Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
18 Juin 2019 | Observatoire
 

Selon Challenges.fr du 15 juin, le CAE (Conseil d’Analyse économique) – dont le travail est à vocation indépendante mais qui dépend statutairement du premier Ministre – soutient les mérites d’une légalisation dans une note publiée ce 20 juin … même si Emmanuel Macron y est plutôt hostile. 

Les auteurs de la note, Emmanuelle Auriol et Pierre-Yves Geoffard, estiment que la légalisation permettrait « à la fois de lutter contre le crime organisé, de restreindre l’accès au produit pour les plus jeunes et de développer un secteur économique, créateur d’emplois et de recettes fiscales ». Lire la suite »

18 Juin 2019 | Profession
 

Objectif : stock de cigarettes (1)

• Bouches-du-Rhône. Les malfaiteurs ont découpé le rideau de fer à la disqueuse, ce lundi 17 juin vers 3h30, afin de pénétrer chez un buraliste à Lavéra (à proximité de Martigues). 

Le stock de cartouches de cigarettes a disparu.

Bande organisée ?

• Ain. Trois casses ou tentatives ont eu lieu dans la nuit du jeudi 13 au vendredi 14 juin, dans des commerces du Bugey (entre Lyon et Genève).vAux alentours de 1 heure, le bar-tabac de Briord a été (une nouvelle fois) victime d’une tentative de vol par effraction. Les malfaiteurs ont tenté de forcer le rideau de fer mais ont été mis en fuite par la vigilance des voisins. Lire la suite »

17 Juin 2019 | Profession, Récents
 

Ce vendredi 14 juin, se tenait l’assemblée générale des maires de l’Aube. Laquelle a été animée par le président national de l’Association des Maires de France, un certain François Baroin … maire de Troyes. Avec comme invité d’honneur, Hervé Morin, président des Régions de France.

•• Autre invité : Pascal Brie, président des buralistes de l’Aube. Pour la signature d’une convention entre l’association des maires et la chambre syndicale des buralistes du département.

Dans l’esprit de la convention nationale paraphée par François Baroin et Philippe Coy, l’automne dernier (voir Lmdt du 19 octobre 2018). Et qui commence à être déclinée dans les départements (voir Lmdt du 2 mars 2019). Lire la suite »

17 Juin 2019 | Récents, Trafic
 

La contrebande de tabac à grande échelle transite aussi par le Grand-Duché … 462 000. C’est le nombre de cigarettes saisies, ce mardi 11 juin, à l’aéroport international de Luxembourg Findel.

L’administration des douanes locales a découvert ce joli butin de contrebande lors d’une vérification sur une livraison en provenance de Hong Kong.

Constitué en principe de 30 fours à cuisine, l’envoi était destiné pour le Royaume-Uni. Et les agents ont constaté que les fours étaient remplis de cigarettes : en tout, 2 310 cartouches de cigarettes. Lire la suite »

17 Juin 2019 | Profession, Récents
 

Dans le message adressé par Philippe Coy aux buralistes, vendredi dernier (voir Lmdt du 14 juin), il n’y a pas que l’annonce de la prolongation, jusqu’au 31 décembre 2020, du délai de J+2 pour le règlement en paiements bancaires des commandes tabac à Logista.

En effet, deux autres mesures – de facilité de gestion – ont été négociées, par la même occasion, et ont fait l’objet d’un accord entre Pascal Ageron (Directeur général de Logista France) et Philippe Coy.

•• La règle d’abattement pour le calcul du crédit de stock (applicable pour les buralistes ne pouvant respecter le cadencement) ne sera effective qu’à partir d’un non-respect des livraisons cadencées supérieur à 20 %.

Sont concernés par cette mesure d’assouplissement : 4 978 buralistes. Le montant total de crédit de stock supplémentaire ainsi accordé s’élève à 6,5 millions d’euros.

•• La confirmation, pour 2019, du nombre de sept dépannages livrés pour les buralistes pouvant respecter leur calendrier de livraisons cadencées.

 

 

Dans un communiqué, Sovape revient sur les données de l’enquête Enclass sur le tabagisme des lycéens et collégiens (voir Lmdt du 12 juin). Et y apporte son analyse. 

