Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
1 Mar 2024 | L'Info
 

Plusieurs références BAT voient leurs prix augmenter ce vendredi 1er mars (voir 17 janvier 2024).

Ainsi la Lucky Strike (paquet de 20 cigarettes) passe de 11,50 à 12 euros. La Rothmans passe de 11,50 à 12 euros. La Vogue passe de 11,40 à 11, 90 euros.

Il s’agit du 3ème changement de prix depuis le début de l’année.

Le premier a eu lieu le 1er janvier suite à une augmentation de la fiscalité du tabac (voir 12 décembre 2023). Elle a débouché sur une évolution générale des prix, notamment le passage du paquet de Marlboro à 12,50 euros.

Une autre augmentation sur certaines marques a eu lieu au 1er février (voir 17 janvier) : sans changement de fiscalité. Tout comme cette augmentation du 1er mars, sans changement de fiscalité non plus. Ces évolutions sont dues uniquement à des repositionnements commerciaux.

La prochaine homologation des prix par les Douanes est prévue pour le 1er juin.

1 Mar 2024 | Profession
 

Un décret de ce 28 février – paru au JO du 29 février – porte nomination du Directeur général des Douanes et des Droits indirects par intérim.

Il s’agit de Jean-Francois Dutheil qui était jusqu’alors Directeur des Services douaniers de 1ère classe.

Il succède à Isabelle Braun-Lemaire dont un autre décret de ce même 28 février porte sa nomination au poste de déléguée interministérielle à l’encadrement supérieur de l’État. Cette fonction amène à gérer les carrières des hauts fonctionnaires.

Isabelle Braun-Lemaitre (Inspectrice de l’Institut national de la Statistique et des Études économiques) était la patronne des Douaniers depuis le 28 août 2019. Elle sera intervenue lors de cinq congrès des buralistes. À son actif, on retiendra sa participation à la redéfinition du Plan anti-trafic de tabac 2022-2025 et à l’établissement d’une nouvelle Loi Douane. Ainsi que son implication dans la négociation visant à établir le 2ème Plan de Soutien et d’Accompagnement du réseau des Buralistes (« la Transformation saison 2 » / voir 18 et 20 janvier 2023).

On espère que ce changement ne va entraver en rien la préparation d’une 2ème « opération Colbert » permettant de multiplier, sur une période précise, les contrôles et saisies de tabac  contre toutes les formes de trafic (voir 23 février 2024).

1 Mar 2024 | Trafic
 

Interpellé mi-janvier après une dénonciation anonyme (a priori dun homme sadonnant au même trafic illégal), un couple âgé de 22 ans, résidant à Grenay (8 kilomètres de Lens), avait été placé sous contrôle judiciaire. Lors de la perquisition, les policiers avaient découvert 60 paquets de cigarettes et 80 pots de tabac, près de 4 500 euros en petites coupures.

Les policiers avaient estimé que le couple avait, depuis novembre 2022, vendu illégalement six tonnes de tabac importé illégalement du Luxembourg, rapporte La Voix du Nord.

Convoqué devant le tribunal ce 21 février, le conjoint a expliqué avoir commencé à acheter du tabac à un Grenaysien qui vendait en gros, avant de monter son propre business depuis le Luxembourg. Il vendait via les réseaux sociaux, a priori à une quarantaine de clients. Mais il nie les 47 000 euros de bénéfices calculés par les policiers. Il a mis sa compagne hors de cause.

Face à l’absence d’antécédents judiciaires, la procureure n’a requis que des peines de prison avec sursis. Et comme les Douanes ne sont pas à l’origine de l’enquête, le couple échappe à l’amende souvent requise dans ce genre d’affaire. Verdict : 9 mois de prison avec sursis pour lui, 6 mois pour elle. (voir 26 février et 20 janvier).

1 Mar 2024 | Profession
 

Confrontés à lexplosion des ventes illégales de tabac, les buralistes de la Loire exigent que l’État mette fin aux marchés parallèles qui se déroulent en toute impunité devant leurs vitrines.

« Tout le monde en vend et tout le monde le sait » affirme, dans Le Progrès, Gilles Grangier, président de la fédération des buralistes de la Loire (voir 17 décembre 2023) : « les trafiquants donnent rendez-vous à leurs clients devant nos établissements ; les épiceries de nuit en vendent aussi, tout comme certaines associations communautaires. Et on peut même en commander sur les réseaux sociaux … »

•• Depuis des mois, des années, Gilles Grangier dénonçait ces trafics tout autour du palais de Justice de Saint-Étienne (voir 5 septembre 2020). Un phénomène qui s’est étendu à tout Saint-Étienne, qui touche désormais toute la Loire, toute la France. À tel point que les buralistes ont vu chuter leurs ventes de façon vertigineuse, mettant en péril certaines de leurs entreprises.

Ce jeudi 22 février, une trentaine de professionnels de ce secteur sont montés au créneau pour dénoncer l’inaction de l’État et lui demander de restaurer leurs conditions de travail telles qu’elles ont été définies dans le contrat de gérance que tout buraliste signe avec son administration de tutelle. En deux mots, que l’État respecte ses engagements, prenne ses responsabilités et fasse le ménage dans la rue et rende aux buralistes leur monopole.

