Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Sep 2021 | Profession
 

Les ventes de Pernod Ricard ont bondi de 10 % sur son exercice annuel clos fin juin. Le groupe s’est en effet vite et bien remis de sa gueule de bois héritée du plus fort de la pandémie de Covid-19, entre février et mai 2020, analyse Le Figaro.

Sur son exercice annuel clos fin juin 2021, le numéro deux mondial des spiritueux a réalisé des performances légèrement supérieures à celles de 2019, où elles avaient atteint des records. Après avoir plongé de 9,5 % sur l’exercice clos fin juin 2020, le chiffre d’affaires du groupe a rebondi sur le tout dernier exercice de 9,7 %, à 8,8 milliards d’euros (voir 4 septembre et 26 juin).

•• « La crise du Covid n’a pas incité les gens à boire plus, comme l’a prouvé le milliard d’euros de chiffre d’affaires perdu lors de l’exercice 2020 » insiste Alexandre Ricard, PDG du groupe, « de façon générale, la consommation d’alcool a même baissé. »

Dans ce contexte de modération globale, le groupe propriétaire de Martell, Jameson, Chivas, Absolut et Havana Club a profité des évolutions des modes de consommation pour tirer son épingle du jeu : « les clients ont reporté à la maison leur consommation d’alcool dans les restaurants, bars et boîtes de nuit. Dans ce contexte, le groupe a gagné des parts de marché avec des marques fortes, visibles et activées grâce au digital » précise le dirigeant.

À l’exception du travel retail (boutiques d’aéroport), le groupe a vu ses ventes progresser sur la totalité de ses marchés, y compris la France (+1 %). Surtout, il a battu ses records d’activité sur ses deux principaux marchés, qui figurent aussi parmi les plus rentables : les États-Unis (+11 %), où il réalise plus de 2 milliards de dollars de chiffre d’affaires, et la Chine (+44 %), où il a passé la barre de milliard d’euros.

•• Partout dans le monde, le groupe, dont les ventes en ligne ont bondi de 63 % sur l’exercice, a tiré profit de l’agilité opérationnelle héritée de son plan transform&accelerate engagé en 2018.

Les consommateurs font leurs courses moins souvent et passent moins de temps dans les rayons ? Pernod Ricard développe ses grands formats (1 litre en France, 1,5 litre aux États-Unis…). Ils veulent retrouver à domicile l’expérience du cocktail ? Le groupe organise des « master class » en ligne avec des experts en mixologie et signe des partenariats avec des bars proposant des cocktails prêts-à-boire en vente à emporter. Lire la suite »

20 Juin 2021 | Profession
 

Face aux producteurs italiens et espagnols de Prosecco et autres Cava, la marque « Chandon » de Moët Hennessy (LVMH) surfe sur la vague du cocktail spritz et veut devenir un acteur de poids sur le marché du vin pétillant dont la croissance est cinq fois plus forte que celle du vin.

Depuis les années 1950, Moët Hennessy exploite en Argentine, au Brésil, aux États-Unis et en Australie des vignes qui produisent un vin pétillant et vendu pour l’essentiel dans ses zones de production. Selon Les Échos, les dirigeants de la branche vins et spiritueux du groupe LVMH estiment qu’elle peut prendre le risque d’enrichir l’offre et élargir la distribution de « Chandon » à de nouveaux horizons sans risque de cannibaliser ses marques de champagnes, à commencer par Moët & Chandon. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances Boisson : LVMH mise sur le spritz pour lancer le vin pétillant « Chandon » en Europe  ,
15 Juin 2021 | Profession
 

La crise sanitaire n’a pas durablement affecté l’industrie des spiritueux. Les entreprises se sont adaptées à la fermeture des bars et des aéroports en tirant parti des nouveaux modes de consommation et sans bouleversement des usines.

Les tendances qui préexistaient ont pris de l’ampleur, d’autres sont apparues, selon Les Échos.

En avril 2020, l’heure n’était pas à l’optimisme … Un an après, tous les dirigeants des entreprises de spiritueux ont le sourire. « La consommation sera à nouveau en positif dès cette année. Les spiritueux s’en sortent très bien » se réjouit Christian Porta, directeur général adjoint du développement chez Pernod Ricard. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Alcools : sortie de crise inattendue pour les fabricants … grâce aux nouveaux usages    , ,
18 Mai 2021 | Profession
 

Produit frais, la bière ne se conserve que quelques mois. Informées, le 30 avril dernier, de la réouverture des terrasses le 19 mai prochain, les 2 000 brasseries françaises jugent le délai bien serré pour remettre leur production à flot.

Les 500 distributeurs-grossistes regroupés au sein de la Fédération nationale desBoissons  se préparent à gérer des flux perturbés par des risques de surproduction, de péremption de nombreux fûts et même de pénuries ponctuelles.

•• Selon le syndicat professionnel Brasseurs de France, 10 millions de litres ont été perdus pendant le premier confinement et 30 millions supplémentaires le seront d’ici à la reprise. Lire la suite »

11 Mai 2021 | Profession
 

« Nous sommes convaincus que la reprise sera très forte » déclare, dans Les Échos, Yann Guelorget, directeur commercial du hors domicile chez Coca-Cola European Partners France (CCEP). « Les cafés et les restaurants, cela fait partie de l’art de vivre à la française. Les jeunes plus encore que les autres sont extrêmement impatients d’y retourner ». »

Il anticipe pour Coca-Cola un été 2021 « comparable à celui de 2020 », qui avait été très bon.

•• Le secteur du « Hors domicile » est stratégique en France pour le géant d’Atlanta.

Outre son poids dans les ventes (30 %) en temps normal, c’est là où le leader américain « développe les habitudes de consommation » explique Bertrand Desclaux, directeur de l’usine de Clamart, qui a fait repasser ses équipes en 2/8 depuis le mois de mars et prévoit le retour aux 3/8 en juin.

