Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement au tabac
6 Oct 2021 | International, Vapotage
 

Suite à notre récente information concernant le lancement de Juul2 sur le marché britannique (voir 4 octobre), nous avons recueilli les précisions suivantes.

• Royaume-Uni : Juul2 est désormais disponible, sur le marché britannique, par Internet. Sachant que le produit sera vendu, en points de vente, l’année prochaine.

Par ailleurs, Juul est toujours disponible à la vente sur le marché italien, par le biais d’un partenaire-distributeur. Un modèle export y a été lancé récemment.

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni / Italie : des précisions sur les lancements de Juul  
6 Oct 2021 | Vapotage
 

Le président de l’association internationale de défense des vapoteurs, Michael Landl (voir 1er juillet 2021, 21 décembre et 22 septembre 2020) promeut dans la Tribune.fr une nouvelle mobilisation en amont du débat au Parlement européen sur la Directive tabac (voir 25 mai 2021 et 2 juin 2020). 

Nous reproduisons intégralement sa contribution.

« Voilà près de deux ans que le monde se mobilise dans la lutte contre la Covid-19. Mais en tant que Président de la World Vapers Alliance, notre combat est constamment dirigé contre un autre fléau, qui est tout autant, si ce n’est davantage meurtrier : le tabagisme, source de nombreux cancers et de maladies évitables. 

Cet été, la World Vapers Alliance s’est mobilisée pour partir à la rencontre des vapoteurs d’Europe, et récolter leurs témoignages. Barcelone, Milan, Lyon, Berlin, et bien d’autres encore… Notre but était de comprendre leurs histoires, et faire entendre leurs voix devant les responsables publics.

•• Depuis son introduction sur le marché européen en 2012, la part de vente de cigarettes s’est effondrée de façon continue et plus importante chaque année. En outre, de plus en plus d’études démontrant le coût-bénéfice positif de la vape par rapport à celui de la cigarette viennent s’ajouter aux témoignages des consommateurs.

Selon le ministère de la Santé britannique, fumer une cigarette électronique est 95 % moins nocif que fumer des cigarettes traditionnelles. C’est pourquoi nous sommes convaincus que le vapotage, notamment grâce à son utilisation modulable, permet aux fumeurs de se responsabiliser dans leur consommation. Selon nous, c’est cela même qui fait de la cigarette électronique la première solution pour arrêter de fumer, devant les patchs et autres substituts nicotiniques.  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Vapotage : « considérer enfin l’e-cigarette comme un outil de sevrage de tabac et non comme un produit dérivé qu’il faudrait combattre » (World Vapers Alliance)  ,
5 Oct 2021 | Vapotage
 

Suite au débat sur le thème « Repenser la fiscalité des nouveaux produits du tabac et de la nicotine pour lutter contre le tabagisme » – organisé le 28 septembre à Paris par l’Institut de Recherche et d’études sur la Fiscalité/ IREF (voir 26 et 22 septembre) – ce dernier a publié un communiqué de synthèse que nous reprenons.

Aujourd’hui en France, il y a encore plus de 11 millions de fumeurs, c’est-à-dire, 25 % de la population adulte. Malgré les contraintes de taxes et de prix imposées par l’État, les chiffres relatifs à la prévalence tabagique sont repartis à la hausse en 2020 selon le dernier rapport de Santé Publique France, publié en mai dernier (voir 26 mai 2021).

Toutefois, il existe aujourd’hui des alternatives à nocivité réduite à la cigarette, telles que la cigarette électronique et le tabac à chauffer, qui permettent de délivrer la nicotine en réduisant les émissions de substance novices du fait de l’absence de combustion.

C’est dans ce sens que l’IREF, a organisé une rencontre-débat autour la fiscalité comportementale des nouveaux produits du tabac et de la nicotine pour lutter contre le tabagisme, en présence de : Jean-Philippe Delsol, président de l’IREF ; Daniel Pryor, de l’Adam Smith Institute (think tank anglais) ; Patrick Coquart, chercheur à l’IREF et auteur du rapport présenté ; Emeric Christiansen, responsable des affaires fiscales chez Philip Morris France.

•• Les principaux enseignements du rapport « Repenser la fiscalité des nouveaux produits du tabac et de la nicotine pour lutter contre le tabagisme » :

L’augmentation du prix du paquet de cigarettes, en France, de 212 % entre 2000 et 2020, n’a fait diminuer le nombre de fumeurs quotidiens que de 15 % ;

La prévalence du tabagisme n’est pas toujours corrélée au prix, comme en attestent les exemples de la Suède et l’Italie :
. en Suède, la prévalence du tabagisme est d’environ 10 %, avec un taux qui baisse depuis les années 1980, grâce au développement du « Snus » (tabac oral), 5 fois moins taxé que la cigarette ;
. en Italie, la fiscalité est liée au niveau de nocivité des produits, de manière à appliquer des taxes moins élevées sur les produits moins nocifs que la cigarette; ainsi le tabac à chauffer et la cigarette électronique y sont aujourd’hui taxés entre 75 % et 95 % de moins que la cigarette.

