Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
 

Un avertissement sanitaire sur le papier de chaque cigarette : le Canada veut ainsi aller plus loin que les avertissements explicites – avec photos-choc – que l’on connaît actuellement sur les paquets des produits du tabac. 

Remarquez, ce n’est pas la première fois que le concept apparait. Certains ont déjà aussi lancé l’idée Outre-Manche (voir 20 juin et 22 octobre 2021).

•• « Nous devons répondre à la crainte que les  messages ( sur les paquets ) aient perdu leur nouveauté, et dans une certaine mesure, nous craignons qu’ils aient également perdu leur impact » a déclaré, ce 10 juin, la ministre canadienne de la Santé mentale et des Dépendances, Carolyn Bennett, selon le grand quotidien canadien Le Devoir. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada : vers un avertissement sanitaire imprimé sur la cigarette ?   ,
 

Revenons sur notre information portant sur ce rapport remis au gouvernement britannique recommandant, entre autres propositions, d’augmenter l’âge légal pour acheter des cigarettes (actuellement fixé à 18 ans) d’un an tous les ans (voir 9 juin).

Ce qui ferait que l’on ne pourrait plus acheter du tabac – au Royaume-Uni, en 2030 par exemple – si l’on a moins de 26 ans … ceci en augmentant la limite d’âge tous les ans jusqu’à ce que plus personne ne puisse s’en procurer.

Le secrétaire d’état à la santé et à la solidarité sociale Sajid Javid (voir 24 mai) a tout de suite répondu que les recommandations du rapport seraient prises en compte dans un plan de santé qui devrait être présenté cet été. Lequel comporterait un nouveau volet anti-tabac jusqu’en 2030. Lire la suite »

10 Juin 2022 | Pression normative
 

Pour une « démocratie sanitaire dynamique », il faut une information accessible, transparente et objective des consommateurs, et une totale indépendance vis-à-vis du secteur économique, plaident, dans une nouvelle tribune au Monde, Bernard Basset, François Boudillon et Serge Hercberg, médecins et spécialistes en santé publique (voir 6 avril et 17 mars). Extraits.

Tous les acteurs de la santé publique peuvent se réjouir que la prévention soit devenue officiellement une priorité jusqu’à être mise en valeur dans l’intitulé du ministère « de la santé et de la prévention », confié à Brigitte Bourguignon. Depuis des décennies, la prévention n’avance qu’en réaction aux crises sanitaires qui en démontrent à la fois la pertinence et l’efficacité (…)  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Mais quelle politique de prévention ? » (tribune Le Monde)  
 

Augmenter chaque année l’âge minimum pour acheter des cigarettes afin de les éradiquer d’ici 2030 : c’est la recommandation radicale d’un rapport remis au gouvernement britannique et publié ce 9 juin, alors que le tabagisme des jeunes a progressé au Royaume-Uni pendant la pandémie.

C’est ce qu’annonce une dépêche AFP (reproduite ci-dessous) confirmant une information dont nous nous étions fait l’écho ici même (voir 24 mai, 15 mars 2022).

Ce rapport, commandé par le ministère de la Santé afin d’atteindre cet objectif, suggère une telle hausse de l’âge légal pour acheter des produits contenant du tabac, actuellement fixé à 18 ans, jusqu’à ce qu’à terme plus personne ne puisse en acheter dans le pays. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : sortie du rapport recommandant d’augmenter chaque année l’âge légal pour acheter du tabac  ,
 

Mathieu Klein (maire de Nancy et président de la Métropole du Grand Nancy), Yves Martinet, (président de Grand Est Sans Tabac), Emmanuelle Béguinot (directrice du Comité National Contre le Tabagisme), Aline Osbery (déléguée territoriale de Meurthe-et-Moselle de l’Agence Régionale de Santé Grand Est) ont signé la convention du projet expérimental « Ville Libre Sans Tabac », ce mardi 31 mai, annonce le CNCT sur son site.

Le 4 avril dernier, le conseil municipal avait acté à l’unanimité l’intégration de la cité ducale dans le projet (voir 11 avril), aux côtés des villes de Joinville (Haute-Marne) et Thionville (Moselle).

•• Selon le communiqué, ce dispositif correspond à la mise en œuvre adaptée à l’échelon local d’un ensemble de mesures démontrées comme efficaces de lutte contre le tabagisme, dans le respect et la défense des droits humains.

Avec 1,2 million de fumeurs quotidiens âgés de 18 à 25 ans, la région Grand Est figure au 4ème rang des régions où le tabagisme est le plus fréquent, avec des records en Lorraine où 30 % des 15-75 ans et plus particulièrement des femmes fument quotidiennement. La consommation de tabac est la première cause de mortalité prématurée et évitable dans notre région.

•• Nancy est la première des grandes villes de France à s’engager dans la mise en place d’un Programme Local de Lutte contre le Tabac et d’un dispositif complet et cohérent d’actions pluriannuelles, permettant de réduire la consommation de tabac à l’échelle d’une agglomération.

