Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
6 Juin 2024 | Observatoire
 

Nous vous avons présenté, récemment, le classement des régions où l’on trouve le plus de fumeurs quotidiens : à partir du Baromètre de Santé publique France pour l’année 2021 (voir 29 mai).

Nous reprenons, ci-dessous, l’analyse que fait de ce classement Santé publique France auprès de l’AFP.

•• Cest en Provence-Alpes-Côte-dAzur que lon fume le plus : 29,5 % des habitants interrogés déclarent consommer du tabac quotidiennement. La région est talonnée par l’Occitanie (28,5 %) et par la Bourgogne-Franche-Comté (27,4 %). Lire la suite »

31 Mai 2024 | Profession
 

Ce vendredi 31 mai au matin, Catherine Vautrin (ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités) était l’invitée de France Inter. Elle a donc été interrogée sur le rapport du Sénat recommandant une augmentation de la fiscalité tabac (voir ci-dessous). Sa réponse.

« Vous savez, je vais vous dire un truc : je suis une fumeuse repentie et je fête cette année mes 20 ans sans tabac. C’est franchement un sujet perso et cela me permet d’élargir ma déclaration sur un point majeur : nous sommes tous détenteurs d’un capital santé et nous sommes dans un pays où la santé peut être prise en charge par les pouvoirs publics … et la vraie responsabilité c’est celle de chacune et chacun d’entre nous.  Lire la suite »

25 Mai 2024 | Pression normative
 

Le ministre délégué à la Santé et à la Prévention, Frédéric Valletoux, a promis, ce 25 mai, l’interdiction d’une poudre blanche à inhaler par le nez, présentée comme énergisante qui suscite la controverse car sa consommation rappelle celle de la cocaïne (voir ci-dessous). C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reprenons.

« J’ai découvert il y a 48 heures cette dernière invention, et je mets des gros guillemets, bien sûr, cette cochonnerie que certains veulent vendre. Je vais voir effectivement dans les prochains jours comment on peut interdire ce type de choses », a déclaré M. Valletoux sur franceinfo.

« Il faut l’interdire dès qu’on peut », a-t-il ajouté. « Je vais regarder ça très vite avec les services, dès ce week-end. Et dès qu’on peut, je vous promets que je serai là-dessus intraitable » a-t-il complété. Lire la suite »

6 Mai 2024 | Institutions, L'essentiel
 

Santé publique France rediffuse une campagne de dénormalisation du tabac pour la troisième année de suite, du 2 mai jusquau 31 mai, Journée mondiale sans tabac. Nous reprenons des extraits du communiqué publié à cette occasion.

Son objectif ? Poursuivre les efforts engagés et renforcer le mouvement de dénormalisation du tabac pour toute la société.

En effet, la France compte près de 15 millions de fumeurs quotidiens et occasionnels (source : Santé publique France) et la consommation de tabac est la première cause de mortalité évitable. Il reste important de poursuivre les actions de prévention liées au tabagisme.

Sur un ton positif et inspirant, la campagne de Santé publique France invite les fumeurs à rejoindre les 50 millions de Français qui vivent sans tabac, afin d’amplifier le mouvement de dénormalisation du tabac. Elle comprend une vidéo diffusée à la télévision et sur internet, une campagne d’affichage (par exemple dans les transports), ainsi que des bannières digitales et une animation des réseaux sociaux. Une opération spéciale est prévue au travers du parrainage de plusieurs programmes télévisés.

Ndlr : on remarquera que cette campagne ne stigmatise pas les fumeurs. C’était déjà le cas pour la précédente (voir 5 mai 2023).

15 Mar 2024 | Vapotage
 

La séquence médiatique et politique de cette fin dannée a rendu grandement précaire lavenir de la vape. Influencé par des débats mal informés autour de linterdiction des puffs, elle a poussé le gouvernement à jouer une carte politique en lançant un Programme national de Lutte antitabac (PNLT) ouvertement anti-vape, au détriment de la santé publique (voir 28 novembre 2023).

Laissons de côté une fois pour toutes les arguments anti-vapotage les plus classiques, défend Jean Moiroud, président de la Fivape (dans une tribune qui ne manque pas d’intérêts malgré son parti-pris anti-filière tabac … / voir 7 septembre et 8 mai 2023). Lire la suite »

9 Fév 2024 | Institutions
 

Le nouveau ministre de la Santé (ministre délégué auprès de Catherine Vautrin), annoncé ce jeudi soir, visitait des buralistes frontaliers en compagnie de Philippe Coy il y a une semaine …

Ce 2 février, en effet, celui qui était encore député (Horizons) de Seine-et-Marne, s’est rendu dans le Haut-Rhin chez des buralistes à Ottmarsheim, Habsheim et Mulhouse en compagnie du président de la Confédération (voir 5 février 2024).