La chute de la prévalence tabagique quotidienne (-6 %) – contre une hausse de + 6,9 % de l’usage du vapotage – « … invalide la crainte que le vapotage puisse favoriser le tabagisme chez les jeunes » relève l’association de défense de la vape. 

•• « Le type de l’étude (transversale) ne permet pas d’établir de lien de cause à effet. Mais si ces données réfutent la réalité d’un « effet passerelle », elles ne contredisent pas l’hypothèse d’un effet protecteur du vapotage. Il est possible que le vapotage se présente en alternative aux cigarettes pour les jeunes et contribue à la baisse de leur tabagisme » poursuit le communiqué.

•• « Malgré ces éléments, nous constatons encore des discours alarmistes sur le vapotage et les jeunes. Les données publiées par l’OFDT devraient pourtant inviter à ne plus considérer le vapotage seulement sous l’angle d’un risque réduit, mais aussi envisager l’opportunité qu’il offre aux jeunes d’éviter d’essayer la cigarette. Alors que l’essai de cigarette finit dans 7 cas sur dix par un tabagisme régulier.

•• « La société française ne doit-elle pas envisager de réfléchir au sujet, comme la question de l’accès aux préservatifs aux lycéens a pu être mise sur la table à une autre époque ? Face aux 25 % de jeunes de 17 ans qui sont fumeurs quotidiens actuellement (Santé Publique France – BEH du 28 mai 2019), leur donner le droit à la réduction des risques pourrait entraîner un gain en santé publique considérable. A minima, le vapotage pourrait faire reculer l’âge d’entrée en tabagisme, voire éviter cette entrée.

•• « Ce sujet sera largement exploré lors du prochain Sommet de la Vape organisé par Sovape, le 14 octobre (voir Lmdt du 15 avril). L’OFDT sera présente pour une présentation et des spécialistes de santé publique anglais et américains présenteront des données sur l’effondrement du tabagisme des jeunes et le vapotage dans leur pays respectif ».

17 Juin 2019 | Profession
 

FDJ a ouvert, ce samedi 15 juin, les prises de jeu du tirage du « Super Loto Mission Patrimoine » qui proposera 13 millions d’euros, au minimum, le 14 juillet prochain. Soit le coup d’envoi officiel de l’an 2 des jeux Mission Patrimoine 2019.

Lesquels permettront de financer 121 sites en péril dont 18 sites emblématiques et 103 de maillage territorial (voir Lmdt du 12 juin). Il s’agit de réaliser des performances au-dessus de celles de l’année dernière.

•• Rappelons qu’en 2018, le Super Loto proposé, à la veille des Journées européennes du patrimoine, a permis de réaliser 14 millions d’euros de mises, soit plus de 30 % par rapport à un tirage Loto classique. Plus de 2 millions de Français ont participé à ce tirage, en jouant environ 2 grilles chacun (5,66 euros), une mise moyenne comparable à celle d’un tirage Super Loto du Vendredi 13.

•• Cette année, FDJ a choisi le 14 juillet pour soutenir le patrimoine en péril. C’est à cette date que FDJ offrira un tirage événementiel « Super Loto Mission Patrimoine » avec un jackpot de 13 millions d’euros minimum.

FDJ proposera donc exceptionnellement un tirage Super Loto un dimanche. De plus, 50 codes seront tirés au sort et permettront à 50 gagnants de remporter 20 000 euros chacun. Pour une mise de 3 euros par grille, comme en 2018, 0,75 iront au patrimoine, 1,65 aux joueurs, 0,38 à FDJ (dont 0,17 de rémunération des détaillants) et 0,22 aux prélèvements obligatoires et sociaux.

•• La mobilisation de FDJ pour promouvoir ce Super Loto Mission Patrimoine commence. Elle montera en puissance lors du Tour de France à travers des animations sur le bord des routes mais aussi grâce à une grande campagne de communication avec Stéphane Bern.

•• La commercialisation des jeux Mission Patrimoine fut un succès en 2018, avec près de 22 millions d’euros récoltés au profit de la Fondation du patrimoine pour la mission Bern, dépassant l’objectif initial de 15 à 20 millions d’euros. En 2019, FDJ se fixe un objectif supérieur : atteindre entre 25 et 30 millions d’euros de redistribution à la Fondation du patrimoine.

