Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
17 Juin 2021 | Profession
 

La Confédération des buralistes promet d’engager « tous les recours » possibles contre l’ouverture, votée à l’Assemblée nationale, d’un comptoir de vente de produits détaxés (« duty free ») au terminal de Coquelles du Tunnel sous la Manche, y voyant une « grave distorsion de concurrence » pour les buralistes des alentours.

C’est ce qu’annonce une dépêche AFP.

La Confédération et sa fédération du Pas-de-Calais expriment « un sentiment d’injustice », après l’adoption vendredi dernier (…) du premier projet de loi de finances rectificative pour 2021, d’un amendement qu’a « fait voter le Gouvernement » pour permettre cette ouverture, dans un communiqué publié mercredi. Lire la suite »

28 Août 2016 | Pression normative
 

UMIHMichèle Delaunay« Je reviendrai à la charge dans le cadre du prochain Projet de Loi de Financement de la Sécurité sociale. C’est un point majeur ». Ainsi, la députée Michèle Delaunay annonçait-elle, cet été, qu’elle remonterait au créneau contre le système actuel de revente tabac (voir Lmdt du 3 août 2016). Après une tentative infructueuse, l’année dernière (voir Lmdt du 12 décembre 2015).

• Rappelons que la revente réglementée et identifiée du tabac est une activité intrinsèque au réseau des buralistes. Interdire cette activité, c’est pénaliser le réseau des buralistes et renforcer les voies d’approvisionnement illégal pour certains bars et restaurants. Si l’on veut que le tabac soit vendu essentiellement par les buralistes, il faut que l’activité revente reste sous le contrôle des buralistes.

• De même, l’Union des Métiers de l’Industrie hôtelière (UMIH) a l’intention de faire campagne contre la suppression de la revente telle qu’envisagée par la députée de Gironde qui est aussi présidente de l’Alliance contre le Tabac (voir Lmdt des 20 août et 30 mai 2016). De façon plus engagée qu’il y a quelques mois (voir Lmdt du 15 décembre 2015).

13 Avr 2016 | Pression normative
 

Michele DelaunayAprès ses multiples initiatives pour interdire la revente de tabac en dehors du réseau des buralistes (question écrite à Marisol Touraine / voir Lmdt du 29 juillet 2015 ; amendement(s) lors du Projet de loi de Finances pour 2016 / voir Lmdt des 12 décembre et 6 novembre 2015), la députée PS Michèle Delaunay ne pouvait que rebondir sur les récentes déclarations de Pascal Montredon lors d’une réunion syndicale des buralistes à Toulouse (voir Lmdt du 6 avril).

Dans un communiqué de presse de ce mardi 12 avril, elle annonce appuyer « totalement la demande du président de la Confédération des buralistes, Pascal Montredon, qui souhaite supprimer la possibilité d’acheter du tabac en duty-free mais aussi réduire le seuil autorisé de cigarettes que les voyageurs peuvent ramener.

« J’avais, lors du Projet de loi de finance pour 2016, défendu un amendement visant à supprimer les duty-free, en modifiant simplement l’article 568 du Code général des impôts. Pour consolider les débitants de tabac et renforcer nos politiques de prévention, il est urgent d’interdire tous les lieux de vente du tabac à prix minoré.

« Je me félicite de la prise de la conscience des buralistes pour la santé publique ».

La députée joint à son communiqué le texte d’une question écrite destinée au Ministre des finances (en projet ou en cours de dépôt ? On ne sait encore, pour cause de vacances parlementaires pendant deux semaines) :

« Mme Michèle Delaunay attire l’attention de M. le ministre des Finances et des Comptes publics sur la vente de tabac dans les duty-free ainsi que sur la quantité de produits du tabac pouvant être rapportée par les voyageurs (…)

« Les politiques de prévention menées sur le territoire national se trouvent affaiblies par la vente de tabac à prix minoré. La Confédération des buralistes elle-même a pris conscience du fléau du tabagisme et souhaite que le tabac soit exclu des produits en vente dans les duty-free. Cette demande vient dans le prolongement de l’amendement qu’elle a présenté en projet de loi de finances 2016 et qui a été écarté en commission.

« Michèle Delaunay demande d’une part au Ministre, en connaissance de son engagement pour la réduction du tabagisme, qu’il lui indique s’il envisage de prendre des mesures d’exclusion de la vente du tabac dans les duty-free situés sur le territoire français ; et d’autre part s’il envisage la possibilité de réduire le seuil légal de produits du tabac pouvant être légalement introduit sur le territoire français ».

 Commentaires fermés sur Michèle Delaunay : « il est urgent d’interdire tous les lieux de vente du tabac à prix minoré »  ,
8 Avr 2016 | Profession
 

Pascal MontredonNombreux rebonds, suite aux déclarations de Pascal Montredon d’hier, en marge d’une réunion syndicale à Toulouse (voir Lmdt du 6 avril). Plusieurs médias l’ont interviewé. 

