Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
 

La légalisation du cannabis récréatif est dans les plans du gouvernement luxembourgeois depuis quelque temps (voir 18 décembre 2018). Seulement, cela fait déjà plusieurs fois que le projet est repoussé, la crise sanitaire y ayant contribué pour beaucoup (voir 3 septembre 2019 et 21 janvier 2021).

Et alors que l’on attendait une entrée en vigueur de la légalisation du cannabis pour cet automne, il s’avère que maintenant … rien n’est moins sûr. Rien ne se met en place. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Luxembourg : la légalisation du cannabis ajournée  
6 Oct 2021 | Observatoire
 

Tous les lots de Champix (varénicline) sont rappelés « en raison de la présence d’une impureté », a annoncé l’Agence nationale de Sécurité du Médicament  (ANSM), ce lundi. 

La présence « de N-nitroso-varénicline à un taux supérieur à la limite acceptable fixée au niveau de l’Union européenne » a contraint Pfizer à lancer ce rappel, indique l’ANSM.

« Sur la base des données disponibles, il n’y a pas de risque immédiat pour les patients prenant actuellement » Champix, note le gendarme du médicament dans son communiqué à destination des professionnels de santé. Lire la suite »

5 Oct 2021 | Observatoire
 

Les petits plaisirs sucrés ont du mal à retrouver le chemin des poches des consommateurs.

En baisse de 8,5 % en 2020, le chiffre d’affaires des sucettes, bonbons gélifiés et autres chewing-gums a ainsi poursuivi cette tendance baissière début 2021, avec un recul de près de 5 % lors des trois premiers mois de l’année.

Selon Le Figaro, la fermeture des parcs d’attractions, des fêtes foraines, des cinémas, ainsi que les restrictions ayant frappé les fêtes familiales, ont fait fondre les ventes de dragées, nougats, guimauves, sucettes et autres pralines. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Confiserie : vers une décroissance du marché ?  ,
30 Sep 2021 | Observatoire
 

L’Organisation mondiale de la Santé a fixé, ce 22 septembre, des limites plus contraignantes pour les principaux polluants de l’air, dont les particules en suspension, qui font sept millions de morts prématurés chaque année, en particulier dans les pays pauvres.

C’est la première fois que l’OMS met à jour ses lignes directrices mondiales sur la qualité de l’air depuis 2005. La quantité de données montrant que la pollution atmosphérique a une incidence sur différents aspects de la santé a sensiblement augmenté depuis cette date, développe un communiqué AFP dont nous reprenons des extraits.

•• C’est pourquoi, l’OMS a abaissé la quasi-totalité ses seuils de référence qui portent principalement sur les polluants dits classiques: les particules en suspension, l’ozone, le dioxyde d’azote, le dioxyde de soufre et le monoxyde de carbone. Les nouvelles lignes directrices ne sont pas des normes juridiquement contraignantes, mais elles fournissent aux pays un cadre pour mieux protéger leurs populations.

Car pas moins de sept millions de décès prématurés, principalement dus à des maladies non transmissibles, sont attribuables aux effets conjoints de la pollution de l’air ambiant et de la pollution de l’air intérieur, selon l’OMS.

•• En termes de charge de morbidité, la pollution atmosphérique est donc comparable selon l’OMS à d’autres facteurs de risques importants pour la santé, tels que la mauvaise alimentation et le tabagisme. (Voir 13 mars 2019).

En 2019, plus de 90% de la population mondiale vivait dans des régions où les concentrations dépassaient les seuils de référence fixés par l’OMS en 2005 concernant l’exposition prolongée aux particules fines PM2,5 (diamètre est inférieur à 2,5 micromètres). L’OMS a d’ailleurs réduit de moitié leur seuil de référence.

En 2019, c’est dans la région de l’Asie du Sud-Est et dans la région de la Méditerranée orientale que les concentrations annuelles de PM2,5 pondérées en fonction du nombre d’habitants étaient les plus élevées. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur En termes de charge de morbidité, la pollution de l’air est comparable au tabagisme, selon l’OMS  
23 Sep 2021 | Observatoire
 

44,8% des Français de 15-64 ans ont déjà fumé un joint de cannabis, soit environ 18 millions. Un pourcentage très élevé par rapport à nos voisins européens. À mettre en regard avec les positions actuelles du Gouvernement (voir 25 août et 19 avril).

Selon les derniers chiffres de l’Observatoire européen des Drogues et des Toxicomanies (OEDT), révélés ce lundi dans les colonnes du Parisien, Les Français sont toujours en tête de la consommation de cannabis ( du moins par rapport à ce critère … d’au moins une expérience ).

•• En comparaison, ce pourcentage est bien moins élevé chez nos voisins : 38,4 % au Danemark, 37,5 % en Espagne, 32,7 % en Italie, 29 % au Royaume-Uni ou encore 28,2 % en Allemagne. Aux Pays-Bas, où la vente de la substance est autorisée, il s’élève d’ailleurs seulement à 27,7 %.

Autre chiffre : 2 % des Français de 15-64 ans fument quotidiennement ou quasi-quotidiennement du cannabis, soit environ … un million de consommateurs. Et ces pourcentages n’ont pas baissé par rapport aux années précédentes : en 2019, environ 45 % des adultes français avaient déjà fumé un joint, selon un rapport de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT), qui pointait notamment une forte consommation chez les jeunes.

