Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
22 Jan 2022 | L'Info
 

Bic vient de racheter Inkbox, une marque canadienne de tatouages semi-permanents. 

Cette opération à 57 millions d’euros va permettre au groupe de se positionner – en commençant par les États-Unis – sur un marché en pleine croissance, porté par les jeunes générations. Une nouvelle étape dans sa transformation.

« C’est un point de bascule dans l’histoire de Bic, qui nous emmène vers de nouveaux horizons dans notre pilier dédié à l’écriture » affirme aux Échos le directeur général du groupe, Gonzalve Bich.

•• Cette opération marque son second pas dans ce secteur, après le lancement, il y a quatre ans, d’un marqueur éphémère pour la peau. Si le secteur du tatouage permanent est mondialement estimé à 6 milliards de dollars, le « semi » est loin derrière, à 400 millions.

« Nous estimons qu’il atteindra plus de 1,5 milliard de dollars en 2031 » indique le dirigeant de Bic. « Nous espérons bien le faire grandir encore. Cette acquisition va nous permettre de prendre une position de leader dans l’industrie du Do-It-Yourself Skin Creative. »

•• Lancée en 2015, Inkbox connaît une forte croissance. Son chiffre d’affaires a doublé en deux ans pour atteindre 27 millions de dollars … même si l’entreprise n’est pas encore rentable.

La marque, 100 % digitale, a déjà un vivier de 800 000 consommateurs actifs, dont 75 % de femmes, surtout des jeunes entre 18 et 24 ans. Une clientèle dont plus de la moitié se trouve aux États-Unis, où on compte 145 millions de tatoués. Elle est aussi très présente sur les réseaux sociaux comme Instagram, qui lui permet de recruter plus de 40 % de ses nouveaux clients.

•• Inkbox propose plus de 10 000 tatouages – fleurs, dragons ou citations -, réalisés avec une encre végétale (impressions d’une durée de dix à quatorze jours). Ses best-sellers ? Une petite abeille et deux papillons. Lire la suite »

22 Jan 2022 | Profession
 

Dans Le Losange de décembre – qui a publié un grand dossier sur la sécurité du réseau des buralistes (voir 2 décembre) – Alain Lanoux (directeur général de la Mudetaf) délivre quelques messages clés sur la mutuelle d’assurances de la profession (voir 17 juin). Extraits.

•• Mudetaf, une triple vocation : « Conseil, accompagnement et proximité » pour ses 11 200 buralistes sociétaires.

« Nous sommes là pour apporter du conseil et pour éviter que les sinistres surviennent ».

•• Les risques couverts : « du cambriolage au braquage en passant par les incendies et les attaques cyber criminelles. »

•• Les risques les plus présents actuellement dans le réseau : en nette hausse : les « petites agressions », les arnaques ;
en stabilité : les cambriolages, les braquages et les vols à la voiture bélier.

•• Le conseil : « le buraliste doit sortir de son quotidien, prendre un peu de recul » … pour regarder sa devanture et les alentours, être à l’écoute de l’ambiance de son quartier, vérifier tous les points de risque au sein de son établissement. « Pour se faire, compter sur l’accompagnement de son délégué Mudetaf ».

22 Jan 2022 | Trafic
 

Ils avaient été présentés comme une « équipe de cambrioleurs et de receleurs originaires des pays de l’Est » par la Gendarmerie  (voir 19 décembre 2021). La réalité s’est avérée un peu différente lors de l’audience, ce 19 janvier, devant le tribunal correctionnel de Tours. Jugés selon la procédure de la comparution immédiate, trois hommes et une femme ont tous reconnu les faits.

•• Deux Arméniens (un homme et une femme) étaient poursuivis pour de la contrebande de tabac importé illégalement des pays de l’Est. Un troisième suspect pour deux cambriolages à Truyes et Notre-Dame-d’Oé, le 14 septembre et le 8 octobre 2021 et le dernier pour le recel d’un sac à dos volé, tous deux étant d’origine géorgienne. Ce sont ces vols qui avaient déclenché les investigations du groupe d’enquête de la Gendarmerie de Tours.

Avec ces suspects, les gendarmes avaient saisi 10 990 euros en liquide, 651 pots de tabac, 231 cartouches de cigarettes, 300 grammes de bijoux en or, 36 bouteilles de parfum de luxe, 3 coffrets de parfums de luxe, 35 bouteilles de vodka, et une arme de poing.

