Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
15 Fév 2024 | International, Profession
 

Le gendarme italien de la concurrence a annoncé, ce 14 février, infliger une amende de six millions d’euros à British American Tobacco (BAT) Italia et une autre d’un million à Amazon pour publicité trompeuse pour un appareil à chauffer le tabac.

L’Autorité de la concurrence (AGCM) reproche aux deux sociétés d’avoir diffusé des publicités pour les modèles Glo Hyper X2 et Glo Hyper Air sans y adjoindre « d’informations relatives à la consommation de tabac/nicotine liée à l’utilisation de ces appareils, ni l’interdiction de vente aux mineurs ». Lire la suite »

14 Fév 2024 | International, Profession
 

Le chiffre d’affaires global du groupe Japan Tobacco a connu une progression de +6,9 % en 2023.

Ce qui correspond à un bon positionnement de ses produits combustibles sur leurs différents marchés (voir 7 novembre 2023). Alors que le dispositif de tabac à chauffer Ploom X était disponible sur 13 marchés nationaux à la fin 2023. Sur le marché japonais des sticks de tabac à chauffer, la Ploom représentant une part de 11,4 %.

D’après Masamichi Terabatake – Président et CEO de Japan Tobacco – il s’agit de donner la priorité aux investissements sur le marché du tabac à chauffer.

L’objectif étant de commercialiser Ploom X sur une quarantaine de marchés nationaux d’ici la fin 2026 (voir 26 octobre 2023).

13 Fév 2024 | Profession, Vapotage
 

Sur toute l’année 2023, les ventes en volume de Philip Morris International auront connu une croissance de +1 %.

Une petite croissance correspondant, cependant, à un bond en avant des ventes de sticks de tabac à chauffer, soit +14,7 %, et à une baisse confirmée des cigarettes elles-mêmes (-1,4 %).

Les ventes en volumes de Swedish Match, maintenant totalement intégré à PMI (voir 28 novembre 2022) , ont connu une croissance de +23,4 % ; les ventes de sachets de nicotine augmentant de 21,9 % (avec une forte croissance sur le marché américain de la marque Zyn). Lire la suite »

6 Fév 2024 | Profession
 

Les cigarettiers cherchent la parade à la baisse de consommation de cigarettes et misent sur les alternatives au tabac. Décryptage signé par Keren Lentschner dans Le Figaro. (…) Les cigarettiers peinent, en effet, à freiner l’érosion de la consommation mondiale de tabac, qui saccélère depuis dix ans.

Philip Morris International, la maison mère de Marlboro, première marque vendue au monde, a ainsi vu ses livraisons chuter d’un tiers entre 2011 et 2022. Cela ne devrait pas s’arranger dans les années à venir.

Le marché mondial devrait chuter dun tiers dici à 2027 sous le double effet de la réglementation et de la montée en puissance des alternatives au tabac, selon le cabinet Euromonitor. L’an passé, les volumes de cigarettes vendus à travers le monde auraient reculé de 8 %, selon le cigarettier américain Altria (voir 2 novembre 2022). Avec un net clivage entre les pays occidentaux et les pays émergents. Lire la suite »

5 Fév 2024 | International, Profession
 

Philip Morris International (PMI) et British American Tobacco (BAT) ont déclaré, ce vendredi 2 février, qu’ils avaient convenu de résoudre une multitude de litiges en cours concernant la violation de brevets relatifs à leurs alternatives au tabac traditionnel, annonce Reuters.

Les deux groupes étaient engagés dans un conflit de brevets sur plusieurs fronts (voir 20 juin 2022, 20 juillet 2017).

BAT – qui fabrique notamment les cigarettes électroniques Vuse et les dispositifs de tabac chauffé Glo – avait été condamné à verser plusieurs millions de dollars à PMI après avoir perdu un procès, tandis que PMI avait été empêché d’importer son dispositif de tabac chauffé Iqos aux États-Unis dans le cadre d’un autre litige. Lire la suite »

24 Jan 2024 | International, Vapotage
 

Surprise en Belgique, le Conseil d’État a tranché : les produits de tabac à chauffer ne sont pas astreints à être commercialisés avec les mêmes avertissements sanitaires que les cigarettes traditionnelles …

Ce point a fait l’objet d’un long litige entre Philip Morris et les autorités belges, notamment son ministre de la Santé, Franck Vandenbroucke (voir 27 décembre 2023). Mais on vient d’apprendre que le fabricant a eu gain de cause, le Conseil d’État ayant pris sa   décision le 25 octobre.

D’après Le Soir, cet arrêt du Conseil d’État débloquerait une situation qui faisait que l’Iqos n’était pas commercialisée en Belgique. Les consommateurs belges s’approvisionnant en France, aux Pays-Bas et sur Internet. À suivre.