17 Juin 2019 | Trafic
 

Deux anciens dockers (le père et le fils), du port de Brest, comparaissaient, ce jeudi 14 juin, devant le tribunal correctionnel : pour le vol et la revente de cartons de cigarettes, entre 2013 et 2014.

C’est le fils, qui venait de succéder à son père dans son emploi au printemps 2013, qui lui aurait proposé le stratagème appelé à se dérouler la nuit, munis de leurs badges respectifs et d’un fourgon.

Un fils âgé de 44 ans aujourd’hui, dont le casier porte 22 mentions dont 18 condamnations, entre autres pour vol. Et qui se trouve actuellement en sortie toute récente de prison pour une autre affaire, selon Le Télégramme.

•• Les deux hommes ont été interpellés, en fait, lors d’une enquête sur la sécurité du port : une dénonciation avait mené la police chez un homme de 39 ans, où l’on a retrouvé 39 cartouches et 8 autres paquets. Il avait déclaré s’être fourni auprès d’un client d’un bar.

De fil en aiguille et grâce aux badges, les enquêteurs sont arrivés jusqu’au père et son fils. Lors de son interpellation, ce dernier avait entreposé chez lui 30 cartons de cigarettes qu’il revendait de 1 000 à 1 500 euros …

•• La provenance des cigarettes était double. Celles retrouvées au domicile de l’homme de 39 ans venaient tout droit de deux conteneurs que les douanes avaient scellé dans un hangar du port. Il s’avère que les scellés avaient sauté et que des cartons avaient disparu. Certains ont été retrouvés chez le fils. Lire la suite »

17 Juin 2019 | Profession
 

En fait, les policiers ont mis fin à un trafic de drogue qui durait depuis environ deux ans. Deux hommes et deux femmes ont été arrêtés et un bar-tabac PMU a été perquisitionné et placé sous scellés, rapporte France Bleu Bourgogne.

Tout a débuté à partir de renseignements selon lesquels un trafic de stupéfiants se déroulait dans ce bar-tabac-PMU, situé dans le quartier des Blanches Fleurs à Beaune (Côte-d’Or). Une opération de police a eu lieu, au petit matin, mardi dernier : elle s’est déroulée dans le bar tabac et dans plusieurs appartements.

•• Lors des perquisitions, les forces de l’ordre ont découvert des stupéfiants, de l’argent et divers matériels :
. 1 kilo de produits réagissant aux tests héroïne ;
. 188 grammes de produits réagissant aux tests cocaïne ;
. 967 grammes de produits reconnus comme étant de la résine de cannabis ;
. une somme d’argent s’élevant à 17 175 euros ;
. un grand nombre de téléphones portables ayant pu servir au trafic ;
. plusieurs balances de précision.

•• « Une partie de l’argent du trafic était semble-t-il réinjectée dans le commerce, via notamment l’achat de jeux FDJ et PMU. Plus de 20 consommateurs ont déjà été entendus et reconnaissent les achats de stupéfiants », précise Éric Mathais, procureur de la République de Dijon.

Quant au bar-tabac PMU, il « a été saisi et placé sous scellés ». Finalement, quatre personnes (deux hommes et deux femmes demeurant à Beaune) ont été présentées à un juge vendredi 14 juin. Elles ont été mises en examen.

16 Juin 2019 | Trafic
 

Vendredi, au fil du long (et polémique) examen du Projet de Loi Mobilité par les députés, certains amendements intéressant les buralistes ont été examinés : nous vous les avons déjà présentés (voir Lmdt du 3 juin 2019).

Et ils consistaient à « encadrer », un tant soit peu, l’activité de ces bus affrétés spécialement pour des voyages relevant du tourisme fiscal – en Andorre, par exemple (voir Lmdt du 20 novembre 2018) – ou de ces cars sillonnant l’Europe (voir Lmdt du 9 septembre 2018).

•• Parmi la batterie des amendements présentés, deux – préconisant le contrôle systématique des passagers – ont été rejetés. Mais celui de Frédérique Tuffnell (LREM, Charente-Maritime) a été adopté (soutenu par un autre amendement de Jean-Marie Sermier – LR, Jura – demandant la même chose). Lire la suite »