Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
20 Juin 2024 | L'Info
 

Alors que les péages en flux libre, des autoroutes sans barrière, sont appelés à se généraliser en France, les utilisateurs de l’A14 sur l’axe Paris-Normandie pourront s’en acquitter, à partir de ce 20 juin, chez les buralistes proposant la solution de paiement Nirio de la Française des Jeux (voir 25 janvier).

L’A14, qui relie La Défense à Orgeval, a basculé en flux libre mercredi. C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reproduisons

« Le déploiement du péage en flux libre sur les 210 kilomètres de l’axe Paris-Normandie (A13-A14) révolutionne la manière de circuler sur lautoroute en apportant davantage de simplicité, de fluidité et de rapidité », selon le gestionnaire Sanef.

Il sera ensuite possible de payer chez le buraliste à partir du 24 juin les péages de l’A79, qui relie les départements de l’Allier et de Saône-et-Loire, puis de l’A13 dès l’ouverture, prévue fin 2024, du flux libre sur cet axe qui relie Paris à Caen, selon un communiqué conjoint de la FDJ, dont la solution de paiement Nirio a été retenue pour ce nouveau service.

Près de 4 000 commerces partenaires proposent ce service lancé, ce jeudi matin, dans un bureau de tabac parisien par les dirigeants de la FDJ et du gestionnaire d’autoroutes Sanef, accompagnés du président de la Confédération nationale des buralistes – Philippe Coy avec l’ambition qu’à terme les 10 000 points de vente agréés Nirio puissent le faire.

« Nous souhaitons proposer cette troisième solution de paiement, complémentaire avec le badge télépéage et notre site sanef.com. Elle est particulièrement destinée aux personnes qui veulent continuer à payer le péage en espèces ou qui sont peu à laise avec les outils digitaux », indique dans le communiqué Arnaud Quémard, directeur général de Sanef.

« Après les impôts, amendes ou factures publiques ( voir 1er février )  ainsi que les loyers et les factures deau, cette solution de paiement des autoroutes en flux libre renforce le rôle de nos commerçants partenaires présents sur l’ensemble du territoire national », a salué de son côté Stéphane Pallez, la présidente de la FDJ.

20 Juin 2024 | Profession
 

Dans ce numéro de juin du Losange – déjà mis en ligne et arrivant actuellement chez les buralistes abonnés (voir 3 juin) – paraissent les résultats d’un sondage exclusif de l’IFOP commandé par la Confédération.

Il s’agit d’en savoir plus sur la connaissance et l’usage des nouveaux produits à nicotine.

Nous en reprenons les premiers résultats.

Question : « quels nouveaux produits nicotinés connaissez-vous ? » 

Les cigarettes électroniques rechargeables : 77 %
Les puffs : 61 %
Les sachets de nicotine : 30 %

Question : « Comment avez-vous entendu parler de ces nouveaux produits ? »

 Entourage : 54 %
 Internet : 22 %
 Buralistes : 21 %
 Réseaux sociaux : 20 %
 Vape shop : 11 %
 Autres (médias) : 8 %

Sondage réalisé par l’IFOP pour la Confédération des buralistes du 3 au 7 mai auprès d’un échantillon de 2007 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus.

20 Juin 2024 | Profession
 

Les opérateurs télécoms français Orange, SFR et Bouygues Telecom ont annoncé, ce 18 juin, le lancement de forfaits mobiles spéciaux à destination des touristes extra-européens attendus à Paris pour les Jeux olympiques et paralympiques.

C’est ce qu’annonce l’AFP dans une dépêche que nous reprenons.

•• Partenaire officiel des Jeux, Orange va proposer aux visiteurs extra-européens une gamme d’offres prépayées allant de 4,99 à 49,99 euros, avec une durée de validité de 7 à 28 jours, et de données passant de 1 Go à 100 Go, a-t-il annoncé lors d’un point presse.

Au-delà de ses propres boutiques où l’inscription « Tourist SIM card available here » s’affichent sur les vitrines, Orange va renforcer sa distribution de cartes SIM physiques et dématérialisées (eSIM) avec « plus de 70 nouveaux points de ventes » partenaires comme les bureaux de tabacs ou kiosques parisiens.

