Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
 

OMS 2014La sixième session de la « Conférence des Parties » (organe directeur de la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac) se tient du 13 au 18 octobre à Moscou. La réunion biannuelle démarre dans un contexte de polémique, même si la Russie est « rentrée dans le rang » des politiques anti-tabac volontaires avec la mise en place définitive des deux phases du plan voté il y a 18 mois (voir Lmdt des 2 juin 2014 et 1er juin 2013).
C’est le régime de Vladimir Poutine qui est mis en cause et a poussé le Canada à annoncer, 48 heures avant, le boycott de la Conférence (les États-Unis n’y participent pas non plus ). Vladimir Poutine, en personne, devait quand même assurer l’ouverture devant 195 délégations de pays. 

Au-delà de ces péripéties diplomatiques, l’ordre du jour de la réunion comprend son lot de sujets sensibles, comme :
• une surenchère sur la fiscalité tabac. Ce sera l’un des grands enjeux de la conférence ;
• « l’état du protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac », signé en novembre 2012 et ouvert, en principe, à la signature jusqu’en janvier 2014 (voir Lmdt des 10 janvier et 12 novembre 2012) ;
• « la lutte contre les produits récemment apparus (produits du tabac sans fumée, inhalateurs électroniques de nicotine, cigarettes électroniques, pipes à eau) » : l’OMS va-t-elle camper sur ses « mises en garde » sévères de l’été (voir Lmdt des 26 août, 27 août 1 et 2, 28 août 1 et 2, 5 septembre) ;

– « les activités de remplacement de la culture du tabac économiquement viables », vivement contestées par un groupe de pays tabaculteurs (voir Lmdt des 10 octobre et 5 août 2012) ;

Une sorte de baptême du feu pour la nouvelle cheffe du secrétariat de la Convention, la brésilienne Vera Luiza da Costa e Silvia, qui a pris ses fonctions le 20 juin dernier après les sept ans de mandat du Dr Haik Nikogosian.