Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
9 Jan 2024 | Institutions
 

Le Président Emmanuel Macron a nommé Gabriel Attal au poste de Premier ministre.

On ne va pas en rajouter sur les multiples portraits qui circulent sur ce brillant jeune homme pressé de la politique. Sauf à rappeler son évidente proximité avec les buralistes quand il a exercé la responsabilité de Ministre délégué des Comptes publics.

Commencée aux cotés de Marisol Touraine (ministre de la Santé de François Hollande) – au poste de conseiller parlementaire – la fulgurante carrière de Gabriel Attal l’a en effet notamment propulsé au ministère des Comptes publics à la suite de Gérald Darmanin. Et tout comme ses prédécesseurs, il s’est donc retrouvé ministre de tutelle des buralistes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Gabriel Attal, Premier ministre  
29 Déc 2023 | Institutions
 

L’année qui s’achève a charrié son lot de flops, d’échecs et autres plantages. Celui du résultat effectif du Mois sans Tabac 2023 compte parmi ces flops, passés inaperçus des grands médias d’ailleurs.

Et pour cause, son bilan est tombé au moment des annonces fracassantes du nouveau Programme national de Lutte contre le Tabac (hausse de fiscalité, paquets génériques pour le vapotage, extension des zones non-fumeurs … / voir 28 novembre).

Quoi qu’il en soit, il y aura eu seulement 157 576 inscrits sur le site Mois sans Tabac en ce mois de « novembre sans tabac » (voir 11 décembre). C’est un recul par rapport à l’édition précédente (162 012 inscrits) alors que l’objectif officiel était de faire « aussi bien », voire « mieux » (voir 21 octobre). Il s’agit du plus mauvais résultat depuis la mise en place du « Mois sans Tabac « il y a 5 ans (hors années Covid / voir ci-dessous). Lire la suite »

20 Déc 2023 | Institutions
 

Agnès Firmin Le Bodo prend « par intérim » la barre du ministère de la Santé après la démission dAurélien Rousseau ce mercredi 20 décembre.

Agnès Firmin Le Bodo, pharmacienne d’officine de profession, occupe depuis juillet 2022, au côté de François Braun puis d’Aurélien Rousseau, le poste de ministre déléguée à l’Organisation territoriale et aux Professions de santé.

D’une manière générale, « c’est une femme de terrain, qui connait ses dossiers », et « qui est assez cash », a indiqué à l’AFP un responsable d’une fédération professionnelle du secteur santé. « Je continuerai de poursuivre le travail engagé aux côtés d’Aurélien Rousseau, dans un esprit de construction au service de la santé des Français », a promis l’intéressé sur le réseau social X. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Institutions : Agnès Firmin le Bodo, une pharmacienne à la Santé  
14 Déc 2023 | Institutions
 

À trois semaines de cette 5ème édition, portée par les associations, les médecins demandent aux autorités la preuve de leur engagement. Dans un courrier que sest procuré Le Parisien, 48 addictologues de toutes les universités de France réclament expressément à Aurélien Rousseau dafficher son soutien sans équivoque au « Défi de janvier », le mois sans alcool (« Dry January, voir 21 et 9 janvier 2023).

Parmi les signataires, laddictologue Amine Benyamina (en charge dune mission sur les conduites addictives chez les jeunes, voir 11 décembre) enfonce le clou : « Les preuves scientifiques on les a ! Réduire sa consommation permet de mieux dormir, de diminuer sa tension artérielle et le taux de sucre dans le sang. On ne comprend pas que le ministère ne soutienne pas une campagne en faveur de la santé. »

•• Leur rancune prend racine fin 2019, rappelle Le Parisien. Très populaire, le « Dry January », né en Angleterre quatre ans plus tôt, s’exporte outre-manche. La France se prépare à lancer l’opération.

« En novembre, jai été convié à découvrir la campagne dans les locaux de Santé publique France », raconte Bernard Basset, président de lassociation Addictions France, « le budget était fixé, tout était prêt. » Mais le projet ne plaît pas au syndicat des vignerons de la Champagne qui le fait savoir au chef de l’État lors d’un déplacement dans la région le 14 novembre. Coup de théâtre, le gouvernement retire son soutien à l’opération, laissant aux associations le soin de l’assumer seules, en dehors de toute politique publique. Bernard Basset tombe de sa chaise, encore ému de cette volte-face, annoncé de surcroît par la filière.

•• Depuis, d’autres polémiques ont émaillé la confiance.

En janvier, Vin et société, le principal lobby français du vin écrit une missive incendiaire à Emmanuel Macron après la diffusion d’un spot de prévention (voir 11 janvier). Le clip ne sera jamais rediffusé.

En prévision de la Coupe du monde de rugby de novembre, Santé publique France est cette fois amenée à travailler sur une nouvelle campagne. Un coach de supporters rappelle : « Ne laissez pas lalcool vous mettre KO ». Elle ne verra jamais le jour. Fin septembre, un spot est finalement retenu. Et il indigne les soignants. Elle appelle à « boire aussi de l’eau » lorsqu’on consomme de l’alcool. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Dry January / Mois sans alcool : 48 addictologues demandent le soutien de l’État  , ,
11 Déc 2023 | Institutions
 

En définitive, il y aura eu 157 576 inscrits sur le site « Mois sans tabac » en ce mois de « novembre sans tabac » (voir 1er novembre). Soit un résultat décevant.

C’est un recul par rapport à l’édition précédente (162 012 inscrits) alors que l’objectif officiel était de faire « aussi bien «, voire « mieux » (voir 21 octobre). Il s’agit du plus mauvais résultat depuis la mise en place du « Mois sans Tabac » en 2016 (hors années Covid / voir ci-dessous).

