Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
23 Déc 2022 | International, Vapotage
 

Au Royaume-Uni, il est légal de vendre des produits du vapotage dans des épiceries ou autres commerces alimentaires de proximité. C’est même, cette année, leur segment de produits à la plus forte croissance.

C’est ainsi que l’institut NielsenQ a désigné ses produits à plus forte croissance dans les commerces alimentaires (convenience stores) du Royaume-Uni pour 2022.

Le vapotage est en tête (avec un chiffre d’affaires global supplémentaire estimé à l’équivalent de 495 millions d’euros). La marque leader dans cette croissance étant Elf Bar. Devant les boissons gazeuses (plus 300 millions d’euros / Coca Cola), les boissons énergisantes (plus 286 millions d’euros / Monster, Red Bull) et la sandwicherie (plus 261 millions d’euros). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : la vape … produits à plus forte croissance des épiceries  , ,
15 Nov 2022 | Observatoire
 

Travel Retail poursuit la transformation de son offre de commerces et de services sur le réseau du métro et du RER parisien en attribuant à Lagardère Travel Retail France (voir 25 juillet) un premier lot des boutiques du quotidien, un « convenience store » taillé sur mesure pour répondre aux attentes des voyageurs.

C’est ce qu’annonce un communiqué commun dont nous reprenons l’essentiel.

Avec une offre alimentaire pour toutes les envies de la journée et une offre de dépannage accessible, la boutique du quotidien – développée avec les enseignes de proximité Relay, monop’ et monop’Daily – permet de faciliter la vie des voyageurs et citadins pressés en quête d’un peu (plus) de sérénité.

•• Les boutiques du quotidien : un commerce qui sadapte au tempo des urbains

Ce concept a été créé spécifiquement pour les transports en commun franciliens afin de proposer un commerce malin et inventif qui sait adapter son offre de produits et services au tempo des urbains. Il privilégie des achats plus spontanés et transforme la routine du quotidien en un rituel plaisir.

Un concept testé par RATP Travel Retail et validé auprès de plus de 1 000 voyageurs et qui répond à la fois :
. à des besoins fonctionnels : le croissant chaud du matin, que l’on déguste sur le quai du RER ou les courses du dîner pour sauver la soirée ;
. à une dimension émotionnelle avec des achats spontanés pour faire ou se faire plaisir : fleurs, beauté, cadeaux, etc.
. sans oublier une dimension plus servicielle : recharger son téléphone, récupérer ses courses ou ses colis dans des consignes Click N’Collect, etc.

•• L’implantation sur le parcours quotidien

Face à la fragmentation des parcours d’achat, le métro représente une nouvelle opportunité pour les enseignes de proximité : celle d’être au plus près des voyageurs, de leurs envies et de leurs besoins, en s’insérant sur leurs parcours quotidiens. Autant d’occasions de susciter des achats spontanés. Lire la suite »

12 Nov 2022 | Observatoire
 

L’enseigne française de distribution fondée il y a 90 ans poursuit son développement hors alimentaire avec une nouvelle boutique  entièrement dédiée à l’univers de la maison, avec près de 2 700 références sur 300 mètres carrés.

Cette première adresse s’est ouverte au centre commercial So Ouest de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

 •• Avec des espaces thématiques (salon, bureau, cuisine, salle de bains, chambre) et donc de la vaisselle, du linge de maison et de la petite décoration. Soit l’ensemble de produits maison de la marque, que l’on retrouve souvent au compte-goutte dans les magasins, entre les vêtements pour bébé et le petit électroménager.

Monoprix a également décidé de jouer la carte vintage Prisunic (racheté par le groupe en 1997), avec des pièces rééditées cette année dans le cadre d’une exposition au Musée des Arts Déco.

 •• « L’engouement pour la décoration intérieure est énorme et s’est amplifié des dernières années avec le Covid et le télétravail car chacun s’est mis à re-regarder son intérieur » analyse, dans Le Parisien, Guillaume Seneclauze, directeur général du groupe Monoprix .

À ce jour, l’univers de la maison représente 8 % du chiffre d’affaires du groupe. Des collections qui se déclinent dans toutes les pièces avec des objets du quotidien imaginés non loin de là puisque le siège de Monoprix est à Clichy. D’où le choix de So Ouest qui fêtera ses dix ans le 18 octobre prochain, et compte 7,5 millions de visiteurs par an (…)

 •• L’enseigne Monoprix Maison se positionne donc sur un marché porteur puisque les Français dépensent en moyenne 532 euros par an pour leur décoration (toujours selon Les Échos Études). Avec évidemment une concurrence importante à commencer par Zara Home et H&M Home. « Nous sommes davantage sur le design accessible, avec des produits uniques et nous sommes un peu moins chers », souligne Lilian Rosas, directrice générale adjointe, et directrice textile, maison et loisirs.

24 Oct 2022 | Observatoire
 

À l’occasion d’un sondage sur les centres commerciaux … a été posée la question de vérité sur les avantages comparés du commerce physique et en ligne. 75 % des répondants cherchent à privilégier les achats en magasin plutôt que sur Internet.

