Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
6 Mar 2021 | L'Info
 

Dans une nouvelle vidéo publiée sur YouTube, le professeur Didier Raoult établit un lien entre la chicha et la transmission du Covid-19 chez les jeunes, rapportent Le Dauphiné Libéré RTL, Europe 1, ….

« Je n’avais pas réalisé l’ampleur qu’a pris la consommation de chicha dans nos pays européens et aux États-Unis. Je crois qu’en France, au moins la moitié des jeunes ont déjà fumé au moins une fois la chicha », explique-t-il.

•• Le scientifique fait alors le parallèle entre la reprise de l’épidémie cet été chez les jeunes et la chicha. « Ce qu’on voit, c’est que le départ de l’épidémie en juillet a été plus particulièrement chez les jeunes alors qu’avant et après ça a été chez les sujets plus âgés ».

Et de poursuivre : « on voit que c’est cette tranche d’âge, les 25-45 ans dans laquelle il y a une explosion du nombre de cas, donc un facteur de risque particulier à cet âge-là. »

Et d’en venir à la chicha. « Si on se passe ce truc dans lequel il y a de la salive, y compris si on change l’embout, c’est un modèle expérimental extraordinaire pour transmettre une maladie respiratoire » déclare ainsi le professeur.

« Il ne faut pas partager la chicha », insiste-t-il, reprochant aux « gens de santé publique » de ne pas avoir suffisamment alerté « sur le risque de ce mode de transmission ».

•• Suivant l’avis du Haut Conseil de la Santé publique publié le 17 décembre, il déclare, par ailleurs : « on ne sait pas si inhaler de la fumée est un facteur de contamination au Covid-19 ». C’est pour cela que le professeur souhaite mener des recherches supplémentaires (voir aussi 31 janvier).

6 Mar 2021 | Profession
 

La Fédération des buralistes de Haute-Vienne a tenu son assemblée générale, avec Philippe Coy dimanche dernier le 28 février, après une année très particulière non sans conséquence pour leur activité.

« L’année a été violente pour tout le monde, avec des données qui ont changé chaque jour entre la législation, les aides financières, les décisions … Ce n’est pas parce qu’on est restés ouverts que ça nous a apporté l’opulence » résume, dans Le Populaire du Centre, Laurent Baranger, secrétaire de la Fédération départementale et buraliste à Limoges.

•• 208 buralistes sont recensés dans le département, avec autant de situations différentes. « Les tabac-presse installés en ville ont été très impactés. L’arrêt des activités et le télétravail ont eu des répercussions sur leurs ventes. Certains restent ouverts mais ils ne gagnent pas leur vie.

« Ceux qui assurent une activité bar ou brasserie perçoivent les aides de l’État mais certains ont perdu plus de 50 % de chiffre d’affaires en 2020. Pour l’instant, tout le monde s’en sort, il n’y a pas de fermetures liées au Covid, mais ce sera dur quand les aides vont arrêter. »

•• Cependant, « on a vu une légère hausse durant le premier confinement avec le retour des clients qui achetaient leurs cigarettes aux frontières ou à l’étranger » poursuit Laurent Baranger. « Les gens ont aussi redécouvert tout ce que l’on faisait : les relais colis, le dépôt de pain, la vente de piles, de masques … »

De nouveaux marchés en pleine expansion viennent également aider les buralistes : les cigarettes électroniques, avec une croissance de 10 à 12 % chaque année, et la vente de CBD qui a fait son apparition cette année dans les tabacs. « Tous les jours il y a des buralistes qui s’y mettent car le marché est exponentiel. Mais il y a un flou juridique pour les autorisations de vente, et la Confédération des buralistes ne se porte pas garante de la distribution de ce produit. »

6 Mar 2021 | Trafic
 

Tout renseignement, tout signalement aux forces de l’ordre sont utiles. La preuve. 

Informés de l’organisation d’un trafic et munis du signalement d’un suspect ainsi que de son véhicule, les policiers sont allés interpeller, ce mardi 2 mars, l’un des membres de ces bandes de vendeurs à la sauvette qui prolifèrent à Toulouse (voir 25 février 2021, 28 octobre 2020). 

Ils n’ont pas eu de mal à repérer leur cible au moment où il était en train de charger un gros carton dans son véhicule, au bas de sa résidence.

•• Aux policiers,  il a reconnu tout de suite transporter des cigarettes. Le carton contenait 50 cartouches; Dans son appartement, la perquisition a permis de mettre la main sur d’autres cartouches et, surtout, plus de 7 000 euros en petites coupures.

« C’est quelqu’un qui m’a donné les cigarettes pour les ramener au marché. Je suis payé 30 euros par transport  » a justifié, à l’audience en comparution immédiate, celui qui dit avoir effectué la navette à trois reprises.

•• Un rôle minimisé que le parquet conteste. C’est que le prévenu, condamné six fois par la justice, l’a été à quatre reprises pour les mêmes faits : 25 mois d’emprisonnement cumulés selon le procureur.

L’homme de 36 ans a été condamné à huit mois d’emprisonnement. Le tribunal a prononcé en plus un mandat de dépôt et la confiscation des sommes saisies.

6 Mar 2021 | Observatoire
 

Tout fini par bouger … Et acceptons que cela soit de bon augure pour l’évolution des autres dossiers liés au cannabis (CBD et cannabis récréatif).

