Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
4 Jan 2022 | Observatoire
 

Un mois sans boire une goutte d’alcool. Pour tous les volontaires, le « Dry January » a commencé ce samedi 1er janvier, une opération qui n’a toujours pas droit au soutien de l’État contrairement à des campagnes de même nature contre le tabagisme : c’est ce qu’annonce une dépêche AFP, signée Julien Dury,  dont nous reprenons des extraits.

« On n’a pas d’aide gouvernementale (et) on est toujours sans moyens », souligne auprès de l’AFP la juriste Claude Rambaud, vice-présidente de la fédération d’associations France Assos Santé, qui chapeaute cette campagne.

•• Lancée pour la troisième année consécutive en France, sur le modèle d’opérations semblables dans le monde anglo-saxon et scandinave, le « Dry January » fonctionne sur un principe simple : ne pas boire d’alcool pendant tout le mois de janvier (voir 30 décembre 2019, 1er janvier et 7 février 2021).trrf

La période est propice à faire une pause, après des fêtes souvent marquées par une importante consommation d’alcool. Mais le but n’est pas seulement de reposer son organisme, c’est de se rendre compte par soi-même de ce qui change dans un quotidien sans alcool.

« L’idée, c’est d’essayer de faire cette pause, mais la campagne ne se veut pas du tout moralisatrice: chacun peut essayer de mesurer son rapport à l’alcool pendant ce mois-là », explique Mme Rambaud, craignant toutefois un contexte difficile avec la pandémie de Covid-19 qui perdure dans une ambiance anxiogène.

Ce type de campagne fait de plus en plus ses preuves en matière de santé publique. Au lieu de mettre l’accent sur les risques représentés par une substance – ici l’alcool – , on insiste sur les avantages à ralentir sa consommation. Les participants sont aussi stimulés par un défi qui rassemblent de nombreuses personnes au même moment.

•• C’est le même principe que le « Mois sans tabac », lancé chaque année à l’automne (voir 3 décembre et 31 octobre 2021, 3 décembre 2020), avec une petite nuance : le Dry January ne vise pas à définitivement inciter à une abstinence totale. Lire la suite »

24 Déc 2021 | Institutions
 

Sans le dire, les autorités sanitaires attendaient beaucoup de l’édition 2021 du Mois sans Tabac après toutes ces périodes de confinement.

L’édition 2020 avait été décevante mais le contexte sanitaire n’était pas simple.

Pour cette année, une grande campagne de communication devait faire repartir la dynamique. Avec, notamment, des spots télévisés plutôt réussis et basés sur les témoignages d’ex-fumeurs expliquant simplement leur démarche. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Temps forts 2021 (1) : un « Mois sans tabac » poussif  ,
3 Déc 2021 | Institutions, L'essentiel
 

En l’attente du communiqué de Santé Publique France, un premier indicateur sur l’édition 2021 du Mois sans Tabac (voir 31 octobre et 10 novembre). 

112 933 participants annoncés sur le site.

Contre 125 783 inscrits l’an passé et 203 175 en 2019. 

Reste à analyser les raisons de ce chiffre en recul. Avec discernement et en se posant les vraies questions sur les limites de la politique de prévention menée actuellement.

3 Nov 2021 | Vapotage
 

Philip Morris International salue le projet du Gouvernement britannique visant à simplifier la procédure d’homologation des cigarettes électroniques et d’autres produits contenant de la nicotine inhalée, annonce un communiqué que nous reprenons ci-dessous.

Le Royaume-Uni présente aujourd’hui l’un des taux de tabagisme les plus bas d’Europe, un résultat porté par le recours à de meilleures alternatives que la cigarette tels que la cigarette électronique ou le tabac à chauffer (voir 25 février 2021, 24 juin 2017).

•• Cette proposition fait du Royaume-Uni le premier pays au monde à encourager la délivrance d’une licence médicale pour les cigarettes électroniques sur ordonnance, afin de réduire davantage le taux de tabagisme, en particulier chez les fumeurs à faible revenu (voir 29 octobre 2021). Lire la suite »

2 Nov 2021 | Profession
 

Invité par France Bleu (« on n’est pas à l’abri d’une bonne émission » de ce 1er novembre), Phillipe Coy devait répondre à l’interrogation : « les buralistes ont-ils le moral avec le Mois sans Tabac ? ». Extraits …

« On garde le moral parce que nous avons des perspectives … Si c’est la sixième édition du Mois sans Tabac, nous avons pris l’initiative depuis 3 ans du Mois de la Vape en novembre chez tous les buralistes, puisque c’est une des solutions – disponible dans notre  réseau –  pour arrêter de fumer.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mois sans Tabac : « tout ce qui contribue à l’information et à la prévention va dans le bon sens » (Philippe Coy)  , ,
31 Oct 2021 | Institutions
 

Le Mois sans tabac, une opération de santé publique menée chaque novembre en France pour encourager les fumeurs à s’arrêter, débutera ce lundi, alors que les autorités sanitaires tentent de relancer une campagne qui s’essouffle, notamment face à la crise du Covid. C’est ce qu’annonce une dépêche AFP que nous reproduisons (voir 27 octobre 2021).

« Désormais incontournable, l’opération (…) offre aux fumeurs un accompagnement au sevrage jour après jour », rappelle l’organisme Santé publique France, qui dépend du ministère de la Santé.

•• Le Mois sans tabac, lancé en 2016 en France sur le modèle d’une opération semblable au Royaume-Uni, propose un défi aux fumeurs : s’arrêter de consommer du tabac pendant tout novembre. Lire la suite »

29 Oct 2021 | International, Vapotage
 

Le Gouvernement britannique a ouvert la voie, ce vendredi 29 octobre, à la prescription de la cigarette électronique par le système public de santé pour les fumeurs qui souhaitent arrêter le tabac en Angleterre.

Selon le ministère de la Santé, le pays pourrait ainsi devenir le premier dans le monde à prescrire la cigarette électronique comme dispositif médical (voir 25 février 2021 et 11 juillet 2021).

•• Les fabricants peuvent désormais soumettre leurs produits à l’agence britannique des produits de santé, la MHRA, pour qu’ils suivent les mêmes processus d’approbation que les médicaments, explique le ministère britannique de la Santé dans un communiqué repris par Le Figaro. En cas d’approbation, les médecins « pourraient décider au cas par cas s’il est approprié de prescrire une e-cigarette à des patients pour les aider à arrêter de fumer », souligne le texte. Lire la suite »

27 Oct 2021 | Institutions
 

Dans un communiqué de ce 26 octobre, Santé publique France donne le coup d’envoi de la 6ème édition de « Mois sans tabac » qui démarre ce 1er novembre (voir 5 octobre). 

L’opération comptait déjà près de 52 000 inscrits au 22 octobre sur la plateforme dédiée (63 000 depuis). Extraits du communiqué

•• « Mois sans tabac » est un programme qui rassemble et fait ses preuves : les 5 premières éditions ont enregistré plus de 900 000 inscriptions Lire la suite »

10 Oct 2021 | Vapotage
 

« … Le vapotage, notamment grâce à son utilisation modulable, permet aux fumeurs de se responsabiliser dans leur consommation. Selon nous, c’est cela même qui fait de la cigarette électronique la première solution pour arrêter de fumer, devant les patchs et autres substituts nicotiniques » (Michael Landl / Word Vapers Alliance / voir 6 octobre).