Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
30 Juil 2021 | L'Info
 

La Française des Jeux a annoncé, hier soir (après clôture de la Bourse), ses résultats du premier semestre 2021. En voici les éléments les plus importants (voir 15 février 2021 et 6 août 2020).

On notera, au préalable, que Stéphane Pallez, Présidente directrice générale du groupe FDJ, a déclaré à cette occasion : « Le deuxième trimestre a confirmé une reprise de nos activités à des niveaux supérieurs à ceux enregistrés avant la crise. Nos mises sont en progression, à la fois sur le digital et dans notre réseau de points de vente.

« En l’absence de nouvelles mesures de restrictions liées à l’évolution de la situation sanitaire, le Groupe anticipe le maintien d’une bonne dynamique au second semestre et est confiant dans ses perspectives d’activité et de résultats dans le respect de son modèle de jeu responsable. »

Compte tenu de la grande hétérogénéité du calendrier et de l’incidence sur FDJ des mesures sanitaires pour lutter contre la Covid-19, les commentaires des variations 2021 ci-dessous sont présentés par rapport à 2019.

ACTIVITÉ ET RÉSULTATS DU 1ER SEMESTRE 2021

•• Mises totales : 9,2 milliards d’euros, en hausse de +8,3 %

Les mises enregistrées par FDJ au 1er semestre 2021 ressortent à 9,2 milliards d’euros, en progression de +8,3 %. L’accélération graduelle de l’activité au 2ème trimestre est portée par l’UEFA Euro 2020 et la loterie en point de vente avec la réouverture des bars.

•• Mises loterie :  6,9 milliards d’euros, en hausse de +4 %

Les mises sur les jeux de loterie s’élèvent à 6,9 milliards d’euros, en hausse de +4 %. Cette croissance est portée par les jeux instantanés, +7 % à 4,3 milliards d’euros, tandis que les mises des jeux de tirage sont stables, à 2,6 milliards d’euros.

La dynamique des jeux instantanés s’explique par le bon accueil réservé aux nouveaux jeux et la performance des plus vendus. À fin juin, les mises hebdomadaires Amigo ont retrouvé un niveau comparable à celui de fin juin 2019.

Hors Amigo, les mises des jeux de tirage sont en croissance de plus de 20 %, portées par Loto et Euromillions, qui bénéficient du succès de leurs nouvelles formules et d’importants cycles longs au 1er trimestre, avec par exemple le jackpot Euromillions le plus élevé jamais remporté de 210 millions d’euros.

Les mises digitales de la loterie continuent d’afficher une bonne dynamique, avec une hausse de plus de 50 % par rapport au 1er semestre 2020, à 0,7 milliard d’euros, essentiellement portée par la croissance du nombre de joueurs. Sur le semestre, les mises en ligne représentent près de 11 % des mises totales de la loterie. Lire la suite »

 

« Nous pouvons envisager un monde sans cigarettes … » Pour Le Figaro, la récente déclaration de Jacek Olczak, CEO de Philip Morris International, dans les médias anglais (voir 28 et 29 juillet) n’est pas une surprise. Extraits de son analyse. 

Depuis plusieurs années, le groupe PMI souhaite sortir du marché des cigarettes pour se projeter sur des produits alternatifs, perçus comme moins nocifs, comme les produits de vaporisation sans combustion et contenant de la nicotine ou les cigarettes électroniques, rappelle le quotidien.

•• D’après le PDG, cité par l’agence Nikkei, les cigarettes dites « sans fumée » sont actuellement « vendues dans 67 pays et régions », un chiffre que Jacek Olczak souhaite voir passer à 100 d’ici 2025. PMI a plus d’un tour dans son sac et compte sur ses alternatives à la cigarette pour maintenir son activité. Dans un communiqué récent, le groupe indique qu’« environ 14 millions d’adultes dans le monde sont déjà passés à Iqos et ont arrêté de fumer ».

Selon les chiffres confirmés par Philip Morris France, les alternatives aux cigarettes classiques représentaient 28,5 % du CA total du groupe au 2ème trimestre 2021.

Le groupe s’engageait, dans son dernier rapport annuel, à « diminuer drastiquement la part de la cigarette dans son chiffre d’affaires et faire en sorte que les alternatives sans combustion représentent plus de 50 % des revenus nets totaux de PMI à horizon 2025 ».