Les premières consultations pour inclure des patients dans l’expérimentation du cannabis à usage médical (voir 6 février 2021, 21 et 10 octobre 2020) auront lieu « dans quelques jours » dans les 200 centres de référence sélectionnés, a indiqué jeudi l’Agence nationale du Médicament (ANSM).

La formation des premiers médecins et pharmaciens participants – deux heures et demi, à distance, avec validation obligatoire – a elle déjà commencé début mars, a expliqué lors d’un point presse la directrice générale de l’ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil.

Le cannabis médical « est quelque chose de nouveau, il est nécessaire de s’approprier les conditions d’utilisation de ce nouveau médicament, pour s’assurer que tout se passe dans les meilleures conditions », a-t-elle souligné, insistant sur le caractère « encadré et sécurisé » de cette expérimentation inédite d’un produit stupéfiant par ailleurs … toujours illégal en France.

La première consultation se fera obligatoirement dans l’un de ces centres de référence, dont la liste n’a pas encore été rendue publique. Avec soit des patients déjà suivis dans ces services hospitaliers spécialisés, soit adressés par leur médecin traitant.

6 Mar 2021 | Profession
 

Stock dévalisé

• Isère. Arrivés à bord d’une Mégane, des malfaiteurs ont cassé le volet métallique et la porte d’un buraliste de Chatte (près de Saint-Marcellin) ce mercredi 3 mars vers 3 h 30.

À l’intérieur, ils ont à nouveau fracturé plusieurs autres accès jusqu’à la réserve où ils se sont emparés d’un important stock de cartouches de cigarettes. Ils ont pris la fuite à bord du même véhicule.

Pris en flag

• Rhône. La police de Villeurbanne a interpellé deux malfaiteurs peu après qu’ils aient tenté de pénétrer par effraction chez un buraliste fermé. Repérés, les suspects qui avaient pris la fuite en voiture ont été interceptés par un équipage de policiers. Le conducteur roulait sans permis. Lire la suite »

5 Mar 2021 | Trafic
 

Olaf, 3 ans et demi, est un jeune chien des douanes. Après un bref passage de six mois par le port de Marseille, il est affecté depuis le 1er janvier 2020 à la brigade de surveillance du port de Cherbourg, notamment sur les liaisons ferries vers l’Irlande et le Royaume-Uni.

Il est spécialisé dans la recherche de tabac de contrebande. Et a déjà un joli palmarès : deux belles saisies en moins d’une semaine (voir 21 et 8 février).

•• « Olaf est une aide précieuse, un atout supplémentaire dans la lutte contre les fraudes. Il donne déjà entière satisfaction. C’est un travail d’équipe mais c’est vrai que sans lui, nous n’aurions pas réalisé d’aussi jolies prises » confie Jean-Michel Parmier, Chef du pôle action économique à la Direction régionale des Douanes de Caen, à La Presse de La Manche qui consacre un reportage à la jeune recrue. Lire la suite »

5 Mar 2021 | Institutions
 

Selon ses propositions pour un futur projet présidentiel, présentées ce jeudi 4 mars, le Parti Socialiste vise à parvenir en dix ans à « la première génération sans tabac », en continuant d’augmenter les prix des cigarettes et en interdisant de fumer dans les lieux publics extérieurs.

Toutes les propositions socialistes en matière de santé ont été présentées lors d’une visioconférence de presse par le député Boris Vallaud, porte-parole du parti, et le psychiatre Antoine Pelissolo, secrétaire national PS à la Santé rapportent l’AFP et La Provence.  Lire la suite »

5 Mar 2021 | Trafic
 

Encore une attaque de camion de livraison tabac. Au moins la sixième depuis le début de l’année (voir 27, 19 et 17 février).

Ce jeudi matin du 4 mars, vers 6 heures, peu loin du site Logista de Vitrolles, un camion quittant l’autoroute pour rejoindre le 2ème arrondissement de Marseille s’est fait intercepter par un véhicule dont sont sortis trois individus.

Ces derniers en ont débarqué les chauffeurs pour s’en emparer. Ils ne sont pas allés loin … quelques centaines de mètres plus loin le camion a stoppé et, pour des raisons non identifiées, s’est brusquement enflammé avec sa cargaison. Les braqueurs n’ont pu que s’enfuir des lieux comme ils ont pu. Lire la suite »

5 Mar 2021 | Profession
 

« Les marchés parallèles se sont effondrés ! Dans le département, on est sur une hausse d’activité de 25 % à 30 % » annonce Gérard Vidal, (buraliste à Toulouse, président de la fédération d’Occitanie et vice-président de la Confédération) dans Actu Toulouse

Soit plus que les chiffres de Seita : +21,3% en trois semaines chez les buralistes français à la frontière espagnole (voir 26 février).

Seule exception, l’hyper-centre de la Ville rose, où les buralistes souffrent davantage du couvre-feu, « les rues du centre-ville étant désertées ces dernières semaines ». Lire la suite »

5 Mar 2021 | Trafic
 

Le 12 octobre dernier, en pleine patrouille de nuit, des policiers municipaux de Bollène (à 20 kilomètres d’Orange) avaient contrôlé un véhicule aux feux avant défectueux. Lors de la vérification des papiers, ils n’ont pas de mal à trouver, dans le coffre, des cartons remplis de dizaines de cartouches de cigarettes. 

Le conducteur s’est refusé à reconnaître le contenu des cartons, mais le passager, propriétaire du véhicule, a avoué, pendant sa garde à vue, avoir acheté le tabac pour le revendre sous le manteau. Lire la suite »