•• Il y a un peu plus dun an, la fédération des buralistes de la Loire avait signé une convention de partenariat autour de la lutte des marchés parallèles avec la préfecture, les douanes, la police, la gendarmerie et la justice. « Même si les Douanes et la Gendarmerie ont obtenu certains résultats, les ventes continuent de croître dans la Loire et nous sommes à ce jour sans nouvelle des différentes parties prenantes de cette convention », s’inquiète Gilles Grangier.

Jeudi, selon Le Progrès, les buralistes étaient pour le moins crispés face à linaction des pouvoirs publics, « incapables de faire respecter la loi et de mettre fin à ces trafics ». Les buralistes de la Loire demandent une nouvelle fois de modifier le cadre légal lié au trafic de tabac ; le maintien à une cartouche des quantité maximales de cigarettes pouvant être rapportées   de l’étranger, une revalorisation de leur remise et un moratoire de la fiscalité.

1 Mar 2024 | Observatoire
 

Appinio, spécialiste des études de marché et enquêtes dopinion, dévoile les résultats dune étude, réalisée pour le magazine LSA, sur les Français et la vie commerçante en centre-ville. Quelques enseignements.

Les commerces jouent un rôle essentiel dans l’attractivité et l’animation du centre-ville. Pour les Français – selon cette étude – ils sont en effet essentiels à la vie de quartier (95 %), vecteurs de lien social (91 %) et simplifiant la vie quotidienne (94 %).

Ainsi, près des trois quarts des Français (73 %) indiquent faire des achats dans les commerces du centre-ville au moins une fois par semaine (même plusieurs fois par semaine pour 43 %). Au-delà de l’aspect pratique (54 %), c’est pour eux l’occasion de se balader (44 %) ainsi qu’une source de contact humain (43 %).

Dailleurs, plus dun Français sur deux (52 %) estime avoir une relation privilégiée avec un ou des commerçants de son quartier. 83 % des Français estiment que les municipalités devraient mettre en place davantage d’initiatives pour soutenir la vie commerçante en centre-ville.

Ils sont aussi intéressés par des services « phygitaux » et notamment de click&collect, comme les drive piéton (75 %) ou les casiers de retrait de commande web (73 %).

1 Mar 2024 | Profession
 

Duel à l’arme blanche

• Côte-d’Or. Un complice faisait le guet à l’extérieur alors qu’un individu entrait dans un tabac-presse à Varois-et-Chaignot (près de Dijon) ce mercredi 28 février peu après l’ouverture.

Ce dernier voulait jouer à Parions Sport et acheter des tickets de Cash. Au moment de régler, il a braqué le buraliste avec une arme blanche.

Avec calme, le commerçant a montré aussi qu’il possédait un couteau, ce qui a fait fuir les agresseurs avec leur butin : des jeux  d’une valeur de 300 euros. Il n’y avait pas de clients dans le bureau de tabac lors de l’agression. Lire la suite »

29 Fév 2024 | Profession
 

Dans Le Losange de février (voir 7 février), un article établit une comparaison entre les fiscalités des produits du tabac et leurs prix finaux aux consommateurs. Nous le reprenons.

•• Les différents taux de fiscalité (TVA comprise) appliqués sur les cigarettes chez nos voisins de la Communauté européenne
• France : 85,1 %
• Belgique : 85,7 %
• Luxembourg : 70,8 %
• Allemagne : 69,3 %
• Italie : 78,3 %
• Espagne : 79,1 % Lire la suite »

29 Fév 2024 | Trafic
 

Une livraison de tabac chez un buraliste à Fresnes (Val-de-Marne) a tourné court, ce mardi 27 février au matin. Trois braqueurs ont réussi à semparer dune dizaine de cartons de cigarettes, mais ils ont été interpellés peu après dans le département de la Seine-Saint-Denis.

Il est environ 6 heures quand le livreur a commencé à sortir les cartons de cigarettes de son camion pour les confier au patron du bar-tabac.

•• Il s’est retrouvé alors face à deux individus, visages dissimulés et mains gantées, courant vers lui et l’aspergeant de gaz lacrymogène, rapporte Le Parisien. L’autre livreur et le buraliste se trouvaient, eux, dans le point de vente et n’ont pas pu intervenir. Lire la suite »

29 Fév 2024 | Trafic
 

Les tribunaux en entendent de toutes les couleurs … Un Amiénois de passage à Reims, le 3 novembre dernier, aurait été abordé par un inconnu lui proposant du tabac.

Il en voulait bien cinq cartouches, mais l’interlocuteur lui aurait répondu que c’est tout le stock ou rien : 50 cartouches pour 1 300 euros. Banco. Manque de chance pour lui, des policiers de passage dans le secteur l’ont vu charger le carton dans son véhicule

Et il sest retrouvé devant le tribunal de Reims ces jours derniers. Il a été condamné à une amende de 135 euros, conclut LUnion. (voir aussi 26 novembre 2022)

29 Fév 2024 | Observatoire
 

Menacées un temps par l’État, les boutiques de produits à base CBD ont pignon sur rue, profitant du flou juridique. Mais leur développement anarchique et la qualité de loffre interrogent.

C’est ainsi que démarre une enquête de Challenges qui … ne cite qu’une fois le réseau des buralistes qui a pris sa place sur le marché en vendant les produits du CBD dans le cadre de la réglementation actuelle. Curieux.

Extraits … Lire la suite »