Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Mai 2021 | Vapotage
 

« La Commission européenne a manqué une occasion de renforcer son plan de lutte contre le cancer et de reconnaître l’importance du vapotage dans la réduction des maladies liées au tabagisme chez les Européens » annonce un communiqué de l’IEVA (Independent European Vape Alliance), à propos de la publication du rapport SCHEER (voir 1er mai 2021 et 2 novembre 2020), commandé par la Commission européenne et portant sur l’e-cigarette en vue de la prochaine Directive sur les Produits du Tabac (TPD/ voir 11 mai 2020).

Nous reprenons ce communiqué. Lire la suite »

1 Mai 2021 | L'essentiel, Vapotage
 

Comme prévu et craint, le rapport SCHEER (Scientific Committee on Health, Environmental and Emerging Products / voir 29 mars 2021 et 2 novembre 2020) commandé par la Commission européenne et portant sur l’e-cigarette en vue de la prochaine Directive sur les produits du tabac (TPD / voir 11 mai 2020) ne déborde pas de conclusions favorables poussant à la mise en avant du vapotage (voir 29 avril 2021). C’est un euphémisme.

On reviendra sur ce rapport volumineux et très technique, publié le jeudi 29 avril au soir, mais il apparaît que les avantages généralement attribués au vapotage y sont minimisés.

•• Par exemple, ses conclusions mettent en avant un manque de données significatives pour pouvoir affirmer que la vape est un moyen permettant aux fumeurs de tabac traditionnel d’arrêter ou de diminuer leur consommation (« les preuves sont faibles »).

Autre exemple : le rapport souligne certains risques de voir de jeunes vapoteurs passer au tabac combustible.

•• Certes, il est délicat de résumer, comme cela, un rapport de cette nature. Mais les spécialistes se rejoignent sur le fait que les conclusions sont décevantes pour la vape. Quand ils ne contestent pas franchement la méthode et les données utilisées (au détriment d’autres … oubliées).

Conclusion : la voie vers de nouveaux ajustements réglementaires et fiscaux « rapprochant » la vape du tabac traditionnel est un peu plus ouverte par Bruxelles.

À suivre.

 

C’est demain que devrait être publié le rapport SCHEER (Commission‘s Scientific Commitee on Health, Environmental and Emerging Risks, voir 2 novembre 2020 et 29 mars 2021) – commandé par la Commission européenne en vue de la révision de la Directive tabac (voir 11 mai 2020) – rapporte le site spécialisé Euractiv (voir 2 juin 2020).

Tout ce que l‘on peut dire c‘est que l’ambiance, à Bruxelles, n‘est guère favorable au vapotage et aux nouveaux produits à risques réduits. Lire la suite »

20 Avr 2021 | Profession
 

Pour inciter les Français à s’abonner à un journal, magazine ou site d’information, la loi de finances rectificative pour 2020 prévoyait la création d’un crédit d’impôt sur le revenu limité dans le temps. La valeur de ce dernier est fixée à 30 % du coût d’un abonnement annuel (voir 29 juin et 17 août).

Mais encore fallait-il que la Commission européenne donne son aval à cette aide d’État. C’est désormais chose faite, rapporte Le Figaro. Et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les diffuseurs. Lire la suite »

8 Avr 2021 | Pression normative
 

Certains médias qui suivent de près l’actualité bruxelloise font état de doutes sur l’effectivité de l’interdiction des cigarettes mentholées, mise en place depuis moins d’un an au sein de la Communauté européenne (voir 12 mars, 14 avril et 22 août 2020).

En Irlande, par exemple, the Irish Health Service Executive « enquête activement » sur d’éventuels manquements des fabricants de tabac.

Et le ministre de la Santé, Stephen Donnelly, d’annoncer qu’il était prêt à un renforcement de la Directive tabac sur le sujet, à l’occasion de sa révision (voir 25 mars 2021 et 2 juin 2020). Il semblerait que certains autres États membres aient lancé également des enquêtes. Pour le moment, aucune initiative judiciaire n’a encore été prise.

7 Fév 2021 | Vapotage
 

L’Independent European Vape Alliance (IEVA) salue et soutient le « EU Beating Cancer Plan » présenté par la Commission européenne (voir 4 février). Ce plan est extrêmement important pour réduire de manière significative le nombre de décès liés au cancer.

Toutefois, selon cette association européenne réunissant acteurs et professionnels de la vape, la nouvelle stratégie de l’UE néglige un aspect important de la santé publique : la réduction des risques. Nous reprenons l’essentiel de son communiqué. Lire la suite »

4 Fév 2021 | Institutions, International
 

L’Union européenne a dévoilé mercredi son propre plan de lutte contre le cancer, prévoyant d’engager 4 milliards d’euros pour financer des programmes de prévention, de recherche et de déploiement des traitements au sein de l’UE, dans le cadre de son grand projet d’« Europe de la santé ».

