Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
24 Sep 2023 | Profession
 

Deux buralistes du centre dAubenas (Ardèche) ont eu la mauvaise surprise, le 12 septembre dernier, de voir disparaître les deux boîtes aux lettres de rue accolées à leur établissement. Elles ont été retirées sur décision de La Poste, qui affirme que le maillage actuel est suffisant pour déposer son courrier. Les buralistes protestent … rapporte Le Dauphiné Libéré.

•• Selon le patron du « Rallye », de nombreux clients appréciaient la proximité de lobjet/ boite postale avec son point de vente où il est possible d’acheter des timbres et des enveloppes. « Il y avait un côté très pratique puisque cela écourtait les trajets, notamment pour les personnes à mobilité réduite », souligne-t-il.

« Ce que je regrette cest quen tant que buraliste on nous demande de réaliser des missions utiles pour le public. On aide pour les cartes grises, on vend des timbres fiscaux, on peut venir payer ses factures chez nous… Mais derrière, La Poste enlève cet outil nécessaire. Un facteur ma dit quil relevait entre 20 et 40 courriers dans la journée. Elle avait sa place ici. »

•• Le second buraliste de la ville impacté par cette décision a décidé de sorganiser à sa manière.  « Je propose à mes clients de prendre leur courrier et un monsieur soccupe de les déposer lui-même », explique la patronne du « Radal ».

« J’étais assez stupéfaite de voir quils avaient enlevé la boîte de ma façade. Une cliente ma même dit quelle ne viendrait plus acheter ses cigarettes chez moi maintenant quelle ne peut plus déposer ses lettres en sortant. »

•• Selon La Poste, ce choix s’explique par le manque d’utilisation de ces boîtes aux lettres de rues. « Il y a une baisse denviron 10 % chaque année et Aubenas ny déroge pas. La ville compte aujourdhui 12 boîtes aux lettres de rue pour 12 600 habitants, dont sept en hypercentre. Cela représente un maillage dense et cohérent par rapport au trafic constaté ».

Et d’ajouter que dans le secteur, deux d’entre elles sont toujours présentes dans un rayon de 150 mètres ; les clients pouvant également demander que le facteur récupère courrier et colis à expédier dans leur boîte aux lettres ou à leur domicile.

 Commentaires fermés sur Buralistes / La Poste : contentieux à Aubenas sur les boîtes aux lettres  ,
27 Juin 2023 | Profession
 

Il y aura un an le 9 septembre, un tabac-presse à LHorme (4 800 habitants, près de Saint-Chamond, Loire) devenait un point relais de la Poste. C’était « un saut dans linconnu. »

Désormais, cest un réel succès. Le bureau de poste recevait 9 clients par jour, le point-poste en accueille une trentaine, rapporte Le Progrès.

« Un saut dans linconnu » autant pour le buraliste, que pour la municipalité.

•• « Je ne regrette pas. On a fait le meilleur choix. On a privatisé, certes, mais c’était utile. On avait un gros déficit postal. Le bureau était souvent fermé, les horaires irréguliers » a rappelé le maire, Julien Vassal, en accueillant Véronique Asnar, adjointe au directeur régional de la Poste, venue faire le point ce 19 juin.

La fermeture définitive du bureau de poste actée, il fallait trouver une solution. Peu à peu l’idée d’un point relais poste faisait son chemin. Restait à trouver le commerçant qui aurait le local nécessaire, une visibilité certaine, des horaires d’ouverture étendus et accepterait la charge. La Poste assurait une formation et un accompagnement. Lire la suite »

22 Oct 2022 | Profession
 

Ce 21 octobre, une convention nationale de partenariat de 4 ans signée entre Philippe Wahl (Président directeur général du groupe La Poste) et Philippe Coy (Président de la Confédération des Buralistes) a été  présentée lors du congrès des buralistes (voir 20 et 21 octobre). Son enjeu est de répondre aux besoins de proximité et de services des Français.

Nous reprenons intégralement le communiqué commun.

La convention signée avec la Confédération donne aux buralistes l’opportunité d’étoffer leur offre avec une liste de services essentiels postaux comme l’affranchissement, le dépôt de courrier et de colis affranchis, ou encore la vente d’emballage colis et d’enveloppes préaffranchis. Ainsi, les clients auront la possibilité de retrouver l’essentiel des services de La Poste sur une amplitude horaire élargie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste / Buralistes : signature d’une convention nationale de partenariat  ,
13 Sep 2022 | Observatoire
 

La Poste vient de racheter la start-up Happytal afin de coordonner et fluidifier son offre de services destinée aux hôpitaux et aux cliniques.

