Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
8 Juil 2024 | Institutions
 

LObservatoire européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT) est officiellement devenu lAgence de lUnion européenne sur les Drogues (EUDA) et a vu son rôle de conseil auprès des décideurs politiques renforcé.

« Nous étions une agence de surveillance, nous sommes désormais une agence […] beaucoup plus active », a déclaré Peter Griffiths, directeur scientifique de l’EUDA, lors d’un entretien avec Euractiv. « Nous disposons de nos propres ressources pour suivre les menaces et nous avons étendu le système dalerte précoce à toutes les drogues. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur L’Observatoire européen des Drogues et des Toxicomanies change de mandat et de nom : EUDA  , ,
5 Juil 2024 | Observatoire
 

La Commission européenne a autorisé la commercialisation d’un médicament vedette de Sanofi dans le traitement de la bronchite du fumeur, ce produit (Dupixent) étant désormais indiqué dans six maladies au sein de l’Union Européenne, a annoncé, ce 3 juillet, le groupe pharmaceutique.

C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reprenons.

« La Commission européenne est la première autorité réglementaire au monde » à approuver Dupixent comme traitement d’entretien complémentaire chez les adultes atteints de bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) non contrôlée, souligne Sanofi dans un communiqué.  Lire la suite »

12 Juin 2024 | Pression normative
 

Tabac, aliments ultra-transformés, combustibles fossiles et alcool, promus par des lobbys industriels, sont responsables de 2,7 millions de décès par an en Europe, alerte, ce 12 juin, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui appelle à une meilleure régulation.

C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reprenons.

Ces « quatre industries tuent chaque jour au moins 7 000 personnes » à travers la région, qui compte 53 pays et s’étend jusqu’à l’Asie centrale, a indiqué le directeur régional de l’OMS Hans Kluge, cité dans un communiqué. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur L’OMS cible non pas le mal … mais l’industrie  ,
5 Juin 2024 | Observatoire
 

Dans le Journal du Dimanche (édition du 2 juin), le professeur David Khayat – ancien président de l’Institut national du Cancer (voir 14 novembre et 12 janvier 2021) – fait le point sur la maladie (extraits).

« Le cancer est la première cause de mortalité dans le monde. En 2000, on comptait 10 millions de cas, et 6 millions de morts. 20 ans plus tard, c’est le double et 10 millions de morts (…)

« Nous sommes par ailleurs confrontés à deux phénomènes inquiétants : le rajeunissement des cas de cancer, notamment du colon et du sein, ainsi qu’une épidémie d’un certain nombre de cancers inexpliqués comme celui du pancréas et du poumon chez la femme non fumeuse (plus de 200 % d’augmentation en 15 ans) sans qu’on ait à ce stade aucune raison prouvée scientifiquement de cette explosion.  Lire la suite »

28 Mai 2024 | Vapotage
 

En France, environ 2,5 millions de personnes utilisent la cigarette électronique au quotidien, majoritairement comme outil de sevrage tabagique. Avec désormais presque deux décennies de recul, les scientifiques saccordent à dire quelle est bien moins nocive que la cigarette classique.

Mais vapoter est-il pour autant anodin, notamment pour nos poumons ? Des études ont récemment apporté des éléments de réponse.

C’est ainsi que démarre un article du Figaro Santé de ce 27 mai qui fait le point avec le docteur Thierry Urban, pneumologue au CHU d’Angers (voir 19 septembre 2019). Grâce au recul dont on dispose désormais, les scientifiques tentent aussi d’en savoir plus sur les effets à long terme du vapotage. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : un bilan positif présenté par Le Figaro Santé  , ,
12 Mai 2024 | International
 

« Alors que la consommation de nicotine en Suède est similaire à la moyenne européenne, le pays enregistre une incidence de cancers du poumon inférieure de 41 %, et un nombre plus de deux fois moindre de décès liés au tabac par rapport à ses pairs européens. Ce contraste saisissant est attribué à ladoption généralisée de produits à base de nicotine sans fumée, tels que le snus, les nicopouches (sachets de nicotine / ndlr) et les cigarettes électroniques. »

Extrait des conclusions du rapport « No Smoke, Less Harm », publié par « Smoke Free Sweden », ce 8 mai (voir 9 mai).

7 Mai 2024 | Observatoire
 

Bien moins connu que le cancer de la prostate, le cancer de la vessie affecte davantage les fumeurs et les hommes, mais n’épargne pas les femmes, avertissent des spécialistes. C’est ainsi que démarre une dépêche AFP dont nous reprenons des extraits.

« Ce cancer, relativement fréquent et parfois agressif, est trop peu connu », selon Benjamin Pradère, membre du Comité de cancérologie de l’Association française d’Urologie (AFU), promotrice d’un « mois de la vessie ». Chaque année en France, il touche entre 13 000 et 20 000 nouvelles personnes, principalement des hommes de plus de 60 ans, et entraîne environ 5 000 décès. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Quels risques de cancer de la vessie pour les fumeurs de tabac et de cannabis ?  , ,
21 Mar 2024 | Observatoire
 

Quand on arrête de fumer, les compteurs tardent à revenir à zéro. Deux études récentes témoignent des effets durables du tabagisme sur la santé. Notre immunité, notamment, semble encore plus abîmée que ce qui était envisagé.

