Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements liés directement ou indirectement au tabac
21 Mar 2022 | Profession
 

En cette période pré-électorale, Le Monde a donné la parole aux lecteurs et électeurs sur des thèmes cruciaux dans le quotidien des Français. Il se trouve que son dernier « Fragments de campagne » (édition du 19 mars) est consacré à la généralisation du Point Paiement de Proximité chez les buralistes (voir 27 janvier 2022, 1er septembre 2021, 27 juillet 2020).

Reportage complet dans la Vienne, signé Camille Bordenet.

Après 25 kilomètres de départementale depuis Poitiers, « Le Relais de la Boivre » se présente comme une halte, sur la placette de l’église de La Chapelle-Montreuil (700 habitants). Sur la devanture bleue de ce bar-tabac-restaurant pourraient s’accoler bien d’autres traits d’union : dépôt de pain, presse, épicerie, colis, Française des jeux (FDJ), vente de cartes de pêche … Plus un service au tampon bleu-blanc-rouge : le « paiement de proximité ». Outre les amendes et les timbres fiscaux, les habitants peuvent, depuis 2020, s’acquitter de leurs factures du quotidien chez les buralistes. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité : « les buralistes assurent aussi le service public » (un reportage de terrain dans « Le Monde »)  ,
28 Fév 2022 | Profession
 

À partir de cet été, les usagers pourront régler toutes leurs factures du quotidien dans les bars-tabac partenaires. Réservé jusqu’ici aux amendes, impôts et factures de services publics locaux des buralistes / Points Paiement de Proximité (voir 23, 24 et 27 janvier), le dispositif comptabilise déjà 2 millions de transactions.

C’est ce qu’annonce Le Parisien / Aujourd’hui en France de ce 27 février dans un article, signé Aurélie Lebelle que nous reproduisons.

•• Le bar-tabac ne désemplit pas.

Chaque jour, les habitués viennent prendre des nouvelles du bourg, autour d’un demi ou d’un café. Ils observent les clients qui grattent des jeux au bout du comptoir, ceux qui viennent en coup de vent acheter des cigarettes et des tic-tac. Et puis ces nouveaux visages qui, après un bonjour au patron, filent vers le terminal installé au fond de l’établissement pour scanner leurs factures et les payer sur place.

Depuis juillet 2020, de nombreux Français se rendent chez un buraliste pour régler leurs factures de la crèche ou de la cantine, leurs amendes ou même leurs impôts. 12 400 terminaux ont en effet été installés chez des buralistes agréés, dans 6 500 communes. Ces terminaux de la Française des jeux (FDJ) ont déjà permis de régler 2 millions de transactions depuis le lancement.

•• Et face au succès de cette opération, le dispositif va être élargi dès cet été à toutes les factures du quotidien : gaz, électricité, eau, téléphonie, bailleurs, autoroute … « Aujourd’hui, 20 % des Français, soit 6 millions de foyers, ne sont pas prélevés pour leurs factures du quotidien », explique-t-on à Bercy, où l’on a chapeauté l’élargissement du système.

« Ce sont souvent des personnes âgées ou dans une situation sociale compliquée, qui peuvent être éloignées d’Internet ou sans ordinateur. Quel que soit leur profil, ces personnes envoient bien souvent leur chèque par la Poste ou se rendent directement au guichet pour payer leur facture, moyennant des frais de carburants importants. Quand on sait qu’une famille a environ cinq à six factures à payer tous les mois, ça n’est pas rien. »

Tant pis pour l’ère du tout numérique où l’intégralité des dépenses peut désormais être payée à distance. « Il est important de ne pas favoriser l’exclusion de ces personnes », insiste-t-on au ministère de l’Économie. « Et de simplifier la vie des gens pour éviter la paperasse administrative. »

•• D’ici fin 2022, 5 000 bars-tabac et buralistes sur les 23 500 devraient donc proposer ce nouveau service. Ils devraient être 15 000 d’ici deux ans

100 % gratuit pour les usagers (les opérateurs versent une commission au buraliste et à la FDJ à chaque transaction), ils n’auront qu’à régler au centime près le montant de leur facture auprès du buraliste, en espèces ou en carte bancaire. Pour cela, ils devront scanner un QR code disponible directement sur la facture via le terminal spécifique installé par la FDJ.

