Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
21 Oct 2021 | Observatoire
 

Les consommateurs privilégient davantage les aliments frais et locaux, mais rares sont ceux qui habitent à côté d’une ferme … Partant de ce constat, les chambres d’agriculture ont décidé de lancer à travers leur réseau « Bienvenue à la ferme », leurs propres magasins de producteurs. 

« Après l’emballement de la vente directe pendant le confinement, certains agriculteurs se sont rendu compte que c’était un autre métier, qu’ils n’avaient plus le temps d’assurer » explique au Figaro Jean-Marie Lenfant, président délégué de Bienvenue à la ferme. « Pourtant, la demande existe et des magasins de paysans ont fleuri un peu partout. Mais aucune enseigne n’offre la force et les services d’un réseau national de 8 000 adhérents comme le nôtre, où nous pouvons nous approvisionner ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité / Circuits courts : les chambres d’agriculture lancent leurs points de vente  
15 Oct 2021 | Observatoire
 

Le distributeur lance OK Market à Paris et Lyon, un service d’acheteurs personnels qui permet au client de personnaliser au maximum sa commande en ligne, réalisée sur une application via un chat ou par téléphone.

La commande n’est pas préparée dans un entrepôt dédié à l’e-commerce comme Carrefour en exploite plusieurs, ou comme les robots Ocado le font pour Casino et Monoprix. Elle est effectuée dans un magasin par une vraie personne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelles tendances consommation : des « personal shoper », un service innovant d’achat personnalisé chez Carrefour  
11 Oct 2021 | Observatoire
 

Auchan France a ouvert sur le campus de l’Edhec à Croix (59) un point de vente de 40 mètres carrés autonome connecté sur le modèle d’Amazon Go. Un test grandeur nature qui entre dans la stratégie « phygitale » du distributeur.

Les visiteurs téléchargent l’application Auchan Go afin d’utiliser ce service. Il suffit juste de rentrer son numéro de téléphone ainsi que celui de sa carte bleue. Cette étape réalisée, le client peut pénétrer dans le magasin en scannant le QR code sur son appli au niveau de la borne d’entrée. Lire la suite »

28 Juil 2021 | Observatoire
 

Après un vif succès durant le confinement, les produits agricoles en vente directe ont désormais moins la cote, les clients reprenant leurs anciennes habitudes.

« On note aujourd’hui un ralentissement du phénomène avec une baisse de volume de 25 % en moyenne » souligne, dans Le Figaro, David Horain, directeur marketing et digital d’Agriconomie (une plateforme de services sur internet).

•• Une diminution d’activité que l’on constate aussi bien en milieu rural qu’urbain. Les magasins de producteurs situés dans les centres-villes enregistrent une moindre activité. « Depuis notre réouverture en mai dernier, nous constatons à Paris, mais aussi chez mes confrères de Nantes et de Rennes, une perte de 20 à 30 % de notre clientèle » indique le responsable du magasin Ô Fermier situé dans la capitale, aux Batignolles, une supérette de 300 mètres carrés qui travaille directement avec 140 producteurs en France. Lire la suite »

27 Juil 2021 | Observatoire
 

Le président de la branche Monoprix-Franprix-Naturalia du groupe Casino, Jean-Paul Mochet (voir 14 septembre 2020) pousse les feux du modèle réduit de l’enseigne de centre-ville, visant le cœur des agglomérations de plus de 25 000 habitants.

L’offensive commence rue de Marseille, à Paris, au bord du canal Saint-Martin, terrain de jeu de la jeunesse festive. Un nouveau concept baptisé « Jour + » a ouvert ses portes ce 8 juillet. Au programme : du vrac, du frais, des services.

•• Objectif : ne pas se faire dépasser par les « dark stores » des livreurs du quart d’heure (voir 21 avril 2021). Il se déclinera dans les 160 magasins existants dans les trois ans. « Je veux offrir à nos clients le meilleur des deux mondes », explique-t-il aux Échos, « le « quick commerce » avec la livraison en moins de 30 minutes et du lien social ».

•• L’innovateur, qui a introduit chez Franprix le bar à salades, le poulet rôti à moins de 10 euros, mais aussi les consignes, les pompes à vélo pour cyclistes dégonflés et la lessive en vrac, poursuit son œuvre de régénération chez Monop’. Jean-Paul Mochet croit au commerce physique pour peu qu’il soit « multisensoriel ».

À ses yeux, c’est la contrepartie de l’e-commerce, et l’antithèse des « dark stores », ces magasins fermés au public dans lesquels les livreurs préparent les commandes. Une question de survie alors que la crise du Covid a vidé Paris de ses touristes étrangers mais aussi d’une partie de ses employés en télétravail, ceux qui autrefois achetaient un encas dans les Franprix et les Monop’ à l’heure du déjeuner. « Le « snacking » disparaît peu à peu sous l’effet des Uber Eats, Deliveroo et autres », constate le dirigeant.

•• Monoprix a installé un genre de « petit grand magasin » dans son grand module de Montparnasse, toujours dans la capitale.

L’esprit du grand Monoprix est le même que celui du petit Monop’ : des rayons traditionnels, du bon pain, des viennoiseries, l’animation avec un forum qui accueille les associations du voisinage. Les magasins se veulent vivants pour ne pas s’effacer derrière les écrans d’ordinateur.

