Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
7 Août 2022 | Profession
 

« Aucune solution n’a été pensée correctement, la préservation de ce patrimoine collectif a été négligée et il n’y a pas eu d’étude d’impact concernant l’emploi des personnes mobilisées sur l’ensemble de la chaîne logistique d’un envoi postal. »

Geoffroy Carvalhinho (conseiller régional LR d’Ile-de-France) à propos de la suppression du timbre rouge par la Poste (voir 2 août).

 Commentaires fermés sur La phrase de la semaine  
3 Août 2022 | Observatoire
 

Le bénéfice semestriel de La Poste progresse de 68 %, à 883 millions d’euros, annonce le quotidien Les Échos. Les dépréciations entraînées par la sortie du marché russe du colis et la baisse des volumes de courrier en France étant plus que compensées par l’impact fiscal de la prise de contrôle à 100 % de CNP Assurances.

En fait, le chiffre d’affaires du groupe (17,5 milliards d’euros) apparaît relativement stable sur les six premiers mois de l’année par rapport à la même période de 2021. Celui de la branche services-courrier-colis baisse de 2,2 %, à 5,1 milliards d’euros.

•• La baisse de 7,3 % des volumes du courrier étant compensée par l’augmentation des prix des timbres au début de l’année, ainsi que par le versement par l’État d’une dotation de 152 millions pour soutenir le service postal universel. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : 800 millions pour accélérer la transformation de son réseau (résultats semestriels)   ,
2 Août 2022 | Profession
 

L’annonce de la suppression du timbre rouge par la Poste (pour le 1er janvier 2023) ne manque pas de susciter des réactions.

Comme celle de Geoffroy Carvalhinho (conseiller régional LR d’Ile-de-France) qui s’est lancé dans un vigoureux plaidoyer publié par Le Journal du Dimanche de ce 31 juillet.

« Le groupe La Poste vient d’annoncer la suppression du timbre rouge dès janvier 2023. Sous couvert de modernité et d’amélioration de l’empreinte carbone se cache en réalité une régression pour notre pays et une rupture d’égalité.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Timbre rouge : « la modernité ne doit jamais aller au détriment des usagers » (Geoffroy Carvalhinho)  
24 Juil 2022 | Profession
 

Pour expliquer la fin du timbre rouge (voir 23 et 22 juillet), la Poste met en avant l’argument écologique : moins de transport de lettres c’est 60 000 tonnes de CO2 économisées par an, un quart de ses émissions annuelles …

Reste que l’on peut se poser des questions sur le « modèle postal » tel qu’il est développé actuellement (diversifications tous azimuts, coups de com …) alors que son partenaire historique, le réseau des buralistes, multiplie les propositions de collaboration pragmatique sur le terrain.

Car beaucoup de Français ont toujours besoin d’un service postal de base. Et la Poste bénéficie toujours d’une compensation annuelle de l’État – au titre du Service Universel Postal – de 520 millions d’euros par an.

 Commentaires fermés sur La Poste / Buralistes : malgré 520 millions de subvention par an …  
23 Juil 2022 | Profession
 

Coller un timbre rouge sur une enveloppe, ce sera fini l’an prochain. La Poste a annoncé plusieurs modifications dans sa gamme de courrier, qui seront mises en place au 1er janvier 2023 (voir 22 juillet).

Le Figaro revient sur le sujet (extraits).

•• Première modification : la lettre rouge devient e- lettre rouge, elle sera envoyée par les particuliers directement en ligne sur le site de Laposte.fr ou à partir d’une borne en bureau de poste. La Poste s’occupera d’imprimer le texte dans des centres d’impression situés à proximité de l’adresse du destinataire et les distribuera un jour après l’envoi en ligne  …)

« Le numérique est devenu d’usage pour les envois urgents » assure Philippe Dorge, directeur général chargé du courrier à la Poste.

•• Mais à la poste de Popincourt, dans le 11ème arrondissement parisien, l’annonce de cette dématérialisation divise. « C’est une bonne mesure pour l’environnement » se réjouit Alex, un musicien de 40 ans. « Mais faire ces démarches en ligne, ça demande une énergie personnelle qui n’était pas nécessaire quand on imprimait nos documents nous-mêmes. Et pour les personnes qui ne sont pas habituées au numérique, il faudra que la Poste fasse un vrai effort de communication », juge-t-il.

Régine, elle, se sent « dépossédée » face à cette mesure. « Que ce soit au personnel d’imprimer mes documents, de mettre le timbre rouge sur mon courrier… Ça me fait me sentir comme une assistée » regrette la coach personnelle de 60 ans, qui s’inquiète aussi d’une possible intrusion dans sa vie privée.

•• Un sentiment partagé par Laurence. La retraitée de 63 ans juge que cette nouvelle mesure rendra l’envoi d’une lettre prioritaire « cinq fois plus compliqué ». Désabusée, elle ajoute avoir déjà été victime de piratage. « Pendant cette période, le courrier était le seul moyen tangible et sûr de faire mes envois » confie-t-elle, avant de souligner qu’elle ne pense pas que la Poste soit capable d’assurer la sécurité de ses données.

Mais à la Poste, on l’assure : la confidentialité des échanges dans cette e-lettre rouge sera garantie, les machines d’impression étant automatisées et situées dans des espaces sécurisés. D’autant que les employés de la Poste sont tenus par un serment professionnel qui les engage à garder le secret sur les informations auxquelles ils pourraient avoir accès.

