Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
5 Déc 2022 | Profession, Récents
 

Invité de BFM Politique ce dimanche 4 décembre, François Braun (ministre de la Santé et de la Prévention) a choisi les paquets de cigarettes parmi les trois photos d’actualité proposées par le présentateur, selon le principe de l’émission. Avec comme question à la clé : pourquoi le prix du tabac n’est-il pas plus prohibitif ? Réponses … quelque peu contradictoires pour ne pas dire plus.

F. B. : Dans le cadre du PLFSS 2023, nous augmentons le prix du tabac. Essentiellement déjà pour le remettre au niveau de l’inflation. Aujourd’hui, paradoxalement, le prix du tabac « diminue » ce qui est une absurdité à tous points de vue et en termes de prévention.

L’augmentation du prix du paquet de cigarettes ces dernières années a permis de diminuer de deux millions le nombre de Français qui fument. Le prix du paquet de cigarettes est important en termes de coût. Il est plus élevé en France que dans les pays limitrophes et il y a aussi la question du trafic. On est dans un système qui est global.  Lire la suite »

 

Le gouvernement fédéral belge a fait connaître, ce 2 décembre, les axes principaux de son plan anti-tabac. La plupart des mesures annoncées, qui doivent faire encore l’objet d’une concertation entre les différentes institutions du pays, entreront en vigueur après 2024, … soit après les prochaines élections, d’après rtbf.be.

Le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke en avait fait un de ses objectifs principaux : « nous misons résolument sur un plan anti-tabac avec de grandes ambitions pour une génération sans tabac. Pour ce faire, nous allons rendre le tabagisme moins attrayant et plus difficilement accessible. Notre objectif ultime est que les enfants soient de moins confrontés aux cigarettes. »

•• Depuis 2009, il est interdit de fumer dans les bâtiments accessibles au public (comme les cafés et les restaurants).

Il est question à présent d’étendre cette interdiction à certains lieux en plein air. Les cigarettes seront ainsi bannies des parcs d’attractions, des parcs animaliers, des fermes pour enfants (pendant les activités) et des plaines de jeux à partir du 1er janvier 2025.

•• La Chambre a voté récemment une loi qui interdit la vente de cigarettes via des distributeurs automatiques à partir de 2024 (voir 26 octobre 2022). La volonté fédérale est de réduire encore plus le nombre de points de vente.

Sachant que l’on trouve du tabac dans de multiples réseaux en Belgique. Le seul réseau « référent » et spécialisé étant celui des tabac-libraires-presse représenté, dans la région de Bruxelles et en Wallonie, par Prodipresse (ndlr / voir 30 novembre).

Il est question, par exemple, d’interdire l’achat de paquets de cigarettes dans les bars et cafés à partir du 1er janvier 2025. Ainsi que dans les festivals. Le gouvernement fédéral a également conclu un accord pour mettre fin à la vente de tabac dans les supermarchés d’ici 2028.

2 Déc 2022 | Institutions
 

En définitive, il y aura eu 162 012 inscrits sur le site Mois sans Tabac en ce mois de « novembre sans tabac » (voir 14 novembre).

En attendant les commentaires officiels, on établira une première comparaison avec les éditions précédentes :
2021 : 112 953
2020 : 125 783
2019 :  203 175
2018 :  241 000
2017 : 158 000
2016 : 180 000

À suivre

21 Nov 2022 | Vapotage
 

Le ministre de la Santé et de la Prévention, François Braun, était l’invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, ce dimanche 20 novembre. Inévitablement une question lui a été posée sur les puffs et sur leur éventuelle interdiction demandée par certains (voir 9, 10 et 15 novembre). Extraits.

« Elles posent un vrai problème car cest souvent une entrée dans le tabagisme pour les jeunes. Je suis pour linterdiction de sa vente pour les jeunes … La loi existe déjà, je suis pour lapplication de la loi.

