Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
2 Déc 2021 | Vapotage
 

Alors que plusieurs directives concernant le tabac sont en voie d’être révisées à plus ou moins court terme (voir 30 novembre), une nouvelle enquête d’ECigIntelligence et TobaccoIntelligence montre que 70 % des députés européens ont une certaine connaissance du vapotage.

Nous reprenons le communiqué sur cette étude.

Les eurodéputés sont beaucoup plus enclins à admettre que les cigarettes électroniques et les autres nouveaux produits à base de nicotine présentent un risque réduit s’ils possèdent une certaine connaissance du sujet, révèle une récente étude.

•• Cette enquête réalisée par ECigIntelligence et TobaccoIntelligence montre que 70 % des eurodéputés ayant une certaine connaissance des cigarettes électroniques les considèrent comme moins nocives que le tabagisme, contre 41 % seulement des eurodéputés n’ayant aucune connaissance du sujet.

« Le fait d’avoir des informations précises sur les nouveaux produits à base de nicotine semble avoir un impact décisif sur la perception de cette question par les décideurs politiques », a déclaré Tim Phillips, directeur général d’ECigIntelligence et de TobaccoIntelligence. « Les députés européens qui connaissent ces produits conviennent généralement qu’ils comportent moins de risques que le tabagisme. En revanche, ceux qui manquent de connaissances ne l’admettent souvent pas. Les implications de cette constatation pour la politique européenne sont évidentes. »

•• La différence d’attitude entre les eurodéputés est encore plus marquée s’agissant de deux autres nouveaux types de produits : le tabac chauffé et les sachets de nicotine.

En ce qui concerne le tabac chauffé, 74 % des eurodéputés possédant quelques connaissances le considèrent moins nocif que le tabagisme, alors que 32 % seulement de ceux manquant de connaissances sont de cet avis. Quant aux sachets de nicotine, presque tous les eurodéputés connaissant ces produits – 94 % – les considèrent moins nocifs que le tabagisme, mais parmi ceux qui ne les connaissent pas ce chiffre tombe à 26 %.  Lire la suite »

22 Nov 2021 | International, Profession
 

Le groupe Imperial Brands (Seita en France) a présenté ses résultats à Bristol (son exercice se clôturant le 30 septembre) avec une activité positive, marquée par des changements significatifs correspondant à la nouvelle stratégie – sur 5 ans – annoncée en début d’année par Stefan Bomhard, le CEO d’Imperial Brands (voir 23 février 2021).

Sur le tabac, les efforts sont concentrés sur cinq marchés-clés, de sorte à stabiliser les parts de marché dans une perspective de déclin des volumes à terme.

Mais cette stratégie passe aussi par une offre aux fumeurs adultes de produits à risques potentiellement réduits. Notamment avec la marque de vapotage Blu. Lire la suite »

14 Nov 2021 | Profession
 

Décidément, le tabac chauffé aura été mentionné régulièrement lors des débats budgétaires de cet automne. Avec des avis contradictoires (voir 9, 12, 20 octobre).

Le dernier épisode remonte à vendredi soir au Sénat, lors du débat sur le Projet de Loi de Finances de la Sécurité sociale (PLFSS pour 2022).

En discussion, plusieurs amendements remettant en cause l’actuelle fiscalité du tabac chauffé pour l’assimiler à celle des simples cigarettes. Lire la suite »

3 Nov 2021 | Vapotage
 

Philip Morris International salue le projet du Gouvernement britannique visant à simplifier la procédure d’homologation des cigarettes électroniques et d’autres produits contenant de la nicotine inhalée, annonce un communiqué que nous reprenons ci-dessous.

Le Royaume-Uni présente aujourd’hui l’un des taux de tabagisme les plus bas d’Europe, un résultat porté par le recours à de meilleures alternatives que la cigarette tels que la cigarette électronique ou le tabac à chauffer (voir 25 février 2021, 24 juin 2017).

•• Cette proposition fait du Royaume-Uni le premier pays au monde à encourager la délivrance d’une licence médicale pour les cigarettes électroniques sur ordonnance, afin de réduire davantage le taux de tabagisme, en particulier chez les fumeurs à faible revenu (voir 29 octobre 2021). Lire la suite »

2 Nov 2021 | International, Profession
 

Résultats satisfaisants dus à des augmentations de parts de marchés alors que les volumes sont restés stables, tel est le message en substance de Masamichi Terabatake, président et CEO du groupe Japan Tobacco à l’occasion de la présentation de ses comptes du troisième trimestre (voir 4 mai et 3 août).

