Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
25 Mai 2020 | Profession, Récents
 

On sait que le marché du tabac d’avril – ce mois complet de confinement – s’est soldé pour toute la France par un -1,1 % (en volume, tous produits confondus, France continentale). Sachant que sur la période, 2 000 buralistes n’ont pas été livrés pour cause de fermetures.

Mais derrière cette donnée nationale apparaissent des disparités jamais vues entre départements frontaliers et les autres. Que l’on en juge avec ces évolutions départementales (comparaisons en volume entre avril 2020 et avril 2019 / sources Logista).

Les 10 plus fortes hausses :

Ariège : + 77,4 %
• Pyrénées-Orientales : + 71 %
• Ardennes : + 65,5 %
• Bas-Rhin: + 59,9 %
• Haut-Rhin : + 48,4 %
• Nord : + 47,5 %
• Pyrénées-Atlantiques : + 47,1 %
• Moselle : + 43,2 %
• Landes : + 40,2 %
• Gers : + 35 %

Les 10 plus fortes baisses :

• Paris : -32,8 %
• Corse-du-Sud : -31,8 %
• Haute-Corse : -28,6 %
• Saône-et-Loire : -14,5 %
• Haute-Vienne : -13,5 %
• Loire-Atlantique : -13,2 %
• Nièvre : -12,9 %
• Sarthe : -12,7 %
• Ille-et-Vilaine : -12,4 %
• Rhône : -12 %

25 Mai 2020 | Observatoire
 

Si les frontières avec l’Espagne ne vont pas rouvrir de suite, l’Andorre a annoncé que sa frontière avec la France serait rouverte à partir du lundi 1er juin.

Les « bilans sanitaires relativement positifs » de ces dernières semaines ont encouragé les autorités andorranes à … accélérer le retour à la normale dans la Principauté. Suivez notre regard (voir 17 mai).

•• Quoiqu’il en soit, à cette date, toute l’activité économique reprendra.

Les touristes français ne trouveront donc aucun obstacle à l’accès au pays comme cela leur est arrivé le 11 mai, lorsque la police andorrane a refusé l’entrée à 40 voitures pour cause de confinement encore respecté en Andorre.

Toutefois, les Français sont appelés à respecter les distanciations physiques et un protocole est en cours d’élaboration pour empêcher une avalanche incontrôlée de visiteurs français ce jour-là. Les Andorrans veulent éviter la mauvaise publicité d’une cohue comme cela s’est produit au Perthus le 11 mai (voir 12 et 11 mai).

•• À noter : ne pourront rentrer en Andorre que les Français vivant dans un rayon de 100 kilomètres autour de la Principauté tant que cette règle sera en vigueur. Les habitants du centre-ville de Toulouse, par exemple, ne pourront pas s’y rendre, la distance étant d’environ 150 km.

Cette réouverture est possible parce que la France n’impose pas de mise en quarantaine aux ressortissants d’Andorre contrairement à l’Espagne. D’où le report de l’ouverture de la frontière avec ce voisin.

25 Mai 2020 | Profession
 

À la menace 

• Rhône. Deux individus ont pénétré, ce vendredi 22 mai en milieu de matinée, dans un tabac-presse situé face à la mairie d’Arnas (4 kilomètres de Villefranche-sur-Saône).

Menaçants mais non armés, ils ont pris le contenu du tiroir-caisse et l’équivalent d’un sac à dos de cartouches de cigarettes.

Ils ont été interpellés dès la fin de journée.

Vol au masque et à l’astuce 

• Territoire de Belfort. Juste avant la fermeture, ce samedi 23 mai, une buraliste de Foussemagne (12 kilomètres de Belfort) s’est fait dérober sous son nez 30 cartes de jeux à gratter Cash.

Le voleur, portant un masque sanitaire et une casquette, lui a montré l’argent dans son portefeuille avant de se servir. Mais il a profité d’un moment d’inattention pour s’enfuir avec les jeux. La buraliste a couru après pour l’arrêter mais il a sauté sur le scooter d’un complice qui l’attendait.

24 Mai 2020 | Institutions
 

Le ministre de l’Action et des Comptes publics a été élu, hier, maire de Tourcoing. Sans surprise (sa liste a recueilli 61 % des voix, lors du premier tour du 15 mars).

Et il reste ministre, confirme-t-il dans le Journal du Dimanche de ce jour où il entame une offensive politique pour la relance du pays. Extraits.