C’est ainsi que débute une dépêche AFP, signée Julien Dury, que nous reproduisons.

•• « Fumer modifie l’immunité adaptative de manière persistante », conclut une étude publiée, le 14 février, dans la revue Nature. Ce travail marque une avancée importante dans la compréhension des effets délétères sur la santé du tabagisme qui, selon l’Organisation mondiale de de la Santé (OMS), tue quelque huit millions de personnes par an dans le monde.

Il met en évidence un élément jusqu’alors ignoré : l’immunité adaptative, qui se construit au fur et à mesure des infections, reste abîmée pendant des années après avoir arrêté de fumer.

Ces conclusions se basent sur un échantillon de mille personnes. Celles-ci ont été sélectionnées voici plus de dix ans, dans le cadre d’un projet porté par l’Institut Pasteur à Paris, et leur immunité a ensuite été régulièrement étudiée via différents examens, notamment sanguins. Ce type de projet, dit de cohorte, est d’une grande solidité pour évaluer combien différents facteurs influent au fil du temps sur la santé et le métabolisme. 

Et, dans le cas présent, c’est le tabagisme qui se distingue par son influence, plus que d’autres facteurs comme le temps de sommeil ou le degré d’activité physique, selon les chercheurs emmenés par la biologiste Violaine Saint-André.

•• Ce n’est pas totalement une nouveauté. On savait que le fait de fumer affecte l’immunité « innée » – celle qui est commune à tous – en aggravant les réponses inflammatoires. L’étude le confirme, constatant que cet effet-ci se résorbe tout de suite après l’arrêt du tabac. Mais, et c’est là la grande nouveauté, ce n’est pas la même chose pour l’immunité acquise. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Arrêt du tabac : ce long retour à la normale … (AFP)  , ,
11 Mar 2024 | Observatoire
 

Nous publions ci-dessous une tribune de l’IREF (Institut de Recherches économiques et fiscales / voir 9 septembre 2023, 27 juin 2022), rédigée par Patrick Coquart, portant sur une analyse de la politique anti-tabac telle qu’elle est menée actuellement dans notre pays.

LObservatoire français des Drogues et des Tendances addictives (OFDT) vient de publier une enquête qui révèle que les collégiens et lycéens sont de moins en moins nombreux à fumer (voir 26 janvier 2024). En 2018, 21,2 % des collégiens et 60,1 % des élèves de terminales avaient expérimenté le tabac. En 2022, ils n’étaient plus que 11,4 % (collégiens) et 38,5 % (terminales). Ces baisses significatives sont une bonne nouvelle.

Sans doute sont-elles le résultat de la politique de prévention menée auprès des mineurs ces dernières années. L’augmentation continue du prix des cigarettes y est probablement aussi pour quelque chose, les jeunes étant particulièrement sensibles aux prix. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les politiques françaises de lutte contre le tabagisme sont un échec : le nombre de fumeurs stagne » (IREF)  , ,
2 Mar 2024 | Institutions
 

Quelque 35 millions de nouveaux cas de cancer devraient être détectés en 2050 au niveau mondial, soit 77 % de plus quen 2022, a indiqué ce jeudi le Centre international de Recherche sur le Cancer (CIRC), lagence de lOMS spécialisée dans cette maladie.

« Laugmentation rapide de la charge mondiale du cancer reflète à la fois le vieillissement et la croissance de la population, ainsi que les changements dans lexposition des personnes aux facteurs de risque », a précisé l’agence selon l’AFP dont nous reprenons partiellement la dépêche.

Le tabac, lalcool, lobésité et la pollution de lair sont des « facteurs clés de laugmentation de lincidence ».

•• Selon des données issues de 185 pays, le CIRC anticipe une hausse de 50 % du nombre annuel de nouveaux cas diagnostiqués entre 2022 et 2040 (environ 30 millions), et de 77 % entre 2022 et 2050 (35 millions anticipés). En moyenne, une personne sur cinq développera un cancer durant son existence.

•• En 2022, une large étude publiée dans The Lancet avait dévoilé que près de la moitié des cancers mondiaux sont attribuables à un facteur de risque donné. Le tabac est de loin le principal élément ayant favorisé un cancer (33,9 %), suivi par lalcool (7,4 %).

Toutefois, une grosse moitié de cancers ne sont pas attribuables à un facteur de risque donné, ce qui montre que la prévention ne suffit pas. Celle-ci, selon les auteurs, doit donc s’accompagner de deux autres piliers : un diagnostic suffisamment précoce et des traitements efficaces (voir 29 août 2022).

•• Le cancer frappe principalement les plus âgés : les trois quarts des diagnostics concernent les plus de 55 ans (…) Le cancer tue davantage les hommes que les femmes : sur 100 décès, en moyenne 56 sont des hommes pour 44 femmes. Explication principale : le cancer du poumon tue le plus avec 1,8 million de morts en 2022 et ce sont les hommes, historiquement plus gros fumeurs, qui sont les premiers touchés.

 Commentaires fermés sur Cancer : le tabac est de loin le principal élément ayant favorisé un cancer (OMS)  , ,