Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
16 Jan 2021 | Observatoire
 

Fermer à 18 heures aura un impact certain sur leur chiffre d’affaires, mais les représentants des commerces en général se disent soulagés de pouvoir rester ouverts, plaçant tous leurs espoirs sur la période des soldes d’hiver qui débute le 20 janvier, rapporte l’AFP dans un papier d’angle.

«  Reconfiner aurait été une catastrophe, le pire scénario et l’anéantissement d’un bon mois de décembre. Ce couvre-feu à 18 heures est un moindre mal, mais devrait représenter une baisse de chiffre d’affaires de 15 à 20 % », souligne Francis Palombi, président de la Confédération des commerçants de France.

•• « Le reconfinement aurait été dramatique pour nous, et notamment pour les enseignes de la mode puisqu’on est à quelques jours des soldes qui sont une période essentielle », renchérit Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du comme

« Ce qu’on ignore, c’est quel va être le comportement des clients, est-ce qu’ils vont pouvoir aller en magasin à d’autres moments de la journée ? C’est pas du tout certain. La pause déjeuner, ça reste assez limité », estime Yohann Petiot, directeur général de l’ Alliance du Commerce (habillement ) qui estime également qu’il « faut aussi faire attention à un autre effet collatéral : qu’on se retrouve avec plus de monde dans les magasins le week-end pour réaliser les achats qui ne pourraient plus être faits en semaine ».

•• « Je ne sais pas quel est l’effet sanitaire car du coup les gens qui sortent du bureau essaient de s’agglutiner dans la dernière heure avant de rentrer chez eux », soulignait  à ce sujet sur CNews Michel-Édouard Leclerc.

Alors qu’un quart des centres Leclerc étaient déjà concernés par les couvre-feux régionaux, la semaine dernière, « les fermetures des magasins ont été avancées d’une heure ou deux, il faut aussi laisser le temps au personnel de regagner la maison. Cela change la structure logistique, les approvisionnements ».  Dans la grande distribution, un quart des ventes de la journée sont habituellement réalisées après 18 heures, selon les données de l’institut spécialisé Nielsen.

•• Les aménagements mis en place varient d’un magasin à l’autre pour les commerçants situés dans des zones déjà sous couvre-feu : « certains ont fait le choix de fermer à 17 heures 30 pour laisser la possibilité à leurs salariés de rentrer chez eux, parce qu’il faut aussi parfois aller chercher ses enfants. D’autres ferment leur magasin à 18 heures et les salariés ont une attestation », indique Yohann Petiot (Alliance du commerce). Lire la suite »

14 Jan 2021 | Profession
 

Couvre-feu à 18 heures, doublé d’un reconfinement les week-ends …

Une telle mesure – si elle est effectivement annoncée ce soir – aurait beau être moins radicale qu’un reconfinement total, sauf qu’elle entraînerait un fort impact sur les revenus des commerçants. Le créneau 18 heures – 20 heures est, en fait, capital pour beaucoup.

« C’est le plus gros du boulot », affirme un buraliste parisien, au micro d’Europe 1. Il craint que les riverains, pressés de rentrer chez eux, ne s’arrêtent plus pour acheter du tabac ou des jeux à gratter. Lire la suite »

13 Jan 2021 | Profession
 

Dans la perspective des annonces du Gouvernement de demain et alors que 25 départements sont déjà en couvre-feu avancé, la CPME lance un avertissement.

Dans un communiqué, elle insiste sur la complication que représente cette mesure pour toutes les entreprises.

Extraits :

« Mais l’impact du couvre-feu concerne avant tout les commerçants indépendants. Les heures de sortie de bureau sont un créneau horaire indispensable à ceux qui réalisent une part non négligeable de leur activité durant cette tranche horaire. On peut citer par exemple l’habillement ou la coiffure. Certains réalisent près de 25% de leur chiffre d’affaires entre 17h et 19h.  Lire la suite »

13 Jan 2021 | Profession
 

Poursuite de la revue de presse régionale des témoignages de buralistes (voir 21 décembre), suite aux dernières annonces du Gouvernement (voir 8 janvier).

