Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
5 Juil 2022 | International, Vapotage
 

Le Conseil supérieur de la Santé de Belgique vient de publier un nouveau rapport « sur la base de nouvelles publications et suite à une série de questions posées par le Service public fédéral (SPF) Santé ».

Avec un certain nombre de recommandations concernant le vapotage. Le Conseil précise que « la e-cigarette n’est pas sans risque ; elle n’est donc pas recommandée pour les non-fumeurs, en particulier aux jeunes ».

« Mais la e-cigarette est considérée comme moins nocive que les cigarettes classiques; elle constitue une meilleure alternative au tabac pour les fumeurs et peut être utilisée comme aide au sevrage tabagique ». Lire la suite »

2 Juin 2022 | Institutions
 

À l’occasion de la Journée Mondiale sans Tabac 2022, Santé publique France a déployé la plateforme « Les Employeurs pour la Santé », un dispositif inédit pour accompagner les structures (publiques, privées et associatives) dans une démarche de prévention et de promotion de la santé de leurs collaborateurs.

La première thématique traitée concerne l’arrêt du tabac, annonce un communiqué que nous reprenons ci-dessous.

•• Le milieu du travail est un milieu favorable au développement d’actions de prévention et de promotion de la santé au bénéfice des salariés, et les employeurs peuvent ainsi jouer un rôle décisif pour la santé de leurs collaborateurs. 

Lors de la dernière édition de Mois sans tabac en 2021, près de 5 000 structures se sont inscrites sur le site qui leur est dédié et ont commandé les outils (affiches, dépliants vidéos, campagne 3989) mis à disposition par Santé publique France. Cela a montré la volonté de ces structures en leurs qualités d’employeur de renforcer leurs actions pour la promotion de la santé au sein de leurs entités.  Lire la suite »

21 Mai 2022 | Institutions
 

Olivier Véran était ministre des Solidarités et de la Santé. Brigitte Bourguignon (qui était sa ministre déléguée chargée de l’autonomie) est la nouvelle ministre de la Santé et de la Prévention. Nuance.

Ancienne députée socialiste du Pas-de-Calais, elle a soutenu en son temps la mise en place du paquet neutre et la trajectoire fiscale menant au paquet à 10 euros (voir 28 juin 2017). Elle a contribué, aussi, à la mise en place de la « Mission d’information parlementaire sur les différents usages du cannabis » (voir 12 juillet 2019).

De nombreux sujets prioritaires l’attendent dans la feuille de route qu’on lui prête : bon fonctionnement et recrutement des hôpitaux ; lutte contre les déserts médicaux. Mais surtout « renforcer la prévention en santé tout au long de la vie ». Lire la suite »

20 Mar 2022 | Vapotage
 

« Leur consommation par un public mineur se développe aussi sous l’effet des pratiques de promotion et de vente via les réseaux sociaux. Il convient dès lors de rappeler le cadre légal et réglementaire en vigueur.

« La vente aux mineurs de ces produits, comme de tout produit de vapotage, est interdit ».

Extrait d’un communiqué du ministère de la Santé à propos des cigarettes « Puffs » (voir 18 mars).

18 Mar 2022 | Vapotage
 

Elle était attendue cette prise de position, suite aux remous sur la commercialisation (n’importe comment et n’importe où …) des dispositifs de vapotage dits « puffs » (voir 9 mars, 26 février et 16 janvier).

Le ministère des Solidarités et de la Santé vient de publier un communiqué que nous reproduisons intégralement.

Les dispositifs de type « puff » sont des produits de vapotage jetables, ce qui les différencie des produits de vapotage couramment commercialisés qui sont rechargeables. Ils contiennent le plus souvent de la nicotine.

Les pouvoirs publics ont été alertés sur la diffusion auprès d’un public jeune, y compris adolescents, de produits « puff » aux emballages colorés et aux arômes fruités ou sucrés, rendus particulièrement attrayants pour cette population. La consommation par un public mineur se développe aussi sous l’effet des pratiques de promotion et de vente via les réseaux sociaux. Il convient dès lors de rappeler le cadre légal et réglementaire en vigueur. 

1• En premier lieu, en tant que produits du vapotage, les dispositifs de type « puff » sont tenus de remplir les obligations réglementaires associées à ces produits :

. notification des produits avant leur mise sur le marché aux autorités compétentes,
. taux de nicotine inferieur à 20mg/ml, le cas échéant,
. étiquetage,
. interdiction de publicité et de promotion directe ou indirecte.

