Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
18 Jan 2023 | Profession
 

Le ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, a détaillé, ce 17 janvier, le plan de soutien du Gouvernement aux buralistes, chiffré à 290 millions d’euros, dans une interview publiée sur le site de La Voix du Nord (voir ci-dessous).

C’est ainsi que débute une dépêche AFP que nous reprenons.

Ce plan « que je signerai jeudi avec le président de la Confédération des buralistes prévoit 290 millions d’euros sur cinq ans », annonce M. Attal dans les colonnes du quotidien régional.

•• Il s’inscrit dans la continuité du Fonds de transformation mis en place entre 2018 et 2022 et doté de 100 millions d’euros. L’enveloppe de 20 millions d’euros par an est d’ailleurs reconduite à partir de cette année et jusqu’en 2027. À cela s’ajoute 15 millions d’euros par an pour aider la profession « à se sécuriser » face aux cambriolages et aux actes violents. Lire la suite »

1 Jan 2023 | Profession
 

14 069

Nombre de buralistes devenus partenaires de la DGFIP pour assurer l’activité Point Paiement de Proximité: encaissement de taxes locales, d’amendes, de cantines, de crèches, etc. (dans un grand article du Figaro / voir 28 décembre).

29 Déc 2022 | Profession
 

Ils ajoutent une corde à leur arc. À Cahors (Lot), comme partout en France, les buralistes proposeront bientôt un nouveau service : le paiement des factures de gaz et d’électricité. Et ce n’est pas pour leur déplaire, souligne La Dépêche du Midi.

« C’est un service supplémentaire et donc, du passage en plus » résume le patron d’un bar-tabac.

Chez lui, on vient déjà acheter des cigarettes, boire un café, faire des paris sportifs, acheter des jeux à gratter, récupérer un colis et payer ses amendes, ses impôts et les factures des collectivités. « On a commencé à proposer un service de point relais pour les colis pendant le confinement. Il fallait trouver une solution pour ne pas couler alors qu’on avait perdu 80 % de notre chiffre d’affaires » raconte-t-il. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : « c‘est une clientèle que nous n‘avions pas forcément … »  ,
28 Déc 2022 | Profession
 

Bercy a supprimé près de 1 000 trésoreries.

En contrepartie, 14 069 buralistes sont devenus partenaires de la DGFiP. Comme le relate un article de Manon Malhère dans Le Figaro.

Impôt, taxes locales, amendes, factures de cantine, de crèche ou encore d’hôpital … Certains contribuables se souviennent encore de l’époque où ils devaient se rendre dans leur trésorerie locale pour régler leurs créances publiques. Les pratiques ont radicalement changé grâce à l’essor fulgurant du numérique et, dans une très large majorité de cas, ces paiements s’effectuent désormais en ligne.

•• Toutefois, si un contribuable souhaite toujours régler en liquide ou par carte bancaire (au-delà de 300 euros) sans utiliser internet, il peut le faire dans l’un des 14 069 bureaux de tabac partenaires de la Direction générale des finances publiques (DGFiP / voir 21 mars et 23 février).  Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : un nombre croissant de buralistes deviennent collecteurs d’impôts (Le Figaro)  ,
28 Déc 2022 | Profession
 

En janvier prochain, les 49 bureaux de tabac du Gers qui acceptent déjà les paiements pour les amendes, les factures de collectivités, etc. pourront égaler recevoir le règlement des notes de gaz ou l’électricité.

Un rôle d’agent de recouvrement encore trop méconnu, qui assure pourtant un maillage efficace du département, selon La Dépêche du Midi.

Dans le département, ce service est encore assez méconnu, juge le directeur des Finances publiques du Gers, Jean-Claude Hernandez. Pourtant, « les buralistes assurent un maillage local avec une amplitude horaire inégalé ». Le public le moins à l’aise avec les paiements par Internet y trouve aussi son compte. L’État et collectivités aussi. « Cela réduit considérablement les impayés, les retards », souligne Patrick Laitang, le directeur adjoint aux Finances gersoises. Et les versements arrivent beaucoup plus vite dans les caisses publiques.