•• Pour 80 % d’entre eux, le commerce physique apporte plus de sécurité, en termes de paiement, de livraison, ou, pour 71 %, de traçabilité des produits.

Contrairement aux idées reçues, les 18-24 ans s’avèrent aussi nombreux que les autres tranches d’âge (74 %) à privilégier le commerce physique. Et la conviction que leurs achats seront plus sécurisés s’élève, chez eux, à 85 %.

•• Autre point fort des commerces physiques : leur utilité perçue sur le plan socio-économique. Ils sont identifiés comme permettant de créer plus d’emplois en région que le commerce en ligne (89 %), mais aussi comme offrant de meilleures conditions de travail (77 %).

•• Leur rôle social se trouve également reconnu : 92 % des répondants estiment qu’ils favorisent la lutte contre l’isolement des personnes âgées.

•• Enfin, 74 % des Français estiment leur impact environnemental moins lourd que celui du commerce en ligne.

(L’étude « Les Français et le commerce physique » a été menée par OpinionWay pour Quantaflow et le CNCC. Elle a été réalisée auprès d’un échantillon de 1063 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus).

 Commentaires fermés sur Tendance consommation : les Français plébiscitent massivement le commerce physique  ,
15 Oct 2022 | L'Info, Observatoire
 

Depuis le début de l’année, les trois quarts des Français ont déjà dépensé pour les jouets au moins autant ou plus que l’année dernière, malgré leurs craintes croissantes sur le pouvoir d’achat, selon The NPD Group (voir 5 décembre 2019). 

« Les consommateurs vont devoir faire des arbitrages d’une manière générale mais devraient préserver l’esprit de Noël » prévoit, dans Les Échos, Frédérique Tutt, experte monde de The NPD Group.

•• Les ventes de jouets en valeur à mi-septembre, qui représentent 44 % des dépenses annuelles, sont quasiment stables à -0,8 % par rapport à une année 2021 particulièrement dynamique et se montrent en progression de 5 % au regard de 2019, avant le Covid, selon une étude de l’institut menée en partenariat avec la FJP (Fédération française des industries Jouet-Puériculture) et la FCJPE (Fédération des commerces spécialistes des jouets et des produits de l’enfant).

Le calendrier permettra, en outre, cette année aux parents de terminer leurs courses au dernier moment, la veille du 25 décembre étant un samedi.

•• Dans le secteur, l’inflation en août était de 6 %, moins que les produits de grande consommation.

La baisse du pouvoir d’achat n’est cependant pas sans conséquences sur certaines emplettes. « On constate un recul des volumes sur les petits prix à moins de 10 euros, sur les achats d’impulsion. Mais au-delà de ce seuil, les quantités vendues sont stables » note Frédérique Tutt.

La place des différents canaux de distribution se normalise. Après une forte progression liée aux confinements, les ventes en ligne reculent de 14 % par rapport à 2021 tout en représentant désormais un quart du total. Les spécialistes du jouet regagnent du terrain, avec une hausse de leurs ventes de 9 % par rapport à 2019 à nombre de points de vente constant, ces derniers étant passés entre-temps de 917 à 854. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendance consommation : le secteur du jouet anticipe un bon Noël … sauf pour les petits prix   
28 Sep 2022 | Profession
 

Afin de préparer les prochaines échéances sportives, avec la Coupe du monde de rugby en 2023 et les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, les entreprises du secteur du tourisme vont bénéficier d’un nouveau coup de pouce. 

Sous la houlette d’Olivia Grégoire, la ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, au Commerce, à l’Artisanat et au Tourisme, la Direction générale des Entreprises – chargée de la mise en œuvre du plan tourisme Destination France et du pilotage du dispositif France Num – a signé mi-septembre une convention de subvention avec les réseaux consulaires (chambres des métiers et de l’artisanat, CMA, et chambres de commerce et d’industrie, CCI).

•• Selon Le Figaroquelque 10 000 entreprises contribuant à l’attractivité touristique du territoire pourront ainsi bénéficier d’un diagnostic gratuit et d’un plan d’action d’une valeur de 650 euros. Celles qui y seront éligibles auront jusqu’au 29 septembre 2023 pour en faire la demande.

L’objectif est à la fois de leur permettre d’intégrer le numérique dans la gestion quotidienne et la stratégie de leur entreprise, mais aussi de gagner en visibilité sur internet pour augmenter leur chiffre d’affaires.

Toutefois, des craintes relatives à la sécurité des données persistent chez les chefs d’entreprise. Près d’un sur deux a en effet peur de perdre ou de se voir pirater des données. Un phénomène qui explique sans doute une augmentation cette année de 5 points du taux d’équipement en cybersécurité par rapport à 2021.

•• Les entreprises françaises sont de plus en plus convaincues par le numérique. Contraintes de l’adopter dans l’urgence au moment de l’irruption de la pandémie, 81 % des TPE et PME reconnaissent aujourd’hui y trouver un bénéfice (versus 68 % en 2020), selon le baromètre annuel de France Num sur la transformation numérique des TPE et PME.