•• Coca a donc mis sur pied un plan de relance qu’il qualifie lui-même de « très ambitieux » pour aider le CHR à préparer sa réouverture. « La moitié de nos clients va reprendre l’activité dans deux semaines » poursuit le dirigeant.

Le groupe accorde des facilités de paiement et aide à gérer les stocks périmés. « Depuis le mois de janvier, nous avons récupéré 3 millions de bouteilles de verre consignées, afin d’en assurer le re-remplissage » précise Bertrand Desclaux.

Toujours selon Les Échos, Coca-Cola aidera les cafés à proposer toutes « les solutions sur mesure », susceptibles de favoriser le retour des consommateurs. Ses 300 commerciaux les aideront notamment pour les livraisons à domicile, un mode de consommation qui a explosé en 2020.

« La commande en ligne s’est ancrée dans les comportements d’achat. Pour 25 % des Français la vente à emporter restera, malgré la levée des restrictions », souligne-t-on chez Coca-Cola, prêt à « accompagner cette tendance de fond ».

•• Enfin, Coca annonce le lancement de Coca Cherry en bouteille de verre dans le circuit CHR. Commercialisé depuis des années en bouteilles de plastique dans les supermarchés, le produit a recruté nombre d’adeptes dans les plus jeunes générations.

(Voir 5 et 27 août 2020, 23 mars 2021).

17 Avr 2021 | Observatoire
 

Depuis son lancement en août 2020 à La Grande Épicerie de Paris, suivie par le réseau Carrefour en décembre, le hard seltzer américain, distribué en France par Colorado Craft Beverage, annonce qu’à la fin du premier trimestre 2021, plus de 50 000 canettes de Snowmelt se sont écoulées en sorties caisses, dans un contexte sanitaire et économique tendu et hors saison de surcroît.

Rappelons qu’un « hard seltzer « est une boisson gazeuse, légèrement alcoolisée, faisant l’objet de lancements en ce moment, malgré le contexte (voir 19 décembre 2020).

•• « Des résultats encourageants qui permettent notamment à la marque de continuer son déploiement sur le territoire national et confirme sa position de pionnier et leader sur le marché » annonce, dans LSA, la marque juste avant le lancement de Topo Chico, la signature de hard seltzer de Coca-Cola (voir 23 mars). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendance boisson : bon démarrage pour le hard seltzer Snowmelt  
8 Avr 2021 | Profession
 

Heineken a ouvert les portes des hypers et supermarchés ou de l’e-commerce à Gallia.

Le brasseur parisien a ainsi pu augmenter ses volumes de 50 % et quintuplé sa capacité de production grâce à l’appui du géant néerlandais (voir 10 décembre et 8 septembre 2019).

Depuis une semaine, les cuves flambant neuves de la nouvelle brasserie de Gallia, à Sucy-en-Brie (Val-de-Marne), ont démarré leurs premiers brassins, d’après Le Figaro.

Ouvrir cette nouvelle brasserie apparaît comme un tour de force pour la TPE qui, en 2019, écoulait l’écrasante majorité de sa production auprès des cafés ou restaurants d’Île-de-France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances Boisson : Heineken investit toujours plus dans la bière artisanale Gallia  
30 Mar 2021 | Profession
 

Une information qui a son importance pour les buralistes qui ont ouvert un rayon ou un corner vins, tout seuls ou en se faisant aider par un partenaire (comme, par exemple, Les Partisans du Vin / voir 21 août 2020).

Depuis le début de l’année, les vins « tranquilles » sont en croissance en volume de 8,5 %, versus la même période en 2020, d’après Nielsen.

Autre signal intéressant d’après LSA : cette dynamique est notamment portée par des achats plus premium.

Du côté des circuits de distribution, les achats de vins tranquilles en drive ont bondi de 67 % depuis le début de l’année. D’ailleurs, les drive contribuent désormais à 14 % des achats, talonné par les magasins de proximité (15 % ). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire des boissons : le rayon vin retrouve de la croissance  
23 Mar 2021 | Profession
 

Topo Chico. C’est le nom ensoleillé de la nouvelle boisson lancée par Coca-Cola en avril : une eau pétillante aromatisée au goût de cerise açaï, de mangue tropicale ou de citron vert …. alcoolisée.

Cette nouveauté est importante à double titre : elle signe l’arrivée inattendue du géant américain en France au rayon alcool, et les vrais premiers pas dans nos frontières d’un breuvage (presque) inconnu de nos papilles, qui fait fureur aux États-Unis depuis trois ans (voir 25 décembre 2020).

Hormis une poignée de petits acteurs arrivés l’été dernier (Sparking Walter, Fefe, Opéan, Natz, ou plus récemment Snowmelt…), Coca-Cola est le premier géant des boissons à se lancer sur ce segment en France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendances boissons : Coca-Cola lance ses « hard seltzers » en France  
27 Jan 2021 | Observatoire
 

Les colas français rêvent toujours de faire un peu d’ombre à Coca et Pepsi. Le marché a, il est vrai, de quoi faire saliver, puisque les colas pèsent 1 milliard d’euros à eux seuls, soit 40 % de celui des sodas.

Et jusqu’à présent la concurrence s’est surtout incarnée dans des offres jouant sur la fibre régionale. Une enquête des Échos.

•• Breizh Cola est le seul acteur ayant aujourd’hui une présence significative face aux poids lourds. « Chaque année, nous embouteillons 14,5 millions de litres de Breizh Cola », indique Marc Roubaud, le directeur général de la branche boissons du groupe Agrial, qui vient de reprendre la marque bretonne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Tendance boisson : les « colas tricolores » à l’assaut des deux géants