Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
28 Août 2014 | Vapotage
 

FIVAPELa Fivape (Fédération interprofessionnelle de la Vape) ne mâche pas ses mots contre l’OMS et ses recommandations (voir Lemondedutabac du 26 août). Dans un communiqué de ce jeudi 28 août, elle dénonce « une idéologie destructrice » et s’indigne d’un « écho médiatique dangereusement alarmiste ». Mais plus encore …

« Exagération grossière » sur les substituts pharmaceutiques ; « interprétation fallacieuse » des données scientifiques ; « tentative alarmiste et tardive » de réguler les produits de la cigarette électronique dans la Convention cadre de lutte anti-tabac ; « terrorisme intellectuel » sur l’absence de preuve de vapotage passif ; « crainte de l’OMS de voir l’industrie du tabac de se refaire une virginité avec la vape » …

Mais, surtout, « ce qui choque véritablement la Fivape, c’est la haine de la cigarette électronique et des vapoteurs qui transparait tout au long des 17 pages du rapport de l’OMS. Cette haine qui nie qu’une large majorité de fumeurs souhaite cesser sa consommation de tabac, sans souvent pouvoir y parvenir après des années de dépendance.

« L’OMS oublie également la souffrance occasionnée par le schéma punitif dans lequel elle souhaiterait introduire les vapoteurs, après avoir enfermé les fumeurs dans une logique de culpabilisation dangereusement contre-productive. Oui, la Fivape considère qu’il faut enrayer l’épidémie du tabagisme et dénormaliser le tabac : c’est précisément l’ambition de la vape.

« La vape est un outil de réduction des risques révolutionnaire qui appelle effectivement à la poursuite des études scientifiques, à une régulation et une professionnalisation des acteurs, mais certainement pas au risque de démolir une chance historique d’en finir avec le tabac ».

La Fivape donne rendez-vous à l’OMS pour en débattre du 13 au 18 octobre à Moscou.