« Avec cette acquisition, notre objectif est de renforcer notre offre de services d’accompagnement des parcours de santé, ancrée à l’hôpital et à domicile, tant pour les professionnels de santé que pour les patients », déclare, dans Le Figaro, Philippe Dorge, directeur général adjoint du groupe La Poste en charge de la branche services, courrier et colis (voir 28 janvier 2022, 26 décembre 2021).

•• La Poste a jeté son dévolu sur Happytal en raison de son expertise dans la digitalisation du parcours hospitalier et de son expérience de l’accompagnement des patients (avant, pendant et après l’hospitalisation) comme des personnels de santé. La start-up, qui réalise plus de 20 millions d’euros de chiffre d’affaires, est présente physiquement dans plus de 130 hôpitaux, ‐ notamment via ses conciergeries (coiffure, pressing …). Dans le cadre d’un partenariat avec La Poste, elle propose depuis quelques mois des services postaux dans 17 hôpitaux de France aux patients et au personnel.

•• La santé est un métier encore méconnu de La Poste. Ses facteurs livrent chaque jour des repas à 10 000 personnes. 2 000 pharmacies ont par ailleurs adhéré à sa plateforme de portage de médicaments lancée en novembre dernier. Sa filiale d’e-santé Docaposte assure l’hébergement des dossiers pharmaceutiques des officines françaises.

Au total, La Poste réalise environ 700 millions d’euros dans les services de santé. Dans sa feuille de route pour 2030, elle s’est fixée comme objectif de dépasser 1 milliard d’euros dans ce secteur devenu stratégique.

•• La Poste souhaite, en effet, être un opérateur global du parcours patient de la prévention (via ses filiales de services à la personne Axeo Services, Âge d’Or Services, ou d’adaptation du logement Help Confort) jusqu’à l’accompagnement des patients à domicile (Asten Santé), le télésuivi post-ambulatoire (Nouveal) ou le retour à domicile après une hospitalisation. Elle souhaite notamment se renforcer dans les services digitaux liés aux soins (préparation de l’hospitalisation, accompagnement des protocoles des malades chroniques…).

Si le marché est en forte croissance, porté par le vieillissement de la population, la saturation de l’hôpital et la transition numérique, il reste très fragmenté entre une multitude de petits acteurs. « Nous voulons contribuer à l’intégration de ces services afin de leur donner plus de visibilité » ajoute Philippe Dorge, « les patients ont besoin d’un guichet unique ». Photo : La Poste 

 Commentaires fermés sur Nouvelle proximité : La Poste accélère ses services dans la santé  
28 Jan 2022 | Observatoire
 

La filiale de services numériques de confiance de La Poste, Docaposte, a racheté, à la toute fin de 2021, les activités de signature électronique du groupe français Idemia. 

Ce secteur des services numériques de confiance est dynamisé par l’essor du télétravail et les besoins croissants de parapher des documents sans se déplacer, rappelle Les Échos.

•• Docaposte revendique désormais 30 % de part de marché en France, dans un secteur dominé par l’américain DocuSign. L’an passé, la société a sécurisé 33 millions de signatures en ligne et compte doubler ce chiffre avec ses nouvelles équipes. Docaposte met aussi la main sur une activité de stockage numérique pour les marchés réglementés (le jeu en ligne, notamment).

« La signature électronique est devenue un outil indispensable à la numérisation des parcours clients. En matière de RH, pendant les confinements, des embauches n’ont pas pu se faire parce que la signature du contrat de travail n’était pas dématérialisée. Le marché est aujourd’hui en croissance de 30 % par an » note Olivier Vallet, PDG de Docaposte.

•• Spécialiste de la lettre recommandée électronique, du vote en ligne, de l’identité numérique et de l’archivage, Docaposte a cumulé 750 millions d’euros de recettes en 2021, contre 450 millions d’euros en 2017.

Son patron compte dépasser le milliard d’euros de chiffre d’affaires au plus vite, par un mélange d’acquisition et de croissance organique sur les marchés de la confiance numérique. « Nous sommes au cœur du plan stratégique de diversification et de croissance du groupe La Poste », assure Olivier Vallet.

Voir aussi 26 décembre et 1er mars 2021.

 Commentaires fermés sur La Poste : une prometteuse diversification dans la signature électronique avec Docaposte   
26 Déc 2021 | Profession
 

Dans le Journal du Dimanche/ JDD de ce 26 décembre, Philippe Wahl (PDG de La Poste) revient sur une stratégie de transformation de La Poste … sans évoquer le large soutien des finances publiques dont il bénéficie (voir 26 juillet, 10 et 18 novembre). Extraits.

•• Après deux ans de pandémie, comment se porte le groupe ?

