Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
23 Juil 2022 | L'essentiel, Profession
 

Coller un timbre rouge sur une enveloppe, ce sera fini l’an prochain. La Poste a annoncé plusieurs modifications dans sa gamme de courrier, qui seront mises en place au 1er janvier 2023 (voir 22 juillet).

Le Figaro revient sur le sujet (extraits).

•• Première modification : la lettre rouge devient e- lettre rouge, elle sera envoyée par les particuliers directement en ligne sur le site de Laposte.fr ou à partir d’une borne en bureau de poste. La Poste s’occupera d’imprimer le texte dans des centres d’impression situés à proximité de l’adresse du destinataire et les distribuera un jour après l’envoi en ligne  …)

« Le numérique est devenu d’usage pour les envois urgents » assure Philippe Dorge, directeur général chargé du courrier à la Poste.

•• Mais à la poste de Popincourt, dans le 11ème arrondissement parisien, l’annonce de cette dématérialisation divise. « C’est une bonne mesure pour l’environnement » se réjouit Alex, un musicien de 40 ans. « Mais faire ces démarches en ligne, ça demande une énergie personnelle qui n’était pas nécessaire quand on imprimait nos documents nous-mêmes. Et pour les personnes qui ne sont pas habituées au numérique, il faudra que la Poste fasse un vrai effort de communication », juge-t-il.

Régine, elle, se sent « dépossédée » face à cette mesure. « Que ce soit au personnel d’imprimer mes documents, de mettre le timbre rouge sur mon courrier… Ça me fait me sentir comme une assistée » regrette la coach personnelle de 60 ans, qui s’inquiète aussi d’une possible intrusion dans sa vie privée.

•• Un sentiment partagé par Laurence. La retraitée de 63 ans juge que cette nouvelle mesure rendra l’envoi d’une lettre prioritaire « cinq fois plus compliqué ». Désabusée, elle ajoute avoir déjà été victime de piratage. « Pendant cette période, le courrier était le seul moyen tangible et sûr de faire mes envois » confie-t-elle, avant de souligner qu’elle ne pense pas que la Poste soit capable d’assurer la sécurité de ses données.

Mais à la Poste, on l’assure : la confidentialité des échanges dans cette e-lettre rouge sera garantie, les machines d’impression étant automatisées et situées dans des espaces sécurisés. D’autant que les employés de la Poste sont tenus par un serment professionnel qui les engage à garder le secret sur les informations auxquelles ils pourraient avoir accès.

•• La nouvelle e-lettre rouge sera commercialisée à partir de 1,49 euro pour les envois n’incluant pas plus de trois feuilles (contre 1,43 euro pour la lettre prioritaire aujourd’hui), hausse liée au coût de l’enveloppe et du papier, désormais compris dans le prix.

Le timbre vert, le plus plébiscité par les clients, lui, va continuer d’exister mais son prix restera identique, stagnant à 1,16 euro. Mais son délai de distribution évolue, passant d’une distribution en deux jours à un délai de trois jours.

« La priorité des clients reste l’accessibilité du prix et la fiabilité du service » commente Philippe Dorge. « Cette modification du délai nous permet de garantir que les coûts d’envoi ne se reportent pas sur le prix du timbre vert. »