•• Malgré les différences entre le marché français et britannique, cette vision ambitieuse s’applique aussi à Philip Morris France qui cible l’alléchant marché tricolore, constitué de 11 millions de fumeurs adultes.

Présidente de PMF, Jeanne Pollès explique qu’« au Royaume-Uni, on peut envisager l’arrêt de la cigarette dans un futur relativement proche car la politique de santé publique intègre les alternatives ».

En France, cette transition prendra plus de temps : le cadre réglementaire français  « n’ouvre pas les mêmes perspectives et ne permet pas de porter à la connaissance des fumeurs adultes une information complète sur ces alternatives aux profils de risques différents de celui de la cigarette », précise-t-elle au Figaro Lire la suite »

30 Juil 2021 | Profession
 

À propos de la mise en œuvre – prévue le 9 août – du contrôle du pass sanitaire pour les clients des activités bar-brasserie-restauration (voir 29, 28, 27 et 13 juillet), l’UMIH (Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie) a émis un communiqué dans lequel elle exprime sa confiance dans les éventuels aménagements du Conseil constitutionnel. 

Nous en reproduisons l’essentiel.

•• Lors des débats parlementaires sur le projet de loi relatif à la gestion de crise sanitaire, l’UMIH a pu faire entendre ses demandes à travers des amendements défendus par des députés et des sénateurs qui prévoyaient que l’obligation de présentation du pass sanitaire ne s’applique pas aux terrasses. Votée par les sénateurs, cette exception a finalement été retirée par la commission mixte paritaire.

•• Depuis le début de la semaine, de nombreux recours sont portés devant le Conseil constitutionnel en raison du caractère disproportionné des mesures destinées à endiguer la propagation du variant delta à l’origine de la quatrième vague épidémique au regard des droits et libertés que la Constitution garantit, notamment la liberté d’aller et venir, la liberté de mener une vie familiale normale ou même l’égalité (…)

C’est pourquoi depuis l’annonce de l’obligation de présenter, au cœur de la saison estivale, un pass sanitaire pour quiconque souhaite accéder à nos établissements, l’UMIH n’a cessé d’affirmer :

• avoir toujours poursuivi, en tant qu’organisation professionnelle responsable deux priorités : limiter la propagation du virus et maintenir nos établissements ouverts. Le pass sanitaire apparait comme le seul outil possible pour concilier ces deux priorités.

• que le pass sanitaire en extérieur sur nos terrasses serait inapplicable par les professionnels mais aussi manifestement contraire aux principes de nécessité et de proportionnalité justifiant la restriction des libertés publiques les plus fondamentales.

•• À ce titre, l’UMIH conteste :

• La nécessité de présenter un pass sanitaire pour accéder aux terrasses s’il s’agit d’enrayer la propagation de l’épidémie. Car en l’état des données scientifiques disponibles, la propagation ne s’effectue que dans les lieux clos. Lire la suite »

30 Juil 2021 | Trafic
 

C’est comme si le monde du trafic était devenu bicéphale pour les gendarmes qui sillonnent nos territoires. 

Ainsi, en l’espace de 48 heures la semaine écoulée, les gendarmes de la compagnie de Pertuis (Vaucluse) ont démantelé deux trafics : l’un concernait des stupéfiants, notamment du cannabis, l’autre portait sur des cigarettes.

Chez le premier suspect, chez qui les gendarmes se rendaient à la suite de violences avec arme, ils ont incidemment saisi divers produits stupéfiants. Mais dans des quantités suffisamment significatives pour relever du trafic organisé.

Chez un deuxième suspect, plus d’un millier de paquets de cigarettes ont été saisis ainsi que des bouteilles de protoxyde d’azote (gaz hilarant) et aussi des contrefaçons de parfums. Un stock conséquent.

Tout ce petit monde sera jugé prochainement devant le tribunal judiciaire d’Avignon.

30 Juil 2021 | Profession
 

Fanny Grau, médecin et directrice du centre d’éducation conductive (CEC) de Clarensac et Vincent Garcia, patron bien reconnu d’un tabac-presse à Nîmes, étaient mis à l’honneur, ce lundi 26 juillet, par la Fondation FDJ dans la cadre de « Détaillants solidaires » (voir 10 juin 2021). 