Depuis juin 2017, dans l’ensemble des pays de l’UE, les appels passés depuis un téléphone portable ou les SMS ne sont plus soumis à des surcoûts appelés frais de « roaming » ou d’itinérance. Mais « si vous êtes Américain, votre opérateur peut avoir peut-être des tarifs exorbitants pour le roaming », prévient Jean-François Fallacher, patron d’Orange France, qui s’attend à ce que ce segment de revenus dépasse les 100 millions d’euros cette année, sous l’effet des Jeux.

•• De son côté, SFR va lancer un forfait d’une durée de 30 jours, qui permet pour 34,99 euros d’avoir 60 Go de données 5G, appels illimités en Europe et 2 heures d’appels vers le reste du monde.

Pour faire connaître son offre à cette clientèle étrangère, SFR va placer de la publicité à toutes les étapes du voyage, de la réservation en amont (sur les sites internet de réservation de vols, d’hôtels, ou de locations de voitures), à l’arrivée à Paris, avec des équipes présentes à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, à l’instar de son rival Orange, chargées de promouvoir son offre. Lire la suite »

20 Juin 2024 | Trafic
 

Le 11 juin dernier, suite à une enquête pour un trafic de cigarettes, six personnes ont été interpellées en « flagrant délit » par les services de police.

La Direction Interdépartementale de la Police Nationale du Rhône, explique dans un communiqué que le réseau était « structuré et organisé au niveau de la place Valmy à Lyon 9ème». Des vendeurs, des approvisionneurs et « un couple de gérants étaient identifiés ».  Les cigarettes de contrebande étaient contrefaites, selon France 3 auvergne-rhône-alpes.

D’après les enquêteurs, le « trafic occasionnait un bénéfice défini entre 12 000 et 15 000 euros par semaine ». Près de 150 cartouches de cigarettes étaient revendues chaque semaine sur le secteur de Valmy mais également à la Guillotière (voir 17 mars) et à Villeurbanne.

Les perquisitions menées aux domiciles des différents protagonistes ont permis la saisie de « 14 851 euros, 157 cartouches de cigarettes, plusieurs objets de luxe d’une valeur de 28 000 euros, un révolver et un véhicule estimé à 30 000 euros ».

Les six personnes, âgées de 18 à 37 ans, sont citées à comparaître devant le tribunal correctionnel de Lyon. (Voir aussi 21 mars et 10 avril).

20 Juin 2024 | International
 

Alors que la situation de guerre règne toujours dans la bande de Gaza, les trafiquants qui opèrent sur place se sont tournés vers les cigarettes de contrebande en raison des prix élevés du tabac dans lenclave, rapporte le Wall Street Journal ce 19 juin. Ce qui aurait empêché des milliers de camions daide de livrer des fournitures humanitaires essentielles par crainte d’être attaqués.

Selon l’article, des cigarettes sont introduites en contrebande dans la bande de Gaza par l’intermédiaire de camions d’aide humanitaire, après avoir été placées là par des complices en Israël et aux Nations unies.

Une fois l’inspection passée et les camions d’aide entrés dans la bande de Gaza, ils sont pris pour cible à la fois par les contrebandiers qui récupèrent leurs marchandises ou par des rivaux qui espèrent les détourner : ceci dans le cadre de rivalités entre contrebandiers.

•• D’après le Wall Street Journal, une seule cigarette peut se vendre jusqu’à 25 dollars à Gaza … ce qui rend le commerce de contrebande extrêmement rentable.

Avant le début de l’opération israélienne à Rafah, début mai, les cigarettes étaient en grande partie introduites en contrebande par le point de passage de Rafah, à la frontière entre Gaza et l’Égypte, ajoute l’article. Mais après la fermeture du poste-frontière pour une durée indéterminée, les criminels se sont tournés vers le point de passage de Kerem Shalom, à la frontière avec Israël.

•• En raison de ces violentes attaques, plus de 1 000 camions daide seraient restés bloqués du côté gazaoui du point de passage, et même les marchandises qui arrivent à destination risquent d’être pillées par les criminels qui s’attaquent aux entrepôts.

« Cela menace de saper tout ce que nous essayons de faire », a déclaré un fonctionnaire de l’ONU au Wall Street Journal. (Voir aussi 25 août 2018). Photo : AFP

20 Juin 2024 | International, Trafic
 

Oui, encore une spectaculaire opération de saisie de tabac à rouler de contrefaçon en Espagne : pas moins de 3 tonnes de tabac, 9 tonnes de matériels pour la fabrication … et pas moins de 24 détenus. On sait que ce tabac à rouler de contrefaçon est utilisé ensuite par des particuliers qui en font du commerce « de particulier à particulier «.

