Une fenêtre sur l’actualité quotidienne de tous les événements évoquant directement ou indirectement le tabac
21 Avr 2021 | Trafic
 

Ce jeudi 15 avril, la brigade des douanes d’Angers a contrôlé un fourgon immatriculé en Pologne sur l’A11 au péage de Corzé. Dans le chargement : 4 498 cartouches de marque Marlboro rouge, a indiqué Michel Marin, Directeur régional de la Douane des Pays de la Loire dans un communiqué.

Le conducteur – un homme de 45 ans de nationalité polonaise – a expliqué qu’il transportait dans son véhicule des colis de nourriture diététique.

En fait, les agents ont effectivement commencé par trouver des cartons remplis de galettes de riz …  mais périmées. Lire la suite »

18 Avr 2021 | Trafic
 

Un double trafic de tabac et de stupéfiants était jugé, en renvoi de comparution immédiate, ce jeudi 15 avril par le tribunal judiciaire de Caen (voir 28 mars).

Les juges se sont étonné qu’une famille de la région caennaise – un jeune couple, le frère de la femme, un petit cousin – ait eu recours à la contrebande de pots de tabac, depuis novembre 2020, pour rembourser ses dettes et ses impôts en retard.

La jeune femme s’est déclarée initiatrice de la contrebande de tabac, avant que son mari ne prenne le relais et n’effectue trois allers-retours, au Luxembourg, avec l’utilitaire de sa microentreprise de bâtiment, pour ramener au total plus de 250 pots, rapporte Ouest France. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Caen : peines avec sursis pour l’entreprise familiale de contrebande avec le Luxembourg  ,
15 Avr 2021 | Trafic
 

Encore du tabac de contrebande vendu … à partir d’un garage. L’autre jour, c’était à Avignon (voir 9 avril). Cette fois-ci, c’est à Montpellier. 

De fait, jusqu’à cette nuit du 7 au 8 avril, cette petite entreprise ne connaissait pas la crise … Mais les forces de l’ordre, suite à des plaintes de riverains et à une surveillance discrète, ont débarqué dans cette épicerie clandestine, aménagée dans un box du quartier résidentiel de La Chamberte à Montpellier, rapporte Le Midi Libre.

•• Sur les étagères, les policiers ont découvert de nombreuses bouteilles de bières, sodas, des friandises et biscuits apéritifs… Mais aussi et surtout du matériel à chicha, des alcools forts, des cartouches de cigarettes en provenance d’Espagne. Sans oublier des bonbonnes de protoxyde d’azote (gaz hilarant) qu’ils achetaient en grande quantité à Lyon.

Et il y avait du stock car, au total, c’est près d’une tonne de marchandises qui a été saisie si l’on rajoute celles retrouvées dans des box voisins. En outre, 1 800 euros ont été saisis.

•• Déférés au parquet, trois jeunes majeurs – deux cousins et un ami – ont été présentés le 9 avril devant le tribunal judiciaire dans le cadre d’une comparution immédiate.

Une audience durant laquelle ils ont fait volte-face, expliquant aux magistrats que toute cette marchandise n’était pas destinée à la vente, comme ils l’avaient avoué en garde à vue, mais à leur consommation personnelle : « pour se regrouper entre amis, passer du bon temps, fumer la chicha… On prend du protoxyde d’azote et on peut boire jusqu’à un litre d’alcool par jour. Quant à l’argent retrouvé, ce n’est pas un fonds de caisse mais les mises pour le poker et les paris ».

Ils ont finalement été condamnés à trois mois de prison avec sursis et à 300 euros d’amende chacun.

15 Avr 2021 | Trafic
 

Le 27 juillet dernier, un promeneur remarque cinq voitures à l’arrêt, non loin d’une carrière sur la commune d’Estagel (25 kilomètres de Perpignan). Il est intrigué par divers échanges suspects entre les passagers et prévient la police. 

À l’arrivée des forces de l’ordre, évidemment, tout ce petit monde avait disparu dans la nature. Mais dans une Audi A4 – stationnée, sans trace de passagers, neuf kilomètres plus loin – 458 cartouches de cigarettes de contrebande sont retrouvées.

•• Une Peugeot et une Renault, non loin de là, font également l’objet d’investigations. Un relevé de traces papillaires est effectué sur chaque véhicule mais il n’a permis aucune identification.

