Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
10 Avr 2020 | L'Info
 

La venta Berrouet, à cheval sur la frontière franco-espagnole à Sare (à 14 kilomètres de Saint-Jean-de-Luz, Pyrénées-Atlantiques), était la dernière « venta » (voir 19 mars) encore ouverte, ces derniers jours.

Sachant que l’entrée du magasin est en France alors que la surface de vente est en Espagne.

Cette opportunité pour les fumeurs du Pays basque français de continuer à acheter leur tabac, au tarif espagnol, a attiré une clientèle grandissante. Il fallait patienter trois quarts d’heure le week-end dernier pour pouvoir entrer dans le magasin.

Mais les autorités espagnoles se sont rendues, ce mercredi 8 avril, à la venta pour rappeler aux responsables que la vente de tabac, pour les ventas, était liée à l’activité de restauration. Les ventas n’ayant pas le droit d’ouvrir leurs restaurants pendant le confinement, elles n’ont donc plus l’autorisation de vendre ni tabac, ni alcool, pendant cette période de confinement.

Il n’y a que les bureaux de tabac traditionnels / les « estancos » qui sont encore autorisés à le faire.

10 Avr 2020 | Observatoire, Trafic
 

Après deux ans d’enquête, la Gendarmerie de Haute-Savoie vient de mettre fin à un trafic de sachets de CBD entre la Suisse et la France.

En septembre 2018, les brigades de surveillance de la Douane de Saint-Julien-en-Genevois et d’Annecy avaient mis la main sur 161 enveloppes contenant du CBD.

Ce courrier quelque peu spécial avait été découvert dans les centres de tri de La Poste à Saint-Julien-en-Genevois et Cran-Gevrier. La saisie représentant 500 sachets pour un poids total supérieur à 1,3 kilo.

L’enquête confiée aux gendarmes de Saint-Julien-en-Genevois a permis de remonter à l’expéditeur de ces enveloppes : le patron d’une entreprise basée à Vernier en Suisse. Lequel employait, notamment, une femme à plein temps pour une tâche spécifique : conditionner les envois et les envoyer aux clients. Les lettres étaient postées côté français afin de ne pas payer … de surcoûts d’affranchissement.

Ces deux personnes ont été interpellées, puis relâchées en attendant la suite de la procédure.

10 Avr 2020 | Profession
 

Suite à la publication des statistiques douanières sur le marché officiel du tabac en mars (en volume au niveau de la France continentale, voir 4 avril), quelques éléments d’évaluation complémentaires (source Logista).

D’autant que ce mois de mars est particulier à plus d’un titre :
nette augmentation des prix, le 1er mars (avec la Marlboro à 10 euros) dans le cadre de la trajectoire fiscale lancée à l’automne 2017 ;
mise en place du confinement à partir du 17 mars, ce qui a entraîné une désorganisation complète du marché (seuls 85 %, environ, des buralistes restant ouverts).

Sachant que le nombre de jours de livraison en mars 2020 a été de 22, contre 21 en 2019.

•• En volume (par rapport à mars 2019):

marché global : -7,9 % (-7,8 % en février)
 cigarettes : -9 %
 tabac à rouler : -6,6 %
 cigares/ cigarillos : -8,2 %

•• En valeur (par rapport à mars 2019):

marché global : +4,5 % (+5,2 % en février)
 cigarettes : +3 %
 tabac à rouler : +9,2 %
 cigares / cigarillos : +5,4 %

10 Avr 2020 | Profession
 

Ce vendredi matin, comme tous les jours depuis le début du confinement, les livraisons chez les buralistes ayant passé leurs commandes cadencées vont se faire.

Ce qui est remarquable, en soi, quand on considère les difficultés que rencontrent les prestations logistiques dans d’autres domaines.

D’autant que l’absentéisme est toujours de l’ordre de 40 % parmi les équipes de logistique tabac du groupe.

•• Tous les Centres de réapprovisionnement (CR) sont ouverts.

Mais l’affluence de buralistes venant chercher du tabac en complément (de par la désorganisation du marché) y rend la situation compliquée et parfois pénible, tant pour ceux venant s’approvisionner que pour les collaborateurs Logista sur place (voir 7 avril).

Des mesures restrictives ont été prises « afin de pouvoir satisfaire le maximum de débitants tout en respectant les règles sanitaires et de sécurité ».