Pour les buralistes, aucun souci, et aucun nouveau matériel. « L’usager arrive avec sa facture ou son amende, et on se contente de scanner le flash code », explique un buraliste à Auch. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : « la confidentialité est totale » (Gers)  ,
28 Août 2022 | Profession
 

« Les réflexions en cours pour associer la Confédération des buralistes doivent en parallèle être approfondies. »

Bernard Delcros (sénateur centriste du Cantal) dans un rapport consacré à Maisons France Services visant à rapprocher les services publics du citoyen (voir 27 août).

27 Août 2022 | Profession
 

C’était l’un des engagements pris à l’issue du grand débat national en sortie de crise des « Gilets jaunes ». Et parmi toutes les mesures annoncées par Emmanuel Macron,  le 25 avril 2019, le déploiement du réseau France Services semble être à classer parmi les évolutions positives. C’est en tout cas ce qui ressort d’un rapport sénatorial récemment publié et commenté par Le Figaro.

Le concept des Maisons France Services (MFS) vise à rapprocher les services publics des citoyens en leur permettant de réaliser, dans un même lieu, les démarches administratives les plus courantes. Chaque Français doit, sur le papier, pouvoir trouver des réponses à ses problématiques du quotidien à moins de 30 minutes de son domicile (voir 20 juillet 2021, 13 juin 2019, 29 juillet 2018). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Buralistes / Territoires : les buralistes cités dans un rapport sur l’avenir de France Services  ,
17 Août 2022 | Observatoire
 

« Solutions inadaptées, maires dépouillés, État absent … le lent recul des services publics en zones rurales empêche un tiers des Français, pourtant contribuables, de bénéficier des droits fondamentaux. » Telle est l’introduction d’une grande enquête de l’hebdomadaire Valeurs Actuelles (édition du 4 août). Elle est signée Alexandre Chirouze.

Et cela n’est pas sans rappeler les origines d’une crise qui a secoué le pays, il n’y a pas si longtemps. Nous en extrayons des chiffres-clés et plusieurs commentaires …

•• Chiffres-clés

Selon l’Insee, en 2017, 88 % des communes françaises sont rurales et abritent 33 % de la population. Dans un rapport de février 2020 du Défenseur des droits, « près d’un Français sur quatre exprime le sentiment de vivre dans un territoire délaissé par les pouvoirs publics ». Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Observatoire de la proximité : les conditions d’une nouvelle crise des Gilets jaunes ? (enquête Valeurs Actuelles)  , ,
21 Mar 2022 | Profession
 

En cette période pré-électorale, Le Monde a donné la parole aux lecteurs et électeurs sur des thèmes cruciaux dans le quotidien des Français. Il se trouve que son dernier « Fragments de campagne » (édition du 19 mars) est consacré à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 27 janvier 2022, 1er septembre 2021, 27 juillet 2020).

Reportage complet dans la Vienne, signé Camille Bordenet.

Après 25 kilomètres de départementale depuis Poitiers, « Le Relais de la Boivre » se présente comme une halte, sur la placette de l’église de La Chapelle-Montreuil (700 habitants). Sur la devanture bleue de ce bar-tabac-restaurant pourraient s’accoler bien d’autres traits d’union : dépôt de pain, presse, épicerie, colis, Française des jeux (FDJ), vente de cartes de pêche … Plus un service au tampon bleu-blanc-rouge : le « paiement de proximité ». Outre les amendes et les timbres fiscaux, les habitants peuvent, depuis 2020, s’acquitter de leurs factures du quotidien chez les buralistes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité : « les buralistes assurent aussi le service public » (un reportage de terrain dans « Le Monde »)  ,
28 Fév 2022 | Profession
 

À partir de cet été, les usagers pourront régler toutes leurs factures du quotidien dans les bars-tabac partenaires. Réservé jusqu’ici aux amendes, impôts et factures de services publics locaux des buralistes / Points Paiement de Proximité (voir 23, 24 et 27 janvier), le dispositif comptabilise déjà 2 millions de transactions.