• RTL : « On ne peut pas proposer du tabac deux fois moins cher aux Français qui partent en vacances à l’étranger. Parce qu’acheter du tabac deux fois moins cher est aussi nocif que du tabac acheté dans le réseau des buralistes français (…) Le tabac est un produit dangereux : l’OMS le dit, l’Europe toute entière le dit, la France le dit. Que les pays qui le souhaitent puissent remettre des barrières douanières pour ce produit ! ». Lire la suite »

6 Avr 2016 | Profession
 

Duty free cdgPascal Montredon, président national de la Confédération des buralistes, qui proteste contre l’arrivée des paquets de cigarettes neutres à partir du 20 mai, a réclamé, ce mercredi 6 avril à Toulouse, « l’interdiction de la vente de tabac dans les duty-free en France », rapporte l’AFP.

« Nous allons demander à la ministre de la Santé l’interdiction de la vente de tabac dans les duty-free en France et d’empêcher les français de ramener plus de deux paquets de l’étranger et non plus deux cartouches comme actuellement », a annoncé Pascal Montredon, en marge d’une rencontre avec des élus de sa Fédération régionale.

Pascal Montredon, qui s’élève également contre la volonté affichée du gouvernement de faire passer à terme le paquet de cigarettes à 10 euros, préconise de prendre des mesures qui protègent sa profession.

« Le gouvernement ne vise que les petits, c’est-à-dire nous les buralistes. Pourquoi la France veut-elle aller plus vite que l’Europe ? Tout est fait pour nous casser le moral, nous casser l’échine », a-t-il déclaré. Et d’ajouter : « la France est le seul pays d’Europe à avoir un paquet 100 % messages sanitaires » et « le prix le plus cher de l’Europe continentale ».

20 Déc 2015 | Profession
 

PrisonUn contrat de gérance a été signé entre les Douanes et la SNC Gepsa Tabac pour la mise en place d’un « débit de tabac spécial » au sein de la prison de Valence.

À ce titre, la prison est livrée directement par le logisticien tabac Logista. Comme n’importe quel débit.

Problème : réglementairement – et au même titre que certains débits de boissons, restaurants ou établissements militaires – une prison peut exercer le rôle de « revendeur de tabac » mais en s’approvisionnant exclusivement auprès du débit de tabac ordinaire permanent le plus proche, dénommé « débit de rattachement ». Sachant qu’elle peut cependant s’approvisionner auprès du débit permanent de son choix, en cas de renonciation expresse du gérant du débit de rattachement. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Revente tabac : vers la multiplication de « débits spéciaux » dans les prisons ?  ,
27 Nov 2013 | Profession
 

Relay CasinoFinies, à terme, les boutiques sous seule enseigne « Relay » dans les gares ? La Sncf et Relay ont annoncé « moderniser » rapidement l’offre de leur quelque 300 points de vente. Modulés sous plusieurs enseignes, ils comprendraient une offre presse, dans tous les cas, et pour certains de l’alimentation, de la restauration rapide ou des achats de dépannage.
Et l’activité de vente de tabac ? Dans la gare de Laval (Mayenne), annonce Ouest France, elle serait carrément intégrée au « Casino Shop ». Une première.

Rappelons que Relay a remporté, en juillet dernier, l’appel d’offres qui remettait en jeu son contrat d’exploitation avec la Sncf (voir Lemondedutabac du 1er août). Face à la baisse des ventes de journaux et magazines (- 7,5% cette année pour l’ensemble de Relay France), les deux partenaires envisagent, via la création en 2014 d’une entité commune, de développer une offre commerciale diversifiée dans les gares.

Pour les grands voyageurs, Relay étoffe ses rayons d’articles de voyage, de souvenirs, d’articles pour enfants et son univers numérique. Les gares verront aussi apparaître les enseignes « Tribs » ou « Chez Jean » (enseigne de proximité développée en association avec le groupe Casino depuis 2009). Pour les voyageurs d’aller-retour quotidien, l’offre se déclinera en « Relay Today », « Hubiz » et aussi « Casino Shop » avec produits – dont le tabac – et services de proximité.

230 points de vente devraient être rénovés dans les quinze prochains mois. L’investissement commun atteindrait 30 millions d’euros sur dix ans, soit la durée de la concession.

 Commentaires fermés sur Le tabac dans la reconversion multiservices de Relay  
19 Juil 2013 | International
 

La mise en place par le gouvernement hongrois d’un réseau de « débitants », dédiés à la vente réglementée et au détail de tabac (voir Lemondedutabac des 7 mai, 18 avril et 18 février), ne s’est pas déroulée sans polémique : accusations contradictoires d’influence politique ; hostilité de certains industriels favorables au système libéral précédent, etc.

Il n’empêche qu’au 10 juillet, l’administration, récemment créée, du monopole –  la Nemzeti Dohanykereskedelmi ( NDN ) – avait agréé 4 530 « points de vente national de tabac » sur les 5 297 prévus. La poste hongroise est associée à la constitution de ce réseau.