•• Ces mesures, concernant les quantités tabac pouvant être enlevées, sont les suivantes :

CR rattachés à la DRD de Paris-Lognes : maximum de 10 cartons par passage

CR rattachés à la DRD de Toulouse : Narbonne, Pau, Pessac, 5 cartons par passage ; Colomiers et Lunel : 5 cartons par passage (les 10 et 13 avril) ; Limoges : pas de limitation.

CR rattachés à la DRD du Mans : Darnetal, 5 cartons par passage ; autres CR : pas de limitations (le CR du Mans étant ouvert toute la journée).

CR rattachés à la DRD de Lyon : pas de limitations.

10 Avr 2020 | Profession
 

Épisode 23 de notre revue de presse des témoignages de buralistes en région (voir 8 et 9 avril).

•• Le couple de buralistes de Potigny (à 26 kilomètres de Caen) se relaie « l’un le matin, l’autre l’après-midi ».

« Nous conservons tous nos clients, mais ils effectuent plus d’achats à la cartouche pour venir moins souvent » constate-t-il. « Nous rencontrons aussi de nouveaux clients : des gens qui habitent dans le secteur mais qui travaillent à Caen et sont habitués à faire leurs achats en ville. Comme beaucoup ne travaillent plus à cause du confinement, ils viennent se fournir ici. » Si la vente de bibelots et de cadeaux s’est effondrée, la presse et les jeux (grattage et loto) se maintiennent.

Financièrement, l’impact de la fermeture du bar sur le chiffre d’affaires de l’établissement « est de l’ordre de 20 %, car nous avons la chance de faire partie des gros débits de tabac sur la région » révèle la buraliste. Les commerçants n’ont pas été livrés à eux-mêmes, soulignant « la réactivité du comptable et de leur banque ». Au bout du compte, prenant en considération toutes les vitrines fermées autour de chez eux, « nous ne sommes pas les plus à plaindre » (Ouest-France).

•• Des slogans, des conseils, des rappels … la vitrine d’un tabac-presse de Bourg-en Bresse est tapissée d’affiches sur les consignes sanitaires avec pour objectif d’informer. « C’est essentiel, si l’on veut continuer à proposer nos services aux Burgiens, en prenant des précautions » précise la buraliste, qui porte une casquette munie d’une visière de protection.

Rester ouvert, oui, mais sans abus. Elle a choisi d’arrêter la vente de jeux de grattage afin d’éviter les allées et venues intempestives : « il est arrivé qu’une personne vienne, plusieurs fois dans la journée, pour cela. C’est trop risqué si nous voulons assurer un service minimum ». Chaque jour, le couple sert une centaine de personnes, contre 500 avant le confinement. « On n’ouvre que le matin. L’après-midi, on le consacre à confectionner des masques réutilisables, que l’on donne, gratuitement, aux clients, on en a déjà fait 186 ».

• Un confrère accueille ses clients masqué et ganté, cela n’a pas toujours été le cas : « on s’est senti délaissé par l’État. On n’était pas équipé. Ce sont nos clients qui nous ont donné le matériel ». Des produits alimentaires sont aussi proposés dans sa boutique : « beaucoup de personnes préfèrent faire des courses d’appoint chez moi, plutôt que d’aller en grande surface. On nous dit tous les jours combien c’est heureux que nous soyons ouverts » (Le Progrès). Lire la suite »

10 Avr 2020 | Observatoire
 

Confronté en audition, ce mercredi 8 avril, au mécontentement de sénateurs, qui relaient les griefs des maires et de leurs administrés face aux fermetures unilatérales des bureaux de poste et la diminution drastique du service postal (voir 2 avril), le PDG de La Poste, Philippe Wahl, a promis un « notable allègement du service minimum » pour la fin avril, selon Les Échos.

•• Manifestation concrète de la relance du service postal : « élargir le plus possible le nombre de nos points d’accueil ».

Après avoir sérieusement réduit la toile (1 600 bureaux de poste ouverts et tournées ramenées à seulement trois jours par semaine), les ouvertures vont graduellement s’étoffer : tout d’abord en passant à 2 500 bureaux ouverts dès la fin de cette semaine, comme annoncé précédemment, grâce au renfort de 3 000 personnes, dont des intérimaires ou CDD, et surtout, un nouvel objectif de 5 000 bureaux en fonctionnement à la fin avril.