« Nous avons mis en place un plafond mensuel de 1 200 euros, toutes factures confondues » ajoute-t-on à Bercy, « pour éviter les comportements frauduleux ou le blanchiment d’argent par exemple. »

Quant aux factures de téléphone, elles ont un traitement spécifique. « Au-delà de 50 euros par facture, ce qui normalement prend en compte la très grande majorité des abonnements, les buralistes demanderont une pièce d’identité », précise Bercy. « C’est en effet par ce biais, via notamment les jeux en ligne, qu’il y a un risque accru de blanchiment. »

•• Déjà, 96 % des usagers s’estiment satisfaits du premier dispositif, cantonné aux paiements des impôts et des factures de service public.

« Cette nouvelle activité, peu rémunératrice, a néanmoins permis de générer beaucoup de flux dans nos établissements » se réjouit Philippe Coy, le président de la Confédération des buralistes. « Si parmi les personnes qui viennent chez nous payer leurs factures, certains étaient déjà des clients, d’autres sont venus chez nous pour la première fois. Ce n’est pas rien : ils ont découvert qu’ils pouvaient acheter la presse ou des produits du terroir au passage !  »

Et si aucune étude ne permet encore de dire si les usagers du service de paiement ont transformé l’essai avec un achat d’impulsion, ils sont un sur trois à avoir dépensé quelques euros pour un paquet de chewing-gum ou un magazine en venant chercher un colis.

 Commentaires fermés sur Gaz, eau, électricité … encore plus de factures payables chez le buraliste (Le Parisien / Aujourd’hui en France)  ,
24 Fév 2022 | Profession
 

Multiservices, un tabac-presse de Cormeilles (1 155 habitants, Eure) fait déjà magasin de jouets, de bijoux et de couteaux, horlogerie, confiserie … Et désormais, il est agréé Point de Paiement de Proximité (voir 23 et 15 février). 

Le couple de buralistes proposait déjà le paiement d’amendes nationales et la vente de timbres fiscaux dématérialisés : « il manquait à notre panoplie les amendes de stationnement ou les crèches municipales, pour lesquelles très souvent, il faut se déplacer à Pont-Audemer. L’autre nouveauté, c’est le paiement des impôts locaux » précise-t-il dans L’Éveil de Pont-Audemer. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : nouveau service au « Petit Bazar »     ,
23 Fév 2022 | Profession
 

84 buralistes composaient le réseau Point Paiement de Proximité, dans le département des Deux-Sèvres, en 2021 et d’autres s’ajoutent encore en ce début d’année (voir 27 janvier 2022).

Répartis dans 52 communes du département, dont 12 à Niort, ils ont enregistré 10 584 paiements en 2021 pour un montant avoisinant le million d’euros (voir 28 septembre 2021).

Le public est d’autant plus au rendez-vous que le système « apporte de la facilité aux usagers », explique, dans La Nouvelle République, Catherine Clancier-Michelet, administratrice adjointe des finances publiques des Deux-Sèvres. « Les horaires sont rallongés par rapport à ceux des centres des finances publiques et le nombre de points de règlement possibles est démultiplié. »

« Mardi, j’ai eu une vague de gens qui venaient payer leurs factures » rapporte une buraliste à Niort, « ça fait près d’un an que le dispositif est en place ici et de plus en plus de gens viennent pour ça, grâce au bouche-à-oreille. »

Une opportunité bienvenue pour ce commerce car « une fois que les gens viennent pour ça, ils en profitent pour acheter autre chose en même temps », se réjouit-elle.

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : 84 buralistes « nouveaux agents des finances publiques » dans les Deux-Sèvres  ,
15 Fév 2022 | Profession
 

Accessible à Revel (9 500 habitants, à l’est de la Haute-Garonne) chez un seul buraliste, le succès du Point Paiement de Proximité (voir 2 février et 27 janvier) est au rendez-vous.

« Nous sommes les premiers à avoir proposé le Point Paiement de Proximité dans la ville » explique le buraliste dans La Dépêche du Midi, « c’est simple, pratique pour nos aînés, et ça nous permet de leur simplifier la vie ».

Derrière le présentoir de l’établissement, son épouse et associée reconnaît déjà utiliser très fréquemment ce service pour elle-même  : « je paie les factures d’hôpital de ma mère avec régulièrement. C’est très facilitant. » Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : « c’est simple, pratique pour nos aînés » (Haute-Garonne)  ,
2 Fév 2022 | Profession
 

Sur les 250 buralistes du Loiret, il est désormais possible, chez 175 d’entre eux répartis sur 102 communes, d’effectuer des paiements de proximité (voir 27, 24 et 21 janvier). 