C’est ce qu’annonce Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce 27 février dans un article, signé Aurélie Lebelle que nous reproduisons.

•• Le bar-tabac ne désemplit pas.

Chaque jour, les habitués viennent prendre des nouvelles du bourg, autour d’un demi ou d’un café. Ils observent les clients qui grattent des jeux au bout du comptoir, ceux qui viennent en coup de vent acheter des cigarettes et des tic-tac. Et puis ces nouveaux visages qui, après un bonjour au patron, filent vers le terminal installé au fond de l’établissement pour scanner leurs factures et les payer sur place.

Depuis juillet 2020, de nombreux Français se rendent chez un buraliste pour régler leurs factures de la crèche ou de la cantine, leurs amendes ou même leurs impôts. 12 400 terminaux ont en effet été installés chez des buralistes agréés, dans 6 500 communes. Ces terminaux de la Française des jeux (FDJ) ont déjà permis de régler 2 millions de transactions depuis le lancement.

•• Et face au succès de cette opération, le dispositif va être élargi dès cet été à toutes les factures du quotidien : gaz, électricité, eau, téléphonie, bailleurs, autoroute … « Aujourd’hui, 20 % des Français, soit 6 millions de foyers, ne sont pas prélevés pour leurs factures du quotidien », explique-t-on à Bercy, où l’on a chapeauté l’élargissement du système.

« Ce sont souvent des personnes âgées ou dans une situation sociale compliquée, qui peuvent être éloignées d’Internet ou sans ordinateur. Quel que soit leur profil, ces personnes envoient bien souvent leur chèque par la Poste ou se rendent directement au guichet pour payer leur facture, moyennant des frais de carburants importants. Quand on sait qu’une famille a environ cinq à six factures à payer tous les mois, ça n’est pas rien. »

Tant pis pour l’ère du tout numérique où l’intégralité des dépenses peut désormais être payée à distance. « Il est important de ne pas favoriser l’exclusion de ces personnes », insiste-t-on au ministère de l’Économie. « Et de simplifier la vie des gens pour éviter la paperasse administrative. »

•• D’ici fin 2022, 5 000 bars-tabac et buralistes sur les 23 500 devraient donc proposer ce nouveau service. Ils devraient être 15 000 d’ici deux ans

100 % gratuit pour les usagers (les opérateurs versent une commission au buraliste et à la FDJ à chaque transaction), ils n’auront qu’à régler au centime près le montant de leur facture auprès du buraliste, en espèces ou en carte bancaire. Pour cela, ils devront scanner un QR code disponible directement sur la facture via le terminal spécifique installé par la FDJ.

« Nous avons mis en place un plafond mensuel de 1 200 euros, toutes factures confondues » ajoute-t-on à Bercy, « pour éviter les comportements frauduleux ou le blanchiment d’argent par exemple. »

Quant aux factures de téléphone, elles ont un traitement spécifique. « Au-delà de 50 euros par facture, ce qui normalement prend en compte la très grande majorité des abonnements, les buralistes demanderont une pièce d’identité », précise Bercy. « C’est en effet par ce biais, via notamment les jeux en ligne, qu’il y a un risque accru de blanchiment. »

•• Déjà, 96 % des usagers s’estiment satisfaits du premier dispositif, cantonné aux paiements des impôts et des factures de service public.

« Cette nouvelle activité, peu rémunératrice, a néanmoins permis de générer beaucoup de flux dans nos établissements » se réjouit Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes. « Si parmi les personnes qui viennent chez nous payer leurs factures, certains étaient déjà des clients, d’autres sont venus chez nous pour la première fois. Ce n’est pas rien : ils ont découvert qu’ils pouvaient acheter la presse ou des produits du terroir au passage !  »

Et si aucune étude ne permet encore de dire si les usagers du service de paiement ont transformé l’essai avec un achat d’impulsion, ils sont un sur trois à avoir dépensé quelques euros pour un paquet de chewing-gum ou un magazine en venant chercher un colis.

 Commentaires fermés sur Gaz, eau, électricité … encore plus de factures payables chez le buraliste (Le Parisien / Aujourd’hui en France)  ,