•• Les prévenus Arméniens ont, en tout cas, reconnu qu’ils avaient acheté ce tabac pour le revendre. Pour les bijoux, les bouteilles d’alcool et l’argent liquide … ils ont botté en touche. Et il s’est avéré difficile d’établir un lien entre le commerce de contrebande avec les faits de cambriolages et de recel reprochés aux Géorgiens. Seul un coup de fil au sujet d’or aurait permis de les réunir dans le box.

Le Tribunal a condamné le trafiquant à douze mois de prison ferme, avec maintien de dépôt et sa complice à dix mois d’emprisonnement, dont cinq assortis d’un sursis probatoire. Les « receleurs » ont écopé de six et dix mois.

Ils devront également s’acquitter d’une amende douanière de 70 720 euros.

22 Jan 2022 | Institutions
 

« Détendu », « zen », « heureux » … Sur une palette d’émotions, comment classer ces différentes nuances ? Au collège André Chénier d’Eaubonne, dans le Val-d’Oise, cet exercice lexical vise un objectif inattendu : la prévention contre l’usage d’alcool, de tabac et de cannabis.

Tel est le début d’une dépêche AFP, signée Romain Fonsegrives, portant sur un travail de fond qui s’avère efficace. Nous reprenons ce texte intégralement.

•• « C’est difficile », souffle Owen, parmi ses camarades de sixième qui ont chacun hérité d’un sentiment inscrit sur une carte et doivent former une ligne allant de l’émotion la plus heureuse à la plus désagréable.

Face à la pression de ses pairs, qui veulent le reléguer au second rang malgré sa carte « émerveillé », ce petit brun esquisse un « non » poli et insiste pour s’installer tout devant. Une preuve d’esprit critique et d’estime de soi, deux qualités phares que ses professeurs cherchent à développer grâce à un programme de prévention novateur, « Unplugged ».

•• « Le but, c’est qu’ils s’affirment pour pouvoir s’assumer et savoir dire non à des produits qu’on expérimente souvent pour être considéré comme cool » résume à l’AFP Hella Aloui, l’une des neuf professeurs en charge du programme, dispensé aux 160 élèves de sixième de l’établissement.

Chaque enseignant a été formé spécialement pour assurer ces douze heures d’atelier. Grâce à des jeux de rôles et des débats en classe, ils développent les « compétences psychosociales » des adolescents, pour les aider à gérer leurs émotions, mieux communiquer et interagir en groupe.

« C’est en travaillant ces compétences qu’on retarde au maximum les consommations. Or, plus on commence à toucher à un produit tôt, plus on risque de développer une addiction dans sa vie », explique Charlène Pistiaux, l’éducatrice spécialisée en addictologie qui épaule l’équipe pédagogique. Lire la suite »

22 Jan 2022 | Vapotage
 

Dans sa lutte contre la consommation de tabac, l’OMS décide à huis clos et ignore l’avis des scientifiques et des consommateurs sur le vapotage qui constitue pourtant l’un des outils de sevrage tabagique les plus efficaces.

Conséquence, la consommation du tabac est repartie à la hausse aux États-Unis, relève Michael Landl (directeur de World Vapers’ Alliance / voir 6 octobre et 1er juillet 2021) dans la Tribune.fr. Extraits. 

En novembre, deux Conférences des Parties (COP) se sont déroulées, toutes deux dans le but ultime de sauver des vies. Mais le contraste ne pourrait être plus frappant. Alors que la COP 26 a impliqué toutes les parties prenantes et mettait l’accent sur la transparence pour relever les défis du changement climatique, la COP 9 de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), qui est censée lutter contre le tabagisme, s’est à nouveau déroulée à huis clos, à l’exclusion de toute opinion divergente (voir 1er novembre 2021).

•• Il s’agit d’un problème majeur, car les recommandations de la COP de la CCLAT concernent des millions de personnes. S’ils écoutaient la science et les voix d’innombrables consommateurs, 200 millions de vies pourraient être sauvées. Cette prise de décision opaque et l’animosité générale d’organisations comme l’OMS à l’encontre du vapotage ont déjà des conséquences négatives dans la vie réelle.

Comme l’indique Amanda Wheeler, le tabagisme est en hausse pour la première fois depuis des décennies aux États-Unis. La principale raison en est que le pays est passé d’une approche ouverte envers le vapotage à une approche de plus en plus hostile. L’OMS a une influence encore plus grande dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Par conséquent, ses recommandations anti-vapotage auront un effet négatif encore plus grand dans ces pays.