Le buraliste a proposé de mettre à l’honneur et d’aider l’action remarquable menée depuis 2015 par Fanny Grau au sein du CEC de Clarensac. Un chèque de 3 000 euros a été remis à cette association.

« Ce centre est destiné à l’accompagnement des enfants atteints de maladies génétiques orphelines et handicapantes et au soutien des familles. Personnel et structures demandent beaucoup d’argent, telle une tablette à commande oculaire qui coûte 11 000 euros. Nous nous autofinançons à 90 %, le reste provient d’événements caritatifs et autres dons » a expliqué au Midi Libre, la directrice.

La Fondation de la FDJ étudie tous les projets qui agissent en faveur de l’égalité des chances. « Tremplin Détaillants solidaires » permet à des détaillants d’obtenir une dotation de 3 000 euros maximum versée à une association locale qui leur tient à cœur (voir aussi 9 janvier 2020).

30 Juil 2021 | Profession
 

Gros moyens pour le braqueur en cavale 

• Loire. C’est dans un tabac-presse de Charlieu (à 19 kilomètres de Roanne) qu’un individu de taille moyenne, masqué et encapuchonné, s’est introduit vers 16 heures, ce mercredi 28 juillet. Armé d’un couteau, il somme les propriétaires du commerce de lui donner le contenu de la caisse, estimé à plusieurs centaines d’euros.

Il a pris la fuite quelques minutes après, à pied. Un périmètre de recherche a été mis en place très rapidement autour la ville mais également aux alentours avec des barrages de gendarmerie. Une trentaine de militaires ont été déployés pour retrouver le braqueur. En vain pour le moment.

Ce buraliste avait déjà subi un casse en pleine nuit il y a presque deux ans (voir 28 septembre 2019). Lire la suite »

29 Juil 2021 | Vapotage
 

L’association de défense Sovape (voir 19 octobre et 27 septembre 2020) a émis un communiqué suite à la dernière mise en garde de l’OMS contre le vapotage dont nous avons fait part récemment à nos lecteurs (voir 27 juillet 2021).

Nous reproduisons l’essentiel de ce communiqué.

Dans un rapport financé par Bloomberg Philanthropies, l’OMS diabolise le vapotage, qu’elle accuse de pervertir la jeunesse, de maladies mortelles et d’être le cheval de Troie de Big Tobacco. Ces allégations, toutes contredites par les faits et la science, effraient le public, les fumeurs, les vapoteurs et leur entourage.  Lire la suite »

29 Juil 2021 | Profession
 

Tenant compte de la date à laquelle le Conseil Constitutionnel va faire connaître son avis (avec ses éventuelles modifications) et du temps de parution des décrets de promulgation, le porte-parole du Gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que la nouvelle loi d’extension des mesures sanitaires entrera en vigueur le lundi 9 août.

C’est donc à partir de ce jour qu’il faudra vérifier que les clients accédant aux activités bar-restaurant-brasserie disposent d’un pass sanitaire (voir 28,  2726 et 13 juillet). Gabriel Attal a évoqué qu’il y aurait « un temps d’adaptation et de rodage » pendant une semaine pour accompagner les professionnels des secteurs concernés. Lire la suite »

29 Juil 2021 | Profession
 

À l’occasion de la présentation de ses résultats trimestriels (et semestriels), Jack Bowles (CEO de British American Tobacco) s’est félicité d’une croissance de 50 % de ses produits « new category » sur l’ensemble de leurs marchés (voir 19 février 2021 et 25 août 2020).

Sous le terme « new category », il faut entendre le vapotage, le tabac à chauffer et la nicotine en sachets (« modern oral »). Soit les marques Vuse (vapotage), glo (tabac à chauffer) et Velo (modern oral). Lire la suite »

29 Juil 2021 | Profession
 

Les déclarations faites par le nouveau CEO de Philip Morris International à la presse britannique, le week-end dernier, font couler de l’encre (voir 28 juillet).

Ainsi, au Mail on Sunday, Jacek Olczak a notamment annoncé que son groupe cesserait de vendre des cigarettes au Royaume-Uni dans la prochaine décennie, ceci moins de trois mois après avoir fait part de la même volonté concernant le Japon (voir 16 mai).

« Je veux permettre à cette entreprise de laisser le tabac derrière elle », a-t-il affirmé. Lire la suite »