•• Sur ses fonctions de ministre et de maire : « je tiendrai ma parole, car je m’étais engagé auprès des Tourquennois à être leur maire si j’étais élu (…) Lire la suite »

24 Mai 2020 | Observatoire
 

L’enquête préliminaire avait été ouverte, le 11 mars, par la Sureté territoriale des Hauts-de-Seine. Pour déboucher sur l’interpellation de 10 personnes, frères, sœurs ou amis d’enfance, le week-end dernier. Et la saisie de 1 700 pieds de cannabis.

Tout reposait sur un ensemble de 6 « fermes » cachées dans des pavillons un peu partout en région parisienne: à Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis), Montlhéry et Forges-les-Bains (Essonne), Tournan-en-Brie, Saint-Germain-Laval et La Chapelle-Iger (Seine-et-Marne). Lire la suite »

24 Mai 2020 | Profession
 

Épisode numéro 13 de notre revue de presse des témoignages de buralistes à travers les régions (voir 23 et 22 mai).

•• « Je faisais mon inauguration et le jour même on a dû fermer à minuit » explique le buraliste du bar-tabac d’Ourton (778 habitants, 16 kilomètres de Béthune) repris en fin d’année 2019.

« Je n’ai pas rouvert parce que ce n’est pas avec la vente de cigarettes que je gagne le plus » précise-t-il. Et même s’il est déçu, « il faut rester positif ! ». Lire la suite »

24 Mai 2020 | Profession
 

Le président de la Confédération répond aux questions de la Revue des Tabacs (numéro de mai), réalisée en pleine période de confinement. Extraits.

•• Sur les buralistes et le confinement

« On a observé dès le début de la crise qu’environ 80 % des buralistes ont pu rester ouverts, mais avec des horaires aménagés pour une majorité d’entre eux (…) À mi-avril, il y avait environ 90 % de débits ouverts (…)

« C’est un réseau de distribution qui a le mieux résisté à cette crise sanitaire. Indéniablement, les buralistes font preuve d’une grande résilience. Parmi ceux qui ont dû fermer leurs établissements, on constate une forte proportion de cafés-tabacs qui disposaient d’un espace de restauration. Rappelons que 60 % des buralistes sont CHR et qu’un certain nombre d’entre eux enregistraient plus de chiffre d’affaires en restauration qu’en tabac (…) »

•• Sur l’importance du marché parallèle du tabac (révélé par la brusque hausse des achats chez les buralistes avec la fermeture des frontières). Lire la suite »

24 Mai 2020 | Observatoire
 

C’est le cas de la venta Berrouet – à cheval sur la frontière franco-espagnole à Sare (à une dizaine de kilomètres de Saint-Jean-de-Luz dans les Pyrénées-Atlantiques) – qui a réussi à attirer des clients captés sur les réseaux sociaux en ce week-end de l’Ascension.

Malgré la fermeture officielle des frontières.

•• 10h45, ce vendredi 22 mai, le message d’un contact propose à plusieurs personnes de rapporter des cartouches à Saint-Jean-de-Luz, rapporte un reportage de Sud-Ouest. « Si jamais ça referme, je peux t’en trouver à 60 euros » offre-t-il depuis la frontière franco-espagnole. Lire la suite »

23 Mai 2020 | Profession, Récents
 

Les mesures sanitaires qui accompagneront l’ouverture des activités bar-brasserie-restaurant seront connues en début de semaine prochaine : pour application, au plus tôt le 2 juin, dans les départements de la zone verte (voir les 7 et 22 mai).

•• Jusqu’au bout, les organisations du secteur CHR discutent pied à pied avec les autorités afin de trouver les meilleurs compromis entre exigences sanitaires liées au déconfinement et réalités de l’exploitation d’un établissement.

Parmi ces organisations, il y a la Confédération parlant au nom des 15 000 bar-tabac-brasserie-restaurant du réseau des buralistes et qui reste, sur ce sujet, en relation permanente tant avec l’Umih (Union des Métiers de l’Industrie hôtelière) qu’avec le GNI (Groupement national des Indépendants)-Synhorcat. Lire la suite »

23 Mai 2020 | Profession
 

Épisode numéro 12 de notre revue de presse des témoignages de buralistes à travers les régions (voir 22 et 21 mai).

•• Originaire d’Hennebont (15 000 habitants, 14 kilomètres de Lorient), elle a plaqué son métier d’assistante sociale pour y ouvrir un bar-tabac en 2017.

Passé le petit stress des débuts, la trentenaire se sent très vite comme un poisson dans l’eau : « j’aime le contact, je suis à l’écoute, c’est un petit café de quartier ici. Mes petits anciens, ça leur manque, ils ne se sont pas retrouvés depuis deux mois. Ils passent faire un petit coucou, demandent si j’ai reçu des masques ». Lire la suite »