Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
9 Mai 2021 | Profession
 

La semaine dernière, le patron d’un bar-tabac de cette commune du Val-d’Oise (4 900 habitants) a fait un don de 1 200 euros au Centre communal d’Action  sociale (Ccas) de la commune.

Grâce à cette somme, près de quarante familles précaires de la Ville vont bénéficier de bons alimentaires de 30 euros qu’elles pourront utiliser à l’épicerie de Champagne-sur-Oise pour acheter des produits de première nécessité. Le maire a remercié chaleureusement Cimo Diril pour ce geste de solidarité

 Commentaires fermés sur Buralistes / Solidarité : chèque pour 40 familles précaires à Champagne-sur-Oise  ,
24 Avr 2021 | Profession
 

Depuis qu’elle a annoncé, lundi dernier, cette collecte de solidarité avec les étudiants, en butte aux difficultés du confinement, les dons s’empilent dans ce bar-tabac de Laguenne (1 300 habitants, 7 kilomètres de Tulle). La buraliste a décidé ainsi d’aider les étudiants de Tulle et des environs. 

« Comme moi, ça va pas trop mal, je me suis dit maintenant à mon tour d’aider d’autres personnes » explique-t-elle à France Bleu, en soulignant que, grâce à ses clients fidèles malgré tout, elle a été plutôt épargnée. Lire la suite »

7 Avr 2021 | Profession
 

Après le don d’un respirateur à l’hôpital de Dreux (voir 21 juillet 2020), la Fédération des buralistes d’Eure-et-Loir a choisi d’offrir 2 000 masques aux Jeune sapeurs-pompiers (JSP) du département.

Marc Prévôt, buraliste de Thiron-Gardais et trésorier de la Fédération, s’est déplacé dans le centre de secours de la ville pour les remettre au délégué départemental des JSP, chargé de répartir ces masques dans les différents centres d’Eure-et-Loir.

« Les 380 Jeunes sapeurs-pompiers du département vont pouvoir les utiliser dans leur quotidien. Après une première année blanche avec toutes les manifestations sportives annulées, des cours en ligne leur ont été proposés. Mais nous craignons d’avoir perdu quelques éléments, car certains ont peut-être découvert d’autres passions depuis le premier confinement » a souligné le chef de centre qui fait face actuellement à une recrudescence de secours à personnes atteintes du Covid, s’ajoutant au niveau habituel des interventions.

15 Mar 2021 | Profession
 

« Garde ton corps » : cette application qui recense les lieux de refuges – en cas de harcèlement de rue ou d’agression – compte dans la métropole lilloise une cinquantaine de lieux référencés, comme des pharmacies, des restaurants mais aussi des buralistes, rapporte France Bleu

La FDJ s’est, en effet, associée au dispositif pour recenser les buralistes pouvant faire office de refuge.

•• L’application existe déjà dans plusieurs villes comme à Marseille, Toulouse ou encore Paris. Elle permet d’envoyer sa géolocalisation en temps réel à des contacts favoris, de trouver un lieu de refuge ou encore d’envoyer un sms avec la géolocalisation en cas de danger. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Buralistes : … parties prenantes de l’appli « Garde ton corps » contre le harcèlement de rue  ,
12 Fév 2021 | Profession
 

Profondément touchée par leur situation, une buraliste d’Amiens a décidé de proposer chaque jour dans la soirée, selon ses invendus et ses stocks, des sandwichs gratuits sur présentation de leur carte. Une générosité qui fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. 

« Ce n’est vraiment pas grand-chose vous savez, c’est juste quelques sandwichs mais si à mon petit niveau je peux faire quelque chose, eh bien j’en suis très heureuse. J’ai des enfants moi aussi, ils ne sont plus étudiants mais eux comme moi savons ce que certains d’entre eux endurent depuis la crise. Il faudrait d’ailleurs vraiment être un égoïste pour ne pas voir ce qu’il se passe », commente, au Courrier Picard, la patronne du bar-tabac-snack qui travaille habituellement avec les ouvriers des chantiers voisins. Lire la suite »

2 Fév 2021 | Profession
 

Elle a fait l’objet d’un article très sympa dans Le Maine Libre, cette buraliste d’Oizé dans la Sarthe (1 300 habitants, 25 kilomètres au sud du Mans).

Elle a organisé une action solidaire dans son point de vente pour venir en aide à une association de parents d’élèves qui l’année dernière n’avait pu organiser ses propres manifestations permettant, entre autres, de financer ses activités et aides diverses.

•• Soit l’organisation d’une braderie éphémère avec vente de viennoiseries et de boissons à emporter : « tout à 1 euro », tout en respectant les gestes barrières. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Sarthe : commerce « d’utilité très locale »  ,
2 Fév 2021 | Profession
 

Alors que la commune de Stenay (2 745 habitants, nord-est de la Meuse) vient de faire évoluer son dispositif de collecte des déchets, une buraliste a décidé de montrer l’exemple.