Une forme de marché parallèle du tabac qui fonctionne particulièrement bien en Espagne (voir 28 mai et 26 janvier). Cette fois-ci, l’opération a mobilisé des équipes des douanes, de la Guardia civil et de la Police nationale espagnoles.

L’opération a débouché sur le démantèlement de 5 ateliers clandestins et de 2 magasins cachés stockant des feuilles de tabac.

Tout a commencé par la découverte d’un atelier clandestin, caché discrètement dans une zone industrielle de Mollina (région de Malaga) en décembre dernier. À la clé : l’arrestation de 11 personnes et la saisie de plus d’1 tonne de tabac à rouler ainsi que de près de 3 tonnes de tabac en cours de transformation. Avec tout le matériel permettant une fabrication quasi-industrielle.

Puis en avril, l’opération a pris sa dimension finale avec l’arrestation de 13 personnes et 5 perquisitions complémentaires à Séville comme à Malaga. Et pour souligner que l’affaire n’était pas entre les mains de gentils amateurs, les autorités ont confirmé que les perquisitions ont amené à la saisie de 5 armes à feu.

20 Juin 2024 | Trafic
 

Les Douanes normandes, qui emploient près de 800 personnes dans la région, ont réalisé plusieurs saisies spectaculaires en 2023. Voici le bilan de leurs actions selon Ouest France.

Le marché noir du tabac va bon train (malheureusement). Plus de 13 tonnes de produits de contrebande de tabac ont été saisies en 2023. Les Douanes régionales ayant fait un gros coup le 5 mars, avec près de 5 tonnes saisies à la gare maritime de Cherbourg (voir 9 mars).

En 2023, 5,16 tonnes de stupéfiants ont été saisies par les Douanes. La quasi-totalité provient du port du Havre, avec 4,8 tonnes de cocaïne.

En Normandie, les services des Douanes sont partagés sur trois zones : la première comprend l’Orne, le Calvados et la Manche ; la seconde couvre l’Eure et la Seine-Maritime, et la troisième est entièrement dédiée au port du Havre, porte d’entrée de nombreux produits illicites, dont des produits stupéfiants.

19 Juin 2024 | Trafic
 

13,250 tonnes. Cest la quantité de tabac de contrebande ou contrefait saisie par les services des Douanes en Auvergne et dans la Loire, en 2023. Bien quen légère baisse par rapport à 2022 (15 tonnes), cela constitue un niveau conséquent si lon considère les saisies du début des années 2020, qui avoisinaient les cinq tonnes par an, selon La Montagne.

Au-delà de saisies spectaculaires – en mai 2023, 11 tonnes de cigarettes de contrebande étaient ainsi découvertes à bord d’un poids lourd circulant sur la RN 7 dans la Loire (voir 7 mai 2023) – ce bilan révèle aussi une hausse de ce trafic et son évolution notable d’un point de vue logistique. Lire la suite »

19 Juin 2024 | Associations
 

Selon un sondage OpinionWay, réalisé pour lassociation DNF (Demain sera non-Fumeur), 84 % des répondants souhaitent linterdiction de fumer dans au moins quatre lieux où l’on peut encore fumer, notamment sur les terrasses de cafés et de restaurants.

Nous reproduisons intégralement la synthèse de ses résultats.

Depuis 2019, DNF collabore avec linstitut de sondage OpinionWay pour suivre l’évolution des attitudes des Français face à l’interdiction de fumer. En juin 2019, 73 % des personnes interrogées étaient favorables à l’extension des interdictions à des lieux comme les abords des écoles, les plages et les terrasses de cafés. Lire la suite »

19 Juin 2024 | International
 

Selon Reuters, Philip Morris International a stoppé la vente en ligne, sur le marché américain, des sachets de nicotine Zyn (venant de Swedish Match récemment acheté par PMI / voir 24 avril 2024 et 24 octobre 2023).

Ceci, suite à une assignation du procureur général du District of Columbia (Washington) reprochant à l’entreprise de ne pas avoir respecté l’interdiction de vente des produits avec arômes.

Philip Morris International a tout de suite annoncé que Swedish Match avait lancé une enquête interne sur la commercialisation de ces produits par des plate-formes en ligne et dans certains points de vente. De sorte à s’assurer que la vente de sachets à nicotine aromatisés ne soit pas assurée à Washington et dans les villes américaines où cela est interdit. Lire la suite »