En France, la recommandation d’utilisation des alternatives à nocivité réduite se fait timidement, alors que celles-ci ont fait leurs preuves dans de nombreux pays dont des pays européens.

•• Patrick Coquart, à travers son rapport, invite les autorités publiques à prendre en compte les connaissances scientifiques, l’innovation des entreprises et les expériences étrangères pour adopter une politique de réduction des risques efficace et à l’écoute des besoins des fumeurs en France.

La prévalence tabagique au Royaume-Uni est deux fois moindre qu’en France. Ce pays a mis en œuvre une approche de santé publique qui intègre la réduction des risques, en recommandant aux fumeurs (pour ceux qui autrement continueraient de fumer) de passer à des alternatives à nocivité réduite. En termes de fiscalité, le Royaume-Uni vise à mettre en place une taxation des produits du tabac et de la nicotine basée sur le niveau de risque (concept de « risk-based-taxation »).

•• Afin d’apporter des solutions concrètes à ce sujet, en se basant sur les éléments-clés du rapport, l’IREF propose :

Un fort travail de pédagogie sur la nocivité des produits du tabac et de l’alcool, à travers un « noci-score » – une échelle d’évaluation des produits – et d’adapter la taxation en fonction de la nocivité du produit. L’idée est que le consommateur puisse être éclairé dans ses choix par l’information qu’on lui donne et pas seulement par une taxe, qui en elle-même ne véhicule aucun message;

Afin que ce « noci-score » soit intégré et légitime, il faut l’asseoir sur une analyse scientifique et multidisciplinaire qui peut évoluer dans le temps, avec un renouvellement régulier des expertises. Cela donnera une assise à la fois en matière de santé publique, d’économie mais également en matière juridique.

La proportionnalité de la taxe par rapport à la personne ou à la matière est un principe fondamental du droit fiscal : appliquer une taxation sur la base du « noci-score » sera ainsi une solution réelle à cette problématique.

5 Oct 2021 | International, Vapotage
 

Environ deux millions de jeunes Américains vapotent régulièrement en 2021, selon une enquête annuelle publiée, ce 30 septembre, par les autorités sanitaires, au moment même où elles conduisent un examen de ces produits dans le but de mieux protéger les jeunes utilisateurs de cigarettes électroniques (voir 27 septembre).

C’est du moins ce qu’annonce une dépêche AFP que nous reprenons.

Cette étude gouvernementale (National Youth Tobacco Survey) semble pointer vers une baisse du nombre de jeunes vapoteurs, déjà entamée en 2020, mais les résultats seraient difficilement comparables à ceux de l’année précédente, car ils ont cette fois été très influencés par la pandémie. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur États-Unis : les jeunes vapoteraient moins, mais la FDA menace toujours  ,
4 Oct 2021 | Vapotage
 

Comme l’année dernière (voir 11 décembre et 5 octobre 2020), la discussion sur le Projet de Loi de Finances pour l’année prochaine (PLF 2022) fait l’objet de plusieurs amendements concernant le tabac chauffé. Ils seront examinés en Commission des Finances cette semaine.

Les auteurs de ces amendements sont signés par Lise Magnier (Agir / Marne) et Charles de Courson (Territoires & Libertés / Marne).

Ils demandent une modification de la « fiscalité du tabac à chauffer dans un objectif de santé publique » et un rapport « sur l’opportunité, les modalités et l’impact de la création, dans le Code général des Impôts, d’une catégorie fiscale dédiée pour le tabac à chauffer. » Lire la suite »

4 Oct 2021 | International, Vapotage
 

On sait que la cigarette électronique Juul s’est retirée de la plupart des marchés de l’Union européenne (voir 7 juillet 2021 et 22 octobre 2020).

Mais Juul est bien resté sur le marché anglais du vapotage.

Et c’est Outre-Manche que vient d’être lancée la nouvelle e-cig Juul avec ses pods dédiés : la Juul2.

 

 Commentaires fermés sur Royaume-Uni : lancement de la Juul2  
3 Oct 2021 | International, Vapotage
 

La vente de cigarettes électroniques ou de recharges avec de la nicotine est désormais interdite en Australie (le premier pays à avoir adopté le paquet neutre, rappelons-le / voir 10 juin 2020 et 1er décembre 2012).

On ne peut se procurer ces produits que dans des pharmacies, sur prescription médicale. Ceci pour que les jeunes ne puissent accéder à la vape avec nicotine (voir 31 décembre 2020).