•• « Au Japon, nous enregistrons un feedback très encourageant des consommateurs par rapport à la Ploom X (voir 20 juillet). Cependant, le problème global d’approvisionnement en semi-conducteurs a un impact sur la production des devices, nous allons donc donner la priorité au marché japonais où nous avons déjà lancé la Ploom X ».  Lire la suite »

1 Nov 2021 | Vapotage
 

En amont de la COP 9 qui se déroulera en ligne, en raison de la Covid, du 8 au 13 novembre prochain (voir 29 avril 2020), le débat s’échauffe …

Sur le site Génération sans Tabac, la tribune des 100 experts indépendants, médecins, chercheurs et scientifiques – interpellant l’OMS et les participants à la convention-cadre sur les alternatives à la cigarette dans les moyens de lutte contre le tabagisme (voir 25 octobre 2021)  – est qualifié de « fronde » utilisant « des arguments très similaires à l’industrie du tabac ». Nous en reproduisons l’essentiel.

•• « Les Conférences des Parties sont ainsi prises pour cible par de petits groupes de fumeurs ou de vapoteurs, le plus souvent liés à l’industrie du tabac, qui manifestent et communiquent abondamment autour de l’événement pour réclamer des assouplissements ou l’ouverture à des produits dits de réduction des risques.

Cette année, c’est sous la forme d’une lettre ouverte signée par cent « spécialistes » qu’est attaquée la CCLAT. Conduit par Clive Bates, un ancien dirigeant d’Action on Smoking and Health-UK (ASH-UK, de 1997 à 2003) devenu depuis un allié de l’industrie du tabac avec son site The Counterfactual, ce groupe d’experts s’insurge contre ce qu’il considère comme une vision trop restrictive de la lutte contre le tabagisme et souhaite qu’y soient intégrés les nombreux produits de tabac et de la nicotine sans fumée promus par les industriels du tabac.

 S’appuyant sur des études financées par l’industrie du tabac qui entendent démontrer l’intérêt de ces produits sans fumée, la lettre ouverte défend l’idée d’introduire la notion de réduction des risques et plaide notamment pour intégrer les cigarettes électroniques et les dispositifs de tabac chauffé/grillé parmi les outils de lutte contre le tabagisme. Reprenant de nombreux arguments de l’industrie du tabac, la lettre s’en prend ouvertement à l’OMS, soupçonnée d’immobilisme sur les produits de vapotage et d’entrave à la santé publique en s’opposant à la politique dite de réduction des risques.

•• Bien que s’affichant comme indépendant de l’industrie du tabac et « prudent » vis-à-vis d’elle, le groupe de signataires reprend nombre de ses arguments typiques, en particulier ceux défendant le tabac chauffé/grillé. La défense du tabac chauffé/grillé est pourtant l’une des signatures indiquant la présence de l’industrie du tabac, qui promeut intensément ces produits dont elle tire des bénéfices bien plus importants que ceux du tabac fumé.

Une certaine confusion est d’ailleurs alimentée en mettant ces produits sur le même pied que la cigarette électronique, dont les émissions toxiques sont pourtant nettement moindres.  Lire la suite »

28 Oct 2021 | Vapotage
 

Une nouvelle étude internationale établit que les fumeurs sont encore très mal informés sur l’existence de produits alternatifs à la cigarette conventionnelle. Quand ils ne sont pas les victimes de « fake news » sur le sujet.

C’est du moins ce qui ressort de la vaste enquête du cabinet Povaddo (voir 16 avril 2019), réalisée dernièrement auprès de 30 000 adultes dans 26 pays et commandée par Philip Morris International.

On retiendra parmi les informations significatives apportées par cette enquête : Lire la suite »

20 Oct 2021 | Profession
 

Philip Morris International vient de publier ses résultats pour le 3ème trimestre 2021 (voir 21 juillet 2021). On y apprend que le volume de cigarettes conventionnelles livrées par le groupe, dans le monde, se monte à 164,4 milliards d’unités (-0,4 % par rapport au 3ème trimestre 2020).

Alors que le volume d’unités pour le tabac chauffé a atteint le niveau de 23,4 milliards, soit une progression de +23,8 %. Lire la suite »

20 Oct 2021 | Profession
 

Le tabac chauffé fait l’objet de plusieurs amendements contradictoires dans le cadre des discussions budgétaires de cet automne … alors que, globalement, il y a moins d’amendements que d’habitude sur les autres sujets.

Ces amendements sur le tabac chauffé n’aboutissent pas pour le moment (voir 9 et 12 octobre). Il n’empêche, on n’en retrouvera pas moins de sept qui passeront en séance publique, à partir d’aujourd’hui, lors de la discussion du PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale).

Comme précédemment, certains visent à fiscaliser les produits chauffés avec un régime similaire à celui applicable aux cigarettes conventionnelles (Philippe Vigier, Modem / François-Michel Lambert, Libertés et Territoires) ou, à tout le moins, renforcer cette fiscalité (Jean-Louis Touraine, LREM). Lire la suite »

12 Oct 2021 | Profession, Vapotage
 

Nouvel amendement sur le tabac chauffé, dans le cadre des discussions budgétaires de cet automne (voir 9 et 4 octobre). Mais concernant le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale pour 2022), cette fois. Et pour discussion en commission des Affaires sociales demain.

Cet amendement, déposé par Philippe Vigier (Eure-et-Loire), a été cosigné par l’ensemble du groupe des députés Modem. En voici la teneur. Lire la suite »