Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
2 Sep 2021 | Observatoire
 

Invité sur RTL, ce 31 août, le chef de file des députés de la majorité s’est farouchement opposé à la légalisation du cannabis. « C’est banaliser l’usage du cannabis », a-t-il tranché, « il y a des combats que vous devez mener à long terme » … et la lutte contre le cannabis en est un.

L’occasion pour l’ancien ministre de l’Intérieur de rappeler la « transformation en profondeur du plan de lutte contre les stupéfiants » lancée en 2019. Depuis Marseille, il avait dévoilé 55 mesures répressives … « Si je l’ai lancé à Marseille, c’est parce que je savais que c’était la mère des batailles que nous devions conduire » a assuré Christophe Castaner.

« Cela prend du temps » a-t-il poursuivi, « Gérald Darmanin porte ce combat aujourd’hui et nous ne devons rien lâcher sur ce sujet. »

 Commentaires fermés sur Cannabis : la légalisation, « c’est banaliser son usage » (Christophe Castaner)  
1 Sep 2021 | Trafic
 

Pas très discret cet automobiliste circulant, ce 24 août en fin de journée, sur un couloir de bus à Montpellier … Il s’est fait interpeller par un équipage de la Brigade anticriminalité qui tournait dans le secteur.

Et une forte odeur de cannabis est venue chatouiller les narines des enquêteurs qui ont alors décidé de s’intéresser de plus près aux deux occupants du véhicule.

La fouille de l’habitacle et du coffre a permis de saisir quatre pochons d’herbe de cannabis et six pochons de résine de cannabis … mais aussi de nombreuses cannettes de bières, destinées à l’épicerie d’un des passagers, sans oublier douze cartouches de cigarettes provenant d’Espagne. Soit un nouveau cas de trafic hybride tabac-cannabis sur Montpellier (voir 31 et 2 juillet, 15 avril). Lire la suite »

29 Août 2021 | Observatoire
 

La légalisation du cannabis ? L’interrogation n’est pas nouvelle. Elle revient sur le devant de la scène à chaque fait divers lié au trafic de drogue : la légalisation du cannabis, déjà effective chez certains de nos voisins européens, permet-elle vraiment d’assécher le commerce illégal ? 

Ne serait-elle pas plutôt un moyen d’augmenter drastiquement le trafic de drogues dures ? Les dealers ont-ils vraiment les moyens de « rentrer dans le rang » ? Les faits tels qu’analysés dans Le Figaro.fr.

•• Pour répondre de la manière la plus concrète possible à ces interrogations, il convient d’abord de se tourner vers les pays qui ont déjà légalisé le cannabis.

En octobre 2017, l’Institut national des hautes Études de la Sécurité et de la Justice  (INHESJ) et l’Observatoire français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) ont publié un rapport baptisé « Cannalex » concernant l’Uruguay, premier pays au monde à légaliser le cannabis en 2013 (voir 1er décembre 2014) et les deux États américains du Colorado et de Washington, les premiers à légaliser à l’échelle nationale en 2012 (voir 8 novembre 2012).

Avec quelques années de recul, les enseignements de cette étude sont clairs : les marchés illicites perdurent de manière illégale dans chacun des trois sites étudiés. « En Uruguay, la production licite est loin de répondre à la demande des consommateurs (entre 10 et 20 % selon les estimations). Dans les deux États nord-américains,  un segment du marché noir subsiste du faire de l’écart de prix avec le marché licite » souligne l’étude

Avant de conclure : « à ce stade, les activités des groupes criminels transnationaux n’ont pas fondamentalement été remises en cause par la légalisation du cannabis. Les groupes criminels restent encore largement investis dans le marché noir du cannabis et développent d’autres trafics afin d’amortir les pertes économiques occasionnées par l’assèchement partiel des débouchés ».

Selon les chiffres de Statistique Canada, cités par Radio Canada, 60 % de la consommation se faisait toujours de manière illégale en 2019. Une proportion qui grimpe à 82 % pour la Société québécoise du cannabis.

