Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
 

Un animateur de la lutte anti-tabac, Javed Khan, vient d’être officiellement chargé d’un « audit indépendant » sur la démarche actuelle du Gouvernement visant à faire du Royaume-Uni un pays sans tabac d’ici moins de 10 ans. Sachant qu’il doit remettre son rapport le 22 avril.

Il se trouve que Javed Khan (qui était auparavant directeur d’un fond de bienfaisance pour enfants) – et dont la mission a été déterminée par le secrétaire d’état à la Santé, Sajid Davis – vient de déclarer dans les médias que cet objectif d’un pays sans tabac ne serait pas atteint « si rien n’était changé ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : vers une interdiction de vendre des cigarettes aux moins de 25 ans ?  ,
 

Singapour a commencé à appliquer des lois anti-tabac dans les années 70. Et depuis, les espaces où il est interdit de fumer se sont multipliés : campus, parc de quartier, espaces communs des appartements (voir 23 mai 2019, 3 janvier 2018). 

À partir du 1er juillet prochain, il sera interdit de fumer dans tous les parcs publics et sur 10 plages, a annoncé ce lundi 7 mars la ministre d’État chargée du développement durable et de l’environnement, Amy Khor. Auxquels s’ajoutent la proximité des canaux, des rivières … les passerelles abritées, les zones à moins de 5 mètres d’un arrêt de bus et sous les ponts.

Une période d’adaptation de trois mois durera de juillet à septembre. Des avertissements seront donnés pendant cette période et l’application entrera en vigueur le 1er octobre prochain.

Les contrevenants seront passibles d’une amende de 200 dollars singapouriens, ou jusqu’à 1 000 dollars singapouriens (650 euros) s’ils sont reconnus coupables par un tribunal. En 2021, plus de 13 000 contraventions ont été émises pour avoir fumé dans des zones interdites.

 Commentaires fermés sur Singapour : extension des zones non-fumeurs   ,
16 Fév 2022 | Associations
 

Il y a cinq ans, DNF (Demain sera non-fumeur) avait lancé l’opération « Ma terrasse sans tabac » et séduit seulement une centaine de patrons de bars, cafés, restaurants et hôtels (voir 23 et 24 mars 2017).

Après deux ans de confinements, de fermetures et de contraintes pour les bars et restaurants, l’association a estimé opportun de relancer la démarche (voir 29 mai 2021), rapporte France Inter.

•• Un cas a été trouvé à Paris, où le patron de trois crêperies en région parisienne, a franchi le pas.

Ce restaurateur a décidé de scinder ses terrasses en deux, voire, dans le plus petit de ses établissements, d’interdire la cigarette sur son espace extérieur. « Aujourd’hui, il me semble logique pour un non-fumeur de pouvoir être en terrasse sans être embêté par un fumeur », explique-t-il.

« La terrasse non-fumeur est toujours la première pleine. On voit même des fumeurs s’installer et quitter la terrasse le temps de fumer puis revenir à table » souligne le restaurateur.

•• Prochaine cible pour Gérard Audureau, président de DNF et vice-président de l’Alliance contre le tabac : les terrasses des grandes chaînes de restauration. « La spécialité de ces établissements est d’accueillir des familles, donc ils seront plus faciles à convaincre de la nécessité de terrasses sans fumée de cigarette » estime-t-il.

Quarante-cinq franchises ont déjà été démarchées, parmi elles : Flunch, Les Trois Brasseurs ou encore Mac Donald’s. Pour l’instant, aucune de ces enseignes n’a donné suite.

23 Jan 2022 | Associations
 

 

 

 

 

C’est le 13 mai prochain que la Confrérie Jean Nicot fêtera ses 60 ans (voir 24 octobre 2021).

Il n’est pas inutile, en ces temps de mille et une controverses, de rappeler les valeurs de la confrérie.