19 Jan 2024 | Profession
 

Depuis 2017, British American Tobacco a lancé et développé son device et ses sticks de tabac à chauffer : glo (voir 13 avril 2017, 22 juillet et 30 mai 2022).

Plus de 20 marchés sont déjà approvisionnés dans le monde avec ce dispositif.

Dans ce domaine, on sait que l’innovation est permanente afin que les fumeurs de cigarettes souhaitant arrêter adoptent facilement ces produits à moindre risque. C’est ainsi que BAT vient d’annoncer le déploiement mondial de son dernier device avec l’intégration de plusieurs innovations : glo Hyper Pro. Lire la suite »

16 Jan 2024 | Profession
 

C’est Gizelle Baker vice-présidente de Philip Morris International « global scientific engagement ») qui le confirme (dans une déclaration au Daily News Egypt, reprise par Tobaccoreporter).

En substance : PMI confirme son engagement total dans une démarche consistant à offrir des alternatives à la cigarette qui puissent satisfaire les fumeurs sachant la complexité que suppose la démarche consistant à s’arrêter de fumer.

•• D’où une stratégie multi-volets avec de nouveaux produits allant même au-delà du tabac à chauffer et du vapotage. Dernier « volet » : des sticks à chauffer … mais sans tabac. Lire la suite »

19 Déc 2023 | Profession
 

BAT a annoncé la dépréciation de 29 milliards deuros de la valeur de plusieurs de ses marques. Face à la diminution de la consommation de cigarettes, elle souhaite accélérer sa diversification (voir 6 décembre 2023). Un dilemme de la transition comparable à celui des entreprises pétrolières, observe Philippe Escande, journaliste au Monde.

Nous reproduisons sa chronique intégralement (même si celle-ci intègre certaines approximations).

Le tabac est au cœur de la longue histoire commune entre les États-Unis et le Royaume-Uni. British American Tobacco (BAT) est né en 1902 de la fusion de deux empires de la cigarette de part et dautre de lAtlantique, Imperial Tobacco et American Tobacco. Cette mixité sest encore renforcée en 2017 quand BAT a mis la main sur lAméricain Reynolds, le producteur des Camel, Lucky Strike et Dunhill aux États-Unis (voir 20 juillet 2017).

•• En annonçant ce 6 décembre déprécier près de 30 milliards deuros de la valeur de ces marques prestigieuses, la firme a acté la fin programmée de cette aventure. Dans trente ans, ces marques ne vaudront plus rien. En cause, le déclin accéléré de la cigarette aux États-Unis. On en fumait 400 milliards en 2001, contre moins de la moitié en 2021. Les messages de santé publique, associés aux coûts croissants du produit, ont fait leur œuvre.

Cest la cigarette du condamné pour le roi du tabac qui a passé des décennies à minimiser limpact de ses produits sur la santé. Désormais, son slogan est : « Construisons un monde sans fumée. »

Lhomme nen a pas fini avec son addiction préférée. Mais on lui préfère les vaporettes, plus sophistiquées, voire la nicotine à croquer ou mâcher. Passer dun métier à lautre nest pas aisé. La cigarette est très rentable quand la vaporette natteindra son point mort que cette année. Résultat, la Bourse ne valide pas du tout la stratégie de transition de BAT, qui masque une moindre performance par rapport à ses concurrents.

•• Cette affaire nest pas sans rappeler la situation dans laquelle se trouvent aujourdhui les groupes pétroliers qui doivent gérer une activité très profitable, mais dont le terme est connu, la quasi-disparition vers 2050-2060. Face à cela, trois stratégies sont possibles.  Lire la suite »

7 Nov 2023 | Profession, Vapotage
 

Les résultats de Japan Tobacco pour le 3ème trimestre sont en ligne avec les attentes et se traduisent par un chiffre d’affaires global correspondant à l’équivalent de 14,4 milliards de dollars (voir 1er août). Soit une augmentation de + 7,4 % par rapport au troisième trimestre de l’année dernière. 

Un résultat dû à une « solide croissance » de l’activité tabac, grâce à des gains de parts de marchés selon Masamichi Terabatake, président et CEO du groupe Japan Tobacco International. Mais aussi à l’activité de la catégorie des produits à risques potentiellement réduits.

En effet, la présentation de ces résultats permet toujours de faire le point sur le développement du nouveau produit de tabac à chauffer de Japan Tobacco : la Ploom X. Au Japon – marché particulièrement disputé dans la catégorie – cette dernière  a dépassé les 10 % de part de marché en juillet et août. Lire la suite »