Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
3 Déc 2021 | Observatoire
 

Selon les premières données disponibles livrées en exclusivité par Le Parisien, l’activité s’est rapprochée des standards du Black Friday 2019. 

« En 2020, sur l’e-commerce, nous étions à + 32 % par rapport à 2019 sous le double effet de la pandémie, qui désavantageait le commerce physique, et de la date du 4 décembre, plus proche de Noël » explique Nicolas Rieul, directeur général Europe de l’Ouest de Criteo, acteur majeur de la publicité en ligne.

 •• « Là, nous sommes à -32 %, comparé à l’an passé et retrouvons donc les mêmes niveaux qu’il y a deux ans » analyse-t-il en se basant sur les données de plus de 1700 commerçants français.

« Nous assistons à un retour à la normale avec un Black Friday qui marque le début de la période des fêtes et de l’accélération fulgurante de la consommation avant Noël » poursuit Nicolas Rieul qui présume d’une tendance similaire pour le commerce physique dont les chiffres seront disponibles en milieu de semaine.

 •• Du côté des produits plébiscités, les consommateurs rentrent aussi dans le rang avec, selon l’étude de Criteo, un retour au panier classique : au sommet, l’électronique (+ 185 % par rapport à 2020), la mode (+ 179 %) et les bijoux (+ 174 %). L’an passé, le podium était occupé par le jouet – porté notamment les jeux vidéo (avec la sortie de la PS5 et de la Xbox Series) – devant le segment de la beauté et celui de la mode. « En 2021, on revient sur des achats onéreux, à forte valeur ajoutée » commente Nicolas Rieul, « on attend qu’ils soient en promo pour les acheter. »

 •• Les enseignes et les commerçants espèrent que cette dynamique s’étende jusqu’aux fêtes. Mais les bons chiffres de novembre et du Black Friday pourraient aussi cacher des anticipations d’achat liées aux informations sur les difficultés de la chaîne logistique mondiale.

Ou aux mauvaises nouvelles sur le front du Covid avec l’arrivée de la 5ème vague et l’inquiétant variant Omicron. « Nous avions fait une étude fin octobre et 73 % des clients interrogés nous disaient qu’ils anticiperaient leurs achats de Noël en novembre » note Franck Mathais de Joué Club, « pour l’instant, ça se vérifie mais on compte que ça se maintienne à ce niveau jusqu’au 25 décembre. » Lire la suite »

2 Déc 2021 | Institutions
 

Les résultats des politiques de prévention en santé sont « globalement médiocres » en France, « malgré un effort financier comparable à celui des pays voisins », estime la Cour des comptes dans une évaluation publiée ce mercredi 1er décembre.

« Les programmes de prévention médicalisée (vaccination et dépistage), comme les actions de promotion de la santé, souffrent d’une adhésion trop faible et d’un déploiement insuffisant pour produire des effets significatifs », juge l’institution après s’être penchée sur « trois grandes familles de pathologies : les cancers, les maladies neuro-cardiovasculaires ou MCV et le diabète ».

•• Ces maladies touchent 12,3 millions de personnes en France et mobilisent « un quart des dépenses annuelles de l’Assurance maladie, soit près de 50 milliards d’euros ». Dont 15 milliards dédiés à la prévention, « un niveau proche de ceux des États-Unis, du Royaume-Uni ou de l’Allemagne ». « Pourtant, les résultats obtenus en France restent globalement très éloignés de leurs cibles et des performances de pays comparables », précise la Cour des comptes dans un communiqué repris par l’AFP. Lire la suite »

2 Déc 2021 | Profession, Récents
 

Pleine couverture sur le cigare …

Le Losange de décembre est en ligne avant d’arriver, tout prochainement, chez ses abonnés buralistes.

Outre l’actualité de la profession et de la Transformation, ce numéro comprend un dossier de 14 pages sur la sécurité du point de vente du buraliste : avec des conseils, des retours d’expériences sachant que tous les aspects de la sécurité chez un débitant de tabac sont abordés. Le dossier est complet, il vaut la peine d’être conservé.

Ce numéro rapporte aussi les réactions entendues sur le stand de la Confédération au Salon des Maires (voir 17 novembre).

Enfin, cette édition du magazine de la Confédération présente les de pas moins de 18 assemblées générales départementales de buralistes qui se sont comptes rendus tenues ces dernières semaines. À chaque fois, les buralistes ont répondu présents.

Il faut y voir une reconnaissance du dynamisme de l’organisation professionnelle sur le terrain.

2 Déc 2021 | Profession
 

« Regardez dehors, qui en voudrait dans de telles conditions ? » se plaint le patron d’un bar-tabac installé devant le kiosque à journaux de la porte de Clignancourt, à Paris (XVIIIe).

Dans Le Parisien, Franck Yabas pointe du doigt les vendeurs à la sauvette de cigarettes et les dealeurs installés en permanence devant son établissement ainsi que tout autour du carrefour.

« À cause d’eux, notre chiffre d’affaires a baissé de 30 % au comptoir. Plus aucun touriste ne passe par ici pour aller aux Puces, ils savent que c’est trop dangereux. Et les Parisiens, pourquoi viendraient-ils ? Le chiffre de baisse est identique pour la vente de cigarettes, que les clients finissent par acheter dans la rue. » Lire la suite »

2 Déc 2021 | Profession
 

Entre 2017 et 2020, les ventes de tabac ont baissé de 15,3 %  (en volume) dans la région Centre, selon l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies.