« Je suis collectrice de déchets spécifiques depuis peu. Il m’apparaît judicieux de signifier à tous que le moment est opportun pour se mettre au tri des ordures » explique-t-elle à L’Est Républicain.

•• Dans son point de vente, une ou plusieurs actions et animations de collectes vont être menées dans le courant de l’année avec l’aide de collègues commerçants, sous réserve de la situation sanitaire.

Et la liste de produits concernés est conséquente : les emballages de pains de mie, de pains spéciaux et de viennoiseries  ; les tubes de dentifrice souples et les brosses à dents en plastique; les collants, bas, mi-bas et les socquettes en fibres synthétiques; les emballages en plastique souple, les tubes en plastique, les lingettes cosmétiques ou les écorecharges;  les pots, sticks et sprays en plastique, les emballages de produits de maquillage … Et même les bâtons en plastique de sucettes.

•• « Dès lors qu’un certain poids est atteint, j’envoie le colis à la société de collecte. Mon compte est crédité avec des points, que je transforme en euros et que je reverse à une association ou une école de mon choix. En l’occurrence, j’ai choisi l’Union des commerçants pour 2021 » déclare ainsi la buraliste.

 Commentaires fermés sur Meuse : une buraliste pro-active dans la collecte des déchets   ,
29 Jan 2021 | Profession
 

La patronne d’un bar-tabac était fière de son partenariat avec une association d’aide alimentaire « On veut du rab ! » depuis quatre mois. Mais en raison d’une forte affluence, elle s’est retrouvée dans l’obligation d’y mettre fin … à cause des contraintes sanitaires.

En septembre dernier, lorsque le Réseau de Ravitaillement des Luttes du Pays Rennais – pour des distributions alimentaires aux plus précaires – cherche un local, la buraliste n’hésite pas une seconde, « pour être dans un quartier d’étudiants qui ont commencé à compter leurs sous, c’était l’occasion de proposer une entraide, et surtout de garder un esprit de solidarité dans une période difficile pour tous ».

•• Les réservations se font en ligne. Jusqu’à 80 foyers viennent chaque vendredi et elle y croise même des collègues commerçants.

Mais, face à l’affluence, notamment sur le trottoir étroit, les forces de l’ordre lui ont rappelé alors la distanciation physique obligatoire.

•• La buraliste a dû faire une croix sur l’aide alimentaire : « j’ai commencé à me consacrer à l’activité de colis afin de compenser celle perdue avec le bar. Dans ce contexte, il est difficile de gérer les flux et la file d’attente à l’extérieur » confie-t-elle à France Bleu.

Même si un nouveau protocole sanitaire est à l’étude pour essayer de sauver ce partenariat, elle estime plus pragmatique de  « trouver un local spécifique pour faire perdurer l’association qui a un bel esprit de solidaritéC’est difficile car on appréhende de perdre l’esprit de solidarité dans un monde qui en a de plus en plus besoin. J’insiste donc pour que ceux qui ont des locaux vides à disposition contactent l’association et leur ouvrent leurs portes ! »

 Commentaires fermés sur Coronavirus / Buralistes : quand le devoir de solidarité est contrarié par les règles de distanciation sociale   , ,
24 Déc 2020 | Profession
 

Le groupe FDJ confirme son engagement solidaire avec un don supplémentaire de 1,2 million d’euros en faveur des personnes vulnérables et notamment des jeunes adultes, particulièrement fragilisés par la crise (voir 26 mars), annonce un communiqué.

Ce don sera remis à quatre associations partenaires du Groupe : le Secours populaire français, la Fondation de France, la Fondation Apprentis d’Auteuil et le fonds d’urgence de Sciences Po en faveur des étudiants boursiers.

•• « Nous avons voulu apporter notre soutien aux associations dont nous sommes partenaires, afin qu’elles puissent fournir une aide rapide aux plus fragiles, et notamment aux jeunes adultes très touchés par la crise sans précédent que traverse notre pays.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur FDJ / Coronavirus : nouveau don de 1,2 million d’euros en faveur des plus vulnérables  ,
12 Déc 2020 | Profession
 

Si le porte-à-porte reste suspendu dans le cadre des restrictions sanitaires, la distribution du calendrier 2021 des sapeurs-pompiers se fait par d’autres circuits, par exemple celui des buralistes. Et les initiatives sont nombreuses à travers la France.

Par exemple, l’union départementale des sapeurs-pompiers de la Corrèze a répondu à l’offre des buralistes pour la distribution de leur traditionnel calendrier. Dans leur établissement, ces derniers peuvent accueillir un dépôt de calendriers et assurer la collecte des fonds, sans prendre de commission au passage. Lire la suite »