Frédéric Valletoux a présenté à cette occasion, aux journalistes, sa proposition de loi visant à instituer des quotas de livraison du tabac en fonction de la consommation réelle de chaque marché national. Ceci afin d’enrayer le trafic frontalier (voir 14 novembre 2023). Alors que Philippe Coy y a réitéré sa demande de moratoire sur la fiscalité tabac. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Frédéric Valletoux : le nouveau ministre de la Santé était avec Philippe Coy chez des buralistes il y a une semaine  
29 Déc 2023 | Institutions
 

L’année qui s’achève a charrié son lot de flops, d’échecs et autres plantages. Celui du résultat effectif du Mois sans Tabac 2023 compte parmi ces flops, passés inaperçus des grands médias d’ailleurs.

Et pour cause, son bilan est tombé au moment des annonces fracassantes du nouveau Programme national de Lutte contre le Tabac (hausse de fiscalité, paquets génériques pour le vapotage, extension des zones non-fumeurs … / voir 28 novembre).

Quoi qu’il en soit, il y aura eu seulement 157 576 inscrits sur le site Mois sans Tabac en ce mois de « novembre sans tabac » (voir 11 décembre). C’est un recul par rapport à l’édition précédente (162 012 inscrits) alors que l’objectif officiel était de faire « aussi bien », voire « mieux » (voir 21 octobre). Il s’agit du plus mauvais résultat depuis la mise en place du « Mois sans Tabac « il y a 5 ans (hors années Covid / voir ci-dessous). Lire la suite »

20 Déc 2023 | Institutions
 

Agnès Firmin Le Bodo prend « par intérim » la barre du ministère de la Santé après la démission dAurélien Rousseau ce mercredi 20 décembre.

Agnès Firmin Le Bodo, pharmacienne d’officine de profession, occupe depuis juillet 2022, au côté de François Braun puis d’Aurélien Rousseau, le poste de ministre déléguée à l’Organisation territoriale et aux Professions de santé.

D’une manière générale, « c’est une femme de terrain, qui connait ses dossiers », et « qui est assez cash », a indiqué à l’AFP un responsable d’une fédération professionnelle du secteur santé. « Je continuerai de poursuivre le travail engagé aux côtés d’Aurélien Rousseau, dans un esprit de construction au service de la santé des Français », a promis l’intéressé sur le réseau social X. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Institutions : Agnès Firmin le Bodo, une pharmacienne à la Santé  
14 Déc 2023 | Observatoire
 

L’économiste et président de lInstitut Santé (organisme de recherche dédié à la refondation du système de santé) était invité ce 13 décembre à commenter sur franceinfo la hausse des prix au 1er janvier 2024 (voir 12 et 13 décembre). Il a dénoncé notamment une politique de santé publique « à 99 % centrée sur le curatif ».

franceinfo : Le paquet de 20 cigarettes, pour de nombreuses marques, va passer de 11 à 12 euros. Est-ce que c’est de nature à faire renoncer beaucoup de fumeurs ?

Frédéric Bizard : De façon relative oui. Il y a une corrélation entre le prix des cigarettes et la baisse de la consommation, c’est incontestable. Mais corrélation n’est pas causalité. On ne peut pas faire de la hausse des prix, l’alpha et l’oméga d’une politique de lutte contre le tabac. Si vous augmentez de 10 %, en théorie, vous baissez la consommation de 4 %. Mais on voit que ces théories dépendent du contexte. En France, depuis cinq ans, on a augmenté à peu près de 37 %, le prix du paquet de 20 cigarettes est passé de 8 euros à 11 euros. On aurait dû avoir une baisse de 15 %, on a eu une baisse de 5 %.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « On ne peut pas faire de la hausse des prix, l’alpha et l’oméga d’une politique de lutte contre le tabac » (Frédéric Bizard, Institut Santé)  ,
11 Déc 2023 | Institutions
 

En définitive, il y aura eu 157 576 inscrits sur le site « Mois sans tabac » en ce mois de « novembre sans tabac » (voir 1er novembre). Soit un résultat décevant.

C’est un recul par rapport à l’édition précédente (162 012 inscrits) alors que l’objectif officiel était de faire « aussi bien «, voire « mieux » (voir 21 octobre). Il s’agit du plus mauvais résultat depuis la mise en place du « Mois sans Tabac » en 2016 (hors années Covid / voir ci-dessous).

Ceci, malgré l’importance des campagnes de communication grand public début novembre, d’un partenariat avec M6 (voir 19 octobre) et de l’engagement de plusieurs associations sur le terrain. Santé publique France est appelée à revoir rapidement sa communication et ses dispositifs. 

Comparaison avec les éditions précédentes :
• 2023 : 157 57
• 2022 : 162 012
• 2021 : 112 953
• 2020 : 125 783
• 2019 :  203 175
• 2018 :  241 000