Tolérance vis-à-vis de l’usage du tabac
Respect de la liberté de chacun
Défense d’un certain art de vivre et de la convivialité 

 Commentaires fermés sur 2022 : les 60 ans de la Confrérie Jean Nicot  
 

Souhaitant apporter une réponse à une pétition « contre la pollution des plages » ayant réuni 283 000 signatures (sur 47 millions d’habitants), le gouvernement espagnol a pris, le 23 décembre, une disposition visant à faire pression contre la possibilité de fumer sur les plages.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement espagnol recommandait aux municipalités de prendre des arrêtés visant à limiter et restreindre le droit de fumer sur les plages.

Il vient – non pas d’interdire de fumer sur toutes les plages, comme l’ont annoncé certains médias – mais de mettre en place le dispositif réglementaire permettant aux municipalités de sanctionner les fumeurs si elles prennent des arrêtés : soit un échelonnement d’amendes pouvant aller jusqu’à 2 000 euros. Ceci dans le cadre d’une loi sur les déchets, récemment adoptée et qui entre en vigueur (voir 4 août et 21 février 2021).

 Commentaires fermés sur Espagne : pressions pour des plages sans tabac  ,
21 Nov 2021 | Pression normative
 

« On sait qu’on travaille sur du temps long, le temps des changements de société. »

Emmanuel Ricart (délégué à la prévention de la Ligue contre le Cancer) au sujet de la multiplication d’« Espaces Sans Tabac » dans les villes (voir 19 novembre).

19 Nov 2021 | Pression normative
 

Presque dix ans après le lancement du label de La Ligue contre le Tabac, la Corrèze compte 177 « espaces sans tabac » dans 35 communes, dont 98 se situent aux abords des écoles. Et elle fait figure de très bon élève en métropole dans le domaine, selon La Montagne.

Le comité corrézien de la Ligue contre le Cancer a, en effet, pris son bâton de pèlerin pour aller convaincre les élus.

« Les premiers espaces sans tabac ont été installés aux abords des écoles, à Tulle, en 2017 » se souvient Danièle Gabaud, secrétaire générale. Aujourd’hui, la ville préfecture en compte sept. Ussel a suivi avec seize « espaces sans tabac » aujourd’hui, puis Brive, début 2020, qui en compte 29 (voir 15 janvier 2020). À titre de comparaison, il n’existe que 45 « espaces sans tabac » aux abords des écoles parisiennes, selon La Montagne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La généralisation, par décret, d’espaces sans tabac devant les 61 510 établissements scolaires en France » (Ligue contre le Cancer)  ,
18 Nov 2021 | Pression normative
 

La ville de Bordeaux vient d’interdire la cigarette aux abords des écoles, une « mesure de protection » que le maire écologiste Pierre Hurmic souhaite étendre autour des crèches, collèges et lycées dans un deuxième temps, annonce une dépêche AFP que nous reproduisons.

« La clope au bec à la sortie des écoles maternelles et élémentaires, c’est désormais interdit », se félicite le maire qui a annoncé jeudi matin la mise en place d’« espaces sans tabac » devant ces établissements.

•• L’arrêté municipal signé mercredi prévoit l’interdiction de la cigarette dans un périmètre de 50 mètres autour de l’entrée des écoles de la ville, de 7 heures à 19 heures. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur À Bordeaux, une interdiction municipale et générale aux abords des écoles (AFP)  ,
14 Nov 2021 | Observatoire
 

« Les fumeurs ne sont pas tous dupes de leur condition. Je sais qu’on aimerait les faire passer pour des êtres sans volonté, manipulés par l’industrie du tabac, influencés par les films des années 1960, aliénés à la nicotine et rêvant de sevrage. Mais une telle idée relève d’une autre propagande : celle de l’hygiénisme.

« Je connais, nous connaissons tous des personnes qui fument en connaissance de cause. Soit qu’elles étouffent sous un quotidien insurmontable dont elles s’évadent le temps d’une pause clope. Soit qu’elles préfèrent vivre moins longtemps mais plus intensément. Soit qu’elles aient besoin de fumer pour vivre en société. Soit que, tout simplement, elles prennent plaisir à respirer du feu. »

Nathan Devers, agrégé de philosophie, auteur d’« Espace fumeur », dans une tribune de Figaro Vox (voir 10 novembre)