Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
15 Mai 2021 | Pression normative
 

La Nouvelle-Zélande a annoncé une série de nouvelles mesures  pour venir à bout du tabac (voir 25 et 19 avril).

À cette occasion, tour d’horizon par Les Échos des politiques se voulant les plus agressives contre le tabagisme dans le monde.

•• Trois petits pays se distinguent en la matière.

À commencer par le Bouthan : en 2004, ce petit royaume himalayen est devenu le premier pays au monde à interdire la vente de tabac sur son territoire.En 2010, une loi y a aussi interdit la culture, la production, la vente et la distribution de tout type de produit du tabac, dans le pays. Seule l’importation pour la consommation personnelle, en quantités restreintes, y était autorisée. Avec la crise sanitaire et la fermeture des frontières, le gouvernement bhoutanais a toutefois autorisé l’ouverture des points de vente dans le pays (voir 16 août 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tour d’horizon de politiques anti-tabac disparates (Les Échos)  ,
12 Mai 2021 | Profession
 

Le ministère de la Culture a annoncé, ce matin, une réforme de l’aide à la modernisation des diffuseurs dont les crédits sont doublés. Nous reprenons ce communiqué.

« Les marchands de journaux sont des vecteurs essentiels du pluralisme de la presse et de l’animation des territoires. Leur soutien est une priorité pour le ministère de la Culture. Le nouveau dispositif vient parachever un an d’action résolue en faveur du réseau de vente de la presse au numéro Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tabac-Presse : le ministère de la Culture annonce la réforme de l’aide à la modernisation  ,
23 Avr 2021 | Profession
 

Hier soir, le Premier ministre n’a guère levé le voile sur le calendrier à partir duquel pourraient s’organiser les buralistes ayant une activité bar-brasserie, ceux ayant une activité saisonnière ou encore ceux contraints à la fermeture pour cause d’implantation dans un centre commercial.

Ce que l’on a entendu :

 La situation sanitaire s’améliore avec une baisse de la circulation du virus depuis 10 jours. 80 % des départements sont concernés par la décrue.

• La réouverture des ERP (Établissements recevant du Public) devrait commencer autour de la mi-mai. Elle se fera par étape, progressivement et avec prudence. Et, le cas échéant, sur une base territorialisée. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : déconfinement … ce que l’on sait et pas plus  ,
13 Jan 2021 | Vapotage
 

Une fois n’est pas coutume. Mais revenons sur l’un de ces emballements qui traversent les réseaux sociaux. Hier, à l’Assemblée nationale, lors de la séance télévisée des questions au Gouvernement, Élisabeth Borne (ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion) a été surprise en train de vapoter !

D’une façon suffisamment remarquable pour que Maxime Minot (député LR de l’Oise) s’en étonne dans un tweet : « sympa la ministre qui vapote tranquillement pendant que je lui pose une question dans l’hémicycle … le nouveau monde est vraiment particulier ».

D’autres tweets ont immédiatement fait remarquer que ce n’était pas la première fois que la ministre vapote ainsi en pleine séance.

25 Nov 2020 | Observatoire
 

Dans un communiqué, la Mission interministérielle de Lutte contre les Drogues et les Conduites addictives (Mildeca) fait un « point sur la législation » du cannabidiol suite à la décision de la CJUE sur la commercialisation du CBD légalement produit dans un autre État membre (voir 19 novembre).

Extraits. 

•• « Les autorités françaises prennent acte de cet arrêt. Elles tiennent à souligner que, dans cet arrêt, la CJUE reconnait que l’application du principe de précaution pourrait, sous réserve d’éléments scientifiques probants, justifier une réglementation restreignant la commercialisation des produits à base de CBD. Elles étudient les voies et moyens pour prendre en compte ses conclusions

•• « Les autorités réitèrent d’ores et déjà leurs avertissements concernant les effets potentiellement nocifs de la molécule de CBD, encore peu connue. Elles signalent en outre les risques sanitaires liés au Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC), molécule classée comme stupéfiant, que sont susceptibles de contenir les produits issus du chanvre.