Ceci, malgré l’importance des campagnes de communication grand public début novembre, d’un partenariat avec M6 (voir 19 octobre) et de l’engagement de plusieurs associations sur le terrain. Santé publique France est appelée à revoir rapidement sa communication et ses dispositifs. 

Comparaison avec les éditions précédentes :
• 2023 : 157 57
• 2022 : 162 012
• 2021 : 112 953
• 2020 : 125 783
• 2019 :  203 175
• 2018 :  241 000

11 Déc 2023 | Institutions
 

Le ministre de la Santé Aurélien Rousseau a confié au Professeur Amine Benyamina, Président de la Fédération française dAddictologie (FFA / voir 4 septembre) une mission sur « les racines et les déterminants des conduites addictives chez les jeunes », a indiqué le ministère ce 6 décembre. C’est ce qu’annonce une dépêche AFP que nous reprenons.

Le ministre attend de cette mission des « propositions innovantes d’actions et politiques publiques en matière de prévention des addictions », précise un communiqué.

•• Bien que les résultats indiquent une baisse des usages de substances chez les jeunes depuis 2014 – voir15 mai –  la prévalence reste élevée en France, comparée à d’autres pays européens, daprès les données de la 9ème enquête sur la Santé et les Consommations lors de l’Appel de préparation à la défense (ESCAPAD) de mars 2022 (voir 9 mars).

Cette dernière est conduite depuis l’an 2000 par l’Observatoire français des Drogues et des Tendances addictives (OFDT) en collaboration avec la Direction du Service national et de la Jeunesse (DSNJ).

•• Le ministre de la Santé et de la Prévention souhaite au travers de cette mission « poursuivre les efforts du Gouvernement pour répondre aux tendances addictives émergentes, en particulier chez les jeunes socialement vulnérables de moins de 25 ans ». Sur le long terme, lalcool, le tabac et le cannabis représentent les trois premiers facteurs de morbidité chez les jeunes, et la répétition de leur consommation peut entraîner une dépendance à un âge précoce, rappelle le ministère.

Les conclusions de la mission sont attendues au premier trimestre 2024.

 Commentaires fermés sur Addictions : une nouvelle mission pour mieux comprendre la conduite des jeunes  ,
3 Déc 2023 | Institutions
 

5 engagements

… et 26 mesures composent le Programme national de Lutte contre le Tabac (PNLT) 2023-2027 présenté cette semaine par Aurélien Rousseau (ministre de la Santé et de la Prévention) qui vise « à bâtir la première génération sans tabac à l’horizon 2032 » (voir 28 novembre).

29 Nov 2023 | Institutions
 

Parmi les réactions suscitées après la présentation du Plan national de Lutte contre le Tabac PNLT 2023-2027 (voir 28 novembre) …

•• Loïc Josseran, président de lAlliance contre le Tabac (cité dans Le Monde), se désole d’une hausse aussi faible des prix du tabac. Selon lui, cette augmentation tarifaire « ne marquera pas les esprits » et ne « changera rien ».

•• Pour le Comité national contre le Tabagisme, « cest insuffisant ».« On narrive pas à un niveau de hausse qui serait nécessaire pour parvenir aux objectifs qui ont été fixés. À ce niveau-là, il y a une déception de notre part », regrette sur Franceinfo, Emmanuelle Béguinot, directrice du comité. « Il y avait une trajectoire fiscale qui avait été établie, et qui, hors inflation, prévoyait que le prix du paquet de cigarettes soit à 16 euros. Le Royaume-Uni va arriver à 18 euros » (voir 24 novembre). Lire la suite »

28 Nov 2023 | Institutions, L'Info
 

Le ministre de la Santé et de la Prévention, Aurélien Rousseau, qui présentait ce mardi 28 novembre le Programme national de lutte contre le tabac 2023-2027, a annoncé une hausse du prix du tabac en deux temps. Le coût du paquet de cigarettes passera ainsi à 12 euros en 2025, avant d’atteindre 13 euros courant 2026.

Le ministre a rappellé qu’il s’agit de « la mesure la plus efficace contre le tabac, selon l’OMS et toutes les études indépendantes sur le sujet ». « Ces hausses sont sans commune mesure avec les augmentations liées à l’inflation » a-t-il ajouté, « les études de comportement nous incitent à penser que ce chiffre de 1 euro est un des principaux déterminants qui peut faire basculer les comportements individuels ».

•• Les espaces sans tabac vont être généralisés à toutes les plages, parcs publics, forêts, et aux abords de certains lieux publics, notamment les établissements scolaires, a annoncé également le ministre de la Santé et de la Prévention Aurélien Rousseau. Lire la suite »

24 Nov 2023 | Institutions
 

À la veille du Black Friday, une campagne de l’agence de la Transition écologique (agence gouvernementale) suscite la colère du secteur du commerce car elle incite à … ne pas acheter. Mais le ministère de la Transition écologie assume ces clips, tandis que Matignon trouve « maladroit » un des spots.

Dans certains clips, un « dévendeur » conseille d’acheter un téléphone reconditionné plutôt qu’un neuf, de louer une ponceuse car vous ne l’utiliserez pas souvent, de faire réparer votre lave-linge. Dans un autre, on voit un client ressortir d’un magasin les mains vides alors qu’il voulait acheter un nouveau polo. Le « dévendeur » a conseillé au client de ne pas céder à la remise de -70 % et lui explique que le polo qu’il porte déjà est très bien, avec l’avantage d’être à -100 %. Lire la suite »