Pourtant, début avril, un jeune Algérien en situation irrégulière est interpellé, rapporte L’Indépendant … Et voilà que ses empreintes correspondent à celles relevées sur l’Audi et la Peugeot. Dans le téléphone du clandestin, des photos le montrent posant à côté des véhicules suspects. De plus, à l’époque des faits, son appareil a borné près de la carrière.

•• Le suspect s’entête pourtant à tout nier en bloc. Il « fait des marchés », payé au noir, en utilisant parfois ces voitures. Mais il n’a rien à voir dans un quelconque trafic de tabac.

Une négation de l’évidence qui a le don d’énerver la Procureure du tribunal correctionnel de Perpignan où il se retrouve en comparution immédiate. Elle réclame haut et fort 12 mois d’emprisonnement.

Le tribunal l’a condamné à 9 mois ferme pour contrebande de tabac. S’ensuit un interdit de territoire français pour trois années.

 Commentaires fermés sur Perpignan : patiente enquête de la police pour 458 cartouches de cigarettes   , ,
14 Avr 2021 | Trafic
 

Seul l’interprète de deux Pakistanais poursuivis pour contrebande de tabac était présent, ce 6 avril, devant le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc. Et pour cause…

Les deux ressortissants pakistanais circulaient sur la RN4, dans le sens Nancy-Paris près de Ligny-en-Barrois le 17 juin 2020, lorsqu’ils avaient été interceptés par les gendarmes (voir 19 juin 2020).

Un contrôle routier qui a permis d’établir tout d’abord que les deux occupants du véhicule circulaient illégalement sur le territoire français. C’est pour cela qu’il leur avait été signifié, à l’époque, leur expulsion de France pour un an … Lire la suite »

11 Avr 2021 | Trafic
 

Grossièrement dissimulés dans du mobilier, à l’arrière d’une camionnette immatriculée en Ukraine, les agents de la Douane ont découvert 164 kilos de tabac à chicha, ce jeudi 1er avril sur une aire de repos de l’autoroute A8, à hauteur de Puget-sur-Argens (près de Fréjus). 

Les deux ressortissants ukrainiens qui se partageaient le volant ont reconnu devoir livrer la marchandise à Paris et en Belgique. Lire la suite »

8 Avr 2021 | Trafic
 

Au mois de mars, ce ne sont pas moins d’1 tonne et 500 kilos de tabac qui ont été saisis au fil des six affaires jugées au tribunal de Reims.

« Le tabac devient une marchandise qui fait l’objet d’énormément courants de fraude » explique, dans L’Union, un représentant de la Douane. Les « organisations criminelles » investissent dans le tabac mais aussi les trafiquants à la petite semaine. Comme le confirment ces cas. Lire la suite »

 Commentaires fermés sur Douane de Reims : action / réaction … saisie / condamnation  , ,
6 Avr 2021 | Trafic
 

Ce 12 mars, les douaniers avaient contrôlé un poids lourd près du Tunnel sous la Manche. Au scanner, une zone suspecte dans la remorque frigorifique est apparue.

Cette dernière qui devait contenir des cartons de frites surgelées cachaient 8 tonnes de cigarettes de contrebande.

Une prise spectaculaire, saluée dans un communiqué par Olivier Dussopt, ministre délégué aux Comptes publics (voir 22 mars). Lire la suite »

6 Avr 2021 | International, Profession
 

Imperial Tobacco Canada (groupe BAT au Canada), JTI-Macdonald et Rothmans Benson & Hedges (groupe Philip Morris International au Canada) ont obtenu un nouveau sursis,  en Cour supérieure de l’Ontario à Toronto, alors que la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers prenait fin ce 31 mars (voir 23 février 2020).

La Cour supérieure de l’Ontario a prolongé de six mois la protection jusqu’à la fin septembre 2021 après avoir entendu les parties.

Aucun créancier ne s’est opposé à la requête des trois géants du tabac, lors d’une audience virtuelle de 30 minutes sur la plateforme YouTube.

 Commentaires fermés sur Canada : sixième report dans la procédure visant trois fabricants  ,
4 Avr 2021 | Trafic
 

Le 5 décembre dernier, au terminal des ferries de Calais, les équipes douanières avaient découvert, dans un camion, dix cartons contenant 475 kilos de tabac à rouler.

« En Allemagne, près du Luxembourg, sur un parking, un homme m’a proposé de passer ces cartons en Grande-Bretagne pour la somme de 1 000 euros. J’ai un petit salaire, j’ai accepté », a expliqué le chauffeur roumain de 27 ans à la barre du tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer. Lire la suite »