À l’échelle départementale, les deux tiers des transactions se font par carte bleue et le tiers restant en liquide (ou espèces), dans la limite de 300 euros, avec un montant moyen d’une transaction est de 95 euros, précise La République du Centre.

« Depuis le 1er janvier 2022, les paiements en liquide doivent être réalisés auprès des buralistes partenaires agréés », précise Bruno Dalles, le directeur régional et départemental des Finances publiques. Les agents se trouvant aux guichets des centres des finances publiques n’acceptant plus le paiement en espèces. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de proximité / Buralistes : 175 buralistes sur 250 dans le Loiret  ,
27 Jan 2022 | Profession
 

« Deux millions de factures du quotidien » ; « le service est un succès » ; « le succès est au rendez-vous » …

Nombreux sont les rebonds dans les médias après la publication du bilan de généralisation de ce service d’encaissement des trésoreries publiques chez les buralistes du territoire depuis 18 mois (voir 24 janvier).

•• TF1 au JT de 13 heures de ce 25 janvier y est allé de son reportage terrain à Maurepas (Yvelines) dans le bar-tabac-presse-restaurant de Jean-François Vigouroux … « les paiements chez les buralistes font un tabac ».

Une cliente au comptoir témoigne de la facilité du service pour les contraventions : « je donne le coupon, je règle, et tout est réglé, je peux rentrer chez moi ». Une autre explique « ici, je viens chercher mes cigarettes, j’achète mes timbres, certaines fois je gratte et je règle aussi mes contraventions ».

Commentaire du buraliste : « celui qui vient payer une facture du quotidien, va revenir le lendemain pour faire un Loto, etc. Avec la baisse des ventes de tabac, il est nécessaire de se diversifier au maximum … »

•• Dans le « décryptage éco » de France Info du même jour, Fanny Guinochet explique que le service fonctionne bien : « 2 millions de factures et encore la période a été chamboulée à cause du Covid ».

Et elle se penche sur les enjeux : « officiellement la FDJ (partenaire de la Confédération) assure qu’elle participe ainsi à la simplification des services publics ainsi qu’à leur accès sur tout le territoire (…) En réalité, ce service ramène du passage et donc de l’activité . Et c’est aussi une bonne affaire pour les buralistes qui cherchent à se diversifier … »

24 Jan 2022 | Profession
 

Les Français ont réglé quelque deux millions de « factures du quotidien » dans un bureau de tabac, un an et demi après la généralisation de ce service d’encaissement des trésoreries publiques chez les buralistes du territoire, annonce leur Confédération, selon un communiqué de l’AFP que nous reprenons.

Ce service de paiement de proximité permet aux usagers de régler « amendes, factures de services publics locaux, ou impôts inférieurs à 300 euros, en espèces ou par carte bancaire », auprès de 12 400 buralistes agréés à fin décembre 2021, soit environ un sur deux, dans 6 500 communes, précise la Confédération nationale des buralistes dans un bilan (voir 21 janvier 2022,  1er septembre 2021). Lire la suite »

 Commentaires fermés sur « Les Français ont réglé deux millions de factures du quotidien chez les buralistes » (AFP)  ,
21 Jan 2022 | Profession
 

Depuis le 1er janvier, il n’est plus possible de payer ses factures en espèces auprès du Trésor public en Indre-et-Loire. Il faut maintenant aller chez un buraliste assermenté « Point Paiement de Proximité » pour s’acquitter des paiements.

•• Depuis le début de la phase de test, lancée en juillet 2020, ce sont déjà « 145 buralistes en Indre-et-Loire qui ont signé une convention qui leur permet d’encaisser des recettes des Finances publiques en toute confidentialité », assure Thierry Pourquier, directeur départemental des Finances publiques d’Indre-et-Loire. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Point Paiement de Proximité / Buralistes : « plus des deux tiers des recettes que nous encaissons passent par les buralistes » (Finances publiques / Indre-et-Loire)   ,
26 Oct 2021 | Profession
 

Buraliste à Lourdes, président de la fédération des Hautes-Pyrénées, Thierry Arnaudin vient de prendre en main la présidence de la fédération des buralistes d’Occitanie après le passage de relais de Gérard Vidal … Ce qui lui vaut un article dans La Nouvelle République des Pyrénées.

Le chantier est immense pour une profession en pleine mutation qui doit faire face à de nouveaux enjeux et Thierry Arnaudin n’est pas du style à se laisser déborder, d’après le quotidien (voir 13 et 23 août 2021, 20 avril 2020). Lire la suite »