•• Alors que la lutte du Gouvernement contre le trafic redouble.

En 2020, 88 tonnes de cannabis ont été saisies par les forces de l’ordre, un « niveau très élevé », malgré le contexte de la crise sanitaire. « 12 622 faits de trafic ont été démantelés en 2020 (13 000 en 2019) et 15 829 trafiquants ont été mis en cause et interpellés (17 276 l’année précédente) », selon le ministre de l’Intérieur.

L’année dernière, la Place Beauvau s’était également dotée d’une nouvelle arme pour juguler le trafic : l’amende forfaitaire délictuelle (AFD) pour consommation de stupéfiants, entrée en vigueur en septembre 2020 (voir 1er et 8 septembre 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis récréatif : ce record français de la consommation … et des saisies   
22 Sep 2021 | Observatoire
 

Invitée le 20 septembre de BFMTV et RMC, la ministre de la Transition écologique a jugé que la politique de répression pour lutter contre les trafics de drogue « ne marche pas depuis des dizaines d’années » et souhaite mettre le sujet de la légalisation sur la table.

Faut-il donc légaliser le cannabis en France? « Ça fait partie des mesures que l’on souhaite mettre en débat » a déclaré la ministre, sans préciser à qui se réfère le « on » dans sa déclaration.

« On a une politique qui ne marche pas depuis des dizaines d’années, on a une politique très dure contre les drogues et le cannabis, et on est les premiers consommateurs en ce qui concerne la jeunesse en EuropeÇa veut bien dire que ça ne marche pas ».

Se disant elle-même « très pragmatique », la membre du Gouvernement souhaite « qu’on trouve une solution qui fonctionne ». D’où son interrogation : « est-ce que la légalisation peut faire en sorte qu’on puisse réguler la consommation du cannabis, gérer mieux ? Et la question des trafics aussi, en parallèle avec ce qui est fait par mon collègue Darmanin sur la sécurité, car il faut faire les deux … Je crois que ça a le mérite d’être posé. »

Une ouverture qui détonne franchement avec les déclarations sur le sujet, répétées, du ministre de l’Intérieur (voir 25 août). Ainsi qu’avec la dernière déclaration d’  Emmanuel Macron en la matière (voir 19 avril).

 Commentaires fermés sur Cannabis récréatif : « la légalisation fait partie des mesures à mettre en débat » (Barbara Pompili)  
18 Sep 2021 | Observatoire
 

Les maires (LR) de Reims, Charleville-Mézières et Châteauroux – favorables à la légalisation du cannabis (voir 19 novembre 2020) – ont rencontré le ministre de la Santé, ce 14 septembre à Paris, afin de lui exposer leurs arguments. En résumé : « nous sommes en faveur d’un débat sur la légalisation du cannabis et la création d’une filière de production, telle celle du tabac. » 

« Olivier Véran voulait nous entendre, étant surpris que ce débat soit relancé par des élus de droite » déclare, dans L’Union, Arnaud Robinet, maire (LR) de Reims.  Il était accompagné par Boris Ravignon (Charleville-Mézières) et Gil Avérous (Châteauroux). Lire la suite »

16 Sep 2021 | Observatoire
 

Support de construction identitaire, les volutes de fumée répondent aujourd’hui encore aux attentes adolescentes.

« Quand vous n’êtes pas bien dans votre corps, que votre physique se transforme, que vous êtes en hésitation, certains objets vous permettent comme par magie d’être regardé autrement » analyse Jean-Pierre Couteron, spécialiste en addictologie, dans la suite du grand papier du Monde sur les « ruses de l’industrie du tabac pour séduire les jeunes » (voir 15 septembre). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « La première cigarette, toujours un rite initiatique » (Le Monde)  ,
15 Sep 2021 | Observatoire
 

« Le gars de 50 ans est déjà essoré, il va bientôt mourir : ce n’est pas là qu’il faut investir, ce sont bien les jeunes qu’il faut draguer:  derrière, ils pourront encore consommer pendant une bonne quarantaine d’années » .

C’est sur cette citation de Loïc Josseran (président de l’Alliance contre le tabac et professeur des universités-praticien hospitalier en santé publique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines) que démarre un grand papier à charge occupant la page « Jeunesses » du Monde (édition 15 septembre) sur les « ruses de l’industrie du tabac pour séduire les jeunes » … même si on y reconnaît que la prévalence tabagique chez les jeunes est en baisse. Extraits.

•• Trente ans après l’amorce de la loi, les cigarettiers ont bien des raisons de tenter de se refaire une santé. Leur produit-phare, la cigarette manufacturée, commence à s’émousser. « Les niveaux de consommation sont parmi les plus bas jamais observés depuis les années 2000 », souligne Marc-Antoine Douchet, chercheur à l’Observatoire français des Drogues  et des Toxicomanies (OFDT). Lire la suite »

 

En Allemagne, on trouve du CBD un peu partout. Les offres de produits fleurissent sur Internet, dans les épiceries de nuit et plus récemment même, très officiellement, dans les rayons de la chaîne discount Lidl (voir 29 mars 2021). 

Le discounter avait lancé en août une offre spéciale, avec 21 produits référencés au total, tous fabriqués par l’entreprise tchèque Euphoria Trade et distribués par l’entreprise Green Dealer, précise RFI. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Allemagne : Lidl retire précipitamment le CBD de ses magasins