•• En ajoutant les réseaux partenaires – soit les agences postales communales (APC) et les « relais poste » chez les commerçants, dont les buralistes, dans les petites communes – l’objectif est de revenir sous peu à 10 000 « points de contact postaux » dans tout le pays à la fin du mois.

Sur un total théorique de 17 000 points, le niveau incompressible inscrit dans la loi depuis dix ans. Comme prévu également avec les éditeurs de journaux, la distribution des quotidiens passera progressivement de 3 à 5 jours par semaine, à compter du 14 avril.

•• Seulement, pour reprendre ses tournées, l’état-major de La Poste doit faire avec les moyens disponibles.

L’absentéisme chez les postiers est différent selon les métiers et les régions, pouvant aller jusqu’à 35 % ou 40 % en zone urbaine, reconnaît le PDG, qui compense par de la mobilité entre établissements. La première cause étant la garde d’enfants, plus les salariés médicalement fragiles ou âgés, confinés à domicile. Lire la suite »

10 Avr 2020 | Profession
 

Incroyable série noire 

• Loire-Atlantique. C’est l’histoire de cette buraliste de Vertou (à 7 kilomètres de Nantes ) qui a déjà été cambriolée, la semaine dernière (voir le 1er avril). 

Elle a été à nouveau cambriolée, dans la nuit du dimanche 5 au lundi 6 avril, une partie de son stock tabac (livré 3 jours auparavant) et sa caisse ont été dérobées.

Puis, rebelotte (si l’on ose dire) dans la nuit du … lundi 6 au mardi 7 : cette fois, son gendre, habitant au-dessus, a réussi à les faire fuir après avoir été aspergé de gaz lacrymogène. Lire la suite »

9 Avr 2020 | Profession
 

British American Tobacco (BAT) France annonce la nomination de Pierre Durinck, 45 ans, au poste de Directeur Général France. Il occupait depuis décembre 2017 le poste de Directeur Général chez BAT Belux.

•• Diplômé de l’Instituut van Gent (Belgique), Pierre Durinck connait une première expérience professionnelle chez AB Screen en tant que représentant (Belgique). Il rejoint ensuite le département marketing de British American Tobacco en 1998 au sein duquel il évoluera à différents postes dont Brand Executive et Head of Sales Accounts de la zone Belux à partir de 2007.

En 2013, Pierre est nommé au poste de Head of Corporate & Regulatory Affairs de BAT Belux et devient également Président de Cimabel, la fédération belge et luxembourgeoise des fabricants de cigarettes pendant 3 ans. En 2016, il occupe le poste de Country Sales Manager chez BAT Belgique avant d’être nommé Directeur Général de BAT Belux en fin 2017. Lire la suite »

9 Avr 2020 | Profession
 

Au cœur de l’actualité des buralistes … en première ligne.

Les buralistes abonnés ont reçu un e-mail, hier matin, leur permettant d’accéder directement au numéro d’avril du magazine édité par la Confédération Le Losange.

Un numéro évoquant complètement la situation des buralistes au cœur de la France du confinement : avec des témoignages, une synthèse des décisions et mesures prises par la Confédération ainsi qu’ un rappel des aides.

Cette édition en ligne va également être disponible sur lelosange.fr

Les abonnés recevront, un peu plus tard dans le mois, une édition imprimée de ce numéro appelé à présenter un caractère historique.

9 Avr 2020 | Observatoire
 

Interviewé dans la matinale de France Info, ce mercredi 8 avril, au sujet de la durée du confinement en France mais aussi sur le port du masque, Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique Covid-19, s’est ensuite exprimé sur les interrogations qui planent encore autour de ce virus. Et il a délivré un constat surprenant.

« Je suis très humble vis-à-vis de ce virus. On ne le connaissait pas, il y a de ça 3 mois et demi. Ce virus suscite encore beaucoup d’interrogations : pourquoi touche-t-il davantage telle région plutôt que telle autre, en autres …

•• « Par exemple, l’immense majorité des formes graves n’est pas composée de fumeurs. Comme si le tabac protégeait de ce virus, via la nicotine. Qui aurait imaginé avoir ce type d’interrogations il y a quelques semaines ? … On dirait que la nicotine pourrait ainsi constituer une forme de protection. » Une observation déjà faite en Chine (voir 20 février). Lire la suite »