•• Avec l’extension du couvre-feu anticipé à 18 heures, les élus et commerçants des Bouches-du-Rhône sont vent debout. Un buraliste de la Cannebière à Marseille ne comprend pas l’intérêt de cette mesure : « déjà qu’on travaillait moins … là c’est la catastrophe. C’est la plus grosse heure de la journée, on va encore perdre 10 à 20 % » (Europe 1). Lire la suite »

 

Le Gouvernement sud-africain fait appel contre la récente décision de la Haute Cour qui avait déclaré « inconstitutionnelle » l’interdiction de vendre du tabac (et des produits du vapotage) instaurée de façon arbitraire pendant le confinement (voir 20 décembre, 16 août et 29 mars 2020).

Cette interdiction, qui est entrée en vigueur pendant tout le confinement, de mars à août, avait été attaquée, notamment par British American Tobacco. Lire la suite »

 

Ce mardi 29 décembre, l’Assemblée nationale siégeant à Erevan a décidé de retarder, d’un an, l’entrée en vigueur de plusieurs dispositions d’une loi de lutte contre le tabagisme, pourtant adoptée en février dernier.

Motif invoqué : les difficultés économiques dues à la pandémie et à la situation militaire compromise suite à la crise en Azerbaïdjan.

Parmi les dispositions prévues: un durcissement des avertissements sanitaires sur les paquets ; une restriction à la publicité dans les points de vente (kiosques, petits commerces de proximité, supermarchés) ; une interdiction de toute publicité sur le vapotage. Lire la suite »

8 Jan 2021 | Profession
 

Hier soir, Jean Castex et Olivier Véran ont annoncé :

Prolongement du couvre-feu à 20 heures jusqu’au 20 janvier ; 10 départements supplémentaires vont être concernés par l’avancement du couvre-feu à 18 heures (décision prise ce matin par les préfectures).

Fermeture des activités bar-brasserie-restaurant prolongée « à minima jusqu’à mi-février ». Avec prolongement des dispositifs de soutien actuelles : PGE, activité partielle, fonds de solidarité, aides sectorielles. Il pourra y avoir des aides complémentaires.

Par ailleurs, on notera que le Gouvernement prévoit de prolonger « l’état d’urgence sanitaire », lui permettant de prendre, à n’importe quel moment, un certain nombre de décisions réglementaires: du 16 février au 1er juin.

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : synthèse des dernières annonces  
6 Jan 2021 | Observatoire
 

Malgré le succès du Black Friday (décalé au 4 décembre) … les mesures sanitaires dans les magasins pour des achats les plus sereins possible … un calendrier favorable offrant deux jours de plus pour faire ses emplettes de Noël et la volonté des Français de se faire plaisir, les bonnes ventes de décembre ne compenseront pas le manque à gagner du reconfinement.

« Nous avons ressenti une vraie envie de consommer, avec des villes moyennes qui ont mieux fonctionné que les grandes métropoles touchées par l’absence de touristes et le retour des grandes manifestations », souligne, dans Le Figaro, Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire du commerce : le rebond de la consommation à Noël n’a pas compensé les fermetures de novembre  , ,
5 Jan 2021 | Profession
 

Discothèques bouclées, concerts annulés, et bars à l’arrêt … le 1,12 milliard d’euros de droits perçus par la SACEM pour 2019 devraient baisser d’au moins 30 % en 2020.

Les facturations de milliers de clients ont été suspendues.

Soit une crise historique pour le premier financeur de la musique en France qui met en place un plan de départs volontaires.

Lequel portera sur 150 employés issus d’un effectif total de 1 300 salariés.

 Commentaires fermés sur Coronavirus / CHR : les difficultés de la SACEM  
4 Jan 2021 | Profession
 

La date du 20 janvier 2021, fixée fin novembre par Emmanuel Macron comme le début du déconfinement total en France – synonyme de réouverture pour les bars et restaurants – ne devrait finalement être qu’un jour avec le rideau fermé pour les professionnels du secteur.

Selon une information de RTL ce lundi 4 janvier, le Gouvernement a décidé de reporter cette date, avant même de connaître les conséquences des fêtes de fin d’année sur l’épidémie et sans évoquer une nouvelle date.

La décision devrait être officialisée lors d’une conférence de presse cette semaine, toujours d’après le média.

 Commentaires fermés sur Coronavirus / CHR : plus personne ne croit au 20 janvier  ,