•• Le vapotage est 95 % moins nocif que le tabagisme et constitue l’un des outils de sevrage tabagique les plus efficaces. Pourtant, la CCLAT ne semble pas se soucier des faits.  Lire la suite »

22 Jan 2022 | Profession
 

80 000 euros de jeux subtilisés

• Hérault. Pendant plusieurs mois, l’employée d’un buraliste de Montpellier a volé des tickets pour une valeur de … 80 000 euros à la vente. Mais la quadragénaire a fini par se faire repérer car elle se présentait toujours auprès des deux mêmes débits de tabac d’un autre secteur avec des nombreux jeux à faire vérifier.

Le manège a mis la puce à l’oreille des commerçants et la Française des jeux a été alertée, rapporte Le Midi Libre.  Elle a été entendue en garde à vue. Son casier est vierge.

Les policiers n’ont pas pu évaluer l’ensemble de ses gains frauduleux, les sommes inférieures à 300 euros étant versées en espèce. Mais ils ont pu identifier huit virements de la Française des jeux pour un montant total de 4 000 euros. En perquisition(s), ils ont saisi des vêtements et accessoires de marque ainsi que 3 000 euros en liquide.

Présentée au parquet, elle a écopé d’une convocation en justice pour le mois d’avril.

21 Jan 2022 | Profession
 

Hier soir, le Premier ministre Jean Castex a annoncé plusieurs mesures visant à alléger les contraintes sanitaires conditionnant l’activité du secteur CHR (voir 28 décembre 2021 et 2 janvier 2022).

Mercredi 2 février : le télétravail ne sera plus obligatoire mais restera simplement recommandé.

Mercredi 16 février : reprise de la consommation debout dans les bars et restaurants.

Les dispositifs de soutien au secteur CHR sont maintenus jusqu’au 16 février.

Par ailleurs, le pass vaccinal pour accéder dans les bars et brasseries entrera en vigueur à partir de lundi prochain, 24 janvier, sous réserve de l’avis du Conseil constitutionnel.

21 Jan 2022 | Profession
 

Depuis le 1er janvier, il n’est plus possible de payer ses factures en espèces auprès du Trésor public en Indre-et-Loire. Il faut maintenant aller chez un buraliste assermenté « Point Paiement de Proximité » pour s’acquitter des paiements.

•• Depuis le début de la phase de test, lancée en juillet 2020, ce sont déjà « 145 buralistes en Indre-et-Loire qui ont signé une convention qui leur permet d’encaisser des recettes des Finances publiques en toute confidentialité », assure Thierry Pourquier, directeur départemental des Finances publiques d’Indre-et-Loire. Lire la suite »

21 Jan 2022 | Profession
 

Cigars-connect / L’Amateur de Cigares analyse la prochaine augmentation de prix – au 1er février – des cigares cubains distribués par Coprova (voir 14 janvier 2022).

« Cette augmentation tarifaire concerne pratiquement toutes les références cubaines distribuées par Coprova, à l’exception des produits faits machine (mini, Guantanamera) et de quelques éditions limitées.

Le Partagas D4, l’un des cigares les plus vendus en France (et dans le monde) passe de 15,50 euros à 16 euros. Le Robusto de Cohiba passe de 26,50 euros à 28,90 euros. Le Quai d’Orsay N°54, « havane de l’année » dans le Havanoscope 2022, passe de 15,90 euros  à 16,40 euros. À noter que cette hausse des prix ne concerne pas, en revanche, les VegaFina, également distribués par Coprova.  Lire la suite »

21 Jan 2022 | International, Profession
 

Le Top Employers Institute a certifié JTI comme l’un des 11 « Global Top Employers » (voir 27 janvier 2021) pour la huitième année consécutive, reconnaissant l’engagement continu de la société et son approche innovante en matière d’égalité et de bien-être, selon un communiqué que nous reproduisons.

En plus de cette reconnaissance mondiale, JTI a obtenu sa certification trois années de suite dans les six régions où elle exerce ses activités : Amérique du Nord, Amérique latine, Europe, Asie-Pacifique, Moyen-Orient et Afrique. La société a ajouté deux pays supplémentaires à sa liste de récompenses et est maintenant un des meilleurs employeurs dans 66 pays du monde. Lire la suite »