Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
4 Juil 2022 | Observatoire
 

La fédération du commerce spécialisé Procos (voir 26 février 2019) chiffre à -15 % la baisse des visites dans les commerces, à fin juin, par rapport à 2021. Toutes les formes de commerce sont touchées : centres commerciaux, super et hyper-marchés, boutiques de centres-villes. Cependant, les clients qui se déplacent moins achèteraient plus lorsqu’ils viennent. Analyse des Échos.

En fait, l’activité dans ces points de vente n’a pas retrouvé son niveau de 2019.

Au 25 juin, dernières données de l’observatoire Procos/Stackr, le retard se chiffrait à -15 % par rapport à la même période des trois années précédentes. Le chiffre est de -15,4 % pour les commerces de centre-ville et s’établit à – 14,4 % pour les centres commerciaux (source Quantaflow). Même les courses du quotidien sont affectées, et les hypermarchés sont à -7,6.

•• Toutes les régions sont touchées, plus ou moins fortement. La Provence-Alpes-Côte d’Azur limite la casse, avec une baisse de la fréquentation des magasins comprise entre -5 % et -10 %. L’ouest du pays (Bretagne et Pays de la Loire) et l’Ile-de-France, zones prospères économiquement, sont entre -10 % et -15 %.

Le reste du pays, des Hauts-de-France à l’Auvergne-Rhône-Alpes en passant par le Centre et la Nouvelle-Aquitaine, affichent un creux de -15 % à -20 %. Paris retrouve de l’allant mais reste marqué par le travail à distance. Dans le quartier parisien des affaires, La Défense, le métro a perdu presque un tiers de ses utilisateurs.

•• Les causes s’entrecroisent. Le télétravail a vidé certains cœurs de ville deux jours par semaine. Le vendredi notamment, les bureaux sont désertés. La hausse du prix du carburant a aussi un impact.

Les distributeurs reconnaissent tous que les clients viennent moins souvent, afin de faire des économies. Ceux qui se déplacent achètent plus qu’autrefois. Les consommateurs rentabilisent leurs déplacements. Procos note « un décrochage entre les chiffres d’affaires des magasins et leur fréquentation ». Ainsi, si l’on compare à 2021, la fréquentation affichait une baisse de -6,5 % au 25 juin, alors que les ventes ne régressaient que de -2 %. Lire la suite »

21 Avr 2022 | Observatoire
 

La plupart des associations de consommateurs membres du Conseil national de la consommation, notamment l’UFC-Que Choisir ou Familles Rurales, se sont opposées, ce mardi 19 avril, à la suppression par défaut du ticket de caisse prévue à compter de 2023 (voir 27 avril 2021), en réclamant que l’impression d’un ticket soit « systématiquement proposée », rapporte une dépêche AFP.

Douze associations de consommateurs – sur les quinze que compte l’organisme paritaire consultatif qu’est le Conseil national de la Consommation – estiment que supprimer « par défaut » le ticket de caisse « aboutit à priver les consommateurs d’un véritable choix, et par voie de conséquence de leurs droits ». Lire la suite »

20 Avr 2022 | Observatoire
 

Un sondage réalisé sur le regard des Français « sur le commerce et la grande distribution » révèle que ces derniers en ont une image globalement positive.

Ndlr : on regrettera que la distinction ne soit pas établie entre grande distribution proprement dite et le reste du commerce … Mais le sondage est commandité par France Commerce, émanant de la Fédération du Commerce / FDC représentant les intérêts de la grande distribution. Alors … on s’arrêtera aux conclusions générales de cette étude sur le commerce « en général ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Quelle image ont les Français du commerce ? (Étude IFOP / France Commerce)  ,
2 Avr 2022 | Observatoire
 

Problème pour Auchan. Ses ventes progressent dans tous les pays où il est présent, sauf en France, où elles reculent de 4,6 %. Or, La France pèse 53  % d’Auchan Retail.

« Nous avons plus d’hypers que nos concurrents, nous sommes plus implantés dans les centres commerciaux et avons donc été plus impactés par les restrictions sanitaires au premier semestre 2021 » explique, dans Le Figaro, Yves Claude, président d’Auchan Retail. « Notre offre non alimentaire est d’habitude un avantage. Mais les rayons non alimentaires (25  % de notre chiffre d’affaires) étant fermés une partie de l’année, cela nous a joué des tours. »

•• Le Covid n’explique pas tout. Yves Claude reconnaît que « le client ne se retrouve pas complètement chez Auchan ». En 2021, l’enseigne est passé de 9,7  % de parts de marché à 9,4 %.