La liste complète des produits du vapotage notifiés pour le marché français est disponible sur le site de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES).

Bien que certains fabricants nationaux et étrangers aient rempli l’obligation de notification de leurs produits destinés au marché français, d’autres produits, non notifiés aux autorités françaises, sont également accessibles au public, notamment via internet, et pour certains avec des taux de nicotine qui peuvent dépasser le taux autorisé pour ce type de produit.

2• En deuxième lieu, la publicité et la promotion de produits du vapotage sont interdites.

Compte tenu de l’observation d’une forte promotion de ces dispositifs de type « Puff » sur des réseaux sociaux fréquentés majoritairement par des jeunes, un signalement a été adressé au Parquet par le ministère des solidarités et de la santé en vertu de l’article 40 du code de procédure pénale.

3 • Enfin, la vente aux mineurs, de ces produits, comme de tout produit de vapotage, est interdite.

De plus, la nicotine, que la plupart des dispositifs « puff » contiennent, est une substance qui entraine une forte dépendance. Les jeunes sont particulièrement vulnérables, en raison des effets de la nicotine sur le développement de leur cerveau.

Le Haut Conseil de Santé Publique (HCSP) a rappelé dans son dernier avis, relatif aux « bénéfices-risques de la cigarette électronique », de novembre 2021, que les données scientifiques disponibles à ce jour sont plutôt en faveur du rôle initiateur des produits de vapotage, pour les adolescents, à la consommation de tabac (voir 6 et 11 janvier).

Sarah El-Hairy, secrétaire d’État chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, accompagne ce dispositif.

21 Fév 2022 | Profession
 

Olivier Véran était l’invité, ce 20 février, du Grand Jury RTL – Le Figaro – LCI, animé par Benjamin Sportouch. Évidemment, le ministre de la Santé a été interrogé sur le prix du paquet de cigarettes.

Question :  Êtes-vous pour ou contre le paquet de cigarettes à 15 euros dans un proche avenir?

Olivier Véran : Le paquet de cigarettes, nous l’avons porté à 10 euros, c’est un engagement tenu du Président …  Lire la suite »

6 Jan 2022 | Profession
 

Au petit matin, ce jeudi 6 janvier, les députés ont adopté le Projet de Loi gouvernemental « renforçant les outils de gestion de la crise sanitaire » par 214 voix pour et 93 contre (dans les conditions polémiques que l’on connaît par ailleurs).

Comme prévu, une partie des débats a porté sur les conditions de contrôle de ce pass vaccinal dans les établissements, notamment les bars et restaurants (voir 3 janvier et 30 décembre).

Outre les forces de l’ordre, les gérants des lieux et activités soumis au pass, tels les cafetiers et restaurateurs, pourront sous conditions la vérifier, dispose le projet de loi, rappelle l’AFP. Lire la suite »

 

L’arrêté du ministère de la Santé définissant la nouvelle réglementation sur le CBD en France, tant attendue,  est donc sorti au Journal officiel juste avant la fin de l’année 2021 (voir 1er janvier 2022). La publication, juste après, d’une communication de la Mildeca (voir 2 janvier 2022) en précise les modalités.

Cet arrêté est d’application immédiate.

•• La Mildeca explique pourquoi cela a pris tant de temps. Comme prévu le projet de nouvel arrêté a été notifié à la Commission européenne en juillet (voir 22 juillet 2021).

Au bout du délai réglementaire de 3 mois, la Commission a émis de simples observations ne bloquant pas le texte. Il a été répondu à ces observations (portant sur l’utilisation alimentaire du chanvre) ce 22 décembre. L’arrêté définitif a donc été signé par Olivier Véran le 30 décembre, et co-signé par Olivier Dussopt (Comptes publics), Julien Denormandie (Agriculture), Agnés Pannier-Runacher (Industrie). Lire la suite »

3 Déc 2021 | Institutions
 

En l’attente du communiqué de Santé Publique France, un premier indicateur sur l’édition 2021 du Mois sans Tabac (voir 31 octobre et 10 novembre). 

112 933 participants annoncés sur le site.

Contre 125 783 inscrits l’an passé et 203 175 en 2019. 

Reste à analyser les raisons de ce chiffre en recul. Avec discernement et en se posant les vraies questions sur les limites de la politique de prévention menée actuellement.