•• «Vous croyez que les gens, s’ils peuvent acheter leur cannabis deux fois moins cher dans la rue, vont se ruer sur les commerces légaux ? », justifie auprès du Figaro Charles Prats, délégué de l’Association professionnelle des Magistrats, qui étudie ce sujet depuis de longues années.

« La légalisation d’un phénomène interdit n’entrave jamais son trafic, mais en change les contours. Regardez les ventes d’armes ou de tabac. Est-ce que la contrebande cesse du fait que la vente légale existe ? Non », analyse de son côté un commissaire de la police judiciaire dans l’ouvrage de la journaliste Claire Andrieux, « La guerre de l’ombre, Le livre noir du trafic de drogue en France ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Légalisation du cannabis : « les dealers ne vont pas se reconvertir en éleveurs de hamsters » (un magistrat)   
28 Août 2021 | Observatoire
 

Alors que le cadre réglementaire français sur le CBD est désormais connu (dernière communication de la Mildeca : oui aux e-liquides, non aux fleurs / voir 22 juillet) et que l’on n’attend plus que la validation européenne pour son application définitive dans notre pays, des initiatives totalement irresponsables se multiplient.

Ainsi, ce paquet de « cigarettes au CBD » (avec filtre) vendu dans certaines boutiques et que des « commerciaux » proposent même à des buralistes … Comme tout récemment en Haute-Vienne. Au prix de vente consommateur de 30 euros.

•• Ce qui relève de la pure provocation. Bien sûr, le produit n’est pas homologué par la Douane. Et son packaging est purement fantaisiste.

Ces paquets viennent d’Allemagne (le fournisseur doit avoir du mal à les écouler sur place) comme l’attestent le nombre de cigarettes par paquet (18) et les « indications sanitaires ». Ses informations relèvent du « foutage de gueule » (5 à 10 % de CBD, 100 % natural weed, …). Lire la suite »

26 Août 2021 | International, Observatoire
 

Près de trois ans après la légalisation du cannabis récréatif (voir 17 octobre 2018) au Canada, les entrepôts du pays débordent : les stocks s’élèvent à 10 000 tonnes de fleurs de marijuana, quand la consommation mensuelle atteignait « seulement » … 1,3 tonne en septembre 2019 (selon les dernières données communiquées par Santé Canada). 

Pour l’ensemble de l’industrie, les pertes dépassent allègrement les 10 milliards de dollars sur la période. Un déficit qui risque encore de s’alourdir.  Plus de 95% des stocks actuels n’ont pas trouvé preneur auprès des détaillants, et une grande partie est vraisemblablement invendable désormais, explique Matt Lamers du site spécialisé MJBizDaily. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Canada / Cannabis : 95% des stocks officiels n’ont pas trouvé preneurs …  
25 Août 2021 | Observatoire
 

Réagissant lui aussi aux récents évènements de Marseille, Gérard Darmanin s’est encore exprimé vigoureusement – ce 24 août lors d’un entretien sur France Info – au sujet de la légalisation du cannabis (voir ce jour, 20 et 17 août).

Extraits :

• Journaliste : Que dites-vous aux consommateurs et notamment aux fumeurs de cannabis. Ils sont 5 millions de fumeurs réguliers en France, même si les chiffres ne font pas consensus… On est vers un million de fumeurs quotidiens et cinq millions de fumeurs réguliers. Vous leur dites quoi ? Qu’ils sont complices de ce qu’il se passe ?