Une diminution de la consommation ? Un buraliste à Tours, n’en est pas convaincu, mais doit tout de même trouver des solutions pour compenser ses pertes, rapporte La Nouvelle République.

Aujourd’hui, les ventes de tabac représentent environ 40 % des revenus de son commerce, presque autant pour les jeux de hasard. Le reste émane des ventes de presse ou encore du bar-restaurant. C’est dans ces deux dernières activités que ce buraliste voit l’avenir. Lire la suite »

2 Déc 2021 | Vapotage
 

Alors que plusieurs directives concernant le tabac sont en voie d’être révisées à plus ou moins court terme (voir 30 novembre), une nouvelle enquête d’ECigIntelligence et TobaccoIntelligence montre que 70 % des députés européens ont une certaine connaissance du vapotage.

Nous reprenons le communiqué sur cette étude.

Les eurodéputés sont beaucoup plus enclins à admettre que les cigarettes électroniques et les autres nouveaux produits à base de nicotine présentent un risque réduit s’ils possèdent une certaine connaissance du sujet, révèle une récente étude.

•• Cette enquête réalisée par ECigIntelligence et TobaccoIntelligence montre que 70 % des eurodéputés ayant une certaine connaissance des cigarettes électroniques les considèrent comme moins nocives que le tabagisme, contre 41 % seulement des eurodéputés n’ayant aucune connaissance du sujet.

« Le fait d’avoir des informations précises sur les nouveaux produits à base de nicotine semble avoir un impact décisif sur la perception de cette question par les décideurs politiques », a déclaré Tim Phillips, directeur général d’ECigIntelligence et de TobaccoIntelligence. « Les députés européens qui connaissent ces produits conviennent généralement qu’ils comportent moins de risques que le tabagisme. En revanche, ceux qui manquent de connaissances ne l’admettent souvent pas. Les implications de cette constatation pour la politique européenne sont évidentes. »

•• La différence d’attitude entre les eurodéputés est encore plus marquée s’agissant de deux autres nouveaux types de produits : le tabac chauffé et les sachets de nicotine.

En ce qui concerne le tabac chauffé, 74 % des eurodéputés possédant quelques connaissances le considèrent moins nocif que le tabagisme, alors que 32 % seulement de ceux manquant de connaissances sont de cet avis. Quant aux sachets de nicotine, presque tous les eurodéputés connaissant ces produits – 94 % – les considèrent moins nocifs que le tabagisme, mais parmi ceux qui ne les connaissent pas ce chiffre tombe à 26 %.  Lire la suite »

 

Le conseil d’État chinois a publié un texte, ce vendredi 26 novembre, faisant entrer les produits du vapotage dans l’immense et tentaculaire monopole chinois du tabac (voir 9 janvier 2019).

C’est du moins ce qu’annonce The Global Times (dépendant du Quotidien du Peuple). Sachant que le vapotage est resté jusqu’à maintenant dans une situation juridique complètement floue en Chine (voir 24 juillet 2019 et 30 décembre 2020). Seules les ventes aux mineurs de moins de 18 ans et en ligne sont interdites.

L’entrée du vapotage dans le monopole chinois du tabac signifie que les e-liquides vont être fiscalisés comme tous les produits du tabac et que des avertissements sanitaires seront présents sur tous les conditionnements. Lire la suite »

1 Déc 2021 | Institutions
 

Avec les Assises du Commerce, le Gouvernement lance trois semaines de réflexions sur l’activité des commerçants, petits et grands, secoués par la crise.

Objectif : tracer les lignes d’une vision à 2030 et soutenir les investissements nécessaires aux transitions digitale et environnementale.

L’approbation du président de la République et la présence d’au moins quatre ministres lors de leur lancement soulignent l’importance que le Gouvernement donne aux Assises du commerce, souligne Les Échos. L’événement est inauguré mercredi 1er décembre à Bercy par Bruno le Maire, ministre de l’Économie, Élisabeth Borne et Jacqueline Gouraud, ses homologues du Travail et des Territoires ainsi qu’Alain Griset, ministre des PME en charge du commerce qui assure l’organisation. Lire la suite »

1 Déc 2021 | Trafic
 

Les gendarmes de la communauté de brigades de Bohain-en-Vermandois (entre Cambrai et Saint-Quentin) multiplient les opérations anti-délinquance axées sur la lutte contre les produits stupéfiants et de contrebande. Ces opérations ne font jamais ou très rarement un flop …

La dernière opération a été menée ce jeudi 25 novembre sur le secteur du Catelet (à la frontière des départements du Nord et de la Somme, à 20 kilomètres au nord de Saint-Quentin), avec un maître-chien de l’équipe cynophile.

•• En fin de journée, deux équipes en poste sur la D1044 ont contrôlé trois grosses cylindrées de la région parisienne. À bord de chacun des véhicules : des cartons contenant des cartouches de marque Marlboro. Au total, 380 000 cigarettes. Lire la suite »

1 Déc 2021 | Trafic
 

Le couple de gérants d’une supérette de Lormont (10 kilomètres de Bordeaux) est convoqué devant le tribunal correctionnel où il devra répondre prochainement de détention et de vente frauduleuse de cigarettes de contrebande.

Ces quadragénaires bulgares écoulaient, depuis quelques mois, des cigarettes auprès d’une clientèle locale, selon Sud-Ouest.

Ce sont les agents de la police municipale de Lormont qui ont découvert, sur place, 179 paquets de cigarettes de contrebande venus des pays de l’Est. Lire la suite »