La crise sanitaire a des conséquences profondes, mais La Poste reste surtout confrontée au choc persistant de la révolution numérique. La forte chute des lettres cause une perte de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires chaque année, de façon continue depuis neuf ans. Soit plus de 5 milliards d’euros, l’équivalent de l’activité totale de grandes entreprises françaises.

Face à cette menace, la lucidité impose de changer de modèle comme de stratégie. En gardant à l’esprit qu’aucune autre entreprise en France n’a autant de missions de service public à assumer que La Poste.  Lire la suite »

10 Nov 2021 | Profession
 

Le Gouvernement avait promis cet été de puiser dans le budget de l’État pour compenser le déficit de la mission historique de La Poste (service universel postal / voir 26 juillet), plongée depuis 2018 dans le rouge vif, sur fond de baisse structurelle des volumes et de crise sanitaire.

C’est par voie d’amendement au projet de budget 2022 que Bercy a validé cet engagement de l’État, qui ouvre la voie au versement chaque année de 500 à 520 millions d’euros « en fonction des résultats de qualité de service ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : plus de 500 millions d’euros pour le service public ou pour rattraper le mauvais service ?   
2 Juin 2021 | Profession
 

L’ancien député du Lot Jean Launay propose de taxer les opérateurs de télécommunications et de piocher directement dans le budget de l’État pour combler le déficit du service universel de La Poste, dans un rapport remis au ministre de l’Économie Bruno Le Maire, selon une dépêche AFP.

Le service universel postal (les prestations de base, dont la levée et la distribution six jours sur sept), imposé par la loi, est déficitaire depuis 2018 et le trou s’est creusé à 1,32 milliard d’euros l’an dernier. Ce déficit est attribuable à l’effondrement des volumes du courrier transporté par La Poste, que l’essor des colis ne compense pas (voir 2 et 1er mars). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : l’État appelé à combler les … milliards de déficits du « service public postal »  ,
1 Mar 2021 | Observatoire
 

La crise sanitaire et les confinements se sont soldés par 1,6 milliard de plis en moins pour La Poste, accélérant la tendance au déclin du courrier. Alors que les gains d’activité dans les colis ne compensent pas cette chute. Ceci, alors que la Poste lance un nouveau plan stratégique 2030.

« Nous avons connu un effet falaise tout à fait considérable » a observé son PDG, Philippe Wahl, à l’occasion du lancement du plan stratégique 2021-2030, ce jeudi 25 février. « D’un seul coup, cela représente pour nous presque trois années de baisse des volumes ! » rapporte Les Échos.

Le déclin des lettres affranchies (hors courrier publicitaire), qui était calé sur un rythme annuel de -7 % à -8 %, a atteint l’an dernier -18,1 %. La croissance record des livraisons issues de l’e-commerce, autre conséquence imprévue des confinements (+38 %, soit 645 millions de colis supplémentaires), n’a pas compensé cette chute.

•• Conséquence, l’activité historique de La Poste, qui représentait 70 % du chiffre d’affaires en 1990, est passée sous la barre des 20 %, à seulement 18,7 % du chiffre d’affaires.

Soit moins que les colis ou les services financiers … Et comme un point de non-retour, « en l’absence de perspectives de rattrapage à court terme de ces volumes », l’entreprise a déprécié à hauteur de 900 millions d’euros ses actifs dans le courrier (logiciels de tri, etc.). Une sorte d’amortissement accéléré du matériel témoignant qu’il y a péril en la demeure.

•• Le nouveau plan stratégique à horizon 2030, baptisé « La Poste 2030, engagée pour vous », est décliné autour de cinq pôles d’activité :

• logistique,
• bancassurance,
• « services numériques de confiance »,
• « services de proximité humaine »,
• réseau de distribution.

•• La Poste assure souhaiter « consolider son empreinte dans les territoires, en passant en 2025 à 40 000 points d’accès avec au moins un service postal, contre 32 000 aujourd’hui ».

Cette définition large qui s’entend avec des « relais commerçants » (dont des buralistes),  des relais pick-up pour les colis (dont des buralistes encore). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : de nouveau axes stratégiques sur fond de dégringolade du courrier  ,
6 Oct 2020 | Observatoire
 

Dans une interview aux Échos, le Pdg de La Poste, Philippe Wahl, revient sur l’impact de la crise du coronavirus sur le Groupe. Il souligne la nécessaire … transformation de l’entreprise publique. Extraits

« La Poste n’a toujours pas retrouvé son niveau d’activité d’avant-mars . Mais cela varie beaucoup, selon les métiers. Dans le colis, nous sommes à plus de 30 % en volume par rapport à l’avant-crise. De même, notre site enregistre beaucoup plus de visites qu’avant, mais le courrier est à 90 % de la normale, et nos réseaux connaissent une baisse de fréquentation d’environ 15 % » (…)  Lire la suite »