Cette démarche globale en trois volets – Mise en place de mesures / Communication / Application du respect de la réglementation – se démarque par son aspect novateur et son processus dynamique et progressif de mise en œuvre. Avec l’appui complémentaire des partenaires locaux, et dans le cadre de ce projet, Marc Tenenbaum, adjoint en charge de la santé prévention santé, précise que des mesures pratiques seront mises en place dans les mois à venir.

 Commentaires fermés sur Nancy : première grande ville à signer une convention « Ville sans tabac »  ,
 

Il y a des pays ou les mesures de lutte contre le tabagisme semblent prises avec pondération et pragmatisme. Ainsi de la Malaisie, pays de 32 millions d’habitants, qui vient d’autoriser le vapotage et le tabac chauffé … après des années de prohibition (voir 21 avril).

Là-bas, le ministre de la santé Khairy Jamaluddin vient de dévoiler, dans le cadre du programme de lutte anti-tabac de son gouvernement, que des études complètes et comparatives allaient être menées concernant la suppression des linéaires tabac (display ban) dans les points de vente.

C’est-à-dire un examen minutieux de ce qui s’est passé dans les quelques pays où la mesure a été mise en œuvre (Australie, Royaume Uni, Singapour). Sachant que le ministre met en balance cette proposition avec une autre : le paquet neutre.

Et là aussi, le ministre a annoncé des études, à l’étranger, sur le véritable impact de cette mesure avant d’aller plus loin.

 

À l’occasion de la Journée mondiale sans Tabac du 31 mai – dont la thématique est axée sur l’impact du tabac par rapport à l’environnement (voir 10 mai 2022) – le Comité national contre le Tabagisme (CNCT) critique l’éco-organisme Alcome (voir 19 mai 2022), mis en place et agréé par le Gouvernement au même titre que d’autres dispositifs REP (Responsabilité élargie des Producteurs) où les fabricants sont mis à contribution dans le cadre d’une procédure officielle (voir le 11 août 2021, 1 et 2).

Nous reproduisons le communiqué du CNCT.

Alors que l’écologie occupe une place de première importance dans les agendas politiques, la journée mondiale sans tabac 2022 sera axée sur l’environnement. À cette occasion, le CNCT rappelle le rôle important de l’industrie du tabac dans la pollution et la dégradation de l’environnement et exhorte les pouvoirs publics à responsabiliser l’industrie du tabac et à ne surtout pas la présenter comme un partenaire dans la lutte contre la pollution environnementale comme c’est actuellement le cas à travers l’éco-organisme Alcome.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : le CNCT présente Alcome comme « l’outil greenwashing de l’industrie du tabac »   ,
 

Il s’agit de la 8ème décision de report en la matière (voir 9 septembre 2021, 19 août 2019) sur décision judiciaire et demande des fabricants. 

L’arrivée des photos choc sur les paquets américains va être de nouveau repoussée au 8 juillet 2023. Alors que la FDA (US Food and Drug Administration) avait fixé initialement la date du 18 juin 2021.

Il est prévu que ces photos-chocs couvrent la moitié des faces avant et arrière des paquets, le reste gardant les couleurs et logos de la marque (ce ne sont pas des paquets neutres).

 Commentaires fermés sur États-Unis : nouveau report pour les photos-chocs  
 

Auteur d’un « audit indépendant » sur la politique du gouvernement pour atteindre son objectif d’un pays sans tabac d’ici 2030 – commandé par le secrétaire d’État à la Santé Sajid Javid en personne (photo) – la personnalité anti-tabac Javed Khan (voir 15 mars) n’en démord pas : il faut remonter l’âge minimum de vente du tabac de 18 à 21 ans.

Parmi les autres propositions en conclusion de son audit : de nouveaux prélèvements fiscaux sur les profits des entreprises de tabac ; une taxe sur les mégots ; de nouvelles règles plus strictes pour contrôler les points de vente … mais aussi plus d’incitations financières aux fumeurs pour qu’ils passent au vapotage. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : l’idée de l’interdiction de vendre du tabac aux moins de 21 ans fait son chemin  ,
19 Mai 2022 | Pression normative
 

Les mégots de cigarettes deviennent aussi une cible à Grenoble, sélectionnée comme ville pilote par l’éco-organisme Alcome (voir 18 et 12 mai 2022, 10 et 12 août 2021).

L’objectif est annoncé : réduire de 40 % la présence des mégots dans l’espace public d’ici 2027. Un impact considérable au regard des 71 millions de cigarettes consommées chaque année en France, dont 27 % mal jetées quand elles ont été consommées sur l’espace public.

•• Les six villes pilotes serviront à « tester les bonnes pratiques, les méthodologies pour faire adopter aux fumeurs, les bons gestes pour se débarrasser de leurs mégots » précise, dans L’Essor Isère, Marie-Noëlle Duval, DG d’Alcome (photo : lors de la signature avec le maire Éric Piolle). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Mégots : « tester les bonnes pratiques pour faire adopter les bons gestes aux fumeurs » (Alcome)