Auchan France « doit être remis sur une dynamique positive » assure Yves Claude.

•• À l’instar de Decathlon, Auchan veut devenir une marque innovante, de produits « bons pour nos clients  ». Le distributeur vient ainsi de lancer une cafetière qui accepte les trois types de dosettes. « (…) à l’avenir, les clients seront responsabilisés. Ils pourront par exemple choisir un produit en fonction de leurs propres critères. »

Auchan compte également doubler ses investissements dans les deux ans, notamment pour rénover les magasins, parfois vieillissants. Autre priorité : le développement du digital partout dans le monde.

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : Auchan dans l’obligation de se remettre en cause   ,
30 Mar 2022 | Observatoire
 

Le secteur de la boulangerie, qui a fermé hier soir les portes du Salon Sirha Europain, a réussi à ancrer sa place dans les achats (et nouveaux usages) liés au déjeuner et aux pauses snacking. État des lieux dans Les Échos.

Côté consommation, si la baguette reste au cœur des achats, la tendance est au développement d’autres types de produits …

•• « Le caractère sain des produits et la traçabilité font désormais partie des attentes fortes. Les gens demandent plus qu’avant d’où viennent les ingrédients. Ils réclament davantage d’origines locales et le travail en circuits courts s’accroît » remarque Dominique Anract, président de La Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : le pain ne représente plus que 40 % des ventes des boulangeries   ,
22 Mar 2022 | Observatoire
 

À l’heure où les préoccupations sur le pouvoir d’achat sont fortes, l’enseigne du groupe Casino a revu de fonds en comble l’offre de l’un de ses magasins, à Normanville (Eure), désormais baptisé « LP ». Visite avec Le Parisien.

Alors que fin 2020, 545 magasins Leader Price ont été cédés à Aldi France, le groupe Casino en a depuis conservé une cinquantaine, dont ce « prototype », sobrement rebaptisé « LP », d’une superficie de 650 mètres carrés environ. « Il y a une place à prendre dans le hard-discount en France » avance Thibault Zitoun, responsable de projets au sein du groupe Casino.

De fait, les trois projets d’implantation du russe Mere dans l’Hexagone n’ont aucune chance de voir le jour. Quant aux deux allemands Lidl et Aldi, qui ne cessent de grignoter des parts de marché mois après mois, leur conquête passe par une montée en gamme.

•• Le pari de « LP » repose sur « des prix bas tous les jours, au même tarif, voire moins chers encore que ceux de la concurrence », promet Thibault Zitoun.

Ici, pas de promotions chocs coûteuses à organiser (impression de prospectus, etc.). Juste la promesse, récurrente, que les 2 000 références proposées pour tous les besoins du quotidien offriront des tarifs inégalables. L’essentiel de l’assortiment est composé de produits de la marque distributeur Leader Price. Devant chaque produit, une étiquette stipule de quand date le dernier changement de prix.

À l’entrée du magasin, l’enseigne propose par ailleurs un « coin des bonnes affaires », où l’on peut trouver cette fois des articles de marque à prix cassés.

•• Mais la vraie nouveauté est ailleurs : chaque produit peut être acheté soit à l’unité, soit par « colis » (carton), soit même par palette entière, avec des prix dégressifs. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : Leader Price (groupe Casino) teste un concept complètement nouveau de hard discount  ,
24 Jan 2022 | Observatoire
 

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, et ses homologues Élisabeth Borne (Travail) et Jean-Baptiste Lemoyne (PME ) ont désormais entre leurs mains les quatre rapports issus des Assises du commerce, organisées en décembre sous l’égide de Bercy (voir 1er décembre 2021). 

•• Pour résister à la concurrence des plateformes en ligne, les commerçants doivent digitaliser à marche forcée leur activité. Cette transformation nécessite des investissements considérables. Or les acteurs du commerce n’y consacrent que 2 % de leur chiffre d’affaires, « contre 9 % pour Amazon », rappelle Le Figaro.

Les rapports remis au Gouvernement fixent pour objectif de doubler cet investissement à 4 %, soit 22 milliards d’euros. Pour financer un tel effort, les distributeurs demandent des baisses massives d’impôt. Outre ces baisses d’impôts, les commerçants réclament des aides à l’investissement, par exemple via un suramortissement, pour financer les dépenses induites par la loi Climat et Résilience.