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : la contre-offensive de Monoprix contre les « dark stores »  
2 Juil 2021 | Observatoire
 

Action, Ikea, Alinea, mais aussi But, Conforama, King Jouet, Boulanger, Leroy Merlin ou encore Gifi … Entamée pour certains il y a plusieurs années, l’arrivée en centre-ville de grandes enseignes traditionnellement implantées à la lisière des cités s’est accélérée ces derniers temps. 

Derniers exemples : ouverture du 600ème magasin de l’enseigne de discount non alimentaire Action à Paris (19ème) ; inauguration début juin de l’enseigne d’ameublement Alinea dans le très chic Saint-Germain-des-Prés de la capitale ; un nouveau « point de conseil » Ikéa au cœur de Toulouse … Lire la suite »

26 Juin 2021 | Observatoire
 

L’enseigne du groupe Casino a décidé de changer son modèle et d’accélérer son approvisionnement en circuit ultra-court dans un certain nombre de ses points de vente à Paris. Objectif : proposer aux consommateurs des produits extra frais dans un rayon de 10 kilomètres maximum.  

Un processus qui a pu se réaliser grâce à l’évolution de la politique d’achat chez Monoprix. « Nous avons simplifié les procédures de référencement des nouveaux partenaires fournisseurs. Les directeurs des magasins ont la main sur le local ce qui donne beaucoup plus de souplesse », détaille une responsable.

•• À Paris, il s’agit donc d’une dizaine de nouveaux partenaires locaux qui sont désormais référencés dans les magasins.

Par exemple, Monoprix travaille depuis le mois d’avril avec le Paysan Urbain. Cette association, créée en 2015, promeut l’agriculture urbaine responsable et propose une offre de micro-pousses produite et récoltée dans le 19ème arrondissement de Paris.

Autre nouveau partenaire : Ebrunch. Le fabricant de pancake, de praliné et de blinis dont l’outil de fabrication est situé à Argenteuil (Val-d’Oise) propose ses produits depuis moins de deux mois dans le Monoprix de Beaugrenelle (15ème arrondissement). Ce magasin référence également des herbes aromatiques et des micro-pousses de Wesh Grow, une ferme urbaine qui cultive ses produits dans un parking de la Porte de la Chapelle et sur un toit en face du magasin de Beaugrenelle.

•• Des nouveaux fournisseurs qui viennent se rajouter à la liste des autres collaborateurs locaux de l’enseigne. Car Monoprix avait déjà amorcé cette nouvelle stratégie depuis quelques années sur différents marchés.

En effet, en 2018, elle s’est associée à Doumbéa, le prince du jambon de Paris. Si les porcs proviennent de Bretagne dans la majorité car l’offre est pauvre en Ile-de-France, l’atelier de découpe et de préparation est situé dans le 11ème arrondissement de la capitale. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité / circuit court : Monoprix accélère sur l’ultra local et le circuit court … à Paris  
23 Juin 2021 | Observatoire
 

La percée de l’e-commerce pousse les distributeurs à livrer leurs clients depuis leurs points de vente, rapporte Le Figaro.

Ainsi, la marque de prêt-à-porter Ba&sh est l’une des nombreuses enseignes à avoir adopté, ces derniers mois, une organisation qui lui permet de livrer ses clients à domicile à la fois depuis ses entrepôts et depuis ses magasins. 

•• Avant la crise sanitaire, la plupart des distributeurs scindaient complètement leur activité : les magasins d’un côté, dédiés au conseil des clients et à la vente, les entrepôts de l’autre, chargés d’approvisionner les magasins et de préparer les commandes passées sur internet. Une organisation intenable avec l’explosion des ventes en ligne qui s’est produite en 2020. 14 % des produits sont aujourd’hui commandés sur internet et 20 % dans la mode. Lire la suite »

25 Mai 2021 | Observatoire
 

Selon une étude menée par Kantar pour le compte de la place de marché en ligne Pourdebon.com (spécialisée dans les produits frais et d’épicerie en direct des producteurs), 64 % des Français ont, en 2020, privilégié les circuits courts pour leurs achats.

Avec la pandémie, les circuits courts n’ont jamais été autant plébiscités par les consommateurs, rapporte LSA.

•• En 2020, 30 % des répondants ont déclaré avoir acheté des produits en circuit court occasionnellement (au moins une à deux fois par mois) au cours de l’année écoulée. 24 % ont acheté souvent (entre 3 et 5 fois par mois) et 11 % très souvent (plus de 5 fois par mois). C’est chez les 18-24 ans que le score est le plus élevé, ils sont 15 % à déclarer avoir acheté très souvent en circuit court. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendance consommation : les Français de plus en plus nombreux à acheter en circuit court  
15 Mai 2021 | Observatoire
 

Il n’y a pas qu’à Paris que la conquête du territoire se fait à coup de drive piéton.

Ailleurs en France, E. Leclerc (voir 10 juin 2019) et d’autres acteurs comme Auchan (voir 10 septembre 2020) ou Carrefour (voir 11 janvier 2019) cherchent à saturer l’espace en ouvrant ou en exploitant des dizaines d’unités. Une enquête de LSA.

•• Dans la ville de Reims et ses environs immédiats, ce ne sont ainsi pas moins de sept drives piéton qui ont été installés en trois ans par les différents adhérents E.Leclerc de la zone. Un chiffre conséquent, compte tenu de la population (environ 180 000 personnes pour Reims, et 300 000 sur toute l’agglomération). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : la bataille du drive piéton s’accentue dans les centres-villes