi-journée, la route départementale 900 était complètement saturée. Lire la suite »

29 Mar 2021 | Trafic
 

Les autorités espagnoles ont annoncé, ce samedi 27 mars, qu’un test PCR négatif de moins de 72 heures serait désormais exigé pour toute personne souhaitant passer la frontière terrestre française pour se rendre en Espagne (voir 22 janvier). 

Cette mesure, qui prendra effet mardi, intervient alors que l’Espagne intensifie les restrictions dans l’espoir d’éviter une augmentation des cas de contamination au Covid-19 pendant la Semaine sainte.

C’est la première fois qu’une telle exigence est imposée à ceux qui franchissent la frontière terrestre entre les deux pays. Jusqu’à présent, cela n’avait été exigé que pour des arrivées par les airs.

« Ils doivent avoir un test PCR (RT-PCR), un test TMA ou un autre type de test de diagnostic du SARS-CoV-2 basé sur des techniques moléculaires équivalentes, avec un résultat négatif, effectué dans les 72 heures précédant l’arrivée », indique le Journal officiel du gouvernement espagnol paru samedi.

Reste qu’il y a une nuance importante : les personnes travaillant dans le transport routier et les travailleurs transfrontaliers seront exemptés, ainsi … que les personnes qui vivent dans la zone frontalière tant qu’elles restent dans un rayon de 30 kilomètres autour de leur domicile.

 Commentaires fermés sur Achats frontaliers : l’Espagne exige un test PCR négatif à la frontière … sauf pour les frontaliers   ,