•• Face à la concurrence d’acteurs digitaux livrant tous les jours de la semaine, les distributeurs souhaitent par ailleurs voir assouplies les contraintes liées au travail dominical. Les maires ont la possibilité d’accorder douze dimanches d’ouverture par an. « Mais un quart des villes de plus de 100 000 habitants en donnent seulement cinq ou moins », déplore Yohann Petiot, délégué général de l’Alliance du commerce . La distribution alimentaire, qui peut ouvrir le dimanche matin, souhaite voir cette autorisation étendue sur toute la journée.

•• Les travaux remis évoquent de nombreuses autres mesures pour favoriser l’accès au centre-ville, dont la réalisation obligatoire d’une étude d’impact avant la création d’une « zone à faible émission » en centre-ville.

Le Gouvernement communiquera fin janvier sur la suite qu’il entend donner à ces propositions.

1 Déc 2021 | Institutions
 

Avec les Assises du Commerce, le Gouvernement lance trois semaines de réflexions sur l’activité des commerçants, petits et grands, secoués par la crise.

Objectif : tracer les lignes d’une vision à 2030 et soutenir les investissements nécessaires aux transitions digitale et environnementale.

L’approbation du président de la République et la présence d’au moins quatre ministres lors de leur lancement soulignent l’importance que le Gouvernement donne aux Assises du commerce, souligne Les Échos. L’événement est inauguré mercredi 1er décembre à Bercy par Bruno le Maire, ministre de l’Économie, Élisabeth Borne et Jacqueline Gouraud, ses homologues du Travail et des Territoires ainsi qu’Alain Griset, ministre des PME en charge du commerce qui assure l’organisation. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Confédération participe aux Assises du Commerce   ,
23 Nov 2021 | Observatoire
 

Le Black Friday s’impose chaque année un peu plus comme le grand rendez-vous commercial de fin d’année. Officiellement fixée ce vendredi 26 novembre, la séquence de promotions importée des États-Unis par Amazon connaît un succès chaque fois plus important et étend sa durée.

En sept ans, les volumes d’achat ont été multipliés par six, rapporte Les Échos (voir 8 décembre 2020, 20 novembre 2018).

Sites marchands et magasins : toutes les formes de commerce jouent le jeu des ristournes avant les fêtes. De l’ordinateur au foie gras, en passant par des diamants : tous les produits sont concernés.

L’embouteillage mondial des porte-conteneurs et le manque de chauffeur routier ne pénaliseront pas ce qui est devenu un événement. De Carrefour à FNAC Darty en passant par Cdiscount, tous les professionnels affirment que les stocks sont en magasin ou en entrepôt.

•• Si le Black Friday a construit sa réputation sur les tarifs « incroyables » proposés sur les produits techniques (ordinateurs, smartphones, etc.), il s’est étendu à tous les rayons. La Redoute évoque plus de 200 000 articles en promotion. Carrefour cassera les prix sur les téléviseurs, mais aussi sur le textile à sa marque (Tex) et les produits alimentaires, dans tous les canaux de vente, supers et hypermarchés, drives, livraison à domicile.

Cdiscount et les 14 000 marchands tiers de sa place de marché misent sur tous les produits de Noël, y compris le foie gras. Le jouet sera très demandé, les distributeurs spécialisés ayant agité la crainte d’une pénurie . La filiale de Casino promet des ristournes majeures sur des articles Apple, Dyson et Puma.

FNAC et Darty auront des offres sur la mobilité, leur nouvelle marotte (trottinettes et vélos électriques) et proposent une possibilité de retour jusqu’au 15 janvier, histoire de lever les craintes du cadeau qui déplaît sous le sapin. Carrefour fera même des offres sur des diamants. Elles seront réservées à la séance de « live shopping » qui se tiendra en ligne le 22 pendant trois heures. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire consommation : les volumes d’achat du Black Friday multipliés par six en 7 ans  ,
3 Nov 2021 | Profession
 

Rappelons que jusqu’au mardi 9 novembre, à minuit, les chefs d’entreprise – dont les buralistes – sont appelés à voter pour leur CCI sur jevote.cci.fr

Ainsi, 3,8 millions d’entrepreneurs du commerce, de l’industrie et des services choisissent leurs 4 000 futurs élus de proximité, eux-mêmes entrepreneurs. Il y a 122 Chambres du Commerce et d’Industrie sur tout le territoire.

•• « Voter pour sa CCI, c’est voter pour celles et ceux qui vont représenter les intérêts des entreprises d’un territoire, qui vont mettre en œuvre des solutions pour les rendre plus compétitives et qui seront à leurs côtés dans les mauvais comme dans les bons moments » souligne Pierre Goguet, le président de CCI France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes : vote des représentants aux Chambres de Commerce … jusqu’au 9 novembre  ,