Bénéficiant d’une aide exceptionnelle dans le cadre de France Relance, 112 000 structures de moins de onze salariés ont perçu en 2021 un chèque de 500 euros de France Num pour investir dans des solutions numériques. Désormais, elles prévoient d’accroître leurs dépenses en la matière, et 41 % d’entre elles envisagent d’y consacrer plus de 1000 euros. Quelque 16 % tablent même sur un investissement supérieur à 5 000 euros.

 Commentaires fermés sur Observatoire de la Proximité : de nouvelles aides pour des commerces prenant le tournant du numérique   ,
26 Sep 2022 | Observatoire
 

Une étude réalisée par Opinion Way (pour Equipmag, salon pour les professionnels du commerce et de la distribution) s’intéresse au rapport des 18-30 ans avec les magasins physiques. Si l’e-commerce est en plein essor, les jeunes ne sont pas près de déserter les magasins. Ils se montrent toutefois exigeants et rêvent d’une expérience shopping améliorée.

Résultats dans Les Échos.

•• L’étude s’intéresse tout d’abord aux éléments qui poussent les jeunes à fuir les magasins. Pour 31 % des Français âgés de 18 à 30 ans, la foule et les magasins bondés sont considérés comme un élément de crispation dans leur expérience en magasin. Les files d’attente, à la caisse ou en cabine d’essayage, sont également pointées du doigt par 28 % d’entre eux.

Les vendeurs sont également visés. Ainsi, 27 % des répondants estiment « qu’il n’y a rien de pire que se sentir poussé à acheter quelque chose dont ils n’ont pas besoin », détaille l’étude. Enfin, un consommateur sur quatre désigne les vendeurs trop insistants comme l’élément le plus susceptible de les faire fuir d’un magasin.

Les autres raisons avancées pour éviter les points de vente physiques ont trait à l’urgence environnementale. Les signes de gaspillage dans le magasin (17 %), l’abus de chauffage (18 %) ou la climatisation (12 %) alimentent le désamour de cette génération pour les points de vente physiques.

•• Cette génération n’est pas tout à fait prête à complètement déserter les magasins.

Les 18-30 ans sont ainsi 33 % à saluer la bienveillance des vendeurs qui ne pressent pas leurs achats. Ils sont également 27 % à aimer flâner dans les boutiques pour s’imprégner des tendances et 20 % à apprécier aller en boutique pour passer du temps dans un cadre d’exception.

Si elle se montre critique vis-à-vis de la surconsommation que peut engendrer l’achat en magasin, la génération Z, à savoir les personnes nées entre 1997 et 2010, et une partie des millénials, nés entre 1984 et 1996, savent aussi reconnaître les efforts engagés. Ainsi 18 % des répondants attachent de l’importance aux efforts menés par les enseignes pour limiter leur impact environnemental. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire de la proximité : les points de vente physiques ont-ils toujours la cote auprès des jeunes ?  , ,
21 Août 2022 | Observatoire
 

Il parait que le phénomène concerne désormais plusieurs agglomérations et lieux.

Des boulangers, traditionnellement ouverts le dimanche (surtout le dimanche matin), ont pris le parti de laisser tomber cette tradition. Non par faute de clientèle mais à cause d’un choix de vie pour eux (la famille) et leur personnel (un moyen de les fidéliser).

Exemple en Bretagne où Ouest-France du 18 août s’est penché sur la question en constatant que le dimanche matin les queues s’allongeaient devant les quelques boulangeries ouvertes (extraits). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire de la proximité : ces boulangers qui ferment le dimanche  
2 Août 2022 | Profession
 

Revenons sur la limitation de la hausse des loyers pour les commerces, votée par le Sénat, notamment suite à l’engagement de Jean-Baptiste Lemoyne redevenu sénateur (voir 30 juillet). Avec des extraits d’un article du Figaro, signé Olivia Détroyat.

Comme pour les logements des particuliers, la hausse des loyers des commerçants français sera plafonnée à 3,5 %. Et ce pendant un an.

Cette mesure a été adoptée vendredi au Sénat avec le soutien du Gouvernement, dans le cadre de l’examen du projet de loi sur le pouvoir d’achat.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : retour sur la limitation de la hausse des loyers  ,
30 Juil 2022 | Profession
 

Il n’est plus ministre des PME, du Commerce et du Tourisme, mais c’est avec une combativité certaine que Jean-Baptiste Lemoyne a retrouvé les bancs du Sénat (il occupe à nouveau son siège de sénateur de l’Yonne) et continue de défendre le sort du commerce de proximité (voir 9 février).

Ainsi, ce vendredi 29 juillet, lors de l’examen par le Sénat du Projet de Loi sur les mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat, Jean-Baptiste Lemoyne a été particulièrement actif de sorte à faire passer un amendement pour que la variation de glissement annuel de l’Indice des Loyers commerciaux n’excède pas 3,5 %. Ceci s’appliquant aux commerces de tailles TPE et PME. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : Jean-Baptiste Lemoyne se bat pour un amendement limitant la hausse des loyers du commerce  ,