« Malheureusement, nous avons aujourd’hui à travers l’UE divers niveaux d’accès aux programmes de prévention, différents taux de dépistage précoce, de diagnostic, de traitement et de survie. C’est inexcusable », a estimé la commissaire à la Santé Stella Kyriakides (voir 11 septembre 2019) lors d’une conférence de presse, relayée par l’AFP, alors que ce 4 février est Journée mondiale contre le cancer.

•• « Nous voulons nous assurer que tous les malades ont la même chance de survie, où qu’ils vivent », a-t-elle ajouté. L’exécutif européen entend débloquer des fonds pour renforcer l’accès à des dépistages et à des diagnostics performants, une détection précoce offrant les meilleures chances de survie.

L’objectif est que, d’ici 2025, au moins 90 % des personnes qualifiées pour des dépistages des cancers du côlon, du sein ou du col de l’utérus puissent y avoir accès. Bruxelles envisage d’élargir son soutien aux dépistages des cancers gastriques, de la prostate et des poumons (…)

•• L’exécutif européen s’efforcera par ailleurs de réduire encore la consommation d’alcool, la pollution environnementale, mais surtout le tabagisme  en révisant les directives sur la production et la taxation du tabac.

« Nous voulons créer une « génération sans tabac », avec moins de 5 % des Européens fumant du tabac d’ici 2040, contre environ 25 % aujourd’hui », a indiqué Stella Kyriakides (voir 11 mai 2020).

 Commentaires fermés sur Europe / Plan Cancer : « moins de 5 % d’Européens fumant du tabac d’ici 2040 » (Stella Kyriakides)  , ,
15 Déc 2020 | Trafic
 

Traiter en grand un problème d’ampleur.

Frontex, l’agence européenne des garde-frontières et garde-côtes (voir 28 août 2020 et 30 octobre 2019) a coordonné une opération-surprise de … grande ampleur pour resserrer les dispositifs de contrôle aux frontières de la Finlande, de la Pologne, de l’Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie et de la Slovaquie.

Objectif : entraver toutes sortes de contrebande ainsi que le trafic de migrants. L’opération a duré du 16 au 25 novembre. Parmi le bilan : 37 millions de cigarettes et 1,8 tonne de tabac saisis. Il n’y a pas de frontières qui échappe au phénomène.

 Commentaires fermés sur Europe de l’Est : 37 millions de cigarettes saisies dans une opération de Frontex  ,
4 Déc 2020 | Observatoire
 

Selon le site spécialisé Newsweed,  la Commission européenne confirme – dans une lettre envoyée mercredi à l’European Industrial Hemp Association et à une entreprise de CBD qui avait fait une demande d’agrément « Novel Food » (nouveaux aliments et ingrédients alimentaires, selon la réglementation européenne) – que le CBD « peut être qualifié de nourriture ».

Ainsi, la Commission européenne réviserait son évaluation préliminaire sur le CBD en estimant que le cannabidiol n’est pas un stupéfiant. Une position inspirée du récent arrêt Kanavape de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE / voir 19 et 23 novembre).

 Commentaires fermés sur CBD : « la Commission européenne ne considérera pas le CBD comme stupéfiant » (Newsweed)  ,
7 Oct 2020 | Pression normative
 

Les circonstances sanitaires actuelles peuvent l’expliquer … mais quand même.

Elle est particulièrement discrète cette consultation citoyenne sur la future stratégie décennale de la lutte contre les cancers.

Lancée par l’Institut national du Cancer, elle doit se terminer le 15 octobre (voir 23 juin).

•• 220 mesures y sont présentées. Et le but de la consultation est de demander aux simples citoyens comme aux associations de les évaluer, voire d’ajouter d’autres propositions.

•• Le sujet tabac y apparait sous le titre « Appeler à la mobilisation de tous pour en finir avec le tabac » Avec un certain nombre de mesures proposées, les principales étant :

• poursuivre l’augmentation des prix
• faire respecter l’interdiction de fumer et développer les espaces sans tabac
• garantir l’interdiction de vente aux mineurs par des « dispositifs de contrôle »
• dénormaliser complètement l’image du tabac
• impliquer les professionnels de santé
• renforcer l’accompagnement des fumeurs.

•• Manifestement, il n’est fait aucune mention aux solutions qu’apportent aussi le vapotage ou d’autres alternatives moins nocives pour le fumeur.

•• Et il semblerait même que peu de contributions sur ces mêmes solutions remontent,  de la part d’associations ou de simples citoyens, sur le site consultation-cancer.fr. Comme si, en France, il y avait toujours crainte à susciter un vrai débat, contrairement aux pays anglo-saxons.