•• La nouvelle e-lettre rouge sera commercialisée à partir de 1,49 euro pour les envois n’incluant pas plus de trois feuilles (contre 1,43 euro pour la lettre prioritaire aujourd’hui), hausse liée au coût de l’enveloppe et du papier, désormais compris dans le prix.

Le timbre vert, le plus plébiscité par les clients, lui, va continuer d’exister mais son prix restera identique, stagnant à 1,16 euro. Mais son délai de distribution évolue, passant d’une distribution en deux jours à un délai de trois jours.

« La priorité des clients reste l’accessibilité du prix et la fiabilité du service » commente Philippe Dorge. « Cette modification du délai nous permet de garantir que les coûts d’envoi ne se reportent pas sur le prix du timbre vert. »

 Commentaires fermés sur La Poste / Buralistes : retour sur la fin du timbre rouge  
22 Juil 2022 | Profession
 

Ce 21 juillet, La Poste a indiqué dans un communiqué faire évoluer sa gamme courrier, à compter du 1er janvier prochain, afin de mieux répondre aux attentes de ses clients et de « protéger plus efficacement l’environnement » (voir 30 juin 2022). 

Cette annonce s’inscrit également dans un contexte de recul continu du courrier : les ménages n’envoient désormais plus que cinq lettres prioritaires par an, contre neuf fois plus en 2010 (voir 1er mars 2021). Concrètement, quatre gammes seront proposées début 2023, rapporte Le Figaro.

••La première consiste en une « e-lettre rouge », pour les besoins urgents.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste / Buralistes : fin du timbre rouge tel qu’on le connait   
18 Juil 2022 | Trafic
 

Ils n’ont pas poussé la porte des magasins par hasard. Ainsi débute un article de La Provence que nous reprenons.

Depuis plusieurs semaines, les services de douanes de Marseille et d’Aix avaient reçu des signalements et relevé des « curiosités » à propos de timbres suspects. Le 13 juin dernier, les fonctionnaires ont investi simultanément une demi-douzaine de bureaux de tabac dans les Bouches-du-Rhône, dont plusieurs se trouvaient à Marseille.

Selon La Provence, les contrôles et perquisitions qui ont suivi ont permis de mettre la main sur plus de 12 000 timbres suspects aussitôt confiés aux experts de La Poste. Il s’agissait de carnets de Marianne dite « l’Engagée », un timbre courant réalisé en 2018 par deux artistes, la graffeuse YZ et Elsa Catelin, graveuse de La Poste. C’est d’ailleurs sur la base de la protection des droits d’auteur que la douane, autorité de tutelle des buralistes, est intervenue. Très vite, l’expert de La Poste mobilisé pour examiner les timbres a relevé qu’il s’agissait de faux relativement grossiers, du moins pour les initiés. La plupart des clients des bureaux de tabac étaient loin de se douter que les commerçants revendaient des contrefaçons. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Bouches-du-Rhône : des milliers de timbres contrefaits saisis par la Douane chez plusieurs buralistes  , ,
30 Juin 2022 | Profession
 

Est-ce vraiment la bonne innovation au bon moment ?

« Le timbre digital permettra d’affranchir un courrier facilement et rapidement depuis son smartphone. Actuellement en cours d’expérimentation, ce service donnera la possibilité d’affranchir un courrier en temps réel, à toute heure du jour et de la nuit » indique le groupe La Poste dans un communiqué sur son site.

•• Comment cela marcherait ? Il suffit d’avoir sur son smartphone l’application La Poste et d’acheter un timbre virtuel qui « se présente sous la forme d’un code alphanumérique de huit caractères à usage unique à inscrire au stylo sur une enveloppe », à l’emplacement classique d’un timbre donc, précise l’entreprise publique. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur La Poste : lancement d’un timbre … digital dès 2023   
4 Août 2021 | Profession
 

La prochaine augmentation du prix du timbre aura lieu le 1er janvier, a confirmé La Poste. Comme tous les ans (voir 4 août 2020). 

Validée par l’Autorité de Régulation des Communications électroniques, des Postes et de la Distribution de la Presse (Arcep), cette hausse des prix intervient « dans un contexte d’accélération de la baisse des volumes du courrier » confirme aussi l’entreprise publique au Figaro.

•• L’an dernier, chaque ménage a envoyé en moyenne cinq courriers destinés à arriver le lendemain, contre 45 en 2008. Pour continuer d’assurer une « qualité élevée » de son service, La Poste s’estime donc contrainte d’en augmenter les prix, de + 4,7 % en moyenne. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes / Timbres postaux : le timbre rouge à 1,43 euro, au 1er janvier  
26 Juil 2021 | Profession
 

Le « lobbying du président Philippe Wahl » (selon l’expression reprise par Les Échos) a fonctionné : la puissance publique vient d’assouplir les contraintes qui pèsent sur La Poste et met la main à la poche (voir 1er mars et 2 juin 2021).

Jean Castex a annoncé, le 22 juillet, que l’État allait verser, dès cette année, une « dotation budgétaire annuelle » de 500 millions d’euros pour compenser le déficit grandissant du service postal universel.

Ceci, en plus du « Contrat de présence territoriale », de 175 millions d’euros par an, déjà accordés par l’État à la Poste (voir 14 août 2020). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Territoires / La Poste : plus d’aides publiques, pour moins de qualité de services ?  ,