•• « Je vais me pencher sur le problème des puffs qui sont extrêmement dangereuses car amenant les jeunes au tabagisme : elles sont devenues une toxicomanie parallèle. Je ne veux pas linterdiction pour tout le monde … mais pour les jeunes déjà. Je veux que lon contrôle cela mieux. Je vais my intéresser de très près.  Lire la suite »

18 Nov 2022 | Institutions
 

« On voulait sortir des sentiers battus et de quelque chose d’anxiogène … Depuis le temps qu’on dit que fumer tue, les gens le savent, alors cette soirée c’est le choix de la solidarité », explique, dans 20 Minutes, Églantine Éméyé qui présente l’émission de variété « Respire » ce 18 novembre à 23 heures 50 sur France 3.

Ce show musical inédit, impulsé par Santé Publique France dans le cadre du Mois sans Tabac, a réuni une trentaine de chanteurs et humoristes (voir 30 octobre). Déjà diffusée sur France Bleu et Culturebox,  l’émission diffusée sur France 3 ce vendredi, reste disponible sur la plateforme France Télévisions au moins jusqu’à la fin du mois. Lire la suite »

14 Nov 2022 | Institutions
 

155 670 inscrits sur le site du Mois sans Tabac en ce 14 novembre. 

À mi-chemin, c’est mieux que les résultats définitifs des deux années précédentes : avec 112 933 personnes inscrites en 2021 (voir 3 décembre 2021) et 125 783 en 2020 mais le niveau de 2019 n’est pas encore atteint : 203 175.

Il est encore trop tôt pour se prononcer mais « c’est jouable ».

« On est donc peut-être, maintenant, sur une ligne de fond qui est autour de 110 000 à 130 000 personnes prêtes à s’arrêter tous les ans à ce mois-ci » avait annoncé Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le Tabac (ACT) en début d’opération (voir 3 novembre 2022).

4 Nov 2022 | Vapotage
 

Partenaire du Mois sans Tabac, la Fivape (Fédération interprofessionnelle de la Vape / voir 1er juin) est pleinement mobilisée au travers de ses adhérents pour accompagner les 15 millions de fumeurs Français vers la sortie du tabac, selon un communiqué de ce 2 novembre que nous reproduisons intégralement.

Depuis 2016, près d’un million de français se sont inscrits en ligne pour bénéficier des divers services qui leurs sont proposés (site internet, application, kit d’aide …). Au total, c’est entre 300 000 et 500 000 tentatives d’arrêts qui sont attribuables au Mois sans Tabac chaque année.

Les produits du vapotage jouent un rôle central et constituent le premier outil d’aide à l’arrêt utilisé par les fumeurs.  Lire la suite »

3 Nov 2022 | Associations, L'Info
 

Invité sur RMC et RMC Story, ce 1er novembre, pour le démarrage du « Mois sans Tabac » (voir 30 et 31 octobre), Loïc Josseran, président de l’Alliance contre le Tabac, a rappelé qu’il n’y a pas une seule et même méthode pour arrêter de fumer. Il est revenu à la charge sur les dangers de la puff très utilisée chez les jeunes (voir 26 octobre). Extraits. 

« Avec le Mois sans Tabac, il y a eu un énorme démarrage quand ça a été lancé, avec 900 000 inscrits. On est donc peut-être, maintenant, sur une ligne de fond qui est autour de 110 000 à 130 000 personnes prêtes à s’arrêter tous les ans à ce mois-ci » a-t-il commenté.

•• L’un des objectifs de l’association est le passage progressif au paquet à 15 euros en 2027. « Il faut un vrai courage politique pour aller dans ce sens et marquer le coup. L’OMS le dit, et cela est prouvé, l’augmentation du prix du paquet est la meilleure façon, notamment, de ne pas entrer dans le tabagisme » a-t-il affirmé. Lire la suite »

31 Oct 2022 | Institutions
 

Le « Mois sans Tabac », une opération de santé publique menée chaque novembre en France pour encourager les fumeurs à s’arrêter, débutera ce mardi, avec peu de nouveautés malgré une tendance à l’essoufflement ces dernières années. C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reprenons (voir 30 et 10 octobre).

« Chaque année, cet événement est l’occasion pour les fumeurs de rejoindre un mouvement collectif les invitant à s’engager ensemble dans une démarche d’arrêt du tabac pendant un mois », a rappelé l’agence Santé publique France dans un communiqué Lire la suite »