« Elles appellent à la plus grande vigilance concernant les modes de consommation de ces produits, notamment la voie fumée, dont la toxicité est avérée.

•• « Par ailleurs, il est rappelé que les produits contenant du CBD demeurent soumis au respect des dispositions législatives françaises, et plus particulièrement des suivantes : ils ne peuvent, sous peine de sanctions pénales, revendiquer des allégations thérapeutiques, à moins qu’ils n’aient été autorisés comme médicament par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé ou la Commission européenne sur la base d’un dossier évalué selon des critères scientifiques de qualité, sécurité et efficacité.

« Les publicités en faveur de produits contenant du CBD ne doivent pas entretenir de confusion entre le cannabis et le CBD et faire ainsi la promotion du cannabis. Cette pratique est susceptible de constituer l’infraction pénale de provocation à l’usage de stupéfiant.

« Enfin, les autorités françaises estiment que l’élaboration d’une approche commune européenne des produits à base de CBD serait souhaitable. Elles poursuivent à cet égard leurs échanges avec les autres États membres et la Commission européenne. »

6 Oct 2020 | Observatoire
 

Alors que Jean-Jacques Bourdin (BFMTV) l’interrogeait, hier, sur la signature par 80 parlementaires d’une tribune contre la légalisation du cannabis (voir 4 octobre), la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté a déclaré :

« j’ai toujours été opposée la légalisation du cannabis. Lors des débats, j’ai soutenu Agnès Buzyn, alors ministre de la Santé, qui y était opposée. »

Elle a ajouté : « j’ai vu sur des gens très proches les dégâts que pouvaient faire le cannabis et l’escalade vers les drogues plus dures que ça a engendrée. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : Marlène Schiappa réaffirme son opposition à la légalisation  ,
13 Août 2020 | Profession
 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance se rend à Hendaye, ce jeudi 13 août, pour rencontrer et suivre les agents de la Douane déployés sur la frontière franco-espagnole, au péage de Biriatou dans les Pyrénées-Atlantiques.

D’après le ministère, cette visite est l’occasion de présenter l’unité de la brigade d’Hendaye, son activité et ses résultats en matière de lutte contre la fraude.

À l’issue, le ministre suivra les agents de la Douane sur un contrôle routier au péage de Biriatou. Lire la suite »

27 Juil 2020 | Institutions
 

Parmi les secrétaires d’État, nommés hier soir, on remarquera une confirmation et une arrivée :

•• Jean-Baptiste Lemoyne (chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie) : tout au long de sa carrière de cabinet puis de jeune sénateur, il s’est toujours vivement intéressé au réseau des buralistes, ses combats comme son évolution (voir 22 juillet et 26 octobre 2015).

Tout récemment, quand il a fallu préparer les protocoles de déconfinement du secteur CHR, dossier dans lequel il s’est particulièrement impliqué, il avait eu à cœur de relayer les positions de Philippe Coy sur les besoins spécifiques des bar-tabac-brasserie (voir 1er juin 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Gouvernement : des interlocuteurs connaissant les buralistes  
19 Juil 2020 | Observatoire
 

On l’aura entendue deux fois … Formulations différentes mais message commun.

« On ne résout pas une crise en augmentant les impôts » : Emmanuel Macron lors de son intervention télévisée du 14 juillet.

« Il n’est pas envisageable de demander dans le contexte actuel un effort fiscal supplémentaire aux Français » : Jean Castex lors de la présentation de son discours de politique générale, le 15 juillet.

Acceptons-en l’augure.

8 Juil 2020 | Institutions
 

On connait les formules et déclarations fracassantes de maître Dupond-Moretti. On suppose que son statut de ministre de la Justice va le tempérer.

Mais nous avons retrouvé cette déclaration dans Le Point de décembre 2016 où il met en avant son statut de fumeur (extraits de l’interview). Nous reprenons un premier extrait au moment où l’avocat est interrompu par un appel téléphonique :

(Le téléphone sonne : « Ouais mon camarade. Je vais chez l’hypnotiseur pour la clope et puis on se voit après … ») Lire la suite »