•• Le problème aujourd’hui pour les autorités ? Un vaste marché parallèle est en train de s’établir à partir de commandes par Internet sur des sites étrangers. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Australie : les e-liquides avec nicotine disponibles que sur le marché parallèle  ,
2 Oct 2021 | Vapotage
 

Deux ans et demi après le lancement de son premier dispositif de vapotage intelligent (Enovap Plus, voir 9 février 2019), la start-up revient sur le devant de la scène cet automne avec l’Enovap mini : l’innovante cigarette électronique à double réservoir, au format pod.

En étendant son offre de produits, l’entreprise poursuit son objectif d’accompagner, grâce à une diversité d’alternatives, les fumeurs et vapoteurs adultes dans leur démarche d’arrêt du tabac.

•• Aussi simple et ergonomique que les autres pods du marché, Enovap mini bénéficie de la meilleure technologie disponible sur le marché, avec des améliorations sur les fonctionnalités d’Enovap Plus :

ajustement instantané de la nicotine entre 0 et 18mg selon les besoins des consommateurs
mixage des saveurs sans attendre la fin d’une capsule (différentes saveurs disponibles)
suivi personnalisé de consommation avec mode automatique de réduction de la nicotine.`

•• Enovap est une entreprise française de cigarette électronique, fondée en 2015 par cinq étudiants ingénieurs français et développée en collaboration avec le CNRS et des médecins tabacologues (voir 1er avril 2016). En France, ses produits sont désormais présents dans plus de 1000 boutiques spécialisées et près de 400 buralistes.

Afin de renforcer leur positionnement santé, Marie Eltz, directrice scientifique chez Enovap et tabacologue, a lancé l’étude Smartvap, en collaboration avec un médecin tabacologue, à l’occasion de la dernière édition du « Mois Sans Tabac » (voir 24 octobre 2020).

Chaque participant avait reçu une Enovap, en plus de trois consultations de suivi tabacologique. Sur 38 fumeurs recrutés, 36 % d’entre eux ont validé un arrêt total du tabac pendant au moins 3 mois. Sur les 64 % fumant toujours après 3 mois, tous ont diminué significativement leur consommation de cigarettes (une réduction de 76 % par jour en moyenne).

 Commentaires fermés sur Vapotage : lancement d’Enovap mini, nouveau pod-system avec contrôle de la nicotine et des saveurs  
1 Oct 2021 | International, Vapotage
 

Suite à un litige portant sur des brevets avec R.J. Reynolds (filiale de BAT), l’autorité régulatrice du commerce américaine (US International Trade Commission) vient de notifier à Philip Morris International et à Altria la suspension de l’importation et de la vente du device de l’Iqos sur le territoire américain (voir 3 août 2021).

Aux États-Unis, le device et les heets – fabriqués par PMI – de Iqos sont importés par Altria qui y avait lancé ce produit à tabac chauffé dans plusieurs états depuis 2019, après avoir obtenu le feu vert de l’exigeante FDA (Food and Drug Administration / voir 1er mai 2019 et 18 décembre 2020). Lire la suite »

29 Sep 2021 | Vapotage
 

« L’institut national contre le Cancer, dans son dernier rapport paru ce mois-ci, recommande l’usage de la cigarette électronique pour arrêter de fumer. RELX International s’est fixée comme mission de substituer les e-cigarettes aux cigarettes traditionnelles en proposant une nouvelle option à ses clients » annonce le groupe international de vapotage RELX dans un communiqué que nous reprenons.

Il est difficile d’arrêter de fumer. Ce simple constat explique en grande partie la mission de RELX International : créer la meilleure alternative possible aux cigarettes traditionnelles (voir 17 mai).

Pour cela, RELX a réuni les meilleurs chercheurs et designers afin de développer des produits innovants offrant une expérience et une qualité irréprochables. Guidée par une innovation constante, RELX repousse les limites de la technologie en offrant des produits qui répondent aux plus hauts standards de l’industrie.

« Nous sommes convaincus que nous pouvons aider les fumeurs à trouver une meilleure alternative que d’autres substituts existants. Notre savoir-faire technologique associé aux dernières avancées scientifiques nous permettent de proposer des produits qui assurent une transition facile vers le vapotage » indique Robert Naouss, Directeur des relations extérieures de RELX International.

•• Leader mondial sur le marché des produits de la vape, les produits RELX International sont désormais disponibles sur 5 continents, notamment en France, en Italie, en Espagne, au Royaume Uni, au Canada, en Nouvelle-Zélande et aux Émirats Arabes Unis.

Lancée depuis quelques mois en France, la marque a pour ambition d’offrir une véritable solution aux fumeurs adultes en proposant un produit innovant, sans odeur ni fumée.

•• Pendant des années, les fumeurs adultes qui cherchaient à se passer de la cigarette ont dû recourir à des substituts contenant de la nicotine, tels que les patchs ou les gommes. Selon une étude récente de l’UEA, le succès de la cigarette électronique comme alternative au tabagisme s’explique par le fait qu’elle peut limiter l’action de fumer tout en continuant à produire de la nicotine. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Des produits qui assurent une transition facile vers le vapotage » (RELX International)  ,