• Gérald Darmanin : Oui, évidemment. Vous savez ce que c’est un trafic de drogue ? C’est de la drogue qui vient souvent de l’étranger dans des conditions où des enfants sont exploités, où il y a de la traite humaine. C’est l’exploitation de personnes dans les HLM, c’est la terreur que l’on impose à une brave famille qui n’a pas les moyens de payer son loyer ou sa protection et qui devient « une nourrice ». Et quand cette famille ne veut pas cacher la drogue, on tabasse le fils ou le mari. C’est de l’argent sale qui va financer le terrorisme.  Lire la suite »

25 Août 2021 | Observatoire
 

Après la nouvelle série de règlements de comptes qui a fait trois morts ce week-end à Marseille, Sébastien Barles, maire-adjoint en charge de la transition écologique, a demandé, sur France Info ce lundi 23 août, que l’on lance la légalisation du cannabis.

« On voit bien que nous sommes dans une spirale infernale. On voit bien l’impasse de la guerre menée contre les trafics aujourd’hui à Marseille », déplore-t-il.

Membre du Groupe écologiste et citoyen au conseil municipal, il estime que « pour empêcher cette jeunesse d’être sacrifiée, il faut expérimenter la légalisation » du cannabis, en citant l’exemple d’autres états qui l’ont fait, notamment aux États-Unis, et assure y observer « une diminution des trafics et de la violence ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Cannabis : « comme le tabac et l’alcool, en menant une politique de réduction des addictions » (maire-adjoint Marseille)  
23 Août 2021 | Observatoire
 

Décidée en mai dernier par le Comité interministériel de Lutte contre les Stupéfiants, la campagne de prévention du Gouvernement a débuté ce 22 août (Derrierelafumée.gouv.fr). Elle sera déclinée, un mois durant, à la télévision, dans la presse ou encore sur les Abribus.

Réalisée par Publicis, elle vise, selon Matignon, à éclairer le grand public sur « les volets néfastes de la consommation de cannabis » tout en rappelant, chiffres à l’appui, « la mobilisation de l’État ». Lire la suite »

22 Août 2021 | Observatoire
 

Apple a mis à jour les conditions d’utilisation de l’App Store pour les développeurs.

On peut y lire : « les applications qui encouragent la consommation de tabac et de produits de vape, de drogues illégales ou de quantités excessives d’alcool ne sont pas autorisées sur l’App Store. (…) Faciliter la vente de substances réglementées (à l’exception des pharmacies agréées et des dispensaires de cannabis agréés ou légaux) ou du tabac n’est pas autorisé ».

•• En clair, Apple introduit une exception qui autorise les commerçants légaux de cannabis à proposer leur application sur l’App Store. C’est un changement de fusil d’épaule car il y a seulement quelques semaines, tout cela était formellement interdit.

Bien entendu, ces applications ne sont disponibles que dans les pays où le cannabis est légal : « les applications qui facilitent la vente légale de cannabis doivent être géo-restreintes à la juridiction légale correspondante » précise ainsi Apple.

•• Du côté de Google, on reste sur ses positions : « nous n’autorisons pas les applications qui facilitent la vente de marijuana ou de produits à base de marijuana, quelle que soit leur légalité ». Et ce même dans les états où le cannabis est parfaitement légal.

La ligne de conduite de Google est simple : offrir « un cadre positif et sain pour les enfants et les familles ». Un crédo qui tient depuis 2019.

20 Août 2021 | Observatoire
 

Gérald Darmanin s’est exprimé à nouveau, ce 19 août sur BFMTV, à propos du trafic de drogue. Prise de parole qui a eu lieu quelques heures après la mort d’un adolescent de 14 ans sur fond de trafic à Marseille. Extraits (voir 17 août).

•• « Il faut que l’on sache une chose, la drogue, c’est l’offre et la demande, et je veux dire que lorsqu’on consomme du cannabis, de la cocaïne, ça peut apparaître récréatif comme ça, et en fait vous faites vivre des gens qui exploitent des enfants de 14, 12, 11 et 10 ans.

« Ils exploitent des personnes humaines, des gens que l’on fait dormir dans des caves pour tenir des barres d’immeubles, des pauvres gens qui ont des appartements HLM qui doivent cacher de l’argent, des nourrices. Ils tentent d’imposer la loi du plus fort et on fait partir cet argent à l’étranger ». Lire la suite »