Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
27 Août 2014 | Vapotage
 

AiduceRéponse « énervée » de l’Association Indépendante Des Utilisateurs de Cigarette Électronique (Aiduce) aux recommandations de l’OMS préconisant l’interdiction de fumer l’e-cig dans les lieux publics et de la vente aux mineurs (voir Lemondedutabac du 26 août). Rappelons, à ce propos, que la France a déjà adopté l’interdiction de la vente aux moins de 18 ans (voir Lemondedutabac du 19 mars).

L’association française dénonce un document élaboré « dans le mépris complet de l’état de la science » et une position servant « les stricts intérêts des industries oligopolistiques, notamment celles du tabac et de la pharmacie ».

« … La nicotine, encore une fois diabolisée, serait « une grave menace » selon les médias, pour les femmes enceintes, les enfants, les adolescents, les foetus et même les femmes en âge de procréer. Cette même nicotine présente dans les substituts proposés par l’industrie pharmaceutique présente-t-elle les mêmes dangers ?

« Cette attitude, que d’aucuns jugent criminelle, est quoi qu’il en soit particulièrement irresponsable dans la mesure où elle pousse les fumeurs de tabac à le rester, et les vapoteurs à se priver de leur succédané. Elle ne sert en rien les intérêts des citoyens du monde. Au contraire, elle poussera au mieux à un recours aux ersatz de la pharmacopée industrielle dont tout le monde connaît les piètres résultats depuis des décennies, et au pire à la consommation de tabac fumé.

« Poussé à l’extrême par un dogmatisme dont les motivations ne changent rien au final, le principe de précaution peut devenir meurtrier. Et en la matière , le conditionnel n’est pas de mise : en campant sur des positions aussi radicales, l’OMS contribuera de longues années encore à alimenter l’hécatombe provoquée par la cigarette de tabac. Est-ce là sa vocation ?

« L’Aiduce dénonce fermement cette position de l’OMS, qui ne sert que les intérêts des industries oligopolistiques en place : tabac et pharmacie au premier chef. L’Aiduce invite tous les citoyens du monde, fumeurs, non-fumeurs, à faire connaître leurs justes récriminations devant l’action rien moins qu’absurde et inconséquente de l’Organisation Mondiale de la Santé ».